AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quête | Le labyrinthe d'Ekha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3982
Xp's : 2802
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Sam 17 Fév 2018 - 20:09

Le labyrinthe d'Ekha


Mise en Contexte
Au fin fond de la plaine isolée, on raconte qu'un labyrinthe aurait été bâti autour de la tombe de l'illustre Ekha un ancien riche qui aurait été enterré avec sa fortune. Vous avez entendu parlé de cette légende il y a peu ou durant votre enfance, mais quoi qu'il en soit, aujourd'hui vous avez décidé de vous y rendre. Après un long voyage, vous arrivez enfin devant le labyrinthe qui vous propose trois entrées, faites attention, car on raconte que ce labyrinthe fait de haies serait vivant et qu'il s'amuserait à changer le trajet vers la tombe d'Ekha.

Déroulement de la Quête
La quête se décompose en 3 parties, une introduction, le temps passé dans le labyrinthe et on finit avec la découverte du trésor.

Votre premier message consistera à nous dire pourquoi vous avez décidé de venir en ces lieux, puis vous arrivez devant l'une des trois entrées proposées. Il vous faudra alors nous dire laquelle vous choisissez, tout en la mettant entre cette balise :[ hide ] l'entrée ... [ /hide ]

Un maître du jeu postera après chaque tour une petite mise en contexte que vous devrez reprendre, mais ne vous limitez pas à répéter ses propos. Nous vous invitons fortement à contrôler également la quête en allant plus loin que ce nous vous proposons.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Alchimiste

Messages : 272
Xp's : 930
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Lun 19 Fév 2018 - 22:14


Le 25 Ravrôk 1249

Le fameux labyrinthe d’Ekha. Cette légende est une partie intégrante de l'imaginaire de tous les enfants Parlèms et je ne fais pas exception à cette règle. Des contes vantent la richesse du trésor qui se cache au centre du système, dans le tombeau qu'il protège. Nul n'a jamais su qui était réellement ce personnage, en tout cas personne n'a jamais pu me le dire. Bien loin de remettre en cause la véracité du mythe, cela ne fait qu’ajouter au mystère. Et aujourd'hui, je me trouve au pied de son mur extérieur. Je m'attendais à être déçu, mais non: la réalité n'a rien à envier au conte. Un rêve d'enfant qui se réalise, nourri par l'ambition de l'adulte que je suis devenu. Il y a longtemps que j'ai la conviction secrète qu’Ekha était en fait un alchimiste. Qui d'autre irait jusqu'à prendre de telles mesures pour protéger ses possessions et ses secrets ? Cela ne fait qu'ajouter à mon impatience pour entrer.

Pourtant, je me retiens, au prix de grands efforts. Je ne suis pas censé y aller seul : Jonas doit me rejoindre d'ici peu. Il me fera la peau si j'ose me lancer sans lui dans cette aventure, pour laquelle il était au moins aussi excité que moi. Comme je tiens à mon intégrité corporelle, j'attends. Je fais le pied de grue. Je ne trépigne pas car le geste manque cruellement d'élégance, mais l'esprit est là. Il me semble d'ailleurs qu'une autre personne était prévue. Une jeune Ancienne que j'ai rencontré il y a quelques jours à Hélpo. Nous n'avions fait que mentionner l'idée d'explorer ce labyrinthe, puis les événements nous avaient empêchés d'en discuter plus avant, et notamment de décider d'un rendez-vous précis. Je n'ai aucun moyen de savoir si elle va réellement venir, mais je pense prendre le parti d'attendre un petit peu plus longtemps que nécessaire pour lui laisser une chance d'arriver.

À côté de moi, sur le petit coussin de cuir que j'ai fait ajouter à l'arrière de ma selle, Sable me fixe avec ses yeux verts flamboyants qui semblent m'adresser un reproche silencieux. Je crois qu'il m’en veut un peu de l'avoir séparé de ma lyre pour l'amener ici. Désolé le chat, mais je pense avoir besoin de tes services et je ne compte pas mettre en danger mon instrument juste pour tes beaux yeux. Je ne m’aventure pas à approcher ma main : nous nous côtoyons depuis plusieurs années et même s'il est adorable, je n'oublie pas que c'est un animal sauvage qui m'a adopté au milieu d'une forêt. Un coup de griffes est vite parti quand il est mal luné comme aujourd'hui.

Ah, enfin j'aperçois au loin une silhouette connue. Ivoire hennit en bienvenue en sentant l'odeur de la monture du nouvel arrivant. Jonas me fait un signe et fait accélérer son denmuys pour arriver plus vite. Les cheveux en bataille et les joues rouges, il semble aussi excité que moi. Il a à peine le temps de mettre pied à terre avec un “Alors, où est l’entrée ?”, que quelque chose attire mon attention. Il s’agit d’une autre personne en approche. Je crois distinguer une femme, brune, tout à fait compatible avec celle que j’attends, mais je ne peux en être certain pour l’instant.


Rhys: #9966cc


Dernière édition par Rhys Songsteel le Lun 14 Mai 2018 - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Mage

Messages : 78
Xp's : 129
DC : Ivinea Loryed
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 21
Présentation : Ici !
Carnet : Là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Dim 6 Mai 2018 - 17:11


Depuis sa plus tendre enfance, Eien avait été fascinée par les contes et les légendes de Madelle. Elle se souvenait encore comme si c’était hier de ces chauds après-midi d’été passés assise à la fourche d’un Mirlis, dans la douce lumière bleuté filtrée par les feuillages dont les ombres dansaient sur les pages des lourds grimoires qu’elle dévorait les uns après les autres et qui peuplaient son imaginaire de créatures formidables. Plus petite encore, avant qu’elle ne sache lire, ses parents lui racontaient des histoires pour qu’elle s’endorme. Cela avait éveillé chez elle une flamme qui ne s’était jamais éteinte, cet amour des histoires, petites et grandes, que recelait ce monde.
A cela s’était ajouté l’étude de la Vérité. La magie avait quelque chose de si mystérieux. Elle faisait partie de leur monde tout comme la chaleur du Soleil, mais qui pouvait réellement prétendre approcher sa Vérité, ce qu’elle était réellement ? Tant de phénomènes inhabituels lui étaient associés. La Vérité avait toujours fait partie de la vie des Hommes, mais celle-ci continuait de les surprendre de sa complexité. Le mélange de ses deux passions était ce qui poussait Eien sur les routes, Mage étrange délaissant les sombres bibliothèques de Saona pour se confronter au monde.

Une fois de plus elle se trouvait sur les routes, avec pour seul compagnon son joyeux frère d’âme, malgré de froid mordant de l’hiver. Avec le temps, elle avait appris à se contenter de peu. La sécurité de la Forêt des Mirlis était confortable, mais bien trop insuffisante pour ses ambitions. Le monde était beaucoup trop vaste pour qu’elle s’enterre comme une racine. Elle se faisait graine au vent pour voir le monde, sans jamais de certitude d’arriver dans une terre accueillante.
Son dernier objectif était le labyrinthe d’Ekha. De nombreuses rumeurs toutes plus folles les unes que les autres couraient sur ce lieu. Qui qu’ait réellement cet homme, sa tombe était définitivement un objet de curiosité, bien des années après sa mort et ce notamment parce qu’on disait que le labyrinthe le protégeant était vivant. Alors évidemment, l’enfant en Eien trépignait d’impatience à l’idée de s’y rendre tandis que la Mage était intriguée par ce qui pouvait bien se cacher en ces murs. Le trésor du Parlèm l’intéressait à vrai dire assez peu. La solde qu’elle recevait de l’Université de Saona lui suffisait à vivre correctement, bien qu’elle doive souvent louer ses services pour boucler les fins de mois. De plus, son éducation d’Ancienne lui avait enseigné un certaine humilité vis-à-vis des choses matérielles. Elle n’avait pas à se plaindre, son sort était largement plus enviable que celui de bon nombre de gens.

Enfin, elle arrive sur les lieux. A pieds, puisque son frère d’âme vole en ce moment haut dans le ciel pour la guider autant que pour se dégourdir les ailes. Il l’a avertit de la présence de deux personnes sur la route, non loin. Il lui envoie des émotions rassurantes et apaisantes. L’un d’entre eux est donc certainement la personne avec qui elle a convenu de se visiter le labyrinthe. En avançant, elle aperçoit effectivement une longue chevelure blonde qui pourrait tout à fait correspondre à celle du barde rencontré à Helpo. L’autre personne ne lui dit rien.
Dès qu’elle se trouve à portée de voix, elle salue les deux hommes :

- Bonjour Rhys. Ravie de vous revoir.


Son visage n’exprimait en rien ce ravissement, juste un air calme. Elle était cependant réellement contente de le retrouver.

- Et il me semble que nous ne nous sommes pas encore rencontrés ?
fit-elle en se tournant vers l’autre homme. Eien VerteFeuille. J’imagine que vous vous joindrez à nous dans le labyrinthe ?

C’est ce moment que choisit Nialë pour atterrir lourdement à ses côté avant de piailler joyeusement pour dire bonjour. Il semblait particulièrement apprécier Rhys, qui se l’était mis dans la poche avec sa musique. Il ne fallait pas grand-chose à l’Arsok quand même !

Elle se tourna vers l’immense propriété dont on n’apercevait que murs et haies plus hautes qu’un homme. Etait-il réellement prudent d’aller se perdre là-dedans ? Combien de personnes n’en étaient pas ressorties ? Nialë fourra son bec sous sa main dans un geste affectueux. Dans tous les cas, elle n’était pas seule. Elle ne serait jamais seule. Dans la grande haie qui entourait le fameux labyrinthe, on pouvait apercevoir trois trouées  qui semblaient appeler les visiteurs. Bizarre pour un labyrinthe sensé protéger son propriétaire des voleurs…
En dehors de leur position, rien ne démarquait les entrées les unes. Elle n’avait aucun moyen de faire un choix rationnel. Dans tous les cas, difficile de se baser sur la raison sachant qu’ils allaient pénétrer dans un lieu dont la configuration était pensée pour perdre les imprudents qui s’y aventuraient.

- J’espère que vous êtes équipés, je n’ai aucune idée de ce que nous pourrions rencontrer dans ces lieux. On entend tout et son contraire sur le Labyrinthe et mes recherches ne m’ont malheureusement pas été d’une grande aide… Si tout est bon de votre côté, je vous propose que nous ne nous attardions pas plus, le soleil est déjà haut dans le ciel.


Elle indiqua du menton la trouée la plus proche d’eux, à une dizaine de mètres environ. Elle-même avait pris des vivres ainsi que du matériel de premiers secours. Elle savait ne pas avoir besoin de torche pour s’éclairer mais avait quand même pris de quoi faire du feu au cas où. Lorsqu’ils passeraient cette haie, ils ne pourraient compter que sur leur ingéniosité… et leur chance.

Mots : 923
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Gardien

Messages : 70
Xp's : 87
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Ria
Date d'inscription : 22/02/2017
Carnet : Pssit, par ici !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Sam 12 Mai 2018 - 16:32




Le labyrinthe d'Ekka

J'étais revenue à Saona depuis bien longtemps lorsqu'une minuscule petit lettre est arrivée à mon nom, de la part de l'une de mes très chères sœurs, Eien en l'occurence. Lettre est d'ailleurs peut être un bien grand mot, "bout de papier griffonné à la va vite" serait plus exact. Mais, qui suis je pour critiquer ma sœur ? Après tout, elle daigne donner des nouvelles au moins ! « Je pense aller dans le labyrinthe d'ekha à la fin du mois de Ravrök, souhaites moi bonne chance ! » Ah ! Quelle délicate attention de m'avoir prévenue !

Mais elle ne me propose pas de venir ? Pourquoi ? Et puis comment a t elle pu savoir que je serai à Saona ? Parce que je reste enfermée ici depuis que j'ai fait une mauvaise rencontre vers les Chutes du Veroni ? Je repousse rageusement le châle qui me couvre les épaules et dans lequel mes mains se prennent alors que je tente de bouger. Suis je si faible que même ma sœur l'a remarqué ? Vais je donc rester enfermée ici jusqu'à la fin des temps ? Non, assurément non, il faut que je lui prouve qu'il y a encore quelque chose chez moi qui m'apporte un tant soit peu de fierté.

[...]

Il m'aura fallu du temps pour arriver jusqu'au labyrinthe d'Ekha mais je ne trouve ça pas plus mal, disons que cela m'aura permit de me vider l'esprit. Je n'ai pas eut de malheurs en chemin, mais ça ne saurait tarder si je m'engage dans le labyrinthe avec Eien. Pourquoi ai je décidé de la suivre déjà ? Ah oui, pour me prouver à moi même que je suis capable. Gardienne de pacotille ...

Lorsque je me trouve sur les lieux, je ne vois aucune trace de ma soeur. Est elle déjà entrée ? J'aurais pu entrer pour vérifier mais il m'a semblé plus sage d'attendre dehors, après tout nous sommes le 24, elle arrivera sûrement bientôt ! Mais, à mon grand étonnement, ce n'est pas ma soeur que je vois arriver le lendemain mais un homme blond et bien habillé. Un autre voyageur ou son amant ? J'imagine mal quelqu'un capable de supporter l'humour vaseux d'Eien à longueur de journée mais bon, après tout, pourquoi pas ...

Je me cache dans les hauteurs d'un arbre pour ne pas être vue de l'homme. Ah, il est bien utile d'être une Gardienne parfois. Je me félicite d'avoir gardé l'une de mes robes marron aujourd'hui encore car le camouflage qu'elle m'offre est le bienvenu. Depuis mon perchoir, je ne tarde pas à voir ma sœur arriver au loin. Je prends quelques instants pour la regarder discuter avec l'homme qui attend devant le labyrinthe. Leurs rapports ont l'air amicaux, tout au plus, et en tout cas loin d'être intimes. Est ce que cela me rassure ? Oui, peut être.

Je finis par me décider à quitter mon arbre. Boule de Poil derrière moi, je m'avance vers eux comme si de rien n'était : « Eien ! Je suis venue te souhaiter bonne chance ! » J'adresse un signe de tête à l'homme pour le saluer avant de reprendre :  « Mais tu devrais peut être me souhaiter bonne chance aussi, je vous accompagne ! »

Je jette un coup d'oeil vers le labyrinthe. Trois portes se dressent devant nous. Je suppose qu'il nous faudra en choisir une ... Je regarde le blondinet bien sappé puis ma soeur et son pantalon sans aucune féminité.Puis, sans attendre de réponse, elle commença à s'avancer vers la porte qu'elle avait désigné.


MADE BY BOOGYLOU X 500 MOTS



Dernière édition par Enara VerteFeuille le Sam 26 Mai 2018 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3982
Xp's : 2802
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Dim 13 Mai 2018 - 22:57

À peine entré dans le labyrinthe, les murs se referment derrière vous. En à peine une heure, vous pouvez remarquer que les murs n'ont de cesse de changer de place, il est impossible de faire marche arrière ou de savoir si vous êtes déjà passé par cet endroit. Vous n'avez aucun répit, surtout si vous vous mettez à attaquer le labyrinthe, car il est rancunier et renvoi toujours en centuple les attaques qu'il reçoit. Même si aucun monstre ne semble vivre dans ces lieux, vous entendez des cris s'élevaient, mais à part vous, il n'y a aucune présence. Vous ne pouvez pas vous rendre compte qu'une ombre vous suit de loin. Le gardien garde de temps à autre un oeil sur lui grâce à sa projection astrale. Il est particulièrement de mauvaise humeur, il n'a pas envie d'être vue contrairement à certaines fois et il s'assure que le labyrinthe ne vous laisse jamais tranquille.

La nuit finit par arriver, prenez garde si vous vous reposez et fermez les yeux, car le labyrinthe n'a pas l'intention de se calmer pendant la nuit. Peut-être que les murs bougent plus lentement autour de vous et que les cris se sont arrêtés, mais ce n'est qu'un leurre. Alors que votre attention se baisse et que vos paupières commencent à être lourdes, les murs autour de vous commencent à se rapprocher et à lentement vous dévorer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Alchimiste

Messages : 272
Xp's : 930
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Mer 16 Mai 2018 - 13:41

Eien arrive enfin. Son attitude froide dément ses paroles mais ne me surprend pas : j'ai eu l'occasion de constater qu'elle ne se défait pas aisément de cette apparence. Le fait que seul son compagnon animal réussisse à l'adoucir me permet de me dire que c'est son comportement normal. Pour ma part je ne suis pas mécontent de la revoir et espère simplement que le labyrinthe ne s'enflamme pas brusquement autour de nous comme cela avait été le cas de l'auberge la dernière fois que nous nous sommes vus. En réponse à sa salutation je lui adresse un sourire et une petite révérence.

Mademoiselle. Tout le plaisir est pour moi, croyez-moi. Vous êtes toujours aussi ravissante.

Elle ne me laisse pas le temps de lui présenter Jonas et s'adresse directement à lui. Plus direct que moi comme à son habitude il s'approche d'elle en lui tendant la main pour la lui serrer.

Jonas Sangrey, enchanté de faire votre connaissance. Rhys m'a parlé de vous, je vais effectivement vous accompagner pour explorer l’endroit. Je n'étais pas près de laisser passer une telle occasion !

Alors qu’ils sont occupés à se présenter, l’Arsok d’Eien atterrit à proximité. Énergique tel que dans mon souvenir, il se montre aussi amical qu’il l’avait été à Hélpo. Il sautille près de moi et j’approche une main prudente de sa tête emplumée, mais il ne se laisse pas caresser. Sans agressivité il se soustrait simplement à mon contact, et je n’insiste pas. Je n’ai pas une grande expérience des animaux, surtout ceux qui accompagnent les Anciens, mais cela me semble d’emblée la meilleure chose à faire. Je le vois regarder du côté d’Ivoire, mon denmuys, et ne peux que sourire, amusé.

Ahah, je suis désolé mais je n’ai pas de quoi faire de la musique aujourd’hui ! Mais peut-être qu’on trouvera quelque chose pour arranger ça à l’intérieur, qui sait !

Je me tourne vers sa compagne humaine qui, sérieuse comme à son habitude, s’inquiète de notre préparation. Je lui montre les fontes pleines de nos deux montures. Elles contiennent un peu de tout : des vivres, de quoi monter un camp – on ne sait jamais – de la corde, du petit matériel varié. Bien entendu il y a aussi quelques fioles qui restent bien cachées au fond. Je ne me sépare jamais d’une pommade ou deux, et une bouteille de poudre épaisse peut toujours se montrer utile. Évidemment je ne les sortirais qu’en cas d’extrême nécessité.

Tenant nos montures par la bride, nous nous approchons des entrées du labyrinthe. À peine nous sommes-nous approchés d’une entrée qu’une jeune femme s’approche, saluant Eien. J’en conclus qu’elles se connaissent, et étant donné leur ressemblance, j’en déduis qu’elles sont probablement de la même famille. Je me retourne vers Eien en levant un sourcil interrogateur. Je ne savais pas qu’elle avait invité quelqu’un d’autre à nous rejoindre, et j’espère que l’une d’entre elles présentera la nouvelle venue.

Jonas lui s’est à peine attardé sur l’arrivée surprise, impatient qu’il est d’entrer dans le labyrinthe. Je le reconnais bien là. L’étrange jeune femme désigne une entrée, et je le vois hausser les épaules. Elles sont toutes les trois sensiblement identique et je crois qu’il est trop pressé d’explorer les lieux pour s’attarder plus que cela sur l’entrée. Il s’arrête un instant, hésitant finalement. En me rapprochant, j’en comprends la raison. L’allée sur laquelle donne l’arche végétale est relativement étroite, surtout pour nos montures imposantes. Les entraîner là-dedans risque de nous forcer dans une formation de marche inconfortable. Un regard en arrière me décide, personnellement : hors de question de laisser Ivoire attaché seul à l’extérieur du dédale pour une durée indéterminée. Je fais signe à Jonas d’avancer, et il comprend ce que je veux dire. Il s’engouffre entre les haies et je le suis de près.

Comme à son habitude il est venu parfaitement préparé. À la première intersection il sort de sa besace un morceau d'étoffe qu'il déchire et accroche sur la haie, dans l'allée où nous sommes. Je profite qu'il s'occupe de se repérer pour observer le comportement de Sable, qui a préféré rester sur ma selle. J'en suis intrigué étant donné qu'il préfère généralement avancer par ses propres moyens. Le gila eggret me paraît tendu, le regard fixe. Ses yeux ne se sont pas mis à briller, ce n'est donc pas la magie du lieu qui le bloque ainsi. En cherchant l'objet de son attention, je trouve son compatriote qui accompagne l'étrange jeune femme qui nous a rejoints.

Au départ j'essaie de lier la conversation avec Eien et sa visiteuse surprise. L'étroitesse des couloirs n'aide pas à ces banalités mais je préfère cela à évoluer dans un silence de mort qui me paraît trop pesant. L'ambiance ne paraît pas au beau fixe entre les deux jeunes femmes et  rapidement il m'apparaît comme judicieux de les laisser seules. J'aimerais pouvoir discuter avec Jonas de ce que nous allons peut-être trouver au cœur du labyrinthe mais la configuration de notre groupe ne me permet pas de le faire discrètement.
Il ne faut pas longtemps pour que toute envie de conversation soit tuée dans l'œuf. En effet, à peine une heure après notre départ, Jonas s'arrête brusquement devant moi. Laissant Ivoire je me rapproche de lui, inquiet.

Regarde, tu vois ce marqueur ?” Je hoche la tête en silence, comprenant où il a eut en venir. Son regard ne quitte pas l'objet de son inquiétude mais il élève la voix pour qu’Eien et Enara profitent également de la discussion. “Je ne les mets qu'à des intersections. Et celui là est en plein milieu d'un couloir. Je n'ai pas pu me tromper. Les parois bougent.

Ce n'est que le premier d'une série, et bientôt cela devient clair au moins pour moi : nos repères ne servent à rien. Jonas s'entête à les accrocher, et changeant parfois de couleur. Je pense qu'il cherche à mettre en évidence un modèle de ces déplacements. Ses épaules de plus en plus rigides m’apprennent qu'il n'arrive à rien. Je l'entend presque marmonner dans sa barbe, réfléchissant. Pour ma part j'essaie aussi mais rien ne me vient. Plutôt que de m’acharner là-dessus, je cherche une solution. Quelque chose me dit que ce dédale vivant ne se laissera pas faire si on essaie de s'y tailler une route. Je finis par m'arrêter à mon tour pour me tourner vers les deux Anciennes.

Avez vous une idée pour nous amener au centre ?


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Gardien

Messages : 70
Xp's : 87
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Ria
Date d'inscription : 22/02/2017
Carnet : Pssit, par ici !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha Mar 3 Juil 2018 - 17:20

L'homme me regarde avec étonnement et c'est alors que je remarque qu'il est accompagné d'un autre homme. Bon, et bien ma théorie comme quoi il fallait prendre la porte 3 car nous sommes trois ne fonctionnera pas nécessairement ... enfin, peu importe je suppose, les deux hommes se sont déjà dirigés vers la porte que j'ai désignée, après s'être concertés du regard.

Je les suis, Boule de Poil à mes côtés, étrangement calme. Il regarde autour de lui mais ne s'éloigne pas de moi, si près d'ailleurs que je manque de l'envoyer valser d'un coup de pied. Je rigole nerveusement, m'excuse puis me penche pour le prendre dans mes bras. Nous ne sommes rassurés ni l'un ni l'autre de nous retrouver dans un nouvel endroit inconnu ... Mais nous sommes bien entourés aujourd'hui, du moins c'est ce que je veux croire. Eien n'est pas la meilleure des soeurs mais elle est devenue une grande mage ! Elle sera à même de nous protéger. Et les deux autres ? Je ne sais pas ce qu'ils font de leurs journées et de leurs vies mais ils ont l'air de connaître Eien. Et si elle leur fait confiance, alors je leur fait confiance.

Quand le premier homme accroche une étoffe à l'entrée, je soupire, rassurée. On dirait que nous avons un connaisseur et un prudent avec nous ! Et ça c'est une très bonne nouvelle ! D'autant plus que la porte se referme derrière nous ... Son compagnon tente d'engager la conversation et j'en suis ravie ! Mais malheureusement je suis bien trop tendue par le cri que je viens d'entendre non loin de nous pour lui répondre de manière agréable. Je peine déjà à me présenter : "Enara, VerteFeuille bien sûr. Enfin ... Ce n'est pas évident ... enfin si peut être !" Je secoue la tête avant de tenter de me rattraper en lui demander dans qui il est : "et tu ? ... Vous ? ... enfin, je ne sais pas, et l'autre là ? Non, c'est pas ce que je voulais dire ..."

Me sentant ridicule, je décide de stopper là le massacre et m'enferme dans mon silence, me contentant de regarder autour de moi. J'ai l'impression d'avoir le lourd regard d'Eien fixé entre mes omoplates. M'en veut elle ? Je l'ai rejointe, je ne l'ai pas écoutée ... Nous marchons longtemps dans le silence - parfois troublé d'un grincement lointain, comme un glissement, ou du bruissement des haies - lorsque je me retourne vers ma soeur : "Dis Eien ?... Tu es en colère contre moi ?" Mais je n'ai pas vraiment le temps d'attendre une réponse. Après un hurlement lointain et épouvantable, le compagnon du jeune homme (dont je ne connais toujours pas le nom) nous fait remarquer un détail important ... Les parois bougent. Les parois bougent ? Nous continuant cependant d'avancer, mais plus dans le calme, l'impatience de savoir, l'empressement est palpable.

Mais bien vite, le verdict tombe ... Les haies bougent bel et bien ! Et l'autre là qui a le culot de nous demander si nous avons une idée ! Je hurle, je crie, je pleure ... JE DÉFAILLE ! "On va tous mourir !" Je me laisse tomber au sol, plus rien ne sert de rester debout désormais ! A côté de moi, Joyau me regarde avec des yeux ébahis avant de me rejoindre. Avec un air dramatique digne des meilleurs, mon frère d'âme se laisse lui aussi chuter au sol. Ah ! Quel brave compagnon ! "Laissons nous mourir en paix, c'est la meilleure chose à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quête | Le labyrinthe d'Ekha

Revenir en haut Aller en bas

Quête | Le labyrinthe d'Ekha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [nouveau Projet] labyrinthe au mille et une piques
» Le labyrinthe de la Panthère Rose
» [SORTIE] Le Labyrinthe d'Urgoz [Reporté]
» Le Labyrinthe de Pan
» Le Labyrinthe des Dieus Egyptiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Néant :: Souvenirs Perdus :: Rp's abandonnés-