AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mar 14 Avr 2015 - 22:02

4 Malier

Après que les tensions furent apaisées, Mada partit au réfectoire, afin de se reposer. Ces événements étaient vraiment casse-pieds étant donné qu'il n'aimait pas les disputes. Mais il repensa aux événements:

"Les alliés c'est des alliés, quelque soit les différences. Je ne comprendrai jamais ces querelles internes. Et heureusement que Faust a pu s'occuper d'Auxane, au moins ça aura fait une bonne diversion. Par contre il faudrait que je m'entraîne, j'ai besoin de voir si je peux utiliser ma Vérité dans cet endroit, et surtout au corps à corps."

A ce moment là, le jeune archer se mit à se promener dans les environs de la tour, en espérant trouver un endroit où utiliser sa Vérité. Après avoir parcouru une vaste plaine autour de cette tour, il vit une forêt luxuriante qui fut l'endroit parfait pour s'entraîner, et piéger l'ennemi si jamais tout le monde avait besoin de se replier. Mada était calme, et évita de penser à ce qui s'est passé. Le silence de cette forêt était parfait pour qu'il puisse garder son calme. Une aura apaisante envahit l'Arvelès, dévoilant sa Vérité, et il s'entraîna à utiliser son fameux Bouncing Shot, mais sans dire un mot. La balle tirée en un éclair se mit à rebondir de tous les côtés, proche de l'archer, mais il pouvait se mouvoir tout en ayant la balle qui le suivait. Le problème, c'est que cette forêt était assez loin et il lui faudrait se replier très rapidement.

Après son entraînement, qui dura une bonne heure, il repartit au réfectoire dans la tour, et se mit à rêvasser. Il ne faisait pas attention au regard des gens qui tentaient de le dévisager, et se mit à s'endormir sur la table, exténué de ce "périple".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 710
Xp's : 246
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 16 Avr 2015 - 18:42


Ensemble, nous vaincrons

le 4 Malier avec Johann George Faust VIII et Mada Norrigam

Ma tête me tourne, la seconde d'avant j'étais encore au milieu des Anciens et Arvèles. Je sens une pression sur mes bras, l'homme aux tatouages mystérieux se tient tout près de moi. C'est lui qui m'a transporté ici. Je ne peux m'empêcher de m'écarter, déjà parce qu'il est trop près, mais surtout parce qu'il ne m'inspire aucune confiance. Peu importe. Mon attention est toute tournée sur les Anciens qui sont en train de contenir leur ami.

En à peine, quelques minutes, un calme relatif s'installe, chaque confrérie est repartie de son côté, la rancœur est toujours là, mais plus personne ne semble prêt à se lancer dans un conflit. Puisque la porte est à nouveau ouverte, je sors de la tour à la suite des Anciens. Cet épisode ne m'a pas fait oublier mon objectif principal. Avant de partir, je jette un coup d'œil en arrière, je repense aux paroles des Neustro et à mon intervention. Je doute que leur ramener ces simples plantes suffisent à retrouver leur respect.

Je passai tout le reste de l'après-midi dans les alentours de la tour à la recherche de plantes médicinales. La région était luxuriante, mais les plantes de ce type étaient plutôt dures à trouver. Alors que je traversais la vallée dans tous ses sens, j'aperçus un petit-bois. Il faut que j'aille voir ! Il y aura d'autres spécimens là-bas. Alors que j'avance le regard au sol, j'entends quelqu'un. L'archer qui était intervenu à la tour s'entraîner, usant de sa Vérité.

Cachée derrière un arbuste à plusieurs mètres de là, je m'arrêtai un instant sans trop comprendre pourquoi. Je ne distinguais pas vraiment ce qu'il matérialisait, mais le choc du sort sur les cibles, me laissèrent penser qu'il s'agissait là d'une arme redoutable digne d'un Arvèles. Je restai discrète, tournant le dos à cette scène. Il fallait que je retourne à la tour. Rester ici n'avancerait à rien, une idée en tête, je m'empressai de rentrer.

Une fois sur place, je montai dans les étages, déposant ma récolte devant la porte de Ron. Je n'avais plus grand chose à faire avec eux, je n'étais qu'une assistante pour eux, ils s'en sortiraient tout aussi bien sans moi. Je redescendis dans la cour principale et me dirigeai vers les écuries. À côté se trouvait une petite forge improvisée par les Arvèles. Certains passaient leur journée à faire fondre du métal pour forger des armes ou protections. C'était l'heure du dîner, il n'y avait personne.

Me faufilant en espérant que personne ne me voit, je m'approchais d'un tonneau rempli d'épées longues toutes semblables. À mon arrivée j'étais bien venue leur en demander une, mais selon eux, cela aurait été une perte. Je voulais leur démontrer le contraire, en fait cela n'avait rien à voir avec eux, mais je préférais ignorer la véritable raison. En prenant une arme, je fus surprise par le poids et je la laissai tomber par terre. J'eus du mal à la soulever, mais pas question de la lâcher, je cachais la lame dans le fond d'un des box. S'ils me voyaient avec, ils risqueraient de me la reprendre. Heureusement, ils étaient pour la plupart en train de manger.

Après avoir retiré la paille de ma tunique, je sortis et me dirigeai comme tout le monde à la cantine. Elle était bondée, après avoir pris mon assiette, je passai à côté de plusieurs tables avant de remarquer une fine tignasse brune affalée sur la table. Personne ne l'avait approché, il dormait tranquillement. Je m'approchai, posai mon repas et avant de m'asseoir, je lui dis clairement :
- Norrigam ! J'aimerais vous demander quelque chose. Je pris place, tout en retenant ma tenue pour qu'elle ne se froisse pas.J'aimerais que vous m'entraîniez. Je veux être capable moi aussi de défendre la tour !Pus doucement, j'ajoutai. Je ne veux pas me cacher et fuir le combat.
Il fallait que j'arrête de me bercer d'illusion, la rencontre avec Scion m'a à tout jamais changé. Je ne peux plus être cette naïve prêtresse qui croit que la vie est la chose la plus précieuse. Pour des gens comme ça, ceux venant du sud, ce n'est pas vrai ! Si je veux un jour pouvoir le venger, c'est maintenant que je dois évoluer. J'ai toujours senti au fond de moi cette envie de me lever pour me battre, je ne dois plus en avoir peur et la taire.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 16 Avr 2015 - 20:24

4 Malier

En entendant un appel, le jeune Arvelès se réveilla, et vit Auxane. Sur le coup, il n'avait pas compris pourquoi elle était venue le voir, lui qui avait pour habitude de voyager seul, et essayant de se faire discret habituellement. Pendant qu'elle s'installait, il se mit à se réveiller et à reprendre ses esprits. Lorsque la jeune Namès lui fit sa requête, Mada s'apperçut qu'elle voulait se battre. Il regarda Auxane droit dans les yeux pendant cet instant et vit cette envie belliqueuse qui voulait s'éveiller.

Cette demande était déroutante, mais le fait d'avoir une sorte d'élève lui fit plaisir, vu que son père n'avait pas eu l'occasion de lui apprendre. Et puis ça pouvait être intéressant d'avoir une sorte de médecin de combat capable de se défendre, surtout si ce n'est pas un Arvelès. Après mûre réflexion, Mada sortit une gourde contenant de l'eau et un flacon d'hydromel, et resta calme alors qu'il y avait un brouhaha incessant:

"Pas la peine de m'appeller par mon nom de famille, heh."

Il proposa la gourde et le flacon à Auxane, puis se mit à sourire:

"Sinon, je suis Mada, l'incarnation de l'ivresse à l'état pure. Un peu d'hydromel fait maison, ou de l'eau ? L'hydromel est vraiment délicieux, mais si tu n'en veux pas j'irai le boire! Tu peux me tutoyer aussi, je n'aime pas qu'on me prenne pour un grand-père."

Après un court silence, Mada reprit:

"Ayant vu ton courage lors de ce bordel monstre, ta proposition est pertinente, d'autant plus que ces histoires de clans me les brisent menu. Le pire dans tout ça, c'est qu'on pourrait faire de grandes choses si nous étions unis et coopérions ensemble. Mon père se retournerait dans sa tombe s'il voyait ça..." Soupirant : Bref. Tu veux qu'on choisisse une arme adaptée à tes besoins ? Je leur dirai que c'est pour moi. Par contre il me faudra te tester pour savoir si tu as besoin d'une arme à distance ou d'une lame. D'ailleurs j'ai trouvé le coin parfait pour le faire. Si tu es toujours motivée, je t'y amène de ce pas!"

Pour la première fois, Mada était pressé de s'entraîner et de pouvoir commencer son 1er cours particulier en terme de combat. Un sourire s'afficha sur son visage, et une aura de plénitude envahissait ses horizons. Lui qui pensait qu'il fallait à la fois des spécialistes et des personnes qui ont plusieurs atouts sous la manche pour que le monde tourne, était satisfait de cette demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 710
Xp's : 246
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Lun 20 Avr 2015 - 20:59


Ensemble, nous vaincrons

le 4 Malier avec Johann George Faust VIII et Mada Norrigam

Je marquai une pause sur le flacon, avant de le refuser, ce n'était pas le moment pour commencer à boire. Je l'écoutai simplement, en mangeant mon repas. Je m'arrêtai une seconde lorsqu'il parla de son père. Moi, je préférais ne pas penser au mien. Surtout en cet instant, s'il me voyait réclamer l'enseignement d'un Arvèles, il se sentirait trahi. Je baissai les yeux et repris quelques bouchées. C'était dégoûtant, comme à chaque fois, mais pour la première fois, j'en avais assez d'accepter.

Je repoussai son assiette. Il avait terminé de parler, Mada semblait tout excité de cette demande. Moi, j'étais toujours tourmentée et l'altercation qui avait eu lieu n'avait rien arrangé. J'en avais marre de regarder tous ces gens autour de moi qui préparait l'arrivée des Récleyès, moi qu'est-ce que j'avais fait jusqu'à maintenant. Tourner en rond, flâner à l'extérieur ça j'avais su faire. J'étais toujours dans cet état second, il ne m'avait pas quitté depuis sa mort.

Je n'arrivais plus à chérir Cioriel et la vie. Je lui répondis, en gardant le vouvoiement, car c'était toujours ainsi lorsque je ne connaissais pas quelqu'un :
- Je vous remercie beaucoup ! Je n'ai pas besoin que vous choisissiez une arme pour moi, je ne m'entraînerais qu'avec une épée. Plus doucement. J'ai déjà mon arme et après l'événement de tout à l'heure, pas sûr qu'on vous laisse prendre tout ce que vous voudrez à la forge. Pour l'entraînement, je vous propose que l'on se retrouve demain matin un peu avant le levé du soleil. J'ai eu suffisamment d'émotions pour aujourd'hui et je ne préfère pas traverser le camp des Anciens tout de suite.
Oui, je préférais attendre le lendemain. Prendre les armes allait complètement me changer, je ne pouvais faire ce pas sans d'abord me recueillir auprès de Cioriel. Peut-être mon respect envers la vie était remis en cause, je n'en avais pas pour autant perdu la foi. Je n'avais plus faim, l'assiette était au centre de la table et je ne lui accordai pas un regard, la laissant sur place. Je me levai, esquissant un bref sourire de politesse et ajouta avant de le laisser :
- Vous ne le regretterez pas. Vous pouvez finir mon repas si vous le voulez, je n'en peux plus de cette bouillie. Passez une bonne nuit, que les dieux vous gardent.
Quittant la cantine, quelques regards discrets se retournèrent sur moi. Je m'éclipsai rapidement dans les écuries et retrouvai le box où j'avais laissé larme. La cour était encore déserte. Je sortis la lame de la paille et la soulevai plusieurs fois. Ce n'était pas évident, sa longueur me déséquilibrait dès qu'elle dépassait mes hanches, mais j'étais loin d'être petite et je savais que je pouvais réussir à la contrôler.

Après une vingtaine de minutes de répétitions, j'étais en nage et doucement les gens quittaient la cantine. Je remis l'arme dans sa cachette et me dirigeai vers l'un des tonneaux d'eau près des écuries et trempa une serviette pour me rafraîchir. Puis, je retournai à ma couchette, posant mes genoux dans la paille, l'épée ressortait légèrement devant moi. Je ne savais pas quand j'aurais à nouveau l'occasion de prier la déesse. Lui adressant un au revoir à la fois froid et sincère, je m'endormis sur l'arme qui m'accompagnerait ces prochains jours.

le 5 Malier

Je ne dormis que quelques heures, j'arrivais de moins en moins à me laisser bercer par la nuit. Les cauchemars étaient moins intenses, mais ne se dissipaient pas. Je me levai alors que les étoiles brillaient encore. Il n'y avait que quelques personnes debout qui surveillaient la porte et les alentours. La forge était encore rouge, il y avait un jeune garçon assoupi à côté. Le forgeron était sûrement parti dormir un peu et lui avait demandé d'entretenir le feu.

Je m'approchai et actionnai la souffleuse qui se trouvait en dessous pour attiser le feu. Quelques mouvements, pas de quoi réanimer les flammes. Je vis alors qu'un vieux torchon noirci traîné au pied du foyer. Je m'abaissai pour le récupérer. Il était très long, il serait parfait pour cacher ma lame. Je retournai à l'écurie et enveloppai la lame dans le tissu, puis me dirigeai vers la porte. Les gardes ne me prêtèrent pas beaucoup d'attention, ils luttaient plus pour rester éveiller qu'ils ne surveillaient réellement.

Je restai près des murs de l'enceinte de la tour, je me posai contre le mur de pierres recouvert de lierres et de mousse. Les mains contre la paroi, je ne sentais que la végétation qui avait recouvert l'édifice au fil des années. Mon arme était posée également contre le mur. J'étais restée assez près de l'entrée pour ne pas rater la sortie de Mada. Le regard sur l'horizon, je ne voyais même pas le campement des Anciens, j'étais hypnotisé par le ciel qui commençait doucement à s'éclaircir.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mer 22 Avr 2015 - 19:02

Nuit du 4-5 Malièr


Mada qui était pressé de faire l'enseignant, allait vite déchanter une fois qu'Auxane lui répondit. En effet, il avait oublié que les événements précédents n'ont pas été en sa faveur, et cela l'attristait à tel point que lorsqu'elle lui proposa sa bouillie, il n'eut plus faim. L'Arvelès nomade, n'avait vraiment pas l'habitude de parler aux autres, et pourtant était capable de faire confiance facilement lorsqu'on l'approchait. Il se mit à repenser à ces propos, aux événements du jour, avant de sortir du château pour profiter du clair de lune. Sauf qu'en repensant aux propos d'Auxane, il décida de s'échapper de la façon la plus furtive possible, tout en masquant sa présence. Ca tombait bien, les gardes étaient en train de somnoler, et il put sortir très rapidement et partir dans la forêt sans problème.

En regardant la lune, il se souvint des moments passés avec son père, de son assassinat, puis de sa vengeance. Même s'il cogitait, il était apaisé par ce clair de lune, le berçant dans une sorte de plénitude.

"J'arrive pas à dormir... Bon tant pis. J'espère juste m'endormir d'épuisement avant qu'il n'y ait d'autres entourloupes, sinon je risque de devoir utiliser ma Vérité de façon à buter quelqu'un. Et ça, ça me ferait passer pour un Récleyès tiens." A ces mots, il se mit à rire bêtement, et se mit à la quête de plantes pouvant lui servir à faire des drogues de combat. Il passa la nuit à en chercher, et utilisa sa Vérité pour bénéficier d'une sorte de vision nocturne. Sauf qu'il ne trouva que de quoi faire de l'hydromel.

"Tant pis, j'aurais bien voulu trouver de vraies plantes pour faire ça, mais bon... On fait avec", reprit l'archer.

Après avoir trouvé ces ingrédients, il remarqua que l'aube allait bientôt se lever, et s'empressa de retourner à la tour... avant de voir Auxane adossée contre le mur, avec une épée.

En la regardant, Mada devint froid, en repensant à la veille. Mais il voulait lui enseigner l'art du combat, et était très exigeant envers lui même afin de pouvoir faire ressortir tout le potentiel d'Auxane, et à la jauger.
"Hm. Suivez moi, nous devons pas perdre de temps. La journée va être longue, et j'espère que vous vous êtes bien préparée."

Sur ces mots, il jeta un rapide coup d'oeil sur l'épée, et se mit immédiatement en route vers sa planque favorie, en espérant qu'elle serait capable d'acheminer l'épée aussi rapidement que lorsqu'elle court habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 710
Xp's : 246
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Sam 25 Avr 2015 - 19:51


Ensemble, nous vaincrons

le 5 Malier avec Johann George Faust VIII et Mada Norrigam

Mon pas était lourd, l'épée était assez grande et entravée parfois mes jambes, son poids ne m'aidait pas, mais je ne la lâchai pas. Après avoir dépassé le camp des Anciens, je dus courir pour ne pas perdre Mada de vue. Il nous mena là où je l'avais surpris la veille. J'étais déjà essoufflée et le maudissait intérieurement. J'avais passé des mois à traverser les terres de Faras et en sortant du désert j'avais eu l'impression de marcher sur un nuage, mais aujourd'hui, cette impression de légèreté avait disparu.

Une fois arrivée, je laissai la pointe de l'arme se planter dans le sol. Le tissu se déroba et laissa apparaître une lame mate sans éclat. Appuyée dessus, je relevai le regard sur l'Arvèles et restai muette. Que dire, je n'allais pas me plaindre, après tout, il devait savoir ce qu'il faisait. Je respirai, me relevai et relevai l'arme aux dessus de mes hanches. Les deux mains sur la poignée de l'arme à double tranchant, je serais fort la poigne, comme si cela m'aidait à supporter le poids.

Je ne savais pas quoi faire, est-ce que je devais l'attaquer ? Allait-il simplement m'apprendre un enchaînement ou des gestes essentiels ? Tenant une position de défense, jamais de ma vie je ne m'étais ainsi comportée envers quelqu'un. Les pieds fixés dans le sol, je crus entendre un lointain écho. La voix de mon père me sommant de rentrer à la maison. Je n'y prêtai aucune attention et avec un visage lisse, sans la moindre émotion, je clamai à l'intention de Mada :
- Nous commençons ? Les Récleyès ne sont pas loin, mieux vaudrait ne pas perdre notre temps.
Je n'avais aucune idée d'où me venait cette confiance. J'étais jusqu'à maintenant toujours restée en retrait, ne me mêlant pas des affaires des hommes et m'abandonnant à la recherche des réponses des dieux. Aujourd'hui, seule la violence résonnait en moi. Ce feu qui s'était toujours trouvé en moi se révéler enfin au grand jour et il était en train de m'envahir. Moi, je ne faisais rien pour l'arrêter, la guerre était à nos portes, les prières ne seraient plus un refuge dans peu de temps. Il ne me restait qu'une alternative, prendre les armes et me battre pour la vie.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mar 28 Avr 2015 - 20:18

Le 5 Malièr

Lors de notre arrivée dans la forêt, je vis Auxane qui fut essoufflée, transportant cette épée qui semblait trop lourde pour elle. C'est bête, mais elle aurait dû prendre une arme plus légère, ou carrément un bouclier... Que sais-je. En voyant l'épée se planter dans le sol, je n'eus qu'une envie : la prendre, l'enfoncer dans un arbre, et faire en sorte qu'Auxane s'entraîne durement afin d'arriver à prendre cette épée. Sauf que le temps presse, les Récleyès vont bientôt attaquer, et il faut qu'Auxane puisse s'entraîner de la façon la plus efficace possible.

Déjà que j'étais déçu, je devais en plus de ça gérer cette histoire de l'épée. Bon. C'est pas gagné mais c'est faisable.

"Au vu de ce que j'ai pu observer, je suis dans le regret de vous annoncer que l'entraînement sera vraiment rude. Et si vous voulez toujours utiliser cette épée, il va falloir que vous soyez capable de pouvoir la porter comme si vous maniiez une plume. Si dans les prochains jours vous n'arrivez pas à faire ça, je crains que vous ne puissiez utiliser cette épée pour le combat." dis-je avec un ton désolé. "Mais bon, la bonne nouvelle c'est que vous êtes arrivée à me suivre sans que je n'ai eu à vous attendre. Vu que l'échauffement a pu être fait avec cette "course"...."

Juste après cette phrase, je me mis à sourire, me mis en garde au corps à corps, uniquement avec mon arc sur le dos sans flèches, pris une gorgée de mon hydromel avant de dire à la jeune prêtresse:
Si vous arrivez à me faire sortir mon arc que mon carquois afin de parer le coup, alors je n'aurai que peu de choses à vous apprendre.

Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas mis dans cette position de combat, à force de devoir viser avec mon arc je commençais à devenir rouillé... Et en plus ça sera un bon échauffement et un bon entraînement avant le jour J.

A cet instant là, mon aura combattive fit irruption, et je n'eus qu'une envie: la faire dépasser ses limites, quelque soit le prix à payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 710
Xp's : 246
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 30 Avr 2015 - 22:04


Ensemble, nous vaincrons

le 5 Malier avec Johann George Faust VIII et Mada Norrigam

Je crois qu'il n'avait pas compris à qui il s'adressait. Mes mains tremblent légèrement, je resserre la poignet, cela se calme, je sens tous mes muscles qui se sont serrés, pas seulement ceux de mes mains, mais mon dos est lui aussi retenu. Même si j'ai du mal à soulever la lame plus haute que mes hanches, je tiens une posture droite, je le regarde boire une gorgée de ce liquide ambré, c'est un homme comme tant d'autres.

Je sais qui je suis et où sont mes limites, j'ai toujours su qu'il y avait un risque pour que je finisse par vouloir prendre les armes. Maintenant que je me lançais, que je faisais le grand saut, cet Arvèles osait me dire ce qu'il me fallait. Il n'y a que moi pour savoir cela. Je ne devrais surement pas lui répondre aussi froidement, les récents événements de ma vie ne sont pas une excuse pour mon comportement, mais je m'en fiche :
M'as-tu bien regardé ? Je suis une Namès, j'ai passé ma vie dans les tempêtes de sable. Je suis forte, peut-être pas à la manière de vous autres Arvèles, mais aujourd'hui, je suis la seule Namès dans toute la région. Si je dis que je suis capable de manier cette épée, c'est que je le suis :
- Nous commençons ? Les Récleyès ne sont pas loin, mieux vaudrait ne pas perdre notre temps.
À peine eu-je dit cela, Mada était en position de combat, il m'attendait et je n'avais qu'à faire un pas pour changer de destinée. Etait-ce réellement ce que je voulais ? Peut-être ! C'était surtout ma seule possibilité, l'arme était lourde et mon geste fut lent. Tranchant l'air horizontalement vers le torse de Mada, mais je ne gardai pas la position et la lame finit par m'emporter sur le côté droit.

Je ne perdais pas l'équilibre, mais me sentis honteuse. Le dos tourné à l'Arvèles, il ne put voir mon visage se durcir. Mes doigts revinrent rouge à force de serrer le pommeau, je me retournai violemment et projetai mon bras vers le haut. J'étais trop loin, l'épée était cependant à la bonne hauteur et je réussis à arrêter le coup, plus ou moins proprement. C'était la première fois que je consacrais mon temps à ce genre d'apprentissage.

J'avais toujours cru que je trouverais cela trop harassant et ennuyeux, mais alors que je reprenais mes appuis et réussis à bien lever l'arme, un fin sourire apparut dans le coin de mes lèvres. J'y prenais plaisir, la sueur sur mon front ne me gênait pas et la peur de blesser ou d'être blessée m'importer peu. Cette fois, je laissai Mada venir à moi, je voulais ressentir ce que cela faisait de se retrouver face à un soldat.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Ven 1 Mai 2015 - 12:01

Le 5 Malièr

Malgré mon aura combattive, mon visage était impassible, et j'étais concentré sur les gestes d'Auxane. De façon intéressante, lorsqu'elle souleva l'épée, j'étais plutôt rassuré et eus envie de me donner à fond moi aussi. Lorsque je la vis manier l'épée cependant, elle était partie sur le côté. Bon. Y'a moyen qu'elle puisse arriver à la maîtriser, c'est bon signe. Par contre j'espère ne pas dégainer mon arc métallique trop tôt, ça serait vraiment frustrant.

Lorsqu'elle s'arrêta, je sentis qu'elle voulait que je l'attaque. J'vais pas retenir mes coups face à elle, c'est censé être une simulation de combat grandeur nature, d'autant plus que je ne suis pas armé, et que j'ai pas envie d'être blessé avant le jour J. Je me mis en position de combat, les genoux fléchis, les poings levés. J'avançais et je tournais autour d'Auxane à une vitesse modérée pour éviter qu'elle m'attaque, tout en étant hors de portée de son épée. Le combat allait devenir intéressant. La sensation de danger me fit frémir, j'avais l'adrénaline qui s'accumulait.

"Je vais attaquer, en garde jeune prétresse!" dis-je en tout en esquissant un sourire satisfait. A cet instant là, j'accélérais le rythme, avant d'avancer vers Auxane à la vitesse éclair afin de me mettre derrière elle et lui asséner une balayette afin de la faire tomber au sol, avant de m'éloigner à nouveau en attendant qu'elle se relève.

Cependant, même si je n'avais pas retenu mes coups, je sentais que j'avais dû forcer pour la faire tomber. Effectivement, elle n'est pas si faible que ça, et je devrais vraiment m'en méfier.

"En toute honnêteté, je pensais pas devoir forcer pour arriver à vous mettre au sol. Venez m'attaquer plutôt, j'ai besoin de m'entraîner à parer et esquiver les attaques plutôt que de devoir vous foncer dessus, sinon ça ne serait pas drôle."

Enfin, les festivités commencent! J'espère juste pouvoir apprendre à bien contrer les coups au corps à corps comme avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 710
Xp's : 246
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Lun 4 Mai 2015 - 23:57


Ensemble, nous vaincrons

le 5 Malier avec Johann George Faust VIII et Mada Norrigam

J'étais au sol et pourtant, je ne me sentais pas faible. Il n'avait pas terminé de parler que je m'étais remise sur mes pieds, mon épée toujours un peu basse. Ses paroles avaient sonné comme un encouragement dans ma tête, ce n'était peut-être rien. Mais pour moi, entendre de la part d'un Arvèles qu'il avait dû forcer, moi qui n'avais jusqu'alors tenu une arme que pour me battre contre le monstre de mes cauchemars, le vert géant.

Je n'avais plus repensé à ma sortie du désert depuis très longtemps, mon détachement à ma confrérie datait de bien avant le drame avec Alexander. Mon sourire disparut. Je fonçai sur lui le regard légèrement plissé et l'épée devant mes genoux. Sans retenir mes coups, je lacérai l'air horizontalement de droite à gauche, un pas de plus et mon épée repartait vers le ciel à la diagonale. Ma tunique me dérangeait un peu, la robe se mêlant dans mes jambes.

Je m'arrêtais, reprenant appuie et soulevant ma lame à deux mains toujours. Je forçai et réussis à la mettre légèrement au-dessus de mes hanches, la lame bien à l'horizontale. Je fonçai alors vers Mada, alors que je n'étais qu'à quelques pas de lui, je ralentis, mais qu'est-ce que je faisais ? J'étais une servante de Cioiel, le combat ne m'était pas destiné. Malgré cette pensée, je ne me stoppai pas.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Sujets similaires

-
» Ensemble nous avançons [Solo multiples / Entrainement]
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
» Si le loup y était, il nous man-ge-rait ! [Klem & Irving]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni :: La tour ouest-