AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] La folie de l'envie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 244
Xp's : 521
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: [Quête] La folie de l'envie Mer 15 Mar 2017 - 10:37

La folie de l'envie


Mise en Contexte
 
Le château de Mirabilia est inhabité depuis des décennies. Même si la vie s'est éteinte en son sein, la bâtisse reste un magnifique bâtiment qui est au coeur de plusieurs légendes. On raconte qu'un fabuleux trésor s'y trouve, mais que le château le protège soigneusement avec sa conscience. Que ce soit l'appât du gain, la curiosité ou l'envie de vérifier cette légende, vous êtes amenés à vous trouver en ces lieux. Laisserez vous être envahis par la cupidité et l'envie, ou bien votre raison prendra-t'elle le dessus ? Prenez garde car on raconte que le château fait apparaître tout ce que vous avez envie devant vous et votre avarice vous emportera...

Déroulement de la Quête

La quête se décompose en 3 parties, une introduction, le temps passé dans le château puis votre bataille pour en sortir.

Votre premier message consistera à nous dire pourquoi vous avez décidé de venir en ces lieux et vous mènera à l'intérieur du château.

Un maître du jeu postera entre chacun de vos messages.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 164
Xp's : 151
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 21
Présentation : C'est ici !
Carnet : C'est là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible
MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Mer 15 Mar 2017 - 15:00

1er Ciorel 1248

Le soleil tapé sur ces terres de feu comme tout les autres jours, les roches brûlante, le sable chauffant, l'atmosphère pesante, le peuple des Liares aimaient ça, eux qu'on prenaient pour des enfants démoniaques, pourquoi ? Leurs cornes ! Tout est dans la corne ! Pourtant c'est ultra utile, vous voulez une pomme mais vous avez les mains liées avec une racine de pommier ? C'est con, vraiment, mais un coup de corne et PAF ! Vous avez une pomme empalée dessus, vous avez plus qu'à trouver un moyen pour la retirer de votre corne sans vos mains ..... Bref, y'en a qui n'en ont pas de cornes ! D'ailleurs j'en connais une ! Elle s'appelle Abigail, une dragonnière, et cette donzelle et bien, elle a pas de cornes ! Bon, clairement on voit que c'est une liare hein, cheveux clairs, teint très pâle, faut pas être sage et un vieux croûtons pour s'en apercevoir ! Cette demoiselle aime particulièrement sa liberté et a toujours eu le goût du voyage depuis qu'elle suit les nomades du désert, cette petite troupe lui a quasiment tout appris de la vie à l'extérieur de Glasgo et Orlak et pendant sept longues années elle partageait leur quotidien, détroussant des soldats royaux, s'infiltrant régulièrement dans les villes pour voler les nobles, chasser les diverses proies comestibles, et ... les bains de lave de la liberté, qu'elle aimait ça, les bains de lave ! Enfin, aujourd'hui, elle avait pris une décision, prendre la route, découvrir par elle même ce monde dont lui parle les plus vieux ! Et c'est ainsi que en ce jour, le premier jour d'été, le premier jour du mois de Ciorel,eroni, Abigail Neytak, dragonnière de Naisha, prit la route, à pieds alors que l'ejdeha y allait par la voie des airs, histoire de pas trop se faire remarquer pour le moment ...

*****

22 Sorn

Quarante neuf jours après, non loin de la plage des astres, quoique, si un peu quand même, disons que nous sommes actuellement en ce lieu nommée les Chutes de Veroni, dans une auberge aux allures ma foi très .... accueillante. On peut pas vanter la décoration, ça c'est sûr, mais on peut néanmoins raconter les mérites du tavernier, des boissons très agréables, une ambiance des plus agréable malgré une ou deux bagarres ici et là de temps en temps, et également sa jolie serveuse, ainsi que les histoires du coins, disons que c'est le centre des commérages, et il en fusait une belle à l'heure actuelle, mais passons ! La jeune liare venait d'arriver en ce lieu, alors je vous arrête de suite, même si la belle est bisexuelle, la serveuse elle s'en tape le coquillard, disons qu'il y'a des amuse-gueules aux allures très appétissante ici aussi !

- Tavernier ! Une boisson bien chaude s't'eu plait !

La voix de la chevaucheuse raisonnait dans la petite bâtisse alors que un ou deux visages se tournaient vers elle, des femmes au teint si pâle, on en croisait pas beaucoup et cela avait l'air de plaire à l'un d'eux qui s'approcha, tentant de glisser une main à la taille de la belle, qui tourna immédiatement son regard sur lui.

- Allons, te mets pas en danger comme ça et retire ta paluche de ma taille

Forcément, ça en fit rire certains, et le garçon retira immédiatement sa main, d'un autre côté, contrarier une demoiselle n'ai jamais la meilleure des choses à faire, puis une chose en entraînant une autre, la boisson arriva et le type voulu titiller les nerfs d'Abi, lui prenant son verre et le buvant d'une traite, chose qui déplut fortement à la grise et la fit réagir au quart de tour, lui envoyant son poing dans l'estomac, lui faisant recracher le contenu de celui-ci et surtout le contenu du verre à vrai dire, sur le sol.

- T'es gonflé toi !

Se calmant en commandant un autre verre, le temps que celui-ci arrive, une discussion assez intéressante eu lieu concernant un certain château des environs, un lieu apparemment maudit malgré sa beauté, un lieu qui renfermerait un trésor merveilleux, c'est ce qui parvint aux oreilles de la donzelle !

- Continuez de rêver les gars, ce trésor est pour moi, je compte y aller dès maintenant teh !

Un vacarme éclata, des rires, des stupeurs et surtout des froussards qui disaient au vaillant de laisser tomber, que c'était impossible d'en ressortir, y entrer était chose aisé, mais une fois à l'intérieur, on raconte qu'il y'aurait des tortures, des cris effroyables, tout ceux qui y sont entrés n'en sont jamais ressortis ! La jolie liare se leva, un rictus curieux et en même temps désireux au visage, se dirigeant à l'extérieur après avoir payée son agréable liqueur, la bâtisse qu'elle cherchait était pas dur à loupée, un immense château, une fois devant elle pouvait clairement constatée sa splendeur. Devant la porte, elle fit quelques pas, ses mains en avant, derrière elle, elle entendit les ailes de Naisha se rabattre, elle l'attendrait là, le temps que sa dragonnière n'en ressorte. Ouvrant alors les portes et entrant, faisant le premier pas à l'intérieur, les lourdes portes se refermant bruyamment, l'y voilà, que la chasse au trésors commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 244
Xp's : 521
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Mer 15 Mar 2017 - 19:32

Devant vous, s'étend un long couloir. Les portes sur les côtés semblent donner sur quelques salles mais rien ne semble vous intéresser. Vous apercevez parfois quelques pièces d'or, par-ci par-là mais vous êtes bien loin d'être face à un trésor. Les meubles du chateau semblent être d'un bois massif, vous pourriez peut être les vendre une petite fortune à un antiquaire, si vous aviez la force de les soulever.

Alors que vous allez et venez de pièce en pièce, la lumière est toujours la même, diffuse, constante, tant et si bien que vous n’avez pas de moyen de savoir quelle heure il est, dehors, à l’air libre. Bientôt, face à vous, une lourde porte, que vous poussez avec peine. Derrière, une immense salle vous fait paraître si petite. La voûte du plafond est bien loin mais vous pouvez apercevoir qu'elle est délicatement sculptée, tout comme les colonnes qui la soutiennent ou les frises sur les murs. La décoration allie une richesse évidente à un goût certain pour les couleurs chaudes.

Au centre de la pièce, superbe et imposant, vous pouvez apercevoir un trône noir au marbrure or et sang, comme s'il contenait de la lave. Mais ce fauteuil royal n'est pas vide et vous avez déjà vu maintes fois ce visage peint dans les livres. Un sourire hautain, des yeux perçants, deux longues cornes et une couronne, il semblerait que le Roi des Liares lui même se trouve devant vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 164
Xp's : 151
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 21
Présentation : C'est ici !
Carnet : C'est là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible
MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Mer 15 Mar 2017 - 22:24

- .... Ca ... c'est un château ...

La surprise et l'admiration se lisait sur le visage de la belle chevaucheuse, n'osant pas encore faire le moindre pas, elle se tournait, regardant la porte d'entrée, il lui serait tellement simple de faire demi-tour, de ressortir du château, mais un rictus se dessinait sur ses lèvres, continuer et trouver le trésor avait également l'air extrêmement simple, il semblait être tellement facile d'aller le chercher, ou même tout simplement de voir l'intérieur de ce château ! C'est clair, c'est pas demain la veille qu'elle verrait un autre chef d'oeuvre de ce genre, alors autant en profiter n'est-ce pas ?

Posant un pied devant l'autre, avançant dans ce corridor, seuls ses bruits de pas résonnaient, cela en devenait presque effrayant, enfin, tout dépendait du point de vue, après tout, à l'heure actuelle, elle n'avait rien d'une voleuse, non ? Elle ne pouvait pas s'empêcher d'ouvrir chacune des portes, se contentant juste de regarder les unes après les autres, ces meubles, ces pièces d'or au sol, puis une pièce remplie de miroirs, de vitraux et de ...

- Aie .. pu-tain ... mon nez ... foutue ...

Vitre, vous ne rêvez pas, la jeune liare, laissant aller ses pas et n'ayant pas su voir cette vitre à cause de la présence de tout le reste, venait de se manger une vitre, lamentablement, écrasant son petit nez dessus et reculant d'un pas maladroit qui la fit se cogner à la porte. Décidément, elle allait pas s'en sortir vivante à ce rythme ... Bref cette luminosité la tracassait, peu importe la pièce, l'emplacement des fenêtres et des sources de lumières, la luminosité restait la même absolument partout, dans le moindre des angles ! Enfin, ce n'était qu'un détail, mais avouez que ça reste relativement perturbant, alors forcément, elle savait pas depuis combien de temps elle était là, peut-être une quinzaine de minutes dirait-elle, et elle continuait d'avancer, arrivant devant une autre porte des plus imposante. Posant alors les deux mains sur celle-ci, poussant de toutes ses forces, elle était lourde cette foutue porte !

Cependant elle y parvint, entrant lentement, encore plus impressionnée qu'à son entrée dans la demeure. Tout dans cette pièce était immense, le plafond lui semblait être à des kilomètres au-dessus d'elle et pourtant ... Elle pouvait voir les fines sculptures, la minutie dont avait preuve les architectes qui avaient bâtis ce palais, ce château ! Les frises murales quant à elle, faisait hommage au plus précis des peintres, au plus inspirés, et les imposantes colonnes, des colosses de pierres taillées de manière divine !

Cela dit, il y'avait forcément anguille sous roche, et l'anguille, -ou plutôt ... le serpent, ce vil rampant, qui, cela dit, est un mot faible pour la personne désignée- ... Etait juste devant elle, assise sur un trône qui, elle devait bien le reconnaître, était assez agréable à l’œil, mais c'était là la seule chose agréable à regarder face à elle.

- Et bien, que fait donc notre roi si loin de son royaume ? Une envie de balade ? Une partie de concubinage loin de notre reine ? Ou alors .... un exil ?

Oui, reconnaissons le, elle se foutait de lui avec courtoisie, elle se sentait confiante, c'est vrai, mais après tout, le roi semblait plutôt d'humeur à taper la causette, cependant, c'était assez louche que le roi se trouvait pile dans ce château, pour ne pas dire carrément improbable, alors que juste avant de quitter les terres des liares, elle avait détroussée des soldats du roi, serait-ce un mauvais tour du château ? C'était un peu ... louche ... Et effectivement, là, Abigail commençait à se sentir beaucoup moins en confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 244
Xp's : 521
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Jeu 16 Mar 2017 - 9:16

Le roi vous adresse un sourire des plus meprisant, comme si vous n'étiez qu'un contre temps malencontreux et tout à fait gênant. Il vous observe quelques secondes avant de vous designez non pas du bout du doigt mais de la pointe d'une petite dague en acier noir qu'il tient dans sa main. Rien de menaçant dans son geste mais il est évident que cela ne lui déplairait pas de vous la planter dans le coeur.

Lorsqu'il ouvre enfin la bouche, ce n'est nullement pour répondre à vos questions, uniquement pour poser les siennes."Ou est votre très cher Dragon, Chevaucheuse ?" Son rictus se fait plus malsain encore. "Vous ne devriez peut être pas vous balader si loin de la seule chose qui vous donne un tant soit peu de puissance, non ?" La dague tourne dans sa main, traçant des cercles noirs dans l'air. Le Roi la pose sur l'accoudoir de son trône avant de se pencher en avant, ses coudes en appui sur ses genoux, comme s'il attendait votre réponse.


Dernière édition par Ria le Jeu 16 Mar 2017 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 164
Xp's : 151
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 21
Présentation : C'est ici !
Carnet : C'est là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible
MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Jeu 16 Mar 2017 - 14:43

La dague, une splendide dague d'ailleurs, elle devait bien le reconnaître, de tels objets c'est toujours un régal pour les yeux que de les admirer, mais cela n'empêche pas que cette dernière était pointée vers la chevaucheuse. La désignant alors que le propriétaire affichait un sourire assez ... méprisant en fait. Chose qui fit esquisser un doux ricanement à Abigail, comme prédit, cet homme n'était qu'un insecte des plus pitoyable, assis sur son trône tel un porc se prélassant dans la boue fraîche. Mais passons, cet homme ce pensait intouchable, invulnérable sans doute, peut-être même se pensait il l'égal des dieux, mais cela importait peu à la blanchâtre, bien au contraire, qu'il continue ainsi, après tout, le jour viendra où lui et sa progéniture seraient au banquet des rats !

- Où est votre très cher Dragon, Chevaucheuse ?

Que cet homme pouvait être hautain, ou n'était-ce peut-être qu'une impression ? Abigail haussant alors les épaules, d'un air assez amusée, imitant à la perfection l'ignorance, après tout, Naisha pouvait être devant, ou même au-dessus du château, lui répondre était compliqué, enfin, elle se voulait ainsi. Elle ne comptait pas faire preuve d'amabilitée avec lui, qu'est-ce qui lui vaudrait ce droit ? Croisant donc les bras, souriant d'un air malin, et un regard assez ... provocateur, bien que c'en était pas vraiment un, disons simplement qu'elle le défiait.

- Ca c'est une question assez bête "majesté", après tout, méfiez-vous, elle pourrait être juste derrière ce mur, ou ... au dessus du plafond ? Avouez que c'est assez difficile de savoir, n'est-ce pas ?

- Vous ne devriez peut être pas vous balader si loin de la seule chose qui vous donne un tant soit peu de puissance, non ?

Ca, c'est clairement une méchanceté, non ? Abigail se mordillant la lèvre inférieur, elle s'approchait doucement de ce dernier, se faisant assez ... aguicheuse, se moquant de lui, après tout, autant lui rendre la monnaie de sa pièce.

- Vous n'avez pas une ou deux maitresses à satisfaire "majesté", je suis sûre et certaine qu'elles se languissent de vous. D'ailleurs, je suis persuadée que la reine n'apprécie pas vraiment votre concubinage, après tout, on voit de suite qui dirige le royaume ... Faut dire que vous êtes pas tellement écouté de votre propre peuple, même votre femme est plus craint que vous, pitoyable petit roi.

Oui, elle grimpait à l'étage au dessus, se préparant tout de même à une quelconque tentative de meurtre venant de la part du roi, ce serait surprenant qu'il écoute ce qu'elle disait sans broncher, elle qui l'humiliait directement sans prendre de gants, elle qui ne craignait pas la terreur du roi, mais cela commençait à l'ennuyer légèrement, elle était venue chercher un soi-disant "trésor", et voilà qu'elle tombe sur cet être sans valeur, dommage ... C'était ça ... le trésor ? Posant alors par réflexe ses mains sur ses dagues, prête à les sortir si besoin. Malheureusement elle ne pouvait pas tuer le souverain ici, se serait pris pour un vulgaire assassinat, et la reine n'en serait sans doute que plus heureuse, sans le roi, elle aurait quartier libre pour faire ce qu'elle veut du royaume, bien que ... c'est déjà ce qu'elle fait.

- Très cher roi, excusez-moi, mais j'ai autre chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 244
Xp's : 521
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Jeu 16 Mar 2017 - 15:32

Le sourire du Roi s'élargit encore, à tel point que vous pourriez désormais compter ses dents. Il semble être absolument ravi de vous voir commencer à vous énerver, comme si c'était cela son but. Tandis que vous répondez avec condescendance, son rictus s'élargit encore. "Oh, mais je sais qu'elle pourrait se trouver derrière ce mur, Chevaucheuse, puisque c'est précisément là qu'elle se trouve." Son sourire amusé devient morbide. Le souverain vous fixe, se languissant de voir la peur s'emparer de vous. Il désigne une porte délicatement décorée d'argent d'un grand geste théâtral et ajoute : "Allez donc voir vous même de qui je m'occupe avec grand soin dans ce palais."

La porte adjacente s'ouvre avec facilité et vous permets d'accéder à une salle bien moins chaleureuse que la précédente. Est-elle bien plus petite ou est ce la présence de l'immense dragon en son centre qui la fait paraître bien étroite ? Un gémissement déchirant s'échappe de sa gueule. Du sang s'échappe de ses écailles arrachées par endroit. L'une de ses pattes, tordue dans un angle tout à fait anormal, semble cassée et sa queue ne semble pas en meilleur état. Visiblement, le roi n'a pas menti, il n'a pas grand chose à craindre de votre dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 164
Xp's : 151
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 21
Présentation : C'est ici !
Carnet : C'est là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible
MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Jeu 16 Mar 2017 - 23:22

- Oh, mais je sais qu'elle pourrait se trouver derrière ce mur, Chevaucheuse, puisque c'est précisément là qu'elle se trouve.

Que pouvait-il en savoir ? Il ne savait même pas à quoi elle ressemble, de plus, comment pourrait il le savoir alors qu'il n'a pas bougé depuis tout à l'heure, restant assis sur son trône, mais ce rictus ne la rassurait vraiment pas. Ce fou semblait satisfait, heureux qu'elle se comporte ainsi, qu'elle le considère même pas comme un être digne de respect, comme un vermisseau insignifiant. Se dirigeant alors vers la porte désignée, ne prêtant aucune attention aux décorations de la porte, à vrai dire, elle s'en tape royalement, elle avait peur oui, ça c'est sûr, que pouvait-il se trouver derrière la porte ? Elle en avait bien une petite idée, mais bordel qu'elle espérait se tromper, priant tout les deux un par un pour ça et pourtant ... cela ne suffit pas toujours.

La scène en face d'elle était effroyable, la pire chose qui puisse lui arriver, tombant à genoux, détruite, elle ne savait pas quoi penser, quoi faire, ni même comment il avait pû réussir un tel massacre ... S'approchant de la tête du dragon, la serrant contre elle malgré la taille imposante de la bête. Apeurée, inquiète et venant presque oublier qui était responsable de ça, ou du moins qu'il était derrière elle ! Se tournant alors en sortant ses deux dagues, si il y avait bien une chose à ne jamais faire, c'était de s'en prendre à Naisha, elle n'avait probablement aucune chance de battre le roi vu ce qu'il venait de faire, mais elle pouvait pas laisser le dragon ainsi, elle ne voulait pas l'abandonner !

- C'est quoi ce foutu château ?! Comment t'a fait espèce de monstre ?!

[Hrp : Désolée du poste plus court ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 244
Xp's : 521
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Ven 17 Mar 2017 - 9:26

Le roi est juste devant vous lorsque vous vous retournez mais vous pouvez toujours tenter d'y planter vos dagues : vous ne ferez que traverser l'image du souverain.

Alors que vous hurlez, le roi se met à rire de votre douleur et, soudain, la lumière s'éteint. Tout autour de vous est noir, vous n'entendez plus que le rire sadique du liare, qui semble venir de toute part, ponctué par les gémissements de douleur de votre dragon.

Soudain, tout cesse. La lumière revient, faible mais présente, tout comme le silence, pesant et absolu. La pièce où vous êtes est toute petite, sobre, et surtout complètement vide. Le roi et la bête ont disparu, vous laissant avec pour seule compagnie une tâche de sang sur le sol et 3 portes visiblement fermées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 164
Xp's : 151
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 21
Présentation : C'est ici !
Carnet : C'est là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible
MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie Ven 17 Mar 2017 - 15:59

Ce qui se passait ensuite, ne pouvait être aux yeux de la belle, qu'un affreux cauchemar, un mensonge, une infâme erreur de son esprit lui jouant des tours, sombrant dans l'obscurité totale, n'entendant que ce rire, gras, mauvais, machiavélique et détestable, cherchant une quelconque source de lumière dans cette pièce, enfin, si elle était encore dedans, mais tout cela était étrange. Tout avait disparu, à part ce rire.

- Montre toi ! Espèce de lâche !

Courant dans l'obscurité, cherchant des repères, quelque chose pour sortir de là, mais sans succès, mis à part un mur qu'elle se prit de plein fouet, reculant en ce frottant une seconde fois le nez, décidément. Elle entendait encore les gémissement de douleur de son amie, ils semblaient provenir de partout et Abigail cherchait encore, mais elle ne trouvait pas, elle ne pouvait pas la trouver, c'était impossible, pas dans ce noir infernal, avant que finalement cela ne s'arrête. Déstabilisée, elle fut éblouie lorsque la lumière resurgit d'on ne sait où. Elle était perdue, il n'y avait plus rien, plus de dragonne, plus de roi. Elle en était sûr, tout cela n'était pas réel, sans doute l'un des soi-disant pièges dont parlaient ces types à l'auberge, ça ne pouvait être que ça. Malgré ses tentatives pour s'en convaincre, elle sentit sous ses pieds, une humidité, une sensation des plus désagréable, s'apercevant finalement qu'elle avait les pieds dans le sang de Naisha, comment se convaincre que ce n'était qu'une illusion hein ? Quand tout est fait pour démontrer le contraire. L'odeur, le goût, la texture, la couleur, la température. Puis elle vit trois portes, fermées, face à elle, s'approchant lentement, prudemment en tenant bien ses deux lames dans ses mains tremblante.

Étrangement elle prit la première porte à gauche, laissant celle du milieu et celle de droite ... fermée. Posant sa main sur la poignée, qu'est-ce qui l'attendait encore ? Elle se le demandait, elle avait déjà vu le pire, tout ça pour un stupide trésor, il avait intérêt d'en valoir la peine. Vous pensez qu'elle se moque du sort de Naisha ? Faux, malgré le sang, elle refuse de croire à ça, bien qu'elle a peur que cela soit la réalité, après tout, si elle se persuade que non ... où est le soucis ? Tournant alors la poignée, poussant la porte et entrant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] La folie de l'envie

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] La folie de l'envie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» La folie des BAM ! [FINI]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» L’argent conduit à la folie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni :: Le Château de Mirabilia-