AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rira bien qui rira le dernier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Voleuse

Messages : 582
Xp's : 1079
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 20
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Ouverte à toute proposition !
MessageSujet: Rira bien qui rira le dernier Mer 10 Juin 2015 - 14:35


Rira bien qui rira le dernier

Winter C. Eliwën with Shiva Frostheart

26 Daeymo 1247. 18ans. 239mois. 6692jours, précisément, que je suis née. Et pourtant, qu’est-ce que j’ai vu du monde. Rien. Toujours rien. Encore rien. Je ne suis qu’un poisson qui nage dans un immense bocal sans voir ni savoir ce qu’il y a ailleurs. A l’extérieur. Dehors. Loin ! Et autour de moi, d’autres poissons qui nagent et répètent à qui veut l’entendre que la Mer est le meilleur endroit de Madelle, contrée de la vie, de l’autonomie et de l’indépendance ! Soit. Mais vous, poissons qui nagez, n’êtes que des Héléos comme les autres. Avec un discours différent, certes. Mais bon, ce ne sont que des paroles ! Mais il y en a d’autres. D’autres qui ne font pas que parlez et qui, à leur manière, montrent leur différence. Ce sont eux que je veux voir ! Ils vivent dehors, à la surface ! Je ne sais même pas comment ils font pour ne pas avoir envie de regagner la mer. Moi, c’est eux à qui je veux parler. Je suis sûre qu’ils sont bien plus intéressants et intelligents que les hommes que j’ai rencontré jusque-là !

Me voilà donc, à la limite de la terre ferme qu’ils habitent, à me demander ce que je vais bien pouvoir leur dire, comment je vais pouvoir les aborder. Je prends mon courage à deux mains et pose mes mains sur la banquise. Une chanson me vient immédiatement à l’esprit. Elle parle de courage de voyage, et elle franchit mes lèvres alors que je regarde avec effroi mes mains se couvrir lentement, très lentement d’une seconde peau, comme une onde remontant vers mes épaules. Je la regarde, effarée et hésite à retirer ma main. Un couplet, lointain, envahit petit à petit mon esprit.

♪Nage, nage petit poisson,
Inconsciemment, nous te guidons.
Nage, nage petit poisson.
Nous c’est sur terre que nous vivons ♫

Un air humain sûrement. A moins que ce ne soit les Héléos qui marchent qui ne l’aient créé. Moi aussi, je veux voir ce qu’il y a sur la terre ferme ! Je me hisse sur la plage et ouvre de grands yeux. Tout d’abord en voyant mes voiles disparaître sous cette peau ‘artificielle’ puis à nouveau en découvrant les Héléos devant moi. Ils n’ont pas d’écailles ! Je me lève et fais quelques pas hésitants. Non décidément ça n’a pas l’air de vouloir s’effondrer sous mon poids. Je souris et regarde les gens passés. Ils ne font pas attention à moi et vaquent à leur occupation de la même façon qu’un héléo sous la mer. Mis à part le détail dérangeant qu’ils ne marchent pas.

En fait, je retire ce que j’ai dit. Une femme me regarde, assise en tailleur à quelques mètres de moi. Elle pourrait être humaine que je ne verrai pas la différence. De longs vagues de cheveux noirs, des yeux qui ont l’air tout aussi noirs de là où je suis. Elle porte une veste ouverte et n’a pas l’air d’avoir froid malgré le vent très frais et les températures exceptionnellement basses pour la saison. C’est une Héléo, obligé ! De toute façon, je ne suis pas sûre qu’il y ai autre chose que des Héléos sur cette partie de Madelle. Je m’approche prudemment et fais comme si je ne l’avais pas remarqué mais la femme continue de me fixer de façon dérangeante. J’hésite à l’aborder mais de toute façon, je suis venue pour parler alors il faudra bien que je me décide à un moment ou un autre ! Je m’avance vers elle et la regarde. Je me sens trop seule, mon courage fléchit. Je ne sais pas y faire avec les autres, elle va se moquer … Pour me donner du courage, j’invoque un lutin de glace qui vient se percher sur mon épaule pour entonner avec moi le second couplet :

♪La terre recèle de merveilles
Va, il n’y a que le courage qui paye
Nage, nage petit poisson
Toi sous la mer tu te morfonds. ♫

Plus j’y pense plus je me dis que c’est cet air qui m’a décidé à venir. Que je ne peux pas faire demi-tour même si mon envie de retourner à la mer me brûle la peau. Ca fait des jours qu’il me trotte dans la tête. Je ne me morfonds pas ! Je prends mon courage à deux mains, vas-y Winter ! Vas lui parler ! Après tout, sans courage, jamais je n’assouvirai ma soif de connaissance toujours plus grande, toujours plus envahissante ! Pourrais-je me contenter toute ma vie d’écouter les récits que me racontent ma mère et les autres Héléos terrés sous la mer ? Je m’approche jusqu’à la rejoindre, m’accroupis, mon lutin accroupit à côté de moi, et ouvre la bouche pour dire la première chose qui me passe par la tête.

- Tu n’as pas d’écaille. Tu es moche.

Oops. A peine ma bouche ouverte, je regrette d’avoir prononcé ne serait-ce qu’un seul mot. Je le savais pourtant que ça allait être une catastrophe ! En fait, je pense ce que j’ai dit. Et je ne regrette pas vraiment de l’avoir dit. Mais là, je ne peux pas vraiment fuir. Et je crois que ça va me retomber dessus. J’hésite à baisser honteusement la tête mais je n’ai pas envie de me défiler, alors je la regarde. A côté de moi, mon lutin de glace recule pas à pas pour se cacher derrière moi. Sage décision sûrement. La chanson qu’il entonne doucement n’est pas aussi vaillante et courageuse que la précédente.

♪ Partout tu causes le malheur
Vante-toi ! C’est bientôt ton heure
Loin de l’eau, tu te meurs
Divine torture pour un pécheur. ♫


Dernière édition par Winter C. Eliwën le Lun 22 Juin 2015 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Ven 12 Juin 2015 - 13:41

   Plage des astres. Point de retour comme à chaque année. Malgré la vie que menait la jeune femme sur le continent en compagnie les humains, depuis maintenant plusieurs années, sa condition d'Héléo la contraignait à retournée dans son élément naturel au moins une fois par an. La mer et son eau salée. C'était une contrainte certaine que la jeune femme n'avait jamais manquée depuis toutes ses années et aujourd'hui, il était temps de se mettre à l'eau !

Ce moment n'était certainement pas le préféré de Shiva, arrivée de bon matin sur la plage, elle faisait face à la mer par ce beau soleil levant quelle pouvait observer à l'horizon. Elle longea la plage sur plusieurs mètres, les pieds dans le sable et les cheveux dans le vent, il y avait pas grand monde à cet instant de la journée.

Shiva avait toujours apprécié l'eau, comme tout bon Héléo, ce serait dommage que quelqu'un comme elle soit allergique à l'eau. Seulement, à force de vivre comme les humains, elle avait fini par en adopter les critères et se transformer en créature visqueuse et verdâtre n'en faisaient pas vraiment partie. La chevalière avait dans l'horreur de devoir prendre sa véritable apparence et cette fois-ci n'allait pas faire exception.

L'heure tournait et la jeune femme ne s'était toujours pas décidé à se jeter à l'eau. Les passants et habitants commençaient à se faire plus nombreux, la journée commençait et il était de plus en plus difficile de se jeter à la mer discrètement, d'autant plus pour une Héléo qui plus est.

Bien que la plage était essentiellement peuplée d'Héléos et qu'au fils du temps les Humains du coin avaient prit l'habitude de croiser des habitants de la mer. Cependant, la jeune femme n'était pas motivée à y aller. Elle s'asseyait donc en tailleur en retirant son épée pour commencer à la polir à même la plage.

Son jeu favori était de deviner qui était où n'était pas de son espèce. La jeune femme avait l'impression de se perfectionner année après année et bien que sans doute des erreurs devaient être faite dans ses intuitions, il était vrai que certains Héléos se fondaient parfaitement dans la masse. Ils étaient à l'aise, familiers avec la terre ferme, bref tout ce qu'il fallait pour faire parfaitement illusion. Peut-être était-ce réellement des Humains après tout ! Shiva se contentait d'observer, jamais elle n'allait vérifier ses intuition auprès des principaux concerné par son jugement. Le jeu était plus drôle pour la jeune femme si le doute persistait.

Une demoiselle s'approchait de la plage en provenance de la mer, ses gestes et attitudes laisser paraître qu'elle n'était pas très à l'aise, son jugement dans la tête de Shiva était fait rapidement. Héléo ! Ou alors une potiche d'Humaine.

La jeune femme observa quelques instants la jeune femme, elle arborait une apparence humaine plutôt réussit, bien plus que la chevalière lors de ses premières transformations, mais c'était il y a des années maintenant.

Le regard persistant de Shiva n'avait pas manqué à la demoiselle qui se sentait observée. La jeune femme ne détourna pas le regard pour autant et se dirigea de manière hésitante sur Shiva.

La jeune femme avait l'air un peu gauche, mais peut-être était-ce l'une de ses premières fois sur terre. En tout cas, sa voie était perceptible, elle chantait une comptine que la chevalière avait sans doute déjà entendu ailleurs. Quoi qu'il en soit elle se dirigeait vers Shiva, accompagnée d'une étrange créature de glace sur l'épaule, c'était maintenant presque certain, il s'agissait d'une Héléo et de la même mer que la chevalière ce qui lui fut esquisser un léger sourire. Comme l'attendait Shiva, la demoiselle fraichement sortie de l'eau s'arrêta à son niveau, s'accroupissant pour entamer les présentations.

Après une brève inspection, la demoiselle prit la parole et d'une façon franche et complètement honnête de sa part, elle m'avoua ses plus profondes pensées. Shiva s'arrêta un instant d'un air étonné sur les paroles de la jeune femme. Puis sa petite créature se cacha derrière elle en chantonnant. Une fois la surprise des propos encaissée, la jeune femme se mit à rire en se mettant sur ses appuis, prête à se relever. Une fois à trois quarts debout, la jeune femme laissa glisser sa main sur le doux visage de l'inconnue en lui répondant chaleureusement. "Mais pourquoi aurais-je des écailles ma jolie ?" L'interrogea-t-elle sans vraiment le faire. Dans la même lancer elle tandit la main à la fraiche demoiselle en observant un peu les alentours d'un air ébahie "Regarde où tu es, ça n'a plus rien à voir avec ce que tu as à connu à présent." Après un bref instant, la jeune femme enchaina. "Du moins je présume."

La chevalière rangea son épée dans son fourreau et commença à faire quelques pas dans le sable en invitant la demoiselle à se joindre à elle. "Aller viens, tu ne devrais pas rester avec des vêtements mouillés comme ça, même si je doute que tu attrapes froid." Lui déclara-t-elle sur un ton d'humour et de manière amicale.

L'Héléo venait tout juste de trouver la manière de reporter sa petite escale dans l'eau, cela lui allait parfaitement. Bien qu'elle n'avait ni vraiment le temps, ni même la patience pour apprendre à un bébé comment respirer, Shiva se servait de la situation de la demoiselle pour échapper encore un peu plus à sa corvée en essayant d'aider la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voleuse

Messages : 582
Xp's : 1079
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 20
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Ouverte à toute proposition !
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Lun 15 Juin 2015 - 23:52

J’avais peur d’y être allé un peu trop fort mais l’air étonné disparaît promptement du visage de l’Héléo en face de moi. Elle n’a pas l’air méchante et m’abreuve de sourire et de gentilles paroles. Sa question me déroute cependant. Pourquoi aurait-elle des écailles ? Et bien, parce que c’est une Héléo pardi ! Je trouve ça si étrange cette peau qui nous recouvre lorsque nous remontons à la surface ! Elle me tend la main, que je saisis pour me relever. Elle continue dans sa lancée sans se demander si j’avais ou non envie de répondre à sa question.

- Regarde où tu es, ça n'a plus rien à voir avec ce que tu as à connu à présent… Du moins, je présume.

Ca, c’est le moins que l’on puisse dire ! Je ne connais que la mer et la Glace ! Chez moi, les Héléos ont des pattes palmées, des écailles, des voiles pour une partie, des vêtements qui n’en sont pas et ils nagent. Alors bon, une Héléo qui marche, a une peau, une épée et des vêtements qui me paraissent refléter la richesse et la noblesse : bien qu’elle soit vêtue de noir et de rouge et non d’or et d’argent, cette femme a des habits qui paraissent épais et doux au toucher. Pas trop élimés, quoi que … Je ne sais pas et mon ignorance m’énerve. J’ai tant de choses à apprendre ! Je suis tellement ignorante que je n’arrive même pas à juger ce qui se trouve devant moi !

Lorsque la jeune femme se met à avancer dans le sable, j’hésite à la suivre. Je pense qu’elle le remarque car elle m’invite immédiatement à la rejoindre. Je m’avance sur ces talons. Je suis tellement absorbée par les grands bâtiments devant moi que je ne remarque même pas qu’elle s’est remise à parler. J’essaie de raccrocher les wagons pour ne pas paraître froide et distante mais je n’entends que la fin, où elle me dit que je vais attraper froid. Ça m’étonnerait ! Je viens de la Mer de Glace ! Les températures de là-bas sont bien plus basses que celles d’ici, même alors qu’une brise fraiche fait jouer mes maigres vêtements ! Cependant, je la suis.

Nous rejoignons les étals des marchands, tous plus beaux, plus colorés, attirants. Je suis subjuguée. Mes oreilles sont agressées par les cris des marchands, mes yeux attirés par tous les tissus colorés et mes autres sens sont envoûtées par les flaveurs des aliments et épices qui prennent place sur les étals. Je suis la femme comme je peux dans la foule et elle me mène devant des montagnes de tissus derrières lesquels se cache une petite dame rabougrie et ridée. Je regarde les étoffes, toutes plus belles que les autres. L’une d’entre elle, noire, m’attire. Le tissu n’a pas l’air d’être de la très très bonne qualité mais il est épais et doux. Cela doit être de la feutrine car un bon nombre de peluches blanches y sont agrippées. Etrangement, c’est cela qui m’attire. Ces moutons de poussière m’évoquent le givre qui recouvre tout ce qui se trouve à portée. Je soulève le tissu pour le tenir devant moi. Cela semble être une longue robe noire avec une ample capuche à l’arrière. Des dentelles ornent le décolleté ainsi que le bas des manches. Je replie le vêtement du mieux que je peux et le repose. Il est superbe mais je n’ai pas d’argent. Je ne pensais pas m’approcher de la ville vraiment et encore moins des marchands. Autour de moi, des robes semblables aux couleurs plus chatoyantes m’attirent aussi. Bleu ciel, azur, ou encore très pâle comme un saphir qui aurait été terni par les ans. Cette dernière m’attire particulièrement.

La femme à côté de moi regarde aussi les étoffes. Elle ne dit rien pour le moment, ou si elle a parlé, je ne l’ai pas entendu dans le brouhaha environnant. Je la détaille. C’est bizarre de la voir devant un étalage semblable. Elle n’a rien de féminine et je la verrai plus à sa place devant une armada de coutelas et d’aiguillons ! Je me demande comment elle en est arrivée là. Elle m’évoque, dans sa façon d’être, plus un humain qu’un héléo. Notamment lorsqu’elle s’étonne que cela me perturbe des gens sans écailles ! Une unique question franchit mes lèvres ; ma curiosité me perdra :

- Que fais-tu exactement ?

Bon, une fois posée, je me rends compte que ma question est très vague. Peut-être parce que milles autres questions bourdonnent dans ma tête, impatiente d’être posées à leur tour ? J’hésite à préciser. Si je précise elle sera obligée d’ignorer mes questions ou d’y répondre. Si je ne précise pas, elle est libre de la comprendre comme elle le souhaite, ou de ne pas comprendre. J’aimerai savoir tant de choses ! Son prénom pour commencer. Pourquoi elle est ici ? D’où vient-elle ? A-t-elle vu le monde des hommes ?  (bien que cette question ne rentre pas tellement dans mon interrogation au présent, je doute qu’elle en vienne donc spontanément à y répondre) Et puis aussi, qu’est-ce qu’elle fait ici, devant un étal de robes qu’elle ne mettra jamais, à me regarder baver devant des tissus que je n’ai pas les moyens de payer. Néanmoins, je précise un tout petit peu ma question, au moins pour ce que je voudrais absolument savoir.

- Et comment t’appelles-tu ?

Je baisse la tête, gênée. Mais bon, j’aimerai tout de même savoir le nom de cette femme gentille. Chez les héléos, nous pouvons demander à n’importe quelle personne comment elle s’appelle. Cependant, je ne sais pas s’il y en est de même chez les humains et je ne sais pas non plus quels us et coutumes cette femme, qui semble à mi-chemin entre deux mondes, respectent.


_____________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Jeu 18 Juin 2015 - 16:55

La jeune femme qui venait de sortir tout juste de la mer était sans aucun doute une Héléo, de glace qui plus est. Son petit lutin pouvait en attester et la chevalière ne pouvait qu'avoir des souvenirs de nostalgie envers son peuple.

Elle qui semblait confuse et déboussolée finit tout de même pas suivre Shiva, elle l'emmena auprès de la civilisation et au beau milieu des humains. Shiva ne savait pas si c'était la première fois ou non de la demoiselle, mais elle se doutait que c'était l'une de ses premières visites sur le continent.

La chevalière l'emmena voir différents marchands, elle qui était à l'aise depuis des années sur la terre des Hommes farfouillait un peu partout à la recherche de la perle rare. Elle passa du temps devant plusieurs étalages de tissus, à la recherche de différents vêtements, t-shirts, jupes, robes... La jeune femme prenait vraiment ça à cœur. Cela lui permettait au moins de ne pas avoir à penser qu'elle devra prochainement reprendre sa forme originelle, telle que Mère Nature l'avait créé. C'était un échappatoire amplement suffisant pour l'Héléo pour se prendre au jeu.

La jeune femme regardait à plusieurs reprises la demoiselle encore trempée, elle voulait s'assurer de sa taille et de ses courbes. Ses vêtements collant à la peau à cause de l'eau aidaient suffisamment pour trouver quelques tissus à sa taille. Mais la jeune Héléo l'interrompu dans son shopping pour lui demander ce qu'elle faisait.

Shiva ne fut pas surprise par la question et sorti une robe de l'étalage pour la tendre devant le corps de la jeune adulte pour la visualiser dedans avant de lui faire un sourire en coin. "Et bien, je te choisis des vêtements ça se voit pas ?" Lui répondit-elle sur un ton chaleureux.

Elle lui demanda ensuite son nom, la chevalière lui mit la robe dans les bras avant de se retourner pour inspecter de nouveau les étalages du marchand. "Je suis Shiva, et toi jeune demoiselle ?" A peine la réponse donnée par Shiva qu'elle fit signe au marchand d'emmener la dame procéder à l'essayage. Celui-ci s'exécuta en emmenant l'Héléo par le bras dans une de ses cabines en tissu.

Shiva resta quelques instants supplémentaires auprès des tissus et partie ensuite voir le résultat de sa trouvaille sur la jeune demoiselle. La chevalière s'était pointée devant la cabine avec une multitude de vêtements en tous genres. Ses bras étaient chargée et c'était à peine si on voyait encore le haut de la tête de Shiva. Elle attendit que la jeune dame sorte de son premier essayage avant de se mettre pousser un petit rire et de présenter les dizaines d'articles qu'elle avait dégotée.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voleuse

Messages : 582
Xp's : 1079
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 20
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Ouverte à toute proposition !
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Lun 22 Juin 2015 - 0:43

- Je m’appelle Winter. Tu peux m'appeler Win' si tu préfères !

J’ai à peine le temps de prononcer ces mots et de rougir -étonnée qu’elle me parle si gentiment- que me voilà précipitée dans un monde qui n’est pas le mien ! Des vêtements de partout et cette « Shiva », comme elle dit s’appeler, qui me fait trimballer dans tous les sens ! Elle me fourre des étoffes dans les bras et me ‘donne’ à un marchand qui me tire comme un chaton en laisse jusqu’à un endroit où je serai cachée pour essayer. Quel est donc ce bordel ? C’est moins compliqué sous l’eau ! Je mets un vêtement devant moi -un peu comme l’a fait l’autre héléo sur moi un peu plus tôt- et c’est largement suffisant ! Certes, c’est différent. Les vêtements sont tellement amples qu’il n’y a pas besoin de passer des heures à les essayer pour savoir s’ils nous vont et dans les quelques magasins où je vais les vendeurs sont assez sympas pour me laisser le changer s’il n’est pas à ma taille. Ça a l’air bien plus compliqué ici ! Et alors que je n’ai même pas eu le temps de chercher à comprendre pourquoi Shiva cherche à me choisir des vêtements, la voilà à ma cabine, m’amenant littéralement une montagne de vêtements.

Je la fixe et soupire devant l’ampleur de la tâche -d’une difficulté inouïe !- qui s’impose à moi. Mais j’essaye néanmoins chaque habit avec enthousiasme car même si je déteste le contact du tissu sur ma peau humaine -sensation très étrange et nouvelle, bien différente de celle qu’apporte le contact des étoffes légères  de la mer- j’adore essayer des robes et des tenues. Je commence à m’y faire et petit à petit, j’oublie toutes ces sensations gênantes pour me consacrer entièrement au vidage des étalages du marchand. Shiva et moi lui donnant un boulot monstre ! Tandis qu’elle met sens dessus dessous l’étal qui donne sur la rue, j’essaye tout un tas de robes que je remets au vendeur sans forcément prendre le temps de replier. Le pauvre court partout pour nous satisfaire mais, inlassables et enthousiastes, nous continuons de le harceler. Je garde à côté de la cabine quelques affaires qui me plaisent. Après quelques allers-retours, je ris et propose à Shiva de choisir parmi notre pré-sélection.

Les robes sont superbes ! Je n’ai pas beaucoup d’argent et je ne pourrais pas tout acheter mais je pourrais en moins en prendre une voir deux si j’harcèle le marchand assez longtemps pour qu’il me fasse un prix ! Celles que je préfère sont noire, bleu ciel, rose pâle -étrangement cette couleur m’attire bien qu’elle ne soit pas présente pour l’instant dans ma garde robe-, blanche et grise. Une violette foncé aux reflets mauves également. Aucuns froufrous pour moi ! Cependant, dentelles, brodures et décolletés sont au rendez-vous. Je les réessaye sous l’œil critique de ma conseillère-mode et attend son verdict. Alors qu’elle me détaille, je lui demande :

- Après, on refait le tour pour toi ou tu as déjà trouvé ton bonheur ?

Le soupir exténué du marchand -qu'il espérait sûrement discret- me fait sourire. Je me trompe peut-être mais je suis sûre qu’à force d’avoir de jolies choses dans les mains, Shiva a sûrement déjà dégoté quelque chose à son goût. Cependant, je la vois très mal avec une robe, elle qui porte une veste et une épée ! Je la verrais beaucoup mieux faire les soldes de cotte de maille !


_____________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Lun 10 Aoû 2015 - 17:37

Cet enfant se laissait prénommer Winter… Quelle jolie nom qui lui allait à ravir, pensa Shiva en lançant un petit sourire à sa congénère. Très vite, L’héléo fraîchement sortie de l’eau se prêta au jeu en enfilant tenue sur tenue sous l’œil critique et avisé de la chevalière. Tout semblait lui aller à ravir, même si parfois les assortiments sortait de l’ordinaire, cela avait tout de même un certain charme.

Alors que Winter invita en quelque sorte Shiva à la rejoindre, elle s’empressa de se lancer elle aussi dans l’essayage de vêtements. Etant chevalière par vocation, elle était femme avant tout ! Et ayant toujours fait plus ou moins attention à elle, L’Héléo voyait là une occasion en or pour se retrouver un peu sous ses formes qui savent faire fantasmer les hommes.

Le pauvre marchand devait faire preuve d’une rapidité remarquable pour apporter les vêtements, le rattraper quand ils étaient jetés, les replier puis les ranger ou les mettre de côté. Le pauvre peinait à suivre la cadence de deux femmes en furie !

La bonne humeur était au rendez-vous, Shiva ne s’était pas senti aussi femme depuis des mois et se redécouvrit sous un autre jour. Ses choix étaient toujours de bon goût malgré le peu de temps dont elle disposait pour prendre soin d’elle, sur ce coup, on aurait presque pu la confondre avec une courtisane.

Alors que l’essayage se terminait doucement, un tas de vêtement avait était laissé sur le côté par les bon soins de ce cher marchand qui semblait exténué. Alors que la jeune femme était face à un dilemme pour faire un choix, elle regarda avec des yeux doux et aguicheur le marchand en lui tendant une poigné de pièces qui représentait à peine quelques dizaines de Madéas en s’adressant à lui : « On va prend le tout chouw’ » Accompagné d’un petit clin d’œil et d’un caresse de l’épaule au passage. Aussitôt la jeune femme prit la moitié de la pile de vêtements en laissant le soin à Winter de prendre le reste.

Shiva partie de la boutique en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Le temps que ce vieux marchand tout émoustillé et essoufflé s’aperçoit qu’il manque neuf dixième de la somme, les deux jeunes femmes seront déjà trop loin pour lui ! Du moins c’est là-dessus qu’elle avait misé.

Mais Winter avait encore tant de chose à voir de cette vie sur la terre ! Alors qu’elle marchait à grande enjambé pour échapper à l’éventuelle poursuite du marchand, elle se tourna vers la jeune Héléo de glace d’un air amusée : « Hey dis ! Tu as faim ?! »


Dernière édition par Shiva Frostheart le Dim 25 Oct 2015 - 11:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voleuse

Messages : 582
Xp's : 1079
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 20
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Ouverte à toute proposition !
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Mer 19 Aoû 2015 - 19:03

Chaque affaire était plus belle que la précédente ! Et Shiva ! Elle était superbe dans chaque vêtement, chaque étoffe la mettait en valeur -d’une façon toujours différente mais toujours harmonieuse. Si j’avais été un homme plus vieux, j’aurais sans aucun doute succombé à son charme mais, dans ma condition actuelle de gamine, je me contente de la trouver sublime. Le marchand lui par contre, rempli tout à fait les conditions d’homme plus vieux avec ses cheveux grisonnants ! Et il la regarde d’ailleurs avec des yeux pétillants d’admiration et d’envie. Berk ! Je ne voudrais absolument pas savoir ce qu’il y a dans sa tête à ce moment précis ! Lorsque Shiva commence à lui donner des surnoms et à le caresser la joue, je commence à me demander si je ne ferai pas mieux de déguerpir avant que ça ne tourne mal. Mais l’Héléo se contente de le payer avant de s’en aller en de grandes enjambées, la moitié des vêtements dans les mains. Je passe devant le marchand à l’air béat qui me dégoute et choppe l’autre moitié -qui est si haute que je peine à voir où je mets les pieds- et tente de la rattraper. Quelques mètres plus loin, je lance un regard en arrière pour vérifier que je n’ai rien oublié et constate que le vieux bonhomme a perdu son sourire niais et froncé les sourcils comme si quelque chose ne tournait pas rond. C’est alors que je remarque qu’il fixe intensément les pièces dans sa main droite. Je fronce les sourcils à mon tour : comment se fait-il que ce soit si peu cher ? Je me retourne pour rejoindre Shiva qui marche toujours plus vite et un sourire s’épanouit alors sur mes lèvres : mon petit doigt me dit qu’il n’y avait pas tout à fait la somme. Mon sourire s’élargit alors que l’excitation m’envahit. J’accélère et rattrape l’héléo.

Et dire que je viens de participer à un vol -sûrement prémédité- et que je ne me suis rendue compte de rien ! Intérieurement, j’éclate de rire. Cette sensation d’être en dehors des clous est tout à fait grisante ! Et je ne regrette absolument pas d’avoir mis les pieds sur la plage ce matin. Shiva aussi aborde un grand sourire, que je remarque alors qu’elle se tourne vers moi pour me proposer d’aller manger un morceau. Je souris, évidemment que ça m’irait ! Cependant, une question me turlupine et je la pose en riant à moitié -tant et si bien que je me demande si elle comprend ce que je dis- :

« Carrément ! On va payer cette fois ? »

Pour un peu, je lui tirerai la langue, mais j’ai beaucoup trop de respect pour cette femme qui me fait découvrir une facette du monde sur laquelle je n’aurai jamais osé marcher. Et je ne voudrais pas passer pour une gamine immature ! Je me demande s’il y encore beaucoup de choses qu’elle pourrait me montrer et qui sont hors de l’ordinaire et si grisantes et dont je ne soupçonne même pas l’existence !


_____________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Dim 25 Oct 2015 - 11:38

Légèrement surprise par la réponse de l’intéressée, Shiva ne put s’empêcher de maintenir son sourire amusé tout en gardant le pas vif et rapide : « Evidemment, quelle drôle de question. » Lui répondit-elle en esquissant un clin d’œil à l’attention de la jolie jeune femme.

Après quelques bonne dizaines de mètres parcourut à la limite de la course à pied, la distance qui séparait les jeunes femmes au vieux marchand était plus qu’acceptable, la chevalière reprenant une marche lente et délicate au milieu de nombreux passants : « Bon, et si on allait se le manger ce steak ! » Demanda-t-elle à Winter en désignant une auberge un peu cossue.

Sans attendre de réelles réponses de sa part, l’Héléo avait déjà presque un pied dans l’établissement. Loin de là l’intention d’inciter en forçant le pas à Winter, mais la chevalière avait déjà fait son choix de se remplir l’estomac quoi qu’il en soit.

En entrant, la jeune femme se mit à une table pour quatre, il fallait de la place pour ses récentes acquisitions. Après avoir pris place, la belle pouvait observer un peu le décor de la taverne. Il ne s’agissait clairement pas d’une auberge où on pouvait croiser D’Joe le clodo ivre mort sur un tabouret au comptoir. Non, c’était un endroit d’une toute autre classe.

Un jeune serveur, souriant et propre sur lui apporta une carte qu’il posa timidement au coin de la table. Shiva le remercia d’un mouvement de tête et regarda sa nouvelle amie qui n’avait jamais mis les pieds dans une taverne humaine. Et quel endroit pour une première ! Il fallait bien avouer que tous les établissements de ce monde n’étaient pas aussi fréquentables que celui-là. L’Héléo avait envie de montrer à cette jeune âme pure ce qu’il y avait de plus beau sur cette terre. « Alors, comment tu trouves l’endroit ? » Lui demandait-elle toujours avec le sourire et la bonne humeur.

Après quoi elle attrapa la carte pour la faire glisser jusque Winter. « Tiens, choisie ce que tu veux. » Lui proposa-t-elle sans même y avoir jeté un coup d’œil avant. La chevalière était venue ici pour une seule raison et c’est cette raison qui l’avait poussé à venir dans cet établissement plutôt qu’un autre, elle voulait en manger un ! « Pour moi, ça sera un steak de Denmuys ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voleuse

Messages : 582
Xp's : 1079
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 20
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Ouverte à toute proposition !
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Jeu 12 Nov 2015 - 18:22

Décidément, cette jeune femme me plaît ! Je ne sais pas trop où va me mener sa compagnie mais je la trouve néanmoins plaisante et je me surprends à sourire sans trop savoir pourquoi. Mes yeux papillonnent, dévorant les moindres détails de ce qui m’entoure : les maisons sur pilotis, les nobles péteux qui s’échangent tant de politesses que cela en devient ridicule, les gros et gras bonshommes qui tentent de roter plus fort que leur voisin … Ce spectacle m’arrache d’abord une grimace de dégoût, vite remplacer par un fou rire lorsque l’un d’eux -tentant visiblement de dépasser les limites- se mit à vomir sur la péripatéticienne qui louchait sur sa bourse. Belle belle bourse d’ailleurs ! Bien ronde, bien remplie … Et pas férocement gardée ! J’hésite un instant mais la femme devant moi est déjà en train de rentrer dans un établissement.

L’auberge -ou le restaurant peut-être, je ne savais trop comment appeler cet endroit- était simple, propre et visiblement bien fréquentée. Pas de vils individus vomissant ici ! Je m’assois face à l’autre Héléo qui, toute souriante, me demande mon avis sur le lieu. Hum … Sympathique, agréable, différent de ce que je connais ? Presque luxueux à mes yeux. Et les bourses y sont trop bien gardées ? Arg, il faut vraiment que j’arrête avec cette fixette sur les bourses, ça devient une obsession ! Certes je n’ai pas d’argent mais ce n’est une raison pour me rabaisser à voler. Je prends donc le temps d’étudier les lieux avant de lui répondre. Les poutres apparentes donnent à l’endroit un côté rustique appréciable qui me rappelle que je suis sur la terre ferme. Je n’en demandais pas plus ! Plusieurs tables sont occupées par des personnes visiblement fortunées puisqu’elles portent de belles étoffes et s’empiffrent à partir d’une multitudes de plats. Il y a en a bien plus sur chaque table que ce que les clients ont la capacité de manger ! Mille et un parfums envahissent l’air et je respire longuement pour tenter de démêler ces odeurs. Mais elles sont si nombreuses et moi si peu expérimentée en matière de senteurs terrestres que cette bataille contre les odeurs est perdue d’avance. Je n’ai pas le temps d’aller plus loin dans mon examen minutieux des lieux qu’un joli serveur vient prendre nos commandes. Son uniforme lui va à ravir et souligne à merveille ses … Hum. Non. J’ai dit que j’arrêtais avec cette fixette-là. Je cache mes joues rougissantes derrière la carte que me tend Shiva.

« Pour moi, ça sera un steak de Denmuys ! »

Puis voilà que les deux adultes se tournent vers moi, tous souriants, attendant visiblement quelque chose. Oh ! Ce que je mange peut-être. Je bafouille, m’enfonce dans mon siège pour tenter de disparaître derrière la carte et me rends compte que je ne sais toujours pas ce qu’il y a marqué dessus. Prends une décision, Win, sacrebleu !

« Euh … La même chose ! »

Ben voilà, ce n’était pas compliqué ! Le serveur m’adresse un sourire radieux, s’incline doucement puis s’éloigne et nous remerciant poliment d’avoir choisi ce lieu pour s’arrêter déjeuner. Je suppose que mes joues sont toujours colorées alors je les cache en posant mon visage sur mes paumes. Je jette un coup d’œil à Shiva puis me rend compte que je ne lui ai toujours pas répondu.

« C’est un très bel endroit ! Je ne sais même pas à quoi va ressembler ce que j’aurais dans mon assiette mais je suis sûre que ça sera très bon ! »

Je lui adresse un sourire radieux puis me lance dans la contemplation de ce qui se passe dehors. L’ivrogne baigne toujours dans son vomi, ses voisins se tordent de rire, un marchand tente de vendre son poisson à la criée, un autre proposent des babioles mais ce ne sont pas ces marchands là qui m’interpellent : le marchand de vêtements de tout à l’heure est là, juste devant la demeure et semble chercher quelque chose. Soudain, il se tourne vers moi et j’ai l’impression qu’il me regarde. Il me faut quelques secondes pour réagir et m’allonger sur la table pour disparaître de sa vue.

« Shiva !! Pousse toi de la fenêtre ! Le marchand ! Il est là ! Qu’est ce qu’on fait ? »

Bon pour commencer, ne pas se préoccuper du fait que tout le monde me regarde, l’air de se demander pourquoi je suis couchée sur la table, les deux mains sur la tête. Cela dit, je ne sais pas non plus pourquoi j’ai les mains sur la tête. Je ne sais pas non plus pourquoi j’ai chuchoté parce qu’il ne peut pas nous entendre depuis l’extérieur. Cependant, je continue à chuchoter :

« Je crois qu’il m’a vu ! S’il rentre que fait-on ? »

La peur me fait écarquiller les yeux mais je sens aussi l’excitation envahir mes veines. Et si une grosse bataille éclatait ? Du style épique, héroïque et surtout bordélique nous nous tirerions discrètement comme dans les livres ? Ou alors nous pourrions nous déguiser ? C’est cool de se déguiser non ? Mais pour le moment je ne bouge pas, attendant les instructions de l’Héléo en face de moi. Au fond de la pièce, sûrement là où se trouvent les cuisines, je vois notre serveur apparaître, deux assiettes en équilibre sur un bras. Je me demande ce que je vais faire s’il les apporte d’ailleurs !


_____________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier Ven 5 Fév 2016 - 16:51

* Le comportement de la jeune Héléo était des plus amusant. Elle faisait tellement preuve de curiosité et d’émerveillement que la chevalière eut du mal à croire qu’elle aussi était passée par ce stade il y a plus de trente ans maintenant. A la différence que Shiva n’avait pas eut la chance d’avoir un “mentor” aussi talentueux et prodigieux qu’elle même ! Car si l’histoire raconte que le roi actuel d’Hélia était le premier Héléo à fouler la terre des Hommes, Shiva quant à elle avait une toute autre version des faits. Mais ça, elle le gardera pour elle.

La chevalière se laissa aller, laissant ses bonnes manière là ou elle les avaient ranger il y a bien longtemps. La vie sur terre pouvait paraître étrange et hostile au début, mais très vite la peur et l’angoisse laissaient la place au bien être et à la confiance. Confiance à ne pas accorder à tout le monde, mais ça, c’était valable aussi sous la mer.

Finalement Winter finit par commander la même chose que Shiva, c’était pas plus mal. Le Denmuys était un être vivant exclusivement sur la terre, il y avait peu de chance pour que l’Héléo en ait déjà manger par le passé.

Tu vas voir tu vas adorer.” Lui confia-t-elle une fois le serveur reparti.

Soudainement, la demoiselle se mit à chuchoter en se couchant directement sur la table. Mais qu’est-ce qui lui prenait ? Le marchand ? Celui de tout à l’heure ? Les clients du restaurant se mirent alors à nous fixer d’une étrange façon. Après tout il y avait de quoi.

La main devant la bouche, elle chuchota à son tour à l’intention de Winter : “Allez, relèves toi, on se fait remarquer.” Puis se tourna vers la salle en agitant cette même main d’un air gênée : “C’est rien, c’est rien, elle se sent pas bien, vous inquiétez pas.

Shiva zieuta alors par la fenêtre, les regards des deux individus se croisèrent alors, c’est là que la chevalière avait compris qu’il n’allait pas tarder à rentrer.
Elle refila à sa camarade toutes les affaires fraîchement volés achetés à ce gentil marchand. En se levant de sa chaise, l’Héléo interpella une nouvelle fois son amie d’un air plus sérieux cette fois : “On y va ! ...Si je meurs ici je perds un pari.” Dit elle avec un trait de sarcasme.

Se dirigeant alors d’un pas pressée à la rencontre du serveur qui était en route pour notre table, la brune prit une assiette dans chaque main pour désencombrer ce dernier  “On va prendre à emporter pour cette fois.” Lui avoua-t-elle avec le sourire juste avant de le faire trébucher et d’ouvrir les portes battantes de la cuisine avec son dos pour laisser passer la jeune Winter.

La meilleure solution pour éviter ce foutu marchand moustachu était encore de le semer une bonne fois pour toute. Pour ça le mieux était donc de sortir par la porte de derrière, puis de continuer à travers la ville, là où il n’aura jamais idée d’où venir nous trouver. Pour ça, il nous fallait des forces !” pensa-t-elle aussitôt..

Cette journée était décidément folle en émotions, Shiva engloutissait son steak durant la course après avoir déchargée Winter de moitié. Certes, c’était un repas rapidement avalé et la jeune femme n’avait pas eu le temps de l’apprécier à sa juste valeur, mais c’était néanmoins très nutritif. C’était surement le même cas pour son amie, pour une première fois, elle s’en rappellera...

Shiva s'amusait comme une petite folle, elle souriait à son acolyte alors qu’elles étaient une nouvelle fois poursuivit par le même bonhomme ! Auquel s’ajoutait sans doute le serveur de l’auberge…
En tout cas, elles ne pouvaient pas se permettre de ralentir le pas, le meilleur moyen pour ne pas se faire retrouver par quelqu’un était de ne pas pouvoir se retrouver sois même. C’était en se perdant complètement dans la ville qu’elles arriveraient sans doute à semer ces rabats joies de première catégorie.

C’était un jour spécial pour son amie et elles se retrouvaient toute deux entrain de fuir comme de vulgaires voleuses. La chevalière l’avait embarquée là dedans sans même son consentement, qu’allait être son pressentiment maintenant si elle se faisait déjà chassée par sa faute à peine quelques heures après son arrivée.

Finalement, Shiva était parvenue à son but après une course folle, elle avait perdue tout repères, elle n’était jamais venue dans cet endroit de la ville où tout paraissaient plus sombre, plus triste, plus dangereux… C’était les bas quartier dans quoi Shiva s’était embarquée. La rue n’étaient même pas pavées, laissant place a un amont de boue. Des personnes gangrenés, amputés, mortellement malade et j’en passe étaient dans les rues, sans parler de l’odeur nauséabonde et des regards un peu trop insistants au goût de la chevalière qui commençaient à se poser sur elles...


* HRP :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier

Revenir en haut Aller en bas

Rira bien qui rira le dernier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» « Rira bien qui rira le dernier » | Logan & Caitlyn
» [Jour I] Rira bien qui s'étouffera le premier !
» Eiichiro - Qui vit par le glaive, périra par le glaive.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plage des astres-