AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 3 Sep 2015 - 16:46

Le 7 Malièr, avec Elend Reyes

Lorsque j'entrai dans le campement, je vis mes confrères en train de danser et picoler, et d'autres qui coururent chercher Maverick. En voyant cette scène, je me mis subitement à prendre le flacon que j'avais utilisé il y a quelques jours, qui amplifiait ma voix. Lorsque Manaka m'avait parlé, je me mis à répondre de façon assez courte, ce n'était pas le moment d'en parler. Peut-être lorsque les choses se seront tassées.

"Malheureusement. Concernant Maverick, je ne l'ai jamais vu."

Je ne pris qu'une gorgée de cette fiole pour éviter de faire s'écrouler les lieux, et vis Manaka commencer à chercher quelque chose. J'hochai la tête en guise de confirmation. Avant de parler, je constatai cependant que malgré l'ambiance générale, il y avait une personne aussi inquiète que moi, je le voyais dans la scène. Un jeune homme, visiblement pas un Arvelès, discutant avec un confrère, qui s'appelle Edmund. D'après l'air affolé, et ayant entendu le nom de Maverick, je sens que ces deux là vont être intéressants.

Je commençai par la suite à parler, ayant un mégaphone à la place de la bouche:

"BANDE D'ABRUTIS, VOUS FAITES DEJA LA FETE ALORS QUE VOUS NE SAVEZ PAS COMMENT VA SE COMPORTER L'ENNEMI, MEME S'IL EST EN FAIBLE NOMBRE ? RETOURNEZ DONC A VOS POSTES ET MIEUX PREPARER LES DEFENSES AU LIEU DE FAIRE LES ZOUAVES, MÊME UN GAMIN DE 10 ANS POURRAIT FACILEMENT ENTRER."


Ma voix avait suffisamment porté pour attirer l'attention de tous les Arvelès qui faisaient la fête. Ils ont tous reconnu le casque que je portais, et se remirent à travailler, de crainte que je les massacre. Le pire, c'est que j'étais tellement en colère que ça pouvait arriver à tout moment. Mon aura de meurtre s'était intensifié dans ce but. Les voyant de retour à leurs postes, je m'approchai du duo que j'avais pu observer. L'effet de ma voix s'était estompée, je pouvais parler sans que ça ne résonne à nouveau.

D'après l'attitude du Namès, il semblait bien qu'Edmund était bizarre. Son regard sans vie... Il me laissait perplexe. Je me retournai vers son interlocuteur. Mon aura meurtrière se dissipa, et je commençai à parler calmement:

"Bonjour messieurs, je sais que je vous dérange, mais j'ai entendu dire que vous alliez voir Maverick vous aussi. Etant donné tout le raffut que j'ai généré, je suis certain qu'il va arriver sous peu. Puis-je vous accompagner afin de pouvoir lui parler? Je pense même que cette entrevue risque d'être intéressante."


Après un temps de silence, je poursuivis:

"Je suis Mada Morrigan. Si dans les prochaines heures vous entendez des histoires sur les 'Morrigan', c'est tout à fait normal. Ce clan a une réputation assez... Sinistre."

Je tendis un flacon d'hydromel à Elend, en guise de cadeau de bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 149
Xp's : 203
Date d'inscription : 01/07/2013

Feuille de personnage
Vie:
84/100  (84/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Qui veut se Fighter ? é_è
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Dim 6 Sep 2015 - 14:05

Les jours passaient et le camp commençait à prendre doucement forme, les troupes  faisaient ce qu’elles pouvaient pour se mettre en place afin de contrer l’offensive Réclèyés qui était maintenant imminente. Pour ma part, je n’avais rien à faire du bon fonctionnement de ce campement de misère improvisé qui n’allait sans doute pas tenir plus d’une journée contre l’envahisseur.

Alors que ces hommes, ces femmes et… ces autres choses à cornes… étaient occupés à leurs activités, je faisais un petit tour des nouvelles installations. Rien de bien batifolant m’enfin bon, qui étais-je pour critiquer le travail d’autrui.

Comme à mon habitude, j’étais seul, tout de noir vêtu et je n’attirais pas l’attention sur moi. Je n’apportais strictement rien au camp et tapais dans leur réserve d’eau et de nourriture. Ne m’manquerais plus qu’un seul de ces rat me dise quelque chose et il sera bien reçu !

Coco dormais comme à son habitude sous mon capuchon sombre, je le laissais se reposer avant l’arrivée des Réclèyés. Je les attendais de pied ferme ! Une fois mon petit tour effectué et le ventre bien rempli, je remontais toute la tour avant de me téléporter à son sommet, là où j’avais élu domicile depuis le premier jour. Je m’installais confortablement en observant les nuages. Que le temps pouvais me paraître long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 722
Xp's : 276
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mar 8 Sep 2015 - 20:03


Ensemble, nous vaincrons

le 7 Malier avec Mada Morrigan, Elend Reyes, Rainhold Vön Bismuth, Manaka H. Hildeguard & Anna Senöe

Réveillée avant l'aube, ma nuit avait été agitée par des visions violentes et sanglantes. Impossible pour moi de me rendormir. L'endroit semblait tourner au ralenti, la tour était presque silencieuse. J'avais l'impression d'être encore recroquevillée dans la paille, étions-nous réellement à quelques jours d'une guerre contre cette ombre qu'on avait tous oubliée. La tête au dessu- de l'abreuvoir, je me passai l'eau gelée sur le visage pour tenter de me réveiller. Je reste ainsi penchée à regarder mon reflet pendant quelques minutes.

Qu'est-ce que je fais ici ? Les premiers rayons du Soleil ne vont pas tarder à éclairer le ciel. Sans réellement savoir ce que je cherche, je monte les escaliers de la tour et atterrit devant la pièce où j'avais rentré Ron quelques jours plus tôt. En poussant la porte je, n'eus cette fois-ci aucune gêne à m'introduire dans son antre. Le neustro était penché au-dessus d'un Avèles, il se tourna et ne me prêta aucune attention, restant concentré sur son travail.

Le blessé avait l'os de son bras sortant de près de trois centimètres, son regard était vague et il semblait absent. J'allais m'approcher quand Ron s'interposa :
- Qu'est-ce que tu fais là ? Je croyais que tu ne voulais rien avoir avec nous.
M'écartant et croisant les bras en me posant contre une commode je, lui demandai simplement :
- Pourquoi tu lui as toujours pas remis son os ?
Il semblait s'énerver, je ne vis pas son poing se serrer, mais cela se lisait dans ses yeux. Pourtant, il me dit calmement :
- Je n'en ai pas les compétences, mais il semble qu'un autre Namès soit dans le coin et qu'il a ce genre de compétences.
Je n'ajoutai rien et restée où j'étais sans bouger. Il sembla s'impatienter et retourna vers son plan de travail. Sans lui laisser le temps de réagir, je m'approchai du blessé qui lâcha un râle. Ron se retourna, mais n'intervient pas. Posant ma main au-dessus de la blessure, une lueur blanche illumina sous ma paume, je lui pris alors le bras et excerçai une pression pour lui replacer son os. Alors que je m'attendais à l'entendre hurler et réveiller tout le camp, il lâcha un profond soupir.

Ron me poussa lorsque l'aura disparut et inspecta son patient. Je ne comprenais pas vraiment, jusqu'à maintenant j,'avais toujours infligée une immense douleur. Le neustro se tourna un instant et me regarda dans les yeux avant de me dire :
- Tu es vraiment plus forte que tu ne le crois.
Je restai avec lui pour finir de nous occuper de l'Arvèles qui reprenait peu à peu ses esprits. Il nous remercia, puis quelques heures plus tard, alors que l'Arvèles était reparti, je le quittais après l'avoir aidé silencieusement à préparer quelques baumes soignants. Déambulant dans la tour, je tombai non loin sur un autel en l'honneur du dieu Poliote. Sans même savoir si j'étais seule, je m'arrêtai et m'installai devant. Les genoux au sol, mes mains sur mes jambes, je fermais les yeux et me mis à prier la déesse de la vie. Ou plutôt, je la questionnais. M'accepterait-elle encore après l'affrontement ?

Si seulement je pouvais recevoir ne serait-ce qu'un signe. Une seule indication de votre part et je resterais auprès des Neustro. J'ai l'impression que vous m'avez abandonnée et vous savez quoi, je crois que ça ne m'atteint pas autant que je l'aurais cru. Vous le saviez depuis le début que mon départ m'amènerait à ce jour ? Pourquoi ne répondez-vous pas... Je restai ainsi un certain moment, je ne saurais dire si ce fut une minute ou une heure, sans même m'inquiéter un seul instant d'avoir peut-être offensé le dieu de cet autel que j'ignorai complètement.

Je me relevai avec une mine grave et encore plus de questions. Je me sentais encore plus perdue, pourtant, au fond de moi, je savais que j'avais pris ma décision et qu'il me faudrait abandonner la déesse pour rejoindre son frère. C'était inévitable, je le ressentais au plus profond de moi. Ce n'était pas la peur qui me faisait encore avoir des doutes, mais le déni, il voilait encore mon jugement. Je redescendis dans la cour de la tour en étant à moitié absente.

Ce fut la voix de l'Arvèles Mada qui me réveilla, il était en train d'imposer sa présence à l'entrée. Le voyant accompagné par cette créature venue d'un autre monde, je ne m'approchai pas. Alors que je le suivais de loin, un homme attrapa un scribe et lui offrit une récompense en échange d'informations sur la situation. Je passai près d'eux sans leur apporter de réelles importances et retourna vers l'écurie. De là, je pouvais voir Mada arrivait à la hauteur d'un jeune homme que je n'avais jusqu'à maintenant pas remarqué.

Quelque chose était en train de se passer. Cet étranger qui réclamait des informations, Mada et ses amis qui commençaient à attirer l'attention de la tour. Je m'enfonçais dans un box pour aller chercher mon épée. Je ne sortis pas tout de suite, préférant restée avec les chevaux et ne pas afficher mon arme, préférant attention de voir l'évolution de cette situation. C'était étrange, une heure auparavant encore j'avais eu l'impression que la tour était enfin calme, mais ce n'était qu'une douce illusion. J'en avais conscience maintenant.



© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3558
Xp's : 2614
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Mer 9 Sep 2015 - 2:19

Maverick s'avance vers l'Arvèles et le Namès. Toute la tour a le regard braqué sur eux. Edmund n'émet aucun signe de réaction, son visage vide fixe le Namès dans les yeux alors que le responsable des Arvèles se met entre eux. Il lance un regard noir sur Mada, il a jusqu'à maintenant toléré ses démonstrations de force, mais le fait qu'il soit en compagnie d'une créature appartenant aux terres de feu le rend encore plus hostiles envers ces intrus. Maverick ne cherche pas là à attiser les tentions présentes. Il se contente de rester entre eux et de hausser sa voix rocailleuse :

- Qu'est-ce que vous cherchez à savoir de notre espion ? Son regard lourd se posa sur Manaka. Personne ici ne connaît l'un d'entre vous.

Le scribe que Rain avait attrapé été aux côtés de Maverick et l'interrompit une seconde pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille. L'expression de l'Arvèles se referma encore plus, toute cette situation l'emmerder au plus haut point. Personne n'était capable de se faire confiance, pas même sa propre confrérie ne semblait solidaire. Il allait faire résonner sa voix dans toute la tour lorsqu'Edmund se réveilla, ayant son arme en main depuis le début, il l'enfonça dans l'épaule d'Elend sans que Maverick ne voie le coup venir.

Il saisit alors l'espion, mais celui-ci retomba sans vie entre ses bras. Le muet a pu tout voir depuis ses yeux, il a reconnu le Namès qui a réussi à s'échapper du convoi des Récleyès. Ici, plus rien ne l'intéresse. Une journée lui a suffi à comprendre que la tour est à peine organisée, cette tranchée est un leurre bien enfantin, ces pièges trop peu nombreux pour faire réellement mal et l'état de la porte leur fera gagner quelques minutes pour entrer. Mieux valait partir au plus vite pour pouvoir rapporter ces informations.

Dissimulé non loin de l'entrée de la tour, le muet va s'enfoncer dans le campement des Anciens. Alors qu'il a quitté d'Edmund et s'apprête à partir pour rejoindre Elsa qui l'attend à l'ouest, Maverick lui ne comprend rien à la situation. La minute d'avant il croyait encore pouvoir gagner cette guerre avant même qu'elle ne commence, le voilà maintenant en train de hurler de rage :

- Putain ! C'est quoi cette embrouille ?

Théon pendant ce temps s'est impatienté, il est à l'entrée de la tour lorsque l'Arvèles se met à hurler, il se tourne alors vers un homme qui se tient à l'écart et lui demande :

- Vous pouvez m'expliquer ce qui leur arrive ?

Il ne dit rien. Levant les mains comme pour dire qu'il ne savait rien, puis toujours sans dire un mot il lui tourna le dos et commença à s'enfoncer derrière des tentes. L'Ancien laisse son regard quelques secondes vers l'endroit où est parti le muet, cet homme ne lui inspire rien, il est persuadé qu'il ne l'a jamais vu auparavant près de la tour, mais il tourne le dos et entre dans la tour.


Directives:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 10 Sep 2015 - 11:02

Alors qu’il attendait la réponse de l’Arvèles, un cri surpuissant attira son attention. C’était un autre Arvèles qui venait de sermonner les soldats à propos de leurs relâchements. Celui-ci se dirigea ensuite vers lui, Elend le regarda s’approcher se demandant ce qu’il pouvait lui vouloir. Au final, il voulait seulement les accompagner pour s’entretenir avec Maverick. Elend haussa un sourcil quand celui-ci lui proposa une gorgée de son breuvage tandis qu’il se présentait,  c’était la première fois qu’il voyait un Arvèles être aussi avenant… Il refusa poliment et redirigea son attention sur Edmund lorsqu’une seconde présence vint l’importuner. Il poussa un énorme soupir, on ne pouvait pas le laisser gérer ses problèmes tranquillement ? L’individu était plutôt imposant et avait un air patibulaire cependant il semblait imposer un certain respect aux soldats présents. Un petit sourire apparut sur le visage du Namès donc c’était lui Maverick.

Il s’apprêta à répondre au chef des Arvèles quand un bruit métallique se fit entendre. Il n’eut pas le temps de réagir quand la lame s’enfonça sous sa clavicule. Il poussa un juron quand il sentit le métal pénétrer sa peau, il s’était relâché et s’était fait distraire par l’arrivée des deux autres personnes et maintenant il payait le prix de son erreur. Heureusement, il eut le réflexe de se jeter en arrière afin qu’Edmund ne viennent pas transpercer entièrement son épaule de son épée et tomba à terre. Il n’avait même pas eu le temps de se relever que le corps d’Edmund gisait sans vie dans les bras de Maverick. La scène s’était passée en un éclair, même lui n’avait pas eu le temps de pouvoir tout assimiler. Enfin une chose semblait évidente, le vrai Edmund était mort depuis un moment et son corps était contrôlé par une tierce personne…

La douleur irradiait de son épaule à tout son bras, le Namès serra les dents quand il voulut le bouger. Il regarda la plaie que la lame avait infligée, elle avait l’air assez profonde et des filets écarlates s’en écoulait, Elend utilisa son membre valide pour appliquer un point de compression visant à réduire la perte de sang et à éviter une anémie. Il grimaça quand il appuya, il avait vu son frère faire ce genre de geste médical plusieurs fois, mais il ne savait pas que cela était aussi douloureux pour le patient. Il essaya de bouger ses doigts qui répondirent sans problème à sa volonté, il poussa un soupir soulagé : aucun nerf semblait touché. Après ces quelques vérifications, il se tourna vers Mada s’efforçant d’afficher un sourire assuré.


" En fait je prendrais bien une gorgée de votre boisson… " Voyant que la plupart des personnes ayant assistées à l’altercation le fixaient d’un regard interrogateur, il soupira et expliqua la situation " J’ai été envoyé pour espionner l’armée Recleyes, Edmund était dans mon équipe, ça a mal tourné, j’ai réussi à m’échapper et lui n’as pas eu autant de chance… La dernière fois que je l’ai vu, on  l’amenait en dehors du camp, il était accompagné d’Elsa et d’un autre Recleyes, c’est surement lui qui le contrôlait maintenant que j’y pense. Il est peut-être encore dans le coin si ça se trouve, c’est un homme de stature moyenne, visage carré, cheveux long bruns, un début de barbe et je crois qu’il est muet, enfin de toute façon vous êtes pas du genre à taper la causette, je crois… Ah et inutile de préciser que vos soi-disant informations sont complètement erronées "

Il vit quelques hommes se précipiter dans des directions différentes surement pour partir à la recherche du muet. Puis il se releva tant bien que mal, sa main toujours pressée contre sa blessure, et grimaçant à cause la douleur provoqué par son effort. Son épaule le faisait souffrir alors qu’il se dirigeait lentement vers la tour à l’endroit où il avait vu les Neustros pour la dernière fois. Il entendit Maverick le héler et l’ordonner de revenir lui faire un rapport de mission, Elend se retourna et le regarda d’un air blasé et poussa un soupir avant de lui répondre.

"J’ai aucun ordre à recevoir de ta part… et pour l’instant ma priorité est de faire désinfecter et recoudre ma plaie donc si tu veux un rapport prends un peu ton mal en patience et recommence à organiser la défense… "

L’Arvèles serra les dents de colère, énerver par l’insubordination dont faisait preuve le jeune homme tandis que celui-ci s’éloignait pour rejoindre le campement des anciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 119
Xp's : 151
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 10 Sep 2015 - 17:50



Ensemble nous vaincrons

7 Malièr 1248

Tout s'est passé si vite. Alors que la liare avait quitté Mada pour poursuivre le jeune homme intriguant, elle l'a retrouvé en compagnie d'un individu blond - un Namès sûrement - qui avait l'air de le connaître. Non, il devait le connaître vu qu'il l'appelait par son nom. Edmund. Il s'appelait Edmund. Mais il était mort il y a un moment, elle le compris lorsque son corps tomba sans vie dans les bras du Namès, après l'avoir blessé. Mada était là et avait vu la situation. Voilà pourquoi Manaka était si intriguée par ce jeune homme : son regard vide, presque sombre lui rappelait l'excursion dans les Terres Inexplorées qu'elle avait rêvée cette nuit. Même si les Récleyès ne lui ont fait aucun mal, ni même montré la moindre trace d'hostilité, elle a senti chez eux quelque chose d'obscur qui la faisait frissonner. Elle s'en souvient désormais. Et cette chose d'obscur, elle l'a senti dans le corps d'Edmund. Les Récleyès sont donc déjà passés à l'action.

Le blond annonça à tout le monde dans la tour, encore sous le choc de ce qui s'est passé, un bref résumé de son rapport et décrit l'ennemi qui a pris le contrôle du jeune Arvelès. Aussitôt, les soldats passent à l'action et sortirent de la tour à la recherche du muet. Manaka voulait suivre le mouvement lorsqu'elle vit Théon en pleine incompréhension. Elle ne pût s'empêcher d'éprouver un peu de pitié pour cet homme qui voulait tant bien faire mais qui n'en a pas les moyens. Et pourtant, elle en est sûr, il ferait un très bon leader. A croire qu'une liare se remarque plus facilement dans cette cohue d'hommes courant dans tout les sens, l'Ancien la saisit par le bras, l'arrêtant dans son élan et dans son regard, elle comprit qu'il cherchait des explications.

- Je t'ai vu discuter avec l'un des nôtres hier, tu ne sembles pas être une ennemie.

Manaka le regarde mais ne le repousse pas. Elle attendit qu'il formule sa question.

- Tu peux m'expliquer ce qu'il vient de se passer ? On ne me met pas au courant de la stratégie qui se met en place et là j'arrive c'est le vrai bordel...

- Un Récleyès a réussi à s'infiltrer dans la Tour, propageant ainsi de fausses informations. Il a pris le contrôle du corps d'un certain Edmund, un Arvelès mais désormais il doit être retourné dans son vrai corps et partir du campement.

Rapidement, elle fit sa description par rapport à ce qu'à dit le Namès. Elle a essayé de résumé la situation, voulant aller vite car il ne faut pas perdre de temps. Mais elle devait aussi bien expliquer à Théon qui était en grand manque d'informations.

- Il faut aller le chercher dans ce cas.

Manaka hocha la tête en signe d'accord puis cherche des yeux Mada. Elle le vit au milieu de la salle et l'appela :

- Mada, par ici !

Elle fit un grand signe du bras pour indiquer son emplacement puis une fois qu'il l'a repéré, elle sortit de la Tour en suivant Théon.

- J'ai plutôt bien étudié la typographie des alentours et si ce muet voulait rentrer dans sa confrérie, il devrait suivre ce chemin.

Il indique une direction en s'empresse de la suivre. La liare suivit l'Ancien et jette un coup d'oeil derrière elle pour voir si Mada la suivait.


MADE BY BOOGYLOU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 133
Xp's : 240
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
96/100  (96/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Souvent les soirs, parfois le w-e en journée.
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Ven 11 Sep 2015 - 0:20

Le 7 Malièr

Après qu'Elend eut refusé le flacon d'hydromel, je vis Maverick. Enfin, le fameux. Il avait l'air excédé. Mon regard était froid, impassible... Jusqu'au moment où je vis Edmund poignarder Elend. A ce moment là, je me rendis compte que Seth avait raison, et qu'il fallait agir vite. Très vite. J'avais perdu tout respect envers Maverick, même s'il était un Arvelès puissant.

Lorsqu'Elend nous donna les instructions, j'avais pu assimiler les informations, et avant de partir, je regardai Maverick d'un oeil déçu:

"C'est vraiment idiot que tu soies aussi têtu, regarde où ça nous mène. Si Seth était là, tu serais déjà mort à l'heure qu'il est. A la place, t'as juste perdu mon respect envers toi, et dire que j'pensais que tu étais un stratège hors normes... Tomber dans un piège aussi bas que ça est lamentable. Estime toi heureux que Seth ne soit pas face à toi."

Ces derniers mots amplifiaient la rage de Maverick, qui resta silencieux, mais je lui donnai un coup de poing sec pour qu'il se ressaisisse et qu'il se calme:

"C'est pour ton bien que je t'ai donné ce coup. Et encore je me suis retenu. T'es un bon stratège, mais c'est pas suffisant pour cette guerre qui risque de nous apporter la ruine dans nos conditions actuelles. Seule l'union entre les différentes factions nous permettra de dégommer ces chiens. Jusque là, je n'ai vu que le chaos ici. Si tu veux qu'on se batte en duel, on le fera après la guerre, promis."


J'espérai que Maverick réfléchisse à mes mots, je lui avais déjà dit ce que j'en pensais. Ayant constaté que les autres Arvelès virent cette scène, je remis les pendules à l'heure de ces jeunes gens. Il fallait bien commencer à reprendre les rennes.

"Vous comprenez pourquoi je vous ai réprimandé? Ce n'est que pour votre bien. Après avoir vu la façon dont ces Récleyès agissent, vous pouvez enfin voir que nous ne sommes pas prêts. Nos défenses sont pourries, et nous nous sommes faits avoir comme des bleus. Revoyez les défenses, et installez des pièges là où les défenses sont plus faibles. Nous n'avons que peu de temps avant l'attaque des Récleyès. A partir de maintenant, je serai le gérant de cette fichue tour. Et intéragissez avec les Anciens, leur aide sera très utile."

A cet instant, je commençai à serrer mes poings de rage, et regardai l'assemblée.

"Je vais m'occuper de buter cet espion, vous avez intérêt à avoir raffiné les défenses à mon retour, sinon j'exécuterai l'un d'entre vous au hasard. Et je suis sérieux."

Une brume s'installa autour de moi, et je disparus afin de suivre Manaka. Elle croisa un visage familier... C'était Théon. J'arrivai à les rejoindre après l'appel de la Liare, et j'en profitai pour les suivre. Pendant cette marche, j'en profitai pour m'excuser... C'était vraiment bizarre.

"Euh Théon, je sais pas si tu te rappelles de l'archer d'il y a quelques jours..."

"Oui... "


"Et bien, je tenais à m'excuser pour ce qui s'est passé, je voulais juste éviter que la prêtresse se retrouve dans une situation délicate. De plus, je m'occupe désormais officiellement de la garnison des Arvelès. Tu pourras dire à tes confrères qu'ils sont les bienvenue dans la tour, et qu'ils préviennent mes confrères qu'ils viennent de ma part s'ils se rebellent contre vous... Ca devrait les calmer."


"Hm... T'as vraiment du cran pour faire face à Maverick comme ça. D'ailleurs, t'as changé. C'est quoi cet accoutrement?"


Visiblement, seuls les Arvelès étaient au courant de la réputation du clan Morrigan. J'en profitai pour expliquer les sous-tenants de cette réputation à Théon, qui hocha la tête durant l'explication.

"Ah, je comprends mieux ta situation. Je pense que tu seras plus habilité à gérer le campement. Par contre, fais attention à ne pas manquer de respect envers-"

"Ils m'ont manqué de respect à moi et à mon père. A moi de faire régner l'ordre, quitte à être un tyran. Ils ont bien compris qu'ils ont besoin de moi pour survivre à cette guerre, et la tyrannie sera juste pour les récalcitrants."


Je regardai Manaka avant de poursuivre:
"Tant qu'Hektor n'est pas arrivé, nous avons besoin de renfort, et ce de toutes les factions."

Théon regarda Mada, et se mit à sourire:

"T'es un bon gars Mada. Fais juste attention à ne pas me blesser, la prochaine fois!"

"Pas de problème, mais d'abord, traquons ce fichu espion."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Ven 11 Sep 2015 - 20:44

J’avais pénétré dans cette tour ma foi avec un sentiment de confiance, j’ai vite désenchanté lorsque que le scribe que j’avais attrapé de mes joyeuses et gracieuses mains semblait plus perdu et horrifié par mes questions qu’autre chose, à croire que je n’étais pas humain, franchemet. Je commençais à perdre espoir dans cette latitude ennuyeuse qu’était cette atmosphère dans cette tour… mon plaisir fût réveillé et revigoré lorsque j’entendis un cri de douleur provenant à mes côtés.

« De la douleur ? Du sang ? Où ça, où ça ?»

Rapidement, je regardais autour de moi pour vérifier que je ne risquerais rien, ne sait-on jamais, simple mesure de précaution. Je regardais étrangement le poignardé, il en avait fait du bruit pour une petite coupure, mes oreilles sifflaient à toute allure :

« Ne pourriez pas être un peu plus silencieux ? On est dans une tour, il y en a qui bossent. Bon, toi le scribe c’est pour aujourd’hui ou demain les réponses ? Ton silence me souille au plus au point. »

Ce dernier était plus pétrifié de peur par ce qui venait de se produire que par mes questions...quelle insulte à ma personne ! Je commençais à sentir une odeur bizarre… si au début, je pensais que ça provenait de cet homme récemment attaqué, Elend, si je suivais bien leur discussion, mais je compris vite qu’avec l’odeur devenant de plus en plus forte,celle ci venait du scribe... Inutile de préciser qui ira nettoyer « sa flaque d’eau » dès maintenant.

Résultat des cours : que du temps de perdus, des bavardages inutiles du côté des humains et un fier homme partant un peu trop clairement. Il aurait pu au moins faire croire qu’il allait chercher des soins, c’était très clair que l’ensemble des personnes présentes irait se ruer sur lui. N’était-ce pas un clone ou une fausse piste ? De toute manière, mis à part casser plus la tour pour leur faire payer le temps perdu autant partir à sa recherche, il aura peut-être « les réponses » à « mes questions. ». Toutefois, il n’aurait pas mon respect : grossière erreur de la part d’un espion, il aurait pu attendre que la scène se passe ou mieux se cacher. C’est comme s’il avait une étiquette avec marqué : « suivez-moi, j’suis un attardé qui ne sait pas prendre de précaution »...

Ce n’est plus ce que c’était les tentatives d’assassinats, c’est moi qui vous le dis. Avant, on y mettait au moins de la forme et du travail, maintenant c’est bâclé, c’est triste… je vais lui apprendre les bonnes manières ! Bien que l’ensemble des défenses est pitoyable, ne jamais sous-estimer l’ennemi est ce qui me semble une base, serait-ce son erreur ? J’avais en tout cas besoin qu’il retourne vivant chez lui, l’entrée en guerre des Héléos de glace par ma présence devrait être connue de tous, à la gloire de tous pour la liberté ! Je laissais clairement ces êtres inférieurs de peu d’intérêt divaguer et partait rejoindre ce « muet » comme il était appelé. Il était peut-être muet, mais marché vite : à peine j’avais eu le temps de sortir de la tour, sans vraiment y être entré entre nous, qu’il avait déjà filait. C'est peut-être vrai ce qu'on dit, vous savez: "en l'absence d'une capacité, les autres sont renforcées". En tout cas, chose sûre : il était parti par le seul chemin où il y avait des gardes et de la populace, donc de la foule. Il partirait surement par la sortie principale : les autres voies étaient bien trop désertes et il serait rapidement repéré par nous, ces assaillants déclenchant l’alarme. La seule chose à surveiller, c’était d’éviter d’être berné. Ce qui pour l’instant. Était bien le cas.

Ça m’ennuyait d’un côté, je serais bien resté pour « améliorer » les défenses. Mais après cela tout le monde aurait été en alerte et j’aurais clairement eu moins de chance de ce côté-là. Autant prendre les voiles à la recherche du vilain méchant et être vu après comme un bon allié. Les miracles de la guerre, c’est un délice. Bien que je marchais à vive allure, à chaque fois que je pensais l’apercevoir où le rattraper ce n’était pas lui. La muraille se finissant bientôt, je devrais pouvoir l’apercevoir. Je l’espère du moins.


________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Prêtresse d'Uraang

Messages : 722
Xp's : 276
DC : Marissa E. Iselk, Adélaïde Firloe et Mère Nature
Date d'inscription : 03/03/2012
Carnet : Recueil

Feuille de personnage
Vie:
40/110  (40/110)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Dim 13 Sep 2015 - 20:48


Ensemble, nous vaincrons

le 7 Malier avec Elend Reyes

Ma main posé sur le flan d'une monture, je restai à l'écart alors que les tensions de la tour refaisaient surface. Je ne cillai pas lorsque la lame de l'espion s'enfonça dans la chair du blond. La situation devint alors bien plus sombre, un corps tomba lourdement et tous s’échauffèrent. Je leur tournai le dos et retournai au fond du box.

Sous la paille, je sortis un petit sac de tissu brun, j'y plongeais la main et en sortit des bandages ainsi qu'un pot d'un baume soignant de Nomles que j'avais emprunté à Ron sans le lui faire savoir. Je n'avais pris qu'un pot sur tout ce que nous avions fait, je ne voyais pas cela comme du vol.

Alors que je sortais de l'écurie, la plupart des personnes étaient en train de se ruer vers l'extérieur. Mon épée dans une main, le baume et les bandages dans l'autre, je me dirigeais vers celui qui s'était pris la lame. Je le rattrapais avant qu'il ne sorte de la tour et cria à son attention pour qu'il me remarque :

- Hé toi là l'ami des récleyès, tu veux bien m'attendre !

Je me pressai un peu plus et passai devant lui, sans lui laisser le temps de réagir je déposai mon épée et attrapai le haut d'Elend avec ses deux mains pour l'arracher un peu plus. L'ignorant complètement, je baissai mon regard sur le petit pot que je venais d'ouvrir, j'y plongeai le bout des doigts et m'avançai pour appliquer la mixture sur la plaie du jeune homme. Le regard sur la blessure, je lui dis un peu sèchement :

- Moi c'est Auxane Taël, j'ai besoin que tu retires ton haut. Je finis d'étaler la pâte et pris un bandage propre. Il faut laisser poser toute une journée, laisse moi te mettre ça avant de partir à la recherche de ton récleyès.

Je plongeai alors mes yeux dans ceux d'Elend, ne reflétant aucune émotion. Je ne faisais pas cela par simple bonté d'âme. Je voulais aller chercher ce rat avec lui, il était le seul à l'avoir déjà rencontré, ça n'apporterait rien à personne s'il pissait le sang. Déroulant le morceau de tissu blanc, je n'avais que faire de paraître amicale ou non, je ne voulais simplement pas perdre de temps.

Avant qu'il n'ait le temps d'ajouter un mot, je voulus lui clarifier les choses :

- On doit faire au plus vite, tu es le seul à pouvoir affirmer qui il est, j'ai pas envie que tu nous ralentisses. Dis moi, tu ne sais pas où l'espion a pu aller faire son rapport ? Je me mis alors à réfléchir à voix haute. Ils sont parmi nous depuis toujours, ils peuvent être partout, vue comment ils nous ont attaqués ils doivent rire de nous en nous surveillant de loin.

Je marquai une pause.

- Nous avons tous le regard braqué sur l'Est à cause du convoi, le Sud c'est pareil, ce sont dans les terres maudites qu'ils se sont organisées. Il va se diriger là où on ne l'attend pas, personne ne regarde l'Ouest.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons Jeu 17 Sep 2015 - 21:35

" Aie ! Tu me fais mal Frederick ! "

Un jeune garçon à la chevelure dorée se débattait sur un petit tabouret alors que son frère finit d’appliquer un morceau de coton contre son genou. Celui-ci ne céda pas aux supplications de son cadet et continua à laver soigneusement la plaie se trouvant sur la jambe du garçon. Après s’être assuré d’avoir bien désinfecté la blessure, il prit un morceau de tissu qu’il serra afin d’éviter tout saignement. Son frère émit un petit cri ce qui le fit relever la tête, il le fixa d’un air sévère.

"Arrête de te plaindre Elend ! Ce n’est pas moi qui t’ai forcé à grimper sur ce muret et c’est encore moins de ma faute que tu sois assez nul pour tomber et te faire mal ! Donc tiens-toi tranquille pendant que je finis ton bandage… "

Elend fit une petite moue boudeuse lorsqu’il le sermonna, il fallait dire que Frederick était déjà très mature même à l’époque. Quand il fut satisfait des soins qu’il avait portés à son petit-frère, il se leva et tendit la main afin de l’aider à tenir debout. Elend détourna la tête en signe de désaccord ce qui eut pour effet de le faire soupirer. Avec un petit sourire, il lui ébouriffa ses cheveux blonds.

" Allez viens ! Je t’offre une sucrerie "



***


Elend leva la tête au ciel, se rappeler ce genre de souvenir avait une fâcheuse tendance à le rendre nostalgique. Enfin il n’était plus le gamin pleurnichard qu’il avait été, pour preuve malgré l’affreuse douleur qui le lançait au niveau de l’épaule, il ne s’était même pas plaint ! Il ricana doucement, pourquoi se voiler la face ? Il savait très bien pourquoi ce fragment de son passé était remonté : il voulait que Frédérick soit là pour s’occuper de lui comme il en avait l’habitude… Le jeune Namès poussa un soupir, exaspérer par ses propres pensées, il avait choisi de quitter Karnès et de ce fait sa famille, c’était hypocrite de le regretter seulement maintenant. De plus, s’il se trouvait ici participant à la défense à la tour Ouest ce n’était que pour une seule raison : la chute de ce lieu serait les prémices d’une invasion des Récleyès et d’une guerre contre les confréries et  il n’avait aucune envie que ce conflit vient mettre en danger sa famille !

Alors qu’il continuait de marcher afin de retrouver les Neustros qu’il avait croisés, il jeta un coup d’œil à sa blessure. Sa main qui faisait office de compresse était devenue poisseuse avec le sang qui coulait entre ses phalanges. Il ne put s’empêcher de grimacer en voyant dans le triste état qu’était son épaule, il lui fallait trouver de l’aide au plus vite… Une voix féminine l’interpella, enfin il devina aisément que le terme « ami des Récleyès » ne pouvait que le désigner, toutefois il n’était pas fan du raccourcie que l’inconnue venait de faire. Il tourna la tête afin d’apercevoir son interlocutrice et haussa un sourcil en voyant s’approcher de lui une jeune femme portant une épée un peu trop imposante pour son corps si frêle.

Après réflexion, il fit semblant de ne pas l’avoir entendu espérant secrètement que celle-ci n’ayant pas de réponse, abandonne. En même temps qui ce serait arrêter alors qu’une femme s’approchait de lui avec une épée en main et ce juste après l’avoir associé à leurs plus terribles ennemis ? Bien sûr ce ne fut pas suffisant et elle le rattrapa, Elend ne dit pas un mot trop occupé à observer la nouvelle arrivante et surtout à guetter tout mouvement suspect venant de sa lame. Il n’allait pas se faire avoir une deuxième fois ! Cependant l’inconnue posa son épée, il se détendit en la voyant faire et baissa sa garde. Grave erreur, elle en profita pour l’attraper et commença à lui déchirer son haut. Le Namès écarquilla les yeux, ça n’allait pas encore se reproduire !

Il la vit plonger ses doigts dans un pot et appliqua son contenue sur la blessure, il serra les dents car elle n’y allait pas de main morte. Cependant l’odeur lui était familière, du Nomles, son frère et son père utilisait le même genre d’onguent  pour soigner certains types de blessure. Comprenant mieux les intentions de la jeune femme, il se laissa faire et enleva son vêtement quand elle lui en donna l’ordre. Alors cette fille s’appelait Auxane, il l’observa plus attentivement, était-elle une Namès aussi ?

Quand Auxane finit de lui appliquer le bandage, il voulut la remercier mais elle ne lui en laissa pas le temps. Elle expliqua sèchement la raison de son acte : il était le seul à savoir précisément à quoi ressemblait le muet et elle voulait se servir de lui pour le trouver. Elend fit une petite moue en apprenant qu’elle ne l’avait pas soigné par bonté d’âme, dire qu’il avait espéré qu’elle soit comme Frederick… Enfin, il n’allait pas refuser pour autant, elle venait tout de même d’utiliser sa pommade sur sa plaie, il se devait donc de l’aider en retour. Néanmoins, il n’avait aucune idée où l’espion avait pu aller se cacher et écouta les propositions de la jeune femme. Quand elle eut fini, il haussa les épaules.

"De toute façon, c’est pas en tergiversant sur sa position qu’on va le trouver donc en route… "

Il profita d’un moment de latence pour remettre son haut encore souillé par son sang puis essuya sa main dessus. Ensuite, il se dirigea vers l’Ouest comme l’avait proposé Auxane et commença à marcher tranquillement. Sa blessure le faisait encore souffrir cependant grâce à elle, il savait qu’il allait rapidement se rétablir.  Tout en continuant son chemin, il se tourna vers sa sauveuse, se demandant toujours de quelles confréries elle pouvait bien venir.

"Et merci de m’avoir soigné même si ce n’était pas une action purement intéressé… Moi, c’est Elend Reyes, chasseur de trésor et espion en intérim. Je suis assez surpris de voir une Neustro porter une telle épée sans compter que tu es la deuxième Namès que je croise ici !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] Ensemble, nous vaincrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Sujets similaires

-
» Ensemble nous avançons [Solo multiples / Entrainement]
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
» Si le loup y était, il nous man-ge-rait ! [Klem & Irving]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni :: La tour ouest-