AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] Le Vieillard [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: [Quête] Le Vieillard [FINI] Dim 10 Mai 2015 - 12:42

Le Vieillard et la carte


Mise en Contexte
Une petite maison se trouvait légèrement à l'écart de la ville. C'était une cabane d'un vieillard. La demeure paraissait presque à l'abandon de l'extérieur mais en vérité c'était une magasin de bric-à-brac en tout genre : certains ayant de la valeur et d'autre aucune. L'homme était assis à l'extérieur sur une chaise à bascule se balançant à son gré un chapeau sur le visage cachant du soleil son sommeil. Rien ne semblait pouvoir le perturber. Il était habillé de vêtement commun et non chique. Une longue barbe reposait sur son ventre.


Déroulement de la Quête


Donc 1er post tu rencontres le vieillard et tu lui poses la question de si il peut te donner le secret pour ouvrir le document.

Là je répondrais.

Puis 2e post tu essayes de l'embobiner ou de faire ce que tu veux et tu finiras avec la carte à ta main


Dernière édition par Jacob Grimm le Jeu 13 Aoû 2015 - 17:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chasseur de Trésors

Messages : 268
Xp's : 659
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Le Vieillard [FINI] Jeu 11 Juin 2015 - 23:40

HRP:
 


Elend pestait alors que la ville d’Helpo se dessinait à l’horizon, il avait marché pendant plus d’une semaine pour atteindre la cité et tout cela pourquoi ? Pour une carte ! Mais quelle pensée lui avait traversé l’esprit  quand il l’avait acheté !?

***

C’était il y a une quinzaine de jours, il déambulait dans  l’un des fameux marchés ouverts d’Arnlo à la recherche d’information sur un nouveau trésor à découvrir ou d’un lieu intéressant à explorer. Un marchand l’avait interpellé et clama posséder un artefact rarissime permettant de trouver tout ce que l’on désirait. Bien sûr ceci intéressa grandement Elend, de plus le prix de l’objet en question n’était pas si élevé en considérant les pouvoirs qu’elle possédait. Il l’acheta sans hésiter, sacrifiant par la même occasion l’argent qu’il avait gagné lors de divers petits boulots dans la capitale Parlèms.  Sur le coup, il n’avait pas douté de la bonne parole du marchand même si tout ceci était trop beau pour être vrai et ce qui devait arriver arriva quand il essaya son achat, rien ne se passa. Après l’incompréhension vînt la colère contre le marchand pour l’avoir arnaqué mais aussi contre lui-même pour avoir cédé à l’excitation et de ne pas avoir réfléchis sur le bienfondé de cette offre. La seule solution à ce problème qu’il trouva fût de retrouver l’escroc qui l’avait arnaqué et de lui faire répondre de son acte.

Il traversa la ville à toute vitesse afin de revenir au plus vite sur le marché mais manque de chance la plupart des commerçants avaient déjà finis de remballer leurs produits et étaient rentrées chez eux. Il jura en réalisant que l’arnaqueur avait déjà pris la poudre d’escampette. Il resta tout de même dans le coin pendant une heure espérant que l’escroc revienne comme par magie sur les lieux du crime ce qui n’arriva pas… Il était dépité de s’être fait avoir comme un bleu et en plus il avait dépensé la quasi-totalité de ce qu’il avait économisé, les prochaines journées s’annonçaient éprouvante pour son portefeuille. Il sortit sa bourse afin de voir combien de sous il lui restait et tomba sur une imposante pièce en or, celle qu’il avait trouvé quelques jours plus tôt dans le labyrinthe d’Ekha. Elle devait valoir une petite fortune si ce n’est plus, la vendre comblerait largement la perte que son malheureux achat avait occasionné… Il sourit avant de la ranger, il n’allait pas faire ça c’était son premier trésor, il se devait de la garder et de la chérir comme la prunelle de ses yeux. Remonté par ses souvenirs, il se dirigea vers un des meilleurs endroits pour récolter des informations, la taverne.

L’auberge du Dragon Avare était réputée par le nombre de voyageurs qui venaient y passer leurs soirées, parfois même leurs journées entières. Elend était un habitué de l’établissement qui était un vrai nid à rumeurs, il salua une des serveuses qui lui rendit son geste timidement. La réaction de la jeune femme le fit glousser de rire, il oubliait parfois sa Vérité, la pauvre devait se demander pourquoi un inconnu la saluait aussi familièrement. Il s’installa dans un coin sirotant son verre cherchant à isoler les conversations qui pouvaient s’avérer intéressante. Une voix familière attira son attention, il avait du mal à placer un visage sur la voix et chercha dans la foule la personne à qui elle pouvait bien appartenir. Il le reconnut de suite, c’était le marchand de tout à l’heure, celui-là même qui l’avait arnaqué, il était en train de se vanter d’avoir vendu sa « maudite carte » à un jeune un peu trop naïf. Le sang d’Elend ne fit qu’un tour et se jeta sur l’escroc et l’empoigna au niveau du col, il n’était pas du genre à faire parler les poings cependant il sentait qu’il pouvait faire une exception.


" Toi ! Tu m’as vendu ce bout de papier alors que tu savais pertinemment qu’elle ne servait à rien ! " Il sortit la carte de sa poche et la lui montra comme pour lui rappeler son escroquerie " J’ai mis presque tout ce que j’avais gagné dans ton prétendue objet magique… et donc imagine ma réaction quand j’ai voulu l’utiliser et que j’ai constaté que je m’étais fait avoir. Donc je te préviens tu as intérêt à me rembourser de suite ou je donne pas cher de ta peau ! "

La taverne était devenue silencieuse et tous les regards étaient braqués sur lui. Le marchand frauduleux le fixait avec un sourire narquois, il savait qu’Elend ne pouvait prouver que c’était bien lui qui lui avait vendu la carte, sans compter que si la scène se prolongeait, on allait surement  jeter le jeune homme dehors. Elend soupira, il n’avait pas le temps de jouer à cela et il aimait encore moins attirer toute cette attention sur sa personne. Il se concentra et utilisa sa vérité sur l’escroc qui sans aucune hésitation lui donna une tape dans le dos et l’invita à s’asseoir. Le reste de l’auberge repris son activité normale et le brouhaha réapparut progressivement. L’arnaqueur encore sous son emprise commença à lui parler.

" Ecoute l’ami, je suis désolé de t’avoir fait un coup pareil mais les affaires sont les affaires et il me fallait vendre cette foutue carte. Mais rassure-toi, je t’ai pas menti sur sa capacité, le bémol c’est qu’elle est scellée, il faut connaitre le truc pour l’utiliser et ce truc… bah je le connais pas et pour couronner le tout, je n’ai trouvé aucun moyen de la forcer. Enfin on m’a parlé d’un vieil érudit à Helpo, mais ce n’est que des rumeurs et franchement je n’ai pas de temps à perdre avec ça, surtout quand je peux tout de même le revendre à un bon prix… "

Malgré la grande confiance momentanée qu’il éprouvait envers Elend, il ne voulut pas le rembourser pour autant. Il se résigna, son pouvoir ne permettait pas de changer le caractère et les convictions d’une personne. De toute façon, il ne lui restait plus qu’une chose à faire aller à la rencontre du vieil homme dont il avait parlé. Et c’est ainsi que débuta son voyage pour Helpo.

***

Il y était, enfin, la ville d’Helpo était bien différente d’Arnlo, il y avait beaucoup moins de verdure et encore moins de Parlèms. Elend soupira, la cité était peut-être moins grande que la capitale mais la population restait quand même énorme et trouver une personne dont il ne connaissait pas le nom était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Peut-être qu’en interrogeant les habitants, il pourrait réduire la zone de recherche ? Il fut pris d’un rire nerveux, sérieusement ? Demander a des gens où se trouvait un érudit capable de défaire un sceau et espérer qu’ils en sachent quelque chose ? Ridicule ! Enfin il essaya tout de même en désespoir de cause et questionna la première personne qu’il croisa. Quelle fut sa surprise quand la personne reconnut presque immédiatement celui dont il parlait et lui indiqua sa demeure. Il se dirigea donc sur le chemin indiqué.

Il arriva devant une bâtisse assez excentré du centre-ville, la trouver n’avait pas été chose aisée et il avait dû  encore interpeller plusieurs habitants avant d’y arriver. Etonnamment, à chaque fois ils voyaient de qui il parlait et lui montrait la direction de son habitation. A croire qu’il était une célébrité locale. Le bâtiment était délabré comme s’il avait vécu plusieurs siècles sans entretien, à son porche se balançait un vieillard basculant d’avant en arrière sur sa rockingchair. Il n’y avait presque aucun doute sur l’identité du vieil homme, il engagea donc la conversation.


" Excusez-moi, messire, j’ai ouïe dire qu’un grand érudit habitait ces lieux. Et je ne crois pas me tromper en imaginant que cet expert en question ce soit vous, en même temps vous semblez respirer la sagesse. J’ai une requête que seul votre savoir pourrait résoudre, j’ai une carte qui a été scellé et je n’ai aucune idée de comment l’utiliser… Si vous pouviez prendre un peu de votre précieux temps pour aider un jeune homme dans le besoin comme moi, je vous serai éternellement reconnaissant ! "

Il gratifia la fin de sa phrase avec un grand sourire enjoliveur, il n’aimait pas particulièrement jouer les lèches-bottes mais il n’avait aucune envie de se faire refuser sa demande surtout après tout le voyage qu’il avait dû faire pour arriver jusque-là. Sans attendre la réponse de l’érudit, il s’approcha de lui et lui tendit le morceau de papier priant très fort pour qu’il l’accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Quête] Le Vieillard [FINI] Mer 24 Juin 2015 - 17:27

Pnj : Vieillard

Je me reposais en faisant bronzer ma peau craquelée. Lorsqu'un homme d'après sa silhouette m’obstrua le soleil. Je dus prendre quelques secondes pour que mes vieux yeux s'habituent au changement de lumière. Il était assez grand avec les cheveux d'or. Il " m'attaqua " directement en venant me lécher les bottes de ces belles paroles. Je le laissa faire avec un rictus de douleur. Mes rhumatisme se réveillait en même temps que moi !

Pourquoi je ferais cela ? Je ne connais ni le contenu parchemin ni vous même....  

Je me levais et je rentrais dans la demeure. C'était un cabanon très rustique ou la poussière était maitre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chasseur de Trésors

Messages : 268
Xp's : 659
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Le Vieillard [FINI] Dim 28 Juin 2015 - 11:51

Il l’avait complètement rembarré et en plus il était rentré chez lui en l’ignorant totalement… Elend eut un petit rire nerveux, il avait fait tout ce chemin pour trouver cette personne et il lui avait claqué la porte au nez. C’était trop même pour une personne aussi zen que le jeune homme, il craqua et se précipita vers l’entrée du cabanon. Il toqua frénétiquement contre la vieille planche en bois qui servait de porte demandant au vieillard de bien vouloir l’aider mais aucune réponse. Il soupira exaspérer et essaya de l’ouvrir, sans grand étonnement ce fût un échec, l’érudit avait bien pensé à fermer sa demeure à clef… Il resta quelques minutes immobiles sous le porche complètement dépité, il ne pouvait pas abandonner, il avait balancé toutes ses économies dans cette foutue carte et ce satané voyage ! Une idée absurde lui traversa l’esprit, et s’il défonçait la porte ? Il avait déjà vu des soldats pénétrer dans des maisons en donnant un puissant coup de pied au niveau de la poignée, il n’avait qu’à les imiter. Elend recula de quelques pas pour prendre son élan, il prit une grande inspiration avant de se précipiter tel un forcené vers l’entrée.

Le ciel était d’un bleu en cette saison, il n’y avait presque pas de nuage, en y pensant c’était le temps parfait pour pique-niquer. Quelques oiseaux le parcouraient battant régulièrement de leurs ailes pour se maintenir à leurs points culminant. Cela semblait si bien de pouvoir voler, d’avoir la sensation d’être libre d’atteindre n’importe quel endroit de Madelle… Elend secoua la tête, pourquoi était-il allongé sur le sol à contempler le ciel ? Et pourquoi sa jambe droite lui faisait aussi mal ? Il se redressa péniblement, une porte le dominait de sa hauteur tel un obstacle infranchissable. Il soupira, il s’était magistralement raté dans sa tentative d’enfoncer la porte, et pour couronner le tout il s’était fracassé le pied contre le bois qui la composait… Pouvait-il être plus ridicule ? Il n’eut pas le courage de se lever de suite et attendit un moment affalé sur le plancher de l’entrée réfléchissant à la situation. Ce n’était pas son genre de s’emporter comme ça, après il était vrai que les évènements avaient été éprouvant et que le refus du vieil homme fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Le pire dans toute cette histoire ce qu’il y avait encore moins de chance que le vieillard accepte de l’aider, il venait tout de même d’essayer de forcer sa porte d’entrée… Un nouveau soupire s’échappa de ses lèvres lorsqu’il changea de position afin de se retrouver assis sur une des marches menant à la terrasse de fortune.

Une heure passa et le Namès n’avait pas bougé d’un pouce perdu dans la torpeur de ses pensées. Que devait-il faire ? Il n’avait presque plus d’argent et il était presque sûr que l’érudit n’avait aucune envie de desceller sa carte, renoncer semblait être la meilleure solution. Il voyait dans ces évènements son premier vrai échec en tant que chasseur de trésor et en cherchait la raison. Qu’avait dit le vieillard avant de se cloitrer chez lui ? Qu’il ne le connaissait pas… Il n’avait surement pas eu confiance en lui, en même temps cela se comprenait à ses yeux il n’était qu’un étranger et il n’avait aucune bonne raison de lui venir aide. Elend se gratta la tempe d’un air songeur, existait-il un moyen de gagner la confiance d’autrui très rapidement ? Sur le papier la meilleure tactique serait de leur sauver la vie, cependant il faudrait que toutes les personnes qu’il rencontre soient en danger de mort et en plus qu’il ait les  capacités nécessaires pour venir à leurs secours. Il rejeta donc cette méthode ainsi que d’autres plans auxquels il pensait car trop compliquée à mettre en place. Il n’existait donc aucun moyen de gagner la confiance des gens facilement ? Soudain, une idée folle traversa son esprit…

La nuit était tombée depuis plusieurs heures, la baisse de température se faisait sentir hérissant les poils d’Elend. Celui-ci était resté prostré toute l’après-midi sur le porche du vieux maître. La porte s’ouvrit doucement derrière lui, laissant entrevoir la tête du vieillard qui l’observa attentivement. Après quelques hésitations, il s’approcha doucement du jeune Namès. Il n’avait encore jamais vu une personne aussi borné que lui et il devait le convaincre de partir, il n’aimait guère l’idée d’avoir une personne morte de froid sur sa propriété. Peut-être allait-il accepter de lever le sceau afin qu’il le laisse enfin tranquille… Il tendit le bras pour secouer le jeune homme et le sortir de son sommeil quand d’un coup une main vint lui saisir le poignet.

Il l’avait enfin attrapé, Elend regarda le vieillard avec un air victorieux. Oui il avait attendu si longtemps pour ce moment, oui il avait fait semblant de dormir afin qu’il s’approche. Maintenant, il ne pouvait plus s’échapper ! Il se concentra pour imposer au vieil homme une énorme pression de sa Vérité, cette fois-ci c’était différent, il n’avait aucune envie de se soustraire à ses yeux, bien au contraire il allait briller tel un soleil dans son esprit ! Une sensation parcourue son corps, il comprit que cela voulait dire que ça avait marché. Il relâcha son étreinte sur le bras du vieillard attendant une réaction de sa part. Celui-ci le congratula d’un radieux sourire et l’invita à prendre le thé chez lui tout en lui proposant d’étudier le sort qui scellait sa carte. Elend accepta avec joie la proposition de son interlocuteur à la fois effrayé et émerveillé par l’efficacité de son nouveau pouvoir.


***
Le soleil se levait doucement tandis qu’Elend s’étirait pour bien se réveiller, au final le vieillard l’avait invité à dormir chez lui. Il s’empara de la carte qui trainait sur une table poussiéreuse et sortit discrètement du cabanon. Une fois dehors, il déplia le bout de papier et l’aspergea de quelques gouttes d’eau avant de prononcer la « phrase magique »  avant d’ajouter le nom de sa destination, Helpo. Des couleurs apparurent sur la feuille vierge formant un dessin censé représenter la région, une ligne de pointillés noirs apparut reliant ce qui devait être sa position à la ville d’Helpo. Elle marchait ! Avec un immense sourire, il se dirigea vers la cité. Après quelques pas, il se retourna vers le cabanon de l’érudit, il ne lui avait pas fait ses adieux… Toutefois, il ne savait pas s’il était encore sous l’emprise de son pouvoir et ne voulait pas s’y risquer. Il soupira en regardant ses mains, il avait développé une capacité dangereuse peut-être même capable de renverser une nation, il devait y faire attention et surtout ne pas l’utiliser à tort et à travers. Après s’être fait la promesse d’avoir recours à ce pouvoir avec parcimonie, il reprit son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Le Vieillard [FINI]

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Le Vieillard [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Quête] Le Vieillard [FINI]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Demande de kit pour le vieillard
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Hélpo-