AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Retour à la maison [Baltus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Retour à la maison [Baltus] Ven 10 Juil 2015 - 20:33

Elle ne s’était pas rendue compte de la longueur du voyage. Un peu plus de quatre jours pour rentrer à la tour, dans la douleur insupportable que lui apportaient ses blessures. Celle par balle à la jambe était sans conteste la plus douloureuse, et les quelques Récleyès connaisseurs en soin ne pouvaient rien faire de plus sinon soulager Séléne de ses souffrances pour quelques heures, lesquelles elle les passait à dormir, tant la bataille l’avait épuisé. Elle se sentait vidée de toutes ses forces, et le sommeil d’après guerre dont elle bénéficiait n’aidait en rien à se reposer. C’était des instants de vide, rien de plus, durant lesquels le temps semblait se couper. La jeune femme n’avait rien compris au voyage qu’elle avait passé, n’avait pas compté les jours ni les minutes. Elle s’était baladée entre la conscience et l’inconscience, entre douleur et apesanteur lourde sans consistance. Il n’y avait plus de réelle logique, et c’était à peine si elle savait où elle se dirigeait. Pour peu, elle se pensait encore sur le champ de bataille, à voir ces corps calcinés, troués par les balles ou agonisant dans leur sang séché. Elle se rappelait des moindres détails autant qu’elle ne parvenait plus à se souvenir du déroulement des événements. Tout était flou, et à vrai dire, elle n’avait guère envie d’y songer. Elle n’en était même pas capable. Elle flottait. Elle était libre, malgré ses blessures, de s’envoler dans un puits sans fond noir.

Lorsqu’elle reprit conscience, la lumière – pourtant faible – au travers des rideaux l’agressa. Il fallut quelques secondes à Séléne pour ouvrir les yeux pleinement et observer l’environ qui l’entourait. Elle n’eut aucun mal à reconnaître sa chambre. Elle était donc revenue à la Tour. Assez rapidement, l’angoisse la traversa et le poids qui pesait sur elle revint lui tirer le ventre. Quelques jours plus tôt, elle avait sciemment désobéit aux ordres de son roi dans le seul but de prendre part à la guerre et prouver son efficacité. Elle n’était pas seulement un bel oiseau en cage que l’on pouvait enfermer, elle était aussi capable de se montrer combattive et même efficace. Elle avait tué de nombreuse personne et avait permit au convoi de garder une part de ses provisions. Certes, au final elle avait fini avec de nombreuses blessures, mais la gloire n’en était pas moins réelle. Tout du moins elle le croyait, mais en son fort intérieur, Séléne avait l’amère sensation que les choses ne se passeraient pas aussi bien. A vrai dire, elle l’avait toujours sut. A l’instant où elle avait prit son cheval pour rejoindre le convoi, elle savait que le roi détesterait, et que la voir revenir en morceau allait le mettre encore plus dans un état de rage. En même temps, elle l’avait cherché, et était prête à assumer sa colère. Peut être pas dans l’immédiat cela dit. Car la douleur se rappela à elle comme une épine que l’on enfonce dans le nerf le plus douloureux. Sa jambe lui semblait lourde, c’est à peine si elle put la bouger, et essayer de le faire revenait à réveiller des souffrances encore plus intenses. La jeune femme se contenta donc de se relever du mieux qu’elle put sur son lit, soufflant légèrement de douleur. Elle nota aussi que ses côtes étaient bandées, et elle y ressentait après coup un dérangement poignant. De toute évidence, elle n’avait pas raté son coup lors de la bataille, et ses adversaires ne l’avaient pas manqué non plus.

Elle avait vraiment mauvaise mine. Son miroir sur la table de chevet lui permis d’observer les petites contusions qu’on voyait sur son visage bien pale, cerné au possible. Ses cheveux noirs étaient défaits et en pagaille sur sa tête, ils semblaient pourtant lavés, mais leur éclat était ternit par la fatigue de Séléne. Elle était véritablement fatiguée. Vidée était plutôt le terme exacte. Elle tenta de percevoir les vibrations de sa vérité en elle, mais tout comme son esprit, elle sommeillait dans les tréfonds de son être et semblait refuser de se présenter à elle. Séléne constata à son plus grand déplaisir qu’elle était tout ce qu’elle refusait d’être, un petit oisillon faible et sans défense, pauvre enfant en chemise de nuit clouée à son lit. La fierté en prenait un coup. Elle serra le poing de dépit devant son impuissance puis releva la tête en entendant du mouvement à l’extérieur de ses appartements. Il y avait des voix, mais elle n’entendait pas clairement ce qui se disait malgré la montée de ton. Lorsque la porte s’ouvrit avec fermeté, la jeune femme retint un sursaut de crainte, plus pour son pauvre corps que pour ses nerfs qui venaient de crever le plafond.

Il est vrai qu’elle s’était attendue à une visite de sa part. Le contraire aurait été même très étonnant. Mais pas maintenant, pas aussi vite ! Elle ne savait quoi lui dire. Elle ne savait que répondre à son roi qui était là, regardant avec sévérité sa protégée qui avait sciemment désobéit à ses ordres. Elle était en faute, complètement, et elle le savait. Tous ses arguments, aussi valables étaient-ils à ses yeux n’avaient aucune portée face au Ténébreux. Tout ce qu’elle put dire, le regard détourné, ce fut avec une petite voix, qui n’avait rien de fier.

« Ce… ce n’est pas ce que tu crois. »

Que croyait-il ? Elle n’en savait rien. Ses moyens étaient définitivement perdus, et elle n’avait jamais été très bonne pour se justifier quand elle était gênée. A plus forte raison devant lui. Pour cet homme à qui elle vouait un respect énorme et qu’elle n’imaginait trahir. Il avait fait beaucoup pour elle, et finalement, assez égoïstement elle l’avait blessé. Elle attendait avec appréhension le courroux qui allait lui tomber dessus.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Retour à la maison [Baltus] Ven 31 Juil 2015 - 19:14

Maliér 1248

Elle... Cette gamine effrontée, elle va le regretter lorsqu'elle se réveillera. DE QUEL DROIT a-t-elle osé contredire mes ordres!? Si je lui ai interdit de rejoindre cette troupe, ce n'est pas pour rien! Que srais-je devenu si elle n'était plus?

Quand même, je dois avouer que j'étais plutôt fier d'elle, malgré mon inquiétude en rapport avec son état, lorsqu'elle est revenue de l'expédition. C'est à ce moment-là que le problème des transfericas m'a atteint droit au coeur. Dans la foulée, j'ai sommé la plupart des maîtres de l'Espace et de l'Etre de tout abandonner si ce n'est l'étude des transfericas, tests à l'appui. Il m'en faudra bien plus pour éviter à nouveau ce genre de scénario.
Ensuite, j'ai nommé une dizaine de personnes réputées pour leurs soins et leur ai ordonné de se mettre au chevet de Séléne.

Duant deux jours, je continuais ma tâche de maître des Récleyés sans toutefois y avoir la tête. Je fis tout de même étudier le bâton de mort technologique par les utilisateurs de la vérité de armes afin de m'accaparer, voire d'améliorer cette invention. Pourquoi ne pas tenter de mélanger la vérité de l'utilisateur au projectile lors de l'utilisation? Cela permettrait probablement à ma blessée de faire plus de ravages, sans toutefois se mettre trop en danger.

C'est il y a une dizaine de minutes que l'on m'a annoncé son réveil imminent. J'ai annulé toutes mes "réunions" dans la foulée, et me voici devant sa porte, me préparant à devoir la châtier même si l'envie m'en fait clairement défaut... A moins de joindre l'utile à l'agréable.... Mais non, ce ne serait malheureusement pas conseillé dans son état. Lorsque j'entre, je la vois se tendre.

« Ce… ce n’est pas ce que tu crois. »

« Ah bon? dis-je d'une voix mielleuse qu'elle ne connais que trop. Et que crois-je, jeune demoiselle? Eclairez la lanterne de votre Ténébreux, avec votre omniscience.»

Je lui laisse donc tout loisir de s'expliquer, avant de décider si, oui ou non, j'explose.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Retour à la maison [Baltus] Mer 19 Aoû 2015 - 19:05

Elle ne pensait pas qu’il était possible d’être aussi mal à l’aise en aussi peu de temps. Mais Baltus avait le don, quand il le voulait, de faire ressentir ce genre de chose à sa petite protégée. Séléne était en plus une personne maladivement timide et peu sûre d’elle, ce qui n’aidait en rien à la rassurer quant-à ce qui allait lui arriver. Plus elle y réfléchissait, et moins elle avait d’idées et d’arguments à exposer devant son Seigneur, et elle doutait que quoiqu’il arrive, il accepte ceux-ci. La seule chose qui avait une certaine consistance et qui était un fait avéré et accomplit, c’était qu’elle avait désobéit. Délibérément. Et en parfaite connaissance de cause. Ce n’était pas comme si elle pouvait prétendre avoir mal compris un simple « Tu ne participeras pas à cette guerre » ou quelque chose dans le genre, non… Séléne s’était jeté dans la gueule du loup, et si elle ne s’était pas fait dévorée par le premier, le second lui ne la raterait pas. Aussi se figea-t-elle en voyant l’air affable et la colère sourde qui brillait dans le regard de Baltus. Un mot de travers, et ça pouvait être la grosse chute libre. En fait, elle avait déjà fait une erreur, et elle l’avait su à l’instant même où ses lèvres terminaient de prononcer ses quelques paroles. Mais quelle idiote pouvait-elle être ! Insouciante et stupide, il n’y avait pas d’autres mots pour la qualifier. Lorsqu’il répondit avec son venin mesquin et un ton qui ne laissait place à aucun doute pour la jeune femme, elle se mura instantanément dans un silence pesant et ses joues s’empourprèrent immédiatement. Mais puisqu’elle l’avait ouvert un peu trop vite et que la patience de son Roi n’était pas des plus vertueuse, elle ne pouvait espérer continuer de garder le silence. Sa voix n’était qu’un murmure incertain, entrecoupé de tremblement et de tressautement.

« Je.. j’ai désobéit à tes ordres c’est vrai. Je suis désolée, vraiment désolée, ce n’était pas mon intention de te tromper comme ça mais… »

C’était affreusement mal parti, mais une fois les mots sortis, on ne pouvait plus revenir en arrière. Elle n’osait pas le regarder, consciente que si elle le faisait, elle y verrait la colère du Ténébreux, et que celle-ci l’empêcherait de continuer. C’était à se demander quand est-ce qu’elle fonderait en larme. Ou alors aurait-elle la capacité de disparaître… se faire toute petite, insignifiante… c’était bien ça, mais parfaitement impossible.

« Je ne comprenais pas pourquoi tu m’empêchais moi aussi d’aller combattre pour la gloire des Récleyès. Je voulais te montrer que je ne suis pas aussi fragile que tu le crois. »

A nouveau, ce n’était pas une chose très évidente à prouver lorsque l’on constatait l’état dans lequel elle avait fini après cette bataille. Mais beaucoup de soldats avaient péri, et Séléne pouvait s’enorgueillir d’avoir survécu et d’avoir figuré parmi les combattants importants. Bien sur, elle ne le faisait pas… elle n’avait plus beaucoup de raisons de se réjouir en voyant le regard de Baltus, et les remontrances qu’elle allait subir, là dessus elle n’en avait aucun doute. Ses arguments étaient ceux d’une enfant, elle le savait. Utopiques, téméraires et insouciants. Le Ténébreux ne laisserait surement pas passer ça. Et si l’inverse devait quand même se produire, elle pourrait supposer que son humeur n’était pas des plus exécrable.

« Ce n’était pas contre toi que je l’ai fais, je ne pensais pas à mal. Même si je le regrette. »

Pour bien des raisons, Séléne regrettait son acte. Le premier et le plus évident était surement la douleur, qui maintenant qu’elle y pensait était assez handicapante. Même assise dans son lit, elle pouvait sentir les tiraillements dans tout son corps, et certaines zones comme sa jambe étaient terriblement sensibles. A aucun instant la jeune femme n’avait tourné le regard vers lui. Les joues encore rouges, elle triturait ses mains machinalement en attendant la réaction qu’elle pressentait explosive de Baltus. C’était là les conséquences de son égoïsme.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retour à la maison [Baltus]

Revenir en haut Aller en bas

Retour à la maison [Baltus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-