AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] Une protection pour une caravane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar


Dragonnier

Messages : 753
Xp's : 102
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Mer 10 Juin 2015 - 2:55


Une protection pour une caravane
le 6 ciorel 1246 avec caleth agaée saliaroch


Elle était retournée à sa place, laissant les deux gardes profiter de leurs retrouvailles. Marissa écouta le Liare qui semblait bien informé sur la situation de son pays et il n'avait plus autant de retenu pour se confesser. Le regard qui assombrit son expression laissa croire à la jeune femme qu'il doutait sur la légitimité de la couronne. L’Humaine ne s'était que très peu informée sur la royauté.

Elle avait vite compris en arrivant en terre de feu que les questions n'étaient pas très bien vues. Elle était donc restée discrète, même si elle n'avait pas pu résister à l'appel de la capitale. Ellyn avait bien essayé de trouver la rébellion aussi, mais c'était peine perdue pour une personne comme elle. L'Humaine était plutôt restée à l'écart des problèmes, elle avait simplement voulu découvrir ce peuple dans son quotidien.

Aucune âme de justicière ou de juge en Marissa. La belle voulait découvrir les plaisirs simples du monde. Elle avançait à côté de Caleth, reprenant sa place, elle lui dit sans chercher à être subtile :

- Alors pourquoi prends-tu ce risque en nous accompagnant ? Elle hésita avant d'ajouter tout doucement. Doutes-tu de ton roi et de ta reine ? Je dois t'avouer que j'ai toujours trouvé ça très étrange d'accepter comme souverain une personne, car son ancêtre de plusieurs générations à fait quelque chose de glorieux.

Ce genre de pensée, sa vision sur les choses qui se passaient dans ce pays, cela avait été rare qu'elle s'exprime à ce sujet. Mais pourquoi s'abstenir. Avec Caleth, Ellyn avait l'impression qu'elle pouvait parler librement, tant que cela restait discret. Les commerçants cherchaient peut-être des clients atypiques, cela ne voulait pas pour autant dire qu'ils n'aimaient pas leurs souverains.

Mieux valait être prudente, elle en avait conscience et intima le Liare à prendre un rythme plus soutenu. Au cas où la demoiselle ne soit encore en mal de discussion. L’Humaine avait beau s'adresser à Caleth, elle n'en oubliait pas pour autant la raison de sa présence. Elle jetait de petits coups d’œil de temps en temps sur la route et ses côtés. Pour l'instant, il n'y avait aucun signe d'autres voyageurs.

Les environs étaient tranquilles. Le convoi avançait lentement, mais il n'y avait aucun problème, C'était l'essentiel. Elle ajouta quelques mots dans un chuchotement, il s'agissait plus d'une question à elle-même. Ellyn ne savait pas si elle pouvait se permettre ce genre d'indiscrétion, mais elle avait déjà parlé :

- Qu'est-ce que tu crois trouver chez les Humains ? Ce sont les plus grands tueurs de ce monde.

Peut-être n'avait-il pas entendu... Peu importé, elle n'avait jamais eu honte de sa franchise. Après tout, le peuple de la terre n'avait-il pas cassé de s'entre-tuer depuis que leur Vérité s'était étendue. La jeune femme n'avait pas écouté beaucoup de ses leçons à l'Académie, cela, c'était son père qui lui avait expliqué. C'étaient ses paroles paisibles qui avaient donné envie à Ellyn de découvrir les autres peuples pour se forger sa propre opinion sur eux.


© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 502
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Jeu 11 Juin 2015 - 18:34


protection d'une caravane  

6 de Ciorel 1246  - avec Marissa Ellyn Iselk

Caleth continuait sa marche, très sérieux dans sa démarche il observait les alentours. Il n'était pas un soldat pour rien. Cependant ce n'était pas pour cela qu'il n'offrait pas une oreille attentive à Marissa, bien au contraire si d'habitude la conversation lui déplaisait il aimait bien parler avec elle. Elle prenait des gants  sans le faire, avec une conversation qu'il trouvait intelligente et s'intéressait à son histoire, et bien que cela pouvait le surprendre il appréciait cela. On ne lui avait jamais porté le moindre intérêt que pour la bataille. Bien sûr, il ne ressentait pas un manque de ce coté là, mais le côté humain de la jeune femme, rien que ce fait d'avoir ce genre de conversation la rendait importante à ses yeux.

L'Arveles se posait des questions sur ses motivations. D'un coté il trouvait cela étrange, car les liares qu'il aidait était tout de même le peuple des terres de feu, mais il ne pouvait s'empêcher de penser cela légitime. Elle semblait chuchoter, elle était perspicace, ce n'était pas parce qu'ils ne passaient par la route royale qu'ils étaient forcément contre le roi et la reine. Il chuchotait donc lui aussi.

«  Parce que je souhaite découvrir ces terres. Mais oui, je suis plein de doutes. Mais ce n'est pas ce système que je trouve étrange, en pays liare.  » Le fait de cette transmission n'était en rien une gêne pour lui, non ce qu'il n'aimait pas c'était le caractère et cette tyrannie. «  Cependant, comment est-ce chez toi ?  »

Eh bien oui si elle critiquait cette partie de leur mode de vie c'était sûrement qu'il en était différent chez eux. La culture du liare sur les peuples humains n'était pas vraiment… ; avancée et peut-être même qu'elle pourrait trouver cette question stupide, mais il s'y risquait car il pensait, peut-être à tort qu'elle serait celle qui éprouverait le moins de jugement à son égard.

Le liare haussa un sourcil lorsqu'il entendit cette phrase. Prononcée doucement. Voulait-elle vraiment qu'il entende. Il a regarda, de ses yeux ambres avant de réfléchir à sa question et de dire doucement.

«  D'autres sentiments que celui de la violence qui perd mon peuple.  »




« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Dragonnier

Messages : 753
Xp's : 102
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Mar 16 Juin 2015 - 18:45


Une protection pour une caravane
le 6 ciorel 1246 avec caleth agaée saliaroch


Cet instant semblait hors du temps. Elle était ici pour assurer une défense, mais elle ne ressentait aucun danger. Marissa n'avait jamais été une jeune fille silencieuse, elle n'avait jamais eu peur de s'exprimer, mais avec Caleth, cela allait plus loin. Elle n'avait aucune gêne à exprimer ses sentiments profonds avec lui. L'endroit était paisible, la route était dégagée et le convoi avançait tranquillement.

Ellyn lui répondit en reprenant une voix normale, elle ne risquait rien à parler de son peuple, peut-être raviverait-elle l'attention de la jeune liare, mais comme ils avaient pris un peu d'avance, elle n'arriverait sûrement pas à tout comprendre :
- Chez moi, on choisit le guerrier le plus héroïque. Seules des personnes ayant choisi la voix de la protection de son peuple peut prétendre être notre dirigeant. Il serait inconcevable que le sang soit le déterminant, seuls les actes ont de l'importance.

À l'académie, l'Arvèles avait beaucoup critiqué son peuple, mais avec les années, elle s'était apaisée. Même si elle restait en désaccord avec ses semblables sur plusieurs sujets, comme celui des étrangers, elle était aujourd'hui fière de faire partie du peuple de la montagne. Savoir qu'elle faisait partie de cette ancienne confrérie, lui suffisait à se sentir forte tout au fond de son cœur.

Les Humains n'étaient pas que des sauvages, tout comme les Liares. Son voyage lui avait appris que même dans les contrées les plus sombres, la lumière persistait. Voulant alléger l'atmosphère et essayer de dédramatiser son murmure, Ellyn s'adressa au Liare en cherchant son regard :
- Tous les Liares ne se laissent pas consumer par la haine. J'ai vu une solidarité aussi intense que celle des Arvèles dans les camps nomades. Mais je te comprends, on cherche toujours ailleurs ce qu'on a juste devant soit. Mais de quoi je me mêle, si je suis ici c'est pour la même raison.

Elle afficha un léger sourire. Marcher ainsi à travers la montagne était une chose qu'elle appréciait. Discutant avec son ami, elle ne voyait pas le temps passer. La mission lui semblait n'être qu'une promenade tranquille. Le jour était en train de baisser rapidement. Le soleil n'avait pas encore passé l'horizon lorsque le convoi exprima son envie de s'arrêter pour monter le campement. Soit, cela était plus prudent.

Marissa resta près de Caleth, regardant les marchands s'installer. Ils savaient tous ce qu'ils avaient à faire, comme une routine. Surveillant par moment la route et les alentours, tout était toujours calme, jusqu'à ce qu'un claquement de mains se fasse entendre. C'était Ellie qui arrivait vers les gardes. Marissa n'avait vraiment pas envie d'être sa baby-sitter, elle aurait voulu trouver une excuse pour se débarrasser d'elle, mais n'en trouva pas.

Ellyn se contenta de lui répondre :
- Les plantes le long de la route ne peuvent pas suffire ?

C'était ridicule comme remarque, il n'y avait rien aux alentours. Pas plus de plantes comestibles que de bois secs pour faire un feu. L'agacement devait se lire son visage, elle n'avait jamais été très forte pour cacher ses émotions. Elle se tourna vers Caleth avec un regard suppliant, elle n'avait vraiment pas envie de partir faire une promenade avec Ellie.


© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 502
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Jeu 25 Juin 2015 - 1:04


protection d'une caravane

6 de Ciorel 1246 - avec Marissa Ellyn Iselk

A la base, Caleth avait juste pensé effectuer cette mission pour… Sortir un peu, d'une manière presque officiel et sans craindre beaucoup de son pays, changer d'air, mais au final il avait trouvé Marissa et c'était sans doute une des premières fois qu'il parlait autant de lui, de ce pays, et qu'il écoutait aussi sérieusement les paroles de son interlocuteur. Il se sentait libre, comme si aucune de certaines de ses habitudes développées au fil des années partaient en fumée avec elle. C'était évidemment, une très bonne chose, car c'était plaisant et il rechercherait sans doute cette impression.

Alors comme ça chez eux, c'était le guerrier le plus méritant qui avait le titre de « Roi »?Enfin peut-être plus un chef ? Ayant vécu avec cette monarchie, cela lui paraissait intéressant, et surtout un peu plus juste comme manière de gouverner. Il était évident que la protection du peuple n'était pas ce que le Roi et la Reine souhaitaient… Des possessions, la guerre… Même si cela c'était calmé depuis un moment… les liares ayant toujours appris à conquérir, de leurs parents… ne savaient plus vraiment quoi faire d'autres…

«  Ce moyen me semble… Beaucoup plus intéressant…  »

Encore une fois, elle ne pouvait que lui donner raison, il y avait des liares qui ne vivaient pas que pour le combat. Lui en était un début d'exemple, des liares qui partaient de leur pays, et les petits clans de nomades… Il tournait la tête, la regardant et l'écoutant parler, puis la voyant un peu sourire.

«  Peut-être sommes nous un peu aveugle, de vouloir toujours chercher chez les autres sans voir ce que nous possédons déjà… Pourtant cela ne me démotive pas à chercher autre part, au contraire…  »

Au final se contenter de ce que l'on avait… C'était sûrement quelque chose que pas beaucoup de monde réussissait à faire. Caleth cherchait la liberté, le calme et un peu de connaissance, chose qu'il ne pensait pas trouver en son pays. Bien qu'étant fier d'être un liare il avait parfois du mal à dire « mon pays ». Il regardait l'horizon, le soleil se couchait et les nomades souhaitaient faire une halte. Comme l'humaine, il surveillait avant qu'Ellie n'aille de nouveau vers eux, souhaitant chercher des plantes. Marissa répliqua, apparemment elle ne souhaitait pas l'accompagner, vu comment elle avait monopolisé leur conversation précédente… Soit, cela ne gênait pas Caleth. Croisant son regard, il finissait par dire…

«  J'y vais. Je te suis, allons-y.  »

Sur ses gardes face à l'obscurité naissante, Caleth se laissait diriger par la jeune femme.



HRP : désolée pour le petit retard éè



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Messages : 130
Xp's : 215
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Lun 29 Juin 2015 - 2:00

Ellie se tourna, ravie, vers Caleth et entreprit donc de bavarder avec lui tout en s'éloignant du campement. Le peu de motivation de leur garde humaine n'avait visiblement réussi à lui faire perdre sa bonne humeur.

Tandis que les deux liares partaient vers ailleurs, le haut de la montagne où ils se trouvaient, le campement s'installait donc. Zélis s'occupait de transvaser d'étranges choses dans le chaudron. La vieille elle s'était placée à coté de là où la nourriture allait être servie, comme si uniquement cela lui importait. Les autres membres de l'équipage vaquaient à leur occupation. Tout allait bien. Trop bien sans doute.

La nuit s'installa lentement au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient. Des lits de fortune furent installés ici et là. L'ancienne tapota la place à coté d'elle à l'intention de Marissa.


Pendant ce temps, Ellie la pipelette guidait Caleth au travers de petits chemins sinueux presque invisibles à l’œil nu. Elle lui détaillait chaque plante qu'ils croisaient, en prenait toujours une petite partie. Toutes avaient leurs particularités : certaines pouvaient servir d'en-cas, d'autres donnaient bonne haleine, etc. Mais en arrivant devant l'une en particulier, elle fronça les sourcils et tendit un bras pour empêcher son compagnon de route de s'approcher.

- Celle-là tue même à moindre dose. Quelques gouttes suffisent, mais encore faut-il savoir les préparer.

D'un pas leste, la jeune liare se glissa à coté du buisson et ganta ses mains avant de se saisir de quelques feuilles et de les glisser dans une petite bourse.

- La cible s'étouffe alors. Mais continuons, nous n'avons pas trouvé d'herbes aromatiques. On aura qu'à prendre du bois en revenant.


La vieille dévisagea Marissa en silence, longuement, se contentant de juger son interlocutrice. Qu'importe si celle-ci avait refusé son invitation ou non.

- Connaissez-vous les histoires des ténèbres chez certains liares ?


Finit-elle par demander de sa voix âgée. Zélis lança un regard noir dans sa direction qui fut vite interrompu. La vieille soutint ses yeux et il retourna à sa tambouille sans un mot de plus.
La petite scénette suffit cependant à refroidir considérablement l’atmosphère du campement. Là où il y avait des chuchotements jusque présent ne résidait plus maintenant que leur absence.

- Racontez-moi.

Interrogea l'ancêtre avant que Marissa n'ait pu répondre quoi que ce soit. Elle attendait visiblement que l'humaine lui fasse part de ses lacunes.... Ou au contraire l'éclaire par quelques connaissances.


Ce ne fut pas un bruit : seuls ceux de la montagne s'entendaient. Ce ne fut pas davantage un mouvement : les seules choses inquiétantes étaient des oiseaux. Mais ce fut une odeur dégueulasse qui atteignit soudainement le nez de Caleth alors qu'Ellis l'entrainait toujours plus loin.
Ils ne voyaient plus le campement depuis une éternité.
Peu décidée à rentrer sans son Graal, elle refusait chaque fois de faire demi-tour, mais promettait d'avoir retenu la route pour quand ce serait l'heure de le faire. En attendant, ses jambes avaient besoin de marcher, disait-elle et ils ne pouvaient revenir sans de quoi rendre le diner moins insipide, Zélis étant un mauvais cuisiner d'après elle.

En se laissant guider par son nez, si il le fit, Caleth trouva aisément deux cadavres de liares mal enterrés sur la droite de leur trajectoire initiale. Chacun d'eux avait les cornes sciées et les animaux s'étaient déjà nourris ici et là, de leur chair endommagée. Une violente estafilade sur leur cou expliquait sans doute la quantité de sang liare qui tachait le sol, mais à la lueur de la nuit il était dur d'en être sûr. Si Ellie vit le spectacle, elle demeura la bouche ouverte et étrangement pâle pour un liare. Comme si elle n'avait jamais pu percevoir de tels cadavres.


La vieille pendant ce temps hocha la tête sans l'interrompre à tout ce que pouvait dire Marissa. Elle ne semblait vouloir lui dire si ses croyances étaient fausses ou justes, si l'humaine lui présentait bien des conjectures. Elle parut déçue si la femme lui avoua ne rien connaitre.
Dans tous les cas, après un énième silence sa voix s'éleva à nouveau.

- Il existe plusieurs histoires à propos de nos cornes par exemple. Toutes ne sont pas des mensonges, mais toutes ne contiennent pas de part de vérité. Nous les transmettons généralement par voie orale à nos enfants qui les donnent à nos petits-enfants ou à leurs amis.
Dans tous les cas... Chez moi, mon père nous apprenait, par exemple, que nos cornes comportaient la plupart de notre vérité.


Les autres liares se turent complètement à nouveau et tendirent plus ou moins l'oreille.

- Dans des temps anciens, un alchimiste aurait tenté de le démontrer. Il avait coupé des cornes à tous ceux qu'il pouvait atteindre et les avait rassemblées dans un énorme chaudron avec deux gouttes d'eau et d'autres composants qui se sont perdus avec le temps.

Elle marmonna quelque chose avant de reprendre.

- Le chaudron explosa étrangement, lui avec. Si cela prouva en partie qu'il avait raison aux yeux de ses admirateurs, cela eut soit-disant aussi pour effet de rendre ses victimes folles. Comme si toute leur raison avait été contenue dans ces morceaux d'elles à présent disparues, elles s'entretuèrent.
Mon père me disait que c'était à cause de ce vieux que l'on coupait les cornes aux rebelles. Je préfère imaginer que ce n'est pas vrai.


Un nouveau silence.

- D'autres disent que tous les liares peuvent devenir fous : qu'il suffit qu'une maladie étrange importée par les humains touche leurs cornes, ou toute autre extrémité de leur personne.

Elle ne paraissait pas tant que cela s'inquiéter de la présence de Marissa.

- Certains pensent aussi que leurs malheurs viennent des dieux qui nous ont abandonnés depuis des décennies. D'où la présence de glace, parfois. Ils parlent d'un temps qu'ils ne peuvent pas connaitre en disant que antan, nous étions tous comme la lave d'un volcan : impétueux, mais sans défaut. Que notre folie, nos ténèbres et nos doutes ne sont apparus que quand la lumière de plusieurs dieux s'est éloignée de nous.


Elle se tourna vers l'Arvélès, esquissa ce qui parut être un sourire.

- Mais et par chez vous, jeune humaine, quelles sont les excuses trouvées pour tenter de pardonner les actions sans raison des uns et des autres ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 753
Xp's : 102
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Mer 8 Juil 2015 - 2:38


Une protection pour une caravane
le 6 ciorel 1246 avec caleth agaée saliaroch


Marissa avait regardé la Liare s'éloigner avec un certain soulagement, elle remerciait intérieurement son compagnon de lui avoir épargné les questions de la demoiselle. Ellyn croyait qu'elle pourrait rester tranquillement dans son coin, surveillant les alentours au cas où des voyageurs ou bandits passeraient dans le coin. L'Humaine tournait autour du petit campement qui étaient en train de prendre forme, une main sur son arme, elle restait à son poste, ne se mêlant pas aux autochtones, mais la vieille sembla en décider autrement.

Alors que l'Humaine passait près d'elle, elle l'intima à se joindre à elle. Ellyn hésita une seconde, mais après tout, pourquoi pas, la nuit était calme et il n'y avait aucun bruit au loin, si ce n'est celui d'une légère brise. Elle prit place à ses côtés, mais regretta dès que la vieille ouvrit la bouche. Elle n'avait pas voulu suivre la gamine à cause de ses questions et voilà que la matrone s'y mettait aussi. Marissa n'avait cependant pas envie de passer pour une inculte. Elle avait traversé le pays du feu, et même si elle en savait bien moins qu'un Liare, elle se plaisait à dire aux gens de son pays qu'elle avait beaucoup appris d'eux.

Restant aux aguets, après tout, elle n'était pas ici pour se faire des amis, mais pour remplir un contrat, elle avait le dos droit et le regard fuyant, mais elle répondit sereinement :

- Et bien, j'ai appris quelques-unes de vos légendes.

Ces paroles ne semblèrent pas être appréciées par le cuisinier, mais Ellyn n'en avait rien à faire ! Le regard de la patriarche la fit même sourire. Elle n'aurait pas cru qu'une femme puisse être ainsi respectée, elle se demandait si ce n'était pas plutôt son grand âge que les autres respectés plus que son sexe. Marissa laissa son regard vagabonder sur le campement, plus personne n'osait parler. Était-ce sa faute ? Elle en doutait, après tout, elle n'avait rien fait de mal. Et puis elle s'en fichait éperdument, c'était leur patriarche qui avait demandé cela, alors elle n'avait rien à se reprocher.

Reportant son regard sur la vieille, Ellyn leva les yeux au ciel, elle essayait de se souvenir d'une légende. N'importe laquelle ferait l'affaire. S'ayez. Elle s'éclaircit la voix et raconta :

- Je me souviens que le garçon qui me l'a raconté à commencer ainsi "Dans des temps immémoriaux, avant que le roi n'impose sa suprématie" les clans nomades se quereller pour savoir lequel était le plus fort. Ils étaient tous partis à la recherche d'une corne qui assurerait la victoire à celui qui en boirait le contenu. Ils se sont tous déchirés dans l'espoir de l'acquérir, jusqu'à ce qu'un enfant tombe dessus par hasard et étanche sa soif avec. Les clans se retrouvèrent donc contraints de suivre les commandements d'un gamin qui était devenu tout-puissant.

Elle marqua une pause. Pas qu'elle ne souvienne pas de la suite, elle voulait simplement voir la réaction de la vieille. Elle restait silencieuse et acquiesça, elle devait sûrement la connaître également. Le campement était toujours aussi silencieux et le cuisinier n'osait plus regarder dans leur direction. Ellyn reprit :

- Le pays sombra rapidement dans le chaos et c'est pour cette raison qu'un jour un Liare s'opposa au gamin qui avait grandi. Il n'était pas plus fort, c'est avec son intelligence qu'il réussit à le duper. C'est alors que le pays du feu comprit qu'il devait confier à un homme puissant par son esprit la gestion du pays, ainsi Torgen réussit à prendre le pouvoir.

Elle marqua une pause, les Liares écoutaient toujours sans oser parler, ce qui n'était absolument pas son cas.

- Je ne me permettrais pas de juger. Elle repensa à ce qu'elle avait avoué à Caleth plus tôt. Cependant, c'est une très belle histoire pour se souvenir que la force brute n'est pas la seule arme qu'il existe, beaucoup de mes compatriotes seraient étonnés d'entendre cette histoire de la bouche d'un Liare.

Marissa crut entendre un bruit au loin, elle se releva rapidement pour balayer l'horizon du regard. Il n'y avait rien, sûrement une bête sauvage. Avant de reprendre place près de la vieille, elle regarda en direction d'où Caleth et la Liare étaient partis. Elle se surprit à se demander pourquoi ils étaient si longs pour aller chercher quelques plantes aromatiques. À nouveau assise à côté de la vieille, ces pensées s'envolèrent rapidement lorsque sa voix raisonna à nouveau. Ellyn se laissa subjuguer par son récit, c'était toujours ainsi lorsqu'un Liare lui révélait quelques secrets de son peuple.

L'Humaine n'avait jamais montré autant d'intérêt à son propre peuple, mais avec les représentants du feu, c'était différent ! Elle était fascinée par eux et chaque histoire qu'elle pouvait entendre de leur propre bouche était comme un trésor pour elle. Elle écouta donc presque religieusement les légendes vis à vis des cornes des Liares. C'était affreux, elle ne put s'empêcher d'afficher une grimace lorsque la matrone parla d'une pratique qu'Ellyn trouvait barbare. C'était pour elle un sacrilège qu'on mutile ainsi des Liares en leur retirant leur corne. Elle ne pouvait imaginer l'humiliation, mais elle-même n'appréciait pas cela, alors pour eux, ce devait être un véritable enfer.

La légende de l'alchimiste l'avait plutôt fait sourire. Si on ne pense pas aux dizaines de Liares qui avaient dû souffrir si elle était vraie. En revanche, la suivant la fit frisonner d'effroi. Et dire qu'elle avait failli se laisser tenter lors de sa rencontre  avec le Liare et si c'était vrai ? L'aurait-elle contaminé en touchant ses cornes, une chose est sûre, après avoir entendu cela, elle était persuadée que jamais elle ne se plairait à imaginer toucher des cornes de Liares. Elle les respectait bien trop pour les mettre en danger, à moins que celui-ci ne veuille la tuer... Ce qui pouvait arriver parfois malheureusement. Toutes ces histoires laissèrent Marissa sans voix, chose très rare !

Finalement, elle était heureuse d'être restée ici, mais maintenant, c'était à son tour. Que pouvait-elle bien raconter sur les siens ? Comme dit précédemment, elle ne s'était jamais vraiment intéressée à son peuple, elle préférait de loin découvrir le pays du feu. Lors des leçons d'histoire à l'Académie, elle s'était presque toujours endormi, seul le combat l'avait intéressé, pendant un certain temps. Elle regarda vers les abords du chemin, dans l'espoir de voir Caleth sortir, mais non, elle était toute seule et cela aurait été mal poli de refuser à la vieille ce qu'elle demandait.

Jouant nerveusement avec sa bouche tout en réfléchissant, Marissa passa sa main sur le pommeau de sa rapière. Cela lui rappela une légende qu'elle avait toujours trouvée ridicule. Un léger sourire apparut même, elle répondit à la vieille :

- Dans mes montagnes, ce sont nos armes qui ont de l'importance. Nous pouvons en imaginer et les faire apparaître dans la réalité. On m'a toujours dit qu'il ne fallait jamais prêter une lame créée avec notre Vérité, sinon la personne pourrait avoir une influence sur notre conscience et notre corps.

Le campement reprenait un peu de vie, les propos de l'Humaine devaient leur sembler moins important et puis il restait quelques bricoles à terminer avant qu'il ne fasse complètement noir. Marissa se releva, elle n'était vraiment pas à l'aise près de la matrone et ainsi, elle ne pouvait pas correctement surveiller les abords de la route. Toujours rien, bon et bien, elle pouvait sûrement trouver une autre légende.

L'une d'elles était si évidente, elle l'a dit à voix haute :

- Les humains ont aussi pour habitude de reprocher sans cesse les malheurs de la montagne à Sydillia, qu'il s'agisse d'un couple qui se suicide alors que tout allait bien en passant par les mauvaises récoltes des fermes qui se trouvent à son pied. Par chez vous aussi la déesse de la Perfidie est sans cesse rendue responsable ?

Sans lui laisser le temps de répondre, elle se souvient d'une autre petite histoire que son père lui avait déjà racontée :

- J'ai aussi entendu parler d'une gemme dans la montagne qui permet à quiconque qui la trouvera de bénéficier d'une chance indescriptible. Cependant, malheur à celui qui s'en séparera. On raconte que la malchance qui s'abat sur l'ancien propriétaire peut aller jusqu'à le tuer.


© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 502
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Ven 10 Juil 2015 - 11:04


protection d'une caravane  

6 de Ciorel 1246  - avec Marissa Ellyn Iselk

Caleth s'était donc rendu avec Ellie, histoire d'éviter que Marissa ne la fusille encore plus du regard. Il n'était pas tant que cela gêné par la présence de cette jeune liare même s'il aurait préféré rester en compagnie de l'humaine, il avait été engagé donc il allait s'occuper de sa protection le temps qu'elle ramasse ses herbes. De toute façon cela ne devrait pas durer bien longtemps non ? Juste le temps de les trouver et de les cueillir, elle devrait savoir à peu près où les trouver… Non ?

Les plantes n'étaient pas vraiment les choses auxquelles notre liare s'intéressait en majorité mais cela pouvait avoir son importance et il écoutait donc le savoir d'Ellie sans vraiment dire quoi que ce soit, lui adressant juste un regard lorsqu'elle l'empêcha d'aller dans une certaine direction. Une plante mortelle ? Il haussa un sourcil, pourquoi l'avoir arrêté s'il fallait qu'elle soit préparée pour tuer ? Il la regardait la prendre délicatement et il hocha la tête lorsqu'elle lui faisait signe de se remettre en chemin.

Ils finissaient par être assez loin du campement quand même et le liare soupirait à chaque fois, il allait l'y conduire de force si cela continuait, s'occupant de se remémorer la route jusqu'au campement, étant certain que la liare avait d'autres choses dans la tête…  il n'allait pas se perdre, foi de Simius…. Lorsqu'une odeur désagréable atteint ses narines. Il fronça les sourcils. L'odeur de la mort.

«  Il y a une odeur étrange qui vient de là bas.  »

S'approchant en allant à droite il vit les deux cadavres de liare, les cornes sciées, du sang sur l'herbe, enfin ce qui y ressemblait, il faisait nuit et il ne pouvait pas voir. Son estomac se noua légèrement à la vue de ces cornes sciées. Quelle horreur. Probablement des « traîtres » comme on se plaisait à les appeler. Il remit sa capuche avant de regarder Ellie, blanche, il la tourna un peu vers lui. Si ce spectacle ne faisaient que créer une fausse indifférence chez notre dernier, dégouté par le sens de ce massacre et non la simple vue de cadavres, cela n'avait pas l'air d'être le cas d'Ellie.

«  Allons voir aux alentours si nous trouvons quelque chose. Reste près de moi, nous retournerons au campement juste après.  »

Caleth venait en effet de lui donner un ordre et il ne faudrait pas le lui discuter,il était plus prudent de retourner, mais il voulait voir s'il n'y avait plus de menace proche du campement, l'odeur de la nourriture, le probable feu qu'ils allaient faire finirait par attirer des créatures des liares comme des bêtes. Il emboîta donc le pas d'Ellie, la gardant près de lui. Il ne pourrait pas lui demander de retourner au campement, il faisait un peu trop sombre pour qu'elle le fasse toute seule et elle serait capable de se détourner du chemin si elle voyait quelque chose ressemblant à une plante aromatique.  Il en était sûr. Enfin si elle n'était pas trop bouleversée par cette vision.



514 mots



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Messages : 130
Xp's : 215
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Mer 22 Juil 2015 - 1:04

Marissa put sentir qu'une des histoires qu'elle lui avait conté la travaillait toujours : depuis que l'Arvèles avait parlé de la légende de la vérité, l'ancienne avait mis ses méninges au travail. La vieille laissa donc un silence rempli de pensées avant de répondre à l'interrogation de son interlocutrice.

- Nous préférons, malgré tout, mettre tout sur le dos des humains que sur celui des dieux. Vous êtes une cible facile pour nous, nous pouvons vous toucher. Et nos peuples n'ont jamais été réellement alliés.

Ce sont les humains qui rendent nos denrées immangeables quand nous en croisons. Mais ce sont les dieux qui le font quand nul humain n'est depuis longtemps passé à des centaines de pas de là.


Il sembla qu'elle arrivait enfin à une conclusion, puisqu'elle reprit ensuite d'un ton plus bas :

- N'oubliez jamais ces récits, même ceux que vous m'avez appris. Il se pourrait qu'un jour, vous n'ayez plus qu'eux comme arme.

La dirigeante du convoi tomba dans un silence bienvenu, se contentant de répondre aux questions lorsque l'on lui en posait. Elle tira d'une poche de ses vêtements une petite bourse pleine de pierres colorées qu'elle se mit à lancer devant elle sans un mot tandis que le reste du campement vaquait à ses taches.

Sans doute Ellie n'avait-elle pas tout expliqué à propos de la plante à Caleth. Peut-être se méfiait-elle un peu de lui, à moins qu'elle n'ait souhaité simplement gardé le reste de ses connaissances secrètes. Mais, devant la scène qui les attendait, cela n'avait plus la moindre importance. La jeune liare paraissait aussi tétanisée qu'un nouveau né.
Elle hocha furtivement la tête aux dires de son compagnon de route et le laissa la diriger.
La pauvrette buta par plus d'une fois sur le sol, manquant de se rétamer de frayeur, le temps qu'ils découvrent ce qu'ils avaient à voir : rien de plus ou presque.
Des marques indistinctes partaient de là pour se fondre dans l'horizon, à l'opposé de leur campement. La nuit étant trop noire, il était impossible de déterminer leur nombre exact et leur destination possible, mais une estimation grossière restait possible. D'après Caleth, si il se pencha dessus, tout au plus y avait-il là les marques de quatre gros animaux et de tout autant d'humains ou de liares...

Une dizaine de minutes après cette découverte, quoi que fassent Caleth, l'ancienne, Ellie ou Marissa, un hurlement déchirant provenant de loin se fit entendre par écho. Un seul, si court que chacun put se demander si il n'avait pas rêvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 753
Xp's : 102
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Sam 1 Aoû 2015 - 23:39


Une protection pour une caravane
le 6 ciorel 1246 avec Caleth Agaée Saliaroch


Marissa écouta d'une oreille la réponse de la vieille, elle avait le regard vers l'obscurité, attendant le retour de Caleth et de la jeune Liare. L'humaine ne savait pas quoi faire, l'ancienne en avait fini avec les histoires et après un avertissement qui n'interpella pas Marissa, elle s'était plongée dans une activité qui ne l'intéressait guère. Elle n'était pas là pour jouer, mais pour veiller sur la caravane. Se relevant et commençant à faire le tour du petit campement, Ellyn restait à l'écart, elle n'était pas à l'aise avec eux. Leurs regards dans son dos ne la gênaient pas, mais s'ils continuaient à la regarder comme une ennemi, cela risquait fort de l'agacer rapidement.

Alors qu'elle revenait vers la dirigeante du convoi, un cri perça le silence de la nuit. Tous les Liares ne réagirent pas, certains n'avaient même pas bougé, mais l'humaine elle, était en alerte. Elle commença à s'imaginer des horreurs, et si... Mieux valait ne pas y penser. Elle avait voulu courir vers la direction du bruit, mais sa mission était de protéger le campement. Elle était seule et pour une fois, elle se raisonna et ne bougea pas. Sa rapière était désormais dans sa main, elle n'aurait su dire si le cri était celui d'un animal ou non, mais une chose était sûre, le frisson qui avait parcouru son échine ne la rassurait pas ! Elle cria à l'intention de tous :

- Restez près du feu, que tout le monde reste groupé !

L'Humaine était prête à attaquer, le silence de la nuit lui sembla oppressant. Elle se demanda même si elle n'avait pas rêvé cet écho. L'absence prolongée des deux Liares la rendait nerveuse, elle serra fort son arme tout en priant le dieu de la montagne. Pourvu qu'il ne s'agisse que d'une hallucination, si quelque chose venait à les attaquer, elle doutait de pouvoir défendre autant de monde seule. Pourtant il allait falloir qu'elle assure tant que Caleth n'était pas de retour, elle se surprit à s'inquiéter pour lui, mais chassa rapidement ces pensées néfastes. Elle se devait de rester concentrée.


© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 502
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane Dim 2 Aoû 2015 - 11:48


protection d'une caravane

6 de Ciorel 1246 - avec Marissa Ellyn Iselk

Lorsque la jeune liare butait sur quelque chose, il la tenait pour la rattraper et pour que cela n'arrive plus. Protéger la caravane et ses nomades, Caleth prenait ça au sérieux même si d'habitude il était plutôt du genre à critiquer ce genre de choses, des liares qui doivent être protégés… Enfin il ne quittait pas peu à peu l'influence de la couronne et de sa famille pour rien : il ne supportait plus plein de choses, et cela en faisait parti. Il l'obligeait donc à avancer même si elle avait l'air plutôt motivée après avoir vu ces cadavres. Tant mieux.

Cela faisait peut-être une dizaine de minutes qu'ils marchaient, ils s'étaient trop éloignés du campement, heureusement qu'il avait une bonne orientation même s'il ne connaissait pas le coin. Il n'était pas du genre à compter sur les autres, et encore moins sur une petite liare tétanisée à la vue de cadavres, même si voir cette absence de corne avait créé comme une douleur. Cela devait être terrible à vivre, peu importe le crime commis.

Soudainement il entendit un cri… Rapide, étrange, plus loin. Il se renfrogna un moment avant de regarder Ellie et il sortit son cimeterre, la sécurité primait sur tout en ce moment. Son regard balayait les alentours, il n'y avait pas l'air d'y avoir quelque chose. Mais il n'utiliserait pas de lumière, ça serait comme mettre un panneau « A manger ici » et scintiller devant toutes les créatures, leur mettant l'eau à la bouche.

«  Avance un peu plus rapidement, mais sans faire de bruit.  »

Avait-il dit en chuchotant. Des longues minutes plus tard, Caleth et Ellie atteignaient enfin le campement, laissant la jeune femme se mettre ou elle le souhaitait il se dirigeait en premier lieu vers Marissa, le cimeterre à la main, retirant sa capuche de l'autre, l'air méfiant avant de dire.

«  Toi aussi tu as entendu un hurlement ? Il y a deux cadavres de liares un peu plus loin, les cornes coupées et probablement tués par des animaux. Pas dit que ceux qui ont fait ça soient encore là.  »

Par « ceux qui ont fait ça » Caleth sous entendait soit les liares qui avaient tabassés les traîtres ou bien les animaux qui s'en étaient délectés.




« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Une protection pour une caravane

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Une protection pour une caravane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Une caravane naine, pour un nain
» Loi pour la protection des travailleuses/eurs domestiques.
» protection d'hivernage essais
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Liares :: Le Mont Torgern-