AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête]Pour l'amour d'une mère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Messages : 130
Xp's : 215
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: [Quête]Pour l'amour d'une mère Lun 29 Juin 2015 - 0:53

Pour l'amour d'une mère

Mise en contexte

Le 19 Asmobor 1247
Vous êtes dans une grande ville en ce jour. Alors que vous meniez tranquillement votre vie, une jeune dame brune, habillée simplement, vous demande de l'aide. Elle dit qu'elle a perdu sa fille blonde de 5 ans alors qu'elle faisait le marché. La foule est nombreuse en ce jour de marché et retrouver la petite fille ne va pas être une mince affaire. Pourtant, devant cette mère en larmes, vous ne pouvez refuser la mission.
Directives :
Aucune participation de MJ n'est requise, amusez-vous donc.


Dernière édition par Cassandre le Ven 3 Juil 2015 - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête]Pour l'amour d'une mère Mar 30 Juin 2015 - 15:49

Les rues d’Helpo étaient bien plus bondées qu’à son arrivée la veille, la foule se déplaçant lentement telle une immense masse amorphe. Elend essayait de retrouver son chemin au milieu de toutes ces personnes en observant les alentours. Alors c’était à cela que ressemblait le fameux marché d’Helpo, rien à voir avec ceux d’Arnlo, celui-ci était beaucoup plus garnis en boutiques de toutes sortes, la ville n’était pas une des plus grosses plateformes commerciales de Madelle pour rien. Malgré les innombrables marchands clamant posséder des objets incroyables, il ne s’en approcha pas encore traumatisé par le coup de la carte magique qui ne marchait pas… Enfin tout cela appartenait au passé, il avait trouvé un moyen de la desceller et elle fonctionnait très bien ! Après avoir vérifié que celle-ci se trouvait encore dans sa poche, il continua sa route à travers les nombreux passants à la recherche d’une taverne où il pourrait se reposer loin de tout ce monde.

Il déambula une bonne heure, la plupart des auberges qu’il avait croisées étaient déjà pleines à craquer. Alors qu’il allait perdre tout espoir de trouver son havre de paix et de tranquillité, une enseigne attira son regard « Le Tanflamm Cramoisie ». Il sourit en lisant l’écriteau, les patrons de bar avaient toujours de drôle d’idée quand il s’agissait de trouver un nom pour son établissement. Il se dirigea donc naturellement vers le bâtiment espérant enfin y trouver un peu de calme. Un jeune garçon aux cheveux violet l’accueillit et l’installa à une table située près d’une fenêtre. Il pouvait enfin se détendre tout en profitant de sa boisson que le serveur lui avait apportée. Il ferma les yeux afin de mieux profiter de l’ambiance régnant dans la ville, il appréciait entendre ce subtil mélange de discussions d’ivrognes, de cris d’enfants s’amusant entre eux, de piaillements d’oiseaux et de sanglots de jeune femme… Il haussa un sourcil, de sanglots de jeune femme ? En jetant un coup d’œil par la fenêtre, il la remarqua une femme aux longs cheveux bruns dont les larmes perlaient le long de ses joues. Attristé par ce spectacle, il ne put s’empêcher d’interpeller la pauvre dame.


" Excusez-moi, madame… Mais vous semblez avoir quelques soucis pour pleurer ainsi, puis-je vous aider d’une quelconque façon ? "

Il lui avait naturellement proposé son aide, en même temps son frère lui avait souvent répété qu’un homme laissant une femme pleurer ne méritait pas de se faire appeler ainsi ! La principale concernée hoqueta en le regardant avec ses yeux encore humides, elle paraissait surprise de la proposition du jeune Namès, était-il si rare, dans cette cité, qu’une personne tende la main à quelqu’un dans le besoin ? Après quelques hésitations, elle se rapprocha de la fenêtre afin de lui partager son problème.

" Ma fille Lexa, nous étions allés porter des offrandes à l’autel d’Eliosa… je me suis arrêté un instant pour admirer les bijoux que proposait un joailler, je ne l’ai quitté des yeux qu’une seconde ou deux… Mais elle n’était plus là ! Je l’ai cherché pendant plusieurs heures… et aucun signe d’elle, je n’ose pas imaginer ce qui a pu lui arriver, Helpo peut être une ville dangereuse pour une fille de son âge. Je vous en prie aidez-moi à la retrouver, elle a cinq ans, les cheveux blonds avec une tresse à gauche, elle porte une robe en lin de couleur blanche… "

Elend l’interrompit comprenant que la mère paniquée aurai décrit sa fille jusqu’au moindre détail. Il n’avait pas particulièrement envie de chercher une gamine dans toute la ville, mais c’était lui qui s’était proposé pour aider la jeune femme et il ne pouvait décemment pas refuser sa demande. Avec un léger soupire, il se leva de sa chaise et enjamba le cadre de la fenêtre afin de se trouver en face d’elle. Le garçon aux cheveux violet le regarda d’un air circonspect, il lui fit signe qu’il n’y avait aucun problème avant de se reconcentrer sur la jeune femme.

" Calmez-vous ma chère, je suis sûr que votre fille va bien, elle a juste dû s’égarer… Ecoutez, je vais la chercher donc séchez vos larmes et attendez-moi ici. Je vous promets que je ramènerai votre fille saine et sauve ! "

Elle ne répondit que par un hochement de tête avant de s’asseoir à la place qu’il occupait quelques instants auparavant. Elend lui réfléchissait aux endroits où pourraient se trouver la petite fille, elle avait mentionné l’autel d’Eliosa, il était possible qu’elle s’y soit rendu toute seule ou alors était-elle encore au niveau du marché… Il n’était pas impossible non plus qu’elle soit allée autre part dans la ville en cherchant sa mère. L’idée qu’elle ce soit fait enlevée lui traversa l’esprit, il secoua vivement la tête comme pour la chasser, il ne voulait pas penser à cette possibilité, pas maintenant en tout cas. Pour l’instant, il devait choisir par quel lieux il allait commencer ses recherches. Après réflexion, il se dirigea vers l’autel d’Eliosa.

~

L’autel se trouvait en plein centre-ville et semblait être une sorte de grosse attraction touristique en voyant le nombre de personnes qui s’accumulaient à cet endroit. C’était un spectacle assez étrange pour Elend alors que les Namès sont connus pour leurs fois, il n’avait jamais pareil attroupement dans un temple à Karnès… Enfin, il n’était pas là pour comparer la vie Helpo à son ancienne mode de vie, il cherchait une petite fille qui s’était perdu dans une des plus grosses cités du continent. Pendant un moment, il scruta les différents groupes de personnes qui allaient et venaient à la recherche de l’enfant, le résultat fût très décevant. Il y avait vraiment trop de monde, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin, sans compter que dans ce cas l’aiguille pouvait se déplacer. La seule chose qui le faisait continuer sa mission était le fait qu’il avait promis de la ramener à sa mère et il n’avait aucune intention de revenir sur sa parole.

Alors qu’il s’obstinait à tourner en rond dans la salle de l’autel, un inconnu s’approcha de lui. Elend le dévisagea, c’était un homme d’âge mûr au crâne rasé, la façon dont il se tenait le faisait penser à un serviteur ou un majordome ce qui était un peu la même chose dans son esprit. Celui-ci semblait avoir remarqué que le jeune Namès n’était pas là pour les offrandes mais bien pour autres choses. Et il était aisé de deviner que lui non plus, n’était pas là pour prier la déesse des Eaux. Il fit signe à Elend de le suivre, intrigué par l’attitude de l’individu, il lui emboita le pas sans poser la moindre question. Quand ils arrivèrent dans un endroit plus intimiste à l’abri des regards, l’homme lui tendit un morceau de papier avant d’ajouter.

" Dame Leksa, vous attends à cette adresse… Je ne voudrais en aucun cas, vous donnez une leçon sur votre manière de… travailler, mais vous êtes déjà en retard et je vous conseille vivement d’aller la rejoindre la plus rapidement possible… "

Avant qu’il ne puisse placer le moindre mot, l’homme s’en alla comme il était venu. Elend regarda le papier qu’il lui avait confié, il y avait inscrit des indications afin de se rendre à un certain point de rendez-vous. Cette affaire devenait de plus en plus bizarre, comment la petite Lexa savait qu’il viendrait la chercher ici ? Et qui était cet homme ? Il soupira, trop de questions étaient en suspens… enfin il avait un indice sur la position de l’enfant et il n’allait pas gâcher une si précieuse information. Il examina de plus près les indications que contenait le mémo, celles-ci indiquaient qui allait devoir monter dans des quartiers de la haute-bourgeoisie, pourtant la jeune femme qu’il avait croisé ne ressemblait en rien à une aristocrate. Il ne comprenait plus rien à ce qu’il se passait dans cette ville, il décida donc de rallier l’endroit que le post-it lui indiquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête]Pour l'amour d'une mère Mer 1 Juil 2015 - 12:33

« Tourner à droite après la parfumerie, troisième maisons sur votre gauche, frapper 4 fois précisément », Elend se gratta le crâne en lisant les diverses instructions marquées sur le bout de papier. Certains détails ne lui paraissaient pas pertinents du tout, pourquoi prendre la peine de préciser le nombre de coup à donner en toquant à la porte ? De toute façon, il arrivait à destination et la demeure se dressait devant lui tel un géant de marbre. Un léger renfoncement dans le mur immaculé présentait une porte en bois massif magnifiquement ouvragée  qu’il devina être l’entrée de la bâtisse. Il poussa un sifflement en observant les différentes sculptures qui ornaient le bois, l’artisan qui l’avait confectionné avait dû passer plusieurs mois pour obtenir un tel résultat. Enfin, il n’était pas là pour admirer le travail de l’artiste, Elend prit une grande inspiration puis toqua quatre fois. Il attendit quelques secondes sur le seuil avant que la porte commence à s’entrouvrir timidement. Un visage féminin apparut dans l’entrebâillement observant le jeune Namès de la tête au pied tandis que celui-ci la congratula de son plus beau sourire. Lorsqu’elle eut fini de l’inspecter, elle lui fît signe de rentrer ce qu’il accepta sans se faire prier.

L’intérieur de la maison semblait encore plus riche que ne laissait paraitre l’extérieur, Elend ne pouvait s’empêcher de laisser trainer son regard un peu partout dans la pièce tellement celle-ci contenait des choses luxueuses. Devant ce tableau mêlant richesse, lumière et beauté, une interrogation se soulevait dans son esprit : que venait faire une fille de cinq ans ici ? Il se tourna vers la femme qui l’avait laissé rentrer, il surprit celle-ci à le fixer comme s’il était un étrange animal qu’elle n’avait encore jamais vu.  Il l’examina à son tour, elle devait avoir dans la trentaine et semblait être une personne très coquette au vu de sa coiffure très travaillée et de son maquillage parfaitement appliqué. Quant à sa tenue… il ne put s’empêcher de rougir en voyant le peu de peau que recouvraient ses vêtements. Gêné, il détourna le regard. Il savait que les nobles avaient l’habitude de porter des habits extravagants, mais ce genre d’accoutrement… il avait du mal à le croire. Alors qu’il essayait de se concentrer  à ne pas la regarder, elle prit la parole.

" C’est la première fois que je fais appel à vos services, j’espère que vous n’êtes pas dérangé par toutes ces manigances… on n’est jamais trop prudent, c’est pour cela que je vous reçois seulement dans une de nos résidences secondaires… enfin peut-être que je parle trop, suivez-moi, elle se trouve au deuxième étage… "

A peine, elle eut fini de parler qu’elle commença à monter les marches d’un escalier en colimaçon, Elend la suivit sans broncher. La situation l’échappait complètement, il n’arrivait pas à comprendre la logique qui liait toute cette histoire. De toute façon, la femme l’amenait directement à la petite fille, se poser des questions sur le fin mot de l’histoire était facultatif. Ils arrivèrent dans une chambre joliment décorée, seulement il n’y avait aucune trace de la gamine. Quand il se tourna pour interroger la maitresse des lieux, celle-ci était en train d’enlever le haut de sa tenue. La réaction du jeune Namès fut instantané, il recula d’un bond tout en se couvrant les yeux avec la main droite. Il était temps qu’on éclaircisse toute cette histoire !

" Une minute ! On arrête de se déshabiller, d’accord ? Je crois qu’il y a eu un gros malentendu, si je suis venu ici, c’est car je suis à la recherche de Lexa… "

N’étant pas sûr si la femme avait pris le temps de se couvrir, il continua à garder la paume de sa main sur le visage. Plonger dans cette obscurité artificielle, il lui était impossible de deviner la réaction de son interlocutrice, il ne lui restait qu’à attendre qu’elle daigne lui donner une réponse. Il y eut un moment de flottement avant que celle-ci commence à s’expliquer.

" Mais je suis Leksa! J’avais fait appel à votre agence pour m’offrir vos services cette après-midi… Vous êtes bien venu comme prévu à l’autel d’Eliosa, et Alfred a pris  contact avec vous afin de  donner les indications pour venir me rejoindre… "

Un rire forcé émana des lèvres d’Elend, elle le prenait pour un gigolo… Tout ceci n’était  qu’un immense quiproquo ! Il n’avait donc aucun indice sur la position de la petite fille et en plus il était dans une pièce avec une femme à moitié nue croyant qu’il était là pour son plaisir. Discrètement, il se plaqua contre le mur et se déplaça en tâtonnant à la recherche d’une sortie. Un bruit se fit entendre dans la maison, comme si quelqu’un venait de claquer la porte.

" Ciel, mon mari ! "

La scène dura à peine une dizaine seconde, alors que son esprit essayait de traiter les informations qu’il avait enregistrées, deux mains vinrent s’appuyer sur son torse. Même pas le temps de réagir que la pression apposer par les paumes augmenta brutalement poussant Elend en arrière.  Il s’attendait à ce qu’un mur vienne l’interrompre dans son élan, cependant rien ne se passa. Un brin d’air vint lui caresser le visage, il comprit trop tard ce qu’il lui arrivait, ses jambes heurtèrent  quelque chose et il bascula en arrière. Elle l’avait balancé par la fenêtre ! Tandis qu’il tombait, une seule pensée lui traversa l’esprit : c’était vraiment la honte de mourir d’une façon aussi ridicule !

Heureusement un arbre amortit sa chute, il traversa plusieurs branches avant d’atterrir sur un buisson en contrebas. Elend se releva difficilement crachant les feuilles qu’il avait embarquées au passage. En se levant, il ramassa son chapeau qui était tombé à côté de lui et le réajusta sur son crâne puis donna quelques coups sur ses vêtements afin d’enlever un peu de saleté et se donner un aspect présentable. Il soupira en regardant d’où il était tombé, il avait de la chance d’être encore en vie… Le problème était qu’il n’avait encore aucune idée d’où pouvait se trouver la petite Lexa. Il décida donc d’aller voir au marché si elle n’était pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête]Pour l'amour d'une mère Jeu 2 Juil 2015 - 16:42

Le marché grouillait de monde tel une fourmilière dans laquelle on aurait donné un coup de pied. Elend ne put s’empêcher de soupirer, la recherche de la gamine dans toute cette foule promettait d’être fatiguant et, pour ne pas gâcher le tout, ennuyant à mourir. Il balaya du regard l’immense place où s’étaient installés les marchands, ils s’étaient réparti de façon à former des secteurs selon leurs produits. La jeune femme lui avait dit qu’elle avait perdu la trace de sa fille alors qu’elle regardait le stand d’un joaillier, il allait donc commencer par la partie qui regroupait toutes les boutiques  de bijoux.

La collecte d’information fut peu fructueuse, il avait interrogé plusieurs vendeurs, mais avec le nombre de personnes qui étaient passés dans la journée, aucun ne pouvait affirmer avoir vu la fillette trainé dans les environs. Elend se gratta la tempe, il n’avait aucune autre piste, la mission semblait relever de l’impossible. Beaucoup auraient abandonné devant ce constat, mais Elend était différent une lueur de défi scintillait dans ses yeux. Il était un chasseur de trésor et comptait bien trouver des artefacts oubliés de tous, des objets de légende que certains avaient recherché toute leur vie ! Et comment croire qu’il allait réaliser ces exploits s’il n’arrivait même pas à retrouver une gamine perdue ? Maintenant, il avait mis sa fierté en jeu et ne pouvait concevoir échouer à la mission qu’on lui avait confiée. Qu’est-ce qu’aimait un enfant ? Les sucreries, bien sûr ! En plus il était passé par une allée où s’était regroupé plusieurs confiseurs pour arriver ici, il y avait des chances que la petite Lexa se soit attardé là-bas.

Il s’était empressé de revenir sur ces pas, cela faisait quand même un bon moment qu’il la cherchait et il ne pensait pas qu’elle serait restée tout ce temps à observer des bonbons enfin des personnes auraient pût l’apercevoir et pourront lui donner des informations sur où elle avait pu partir. Malheureusement comme pour les joailliers, la plupart des vendeurs de confiseries avaient été trop occupée pour remarquer quoi que ce soit. Pourtant, Elend s’obstinait et il eut raison ! Un des marchands lui rapporta qu’une gamine aux cheveux blonds était passée par ici.


" Ouais, j’te l’ai croisé la ptiote… s’qu’elle braillait fort pour sa taille ! Elle s’tait égarée et retrouvais plus sa mams… j’lui ai donné une sucette pour la calmer t’vois, et j’demande à ma nièce d’l’amener au poste d’garde l’plus proche, toujours pas r’venue s’te fainéante… ma main à couper qu’elle bave devant un d’ses aristo... "

Elend ne prit même pas la peine d’écouter son interlocuteur jusqu’à la fin et se précipita vers l’endroit que le marchand lui avait indiqué. Il était logique de ramener un enfant perdus aux autorités, cependant il avait éliminé cette hypothèse pensant que cela aurait été un des premiers endroits où aurait fouillé la mère de Lexa… Il arriva devant le poste de garde, il était désert, pas la seule ombre d’un soldat. Pas étonnant que la nièce ne revenait pas, elle n’avait pu accomplir sa tâche et n’allait pas décemment laisser une enfant seule. Une dame d’âge mûr remarquant le désarroi du jeune homme l’interpella.

" Hey jeune homme, les gardes ne sont pas venus de la journée, à ce qu’il parait il y a eu des problèmes dans les haut-quartiers. Tu cherches quelques choses en particulier ? "

Il la regarda perplexe, comment pouvait-elle l’aider ? Elle n’était pas restée plantée là, à observer les mouvements de toutes les personnes passant devant le poste. Avec un soupir il commença à expliquer la situation à la bonne femme, de toute façon, il n’avait rien à perdre… Cela l’embêtait de perdre du temps à faire la conversation avec une ménagère surtout que le soleil allait bientôt commencer à se coucher. Quand il eut finit de lui conter son histoire, la femme prit  un peu de temps pour réfléchir avant de frapper dans ses mains comme si elle avait eu une révélation.

" Bien sûr ! Je ne peux pas vous assurer qu’elle soit bien là, mais il existe un petit parc à une centaine de mètres si vous descendez la rue. Les enfants adorent y jouer, il se peut que la jeune femme qui accompagne la fillette que vous cherchez, l’ai emmené s’amuser là-bas en attendant le retour des gardes. "

L’espoir grandit dans le cœur d’Elend, était-ce la providence qui avait placé cette dame sur son chemin ? Dans tous les cas, elle lui avait donné une information capitale sur l’emplacement de la fillette. Il la remercia vivement avant de se diriger vers le parc qu’elle avait mentionné.

Il arriva devant l’espace vert, une dizaine d’enfants étaient en train de jouer au loup se courant après en riant. Il les observa un moment cherchant, une fille correspondant à la description que lui avait faite sa mère. Bingo ! Elle était là, au milieu des autres à rigoler et chahuter comme on pouvait s’attendre d’une enfant de son âge. Il sourit soulager de voir que la petite allait bien et que toute cette histoire n’était qu’une affaire d’enfant perdue et rien de plus sordide. Il appela la fillette pour la ramener à sa mère tout en expliquant la situation à la femme qui l’accompagnait. Elle acquiesça puis repartit en direction du marché tout en lui lançant un sourire charmeur avant de se retourner. Elend la regarda s’éloigner se demandant ce qu’avaient les femmes pour lui aujourd’hui. Il jeta un regard à Lexa qui se trouvait à ses côtés et lui caressa la tête, il ne manquait plus qu’à retrouver sa mère.

Ils étaient à peine sorti du parc, qu’un écriteau attira l’attention d’Elend. Celui-ci blêmit en lisant le nom qui s’y trouvait « Le Tanflamm Cramoisie ». Depuis le tout début, elle se trouvait à quelques mètres de sa mère ! Alors qu’il avait parcouru la moitié de la ville à sa recherche et avait traversé des situations délicates afin de la retrouver… Il soupira, l’important était que tout cela finisse bien. Il s’approcha de la taverne et y rentra, la jeune femme était toujours là, occupant sa place. Quand elle aperçut sa fille, elle se leva folle de joie et se précipita sur elle pour l’enlacer. La scène de retrouvailles déclencha une ovation dans le bar.  La femme releva la tête pour le regarder dans les yeux.


" Merci, merci infiniment ! Je ne sais pas comment je pourrais vous montrer toute ma gratitude, de simple mots de ne suffiraient pas ! Je… Je… "

Elend lui fit signe des mains pour la faire comprendre qu’il n’attendait rien d’elle. Il n’arrivait pas à parler trop gêné par l’attention qui s’était porté sur lui et la jeune femme. Alors qu’il regardait ses pieds afin d’oublier le monde qui l’entourait, celle-ci vint lui déposer un baiser sur la joue puis disparut en passant le battant de la porte. Il rougit à en devenir écarlate et se déplaça tant bien que mal jusqu’à sa place près de la fenêtre. Il mit une ou deux minutes à se calmer puis remarqua le nombre de verres qui se trouvaient sur sa table. Une expression d’horreur se dessina sur son visage, elle était parti sans payer ses consommations !


***

Jason regarda le soleil, celui-ci commençait à descendre, il allait faire nuit dans quatre ou cinq heures. Que faisait-elle ? L’agence l’avait envoyée ici pour une cliente qui semblait un peu trop prudente pour leur première « rendez-vous ». Elle avait fait beaucoup de manière et de secret, tellement qu’il devait prendre contact avec son majordome, ici à l’autel d’Eliosa. Il réajusta son costume en soie bleue, il devait s’assurer de répondre à toutes les exigences de la cliente afin de lui laisser un souvenir inoubliable, enfin c’est ce que disait la charte de l’agence. Il regarda autour de lui, il ne semblait avoir que des touristes ou des gens venant faire une offrande. Cela faisait tout de même une heure qu’il attendait ici, elle était en retard…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête]Pour l'amour d'une mère

Revenir en haut Aller en bas

[Quête]Pour l'amour d'une mère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pour l'amour d'une blonde... [Pv Aaron]
» Rien pour écrire à sa mère...
» [1754] Pour l'amour de ma reine (Angel-Hypnos)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Pour l'amour du forum Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Hélpo-