AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar


Alchimiste

Messages : 149
Xp's : 203
Date d'inscription : 01/07/2013

Feuille de personnage
Vie:
84/100  (84/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Qui veut se Fighter ? é_è
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Sam 3 Jan 2015 - 16:21

Auxane Taël... Quand elle finit de prononcer son nom, je me retins pour ne pas l'éventrer sur place pour servir ses boyaux encore chauds au reste des occupants de la tour, mais je n'en fais rien.
Alors que je me contiens intérieurement et continu en me posant des questions sur Coco, elle tente même de lui donner à manger et vu le comportement de Coco, je ne pense pas qu'il soit en mesure de refus... Bingo.

Coco attrapa la miche de pain tendu par la jeune femme et en profita pour sortir de sous mon capuchon.

« Coco, je m'appelle Coco... » Murmura-t-il en se goinfrant de l'offrande.
Les réactions étaient mitigées, certains avaient l'air intrigué, d'autres effrayés mais la suspicion était bien au rendez-vous, personne ici présent n'avait pu voir une telle créature de leur vie, surtout une doté de la parole.

J'attrape alors rapidement mon compagnon pour la range sous ma tunique, le repas avait été délicieux, mais maintenant, il était temps de partir.
Je me lève de ma chaise sans prendre le temps de débarrasser ni même de la remettre en place. Avant de partir je me retourne tout de même vers Auxane.

« Tu viens ou tu restes là ? »

Bien que j'eus l'envie irrépressible de la disséquer, cette femme m'était d'une étrange sympathie, peut-être parce qu'elle était la seul à être venue me parler. Quoi qu'il en soit on allait devoir rester ici plusieurs jours et surtout se supporter, à moins que la situation dégénère avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 694
Xp's : 231
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mar 6 Jan 2015 - 20:29


Ensemble, nous vaincrons

le 2 Malier avec Johann George Faust VIII et Shary Misswan

Sortant du néant, la petite créature attrapa vivement la miche de pain que je lui tendais et elle parla, ce n'était pas un cri qui était sorti de cette étrange bestiole, mais bel et bien des mots, une phrase claire. Comment était-ce possible ? Jamais je n'avais vu ou entendu parler d'une telle créature, les animaux doués de parole étaient très rares et en général ils ne s'exprimaient pas très bien.

Certes c'était une phrase simple que le dénommé Coco avait dit, mais cela me déstabilisa. Le simple fait que ceux qui nous épiaient reprirent leur conversion, faisant comme si tout cela n'avait pas eu lieu me mis à l'aise. J'avais l'impression de me retrouver seule face à cet étranger. Le sourire qui illuminait mon visage s'était crispé et j'avais regagné ma place, plus question d'approcher ma main vers eux.

La créature bien qu'ayant un air inoffensif me semblait contre nature et son maître ne me rassurait pas, bien au contraire, en laissant mon regard s'attarder sur lui un frisson me parcourut. Trop obnubilé par mes problèmes et mon envie de manger je n'avais pas remarqué son air atypique. Sans sa capuche, son visage était au grand jour et ses étranges gravures sur la peau également. Présentes sur toute sa tête, mais également sur ses mains, je me laissa penser qu'il devait très certainement en être recouvert. Mais pourquoi ?

Avalant ma soupe rapidement, je n'osais plus regarder dans les yeux l'homme qui m'accompagnait. Je n'avais qu'une envie, me lever pour retourner fouiner dans la tour. Alors que je porte une cuillère à ma bouche, je vois l'inconnu se lever. Je repose alors mon couvert et ose lever mon regard vers lui pour ne pas paraître malpolie. J'essaye d'afficher un sourire et lui répond  :
- Je n'ai pas terminé, mais la tour n'est pas très grande, nous aurons surement l'occasion de nous revoir très rapidement.
Je préférais me tenir éloigné de lui. Quelque chose en dans son attitude me rappelait ma précédente rencontre, elle avait été bien moins paisible et plus dévastatrice. Peut-être son air détaché ou bien cette aura sombre qui flotté autour de lui. Mais il me faisait penser à l'assassin Récleyès. Cette pensée efface tout sourire, le souvenir d'Alexander me submergeait. Quand il fut parti, je me leva et laissa la fin de mon repas. Je n'avais plus faim.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3351
Xp's : 2421
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Lun 12 Jan 2015 - 13:46


4 Malier


Les tensions qui ont éclaté quelque jour auparavant sont encore lourdes dans l'air. Le lendemain de l'assemblée des Arvèles, il fut décrété que les Anciens devaient se regrouper à l'extérieur de la tour pour créer une première défense et également pour laisser entrer tous les Arvèles dans la tour. Après tout n'avait-il pas déjà décidé seul de s'occuper des alentours de l'avant-poste.

Ainsi dans la nuit du 3 Malier le peuple de la forêt fut prié de sortir. Il y eut des contestations, mais finalement au cours d'une altercation plutôt légère, les anciens décidèrent de partir. Leurs opposants étaient si déterminés qu'ils ne souhaitaient pas animer davantage le conflit. Ainsi quand le silence revient, une atmosphère oppressante régnait dans la tour. Une première division venait d'apparaître.

Lorsque le matin arriva, tous restèrent de leur côté, s'occupant de ses propres affaires. Les Arvèles continuaient de sortir les armes d'un ancien dépôt et les remettaient en état. Pendant ce temps les Anciens creusaient toujours leur fossé tout autour de la tour. Théon Algav lui n'avait pas apprécié se faire virer de la sorte, il avait l'impression constante d'entendre les ricanements des hommes de la montagnes.

Il était en train de creuser devant la porte de la tour lorsqu'il vit l'homme qui l'avait réveillé la vieille. L'un de ses amis vit le regard qui anima ses yeux, il voulut le retenir, mais trop tard ! Le trentenaire était déjà sorti de la tranchée et se dirigeait d'un pas déterminé vers cet Arvèles. Ce dernier le vit arriver et il dit à son camarade d'une manière condescendante :

- Le rat est sorti de sa tanière.

Un rire guttural accompagna ses mots, l'ancien avait entendu et était encore plus remonté. Les anciens dans la tranchée avait arrêté de creuser et regarder leur compatriote s'avancer vers eux. Il s'arrêta à une petite dizaine mètres des Arvèles, encore hors de la tour, il leur cria :

- Vous n'avez aucun droit ici ! Votre Vérité ne fait pas de vous les personnes les mieux qualifiées pour prendre le commandement. Vous n'êtes que des brutes ! C'est vous qui devriez être dehors à transpirez sous un soleil ardant.

L'Arvèles répondant au nom d'Hircane Solvek lança un regard noir à cet imprudent. Son ami se taisait et restait légèrement en retrait. Les hommes près de l'entrée s'arrêtèrent également. L'attention était toute portée sur ces deux hommes qui risquaient de très vite ranimer les tensions qui sommeillaient depuis le début du rassemblement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 694
Xp's : 231
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mer 25 Fév 2015 - 1:29


Ensemble, nous vaincrons

le 2 Malier avec Johann George Faust VIII et Shary Misswan

Après avoir quitté l'énigmatique Faust et sa créature, je mettais perdue dans la tour, arpentant chaque pièce jusqu'à ce que je tombe sur une étroite pièce presque au sommet de la bâtisse. Au fond se trouvait un homme très grand, mais à la musculature inexistante. On pouvait voir de dos que ses bras dépassant de sa tunique étaient aussi fins que du fil. N'ayant plus ce sentiment de gêne lors d'une première rencontre, je toquai à la porte tout naturellement pour me faire remarquer.

Il ne bougea pas, il semblait être très concentré sur sa tâche. J'aurais pu partir, mais quelque chose me disait que cette personne pouvait m'apporter quelque chose. Et j'avais vu juste. Lorsqu'il eut terminé, il se retourna et j'eus le plaisir de découvrir un visage souriant qui semblait sincère. C'était une chose rare que je n'avais plus vue depuis trop longtemps. La gêne remonta à la surface, je n'osai pas m'avancer et mes paroles sortirent à peine de mes lèvres :
- Excusez le dérangement, je visitais simplement la tour.
J'allais faire demi-tour et repartir comme si cette rencontre n'avait pas eu lieu, mais l'inconnu s'adressa à moi et me répondit :
- Ne dites pas de bêtises, vous ne me dérangiez pas ! J'étais simplement lancé dans la fabrication d'un baume pour les plaies et il vaut mieux enchaîner les étapes si on ne veut pas perdre le produit. Je me nomme Ron Ellectis, je suis.
C'est pas vrai, enfin quelqu'un comme moi ! Trop heureuse de savoir que je ne suis pas la seule à me préparer pour soigner les soldats, je coupe la parole de ce nouvel ami et dit :
- Namès ? Neustro ? Vous ne pouvez pas savoir combien je suis heureuse de faire votre connaissance, je recherche des personnes telles que vous depuis mon arrivée. Je me présente, Auxane Taêl de la confrérie du désert.
- Enchanté de faire votre connaissance. Il prit sa main dans la sienne et mima d'y déposer un baiser comme on le ferait avec une grande dame puis il reprit. Comme je vous le disais mon prénom est Rpn, je suis un Neustro. Ainsi, vous recherchiez des personnes capables de soigner les blessures et bien ne désespérait plus, il se trouve que je suis accompagné par deux autres personnes qui ont elle aussi décidé d'abandonner tout lien pour soigner sur les champs de bataille. Dès que nous avons entendu la nouvelle, nous sommes venus sur les lieux.
Et c'est ainsi que je me retrouvai au milieu d'une petite communauté, Ron me présenta à ses amis. Doria était une femme sans beauté apparente, mais son regard vous transpercer l'âme et forçait le respect. Elle était plutôt discrète et ne s'exprimait que s'il le fallait, mais c'était une excellent Neustro, Ron me vanta que personne ne savait recoudre les plaies aussi bien qu'elle.

Et puis il y avait Lionnel. Il paraissait n'avoir que dix-sept ou dix-huit ans. Je le trouvais très jeune, trop jeune, pour être présent en ces lieux. Ce garçon était plein de vie et respectait ses aînés, il suivait partout Ron et observer chaque geste de Doria. Je le trouvais vraiment en décalage avec la situation, jusqu'à ce qu'une confidence me soit faîte. Il avait beau être jeune, mais il avait déjà vu des choses horribles d'après ce que me laissa entendre Ron.

C'est ainsi que de la Namès perdue dans la foule, je me retrouvai au centre d'un groupe partageant mes ambitions.
le 3 Malier


Le soir était tombé sans que je ne m'en rende compte. Désormais, mes journées n'étaient plus solitaires et silencieuses. Éreintée par le travail que les Neustro m'avaient attribué, j'avais gagné les écuries pour m'étendre sur le tas de foin près des boxes, ma couchette depuis mon arrivée. Je n'avais pas faim et préférais m'abstenir de rejoindre la cantine qui ne se trouvait pas très loin. Les cris qui s'élevèrent là-bas ne m'inquiétèrent pas et je me laissai plonger dans un sommeil de plomb. 

Cependant, je ne pus rester endormi lorsque les torches s'allumèrent au milieu de la nuit. Le camp baignait dans une lumière aveuglante, les Arvèles brandissaient tous des torches et commençaient à réveiller tous ceux qui avaient révélé leur nature d'Ancien. Je m'étais extirpée de ma "chambre" et regardais discrètement la scène. En à peine, quelques minutes tous ceux qui venaient de la forêt se firent jeter hors de l'enceinte de protection de la tour. 

C'était impressionnant comment un mouvement de populations s'était opéré, mais pourquoi personne ne disait rien ! Après tout que dire, les Arvèles n'avaient pas tort en un sens, ils étaient les plus aptes à apte à prendre le commandement d'une attaque, mais de là à démarquer aussi nettement nos différences étaient-ils nécessaires. Je n'en savais rien et à vrai dire, cela ne me concerne pas. Sans chercher à en savoir plus, je retourne vers l'écurie et suis heureuse de trouver ma place encore chaude.

le 4 Malier

 
Lorsque le soleil sort de par-delà l'horizon, les premiers rayons du soleil viennent réchauffer mon visage. Aujourd'hui sera une journée très chaude, je le sens. C'est donc avec un léger sourire et l'oubli total de l'incident d'hier que je me réveille. Alors que je me dirige vers la cantine, je remarque qu'il n'y a autour de moi que des armures scintillantes. C'est alors que je me souviens mon réveil brutal, et dire que j'avais pris cela pour un rêve.

Je sens les regards se posaient dans mon dos, ils me scrutent parce qu'ils savent que je ne suis pas l'une des leurs. Heureusement pour moi, mon tout nouveau groupe est déjà présent à la cantine, je n'ai plus qu'à les rejoindre pour me retrouver dans une atmosphère complètement opposée au climat qui règne dans la tour. Lorsque je suis aux côtés de ces Neustros qui ont choisi d'abandonner leur appartenance, j'ai la vague impression qu'un espoir est possible.

Cependant, je ne me voile pas la face, je ne le peux plus. Ce monde est terrifiant et toutes les bonnes actions n'enlèveront rien aux atrocités que cette terre a connues.

À table, tout le monde est plus ou moins silencieux, ils n'ont pas envie d'aborder l'événement de la veille, je ne peux que les comprendre. Il n'y a que Doria qui semble se préoccupait un peu de la situation, avant de nous quitter, elle nous demande à demi-voix pour que les officiers nous entourant ne l'entendent pas :
- Ne pensez-vous pas que l’initiative des Arvèles pourrait porter préjudice à la cohésion de la tour ?
Ron semble ne pas vouloir répondre. Je ne pense pas qu'il soit pour l'un des clans, il tient énormément aux valeurs des Neustros et pour lui, c'est indigne de sa fonction de parler des confréries. Lionnel lui a terminé de manger, il n'a pas envie non plus de parler. Il lâche un léger rire naïf et lui répond :
- Te prends pas la tête avec ça ! Ils se chamaillent, on est bien placé pour savoir que c'est ce qu'ils ont toujours fait.
Il allait partir et Doria abandonnait sa question, mais mes lèvres se mirent à bouger. J'étais restée détachée pendant leur échange, j'avais toujours mon regard fixé sur ma cuillère qui allait et venait dans le porridge pourtant, j'exprimai doucement, mais avec conviction mon point de vue.
- Ces querelles sont futiles, ils devraient tous avoir le regard braqué vers les Récleyès et non pas sur leur voisin ! Si avant l'arrivée du convoi l'un d'eux me demande de l'aide pour une blessure à cause d'une bagarre, vous pouvez être sûr que je refuserais !

Ron se leva d'un coup et me dit avant de partir suivit par ses amis.
- Notre rôle n'est pas de juger, mais de soigner ceux qui en ont besoin. Si tu veux nous rendre service, va donc nous chercher des racines et herbes aux alentours de la tour.
Je n'eus pas même le temps de m'excuser qu'ils avaient déjà disparu dans les entrailles de la tour. Assise à nouveau seule au milieu de la foule, je me sentais idiote comme à mon habitude. Ne laisse rien transparaître ! Je finis rapidement mon petit-déjeuné, puis, équipée d'un sac de toile et d'une faucille que j'avais récupéré dans un lieu oublié. Je passe la porte à demi-ouverte et tombe alors face aux Anciens qui sont déjà au travail, creusant une profonde tranchée qui encercle le bâtiment.

Pendant l'espace d'une seconde, une vision déplacée me traverse l'esprit, ils ressemblaient à des esclaves. Transpirant à cause de l'effort et recouverts de terre, les Anciens sont clairement en train de faire la sale besogne. Et puis comme pour parfaire la scène, j'entends une voix dans mon dos insultant l'un des Anciens qui se contenter de s'extirper hors du trou. D'un coup, l’atmosphère devint lourde, j'aurais dû suivre ma route, mais tout le monde s'était arrêté et je me laissais bercer par le courant.

L'ancien qui avait été la cible de l'injure passa près de moi, puis il s'arrête et alors il parle au nom de tous. L'Arvèles ne semble pas ravi, bien au contraire, j'ai l'impression que lui et ses amis pourraient très vite déclencher un énorme problème. Ce n'est pas mon souci, je suis Namès, ils ne m'ont rien fait. Pourtant, il y a un, je ne sais quoi qui m'empêche de simplement tourner le dos à tout cela et assister à la scène de loin. Je ne suis pas partie du désert parce que je voulais voyager, mais bel et bien pour apporter ma contribution.

Aujourd'hui plus que jamais je ne dois pas lâcher prise. Je ne comprends rien à ce qui se passe, comme la majorité d'entre nous, je pense. Il y a encore quelques jours mon esprit était embrumé, mais aujourd'hui, parce que la situation l'exige, j'ai l'impression que je ne porte plus un fardeau incommensurable. Je fais demi-tour et me place près de l'Ancien, me retrouvant à mon tour dans l'ouverture de la porte face à tous les Arvèles qui sont présents dans la cour et trouve la situation distrayante.

Face à ces regards fixes, j'ai un léger recul, mais je ne compte pas baisser les bras. Je n'ai qu'à simplement dire la vérité :
- Vous ne me connaissez pas, mais j'aimerais m'exprimer au nom de ma confrérie. Je me nomme Taël Auxane, fille de Taël Lazare, l'un des imminents prêtres du cercle de la lumière de Karnès, prêtresse de Cioriel, déesse de la Vie.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas donné toutes les subtilités de mon identité, mais j'avais dans l'espoir que cela ait un petit effet. Les Arvèles n'étaient peut-être pas réputés pour être diplomates, mais comme n'importe quelle confrérie, ils respectaient les dieux. Je devais enchaîner et profiter de la situation tant que je le peux.
- Ne voyez-vous pas que la division ne nous apportera rien ? Dès qu'un heurt à lieu, c'est un prétexte qui arrête la préparation de la tour. Ne vous souvenez-vous pas de vos leçons d'histoire ? Mon regard se porta sur les deux assemblées pour que l'une d'entre elles ne prenne pas la remarque comme personnelle. Quand les Récleyès sont nés et qu'ils nous ont attaqués, qu'ont-ils cherché à faire ? Ils nous ont séparés, nous obligeant à nous réfugier aux extrémités du continent. Ce n'est que lorsque nous avons combattu ensemble que l'ennemi a été chassé de nos terres. Nous l'avons fait, nous pouvons le refaire. Il ne faut pas laisser nos différents prendre le dessus, ni aujourd'hui, ni demain.
Puis plus rien, lorsque je me tus, je me sentis tout à coup toute petite. Je ne me savais pas aussi enflammer. Si mon père me voyait, sûrement ne me reconnaîtrait-il pas. Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre la moindre réaction positive ou non.



© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Sam 7 Mar 2015 - 23:34

3 Malier.

Mada était sur une rivière en train de faire des ricochets, jusqu'à ce qu'il vit au loin une foule partant dans une direction inhabituelle. La scène observée l'intriguait, et se mit à rejoindre cette foule. Or à son arrivée, il vit des soldats Arvelès, qui le reconnurent en tant que l'un des leurs.

- Dites moi, où allez vous ? Demanda Mada à l'un d'entre eux.

- Nous allons à la tour Ouest, vous savez qu'il y a une guerre chez les Recleyès non ?

- Étant nomade, je n'ai pas spécialement été au courant. Puis-je vous rejoindre ? Ca peut être intéressant.

Le soldat observait le regard de Mada, qui en dit tout sur ses intentions concernant la guerre. Il semblait être un stratège et un bon chasseur de primes, pouvant se protéger et attaquer d'une très longue distance.

- Dans ce cas, venez, et vous verrez ce qu'il y a à faire sur place, dit le soldat en esquissant un sourire.

Mada s’immisça dans le groupe et partit en direction de la Tour Ouest.


4 Malier

Le groupe atteint son objectif à l'aube. Une grande tour était visible. Mada resta à l'extérieur afin d'observer les environs et d'admirer le paysage, mais sentit une atmosphère lourde. En regardant autour de lui, il vit que les Anciens le regardèrent bizarrement. Ce fut la première fois qu'il fut autant remarqué, lui qui était habituellement invisible aux yeux de tous. Par conséquent, en voulant comprendre la situation, il demanda à l'un d'entre eux ce qui s'est passé ici, en le regardant dans les yeux et avec un sourire honnête.

L'Ancien qui regardait Mada de façon sceptique au départ, finit par lui raconter ce qui se passait. Or Mada étant un Arvelès, il voulait éviter les représailles de sa confrérie et des autres, et se montra compréhensif. En récompense, il offrit une fiole revitalisante à l'Ancien.

- Voilà un cadeau de l'incarnation de l'Ivresse. Si vous fatiguez, ça devrait vous aider à récupérer. C'est une potion que j'ai concoctée à cet effet, et parfois je m'en sers pour rester éveillé la nuit. Si besoin, je serai au sommet de la tour. Bonne chance!

En arrivant dans la tour, Mada se mit directement à installer de façon méticuleuse les pièges de façon à les rendre actives lors de l'attaque des Récleyès et pas avant. Une sorte d'interrupteur que possédait Mada lui permettait de les rendre actifs le jour J. Cependant, il ne supportait pas qu'on le regarde faire, et à chaque fois qu'il sentait ces regards, il se retint de décrocher une droite à la personne, quelque soit son statut ou son genre.

- Pourquoi me regardent-t-ils tous là ? C'est vraiment gênant à la longue... A croire qu'ils n'ont jamais vu de piège sophistiqué. Et si je me déconcentre, le piège risque d'être actif trop tôt et de faire des blessés inutilement, Pensa-t-il.

A la fin de l'installation d'un de ses pièges, il entendit des rires qui ne le plaisaient pas, et accourut voir ce qui se passait. Il voyait la scène, et eut une envie meurtrière pendant un certain instant. Cependant cette envie meurtrière fut coupée court par le discours d'une jeune femme qui s'adressait aux deux assemblées. Son discours était éloquent, et l'envie meurtrière de Mada se dissipa de la même façon qu'elle est apparue.

A la fin de son discours, il applaudit en ajoutant :

- Merci pour ce discours, étant moi même un Arvelès, j'applaudis ta bravoure, ta franchise et suis témoin de ta volonté, qui est honorable. Mada se mit à boire une potion lui permettant de parler fort et d'être audible pendant la minute qui suit. -AU FAIT, JE SUIS EN TRAIN D'INSTALLER DES PIÈGES QUI ME NÉCESSITENT UNE CONCENTRATION ABSOLUE. SI VOUS CONTINUEZ DE FAIRE LES MARIOLES ET A VOUS QUERELLER, JE VOUS GARANTIS QUE MES PIÈGES SERONT DÉFECTUEUX ET QU'IL Y AURA DES BLESSES DANS LA TOUR. SI VOUS VOULEZ VRAIMENT EN FINIR AVEC CES RECLEYES, TRAVAILLEZ EN ÉQUIPE. MERCI D'AVANCE.

A partir de ce moment là, Mada se mit à rire et retourna sereinement et silencieusement installer ses pièges dans la tour, ce qui permettrait la protéger d'un potentiel siège et d'une arrivée de l'ennemi dans l'entrée de cette tour. De manière intéressante, il n'était plus affecté par les regards vu qu'il s'est permis de faire ce genre d'action risquée. Si des représailles se présentent, il était prêt à en porter les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3351
Xp's : 2421
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Ven 13 Mar 2015 - 16:51


4 Malier

Théon fut arrêté par la jeune femme qui s'était avancée devant l'assemblée. Toute la tour était au ralenti, les personnes proches de la porte d'entrée avaient arrêté leur travail et suivaient silencieusement la scène qui se dérouler face à eux. Les Arvèles de la tour se calmèrent, tout comme les Anciens à l'extérieur lorsqu'Auxane, puis Mada, intervinrent.

Leur discours avait résonné chez certaines personnes, mais hélas, pas les principaux concernés. Théon était toujours face à Hircane qui fit un pas en avant, la main toujours sur son arme. Ses compagnons, eux ne bougèrent pas et se contentèrent de le suivre du regard. L'imposant guerrier se planta devant la jeune femme qui a ses côtés semblait aussi fragile qu'un brin de paille.

Il lui cracha :
- On s'en fout de tes histoires à dormir debout. Les Anciens, tout comme les Namès n'ont rien à faire à l'avant d'une bataille. Vous ne feriez que nous gêner. Donc si tu bouges pas avec tes petits amis, on va s'en charger nous même !

Avant même qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, Théon s'emporta. La terre commença à se mettre à trembler, le jeune homme, hors de lui, était en train de faire apparaître sa Vérité. Les beaux discours n'avaient rien fait. L'assemblée paniqua, tous les Arvèles saisirent leurs armes et la pointèrent vers le jeune homme. Les Anciens sortirent alors de leur tranchée et se mirent devant le leur.

À nouveau, les clans étaient formés. Les deux jeunes gens qui étaient intervenus se retrouvèrent au milieu de la tension. Il fallait faire vite. Alors que certains avaient cru que Théon perdait son contrôle, il fit sortir de terre deux bras qui écartèrent les siens, une fois une brèche s'ouvra, laissant une trajectoire aux Arvèles pour attaquer. Mais l'Ancien se servit de ses mains de terres pour faire barrage.

Il cria alors :
- Laissez nous entrer ! C'est notre droit ! Madelle est notre terre et il est tout aussi important pour nous de défendre cette frontière. Que vous le vouliez ou non, nous ferons partie de la bataille. Mais surement pas comme appas à l'extérieur !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Dim 15 Mar 2015 - 20:20

4 Malièr

Lorsque Mada entendit un bruit assourdissant, il se précipita au sommet de la Tour, et vit la scène. Il fallait agir très vite, d'autant plus que son aura meurtrière s'activa instantanément. Ses pupilles étaient contractées, et sa myosis reprit le dessus. Cependant, il était parfaitement calme, comme si celui-ci précédait une tempête.

"Je dois faire diversion afin qu'Auxane puisse agir rapidement, et tout de suite. Quitte à dévoiler ma Vérité et mon aura meurtrière..."

Il prit rapidement un des miroirs situés sur le toit, et profita du temps qu'il faisait pour pouvoir le fixer sur une flèche métallique à proximité. Il reprit ensuite une gorgée de la fameuse potion "sonore", avant de déployer sa Vérité. En effet, lorsque Mada active sa Vérité, sa voix changea et devint très grave, à tel point qu'il devint méconnaissable, et les mots suivants furent prononcés:

"Locked and loaded".

Lorsque ces mots furent prononcés, son aura meurtrière prit une ampleur telle que toute l'Assemblée la remarqua.

Après l'avoir fixé, Mada aveugla Théon et ses camarades brièvement avec le miroir. Par la suite, une voix grave et assourdissante se fait entendre:

"Sniper shot."

Pendant que ces mots furent prononcés, la flèche fut déjà décochée et partit en direction d'une zone proche des pieds de Théon, pour éviter de le blesser. A l'impact, le mirroir se brisa et les morceaux jonchèrent le sol, à proximité de Théon.

En parallèle, Mada prépara rapidement une seconde flèche de ce type et l'orienta plus particulièrement sur Théon afin de l'aveugler. Et à cet instant, Mada prit la parole. Sa voix était différente de son discours précédent, étant bien plus grave:

"Je suis Mada Norrigam, fils de Seth Norrigam, l'un des Archers Arvelès composant l'unité d'élite. Je suis aussi celui qui ai placé les différents pièges dans la Tour." puis d'un ton avec une autorité sans précédent: "Théon, vous venez de dépasser les bornes. Je suis sûr que le Général n'aimerait pas vous voir faire ça, d'autant plus qu'il a bien indiqué que les différents clans doivent agir ensemble dans cette guerre. Continuez ainsi et j'enclencherai tous les pièges, afin que personne ne puisse entrer ou sortir de la tour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 694
Xp's : 231
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 19 Mar 2015 - 18:50


Ensemble, nous vaincrons

le 4 Malier avec Johann George Faust VIII et Mada Norrigam

Restée jusque là en retrait, je ne savais que faire. Ces hommes semblaient prêts à s'entre-déchirer. Le nouvel intervenant réclamait le calme, mais son impatiente me laissèrent penser qu'il ne resterait pas stoïque si la situation dégénérée. Prise au milieu des deux clans, je regrettais mon intervention. J'aurais du écouter les Neustro, à quoi est-ce que j'avais bien pu penser. C'était impossible pour moi de partir, tout le monde nous encerclait et nous épier.

Jusqu'à ce que la terre se mette à trembler. Je perdis l'équilibre et me retrouva au sol. Les personnes ne la tour paniquèrent, sortant leurs armes tout en reculant. En me relevant je ne vis plus l'Arvèles qui avait demandé la cohésion des confréries. Je regardais vers la porte, les Anciens s'étaient regroupés autour de leur camarade. Cet élan de confrérie était une catastrophe ! Ils s'étaient à nouveau diviser suivant sang. Et moi j'étais seule, entre eux et paniquée. Je cria sans savoir à qui je m'adressais vraiment, plus par besoin :
- Arrêtez ça ! Arrêtez de vous séparez !
Le pire n'était pas encore arrivé, la terre s'immobilisa, avant qu'elle ne gronde, libérant deux bras devant Théon. Je recula de justesse pour ne pas être prise par ces gestes brusques, me retrouvant du côté des Arvèles qui étaient prêts à leur foncer dessus. Avant que celui qui avait voulu apaiser les tensions réapparaisse, une flèche s'enfonça au pied de l'Ancien qui usé de sa Vérité. Elle venait sûrement de lui, il se présenta convenablement et continua d'essayer de raisonner le fauteur de troubles.

Il y avait quelque chose de différent chez lui, je ne l'avais pas vraiment remarqué avant, mais son aura était sombre. Je pouvais sentir ce genre de chose depuis l'incident. Je respectais ses intentions, mais n'avait pas envie de m'allier pour autant à lui. Pourtant il fallait faire quelque chose ! Ma Vérité n'avait aucun intérêt dans cette situation, je ne pouvais pas faire prendre de force comme tous ces hommes autour de moi. Seul mes paroles pouvaient atteindre quelqu'un, alors j'enchaîna après Mada, me tournant d'abord vers lui :
- Personne ne va déclencher de pièges ou s'attaquer à quelqu'un ! Regardez-vous, vous comptez faire quoi ? Vous entre-tuer pour savoir lesquels pourront mourir de la main des Récleyès. Vous avez surement entendu les rumeurs, la Tour Est est complètement détruite, le feu a tout ravagé à ce moment de pierre. Que croyez-vous qu'il adviendra dans cette tour naturelle s'ils se servent des mêmes armes ? On ne peut pas se permettre de perdre des hommes pour des querelles sans importance !
J'étais à bout de souffle. regardant toute l'assemblée d'un regard dur que je ne me connaissait pas. Ma voix avait été puissante et claire, je ne m'étais jamais exprimée de la sorte, la discrétion avait plus ou moins toujours fait partie de ma vie de prêtresse. Cependant ici, le feu qui me brûlait intérieurement avait tendance à sortir. Il m'était impossible de ne rien faire, d'attendre simplement que les blessés arrivent pour que je puisse les soigner.

Non ! Je voulais plus.



© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 149
Xp's : 203
Date d'inscription : 01/07/2013

Feuille de personnage
Vie:
84/100  (84/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Qui veut se Fighter ? é_è
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Ven 20 Mar 2015 - 17:45

Les tensions étaient à leurs combles, les clans se déchiraient les uns les autres et ça, c'était pas une très bonne chose pour l'alliance, mais plutôt une bonne pour les Réclèyes. Après tout, ces abrutis allaient peut-être finir par s'entretuer eux même.

C'était toujours les mêmes qui s'entre-déchiraient et ça commençait à devenir pesant.
Ça fait maintenant plus de deux jours que je ne faisais rien d'autre dans le camp mis à part manger et dormir. Ha ça pour être reposé, je l'étais, car on pouvait pas vraiment dire que la situation actuelle troublait mon sommeil et mon bien-être.

Les choses commençaient à s'intensifier, à quelques jours à peine de l'arrivée des Réclèyes, comme à mon habitude depuis quelques jours, je me faisais discret et ne prêta pas d'attention aux querelles environnante, après tout tant qu'on me foutait la paix !

Mais ça, c'était bien avant qu'un tremblement de terre fasse vibrer le sol sous mes pieds. À cet instant, je me précipitai au milieu de la zone d'action.
Deux mains de terre étaient déjà sorties quand je fus enfin arrivé sur place, il y avait aussi Auxane, la jeune Namès que j'avais RENCONTRÉ au premier jour. Elle n'était plus venue me voir par la suite, lui aurais-je fait mauvaise impression ? Peut importe, un homme, visiblement un Arveles intervint dans le discours et essaya d'apaiser les tensions pour finir son travail en paix. Il piège la tour dit-il ? Heureux de l'apprendre, ça m'évitera peut-être de me prendre les pieds dedans... Mais bon si cette tour brûle comme la tour Est, je crains que ces pièges soient faits en vain.

L'intervention de la part d'un Arvélés ne fut pas l'unanimité auprès de la communauté des anciens, mais au moins il avait le mérite d'avoir une voix imposante. Suivit de très près par un discours convainquant de la part d'Auxane, qui avait surement remarqué l'inconvenance des paroles du piégeur. Hélas, les tensions étaient toujours bien présente, Théon attaqua de sa main de terre en direction d'Hircane et les siens qui dégainèrent leurs épée. Auxane qui se trouvait toujours entre les deux partie était prise au piège, je ne saurais expliquer pourquoi, mais je me téléporta à son niveau pour nous téléporter à 5 mètres plus loin de la zone d'impact. Hircane avait bloqué la main de terre de sa lame et la maintenait tant bien que mal.

"ça suffit ! Si vous tenez tant à savoir lequel de vous à la plus grosse, allez régler ça entre homme plus loin et laisser les gens bosser." Prononçais-je une fois le premier coup lancé.

Aucune des deux parties ne pris attention à mon intervention, et aussi bien l'Ancien que l'Arvélès ne se soucier du sort de la jeune namès.

J'utilisais alors mon don pour augmenter graduellement l'apesanteur qui pèse au dessus des têtes des deux troublars. Ils prirent un peu de temps avant de se rendre compte de ce dont ils étaient victimes.
Peu de temps après, l'ancien retira sa main de terre voyant qu'il ne passerait pas de cette manière. Sa colère n'en était pas pour autant atténuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3351
Xp's : 2421
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Lun 6 Avr 2015 - 20:06


4 Malier

Les deux protagonistes qui avaient créé cette agitation se retrouvèrent en difficulté. Le sort de gravité de Faust les avait cloués au sol, Théon n'avait pas supporté le poids et il se retrouvait un genou à terre, ses créations avaient disparu. Hircane lui résistait, même si ses épaules étaient légèrement courbées. Les Anciens se regroupèrent à nouveau autour de leur compère.

Une femme à la chevelure d'encre et aux rides marquées s'avança vers ceux qui avaient osé demander la paix. À leurs côtés, elle leur dit, ainsi qu'à l'intention des Arvèles : :

- Nous allons nous stopper là ! La préparation ne doit en aucun cas être ralentie à cause de nos conflits, ils ont raison. Ces derniers mots furent dits alors qu'elle regardait Auxane, Mada et Johann. Elle reprit. Mais mes frères ont raison ! Lors de l'arrivée des Récleyès, nous n'attendrons pas sagement la mort à l'extérieur de ces murs.

L'assemblée semblait satisfaite par les propos de cette femme et surtout la terre ne tremblait plus et plus aucune main monstrueuse de se déchaîner devant les Anciens. Personne n'avait fait de commentaire sur ce poids sur les épaules des jeunes hommes, la plupart n'avaient rien vu, les autres avaient regardé leur voisin, sans vraiment comprendre pour autant.

Le danger était passé, les Anciens étaient en train de ramener leur camarade à l'extérieur de la tour, malgré ses protestions qui s'étouffèrent rapidement. En quelques secondes, l'activité revient peu à peu à la normale. Seul Hircane était resté à l'entrée, arme en main. Il se sentait humilié, mais il ne perdait pas pour autant de vu son principal ennemi. L'énervement se lisait sur son visage, mais il rangea son arme.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Sujets similaires

-
» Ensemble nous avançons [Solo multiples / Entrainement]
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
» Si le loup y était, il nous man-ge-rait ! [Klem & Irving]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni :: La tour ouest-