AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cœur de pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Chasseur de Monstres

Messages : 52
Xp's : 123
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Cœur de pierre Mar 25 Aoû 2015 - 2:01




Coeur de pierre

 24 Filiota 1238 • Maze Orwind





C'était il y a longtemps, lorsque Maze était encore à l'académie d'Arvèles, il avait 16 ans et sa formation se déroulais pour le mieux. Ses professeurs étaient satisfaits de lui, il excellait dans plusieurs domaines, c'était un élève sérieux. Bien qu'il n'était pas franchement sociable et ne discutait jamais avec les autres élèves, il montrait un intérêt envers cette fille, Meï. Elle était belle, une ravissante jeune fille, brillante elle aussi, qui suscitait l'attention et les regards de tout les garçons de sa classe. Maze ne montrait déjà aucun intérêt envers les autres à cette époque, pourtant il ne pouvais la quitter des yeux lorsqu'elle était présente. Parfois, lorsqu'il la regardait avec insistance, Meï le remarquait et il détournait alors le regard d'un air gêné, espérant qu'elle ne se doute de rien. Il ne se sentait pas prêt à aller lui parler, comment aurait-il pu ? Lui qui ne parlait à personne et qui était souvent sujet de moqueries de ses camarades, il n'y prêtait pas attention et savait qu'il ne gagnerais rien à leur répondre. Il sortait d'un cours lors qu’inhabituellement, quelqu'un l'appela derrière lui. C'était une autre fille de sa classe qui courait vers lui. Elle le salua en souriant :

Salut Maze. Dit j'ai quelque chose pour toi, tiens !

Elle lui tendis une lettre, toujours souriante. Il la regarda brièvement, surpris d'entendre quelqu'un d'autre que ses professeurs lui adresser la parole.

Euh... qu'est-que c'est ?

C'est une lettre, de Meï. Elle m'a demander de te la donner. Je ne l'ai pas lu alors inutile de me demander de quoi il s'agit. Je dois y aller, à plus tard !

Puis elle se remis à courir vers un groupe de filles plus loin, laissant Maze planté avec cette lettre. Toutes se retournèrent pour regarder sa réaction avant de se retourner de nouveau en souriant. Il rangea la lettre dans son manteau avant de continuer sa route vers le dortoir. Une fois arrivé dans sa chambre il jeta toute ses affaires et s'assis sur son lit pour lire la lettre.

Maze,

Nous sommes dans la même classe depuis que nous sommes arrivés ici et je t'observe depuis le début. Tu n'as pas l'air d'avoir beaucoup d'amis et je ne t'entend jamais parler, peut-être que tu es simplement timide... je suis sur que tu es quelqu'un de gentil. J'aimerais que nous apprenions à nous connaitre tout les deux. Si tu veux, on pourrais passer une journée ensemble, qu'en dis-tu ? Je sort en ville demain, pour profiter du jour de repos. Je sais que tu dois avoir beaucoup de travail, mais si tu veux me rejoindre je t'attendrais à la sortie de l'académie demain matin. J’espère que tu viendras.


A bientôt, Meï.


Maze n'en revenais pas, Meï , la fille qu'il admirait en cachette venait de lui proposer de sortir avec elle demain. Il rangea précieusement sa lettre et se mit à réfléchir, tournant en rond dans sa chambre. Il n'avait jamais fréquenté de fille avant, comment les choses allaient elle se passer ? Voulait-elle simplement devenir son ami, ou peut-être qu'elle aussi était attiré par Maze. Instinctivement il se mit à ranger tout ce qui traînait autour de lui et s’allongea sur son lit , relisant presque à haute voix la lettre de Meï en souriant bêtement. Il ne tarda pas à la ranger avant d'aller se coucher.
Le lendemain, il se leva tôt pour se préparer, il ne voulait pas manquer Meï qui l'attendrait devant la grande porte. Il enfila vite son manteau, un morceau de pain beurré à la bouche et descendit les escaliers allant rejoindre Meï. Il s'arrêta brièvement dans sa course, et une question vint le heurter : Qu'allait-il lui dire ? Pris de doute, il commença à faire demi-tour puis repris ses esprits et décida tout de même de continuer son chemin, moins vite cette fois-ci. Il finit enfin par apercevoir Meï qui attendait dos au mur. Elle s'était habillé soigneusement et semblait impatiente de le voir. Lorsqu'elle entendit ses pas elle se retourna en souriant, alors qu'il n'osait toujours pas la regarder en face.

Bonjour Maze, tu va bien ?

Maze hésita à répondre, et laissa sortir quelques mots à peine audibles.

... Oh, qu'est-ce qui se passe ? Ne sois pas gêné, je suis sur que tu t'habituera vite à moi.

Maze la regarda d'un air gêné et avant qu'il n'ait eu le temps de réagir elle s'avança vers lui et pris son bras avant de commencer à marcher. Maze ne se sentait pas vraiment à l'aise mais il devait faire un effort sans quoi il savait qu'elle s'ennuierai. Ils continuèrent de marcher atteignant bientôt le marché, Maze restait muet, écoutant Meï qui quant à elle n’arrêtait pas de parler. pendant qu'elle restait accroché à son bras, Maze regardait devant lui et aperçu un groupe de garçons de sa classe qui étaient venu se balader en ville eux aussi. Il savait que s'ils les voyaient ensemble, ils allaient venir se moquer d'eux. Pourtant, redoutant cela, il approchèrent peu à peu en les fixant tout les deux et passèrent sans rien dire. Maze trouva cela étrange, puis fini par ne plus y prêter attention. Ils avait traversé beaucoup de rues et marchaient tout les deux depuis près d'une heure quand elle lui demanda :

Dit moi Maze, tu aimerais que je te montre mon endroit préféré ?

Heu... oui... bien sur.

Parfait !

Elle le fit traverser une rue déserte avant de s'arrêter en plein milieu. Elle se retourna vers lui, l'air sérieuse, le fixant dans les yeux. Elle lui prit sa main.

Dis-moi Maze, tu me trouves jolie n'est-ce pas ?

Maze devint hagard, il ne savait plus quoi dire, embarassé de cette question si soudaine.

Moi ? Non... enfin oui...

Tu sais, je te vois quand tu me regarde avec ces yeux. Je te plaît, pas vrai ?

Elle se rapprochait toujours de lui, serrant maintenant ses deux mains.

Moi aussi je te regarde Maze, comme maintenant...

Elle rapprocha son visage du siens, le cœur de Maze palpitait, il paniquait.

Ferme les yeux... Maze....

Il ferma alors les yeux.
Alors qu'il ne voyait plus rien, il reçu ce qu'il attendait le moins. Quelque chose le frappa au visage et l'envoya au sol, il se fit ensuite rouer de coup qui venaient de tout les côtés. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il découvrit la bande qu'il avait croisé tout à l'heure. Meï se tenait avec eux, accroché au bras d'un d'entre eux et tous ricanaient en chœur.

Si tu voyait ta tête ! Tu pensais vraiment qu'un pauvre type comme toi pourrais m’intéresser ?! Tu es d'une naïveté... mais je dois avouer que je me suis bien amusé. Tu es ridicule, Maze le naze...

Dans un dernier rire, elle fit signe aux autres de partir.
Ils se retournèrent tous avec un rire mesquin, laissant Maze croupir par terre dans la rue. Il ne pouvait pas croire ce qui venait de se passer, tous cela était donc prévu depuis le début. Ils s'étaient arrangés pour lui tendre un piège. Il était plus que déçu, lui qui pensait enfin avoir trouver quelqu'un sur qui compter, un personne qui s’intéressait à lui. Il se redressa, tenant ses côtes et son regard s'assombrit. Il s'en voulait d'avoir été si stupide... mais ils allaient tous devoir payer pour ce qu'ils lui avaient fait subir. Il avança vers ceux qui lui avaient tourné le dos en l'insultant. Ils n'avaient pas encore quitté cette ruelle vide, l'un des 3 garçons se retourna, trop tard, il prit un coup de poing en pleine figure et avant qu'il n'ait le temps de tomber par terre, Maze s'occupait déjà d'attraper le second qui reçu un violent coup de genou dans l'estomac avant d'être projeté par terre. Il n'en restait plus qu'un qui essaya de se défendre, Maze esquiva facilement et le fit payer tout aussi cher. Essoufflé et le visage plein de larmes, il se dirigea ensuite vers Meï qui n'osait plus bouger, tétanise. L'envie de la gifler lui prit lorsqu'il s’arrêta près d'elle, mais il finit par l'ignorer et regagna la foule, marchant péniblement en direction de l'académie.
Le lendemain, tout le monde parlait de ce qui c'était passé, et depuis ce jour, Maze avait définitivement cessé de faire confiance à qui que ce soit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cœur de pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les RPs Exceptionnels :: Les Rp's Individuels-