AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Représailles familiales (privé: Caleth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Représailles familiales (privé: Caleth) Ven 5 Juin 2015 - 1:48

Saliaroch Caleth, le faire totalement disparaitre.

Ce contrat était bien différent des autres. Premièrement, le coursier n'était pas de ceux avec qui Amrat avait l'habitude de travailler. Deuxièmement, la cible est un Liares. Une courte description lui fut remis, même si cela était surement superflue. Grand, musclé, la peau cendrée, yeux et cheveux de couleurs peu banal; bref, le seul moyen de le rendre plus voyant serais de lui accrocher une pancarte avec marqué "Je suis ici". Seul détail troublant, ses cornes lui ont été coupé.Amrat ne connaissais que peu les traditions et coutumes Liares, la seule chose étant sure c'est que ce peuple est fier son physique et surtout de leurs cornes. Si les siennes ont été enlevé, c'est qu'il avait commis une faute grave ... ou énervé la mauvaise personne. Bref, une mission ennuyeuse mais la paye était bonne, donc pas question de cracher dessus.

Repérer le liares au milieu d'humain ne serais pas un problème si l'on sait où chercher. Pots-de-vin, menaces (suivis de meurtres), Amrat eu quelques difficultés a obtenir des informations valables. Entre ceux qui pensent que les liares sont des démons mangeurs d'enfants, et d'autres qui ont entendus des informations d'une connaissance qui avait simplement perdu sont temps à écouter un poivrot du bar du coin, autant dire que c'était un sacré merdier.
Cependant, plusieurs personnes semblait d'accord sur le fait qu'un marchand itinérant avait récupéré un liare blessé et bannis par les siens il y aurait plus d'un an. Malheureusement, obtenir le nom du marchand ou la ville où il a déposé le blessé fut impossible. Cependant, Amrat eu vent d'une rumeur comme quoi un tanflamm fut aperçu près de Hélpo. Ces créatures sont appréciées du peuple du feu, et c'est la seule piste un tant soit peu valable qu'il est. Il prépara donc rapidement un sac et se mit en route.

Ces 30 jours ne furent pas les plus appréciables pour l'assassin. Marcher en extérieur sous le soleil n'est vraiment pas son activité favorite. De plus, il fut sans cesse obligé de se déguisé pour entrer en ville, sans attirer l’attention, et récupérer quelques denrées.

Le 15 MALIÈR, la ville de Hélpo était enfin en vue. Du moins, c'est ce que conclue Amrat en voyant de légère volutes de fumées au loin. Gravissant en hâte la colline qui l'empêchait de valider son hypothèse, l'assassin tomba nez-à-nez avec un Tòlv au sommet. D'un mouvement rapide, Amrat fit un pas en arrière et sortit ses armes, prêt à combattre. Le Tòlv, se sentant agressé, se leva sur ses deux pattes arrières et poussa un rugissement. La créature devait faire 2m50, sans parler de ses cornes, dépassant chacune d'une vingtaine de centimètre de son crane. L'assassin chercha des yeux un élément pouvant lui servir, car le terrain ne l'avantageait pas. Ses pensées furent bien vite dérangées, lorsqu'il vit l'ours tomber lourdement sur le sol, prêt à charger.


Dernière édition par Amrat Saralonde le Mer 1 Juil 2015 - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Ven 5 Juin 2015 - 13:40


représailles familiales

15 de Malièr 1248 - avec Amrat Saralonde

Loin de se douter des plans exécrables de ses parents le jeune liare avait prit congé aujourd'hui, gracieusement donné par Bard, le patron de l'auberge pour faire un peu courir le Tanflamm qu'ils avaient tous recueillis au final, même si c'était Caleth qui s'en occupait le plus, plutôt attaché à cet animal venant de son pays natal et aussi blessé que lui par ses congénères.

Aujourd'hui, en ce beau temps mais toujours légèrement frisquet pour le liare, il avait donc décidé de sortir, un peu loin de la ville, en forêt, pour pouvoir se balader tranquillement avec son Tanflamm. Il s'était cependant armé, à chaque fois qu'il sortait, l'épée en cristal de feu paraissait grande pour lui mais avec l'entraînement il arrivait à la porter bien que ses coups n'excellaient pas ceux avec son apparence d'origine mais il la maniait avec aisance.

Le Tanflamm lui-même s'était proposé pour porter le petit Caleth, histoire d'arriver plus vite en dehors de la ville, et bien qu'hésitant tout de même il avait fini par accepter car il s'était couché au sol. Peut-être par habitude, du coup ils étaient arrivés beaucoup plus vite que prévu en extérieur. Caleth avait fini par descendre du Tanflamm pour lui laisser de la mobilité. Il se sentait bien dans cette grande plaine, il n'y avait pas grand monde, et malgré qu'il restait sur ses gardes il avait l'impression de pouvoir respirer.

Jusqu'au moment ou, en bas vers la colline il aperçu quelqu'un, se trouvant quasiment au sommet il avait une vue d'ensemble sur une personne dont il n'arrivait pas vraiment à distinguer de trait physique qui avait l'air dérangée par ce qui lui semblait de loin être un Tolv. Il en avait déjà croisé et malgré cette agressivité dont elles pouvaient faire preuve elle n'étaient pas des créatures douées de trop d'intelligence. En pensant cela un sourire en coin ornait ses lèvres, pensant à la manière d'être des liares.

Avant il n'aurait rien fait, il aurait peut-être même observé le comportement de l'humain mais plus aujourd'hui, il dégainait son arme et, tout en courant il sautait sur la créature, la blessant de sa lame, et se servit du corps de celle-ci comme appui pour s'éloigner légèrement. Il l'avait blessé malgré son état et le Tanflamm quant à lui balança un grognement presque territorial, pour le faire fuir tant que Caleth n'était pas directement attaqué.

«  Hey, ça va ?  »

Caleth paraissait plutôt calme, pour un enfant, même en lui demandant comment il allait.





« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Sam 6 Juin 2015 - 0:11

Concentré sur l'ours, Amrat remarqua tout de même un mouvement sur la droite. Un garçon, qui ne devait même pas avoir 15 ans, avait sauté sur le dos de l'animal et utilisé ce dernier comme appui pour se mettre à distance respectable. Il avait réussi à le blesser légèrement, ce qui semblait énerver encore plus la créature. Un tanflamm arriva, lui aussi par la droite, et se mit à grogner, comme pour dissuader le tolv de continuer le combat. Un tanflamm ... et un gamin ?! Amrat se promit de faire la peau aux informateurs qui l'avaient envoyé ici pour RIEN!

L'enfant semblait calme, comme si ce genre de situation lui était familière. Il se permit même de lancer un petit «  Hey, ça va ?  », histoire d'accentuer le coté bizarre de la situation. Le récleyès acquiesça d'un rapide signe de tête. Quelque peu dépité, l'assassin recentra son attention sur l'ours. Ce dernier semblait avoir pris l'enfant pour cible. Profitant d'un moment d’inattention, il parcouru la distance d'un bond et envoya son épée d'estoc vers l’œil de la bête. Son arme fit mouche ... mais la corne de la créature aussi. Son coté gauche brula et il fut éjecté à presque deux mètres de sa position. Il se remit rapidement sur pieds grâce à une pirouette, et tâta machinalement le coté meurtri. Aucune coupure ou blessure ouverte, c'était déjà ça. Par contre, deux de ses côtes furent brisées et une troisième fêlées. Ce n'était vraiment pas son jour. Et pour ne rien arranger, l'ours le prit pour cible et chargea. Heureusement que l'animal était lent et donc facile à esquiver. La douleur l'obligea cependant à lacher une deux ses armes et l'empêcha de se redresser aussi rapidement que d'habitude. Le tolv semblait quand à lui de nouveau prêt à en découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Lun 8 Juin 2015 - 11:32


représailles familiales  

15 de Malièr 1248 - avec Amrat Saralonde

Si on lui aurait dit, Caleth n'y aurait jamais cru. Aider un humain, cela ne lui posait pas de problème il l'avait déjà fait de nombreuses fois en réalité, mais mettre sa vie et son secret à ce point en danger, non. En plus il lui était impossible d'utiliser sa vérité pour ce combat, sous peine de faire savoir qu'il était en réalité un liare. Pourtant cette attitude venait d'être automatique, il s'informait même de la santé de la personne qu'il venait d'aider. Personne qui avait l'air plutôt… Qui n'avait pas envie qu'on le reconnaisse, mais il pouvait aisément le comprendre alors il préférait que cela  n'entre pas en ligne de compte. Il hochait la tête et Caleth se re-concentra donc sur le Tolv.

Lorsque l'ours commençait à foncer sur Caleth l'humain l'attaquait, le blessant à l'oeil mais se fit éjecté un peu plus loin… Mince ! De l'extérieur il n'avait pas l'air blessé mais il remarqua qu'il tâtait ses cotes… Il fronça les sourcils mais se concentra rapidement sur le combat. Ca avait l'air d'aller quand même. Caleth fonça a nouveau sur lui pour cette fois-ci l'entailler plus profondément, mais très énervé le Tolv l'envoya balader contre l'arbre grâce à ses pattes… et il se cogna l'épaule gauche à l'endroit de l'articulation, retenant sa douleur en silence, pas le genre démonstratif non plus.

«  Tss…  »

Le Tanflamm ne restait cependant pas en reste, surtout pas dès que Caleth fut blessé il courrait et sautait sur la créature de tout son poids pour la mordre et la mettre à terre, ses rayures devenant brûlantes et quasi-flamboyantes.

Caleth de son coté en profita pour se reboiter l'épaule en toute délicatesse, tentant de la bouger même si c'était douloureux. Les blessures au combat n'était pas ce qui manquait à son palmarès mais il n'en avait jamais eu contre une créature aussi stupide…




« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Jeu 11 Juin 2015 - 14:06

Le combat tournait mal. Le garçon fut projeté contre un arbre en tentant de blesser le tolv. Aucune blessure n'était visible, mais un os brisé pouvait facilement l'handicaper lui aussi. Le tanflamm pris la relève et le combat devint assourdissant.

Amrat se releva. L'adrénanline lui permettait encore de bouger librement. Le contre-coup, par contre, sera rude. Son arme d'estoc se trouvait par terre sur sa droite. Les créatures se séparèrent. Se faisant face, elles commencèrent à grogner, tentant d'intimider l'adversaire. L'ours n'était qu'à un petit mètre devant l'assassin. Il ne semblait pas l'avoir remarqué, surement trop concentré sur le félin. Profitant de l'inattention de la bête, le récleyes sectionna les tendons des deux pattes arrières. Le train arrière du tolv tomba lourdement au sol. Ce dernier tentait néanmoins de repousser ses assaillant en grognant et balançant sa tête dans toutes les directions. Amrat monta sur son dos, et commença à lui assener des coups d'épée dans la tête. Au bout du cinquième coups, l'ours rendit son dernier souffle, la lame fiché dans son crane.

*Créature de la nature, que ton corps;
Serve et nourrisse, nos enfants de demain;
Ma déesse accueille et chérit ta mort;
Comme une offrande à ses futurs desseins.*


Sa prière silencieuse terminée, Amrat descendit de la bête, ramassa ses armes avant de se diriger vers le garçon. Il s'arrêta à bonne distance, ne souhaitant pas trop s'approcher, et l’interrogea:

"Merci pour ton aide. Pas trop blessé? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Jeu 11 Juin 2015 - 18:35


représailles familiales

15 de Malièr 1248 - avec Amrat Saralonde


Il ne fallait pas énormément de temps à notre jeune liare pour remettre son bras en place. Après tout cela était déjà arrivé et il se contenait malgré la douleur. Il était aucunement question d'afficher un quelconque sentiment de faiblesse. Sa nature faisait très souvent surface lorsqu'un combat débutait. Caleth n'avait assurément pas la manière de penser d'un enfant et donc ne pouvait pas agir en tant que tel ni le paraître, seul son apparence faisait croire à cette fausse réalité et donnait cette impression relativement dérangeante.

Il ne pouvait que trop remercier son Tanflamm, grâce à lui la situation venait de devenir légèrement meilleure, nul doute que son occupation première auparavant devait être de protéger ses maîtres des créatures. Caleth souhaitait s'avancer pour aider son compagnon et l'humain mais celui-ci avait blessé la créature et après de multiples coups d'épée dans le crâne fini tout simplement par périr. Il regardait l'humain, qui semblait être plutôt doué malgré la position dans laquelle il l'avait trouvé.

Le tanflamm se dirigeait vers Caleth, rugissant de contentement de savoir cet ennemi mort il se fit légèrement les griffes avant de se calmer. Posa sa main sur la tête de la bête, haute sur pattes, celle-ci se calma presque instantanément, sans un mot et les rayures sur son dos cessaient d'être brûlantes. Le regard rouge du liare s'attarda ensuite plus sur l'humain qui s'était avancé, sans trop le faire. Se demandant pourquoi une telle distance mais la raison ne pouvait être que la méfiance, alors que d'une manière usuelle, on lui attribuait pas cette aura dans ce corps d'enfant.

«  Il n'y a pas de quoi. Non je vais bien, j'ai déjà remboîté mon épaule. Tu as en revanche prit un sacré coup. Tes cotes ?  »

Le tempérament aguerris et observateur de Caleth lui avait appris à desceller les blessures. Il n'était en rien devin, il avait juste vu la direction de la corne. Ce guerrier ne semblait rien laisser paraître de sa douleur. Il fallait remarquer que le garçon ne l'avait pas vouvoyé sans lui montrer non plus de l'irrespect, s'enquérant simplement de son état. Il l'avait tutoyé, Caleth avait fait de même.






« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Jeu 11 Juin 2015 - 21:06

"Il n'y a pas de quoi. Non je vais bien, j'ai déjà remboîté mon épaule. Tu as en revanche prit un sacré coup. Tes cotes ?"

Amrat acquiesça silencieusement. Ce gamin semblait mieux s'y connaitre qu'il ne le laissait paraitre. Un tel calme et sens de l'observation en pleine bataille, ce n'est pas donné à tout le monde... surtout à cet age. Le tanflamm semblait garder un œil sur l'assassin. Ces créatures sont réputées pour leur inébranlable loyauté. Le garçon était donc bel et bien son maitre.

Alors que le Recleyes pensait à toutes les méthodes possibles pour tuer ses informateurs, ses côtes le ramena brutalement à la réalité. Preuve que les combats en terrain découvert ne sont pas sa spécialité. Sa respiration devint plus difficile et laborieuse. Il était cependant hors de question de montrer le moindre signe de faiblesse. Le retour allait devoir attendre que son corps le fasse moins souffrir. Un bon lit et un repas copieux ne seraient pas de trop non plus. Amrat remercia une dernière fois l'enfant avant de se diriger vers la ville. L'assassin fit quelques pas avant de se retourner et, n'ayant plus rien à perde, demanda:

"Je cherche un liare du nom de Caleth Saliaroch, le connais-tu par hasard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Ven 12 Juin 2015 - 0:11


représailles familiales

15 de Malièr 1248 - avec Amrat Saralonde

L'épaule du liare allait mettre un petit temps avant de guérir, une petite semaine il avait prit sa blessure au plus chaud possible. Cela dit bouger son bras lui était maintenant douloureux et pour une meilleure guérison il lui fallait ne pas trop la bouger bien que son attitude légèrement téméraire n'aidait pas tellement. Malgré la blessure de ses cotes l'homme allait bien. Il prit le soin de le détailler juste maintenant, trop occupé à observer le combat et la bête. Il avait l'air de vouloir se cacher, mais c'était un sentiment qu'il comprenait. Il n'y en avait pas énormément qu'il pouvait comprendre, quoi que plus depuis sa rencontre avec les humains.

Il regardait l'homme partir, n'allait-il pas lui demander comment retourner à la ville ? Au final, il s'arrêtait avant de se retourner et de lui demander…. Quelque chose qui le marqua. Il n'en laissait paraître que la fine dilatation de sa pupille et rien d'autre.

«  J'ai déjà vu quelques liares ici, mais je n'ai jamais demandé son nom à personne, donc non je ne connais pas.  »

Caleth en profita pour ranger son arme, en cristal de feu, offerte aux guerriers émérites des terres de feu. Garder son sang froid en toute circonstances. Ne pas laisser la moindre émotion. Mot qui avait pris plusieurs années pour qu'il puisse le comprendre réellement.

«  Il est étrange de chercher un liare dans cette ville… Enfin cela ne me regarde pas.  » Le liare regardait les cotes de l'humain avant de prendre une décision. «  Je vis dans une auberge, si jamais tu recherches un endroit pour te reposer.  » Garder ses amis près de soin, et ses ennemis encore plus proches.





« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Assassin

Messages : 76
Xp's : 96
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Vie:
40/100  (40/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Ven 12 Juin 2015 - 2:20

«  J'ai déjà vu quelques liares ici, mais je n'ai jamais demandé son nom à personne, donc non je ne connais pas.  »

Bien que préparé à cette réponse, Amrat fut dépité de l'entendre. Tout ce chemin pour seulement recevoir 3 côtes blessées! Au moment où il attrape ce foutue liare,il va le sentir passer. Un mois à crapahuter dehors, en plein soleil pour ça! Rien que de penser au retour et recommencer son enquête l'énervait.

«  Il est étrange de chercher un liare dans cette ville… Enfin cela ne me regarde pas.  »

La phrase tira l'assassin de ses pensées. Il est vrai que chercher un liare en plein territoire humains est peu commun. Mais c'est son métier qui veut ça. Le garçon avait apparemment ranger son arme et semblait porter une attention particulière au coté meurtri du Recleyes.

«  Je vis dans une auberge, si jamais tu recherches un endroit pour te reposer.  »

Amrat allait refuser quand les paroles du gamin lui revint. D'autres liares étaient passé ici. Sa cible en faisait peut être partie. De plus, l'enfant n'était pas sans mystères non plus. Son comportement en combat ainsi que son familier, ne sont pas vraiment ordinaire pour un humain de cet age. Il fallait tirer ça au clair ... et ses blessures lui laissait largement le temps d'enquêter en ville. L'assassin accepta donc la proposition, et laissa le jeune homme et son fauve ouvrir la voie. En milieu de chemin, histoire de passer le temps mais aussi glaner quelques infos, Amrat entama la discussion :

"Quel magnifique tanflamm. Cela fait longtemps qu'il t'accompagne ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth) Ven 12 Juin 2015 - 14:15


représailles familiales  

15 de Malièr 1248 - avec Amrat Saralonde

Pour lui poser cette question de but en blanc cette personne avait l'air d'être un peu désespérée, à un enfant… Evidemment Caleth n'allait pas lui répondre de manière positive mais il se demandait vraiment pour quoi il le recherchait. Il n'avait pas vraiment de compagnons, Azkiel le détestait à présent, et il était celui dont il avait été le plus « proche », quant à Marissa sans doute n'enverrait elle pas un individu aussi douteux à sa recherche, et comment pourrait-elle savoir qu'il n'était plus en terres liares de toute façon ? Cette affaire le tracassait un peu tandis qu'il invitait l'homme à l'auberge.

Soudainement il se demandait si ce n'était pas dangereux pour Eléa et Bard, alors qu'il acceptait, mais normalement non.  Ils ne savaient rien sur cette identité et les seules personnes en danger pouvaient être Onis, Léia et Bonk qui étaient en territoires anciens. Il se doutait fortement qu'ils ne parleraient jamais sauf par innocence, comme Onis mais c'était une petite fille intelligente et elle ne parlerait sans doute pas à quelqu'un qui pourrait lui faire peur. Enfin,il espérait.

«  Je te montre le chemin dans ce cas.  »

Ils se dirigeaient donc vers Helpo, le tanflamm et Caleth aux aguets histoire de ne pas se faire attaquer par quelque chose d'autre en chemin. Au final ce fut son invité qui prit la parole, un peu étonnant, mais pas tellement, il semblait se poser des questions sur son tanflamm. Heureusement, la manière dont il l'avait obtenu était claire et il n'avait aucun souci à se faire. S'il lui demandait pour sa lame en cristal de feu il sortirait la même excuse, il s'y était déjà préparé.

«  Cela fait un peu plus d'un mois.  » tout en marchant tranquillement mais en restant un tantinet observateur il regardait l'humain avant de continuer «  Au fait je m'appelle Agaée. Et toi ?  »

La politesse n'était pas vraiment son truc, mais il devait savoir le nom de cet inconnu. Caleth avait fait exprès de ne pas dévoiler la manière dont il avait obtenu le Tanflamm, trop d'explications ne lui convenaient pas. Et si cela titillait l'intérêt de l'inconnu, il lui poserait la question et serait rassuré. Sauf si voler quelque chose à un liare était trop anormal.




« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Représailles familiales (privé: Caleth)

Revenir en haut Aller en bas

Représailles familiales (privé: Caleth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Grève dans la grande distribution
» Représailles.
» Représailles - Mission Pirates [Namida/Ryu/Yuu]
» Quiconque ouvre ce journal s'expose à de sérieuses représailles | Ophelia's diary
» Nouvelle structure de la Partie Privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Hélpo-