AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Convocation à la tour sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Convocation à la tour sombre Lun 13 Juil 2015 - 21:49

18 Virgonès - 1247


Le rideau bougea un bref instant, déplacé par un courant d'air inexistant, quelque chose de peu commun dans la pièce où elle se trouvait.

Eden Hodgard, ancienne souveraine de la cinquième confrérie, mère du ténébreux et épouse du précédent, dame noire, autant de titres flatteurs qui ne traduisaient au final qu'une seule et même réalité, elle était censée incarner une forme de puissance, mais c'est toujours au travers des hommes qu'elle devait l'exprimer, elle ne pouvait simplement s'imposer, elle n'avait jamais pu, toujours à devoir jouer de ses charmes, de son corps, de sa tête, mais sans jamais en tirer des bénéfices directs. Elle en avait fait sa voie et quelque part.. l'ombre semblait lui convenir, car si elle l'empêchait d'exprimer un contrôle direct sur les choses, elle lui servait aussi de couverture, ne pas avoir à supporter trop de responsabilités, toujours avoir quelqu'un à blâmer pour ses échecs...

Et c'est pourtant l'une de ses réussites qui la menaçait aujourd'hui, elle pensait avoir réussi à se débarrasser de son ancien époux sans laisser pour autant de traces, le temps avait passé depuis, sa méfiance sur le sujet s'était émoussée, une marque de faiblesse dont elle se servirait pour ne jamais oublier cette leçon...

Mais tout n'était pas perdu, elle devait recevoir de l'aide, monnayée bien sûr, comme tout au sein de ce sombre pays, mais une aide tout de même. Elle n'avait pas pu passer par le canal normal pour ce genre de choses, elle ne pouvait pas employer un agent officiel de la confrérie, son fils finirait par être au courant, aussi s'était-elle tournée vers des mesures plus obscures et bien que ce ne soit pas la première fois qu'elle emploie l'un d'eux, c'était la première fois qu'elle ne jouait pas selon leurs règles.

Elle ne pouvait se permettre qu'un coursier laisse échapper quelque chose ou vende la mèche sous la torture, aussi lorsque son "contact" avait refusé de lui confier le moyen qu'il utilisait pour transmettre les ordres aux Saralonde, elle avait chargé des serviteurs de confiance de se débarrasser du corps, non sans y avoir dissimuler un message à destination de cette famille. Elle tablait sur le fait que la disparition d'un membre de leur organisation ne passerait pas inaperçue et qu'ils recevraient le message, ce rouleau de parchemin qui leur demandait d'envoyer l'un des leurs ici, ce soir, en plein coeur de la tour.

Aussi lorsque le rideau bougea, Eden monopolisa toute sa concentration pour n'en rien laisser paraître. Etait-ce le courant d'air provoqué par l'ouverture d'une porte... ou celle manifestant la présence d'une autre personne dans la pièce ? Sans la voir, elle ne pouvait rien faire, si ce n'est jouer sur l'un de ses atouts les plus redoutables.

Elle resta donc immobile, assise sur un fauteuil élégant, dissimulé du reste de la pièce derrière un rideau diaphane, elle même engoncée dans une robe sombre dont une pièce de protection participé à mouler les formes de ses hanches évasées et de sa poitrine opulente, surmonté de ce visage de marbre, ce véritable masque qu'elle avait appris à modeler avec le temps pour ne jamais montrer des sentiments qu'elle ne souhaitait pas voir apparaître, elle attendait, patiente... anxieuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Convocation à la tour sombre Mar 14 Juil 2015 - 14:50

18 Virgonès - 1247

Amrat venait à peine de rentrer chez lui, fatigué de son dernier voyage. Être demandé est une bonne chose dans son métier, ça prouvait qu'on avait confiance en ses capacités et son boulot. Cependant, devoir enchainer autant de contrat en si peu de temps tenait plus de l'esclavage que du travail. Et le pire, c'est qu'aucun de ses contrats n'est intéressant. Toujours ces histoires de querelles familiales ou de nobles que la justice ne peut punir. Le dernier contrat a au moins eu le mérite de le faire sourire. Deux familles voisines ont envoyé, à un jour près, une demande assassinat sur leurs voisins. La situation fut assez loquace quand l'assassin réussit à enfermer les deux groupes dans une même pièce et les laisser régler leurs différends entre eux. Le récleyès avait même promis de laisser en vie les vainqueurs ... promesse qu'il ne put tenir. Un contrat est un contrat après tout.  

Alors qu'il venait à peine de s’allonger dans son lit, un petit bruit à la fenêtre de sa chambre attira son attention. Il poussa les rideaux et vu, dans la rue, un homme regarder dans sa direction. Ces vêtements dissimulait tout son visage. Surement un "confrère". Amrat ouvrit à l'inconnu, qui ne se fit pas prier pour rentrer. Le visage toujours dissimulé, il s'adressa à l'assassin:

"Bonjour très cher. Mon nom n'est d'aucune utilité donc je vous dirais simplement ma fonction. Je fais partie des coursiers, je gère un groupe opérant dans la Tour. Normalement, on envoie les instructions par oiseau mais ce cas nécessite votre totale coopération et la plus grande discrétion. L'un des notre fut assassiné aujourd'hui, son corps a été retrouvé dans les marais. Un message adressé à vous était sur lui, surement laisser par son meurtrier."

Alors qu'il prononçait cette dernière phrase, l'homme sortit de sa cape un rouleau et le tendit à Amrat. Ce dernier parcouru rapidement les quelques lignes du document.

"Nouveau contrat pour la famille des Saralonde. Rendez vous ce soir à la Tour Sombre. Venez seul. Pas de témoins."

Un petit plan, montrant la salle où la rencontre à lieu, accompagnait les instructions.

"Le meurtre de l'un des nôtres est un crime que nous ne pouvons laisser passer, enchaina le coursier. Vous devez tuer la personne derrière tout ça. Cette histoire n'est qu'entre vous et moi, je ne veux pas que nos "collaborateurs" s'inquiètent.
-Et pour le contrat ? questionna l'assassin
-Ce contrat n'a pas lieu d'être. La vie de l'un des nôtres doit être vengée !
-Et seulement vous et moi sommes au courant ?
-Exact. L'homme qui a trouvé le corps et rapporté le message a déjà ... disparut."

Amrat soupira et accepta le boulot. Le coursier se dirigea vers la porte, s’apprêtant à partir. Alors qu'il tendit la main pour saisir la poignée, une lame s'enfonça dans son dos et transperçât son poumon. Ne pouvant hurler, il se débattit pour attraper l'arme. Efforts vains, puisqu'un autre couteau trouva refuge dans sa poitrine, au niveau du cœur. L'assassin poussa le corps, attrapa ses deux épées et sortit. Il était déjà tard, il s’occuperait du cadavre après. Le plan était précis et il ne lui fallut que peu de temps pour arriver à l'endroit indiqué. Il avançait lentement, préférant utiliser sa compétence pour passer sous les portes sans les ouvrir. Le message après tout s'adressait au Saralonde, un piège était tout à fait possible. Il était enfin arrivé. Une grande pièce, bien éclairé, avec un rideau qui la coupait. Amrat reprit forme physique, son pouvoir serait trop voyant dans ce genre d'endroit. Il analysa la pièce et remarque une présence, de l'autre côté du rideau.

603 mots


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Convocation à la tour sombre Mer 15 Juil 2015 - 13:56

Eden manqua un battement de coeur, retenant son souffle le temps de celui-ci alors qu'une ombre se détachait lentement du mur pour prendre forme humaine, son attente n'avait plus lieu d'être visiblement. Tentant de dissimuler sa surprise derrière un sourire de rigueur, froid, impérieux, ourlant avec délice ses lèvres pulpeuses sans le moindre pli de sympathie, elle ouvrit la bouche, ses mots bien que prononcés à voix basse ne tardant pas à emplir l'ensemble de la pièce.

~ Vous êtes venus, bien.

Elle avait appris très tôt à ne pas remercier les gens, cela semblait leur donner une sorte d'ascendant sur vous, or elle n'était la débitrice de personne et s'attendait simplement à être obéie.

~ Je me doutais que le message vous parviendrez par cette manière. Après tout qu'elle meilleure manière de dévoiler quelque chose qu'en tentant de le dissimuler ?

Elle s'autorisa à cet instant un sourire légèrement plus amical, certes bien plus proche de l'ironie que de l'invitation à une discussion conviviale, mais il marquait néanmoins une rupture avec le ton froid qui emplissait la pièce, résonnant doucement entre les murs froids de la salle, depuis longtemps emplie du parfum entêtant de la dame.

Elle ne se leva pas, attendant, attendant une réponse de sa part, une action.. Qu'il sorte une dague et lui saute dessus ou bien qu'il s'incline devant elle. Un simple geste qui lui permettrait de se faire une idée plus précise des dispositions de l'esprit de son invités à son égard.

Car si elle se trouvait sûre qu'il ait eu le message, il se pourrait également que sa réception n'ait pas été dans les meilleures auspices, le coursier pouvait être un ami, un frère ?

Le rideau ondoya légèrement alors qu'elle croisait les jambes sous le tissu chatoyant de sa robe, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Convocation à la tour sombre Ven 17 Juil 2015 - 14:36

18 Virgonès - 1247

Amrat regarda en direction du rideau. Ses mains, dissimulées par sa cape, étaient déjà refermées sur les manches de ses épées. Les conditions de rencontre restaient inhabituelles et il est rare qu'un client ne veuille pas passer par les coursiers, connus pour leurs grandes discrétions. Le peu de forme que laissait échapper le tissu et l'odeur présente dans la pièce, laissait penser qu'il avait à faire à une femme, une femme de milieu aisé. Ce n'est pas le genre de parfum que n'importe qui peut s'acheter. Cette dernière observation était de bon augure, les femmes rechignant moins à payer et étant plus ... vicieuses dans leurs demandes. Encore faut-il qu'il y ai un contrat, et que tout ceci ne soit pas un piège.

La cliente décida enfin de prendre la parole. Son ton était froid ... voire hautain. Elle semblait surtout se féliciter elle-même d'avoir réussi à le faire venir. S'il n'y a que ça pour lui faire plaisir. Puis plus rien, elle se tut sans autres explications. Aucune information sur ce fameux contrat ou même les raisons d'une telle rencontre. Le silence s'installa de nouveau. Une longue minute passa, sans qu'aucun des deux ne prononçât un mot, s'observant et analysant les mouvements que laissait filtrer le rideau. Un peu agacé par cette inaction, et parce qu'un cadavre pourrissait dans sa maison, Amrat décida de prendre la parole:

"Vous m'avez fait venir pour un contrat. Puis-je avoir des détails ou ... attendez vous... quelque chose en particulier ?"

Autant aller droit au but. En plus de l'avoir obligé à tuer un coursier, cette entrevue n'avançait pas. Ce n'est pas pour rien qu'il ne s'occupait pas des négociations après tout. Exécuter des ordres était bien plus simple. Il n'avait pas à rencontrer son client, pinailler sur le prix, faire des courbettes, dire des belles paroles, bref, tout ce qui pour lui s'apparentait à une perte de temps, d'énergie et aussi d'argent. Le piège contre lui était toujours d'actualité d'ailleurs, puisque sa cliente n'avait pas confirmé clairement ses intentions. Si la situation n'avançait pas, Amrat pensa déjà à éliminer la femme. Après tout, elle connaissait son nom, son pouvoir et surement d'autres choses qu'il ignore encore. L'assassin n'avait croisé aucun garde ou mercenaires en chemin et n'avait pas entendu de bruit suspect derrière la porte depuis son arrivée. Elle pensait peut-être pouvoir le tuer seule....

393 mots


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Convocation à la tour sombre Lun 20 Juil 2015 - 15:05

Un sourire vint éclairer les lèvres de la Dame noire alors que l'assassin ouvrait la bouche, il n'avait pas attendu longtemps, par peur ou par manque de patience peut-être, il ratait certes le premier test qu'elle lui imposait, mais elle pouvait se consoler en remarquant qu'il savait faire preuve d'initiative, il était parvenu à s'infiltrer jusqu'ici, ce qui n'était pas une mince affaire malgré la "soudaine" modification des itinéraires de patrouille qu'elle avait fait opérer.

~ Je n'attendais rien d'autre que votre voix, me questionnant en silence sur votre possible mutisme.

Sur ces mots elle se leva lentement, la soie de sa robe captant les rares éclats de lumière perçant à travers le rideau avant qu'elle n'écarte celui-ci, procédant à quelque pas lents en direction de l'assassin.

Elle se savait présomptueuse, sa plus grande force était loin d'être ses talents au combat, mais elle devait aussi rassurer son hôte, aussi se dévoilait-elle dans une tenue inadaptée au combat et vierge de toute arme.


~ Si je vous ai fait venir, c'est pour disposer d'une personne bien particulière.

Alors que la chaleur de sa voix emplissait à nouveau la pièce, elle entama une lente marche autour de son invité, le détaillant de pieds en cap du coin de l'oeil, semblant parler pour le vide avec ses mains jointes au niveau de son abdomen.

~ Mon fils semble avoir été... pauvre en esprit le jour où il choisit ce serviteur pour le servir aussi étroitement, il ne fait preuve ni des talents, ni de la discrétion qu'un agent Récleyés se doit d'observer. J'espère que vous lui démontrerez ses torts au cours de votre mission.

Après plusieurs tours, elle s'arrêta enfin de marcher, le rideau dissimulant son fauteuil dans son dos et elle-même faisant face à l'homme qui pouvait l'éliminer avant qu'elle ne réagisse. Voilà longtemps qu'elle avait réussi à effacer toute trace de crainte dans son regard et ses gestes, la peur ne lui dictait plus ses mots ni ses actes, mais la prudence n'avait jamais quitté son esprit, elle espérait ne pas faire d'erreur à cet instant, mais elle avait également confiance en sa position au sein de la confrérie et de l'atout de certains autres.. facteurs.

~ Il n'est pas nécessaire de vous faire attendre plus longtemps, je veux que vous éliminiez pour moi le bras gauche de mon fils puis que vous lui renvoyiez sa main, la gauche s'entend.

Elle s'autorisa un nouveau sourire, un soupçon de cruauté dans le visage alors qu'elle dévorait le visage de son interlocuteur du regard.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Convocation à la tour sombre

Revenir en haut Aller en bas

Convocation à la tour sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» rpg western, besoin d'avis ^^
» [Convocation d'Aya] Salle B101
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-