AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] La soumission du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 23:04

Les deux hommes se querellaient au lieu de se battre, ce qui fit soupirer la jeune blonde, ce n’était ni le moment, ni l’endroit, même si les deux avaient raison et tort à la fois, cependant pour ne pas encore envenimer la chose elle ne dit mot, et se concentra alors sur les gardes qu’elle venait quelques minutes auparavant de distraire avec sa flèche si bien lancée.  Anna savait que cette tenue n’allait pas du tout plaire à son protecteur mais soit, que pouvait-elle faire ?? Elle n’avait aucun habit de rechange pour le moment, et puis il était vrai que l’idée de Vaykson n’était pas ingénieuse, car à cet instant même si son arc la protégeait, elle avait ressenti les regards envieux des autres hommes qui se trouvaient présents dans cet endroit.

Anna posa un regard attendri vers la pauvre Liare enfermée, elle-même ne devait pas comprendre ce qui se passait dans cette salle, en l’espace de quelques minutes, le calme et les enchères avaient été transformés en un vacarme sourd et un bain de sang, tout ça car cette vente était illégale, et surtout que l’enfant était recherchée par son père. Après avoir blessé le garde, qui gisait au sol tentant de se retirer la flèche de sa cuisse, c’est alors que Bismuth intervint, tuant sur place le garde, et Anna lui fit un signe comme pour le remercier. Puis Rainhold décida alors de se charger de la clé, envoyant un autre garde vers cette fois ci Vaykson, qui pour la première fois se montra particulièrement féroce, Anna ne l’avait jamais vu comme ça, puis le combat dura quelques minutes, si bien que la guérisseuse oublia de tirer vers d’autres garde, lorsque l’un d’eux la prit par surprise, mais fort heureusement pour elle, et malheureusement pour lui, la jeune Anna n’avait pas été élevée parmi les nobles non, elle avait été élevée à la dur, et en quelques secondes elle se retourna et lui planta une flèche dans l’œil, voilà le prix à payer lorsqu’on osait attaquer par derrière une femme à moitié vêtue.

Trop concentré à se toucher l’œil crevé, l’homme hurlait, tellement qu’il souffrait, ce qui fit sourire Anna, la pauvre et innocente Anna s’était transformée en une archère redoutable, et ne voulait pas du tout rigoler avec les personnes qui l’attaquaient lâchement dans son dos, c’est alors qu’elle prit son temps et vit alors que les gardes arrivaient tous vers Vaykson, elle décida alors de tirer sa seconde flèche en direction du garde qui se trouvait au sol, par chance la flèche vint se loger dans la tête du garde avec lequel Vaykson se battait.  Cherchant du regard Rainhold, elle le vit non loin de la cage… Trop loin pour l’entendre, elle se ravisa de l’appeler pour ne pas encore mettre en alerte les autres gens, déjà que la salle s’était vidée de tous ses occupants mis à part les gardes. La blondasse se rapprocha de l’archéologue et lui dit comme pour s’excuser de l’attitude de son rival.

-Ne lui en voulez pas, nous avons grandi ensemble, nous sommes comme frère et sœur, il a uniquement fait son devoir envers moi, je pense que vous pourriez le comprendre.

Anna posa un regard amical sur l’homme, si lui-même avait des sœurs, il pouvait comprendre le fait que Rainhold ne puisse envisager de voir Anna dans des vêtements indécents pour elle, c’est pourquoi elle devait essayer de les raisonner pour qu’ils ne se haïssent pas au final pour une histoire banale. Reposant son regard sur son grand frère comme elle aimait bien l’appeler, Anna le vit au loin près de la cage de la Liare, qu’avait-il en tête ? Puis sans même avoir le temps de réfléchir elle voulut tirer une dernière flèche vers un garde, cependant celle-ci le rata d’un poil, et c’est alors que la guérisseuse sans s’en rendre compte, secoua frénétiquement le bras de l’archéologue comme pour lui montrer tous les gardes. La jeune blonde ne le fit pas exprès et quand elle se rendit compte de son geste, elle retira immédiatement sa main pour reculer et prendre son arc…

Pendant un instant elle se sentit un peu confuse, certes qu’allait-il penser d’elle ? Bon il était vrai que depuis leur dernière rencontre, elle l’avait trouvé assez amical, mais là il allait sûrement penser des choses peut être qui n’étaient pas fondés… C’est alors qu’elle reprit ses flèches dans sa petite sacoche accrochée à sa ceinture et se prépara à un autre assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 13 Aoû 2015 - 23:32

Vermisseau ou non, il n’avait pas été capable de tuer un seul gars jusqu’à présent, tandis qu’Anna et moi avons presque fait la moitié du travail. Quant à considérer qu’une femme puisse aimer être reluquée par un concours de circonstances, c’était surtout là un grossier personnage. Boh, je m’amuserais avec les gardes à le mettre dans de mauvaises situations, il ne veut pas de ma pitié et ça lui apprendre le respect.


Je considérais que la meilleure phase d’action à choisir était de le nier, je n’avais guère envie de me fatiguer plus que de raison avec ce genre d’individu. Il n’était en aucun cas taillé pour le combat, il commettait trop de mouvement inutile, n’avait pas de technique particulière et plus que tout, avait un total manque d’irrespect envers Anna. Mis à part les armes, il n’avait rien d’autre. Au moins, j’avais évité à Anna d’être éventuellement blessée, c’était le plus important. Tandis que pour quelqu’un pressé de sauver quelqu’un, il n’avait pas profité de la confusion pour aller directement à la source.


Tandis qu’Anna l’avait rapidement rejoint, je marchais calmement vers le « podium » en regardant aussi bien le valet sans éprouver le moindre sentiment pour lui, persuadé que j’allais le trancher aussi vite que possible. J’aimais à imaginer lui éclater sa cage thoracique à main nue pour lui retirer directement toute vie en écrasant son cœur.

C’est ce que j’aurais fait s’il n’y avait pas le liare. Quoi que ça ne serait que justice rendue. Elle qui était loin d’être dans son meilleur état. Au moins tout serait bientôt fini et elle pourrait rejoindre son père après serte, une longue route qui s’annonçait.

Un garde me barra la route, plutôt différent des autres, c’était un escrimeur. Moi qui parlais tantôt de mouvement inutile, j’allais pouvoir voir si j’étais toujours autant d’actualité face à ça.

Je jetais un coup d’œil rapide à la position d’Anna et vu qu’elle touchait le bras de l’autre guignol. Elle aurait à attendre de mes nouvelles si ce n’était pas inconsciemment qu’elle faisait ça. Et que faisait-il ? Il l’a laissa être à côté d’elle, alors qu’elle doit être en retrait, c’était une archère ! Taran se retournerait dans son temple s’il voyait ça ! Heureusement, il ne tarda pas à agir, heureusement. Je retournais mon attention sur l’escrimeur.

Concrètement et comparé à tous, il ne semblait guère être un bandit, mais avait une certaine éthique. À vrai dire, lui aussi regarder là où je regardais. Sans dire un mot, nos regards communiquaient entre nous. Nous attendions un signal invisible pour nous lancer dans notre duel.

Alors qu’il se lança sur moi en premier, baissant sa garde par la même occasion, j’esquivais en lui tapant dans le pied gauche pour le faire chuter et lui trancha son oreille avec mon stylet, lorsqu’il me fit dos j’enfonçais mon arme blanche dans sa colonne vertébrale et remontante à travers son corps. Un énorme cri de douleur et de pleur envahissait la pièce, et certains des gardes étaient terrorisés de cela. Il rampait à même le sol, pleurant et souffrant de douleur lorsque le valet intervient :

« Tu comptes rester là, à pleurnicher ? Défends-moi ! »

Je me suis senti un moment mal. J’aurais pu être plus loyal, ça n’avait guère l’air d’un mauvais gars. Comme s’il était obligé de faire cela. L’éclaboussure de sang que je lui avais faite arrosa la plupart des gens devant lui et une énorme flaque de sang se forma sur le sol.  

Alors que je m’apprêtais à lui donner le coup fatal, il réussit à esquiver et à reculer, les paroles de son maitre le réveillèrent quelque peu. Il n’en avait plus pour longtemps, mais semblait encore apte à combattre. Me ferait-il une telle fierté du combat ? Brave type. Je me mettais en position comme un tournoi d’escrimeur le veut, avec toujours le liare et le valet en vue. Je ne le laisserais en aucun cas partir. En tout cas, en face de moi, j’avais un adversaire titubant avec plus de sang dehors qu’en lui. Ce round, était le dernier du notre match..


________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Archéologue

Messages : 64
Xp's : 207
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Ven 14 Aoû 2015 - 0:08

Se battre dans ce lieu me donnais la migraine...Ce n'était pas comme un champ de bataille ou bien un duel...Là des cris inutiles s'entrecroisaient avec des bruit de lames...Alors que j'allais m'occuper du monstre de 2 mètres une flèche l'achevait sur le coup. C'était un jolie tir en espérant qu'il était réfléchi...

"Merci Anna je n'aime pas les gros lourd dans son genre"

J'étais plutôt satisfait de l'avoir à mes côtés. La caverne lumineuse et noble avait toujours cette ambiance de luxure et de gourmandise. Je n'aimais pas cela...De plus je constatais que mes lames n'avaient que peu de sang sur elles...J'observais les gardes venir vers moi. Mon coeur battait fort suffisamment pour que je puisse retrouver la rage du combat et l'envie de tuer. Au fond de moi toujours cette envie d'éliminer ce qui pourrit ce monde...

Je réfléchissais à comment j'allais m'occuper de la troupe qui venait vers nous...Je manquais de vitesse, laisser venir l'ennemi à moi n'était pas ma tactique...Je visualisais mes ennemis quand soudainement Anna me prit le bras. Je la regardais avec un regard désorienté ne comprenant pas son geste.

Elle avait peur ? Elle voulait que je la protège ? Beaucoup de chose me passais à l'esprit en la voyant ainsi devant moi. Je reste un homme qui se bat et qui a l'adrénaline en lui...

"Anna reste là."

Je regardais l'ami de Anna qui semblait occupé à faire souffrir son ennemi. Je n'aimais pas faire souffrir même ceux qui me veulent du mal...La souffrance pour moi n'est que le tourment du pervers qui sommeil en nous.

Après avoir ordonné à Anna de tenir sa position je chargeais les gardes. Voilà mon manque de vitesse avait disparu je fonçais sur eux avec mes lames qui criaient de rage.

Dans ma charge je parais le premier et lui tranchait le tendon au pied j'enchainais avec un autre qui me bloqua une lame mais la seconde l'éliminait tranchant son abdomen. Arrivait ensuite à homme avec un marteau à deux mains il avait beaucoup de force. Je le stoppais en croisant mes lames devant moi en bouclier. Il croyais me stopper...un coup de pied de colère le repoussait et mes lames le saluèrent une tranchait son cou il tomba à genou et ma seconde lame l'achevait dans le dos. Un autre arrivait ....Que dis je UNE autre...Une femme mercenaire...elle semblait agile avec ...un fouet elle me bloquait une de mes lames avec je la tirai vers moi et lui donnait un coup de tête. Elle reculait son fouet au sol mais elle avait des dagues...

"Anna je crois que je vais être assez occupé...Fonce à la cage !"

J'espère que son frère allait être efficace et allait moins se mettre en spectale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Ven 14 Aoû 2015 - 0:39

Anna toujours à côté de l’archéologue savait que ce combat allait être interminable, surtout que les gardes ne faisaient que de venir vers les deux personnes, comme si ils étaient attirés par eux. A ce moment précis la guérisseuse leva le regard vers Rainhold qui ne se débrouillait pas si mal finalement, la jeune femme ne pouvait que le regarder avec des yeux ébahis comme lorsqu’ils étaient plus jeune et qu’elle le voyait se battre avec d’autres personnes pour se protéger, pour elle c’était un véritable héros, cependant elle avait également peur qu’il puisse être blessé, et d’ici elle ne pouvait que faire, il leur avait ordonné de rester ici tandis que lui s’occuperait de sauver la fille.

Puis après quelques minutes, elle entendit un cri ou plutôt un hurlement mêlé à des pleurs, c’est alors que le sang d’Anna ne fit qu’un tour, était-ce Rainhold qui venait de se faire rentrer une lame dans le corps ? Lorsque les yeux de la jeune femme se posèrent sur la flaque de sang gisant au sol, elle sembla apeurée, fort heureusement elle repéra son protecteur non loin d’un autre garde, qui semblait s’en sortir, malgré la rage qui émanait de son visage… Puis elle tourna sa tête vers Vaykson qui se venait également lui ordonner de rester là où elle était…

Bloquée à cet endroit, elle perdu un peu ses moyens et ne put que regarder le duel que son ami était en train de mener, contre un autre homme, il ne s’en sortait pas si mal également, puis lorsqu’une femme arriva après que le garde soit achevé par l’homme aux lames, ce dernier ordonna à Anna de foncer vers la cage, qu’allait-elle faire ?? Il fallait qu’elle assure leurs arrières à eux deux, quel était leur plan, et puis elle ne voulait pas forcément écouter à chaque fois qu’un ordre était donné, c’est alors qu’elle décida de ne pas bouger, tira deux flèches en même temps sur un garde qui se trouvait près de la cage non loin de Rainhold, mais cependant elle le rata, ce qui l’énerva au plus haut point…

Bientôt le sang avait remplacé le sol, plusieurs cadavres gisaient à même le sol, et tout ceci ne perturbait en rien la jeune femme qui était habituée à voir ça, cependant tout ceci aurait pu être évité, si ils n’avaient pas daigné vendre cette pauvre âme innocente, Anna arma alors son arc, cette fois ci elle le savait qu’elle allait tuer quelqu’un, elle voulait viser un cœur, oui mais lequel ? Trop de gardes étaient là, cependant lequel choisir ? Une femme, un homme ? La guérisseuse ne savait pas encore, regardant un peu plus loin vers la cage, elle vit alors deux hommes se mettre contre Rainhold, c’est alors qu’elle se dit que sa flèche allait se loger dans l’un des organes vitaux d’un de ses deux malandrins, et tout ceci était bien fait pour eux.

Alors avec la plus grande concentration, Anna visa et prit tout son temps pour ne pas viser son rival (quoi que xDD), et laissa son cœur guider sa flèche qui fut rapidement lancée et alla se planter dans le cœur de l’individu, qui bientôt vit ses dernières heures, son âme quitta alors son corps, puis Anna se tourna vers Vaykson et lui dit d’un ton ferme

-Je reste avec toi

La jeune blonde se sentait légèrement comme un poids dans cette histoire, tantôt l’un lui ordonnait de faire ceci, puis la seconde d’après un autre lui ordonner de faire autre chose, c’est alors qu’elle se mit en colère mais ne dit rien, cependant cela se voyait sur son visage. Lorsqu’elle se montrait ferme, il ne fallait pas trop la chercher, c’était une archère alors de là où elle était, tout lui était possible, aussi bien de viser vers les ennemis de Rainhold, mais aussi bien de couvrir l’archéologue. Elle observa alors la femme au fouet qui se tenait face à son ami, de toute façon elle ne la laisserait pas encore s’avancer, car sinon une des flèches d’Anna irait bien volontiers se fourrer dans l’un des organes vitaux de la femme. Alors qu’elle se tenait debout, prêt de l’Arvèles, Anna chargea de nouveau son arme, dans le cas où il fallait contre attaquer encore une énième fois.

Elle mit même à se demander si elle avait bien fait de venir, cependant son impulsivité ne prit pas le dessus cette fois ci, car sinon elle s'en serait pris aux deux personnes qui étaient avec elle, contrairement à d'habitude elle préféra ravaler sa colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Ven 14 Aoû 2015 - 11:07

Il se relevait du mieux qu’il pouvait : faible, à moitié mort, avec son dos ouvert. bref, il était en pleine forme pour un combat digne de ce nom comme si nous étions en championnat ! En plus de cela, il avait une oreille légèrement ouverte, ça le rendait bien plus léger que moi et donc agile. J’ai pu voir cela lorsque, je l'attaqua avec un coup latéral qu’il esquiva en tomba par terre, j’avais là une esquive réalisée par un maître d’esquive tout simplement ! Le second coup, lorsque j’ai eu la pensée de lui ouvrir la tête par les yeux notamment, je ratais encore. Grâce à une chaise de bois, il se cacha rapidement derrière pour esquiver le coup. Pauvre chaise, du mobilier Parlèm neuf ça coute cher de nos jours, ça me fait mal ce manque de respect !

Il était totalement ensanglanté, un peu comme le sol finalement vu que le sang venait...de lui. Quelques fois, je me demandais bien s’il était rouge de naissance ou non, il était fort rouge fallait le dire. Enfin, ici il virait plutôt au blanc pâle, mais c'est qu'une légère différence. C’est là que m’est venue la plus brillante idée de ma carrière : le jeter. Tout simplement, pourquoi m’ennuyer dans un duel alors que je pouvais faire ça depuis le début ? J’allais tranquillement vers lui lorsqu’il commençait à reculer, mais en étant toujours assis sur le sol, pour le coup il n’allait en aucun plus vite. C’est un fait, comme on dit chez les Anciens (missante, c'est pour toi =D ): « Lent par la terre, rapide en l’air. » C’est un proverbe qui a bien parcouru le monde et qui n’était pas terre à terre pour l’occasion.

Venait à moi la question de savoir comment le jeter. Bon déjà, il avait lâcher son arme qu’il n’arrivait plus à utiliser à cause de la douleur, déjà venant d’un escrimeur c’est pathétique. Je le regardais, et il me regardait avec tristesse. Du coup il serait plus léger, c'est pas plus mal.

« Bah oui, mon gars, t’as choisi le mauvais camp, qu’est ce que tu veux que je te dise ? »

Et c’est là, en le voyant ramper que j’ai compris comment je devais le jeter. En fait, c’est très simple : je le tenais par son oreille franchement « abimée » et par son dos fraichement « abimé » et puis je l’envoyais vers, hum… Vers ces magnifiques tables de verres qui seront à tous les coups mortels pour lui. Il va en avoir partout sur lui. Du verre. Et du sang aussi.

Lorsque je le lançai, toute sa lueur de vie disparait en un clin d’œil, j’ai même eu l’impression de voir sa colonne vertébrale faire pareil. Lorsque la cible (la table de verre, vous suivez ?) fut touchée par mon missile balistique(son corps hein), l’explosion fut magnifique ! Tout d’abord, le missile était bien mort : des yeux perforés par le verre, un estomac entaillé, l’oreille complètement morte et le dos encore plus ouvert qu’avant. C’était une peau spectacle franchement et pour le coup gratuit, quand même. La table, explosée en mille morceau aussi.

Alors que le valet commençait à faire dans son froc à cause de nous trois, je jetais un rapide coup d’œil aux deux autres qui se battaient en ce combat face à une dominatrice, comprendre qu'elle utilisait un fouet. Je ne savais pas qu’ils aimaient ce genre de chose, mais leur firent un signe de la tête pour leur souhaiter bonne chance. Visiblement Anna était en colère, je ne me rappelais pas lui avoir donné d’ordre ou de parole cinglante particulière, je décidais de laisser tomber cette boutade (=D).

Quant à l’autre, il se battait relativement bien malgré mes critiques acerbes envers lui, même la grosse brute que je lui avais donnée était morte. Heureusement d’ailleurs, car depuis le temps ça aurait été problématique sinon.

Je me retournais maintenant vers l’auteur de cette soirée :

« Pour le coup, vous avez engagé les mauvais gardes du corps. Sauf peut-être cette femme au fouet dominatrice, j’avoue qu’elle attire ma curiosité. Elle vient d’où ? »


Je le regardais avec un sourire amusé, lui montrant mon avis de le taillader vivant et sans aucune pitié, devant l’ensemble des personnes réunies dans cette pièce bien entendu.

« C’est dommage, car franchement c’est du bon matos ici, un peu trop rustique quand même, on n’est pas à un château, vieux. Bon, voici comment cava se passer :

Soit tu me donnes les clés, je te tranche la gorge, tu meurs et la Liare est sauvée.
Soit, tu ne me donnes pas les clés, je te tranche la gorge, tu meurs et la Liare est sauvée.

Ou alors, tu te tues toi-même, maintenant. J’ne suis pas fan de cette solution, mais j’ai un peu d’avance sur le planning donc bon… »


J’étais amusé de son attitude à être restée sur place, tandis que sa troupe se faisait royalement battre. Son expression sur le visage avait bien changé depuis le début, du fier et grand présentateur, c’était maintenant quelqu’un de très craintif pour sa vie. Beaucoup même. J’agitais mon stylet, je jouais avec devant lui, à bonne distance pour qu’il puisse y gouter qu’il parte ou m’attaque.

« Alors, alors ? Je m’impatience ! Et je n’aime pas patienter quand j’ai un morceau de chair humaine face à moi.  Surtout un morceau aussi hideux que vous pour faire ce genre de commerce. J’pense vraiment que je vais vous taillader la tête. »

Nul doute, que je cherchais toujours à aller au plus rapide et que je le trancherais rapidement. Mais bon, s’amuser, ça fait du bien quand même.

J’avais regardé un peu Anna et Vaykson auparavant, et alors qu’ils semblaient se coordonner pour les plans Anna avait l’air d’être prise au dépourvu et décida de rester l’appuyer. En faite, c’était une très bonne chose, il y avait de quoi être occupé de leur côté et au moins aurait été plus utile là bas que près de moi. Certes, on aurait eu la clé plus vite, mais bon je ne vais pas chicaner pour quelques secondes à attendre surtout si j'ai un bon spectacle devant moi.

Le sourire aux lèvres, je regardais notre cher esclavagiste :

« Le fouet face à une flèche… c’est pas très utile, vous savez. »

Je serais bien aller donner un coup de main à Anna et l’autre gars, mais notre présentateur aurait pu s’enfuir à ce moment-là et je n’avais pas envie de lui courir dans un dédale. J’aurais très bien pu ouvrir la cage en l’écartant avec mes tentacules, mais je n’avais guère envie d’effrayer la fille de feu avec de l’eau au risque de la blesser qui plus est.


________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Archéologue

Messages : 64
Xp's : 207
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Mar 18 Aoû 2015 - 9:43

Le combat dessinait un tableau assez sanglant. Anna se battait vraiment bien pour une guérisseuse. A présent je regardais la femme qui était des plus problématiques dans notre situation. Son fouet et sa maitrise du combat montrait qu'elle était venait de la même région que moi. Une Arvéles travaillant pour ces nobles....Cela ne m'étonnais pas aujourd'hui le monde ne se repose plus sur les croyances ou bien les belles histoires... Maintenant l'argent et les fourberies dominent le monde de Madelle...Triste monde que je voyais à travers le regard sévère et combatif de mon adversaire aujourd'hui...

Anna ne m'écoutait pas et souhaitait rester à mes côtés pour le combat. J'appréciais son geste cependant je m'occupais de la femme au fouet. La vitesse et la porté du fouet pouvait conduire Anna à se faire avoir par surprise. C'est bien le problème de cette arme, il faut une certaine maitrise et si on l'a la puissance de celle-ci est très importante...

"Anna occupe toi des deux gardes qui s'enfuient, ils vont chercher des renforts. Moi je m'occupe de celle-là."


J’espérais que Anna stoppe les deux fuyard car nous n'avions pas besoin de plus d'ennemis dans un lieu si limité en espace. La femme au fouet tournait autour de moi comme si j'étais du gibier...Mes lames en position défensive j'attendais qu'elle passe à l'action. Ce qu'elle ne tarda pas...Elle m'avait laissé le temps de me mettre en garde juste pour le plaisir du combat...Elle me lançais le fouet je bloquais ce dernier avec une de mes lames, avec la seconde je tentais de la toucher à la hanche, je tailladais sur le flanc mais pas suffisamment pour qu'elle lâche son fouet. Avec ma lame qui enroulait le fouet tira avec force et rage ce qui conduit mon adversaire à lâcher son arme... Je souriais de satisfaction.

"Alors que souhaite tu faire ? Tu es désarmée et on employeur semble mal partie pour te payer..."


Elle ne me répondit pas et sortie du bas de son dos des lames courtes. Comme toute combattante de par chez elle avait plus d'une arme dans son sac. Le combat n'était pas finit mais j'avais l'avantage, j’espérais en finir avec elle pour sortir la jeune fille en cage. Je ne pouvais tourner mon regard ailleurs car elle n'hésiterait pas me planter ses lames...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Mar 18 Aoû 2015 - 23:50

La jeune blonde était debout son arc à la main visait les différents gardes qui se ramenaient vers elle avec des renforts, Vaykson l’avait prévenue quelques minutes auparavant de faire attention à eux, cependant trop occupée à regarder Rainhold, de peur qu’il se fasse blesser, elle ne pouvait s’imaginer voir son frère de cœur recevoir un coup dans le dos, c’est pourquoi elle oublia même de se concentrée sur sa propre vie, à cet instant précis, les gardes venaient vers elle, c’est alors qu’elle recula son arme dans les mains… Ses pas étaient hésitants, son regard se balançait de Rainhold à Vaykson, elle ne voulait pas les déranger pour une étourderie…
Anna sortit tout de même une flèche qu’elle mit dans son arc et laissa partir ainsi son premier coup qu’elle rata lamentablement, la guérisseuse fit une tête de désespérée. Continuant de reculer en tenant devant elle sa seule arme qui pouvait la défendre, la blonde devait se débrouiller seule, surtout que son protecteur lui avait tout montré… Comment se défendre, comment attaquer, mais là tout ceci semblait s’évaporer de son cerveau. Anna retira de nouveau une flèche qui passa à quelques mètres d’un autre garde, et à ce moment-là, elle comprit que c’était assez délicat, la jeune blonde tourna la tête vers Vaykson et le vit occupé avec une femme à fouet (xDD) et vers Rainhold qui lui semblait trop concentré dans un combat acharné.

Que lui arrivait-il ? Pourquoi n’arrivait-elle-même pas à toucher un garde ne serait-ce que dans une jambe ? Anna commençait sincèrement à douter d’elle-même, peut-être qu’elle n’était pas aussi forte qu’elle le pensait, peut-être même qu’elle n’avait dû jamais accompagner Vaykson, cependant à cet instant il était impossible de revenir en arrière, et Anna devait coute que coûte sauver cette Liare, des griffes de ses ravisseurs. Anna se retrouva, à force de reculer en arrière, contre un mur, un des nombreux murs de la galerie dans laquelle se trouvaient les trois jeunes gens. Anna essaya tout de même de relancer sa dernière flèche afin d’empêcher les gardes d’avancer, mais comme si une poisse planait sur elle, cette flèche vola de nouveau à la hauteur de l’épaule d’un des gardes sans même le frôler.
La jeune blonde se laissa glisser le long du mur, en tenant son arc vers les gardes, et comme dans un dernier souffle elle l’utilisa pour appeler ses deux amis

-J’ai besoin d’aide

Anna savait qu’à cet instant, il était trop tard, ses trois essais avaient été vains, mais comment pouvait-elle l’expliquer ? Restant recroquevillée sur elle-même, la jeune blonde tira tout de même une flèche de sa poche pour planter le premier garde qui essayerait de la toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 153
Xp's : 227
Date d'inscription : 14/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Voir en MP
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Mer 19 Aoû 2015 - 1:18

Je voyais la scène de combat aux loin, tout en restant près de notre cher invité mystère en attendant que mes deux alliés me rejoignent pour l’atteindre et secourir la fille. Anna avait une très belle performance malgré quelques ratées, l’endroit n’était pas des meilleurs, mais elle se débrouillait bien. Mon sang ne fit qu’un jour lorsque je la voyais acculer à un mur et qu’elle appelait à l’aide.

Je ne pouvais pas laisser l’homme partir et aller la secourir, c’était idiot et je ne savais pas si j’y serais à temps, mais je pouvais l’aider néanmoins. Je me concentrais sur la zone où elle était. L’espace d’un instant, plusieurs lampes du plafond tombèrent suite aux secousses que je provoquais. L’ensemble des verres fit résonner le bruit, les peintures sur le mur ainsi que le mobilier ne semblait pas réellement tenir. Soudain d’un coup, de petits trous se formèrent près d’elle, l’odeur de l’eau en ressortait et au moment où un des gardes l’attaque, en un instant, se dressant devant lui, les deux meilleures armes que je ne pouvais imaginer lui donner pour l’aider. Mes tentacules attaquèrent frénétiquement trois fois les hommes autour d’elles. Elles ratèrent leur coup, mais cela permit à Anna de se délivrer. Quand le plus farouche d’entre eux essaye de passer au travers de mes armes pour l’attaquer, essayant sans doute de l’embrocher dans le meilleur des cas, un des tentacules l’étrenna autour de son cou, tandis que l’autre pris une de ses jambes avant de le jeter vers la portée d’entrée, lui éclatant une de ses rotules aux passages, doux cris de douleurs suivies de pleurs suivirent cela. Ce garde n’était pas mort, mais ne put en aucun cas se relever, la douleur était bien trop forte. Quant aux autres, ils allèrent rejoindre leur copain pour l’aider laissant à Anna le champ libre sous la terreur.

« Rejoins-moi ! Tu auras une meilleure facilité de tir ! » Lui crie -je, elle serait plus en sécurité près de moi et pourrait aider Vaykson de loin. Ce n’était guère un lieu correct pour une archère que de rester au milieu de la bataille.
« On ne touche pas à Anna, j’ai dit ! Partez immédiatement ! » cette simple parole fit retourner l’ensemble des gardes vers moi, et je les regardais avec un sourire en coin.

Je voyais l’ensemble des gardes ignorer mon avertissement, ils ne savaient pas ce qu’ils venaient de réveiller.

« Allez-y, venez, je n’attends que de vous écarter le corps pauvres âmes damnées. Après ça sera au tour de votre chef, moucha ! »


Voir Anna, mon unique petite soeur risquer de se faire blesser me fit voir noir et je n’avais là comme idée en tête que d’exploser purement et simplement ces galeries, cet homme, ces gardes. Tous. Bon, en sauvant quand même la liare mais en explosant tout. D'ailleurs, avait-elle du feu à disposition ?
J’espérais qu’il y avait des explosifs pas loin, j’aimerais dire adieu convenablement à cet endroit comme il le vaut. C'est là que je lui parla :

« Comme tu t'en doutes on est là pour toi, te ramener chez toi. Mais aurais-tu un quelconque pouvoir en rapport avec le feu ? Histoire de laisser à cet endroit ce qu'il mérite...»



________________________________________________________________________


J’hausse les sourcils de surprise, un rire nerveux secouant ma maigre poitrine. Il ne m’en faut pas plus pour comprendre que le laquais de Losk’Otha est fou à lier.


Winter C. Eliwën rencontrant Rainhold pour la première fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Archéologue

Messages : 64
Xp's : 207
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 20 Aoû 2015 - 10:25

Le sang de la femme au fouet tombait sur le sol je la regardais avec un air froid, j'avais mes deux lames en mains je ne pouvais la laisser vivre elle était une menace trop importante pour notre petite troupe. Je tentais de nouveau une attaque. Elle parait une de mes lames avec ses dagues mais elle ne prenait pas en compte ma deuxième lame. Elle eut touche juste le temps de la voir que celle-ci tranchait sa carotide. Elle s’arrêtait nette dans ses mouvements et tombait sur le sol, on pouvait entendre le fracas de son armure clouté son regard se portait sur moi alors qu'elle se vidait de son sang...Je l'achevais en plantant ma lame dans son crâne. Je n'aimais pas achever dans le cœur on raconte tellement de chose sur l'anatomie des gens sur Madelle, je préférais être prudent...

Alors que j'avais triomphé d'une des miens je regardais la situation de Anna, je voulais agir en lui portant secours mais son ami exposa ses atouts qui me conduisis à voir qu'elle allait s'en sortir. Je ne pouvais pas être sur tout les fronts j'appréciais l'aide de cet individu il avait sauvé la vie d'Anna c'était déjà un bon point.

Face à la situation je regardais autour de moi, le rouge. une couleur qui est à la fois attrayante et macabre...Le sang des braves gardes formaient un océan de souffrance à mes pieds. J'entendais les cris de ceux qui avaient subit l'attaque des tentacules...Je regardais la cage pendant un moment et ensuite l'homme à la clé. Nous n'avions pas toute la journée d'autres allaient venir et peut être même les autorités...Après tout ce noble avait surement des gens aux placés...De plus avec les prouesses de l'ami d'Anna la grotte pouvait avoir été compromise... Alors je me rendais jusqu’à la cage, en chemin je vis un homme en armure lourde complète casque compris qui s'approchait de la cage. Apparemment c'était plus qu'un homme de main, un ami du maitre des enchères ? Peu importe je serrais mes lames dans mes mains et chargeait cet homme. On pouvait voir à ce moment que force et vitesse font une alchimie au combat qui conduit à un résultat fatale. J'arrivais sur l'homme en plate et mes lames le firent quitter Madelle. Je donnais un coup de pied sur son plastron le faisait perdre équilibre, mes lames se plantèrent avec rage et force dans les failles de son armure. Il ne poussait aucun cri l'une de mes lames s'était logée dans son cou, l'autre dans la faille sous le bras. Il tombait au sol à son tour. Je retirais mes lames et fonçait à la cage. Je regardais la prisonnière et posais mes mains sur le verrou de sa cage.

"Écartez vous !"

A ce moment je me concentrais sur l'acier qui formait le verrou, j'utilisais mon sort de douceur du fer. Cela prendrait un petit temps j'avais combattu et il était possible que je me suis blessé. Dans tout les cas la fatigue se formait durant ce temps.

"Dans quelques minutes vous serez libre dame, Anna et vous...là préparez la sortie je n'en n'ai plus pour longtemps"

Alors que je regardais avec concentration mes mains faire fondre le verrou et les barreaux autours je me disais que nous allions sortir vivant d'ici, je me demandais ce qu'allait faire la prisonnière une fois sortie d'ici...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu Jeu 20 Aoû 2015 - 17:58

Depuis le début des festivités, la princesse Liare n'a rien tenté. Son regard toujours triste ne se tourne pas même sur ses sauveurs, elle semble comme ailleurs. Alors que vous essayez de briser le verrou de la cage d'or, celle-ci commence à s'entourer d'un halo de lumière. Bientôt, toute la salle se retrouve dans une lumière aveuglante, vous avez l'impression de vous perdre dans une étendue blanche sans limite. La Vérité, du noble ayant organisé cette vente, s'est activée au moment où vous avez essayé de forcer le verrou.

La lumière commence à se dissiper, laissant place à un paysage volcanique. Vous revoilà en terre des Liares. L'illusion semble si réelle. Dans cet endroit qui n'existe nul part, votre Vérité n'a aucun impact, elle se manifeste, mais ne porte aucune blessure. Votre conscience ne comprend rien et se laisse envoûter par ce sortilège. Perdant votre objectif de vue, vous ne remarquez pas tout de suite que Zeyndell est près de vous. D'ailleurs celle-ci ne semble même pas vous remarquez, perdue dans ses souvenirs, elle semble s'épanouir dans cet endroit et a l'impression de n'avoir jamais quitté son pays.

Pourtant sa joie sonne fausse, mais personne ne s'en rend compte. Vous voilà enfermez dans un espace-temps qui n'existe pas, prisonnier au même endroit que la princesse. Plus vous lutterez pour reprendre vos esprits et plus le climat risque de devenir dangereux pour vous. Le paysage pourrait se craqueler et laisser sortir des geysers ou lacs de lave crachant leur fureur. Prenez garde, car les blessures engendrées par l'illusion sont elles bien réelles pour tous ceux présents.

Osvald reste un instant avec vous, épiant vos faits et gestes, il veut s'assurer que sa Vérité a bien fonctionné sur vous avant de revenir dans la réalité pour vous emprisonner sans que vous ne puissiez agir.

Directives:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] La soumission du feu

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] La soumission du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
» Une disparition sous forme de soumission.
» Le respect ne vaut pas la soumission ▬ Sydney
» « soumission, tentation, consumation. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée-