AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Artiste

Messages : 59
Xp's : 79
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Indisponible pour rp. A son quota de rp.
MessageSujet: Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen] Dim 12 Juil 2015 - 23:00

LA VIE EST DURE!


27 Filiota  1248 - Saona - Foret de Mirlis


Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas revenue dans ces lieux… En fait, la dernière fois qu’elle est venue à Saona, s’était trois, quatre ans après la mort de sa famille… Il est difficile pour la jeune femme de se trouver là, mais s’était un mal nécessaire qu’il fallait faire pour faire le deuil de ses parents et de son jeune frère. Il fallait qu’elle aille au-dessus de ses souvenirs et surtout au-dessus de la vision morbide qui hante parfois ses rêves, où elle revoyait le corps de son père, sa mère et son tout jeune frère baignant dans leur propre sang… Elle avait tout essayé pour ne plus en rêver, mais s’était trop persistant, elle s’était dit qu’en venant ici, là où avait vécu ses ancêtres. Elle se souvenait avoir entendu son père dire un jour que son grand-père paternel vivait toujours et qu’il vivait dans cette ville. Elle n’avait jamais rencontré aucun de ses aïeuls, mais elle ne s’était pas non plus posé plus de question que ça.  Venus laissa glisser un sourire sur ses lèvres, l’endroit n’avait pas changé depuis la dernière fois qu’elle était venue. Elle se voyait courir partout, courant après son frère qui lui avait piqué son gouter. La jeune femme était une gourmande, ce n’était plus une chose à redire. N’importe qui, qui voit Venus manger le remarquera. Elle aime manger.

Depuis la mort de sa famille, la jeune femme voyageait au quatre coin du monde. Elle voyageait léger et à pied n’ayant pas les moyens de se payer un cheval ou une autre monture et puis, elle aimait bien marcher, ça lui permettait de prendre son temps et d’admirer les lieux. Parfois, elle pouvait s’arrêter pour cueillir des fleurs ou plante qu’elle aurait besoin. Bref, elle aimait bien vivre comme elle le faisait. En venant jusqu’à Saona, elle n’avait pas seulement pour but de voir s’il lui restait un brin de famille, mais aussi dans le but de voir si son frère était venu prendre refuge en ces lieux. Avec un peu de chance, son grand-frère était ici et elle n’aurait plus à faire de longue route pour le retrouver, car elle voyageait de base, pour retrouver son grand—frère, mais au fil de ses recherches, elle s’est éprit du voyage.  Elle se mit à siffloter en marchant, étrangement, elle se sentait bien ici. En même temps, ici se trouvait ses racines. Il n’empêchait, qu’un fond de nostalgie lui gâchait ce bien être qui avait tant de mal à percé face à la tristesse qu’elle ressentait au font d’elle…

Venus regardait les gens se déplacer, certain s’était arrêter pour discuter. D’autre vieille dame jouait les commères du jour… Elle se demandait comment elle finirait à cet âge-là ? Serait-elle morte avant ? Trop usée pour se déplacer ? Ou encore en pleine forme pour faire son marché ? Elle sourit à cette pensée… Puis, elle se dit qu’il serait peut-être temps pour elle de chercher une auberge où loger pour les quelques jours qui allait suivre. Elle comptait y rester deux à trois jours, le temps de cherché. Il était inutile de s’attarder trop longtemps non plus. Elle alla, alors voir, une de ces vieilles dames qui jouait à la commère pour le lui demander sa route.


-Excusez-moi, madame, je cherche une bonne taverne ou une auberge où loger, à vrai dire, il y a longtemps que je ne suis venue ici et je connais que peu Saona… Pourriez-vous me dire où en trouvez une bonne, où la nourriture est bonne et le lit confortable ?

Venus n’était pas du genre à interpeller les gens comme ça, trop réservé pour ça… Mais elle n’avait pas tellement le choix. La vieille dame bougonna un moment, mais elle finit rapidement par lui répondre et lui indiquer le chemin où aller. Elle la remercia poliment, puis alla dans cette auberge. Lorsqu’elle arriva, il n’y avait pas grand monde.  Heureusement, elle aimait bien le calme. Elle alla s’asseoir à une table et commanda du lait pour boire. Elle ne buvait jamais d’alcool où autre chose que du lait ou de l’eau.  Elle s’était mise à l’écart dans la salle, loin de la foule.  Alors qu’elle regardait son verre de lait, perdu dans ses pensées. Elle y fut violement rappeler à l’ordre par des hommes qui venait de l’interpellé. Elle leva les yeux vers les deux hommes, elle ne les avait pas vus en entrant. Ils venaient surement d’arriver… Et vu leur approche, Venus n’allait certainement pas aimer ce moment…

-Hey ! Elle est toute seule ma mignonne ! Tu veux p’t’être qu’on te tienne un peu compagnie, hein ! N’est-ce pas, [Incérer ici le nom du lourds dingue !] ?

-Ouais !

Qu’avait-elle bien pu faire pour que deux idiots pareils viennent l’enquiquiner en un jour comme celui-ci. Elle ne savait pas trop répondre à ce genre de personne, d’habitude, elle partait, mais là, il était placé de sorte qu’elle ne pouvait partir…

-Pourriez-vous partir, s’il vous plait… Vous me gênez là.

-Oh ! T’as vu ! On gêne madame ! Mais ma jolie, ne t’inquiète pas, on ne va pas te gêner longtemps, je suis sûr qu’après tu réclameras notre présence !

La jeune femme n’était pas du genre violente, mais là, elle avait une furieuse envie de leur cogner dessus… Elle ne savait pas trop comment faire pour se débarrasser de ces deux enquiquineurs… Elle regarda autour d’elle pour vous s’il n’y avait pas un moyen pour elle de partir, mais, ils s’étaient bien placés, les deux idiots… En plus, ils empestaient l’alcool, ils avaient dû boire ailleurs avant de venir ici… Venus soupira… Elle était visiblement bien ennuyé et ne savait pas trop quoi faire pour se sortir de là… Elle n’allait quand même pas utiliser ses poudres pour ces deux ivrognes… Ça serait un gaspillage monstre… Doucement, elle se mordilla l’ongle, le deux idiots ont dû prendre ça pour une quelconque invitation car ils devenaient un peu trop collant. Bien qu’ils l’étaient déjà avant…


©Saphi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageur

Messages : 113
Xp's : 238
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen] Lun 3 Aoû 2015 - 19:10


La vie est dure
27 Filiota  1248 - Saona - Foret de Mirlis

Le chemin qu’il avait parcouru était grand mais celui qui lui restait à parcourir l’était tout autant plus. Sa soif de connaissance était plus forte que tout malgré son handicap que certains trouvaient drôle, mais s’ils savaient. Zack était un fier guerrier Arvelès, élevé dans une famille d’un très honorable forgeron, son armure et ses armes peuvent en témoigner pour lui ciselées à la perfection et travailler avec une précision hors norme pour allier légèreté  et résistance. Son périple l’avait conduit dans de nombreuse contrés, toujours en quête de perfection pour ses techniques de combats et découvrir d’autre arme et agrandir les connaissances sur ce monde et les créatures y vivant. D’un naturel très calme, il avait mené son périple sans aucune embuche ni désagrément jusque maintenant, les bandits et autres personnes malfamés évitant de provoqué un Arvelès en duel ou de le provoquer tout simplement. La réputation des Arvelès n’était plus à faire, des hommes et femmes former pour être des guerriers et capable de gérer n’importe quelles situations. Certains excelles dans ce domaine, mais d’autre non leur causant beaucoup de tort. Peu de gens connaissait la véritable histoire de Zack, et personne ne l’entendrait enfin pas tant qu’il en a jugé nécessaire.

Il marchait depuis déjà quelques jours, ayant pris assez de provision pour tenir la semaine à l’ancienne auberge ou il avait fait une petite halte. Des gens forts sympathique l’avaient accueilli n’ayant pas l’habitude de voir de voyageur passer dans leur coin pour s’arrêter. Le coin grouillait de bandits et autre monstre tout aussi sympathique les uns que les autres surement pour ça avait-il pensé en se remémorant l’embuscade qu’il avait subi, bien sur les bandits perdirent. Un band de sang n’était pas si mauvais après tout.

 
La route qui s’ouvrait à Zack s’enfonçait doucement dans la forêt, il venait surement d’entrer en territoire ancien. Zack était à la fois impatient et anxieux d’entrer sur ce territoire, il savait que les relations entre leur peuple étaient compliquées du fait de deux façons de penser diamétralement différentes. Il avait fait encore quelques bonnes heures de marche avant d’atterrir  à un arbre qui avait l’air d’avoir vécu beaucoup de chose. L’Arvelès venait d’arriver aux portes de la ville de Saona, la capitale des Anciens. Il rentra dans la ville et observa la beauté du lieu, quand son ventre se mit à grouiller légèrement, c’est vrai qu’il avait forcé un peu la marche pour à la fois gagné un peu de temps et augmenter son endurance avec son armure.

Il s’arrêta pas loin de ce qui semblait être un garde et demanda conseil pour une bonne auberge. Le garde fronça un peu les sourcils se demandant surement ce qu’un étranger qui ressemblait bizarrement à un Arvelès venait faire ici, mais il lui indiqua avec de bonne explication une auberge. Zack hâta le pas dans la direction donné par le garde et trouva assez facilement la dite auberge.

L’Arvelès entra, remarquant que le lieu n’était pas fort fréquenter ce qui le soulagea un peu. Il commanda une bière au tavernier et s’installa dans un coin qui permettait d’avoir une vue sur toute la salle. Il commença à boire sa pinte quand une jeune femme entra et s’installa dans un coin assez isolé en commandant… du lait. Il faillit louper une gorgé en entendant cela mais se repris très vite pour ne pas se faire remarquer.

Cependant, Zack pressentit que la tranquillité du bar allait bientôt être troublée, deux hommes venaient de se lever et se dirigeaient vers la table de la demoiselle. Il n’entendit pas toute la conversation mais cela ne devait pas être pour discuter simplement, au vu de la réaction de la fille. Il avait deux moyens de régler le problème d’après l’Arvelès, la méthode dite calme et la force.

Il se leva et se dirigea vers la table ou la tension commençait à monter, arrivé à proximité de celle-ci il s’exclama :

- Désolé de l’attente Julia ! Je demandais des informations pour continuer notre périple !

Il posa son verre sur la table en regardant les hommes en montrant bien une de ses épées. Cependant les hommes n’avaient pas l’air très compréhensif à cette interruption qui leur avait surement coupé l’herbe sous le pied. Ils se levèrent et l’un deux réagis en criant et rigolant :

- Et tu crois nous faire quoi l’aveugle ? On est deux et tu es seul et on est plus massif que toi !

Un sourire sadique s’afficha sur le visage du jeune homme, il aimait être pris pour un faiblard alors que c’était tout le contraire. Il regarda en direction de la jeune femme et poussa sa pinte dans sa direction :

- Tu peux y faire attention ? Je n’aimerais pas perdre ma boisson à cause de ces gros porcs.


L’un deux grogna de rage et fonça le poing bien en avant surement pour défigurer l’Arvelès, si seulement son poing avait eu le temps d’arriver jusqu’à son visage. Zack s’était décalé en à peine moins de temps esquiva facilement le coup de poing laissant l’homme hébété. Un léger craquement se fit entendre, le coude de l’homme qui avait attaqué venait d’être brisé, son bras formant désormais un angle mais dans l’autre sens. L’homme hurla de douleur et Zack se mit à rire en regardant avec envie l’autre homme qui avait reculé. L’Arvelès avança d’un pas dans sa direction ce qui fit fuir le deuxième homme et celui avec le bras casser par la même occasion.


______________________________________________

Je te surveille Invité . Qui sait , je ne suis peut être pas loin de toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Artiste

Messages : 59
Xp's : 79
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Indisponible pour rp. A son quota de rp.
MessageSujet: Re: Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen] Ven 4 Sep 2015 - 0:36

LA VIE EST DURE!


27 Filiota  1248 - Saona - Foret de Mirlis


Venus n’aimait pas qu’on vienne l’ennuyer ainsi alors qu’elle voulait se détendre un peu avant d’aller se coucher… Non, elle n’aimait vraiment pas qu’on vient la déranger durant son seul instant de détente… Après, que pouvait-elle bien y faire ? Les hommes étaient pour la plupart de gros lourd dingue, trop bête pour comprendre qu’ils étaient si ennuyeux que ça en frisait le ridicule… Mais ça, Venus se gardait bien de le dire haut et fort, par peur de s’en prendre une, surtout… Faut dire que la jeune femme n’est pas, ce que l’on peut appeler, une guerrière… Au contraire, elle ne sait pas se battre, oh, bien sûr elle a des dagues, qu’elle se sert en cas d’extrême urgence, mais c’est tous… Mais ici, sur la terre de ses ancêtres, parmi les siens… Non, elle ne voulait pas les utiliser, surtout qu’ils la désarmeraient surement avec une certaine facilité… Elle regrettait les jours, où son frère était avec elle, les jours où son frère la suivait dans ses escapades en villes et qui venait la défendre dans ces cas là… Mais son grand-frère, Sirius, n’était malheureusement pas là aujourd’hui et elle devrait bien, un jour, apprendre à se défendre, surtout face à des personnes de ce genre…

L’ancienne soupira, bruyamment… Histoire de leur montrer qu’ils l’ennuyaient, mais ça n’avait pas l’air de leur poser problème… Venus, quant à elle, commençait à se demander s’ils possédaient un semblant d’amour propre et de fierté… Car là... Être aussi insistant, ils ne devaient pas avoir peur du ridicule, vraiment. Elle regarda autour d’elle, cherchant du regard quelqu’un qui pourrait venir l’aidé… Puis, elle vit du mouvement, chez un homme, étrange d’ailleurs… Il portait un bandeau sur les yeux, était-il aveugle… Il s’approchait, venant vers sa table. Comment quelqu’un d’aveugle pourrait l’aider d’une quelconque façon ? Enfin, chose qui pouvait être étonnant, un aveugle aurait plus de capacité que certain voyant. Elle se souvenait, qu’un jour son père lui avait dit, qu’un aveugle, pour compensé sa cécité avec ses autres sens en éveille, l’odorat, l’ouïe et le touché était décupler chez ces personnes particulière.


- Désolé de l’attente Julia ! Je demandais des informations pour continuer notre périple !

Julia ? Pourquoi, l’appelait il ainsi… ? En plus… Cet aveugle lui rappelait quelqu’un, elle l’avait déjà vu et ce bandeau sur les yeux aussi… Mais où ?! Elle ne s’en rappelait plus… Elle fixa longuement le nouveau venu, surprise et soulagé qu’on vienne l’aider…  Mais ça n’avait pas l’air de plaire aux deux autres hommes, qui n’avait pas l’air de comprendre l’avertissement, non dissimulé du jeune homme.  Venus redoutait de ce qui allait suivre, elle qui n’aimait pas la violence… Elle allait être servit ce soir… Pourquoi les gens étaient-ils si brutaux ?! Elle se le demandait… Après, chaque personne, du moins certaines personnes, avaient besoin d’un peu d’action et leur action était les combats et autres violences de ce genre… Mais aujourd’hui, elle n’allait pas s’en plaindre…

- Tu peux y faire attention ? Je n’aimerais pas perdre ma boisson à cause de ces gros porcs.

Deux gros porcs… Description tellement juste de ce qu’était les deux intrus de la soirée… Elle rapprocha le verre de l’homme vers elle, le protégeant afin de ne pas qu’il perde sa boisson. Bien sûr, l’insulte n’avait pas plus aux deux hommes, qui se précipitèrent vers le troisième. Mais, il savait se défendre… Venus qui avait peur que le combat soit inégal et en défaveur du jeune homme, fut soulagé de voir, qu’en fait, s’était les deux gros lourds dingues qu’était loin, bien loin, d’être au niveau de l’homme… Cependant, la table bougea lors de l’action, faisant tomber le verre qui se déversait sur la pauvre Venus qui allait être bonne pour sentir l’alcool durant la soirée. Mais, au moins, les deux hommes étaient partis… S’était déjà ça.

-Je vous offre votre tournée, monsieur, pour vous remercier et vous remboursé votre boisson, qui malheureusement a fini sur moi…

Elle se sentait bête d’un coup… Il lui avait demandé de garder sa bière, elle, elle trouvait le moyen de se la faire tomber dessus… Qu’elle gourde, vraiment ! Elle interpela l’homme qui tenait le comptoir, et lui demanda de servir le jeune homme de la même boisson qu’il avait commandé. C’est-à-dire, une bière.

-Merci, pour m’avoir aidé à me débarrasser de ces lourd dingue, j’aimerais vous remercier, mais je ne sais trop comment…

Alors qu’elle parlait, Venus essayait la bière qu’elle avait reçu sur elle et qui s’écoulait sur la table… Elle se sentait vraiment gourde… Ne sachant pas trop où se mettre.

-Je suis vraiment désolé pour votre boisson… La table à bouger, et je l’ai lâché à ce moment-là…

Un chose la titillait cependant… Elle avait déjà vu cet homme quelques part, mais où ?!
[hors rp: Désolé du temps de réponse! J'espère que ca te plaira! Si quelques chose cloche dans le rp, n'hésite pas à le dire =)]

©Saphi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen]

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un lourd dingue... Deux Lourds dingues... Trop de lourds dingues... [PV: Zack McGowen]
» Cette ville est trop petite pour nous deux [Riful]
» Trop de fierté, tue la fierté !
» Tank super lourd
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-