AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête]Petits meurtres entre proches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: [Quête]Petits meurtres entre proches Mar 16 Juin 2015 - 11:31

Petits meurtres entre proches

Mise en Contexte

10 Ravrök 1248
Galea. Les habitants d’une maison sont retrouvés assassinés. Puis les nouveaux occupants, un mois après. Puis ceux d'après. L'on murmure que c'est l’œuvre d'un dieu qui ne veut pas que les lieux soient habités. A moins que ce ne soit celle d'un petit malin qui ne veut pas de voisin ? Ou celle de celui qui rêve de posséder les lieux et n'a pas réussi à les acheter la fois dernière ?
Consignes

Vous êtes un humain. Par extension, les Liares ne vous voient que comme une petite chose à peine digne de leur mépris. Certains, à cause de l'inconnue que vous représentez, ont peur de vous. Cela peut vous permettre de gagner des informations qui normalement vous seraient cachées.
Considérez je vous prie que le voisin est un homme au ventre rempli par la bière d'une bonne quarantaine d'années, veuf et sans enfant. Il a un caractère de cochon. L'homme qui veut la maison est svelte, assez jeune et visiblement très riche.
Nulle intervention mj n'est nécessaire, bonne chance.


Dernière édition par Cassandre le Lun 22 Juin 2015 - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête]Petits meurtres entre proches Mar 16 Juin 2015 - 19:12

10 Ravrök 1248

Venger mon frère et sa famille. Faites souffrir la salaud qui les a abattu.

Vengeance. Un mot qu'Amrat adorait. Pourquoi ? Parce que c'est souvent à lui qu'on demandait de remplir cette tâche. On ressent toujours de la haine envers celui qui nous prend un proche. Mais combien sont prêt à se salir les mains ? Très peu en vérité. C'est là, que l'assassin rentrait en jeu. Alléger le deuil, tout en laissant la conscience de ses clients tranquille. C'était surtout se voiler la face, mais au moins il ne manquait pas de travail avec ce genre de sentiments idiots.

Pas de cible précise malheureusement. Juste un lieu et quelques explications sur l'affaire. Il allait devoir tirer ça au clair sur place. Préparant un peu de nourriture et de l'eau, le recleyes partit donc en direction de Galea. Ce voyage aurait dû être morne et sans intérêt. Mais la deuxième nuit, alors qu'il dormait à la belle étoile, des créatures sauvages s'attaquèrent à lui. Réveillé en sursaut, Amrat se défendit tant bien que mal. Au bout de 5 minutes, ses ennemis disparurent, aussi rapidement qu'ils étaient arrivés. Il n'était heureusement pas blessé, par contre sa nourriture et ses bottes avait disparut .... surement des foutus rhajacks. Fallait que ça tombe sur lui ... La suite de son trajet fut longue et pénible. Faire 45 jours de marche, avec pour seul protection des feuilles et herbes à ses pieds, n'est pas des plus confortables. Le 10 Ravrök 1248, il arriva enfin à la ville Galea, en plein territoire liares. Tout le monde le dévisageait. Était-ce à cause de son origine humaine, ou de ses pieds tellement couvert de cloques et coupures qu'ils ne ressemblait plus à rien. Amrat se rendit rapidement en boutique pour y acheter des chaussures et de la nourriture. Ce mois et demi a manger des plantes et, de temps en temps, du gibier, l'avais laissé affamé. Il trouva une épicerie dans l'allée centrale. En entrant dans la magasin, il vit le gérant le regarder de haut. Les humains ne sont pas encore très appréciés dans le coin.

"Que veux-tu mendiant, lança le liare en souriant. On ne fait pas la charité ici."

Le recleyes s'approcha en soupirant. Il déposa une bourse remplie de pièces sur le comptoir et commanda une paire de chaussures et de la nourriture. Le marchand regarda la bourse et vérifia, deux fois, si l'argent contenue dedans était vraie. Il apporta finalement ce qui était demandé, sans un mot, et demanda au client de partir. Amrat paya l'addition, sortit et enfila ses nouvelles chaussures avant de se rendre au lieu indiqué par le commanditaire.

La maison était assez éloignée de la ville. L'assassin ne trouva rien d'étrange en la fouillant. Il décida d'aller voir le fameux voisins pour obtenir des infos. L'autre demeure était assez proches ... un peu trop même. Pourquoi ces deux maisons sont aussi proches alors que la suivante est à un bon kilomètre?! Amrat arriva devant la porte et toqua. L'homme pourra peut être l'éclairer sur cet étrange agencement.

Il fallut une minute pour que le propriétaire des lieux n'arrive à sa porte et ne l'ouvre. Le colosse devait atteindre les 2 mètres de haut. Il empestait l'alcool et semblait ivre alors qu'il n'était même pas midi. Il semblait agacé de voir un humain devant son domicile. Le recleyes se présenta comme étant intéresser par la maison. Son interlocuteur ne l'écoutait qu'à moitié. Il désirait simplement retourner boire ... ou dormir... ou les deux. Qu'un humain vienne l'emmerder à un moment aussi important l'énervait. Le liare avala goulument une gorgée de bière avant de lancer : "M'en fous, faites ce que vous voulez, mais si vous revenez m'emmerder je vous tue". Sur ce, il claqua sa porte, laissant Amrat quelque peu abasourdis. L'humain s'apprêtait à retourner en ville pour en apprendre plus quand une silhouette attira son attention. Un autre liare furetait près de la maison où les meurtres ont eu lieu. L'assassin s'approcha de l'individu. En le voyant arriver, l'homme se rapprocha et lui proposa son aide. Il était assez jeune, 20-30 ans, et portait des vêtements de grandes qualités. Il travaillais des le commerce et semblait assez familier à traiter avec du humain. Amrat utilisa la même excuse pour expliquer sa présence ici. Le jeune liare semblait gêné. Apparemment ce bien l'intéressait lui aussi. Le recleyes échangea quelques banalités avec puis pris congé.

Il retourna en ville pour en savoir plus sur les deux individus qu'il avait croisé plus tôt. Mais obtenir des informations fut plus difficile que prévu. Les habitants soit le prenaient de haut, soit fuyaient en le croisant. Alors qu'il prenait une pause dans un bar local, il put en apprendre plus sur la demeure. Deux nouvelles familles ont été retrouvé assassiné pendant son voyage. Il réussis même à obtenir la localisation du nouveaux vendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête]Petits meurtres entre proches Mer 17 Juin 2015 - 18:09

11 Ravrök 1248

Le soleil se levait à peine. Amrat était réveillé depuis longtemps et attendait devant la maison du nouveau vendeur de la scène de crime, un signe de vie. Il avait pu trouver une auberge pour passer la nuit, même si le propriétaire lui avait fait payer la chambre le double de son prix. Foutue liare! L'assassin n'avait qu'une hâte, finir ce travail et rentrer. Cette ville, en plus d'être inhospitalière pour les humains, était une véritable fournaise. Et encore, on est en hiver!

Les volets au deuxième étage s'ouvrirent, et l'occupant entrouvrit la fenêtre. Le recleyes vérifia que personne ne puisse le voir, et utilisa son sort. Transformé en ombre, il longea le mur et passa par l’entrebâillement de la fenêtre.Il reprit forme physique juste derrière le liare, qui cherchait des vêtements dans une commode. L'assassin toussota légèrement, histoire de signaler sa présence. Le liare surpris, se retourna rapidement ... un peu trop. Son dos heurta la commode, lui coupant la respiration. Et cela ne s'arrangea pas lorsqu'il compris qu'un humain était "apparus" dans sa chambre. Ses jambes peinaient à supporter son poids, sa lèvre inférieur tremblait, ses yeux allaient sortir de leurs orbites et sa respirations devint saccadée. Amrat était surpris. Il n'était pas, certes, des plus avenant, mais de là à obtenir un tel résultat sans menaces, ni tortures c'est une première. L'assassin profita de la terreur qu'il insufflait à l'homme  pour lui soutirer des informations ... ce qui ne fut pas bien difficile.

Une heure plus tard, le recleyes sortit de la maison de la même manière dont il était entré. Il avait préparé un plan avec le vendeur, après l'avoir convaincu qu'il n'était pas un démon, et n'avait plus qu'à patienter. Les meurtres avaient lieu la nuit même où le logement venait d'être acheté. Amrat avait demandé au vendeur de propager des rumeurs, à qui voulait l'entendre, qu'un vieux liare venait d'acquérir le bien et d'y emménager. Le tueur, pensant avoir à faire à une cible facile, n'hésiterai pas à réitérer son crime. C'est là que le piège se refermerai sur lui. L'assassin avait promis de le remettre à la justice ... promesse qu'il ne tiendra pas, ces ordres étaient prioritaires après tout.

Il avait pu en apprendre plus sur les suspects. Ils étaient deux, et d’ailleurs, il les avaient déjà rencontré, la veille, en inspectant les lieux. Le meurtrier présumé est donc, soit l'ivrogne, nommé Darek il serait veuf et peu apprécié par toute la ville. Soit le fameux hommes d'affaire, Lamos, connu pour ses méthodes ... agressives, lorsqu'on parle d'argent.

La journée avait à peine commencé, mais il devait se dépêcher de réunir certaine fourniture pour le jugement.


Dernière édition par Amrat Saralonde le Lun 22 Juin 2015 - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 25

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête]Petits meurtres entre proches Ven 19 Juin 2015 - 23:54

12 Ravrök 1248

L'homme commençait à se réveiller. Tout était flou, informe, obscur. Une douleur terrible derrière la tête l'empêchait de se concentrer. Il fallut presque 5 minutes, avant que sa vision ne se stabilise. La pièce était grande, mais vide. Les quelques rayons du soleil qui passait à travers les planches, clouées aux fenêtres, lui indiquait que le jour était déjà levé. Depuis combien de temps, était-il évanoui ? Minimum huit heures, ça c'était sur. Plus ? Une boule de chiffon avait été placé dans sa bouche, et était maintenu par une corde. Des chaines l'emprisonnait contre une poutre, au centre de la pièce. La position n'était pas très confortable. La porte derrière lui s'ouvrit. On semblait faire rouler quelque chose d'assez lourd dans sa direction. Un homme, habillé tout de noir, passa sur sa droite. Ce dernier roulait belle et bien un tonneau, remplie de liquide semble t-il. Le prisonnier, furieux, gesticulait comme pour charger son agresseur. Les chaînes étaient solides et ne semblaient pas prêtes à céder.

Amrat remit le tonneau droit. sa victime semblait avoir repris connaissance. C'est tant mieux ! Il sortit de sa cape une longue dague effilée.

"C'est comme ça qu'on souhaite la bienvenue chez toi, lança t-il."

L'assassin balança le couteau près du liare, la lame se ficha dans le plancher en bois facilement.

"J'ai été envoyé par la famille des premières victimes, tu dois t'en souvenir ? commença le recleyes. Disons qu'ils ont peu appréciés que l'un des leurs soit assassiné. En plus, t'as pas mal salopé le travail d'après ce que j'ai entendu dire."

Alors qu'il finissait sa phrase, Amrat fit sauter le couvercle du tonneau, révélant une belle eau parfaitement claire.

"J’espère que tu vas apprécier, j'ai mis un temps fou à en trouver autant, le taquina l'assassin"

Il partit chercher une petite boite devant la porte d'entrée. Il la déposa sur le sol, à coté du tonneau, et l'ouvrit. Le contenu fut déposé au sol, un verre vide, une petite pipette et un tube d'une dizaine de centimètre avec un entonnoir fixé au bout. Le liare ne cessait  de s'agiter. Amrat commença avec le verre, qu'il remplit d'eau, et versa le contenu dans les bottes du pauvre homme. On est plutôt heureux que nos chaussures soient imperméables, mais le prisonnier fut l'un des rares à maudire qu'elles ne soient pas trouées. Une légère odeur de viande pourris emplis la pièce. A force de bouger, l'eau finit tout de même à s'échapper. Étrangement, le liare n'était pas calmer pour autant.

Cette fois, l'assassin s'arma de la pipette. Elle ne pouvait contenir que six gouttes d'eau, mais c'était suffisant. Attrapant une des cornes de sa victime, il l'obligea à pencher la tête en arrière. Voyant les gouttes dirigées vers ses yeux, le guerrier du feu ferma instinctivement les paupières qui, en entrant au contact du liquide, émirent un léger bruit et laissa échapper une douce fumée. Ne pouvant garder ses yeux fermés à cause de la douleur, le liare n'eut d'autres chois que de les ouvrir avant que deux autres gouttes ne tombèrent dans chaque œil. Le recleyes lâcha immédiatement la tête qui commençait à bouger dans tous les sens. Les jambes semblaient, elles aussi, combattre un ennemis invisible. Les chiffons empêchaient tout hurlement de passer, seul de petits bruits étouffés parvenaient à se faire entendre. Qu'un liquide si commun puisse créer de telles douleurs étonnait, et amusait, l'assassin.

Après quinze minutes de souffrance le liare était de nouveau "calme". Il suait à grosses gouttes, respirait rapidement ... mais bougeait moins. A la place de ses yeux, deux bout de peau cloquée lui donnait l'apparence d'un monstre sortit d'un cauchemar.

"Bon, il est temps d'en finir mon cher."

Sur ces paroles, Amrat empoigna le tube et commença à enlever les chiffons qui obstruait la bouche. Avant que sa victime ne put émettre le moindre son, il enfonça le tuyau dans la bouche. La tête se pencha de nouveau en arrière, réflexe pris par le corps pour éviter de couper la muqueuse. Le recleyes prit le verre, le remplit d'eau et versa le contenu dans l'entonnoir. Le liare, comprenant le danger, tenta d'évacuer l'eau en expirant de toute ses forces. Effort bien vain, le liquide ne tarda pas à s'engouffrer dans l'estomac. Une effroyable odeur s'en échappait, alors que la victime était prise de soubresauts de plus en plus violents. Après avoir versé le contenu d'un cinquième verre dans le tube, Amrat posa le verre au sol et commença à remettre le couvercle du tonneau.

Ce dernier était à moitié vide. L'assassin le referma et le souleva pour le poser sur la structure métallique. Ce que le liare avait, en effet, pas eu le loisir d'observer. Une structure tout en fer avait été spécialement mise au dessus de lui. Servant à accueillir un tonneau, elle n'était composé que de quatre pied et un petit grillage, où le container reposait. Quand tout fut en place, le bois fut percé, laissant s'échapper le liquide ... goutte après goutte, juste sur le pauvre homme. L'eau déjà ingurgitée aurait du le tuer dans quelque temps ... mais hors de question d'en gaspiller.

Amrat se dirigea vers la sortie. Son devoir était accompli, ce n'était plus qu'une question de temps. Il quitta le domicile, sans se retourner, et commença à se diriger vers le centre ville, histoire d'acheter quelques fournitures pour le trajet du retour. Alors qu'il passait devant le domicile du voisin, l'ivrogne l'interpella, sa bouteille de bière à la main.

"Alors, vous les avez vengé", lui lança le liare de sa voix roque.

Stoïque, l'assassin fixa quelques secondes son interlocuteur.

"Vous verrez demain", répondit t-il simplement, avant de repartir.

Il allait devoir éviter Galea pendant un petit moment. Lamos était apprécié et sa mort ne restera pas impunis. Bah ! pas comme si les liares viendrai chercher le meurtrier à la tour sombre non plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête]Petits meurtres entre proches

Revenir en haut Aller en bas

[Quête]Petits meurtres entre proches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petits Jeux Entre Nous [ Pv Prioritérement avec Boule Tigrée mais sinon LIBRE]
» Petits arrangements entre amis [Shirogane Imari]
» Quoi de mieux que des petits potins entre amies ~Lily & Kaylee
» (x)Petits jeux entre amis [pv laryssa]
» Petits jeux entre amis (PV Ambre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Liares :: Le Mont Torgern :: Galea-