AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] La soumission du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: [Quête] La soumission du feu Mer 12 Aoû 2015 - 0:59

La soumission du feu

20 Sòrn 1247


Mise en Contexte
Ils ont toujours convoité les plus pures richesses de Madelle, ces nobles de la Plaine Isolée ne connaissent que la démesure et ils ont cette-fois ci était trop loin. La fille d'un chef de clan nomade des Liares a été enlevée et elle est désormais retenue captive par des voleurs de la plaine qui ont organisé une vente dans l'un des galeries souterraines de la région. Cette-ci a la particularité d'être très proche de la capitale et richement décorée, c'est une pièce spéciale où ne sont présentés que des objets d'une très grande valeur que seuls les nobles Parlèms peuvent s'offrirent. Cette douce enfant qui en plus ne peut pas s'exprimer sera-t-elle vendue au plus offrant ? À moins que son père ait trouvé une personne de confiance pour la ramener ?

Déroulement de la Mission
Votre 1er message devra introduire votre personnage dans cette situation. Est-il ici pour libérer la belle ou l'acheter ? Comment est-il au courant du lieu de l'achat ? Etc.

Dès que vous serez enfoncés dans les galeries de la plaine, le maître du jeu postera pour introduire la salle des enchères. Il vous décrira l'endroit et le pnj sur qui il a tous pouvoir et qui détient la clef de la cage dorée de la Liare.

Vous êtes invités à prendre en main la situation, vous pouvez contrôler et interagir avec la plupart des éléments qui sont mis sur votre chemin. Si le maître du jeu est resté vague sur une situation, il faut savoir saisir les opportunités.





Dernière édition par Mère Nature le Lun 30 Mai 2016 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Mer 12 Aoû 2015 - 14:53

La Plaine Isolée, royaume des Parlèm, des êtres ne jugeant que par le paraître et l’argent. Des arrogants sommes nul doute. Des matérialistes à ne plus savoir quoi en faire et à la morale douteuse ; mais aussi de très bons payeurs qui n’hésitent pas à mettre le prix quand il le faut et que vous faites taire votre conscience. Ce sont par contre d’habiles politiciens lorsqu’il s’agit de faire gonfler leurs intérêts, comme quoi y’a du bon et du moins partout ; même chez eux, même si c’est surtout du moins bon.

J’avais eu vent d’un enlèvement il y a de cela quelques semaines et j’avais décidé de rencontrer mon contact non loin de la Plaine Isolée, du côté des Anciens à Saona pour en savoir plus, notamment cet enlèvement qui relevait du « exotique » d’après ce que j’ai cru comprendre. Il avait « choppé » l’information à même la source et c’était rué vers moi-même, si ces calculs sont exacts je serais là quelques jours avant la vente et je n’aurais qu’à faire mon travail.

Saona était une capitale qui n’avait rien à envier aux autres, pas même les tavernes. Celle dans laquelle j’entrais était joyeuse, l’ambiance y régnait à flot entre dispute et rire. C’était un micro monde dans un monde, j’allais m’assoir près du barman. L’échange entre nous deux était des plus discrets : il me donnait une note avec une clé de chambre et l’ensemble des détails était à l’intérieur. Cette même chambre était surveillée de l’intérieur comme de l’extérieur pour éviter les intrus.

Même le plus habile des observateurs ne pouvait voir notre échange. Cette clé était à l’intérieur de la. Assez grosse et d’un métal qui se sent directement dans la bouche pour être sûr de pas l’avaler, même par accident. Et assez petite pour qu’on ne la remarque pas de loin, recouverte d’un alliage d’or, c’est une belle œuvre en elle-même. Et enfin, la note servait de sous verre. Contenant seulement le numéro de la chambre. Ingénieux, non ? Je ne prie pas la peine de terminer la bière comme d’habitude et parti vers la chambre en laissant une pièce pour la bière.

À l’intérieur de celle-ci, il y avait tout ce que j’avais commandé : une nouvelle tenue de noble Parlèm faite par un tailleur de renommée, celle que je portais étant abimée. Sous le matelas du lit, il y avait l’ensemble des documents relatif au kidnapping.

« Une liare ? Sacrée prise quand même. »

C’était son père le commanditaire de ce message. Il faut dire que l’affaire s’ébruiter petit par petit, entre les incrédules et ceux qui été excité de là. Enfin, quand je dis commanditaire c’est au sens métaphorique. D’après les notes qui étaient inscrites son appel à l’aide avait parcouru du chemin et mon réseau l’avait choppé à la source même, un gain de temps.

Avec un peu de chance, je lui ramènerais sa fille et l’on pourra parler de la récompense. Même si honnêtement la récompense reste très secondaire ici, je ne supporte guère l’esclavage, mais le trajet sera tout de même long.

Je me mettais en route directement avec la tenue dans un sac prévu à cet effet, il ne faudrait mieux pas l’abimer vu son prix. En pleine nuit, sous le regard de la pleine lune, je n’avais pas une seconde à perte et je marchais à mène le vent.

J’arrivais près de la caverne une quinzaine de jours après. Il faudrait vraiment que je pense à avoir une monture d’ailleurs. La marche, ça a ces limites. Une fois sur place, je me renseignai auprès d’un autre informateur pour confirmer les dires du premier sur la date et le lieu, à ma grande surprise tout était bon et correct. Ce qui me laissait quand même quelque peu douteux sur cette réunion, comment cela se faisait-il que les informations futées ? J’examinais les environs de la galerie à la recherche de porte de sortie au cas où ça tournerait mal pour l’entrée principale.

Le jour J, je me levais de bon matin. Je vérifiais ma tenue une millième fois qui était toujours impeccable d’ailleurs, vérifier l’état de mes armes et m’entrainais un peu au mouvement avec le stylet et la lance. Tout était parfait. Je n’avais droit à aucune erreur. Je me mis en route calmement vers la galerie qui n’était d’ailleurs pas si inconnue de ça auprès des grosses fortunes Parlèm.

À mesure que je m’avançais dans la galerie, je pus voir le luxe en ce lieu. C’était beau, extrêmement beau, il fallait le reconnaitre. Dommage que cette beauté soit le fruit par de la perfidie. J’arrivais au bout, avec une énorme porte-derrière qu’un garde s’empressa de m’ouvrir, je le remercie comme un noble Parlèm aurait remercié cet acte. La vision qui s’offrait quant à moi une fois rentrée était...


________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Archéologue

Messages : 64
Xp's : 207
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Mer 12 Aoû 2015 - 23:02


Ambiance :
https://www.youtube.com/watch?v=X9geXVAOFDg
Le monde ne tourne pas rond c'est ce que je me disais souvent ca mais ce soir là...Alors que j'étais à une auberge assez peu réputé, je jouais aux cartes avec des hommes qui travaillaient pour les nobles Parlèm. Mercenaire, garde du corps courtisane je me fichais de ce qu'ils étaient. J'étais de passage dans la région pour une relique qu'on disait dans la vitrine d'un gras noble du coin.

De verre en verre j'arrivais à en apprendre plus sur mon objectif, ravi de voir que j'allais surement toucher le but sous peu je me concentrais beaucoup sur certains mots. Le soucis est que j’entendais d'autres histoires...D'habitude je passe mon chemin cependant là un des gars qui étaient à ma table racontait l'histoire de vente de bien des plus précieux pour ces employeurs... Il me précisait que bientôt un gros lot allait être vendu dans un lieu non loin d'ici...

Il me disait que c'était une femme le bien en question...Je ne tolérais pas le trafic d'individu. Alors je l'invitais à prendre un dernier verre dehors ce qu'il accepta sans réfléchir...Je l'interrogea sur le lieu de la vente et comment s'y rendre...Il m'expliquait les détails pour y aller et y entrer...Pour le remercier je le pendais devant l'entrer de l'auberge. Un simple message à ces nobles...Rapidement j'écris à une femme que j'avais connu sur mon chemin...Une guérisseuse. Je lui expliquais que j'avais besoin d'elle pour sauver une Liare car oui la vente allait tourner autour d'une Liare et que pour entrer j'avais besoin d'une image plus douce que moi... J'ajoutais dans ma lettre qu'elle devait se passer pour une noble et moi son garde du corps... Une fois sur place je m'occuperai de sortir la Liare et Anna ferait diversion...Je verrais le moment venu... Mon courrier partie je restais cacher durant un petit moment jusqu’à ce que Anna me retrouvait à l'auberge que j'avais noté sur son courrier.

Je lui présentais la tenu que j'avais trouvé. Peu vêtu mais d'époque et qui convenait à ce genre de réunion. Je lui offris la nuit avant notre départ pour la grotte histoire qu'elle n'est pas à se ruiner pour cette mission. Durant la nuit j'avais réfléchis mais préparer mes lames et ma tête aussi.

Une fois le jour J arriver Anna et moi nous nous rendions à la grotte j'étais derrière elle et lui faisait confiance pour jouer son rôle. Après un petit temps d'échange avec les gardes nous rentrions dans la grotte...Dedans il y avait de tout...Aujourd'hui mes lames allaient gouter au sang des Parlèm...peut être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Mer 12 Aoû 2015 - 23:37

Anna était ce jour-là en train de prodiguer des soins, comme à son habitude à des habitants de la forêt de Mirlis, voilà quel était son quotidien, c’était toujours la même chose, elle se levait aux aurores, préparait ses infusions, ses philtres, et les administrait aux personnes souffrantes. La guérisseuse en avait fini depuis maintenant quelques heures et voulut profiter du calme des profondeurs de la forêt, cet endroit dans lequel ses souvenirs se mélangeaient aux paysages et à la flore environnante. Impossible de calculer le nombre d’heures pendant lesquelles Anna s’était assoupie, cependant il commençait à faire nuit, voilà tout ce que pouvait affirmer la jeune blonde, le jour allait pratiquement être remplacé par une nuit noire, et c’est alors qu’elle décida de se rendre dans un coin habituel afin de s’y reposer jusqu’au lendemain, mais même pas quelques heures plus tard, elle fut réveillée par un petit garçon qui avait dans sa main une lettre, elle lui donna le peu d’argent qui lui restait pour ce geste.

Tenant la lettre dans ses mains, elle s’adossa contre un tronc d’arbre et la lut rapidement pour en connaitre les moindres détails, c’est alors qu’Anna compris que Vaykson, ce jeune archéologue qu’elle avait croisé quelques semaines auparavant avait besoin d’elle pour une histoire de vente d’humains, ou quelque chose de ce genre, la jeune blonde sans même hésiter glissa la lettre dans sa ceinture et prit son arc qu’elle porta sur ses petites épaules dénudées et commença son long périple vers l’endroit où l’archéologue lui avait donné rendez-vous. Dans ces moments-là, Anna regrettait amèrement le fait de ne pas avoir de monture, car elle ne se fatiguerait pas ainsi, d’autant plus que l’auberge cité n’était pas à côté, c’est pourquoi elle ne devait pas perdre une seule minute.

Après plusieurs jours de marche et complètement fatiguée, Anna arriva tout de même entière à bon port, et vit alors Vaykson, cachant tout de même sa satisfaction de le voir, elle tenta de rester de marbre, c’est alors que l’archéologue lui présenta l’habit en question, celui même qu’elle devait porter… Comment allait-elle porter cette tenue, elle n’était pas habituée à s’habiller de cette façon, cependant pour cette affaire elle n’allait pas refuser de lui prêter main forte. Puis Vaykson lui offrit une nuit à l’auberge, c’est alors que durant la nuit, Anna n’arrivait pas à fermer l’œil, se demandant bien ce qu’elle devait faire dans cette quête, puis après plusieurs heures de réflexions, elle sombra dans un sommeil sans nom, ne se réveillant que le lendemain matin.

Anna se changea rapidement et mit alors la tenue choisie par l’homme, et se coiffa d’une autre façon, essayant de se faire passer pour une noble et sortit de sa chambre pour rencontrer Vaykson, passant devant lui, elle se fit passer pour une noble venant voir cette vente, et sans encombre elle réussit à passer dans la grotte qui était tenue par ces gardes, puis elle fit un signe à Vaykson pour qu’il la suive… Anna était un peu nerveuse, elle ne savait pas comment se comporter, son arc accrochée sur le dos, ne semblait pas attirer encore les regards de tous ces gens, de toute façon ce n’était pas parce qu’on était noble qu’on ne se baladait pas avec des armes, et puis si quelqu’un oserait dire quelque chose Anna n’hésiterait pas une minute de décocher ses flèches… Se rapprochant doucement de Vaykson elle resta à sa hauteur

-Que devons-nous faire maintenant ?

La jeune blonde observait un peu partout en même temps attendant que l’Arvèles lui donne les instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 3:12

La salle est immense, les murs de plus de trois mètres de haut, sont recouverts de tapisserie, un lustre d'or illumine l'endroit comme en plein jour. Le bruit vous assaille, il y a tellement de gens réuni sous terre, la majorité sont des nobles. Les plus fortunés sont installés sur des chaises dorées, elles sont installées en un large cercle. Le reste des potentiels acheteurs est réuni tout autour. Dans l'assemblée, vous pouvez remarquer que le reste des invités sont des gardes surarmés. Ce n'est pas d'eux qu'il faut s’inquiéter, la plupart de ces personnes sont là pour protéger leur employeur.

Vos véritables adversaires sont les organisateurs de cette vente aux enchères. Cette pièce est le carrefour de quatre tunnels hautement surveillés. Vous n'avez pas le temps de voir la douzaine de chiens de garde que tout le monde se tait et se rassemble vers le centre de la salle, vous emportant dans le mouvement. Un homme habillé d'un costume de valet pousse devant lui une lourde cage recouverte d'un drap rouge. Cinq gardes l'accompagnent. Lorsqu'il arrive au centre, il se place à côté et attend l'intervention d'Osvald Marven. C'est un noble d'une trentaine d'années à l'allure hautaine et à la chevelure dorée. Il s'exprime avec une voix pleine d'assurance et un sourire charmeur :

- Bienvenue à vous tous mes amis ! Je suis heureux de vous retrouver ici en ce jour. Vous allez pouvoir découvrir une magnifique créature exotique. C'est une pièce unique sur le marché. Les enchères vont commencer. Vous avez deux minutes pour examiner la pièce, je peux vous assurer qu'elle n'a subi aucun dommage et qu'elle est d'une grande pureté.
Il leva le poignée et le jeune garçon fit tomber le voile. Zeyndell Ygrao, princesse d'un clan Liare, émerveilla tous ceux présents. Son visage lisse et gris laissait transparaître un profond désarroi. L'auditoire ne savait pas s'il doit se perdre dans son regard ou sur ses cornes touchant presque le haut de la cage alors que ses mains liées par des chaînes d'or la maintiennent au sol de la cage. L'agitation gagne les nobles, bientôt un chuchotement s'élève, chacun y va de son petit commentaire sur la Liare ou bien sur ses richesses qui vont lui permettre d'être l'heureux acquéreur. Osvald commence à s'impatienter, s'éclaircit la voix et dit à l'intention de tous :

- Que les enchères commencent à 5 Millions de Madeas.
Très vite de nombreux nobles lancent leur prix, mais en très peu de temps la moitié d'entre eux ne peuvent déjà plus suivre les 1.2 Milliard de Madeas qu'un certain Tobias Decaël propose. Il n'est clairement pas de la confrérie des Parlèms. L'organisateur de la soirée est interpellé, il n'était pas au courant de la présence d'un tel invité. Suspicieux pour un rien, il pose nerveusement sa main sur le bas de son cou. On ne voit rien, mais ce simple geste révèle l'endroit où il garde la clef dorée qui retient captive la princesse de feu.


Directives:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 11:17

C’est une salle immense et grandiose, les lumières sont trop présentes pour moi, mais l’ensemble est extrêmement beau. Quant aux tapisseries, si certaines sont quelconques ; d’autres représentes certains des  hommes présents ici. Besoin d’égo, les vieux ?

Je faisais un peu de sur-place pour m’habituer à l’environnement et éviter d’être perdu en cas de fuite, si je pouvais juste récupérer la fille et partir, c'était suffisant.

Pendant que je réfléchissais, une jeune fille noble passa devant moi. Elle avait un visage semblable à une femme que je...cet arc..Cet arc !, il n’y en avait pas deux comme ça, pareil pour les traits de son visage !

Qu’est-ce que Anna foutait là ? Avait-elle entendu parler  de l’échange aussi ? Et cette tenue, ce n’est pas une fille de joie à ce que je sache, c’était comme si elle ne portait rien. Et pourquoi était- elle là ? !

Mes yeux se posa sur un homme qui l’accompagné et il était plutôt lourdement armé. Un esclavagiste ? Hum, elle ne semblait pas être retenue et semblait chercher quelque chose.  Je m’approchai d’elle, lui tenant le bras comme le voulaient les traditions Parlèm. Je lui dis avec un grand sourire qui cachait une colère noire pour la voir habiller comme ça :

« Ma noble dame ! Quel bon plaisir de vous revoir ! »


Comme le voulait la tradition je lui accordais un baiser à sa main. Une fois les salutations faites, je lui demandais à main basse, toujours sous une colère cachant un sourire.


« Dis-moi, qu’est-ce c’est de cette saloperie de tenue, d’où je t’ai appris à t’habiller comme ça ?! Et qu’est-ce que tu fous là ? Cava bientôt devenir dangereux ! »


J’avais envie de jeter un regard noir à l’homme pour l’affront qu’elle avait dû subir à devoir se résigner pour porter ça. Il devait surement être au courant de la vente et avait eu besoin d’Anna. Soit, il avait l’air d’avoir son plan à lui et le déguisement était une bonne idée. Sauf qu’on ne fait pas porter ça à Anna. À toutes sauf à elle ! Le pire étant ces nobles qui la regardaient avec plaisir. J'avais envie de les trancher,tous. Sans aucune exception. Mon regard en faisait fuir plus d'un.


Je savais bien pourquoi elle était là, il n’y avait pas plusieurs réponses, mais ma question se posait surtout envers l’homme qui nous suivait. Je mis une main dans ma tenue comme si c’était un geste tout à fait normal, je tenais surtout dans mes mains mon stylet au cas où il s’avérait un ennemi potentiel ou s’il avait fait le moindre mal à Anna. Bien que cette tenue était déjà une insulte envers elle ! Je me demandais bien qui cet homme était...

Nus continuons la conservation tous les trois un peu de côté par rapport au mouvement qui nous avait emportés près de "l'attraction du moment".

À la suite d’une enchère assez haute, qu'il fallait bien reconnaitre. L'organisateur de la fête se toucha le cou. C’est "l’endroit" à atteindre. C'est là qu'est la clé.Je souriais, en même temps, il ne pouvait pas laisser la clé hors de sa vision. C'était logique qu'elle aurait été sur lui.

J'analysais la pièce. Les gardes présents en train de regarder tandis que certains gardes du corps de ces véreux nobles jetaient un regard autre-part, comme s'ils étaient dégoutés d'assister à cela, mais avec une certaine fascination dans leur yeux pour l'être qui voyait surement pour la première fois de leur vie. Ils étaient devant l'inconnu.

Nous pourrions faire une enchère quelconque aussi, ce qui permettrait de nous entretenir en privé avec cet homme, lui prendre la clé et partir avec la fille. C’était le choix le plus logique et discret, cependant en voyant l’homme à côté d’Anna, je compris qu’il avait une tout autre idée en tête. Le combat au corps à corps était une possibilité, certe. Mais je n’étais pas à l’aise à l’idée que cet Osvald Marven puisse s’enfuir. Qu’allait-il faire et dire surtout ?

En tout cas, pendant ce temps-là je regardais la Liare. Je la regardais droit dans les yeux. Était-ce vraiment la princesse ? J’avais entendu que c’était son père qui avait demandé à l’aide, les Liares sont connus pour être des sanguinaires dans le combat si elle avait été enlevée je pense pas qu’ils seraient restés sans rien faire. Ils auraient plutôt pillé et détruit tout sur leur passage pour la retrouver. Je doutais fortement de l’identité de la jeune femme, pensant plus à un coup monté pour faire augmenter la valeur de la fille. Princesse ou pas, je comptais toujours bien la sauvée, la seule question me venait à l’esprit :

Si jamais il s’avérait que c’était bel et bien la princesse, je n’hésiterais pas à rajouter une couche auprès de son père pour qu’il se venge en loua mes services. Mais j’avais de gros doutes. Et puis.. Non, elle n’avait guère l’allure d’une princesse, bien que des jours de captivités pouvaient expliquer ça... Je restais là pensif à mes interrogations. Peu importe son rang, j’aurais mes réponses en la sauvant et j’avais avec moi, deux autres paires de mains pour m’y aider...


________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Archéologue

Messages : 64
Xp's : 207
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 13:17

Anna était parfaite, elle portait bien la tenue et parlait comme il faut au garde et autres gens. J'en profitais parfois pour observer les formes agréables de Anna, après tout face à l'action j'aime toujours me détendre l'esprit avant...

Alors que nous avancions dans la caverne je découvris les lieux. Beaucoup de lumière, des mercenaires pour chaque noble. Par chance il n'y avait pas trop de garde autour de la cage...Cage que je trouvais honteuse comment pouvions nous en arriver là...En voyant la fille Liaré dans la prison j'entendis les premiers mot du maitre des lieux si je puis dire...Les nobles du coin semblaient à la fois pensif et pervers...J'avais envie de les voir dans la cage... Cependant ce qui me choquait le plus était les enchères...Les sommes que j'entendais pourrais offrir des vies heureuses à bon nombres de gens qui vivent dans les bas quartier des cités...

A un moment un homme posa une enchère assez haute qui conduisit le maitre le maitre des lieux à se toucher le cou. Avait-il peut de la perdre ce soir ? Où l'homme en question n'était pas un de ses amis ? Tout ce que je sais c'est qu'il perdra soit la tête ou autre membre de son corps s'il n'était pas coopératif...

L'attaque devra être rapide et simple, en plus nous ne sommes que deux et je ne connais pas vraiment les capacités de Anna au combat mais un arc dans une caverne n'est pas le mieux et...

Alors que je pensais à un plan très sanglant un homme aborda Anna. IL avait l'air noble ou du moins il se tenait droit et correct. A croire que les nobles d'ici n'étaient pas tous envoutés par la Liaré. Il semblait connaitre Anna. Ami ou plus je m'en fichais j'avais besoin d'une solution pour sortir la fille. Alors qu'il papotait avec Anna le temps s'écoulait...

"Désolé de vous dérangez vous deux mais je pense que les enchères ne vont pas durer éternellement...Anna je pense que nous devons agir si nous voulons ce prix."

Je regardais l'homme avec nous et constatait qu'il pourrait être utile...

"Écoutez je ne vous connais pas mais Anna et moi devons repartir avec cette fille peut importe le prix..."


Je regardais un instant le regard de la Liaré elle était effrayé. Même si les siens sont des barbares la peur semblait se lire sur son visage. Je n'aimais pas cette ambiance une caverne indique que les mouvements sont difficiles et le mouvement de foule conduit à des blessés supplémentaires et nous n'avions pas besoin de gardes en plus sur le dos...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 19:16

Anna pénétra alors dans un endroit qui semblait être immense, le plafond était tellement haut, les murs étaient recouverts de belles tapisseries, puis la guérisseuse vit alors une lampe éclairer l’endroit où se faisait tout le trafic. Bouche bée, la jeune blonde regardait à plusieurs endroits en même, ne sachant où regarder définitivement. Puis alors le nombre de personnes attira le regard de la jeune femme, les nobles étaient certes nombreux, cependant les armes nombreuses étaient portés par des gardes, qui faisaient également parti des nobles invités.

La jeune blonde vit alors que dans la pièce, quatre longs tunnels y était présents, cependant ils étaient bien gardés par plusieurs gardes, puis à cet instant précis, sans avoir le temps de quoi que ce soit, la jeune femme fut emporté par la foule, et regarda autour d’elle et vit que Vaykson n’était pas loin non plus, elle n’avait pas envie de se retrouver seule pour décider à un moment d’attaquer, puis un homme se présenta à la foule en folie, il était vêtu d’un habit le faisant penser à un valet, ce dernier poussait devant lui une lourde cage, recouverte d’un grand drap rouge, à cet instant Anna fronça les sourcils en se demandant bien ce que pouvait bien contenir cette cage.

Puis à cet instant elle entendit une voix qui lui était familière, lorsqu’Anna se tourna, elle vit alors Rainhold, et se rappela subitement que la tenue dans laquelle elle se trouvait n’était pas adéquate, car l’Héléos n’allait pas apprécier de voir sa petite protégée comme ça, et comme si elle l’avait devinée, il se pencha pour lui faire un baise main tout en lui demandant ce qu’elle faisait habillée de cette façon. Le sourire de son rival cachait une colère sans nom, c’est alors qu’Anna essayait de tirer un peu plus sur le peu de tissu qui ne cachait pratiquement pas grand-chose.

-Désolée, c’était pour passer inaperçu avec Vayskon

Anna le vit dans son regard, qu’il n’était guère enchanté, n’osant pas trop le croiser du regard, la jeune blonde regardait autour d’elle comme pour retrouver l’homme qui l’avait auparavant accompagnée, puis elle le vit à quelques mètres derrière, puis la jeune femme fit un signe à Vaykson de venir également vers eux. Puis la guérisseuse sembla voir Rainhold observer de loin l’archéologue, en mettant sa main dans sa tenue, c’est alors que la blondasse prit la main de son protecteur et dit en murmurant

-Je le connais ne t’inquiètes pas, c’est un ami

Lorsque Vaykson qui semblait également un peu pressé, leur dit alors qu’ils devaient tous deux sauver la jeune liare, et Anna fit un signe à Rainhold, la guérisseuse faisait partie de cette futur attaque, car pour la blonde vendre une âme était quelque chose de complètement immorale, surtout que cette jeune femme à cornes semblait être apeurée par tout ce qui l’entourait. Anna avança alors vers la foule, pour mieux observer la vente… Des gens semblaient surenchérir, contents d’eux même, cependant tout ceci ne plaisait pas du tout à Anna, c’est alors qu’elle fit un signe à ses deux compagnons, et tira son arc de son dos et le brandit vers un des gardes..
Fermant un œil pour mieux viser, elle resta silencieuse pour ne pas attirer l’attention des autres acheteurs et vendeurs, elle attendait le meilleur moment pour décocher sa flèche vers le premier garde qui lui faisait face, cependant elle le savait qu’à cette distance, elle n’allait pas le tuer, cependant il fallait tout de même essayer de sauver la pauvre fille…

Respirant un grand coup, elle tira la corde son arc de toutes ses forces et laissa alors la flèche voler en direction d’un garde, qui fut touché. Ce dernier eut alors le bras en sang en un rien de temps, toujours sur un ton de défiance Anna lança un regard a Rainhold comme pour lui montrer qu’elle était toujours plus forte que lui, et lança un regard sur Vaykson pour voir ce qu’il allait faire également.

Lorsqu’elle retourna sa tête vers la cage, elle vit alors que tous les nobles avaient la tête tournée vers elle, c’est alors que sa tête se transforma, elle reculait rapidement et prit sa deuxième flèche, c’est alors que le garde se précipitait rapidement vers elle, et sans attendre une seconde de plus elle laissa sa seconde flèche partir pour aller directement se planter dans la cuisse du garde qui tomba au sol en hurlant, Anna savait qu’il lui fallait encore plusieurs flèches avant que son âme ne quitte son corps.

Elle détacha alors ses cheveux blonds et regretta amèrement de ne pas avoir pris sa longue robe, car cette tenue l’empêchait de faire de grandes enjambées, ne prêtant plus attention à la foule qui semblait être paniquée, la guérisseuse chargea alors son arc en attente de ses deux amis, au cas où elle devrait les couvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 21:19

« Un ami qui te reluque, hum. »

Voilà ce que je lui avais répondu lorsqu’elle me dit que je ne devais pas me méfier de lui. À ma charge, c’était parti tout seul, je n’avais pas pu me retenir. Mais les faits étaient là et ils m’ennuyaient. Elle était suffisamment en âge de faire ce qu’elle voulait, mais cela ne voulait pas forcément dire sans un minimum de respect. Oui, je mettais la barre très haut avec quiconque se montrait intéressé par elle, hors de question de laisser un ignare et un incapable lui faire perdre son temps. Quant à cet homme, on verra avec le temps. Mais il a intérêt à se comporter correctement avec elle aussi bien en ma présence que non.

Tandis qu’elle nous présenta tous les deux et que notre objectif était commun, il s’empressa de couper la discussion, prétextant être là pour la sauver. À le voir, en effet c’était possible. Sauf qu’il penserait après qu’il ne suffirait que d’aller par le chemin le plus court, croyant que cet homme n’avait pas prévu que « son bien » puisse lui être volé.

« Si vous daignez à couper quelqu’un en ces lieux, tachez de vous montrer courtois avec cette personne. Déjà que vous couverture n’est pas fameuse, vos matières ne le sont pas non plus. Quoi ? Sérieusement, le coup de la femme dénué et de l’homme surchargé d’arme sur lui vous pensez que ça n’a jamais été réalisé ? Vous ne trompez personne. Les nobles Parlèms ont un goût prononcé pour la mode et le luxe, vous pensez réellement qu’ils vous ont laissé entrer ici, car votre combine a marché ? Ils se sont simplement rincés seuls.

Quant à devoir repartir avec cette fille, je vous saurais gré de ne pas nuire à ma mission. Je suis officiellement chargé par son père de la récupérer et de la lui ramener. Si vous souhaitez voir un acte officiel, j’ai un contrat dans ma planque. Si vous souhaitez m’accompagner pour toucher votre récompense faite, je m’en fiche. Mais il est hors de question que je laisse cette Liare repartir avec un individu inconnu, peu importe les motivations. Si vous voulez vraiment la sauver, eh bien faites donc. Aidez-moi, accompagnez-moi. J’ai prévu un plan totalement discret, si vous souhaitez y aller à la barbare, car vous êtes venues comme cela, faites donc. Mais je n’ai qu’un objectif : la sauver. Si vous nuisez à la mission, je n’aurais pas de pitié pour vous. Ah oui, et la prochaine, prenez en compte les codes vestimentaires des contrées et cessez d’habiller en fille de joie vos “alliées” ! »


Je me montrais sec envers lui, tout d’abord que Anna est habillée comme ça ne passait toujours pas. Ensuite, les bonnes manières ? Bon Dieu ! On est censé être en couverture et cet homme a réellement pensé qu’on entre et sort comme dans un moulin ? J’ai absolument besoin de sauver cette fille, s’il contrecarre mon plan, ça ira mal pour lui. Je fis confiance à Anna sur les intérêts de cet homme, mais ça n’allait pas plus loin pour l’instant.

Mais bon, à quoi passer du temps pour faire un plan qui comprend une évasion parfaite, si c’est pour se le faire réduire en moins de 5 minutes par une personne pressée ? Il croit réellement que ça me réjouit de voir cela ? S’il n’est pas capable de contrôler ces sentiments, il n’aurait jamais du faire ce boulot.

Heureusement, j’allais pouvoir voir ses motivations et ses compétences dans le combat, je verrais s’il est digne ou non de ma confiance.

Tandis qu’Anna avait joliment attiré l’attention, elle se trouva rapidement dépourvu et à une trop courte distance par rapport à l’homme la chargeant. Sauf qu’il fit l’erreur de passer à côté de moi et que je l’écorcha une première fois mais il réussit a esquiver jene sais pas comment la seconde. Peu importe, il avait été blessé par les flèches d’Anna et je le terminais.Il allait mourir, au milieu de tous sans pouvoir bouger.

Je ne le regardais même en avancer vers la cage lorsqu’une brute de 2mètre sur 2mètre me chargea. Heureusement pour moi, il était aussi agile qu’un bloc de pierre et je lui perforas le ventre. Il ne mourri malheureusement pas, mais je l’envoyais vers l’ami d’Anna :

« Il est pour vous ! Je me charge de la clé ! »


________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Archéologue

Messages : 64
Xp's : 207
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 21:53

Il se prenait pour qui le moucheron qui se présentait à Anna. Il me prenait de haut en m'expliquant qu'il était détaché par le père de la fille en cage...Récompense ou pas je m'en fichais l'important était de sortir d'ici vivant avec la femme. Ce type était trop ....trop je n'avais pas de mot pour décrire cet homme... Enfin bon Anna lui faisait confiance je la regardais dans les yeux et je ne pouvais pas douter d'elle pour le moment. En tout cas certes la tenue de Anna était particulière mais je ne suis pas un génie en discrétion. Et j'étudie plus les temps anciens que présent...

J'avais envie de tenir une tirade face à ce type mais je me concentrais sur la situation. Il nous fallait la clé...cependant je ne pus m’empêcher de lui répondre.

"Sachez que je pense que Anna n'est pas contre que je la reluque comme vous dites. Après tout cette une jolie femme. Ensuite si j'avais envie d'être discret j'aurais changer d'idée...Je me fiche de savoir qui vous envoi si vous me gêner sur ma route...Et de la pitié j'en demande pas venant d'un vermisseau comme vous et..."

J'allais continuer ma phrase mais j'entendis un cri d'un des gardes...Je regardais Anna et remarquais qu'elle se défoulait sur l'un des gardes. Là la foule se tourna vers elle. Je pris une inspiration et regardais l'homme à la clé. Je dégainais mes deux lames mais alors que mon regard faisait comprendre à l'homme à la clé que c'était fini...Cependant je regardais la connaissance de Anna jouer son héros et blessa un homme...un monstre il se redressa de sa blessure et me regardais avec un visage entre la haine et la douleur. Il essayait de m'attaque le balourd...A ce moment il essayait de me planter son hallebarde, je parais son attaque d'une lame puis planta la seconde dans son bras. Il lâcha son arme et me fit reculer. Je le voyais blessé devant moi.

Je tentais de l'achever à la gorge mais il me bloqua avec sa main. Ma seconde lame elle se planta dans sa hanche...Il ne lui restait plus beaucoup de temps cependant je voyais les autres gardes arriver sur moi....

"Merci........"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] La soumission du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
» Une disparition sous forme de soumission.
» Le respect ne vaut pas la soumission ▬ Sydney
» « soumission, tentation, consumation. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée-