AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La naissance du dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Dragonnier

Messages : 931
Xp's : 248
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Ce que je préfère ce sont les combats
MessageSujet: La naissance du dragon Jeu 28 Aoû 2014 - 20:25


La naissance du dragon
le 10 Malièr avec Iðunn Í. Jormungand

Sous le soleil ardent de la terre de feu,  Marissa avançait d'un pas plutôt lent. Bien quelle ce soit habituée à ce pays, la région des lacs de feu était la plus éprouvante. En plein été, l'air était presque irrespirable. Et son dos..., elle ne supportait presque plus l'oeuf qu'elle portait. Depuis plusieurs jours il lui était impossible de le prendre à main nues. Elle s'y était essayée, sa peau avait brûlé. Elle avait encore ses bandages à ses mains.

Elle était exténuée, sa quête auprès d'Aku l'avait vidé de ses forces et depuis elle était retournée sur la route, essayant de trouver de l'aide pour la venue de son dragon. Mais elle n'avait rien trouvé ! Et c'est cela qui l'avait réellement démuni de sa détermination. Surtout qu'elle le sentait, ce moment allait arriver plus tôt qu'elle ne l'imaginait. Elle n'avait plus de temps à perdre, bientôt il serait avec elle et à partir de ce moment il lui faudrait le protéger jusqu'à son dernier souffle. Perdue dans ses pensées, Mari n'avait pas remarqué qu'elle était suivie.

Elle avait trop ébruité sa recherche d'informations sur les dragons. Certains liares avaient de suite compris ce que contenait son baluchon. Si la plupart s'en étaient désintéressés, un marchand tendit l'oreille. Souhaitant par dessus tout récupérer cet oeuf pour le vendre, il avait fait appel à ses chiens. Deux colosses, aux cornes imposantes, qui avaient plus l'air de bête que d'êtres humains. Depuis maintenant deux jours ils avaient retrouvé sa trace et désormais ils ne se trouvaient plus qu'à cinq cent mètres d'elle.

Ellyn avançait péniblement, elle traversait un champ de lacs, elle n'en avait jamais vu autant. Son oeuf semblait bouger, mais elle mit cela sur le compte de la fatigue. Alors qu'elle s'était arrêtée pour boire quelques gorgées d'eau, les Liares accélèrent leurs pas et se placèrent devant elle, l'un restant un peu en retrait. L'Arvèles qui avait la tête relevée, baissa son regard, scrutant l'individu qui s'était manifesté. Elle n'aimait pas cela, elle essuya ses lèvres d'un revers de main et raccrocha sa gourde à sa ceinture.

Elle n'eut le temps que d'ouvrir la bouche, celui qui lui faisait face avait été plus rapide et lui dit d'une voix sèche :

- Tu vas être gentille petite humaine et nous donner ton oeuf. Il a tapé dans l'oeil du patron et le patron il obtient toujours ce qu'il veut. Il est prêt à payer le prix. Tu comprends ? Alors va pas te prendre pour une héroïne, tu vas nous le refiler sans faire d'histoire !

Marissa voulut porter sa main sur son fouet, mais l'homme suivit son geste du regard, plaçant à son tour la main sur la garde de son épée. Son collègue derrière qui était resté en retrait avança de deux pas, son arme quand a lui était déjà sorti. L'Arvèles n'était pas en très bonne forme et elle ne sentait pas la force de leur tenir tête, mais elle n'avait d'autre choix, si elle ne se battait pas elle perdrait son dragon... Elle préféra cependant commencer par parlementer, même si elle savait son effort vain.

- Il n'est pas à vendre, aujourd'hui et jamais, à pour aucun prix ! Votre patron pourrait m'en proposer cent fois sa richesse que je lui tournerais le dos.

Cette phrase ne sembla pas plaire aux brigands, les deux avaient désormais leur arme en main, prêts à tomber sur Marissa. Comment avait-elle pu en arriver là ? Et son oeuf dans dos semblait encore plus agité, elle avait l'impression qu'il se réchauffait de minute en minute. Bientôt il transpercera son sac, elle en était sûre.


© Nye-Hael sur Epicode


Dernière édition par Marissa E. Iselk le Mer 17 Déc 2014 - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 46
Xp's : 244
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Deux rps en cours~
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Jeu 28 Aoû 2014 - 23:12


L'éclosion d'une légende.



Était-il possible de mourir de déshydratation rien qu'en marchant dans une ville ? Ce jour là, Iðunn en était persuadée. Il lui semblait que sa peau humaine allait fondre au contact de toute chose. Sa gorge, sa bouche et ses lèvres étaient sèches, et ce, malgré le fait qu'elle s'arrêtait à l'ombre d'un bâtiment pour boire toute les cinq minutes. La façon dont elle déambulait dans la cité Liare de Glasgo, était très étrange et de nombreux regards la suivait quand elle bondissait d'ombres en ombres, évitant chaque mètre carré du soleil brûlant de malièr. Elle qui voulait se faire discrète, c'était raté...

Elle maudissait tous les dieux qui avaient fait en sorte que la température atteigne des maximum ces temps ci. Sa condition d'Héléo -même sous forme humaine- voulait qu'elle soit habituée à un temps ambiant frais. Elle aurait donné n'importe quoi pour prendre un bon bain froid. Seulement, il semblait que ce mot était banni chez les Liares. Elle ne comprenait pas vraiment ces être cornus, et la découverte de leur monde avait été une véritable joie. Mis à part bien sûr les conditions dans lesquels ils vivaient.

Iðunn ne maîtrisait pas encore toutes les subtilités de leur langue mais était avide de connaissances sur eux. A l'apogée de leur puissance, d'après les récits historiques, les Liares formaient un peuple très érudits en matière scientifique, et les quelques écrits d'alchimie que l'Héléo avait déchiffrés étaient tout bonnement passionnant !

De plus, elle était persuadée qu'elle trouverait un Liare avec la Vérité de la Jouvence par ici qui pourrait l'aiguiller sur ce qu'elle devrait faire. En posant des questions un peu partout, elle apprit qu'effectivement, on avait entendu parler d'un Liare, vivant retiré quelque part dans les montagnes derrière la Vallée des Âmes. C'était la première piste qu'elle avait depuis des mois et des mois de recherche.

Elle aurait voulu s'y rendre immédiatement mais son âge lui avait appris qu'il ne fallait pas se presser, que le temps ne la rattraperait pas de toute façon... Elle passera la nuit ici, dans une auberge. De plus, elle avait eu vent d'autre chose en parlant aux gens. Une femme, comme elle avait posé des questions à tout le monde. Elle portait un énorme sac en toile sur le dos et semblait en souffrir, mais apparemment, elle n'aurait déposé son bagage pour rien au monde... Ses questions portaient toujours sur le même sujet : les dragons.

Quand Iðunn apprit cela, elle comprit immédiatement le contenu de son baluchon, elle courut à travers la ville pour chercher cette femme. Un dragon ! L'Héléo ne demandait qu'à voir un authentique œuf de sa vie. On lui avait dit que la femme était partie depuis longtemps, alors énervée, elle annula sa nuit de repos pour partir en quête de traces indiquant le passage de la porteuse de l’œuf. Bingo! Des pas lourds, lui montrait la voie à suivre. Cependant, elle trouva bizarre le fait que plusieurs personnes aient emprunté ce chemin, la femme devait pourtant être seule...

Elle chercha en vain toute la journée, s'épuisant à marcher. Sa gourde lui semblait aussi bien vide. Elle s'arrêta un instant, semblant mourir de chaud, quand elle entendit au loin une altercation. Il y avait une voix de femme. Abandonnant ce qu'elle faisait, elle se précipita vers l'origine du bruit et arriva  derrière deux gigantesques Liares qui menaçaient la femme de la description. Elel n'avait pas l'air très en forme et n'avait presque aucune chance de s'en sortir seule. Heureusement, il semblerait que les deux cornus n'aient pas remarqué la petite Héléo...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 931
Xp's : 248
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Ce que je préfère ce sont les combats
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Ven 29 Aoû 2014 - 13:18


La naissance du dragon
le 10 Malièr avec Iðunn Í. Jormungand

Alors qu'elle se voyait perdre face à ces deux brutes, une jeune humaine apparut derrière eux. Heureusement pour elle, ils ne semblèrent pas la remarquer, bien trop obnubiler par leur mission, leurs regards restaient posés sur mon sac. La jeune femme avait encore le temps de tourner les talons pour repartir d'où elle venait, mais Marissa ne sut expliquer pourquoi, elle avait l'impression qu'elle était elle aussi là pour le dragon.

L'Arvèles ne savait pas quoi faire, son arme était hors de portée pour l'instant et puis la chaleur l'étouffait, elle pensait plus à réguler sa respiration qu'à un moyen de s'en sortit. C'est alors qu'elle eut une idée, la chaleur, son oeuf ne pouvait plus être porté. Peut-être que même s'il s'agissait de Liares ils ne pourraient pas le prendre. C'était un pari risqué, mais Ellyn n'avait pas d'autre possibilité. La situation était désespérée, la solution ne pourrait être facile.

Elle passa une main derrière elle pour retirer une de ses bretelles. Elle portait maintenant le sac où se trouvait l'oeuf dans sa main. Avant de le poser à terre, elle voulut baisser la garde de ces malfrats. Elle leur dit donc d'une voix calme et presque douce :

- Pas besoin de vous énerver, l'oeuf est dans ce sac.

Elle mit en avant le sac, mais elle ne le tendit pas pour autant au voleur. Non, elle se baissa et le renversa, faisant glisser avec précaution son contenu. Les yeux des Liares grossirent à la vue de l'oeuf. Marissa était toujours au sol, son long sac devant ses jambes, elle en profita pour sortir discrètement sa petite rapière de sa botte. Le Liare qui était le plus proche d'elle, voulut s'approcher pour ramasser l'oeuf, mais l'humaine fut plus rapide.

Pas question pour Ellyn de lui laisser le temps de toucher son oeuf, si elle pouvait l'attaquer avant, tant mieux ! C'est ce qu'elle fit, pointant son arme sous la gorge de son adversaire, le Liare fut surpris par ce geste, surement ne s'attendait-il pas à avoir de la résistance de la part de l'humaine. Mari en profita alors pour prendre son fouet dans son autre main et elle le claqua aux pieds du second liare afin qu'il ne reste en retrait.

La belle afficha un sourire victorieux, elle eut même le culot de leur lancer une pique :

- Vous croyiez vraiment pouvoir me voler ? Vous n'êtes qu'une bande de scélérats sans cervelle ! Vous n'auriez pas du sous-estimer les humains et encore moins les femmes !

Mari aurait du appliquer son propre conseil, car alors qu'elle tenait en joug le premier liare, le second avait maîtrisé son fouet, posant un pied dessus. Lorsque l'Arvèles s'en rendit compte, désirant faire revenir le fouet vers elle, il était trop tard. Le Liare fonçait sur elle, ses cornes en avant. La belle fut surprise et relâcha sa garde. L'autre liare lui prit violemment le poignet où elle tenait sa rapière, elle laissa échapper un petit cri et fit tomber son arme.

Le liare accentua sa prise et il obligea l'humaine à se plier en deux, devant se mettre à genoux. Mais Mari lutait et il était hors de question qu'elle pose ses deux genoux à terre. Seulement il était bien trop fort pour elle. Elle allait céder. Et lui il se délectait de ce moment, ses lèvres s'étirèrent dans un rictus. Il lui dit :

- Hé bien ma belle, on ne se relève pas ? Il fit encore plus pression. Tu croyais vraiment pouvoir te débarrasser de nous deux ? Laisse moi rire, ce n'est pas une humaine dans ton genre qui va nous faire face ! Mirka, prend l'oeuf. Et toi ma jolie, ton chemin s'arrête là

Marissa voyait déjà sa dernière heure arrivée. Elle espérait juste qu'ils leur seraient impossible de prendre l'oeuf à mains nues.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 46
Xp's : 244
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Deux rps en cours~
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Ven 29 Aoû 2014 - 20:48


L'éclosion d'une légende.



Sauver les pauvres gens en danger n'était pas l'occupation préférée d'Iðunn. A vrai dire, elle répugnait à user de la force contre autrui. Mais là, il s'agissait de sauver un œuf de dragon ! Un véritable dragon allait naître dans quelque temps, et la femme qui portait cet œuf allait sûrement en devenir la maîtresse. Elle allait avoir la redevance d'un futur dragonnier et de son dragon si jamais elle leur apportait son aide. Il lui semblait que c'était une raison suffisante pour risquer sa peau, face à deux Liares grands comme des montagnes.

Oui, bon, il ne fallait pas exagérer... et en plus, l'Héléo n'était pas vraiment en face à eux : peut-être qu'une bonne attaque surprise pourrait avoir raison de l'un d'entre eux. Au moins, ils seront assez désorientés pour laisser l'autre femme attaquer de son côté. Cette dernière résistait farouchement à la force d'un des mercenaires, et semblait d'ailleurs ne pas vouloir laisser les énormes mains toucher son bien, mais résignée, elle attendait une occasion.

Occasion qu'Iðunn se décida à lui donner. Furtivement, elle s'approcha d'un des deux ennemis et lui planta son trident dans un de ses mollets, espérant le contraindre à l'immobilité. Le Liare poussa un cri à la fois de douleur et de surprise. L'expérience au combat de la demoiselle n'était pas vraiment bonne, et elle n'avait pas pris en compte la résistance d'une personne qui avait été entraîné à se battre et à tuer, surtout quand cette personne était très énervée. Elle voulut rapidement faire un bond en arrière mais le géant ne lui laissa pas le temps et lui asséna un grand coup dans le ventre, la propulsant plus loin. Elle eut le souffle coupé. Elle réussit quand même à se relever et se mit en position de défense, son trident fermement agrippé par ses mains.

Heureusement, dans la confusion totale, le second Liare avait laissé s'échapper la porteuse de l’œuf.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 931
Xp's : 248
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Ce que je préfère ce sont les combats
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Sam 30 Aoû 2014 - 13:36


La naissance du dragon
le 10 Malièr avec Iðunn Í. Jormungand

Un cri déchira le silence pesant qui était tombé sur la plaine. Alors que Marissa était à deux doigts de flancher, le second liare qui s'était rapproché de son oeuf lâcha un juron. Il venait de se faire embrocher par un trident, la jeune femme qui était jusqu'alors restée en retrait, venait de faire le choix de se mêler à la discorde.

L'arvèles profita de la confusion pour se relever, donnant un coup de coude au liare qui la retenait quelques secondes auparavant. Désormais il avait le regard fixé sur son ami qui pissait le sang, mais cela ne l'avait pas arrêté pour autant, attaquant de suite la demoiselle qui avait osé s'en prendre à lui. Ellyn voulut courir récupérer son oeuf, mais le liare qui était à côté d'elle sortait son épée, elle eut tout juste le temps de lever sa rapière pour contrer le coup.

Comme à son habitude, il y m'était toute sa force, mettant les deux mains sur sa garde et essayant de faire plier l'humaine. Pendant ce temps son camarade s'occupait de l'inconnue, mais il boitait et son sang noir coulait le long de sa jambe. Désormais le fouet de Mari n'était plus retenue, ce que semblait avoir oublié son adversaire qui s'entêter à utiliser sa force plutôt que son cerveau. Mari fit voler son fouet et son bout vient se refermer sur la cheville du liare. Elle tira un grand coup et elle lui fit perdre l'équilibre.

Elle en profita alors pour fondre sur l'autre liare, pas question pour elle de les laisser en vie, elle avait l'intention de les tuer ici même, après tout, c'était le sort qu'ils lui réservaient. Soit c'était elle, soit c'était eux. Prise de rage, la belle s'élança et fit claquer son fouet dans le dos du liare. Il se retourna à moitié et se retrouva encerclé par les femmes. Mais déjà le second liare revenait vers l'humaine, mais au lieu de se joindre au conflit, il s'approcha de l'oeuf.

Il tendit la main pour le prendre, mais s'arrêta à quelques centimètres. Il avait comprit, cet oeuf était à deux doigts d'éclore et il n'était plus possible de le prendre. Tant pis, il attendrait que le dragon en sorte, après tout cela ne devait être qu'une question de minutes. Il avança donc de quelques pas, pour se mettre devant l'objet tant convoité, puis il resta figé, protégeant l'oeuf. Il laissa son ami se charger seul des demoiselles.

Mari quand a elle commença à paniquer et ses brûlures aux mains la démangeaient à nouveau. Elle ne pourrait pas combattre ainsi pendant encore très longtemps. Elle préféra ainsi laisser l'inconnue attaquer en premier, si elle avait besoin d'elle, il lui suffirait d'user de son fouet pour empêcher le liare d'utiliser une de ses mains.

© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly

Hauts Faits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 46
Xp's : 244
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Deux rps en cours~
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Dim 31 Aoû 2014 - 20:34


L'éclosion d'une légende.



Iðunn ne comprenait pas du tout ce qui se passait. Enfin si, elle était face à un Liare enragé qui voulait manifestement sa peau. Elle regrettait son geste maintenant. Pourquoi fallait-il qu'elle soit toujours trop curieuse ? Si elle ne s'était pas intéressée à cette maudite bestiole, elle n'en serait pas là, à lutter pour respirer. Le mercenaire avait dû lui casser au moins deux côtes... Si elle se faisait toucher encore une fois, par ses poings, elle risquait de le sentir passer.

Le second Liare ne bougeait pas, attendant près de l’œuf, et l'Héléo se demandait pourquoi il ne prenait pas ce qu'il convoitait et pourquoi il ne partait pas avec. Une seule explication possible. Elle avait lu quelque chose à propos de l'éclosion de ces animaux légendaires : la membrane qui retenait la bête à l'intérieur chauffait intensément, ce qui rendait le contact impossible à main nue. L’œuf allait éclore d'ici sous peu !

Quant à sa détentrice, elle ne semblait pas au meilleur de sa forme et des bandages qu'Iðunn n'avaient pas remarqués étaient présents sur ses mains. Sans doute à cause de la chaleur de la membrane... le fait était qu'elle n'allait pas être d'une grande utilité pendant le combat. De plus, elle semblait compter sur la force de sa salvatrice, force amoindrie par la blessure.

L'Héléo n'avait pas le choix : elle allait jouer avec son trident et profiter de la distance pour ne pas rester à porter de prise du colosse. Heureusement pour elle, le Liare n'était pas si rapide et l’énervement se sa propre blessure le rendait lourdaud. Elle joua avec lui, lui assénant de petits coups qui le faisait saigner assez abondamment. Elle espérait qu'ainsi, il se fatiguerait avant elle et qu'il allait s'effondrer. Au bout de quelques minutes, la chaleur et la fatigue commençaient vraiment à se faire sentir dans les deux camps.  Iðunn savait qu'elle n'aurait pas la force de continuer plus. Heureusement, dans un ultime effort, elle donna un coup de trident dans l'estomac du liare qui finit par tomber au sol dans un hurlement terrible. Elle ne savait pas si elle l'avait achevé. Le fait était qu'il n'en restait plus qu'un en état de se combattre.

Iðunn avait beaucoup de mal à respirer et espérait que les forces de la porteuse de l’œuf seraient assez conséquentes pour affronter celui qui retenait son précieux avenir de dragonnier. Au pire des cas, elle pouvait compter sur le trident acéré de l'Héléo.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 931
Xp's : 248
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Ce que je préfère ce sont les combats
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Mer 10 Sep 2014 - 13:01


La naissance du dragon
le 10 Malièr avec Iðunn Í. Jormungand

L'inconnue qui avait porté secours à Marissa se lança dans une danse hypnotisant. Marissa et le second liare près de l'oeuf ne bougèrent pas, regardant la jeune femme faire voler son trident autour d'elle. Son adversaire semblait dépasser, il ne pouvait rien faire, il était gardé à distance et sa force ne lui était plus d'aucune aide. L'arvèles était subjuguée par cette arme assez originale qu'elle n'avait pas rencontré très souvent lors de ses voyages. Le seul endroit où elle avait vu des personnes munies d'un trident c'était lors de son escale à la plage.

Ellyn ne chercha pas davantage à se remémorer cette période de sa vie, car sa sauveuse venait d'asséner le coup fatal au liare. Les dents plantés dans son estomac, il s'effondra lourdement au sol dans un cri effroyable et se vida de son sang. Les jeunes femmes se retrouvaient donc en supériorité face au liare restant, mais contrairement à elles, il n'était pas blessé et disposait de toutes ses forces. Marissa s'était retournée vers lui, son fouet dans un main, sa rapière dans l'autre. Elle lui lança un regard noir de défi, elle serait prête à tout pour sauver son précieux.

Le Liare ne semblait pas atteint par la perte de son ami, bien au contraire, un léger sourire narquois se forma aux coins de ses lèvres. Il semblait presque content de se retrouver seul. Il approcha son pied de l'oeuf et le poussa légèrement, le faisant rouler de quelques millimètres vers Ellyn. Puis il lui dit :

- C'est cela que tu souhaite récupérer ?! Sache que toi et ta copine vous n'avez aucune chance. Je n'ai pas besoin de ce déchet pour vous maîtriser. Rendez-vous ou je vous tuerais sans aucune forme de procès.

Un rire guttural s'échappa de sa gorge. Il fit réagir Marissa qui ne put s'empêcher d'afficher une mine dégoûtée. Ne souhaitant pas laisser faire par ce mal-autrui, elle lui répondit de suite :

- Vous vous bercez d'illusion, vous ne repartirez pas avec mon dragon ! C'est à vous de vous préparez à mourir !

Toujours un petit sourire en coin, le liare laissa derrière lui l'oeuf, de toutes manières, tant qu'il n'aura pas éclos il ne lui sera d'aucune utilité. Puis il se rapprocha des jeunes femmes, la main sur son épée, il les dévisagea de haut en bas, s'attardant sur leurs formes. Marissa aurait volontiers planté son épée dans son buste, mais il n'était pas assez proche et pour son fouet, il n'était pas assez loin. Il se racla la gorge et laissa un regard insistant sur l'inconnue :

- Qu'est-ce qui te pousse à l'aider ? Je parie que tu ne la connais même pas. Viens donc avec moi et tu recevras une très belle somme d'argent, il se trouve qu'une place est libre.

Il accompagna ses derniers mots d'un clin d'oeil répugnant et laissa son regard se porter sur son compagnon qui désormais avait quitté cette terre.

© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly

Hauts Faits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 46
Xp's : 244
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Deux rps en cours~
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Lun 15 Sep 2014 - 20:56


L'éclosion d'une légende.



Mourir ? Il semblait que cela allait arriver dans très peu de temps. Les côtes d'Iðunn lui faisaient souffrir le martyr. Et sa gorge sèche laissait difficilement accès aux paroles, bloquées dans le fond de sa bouche. Ce Liare arrogant, mais surtout très en forme comparé aux deux femmes, lui était insupportable. Elle aurait volontiers arraché la langue pour ne plus entendre cette voix grossière. Alors qu'elle se faisait un petit schéma de la façon la plus atroce dont il pourrait expirer, le démon rouge se tourna vers elle et lui fit une remarque intéressante.

Elle se serrait vivement passée de cet espèce de clin d’œil de troll, mais le mercenaire mettait le doigt sur quelque chose d'important. A vrai dire, elle était plus intéressée par le futur dragon que par sa détentrice, et la mort de l'inconnue lui importait peu, seule sa vie était importante finalement. Mais qui pourrait croire aux paroles d'un mercenaire ? Il était de l'avis de tout le monde que ces êtres mentaient comme ils respiraient, et de plus, celui-ci et son copain trépassé, l'avaient un peu énervée.

Dans sa tête, une idée germa. Elle s'avança vers le Liare, le regard convaincu, et ce dernier, ravi que la femme ait accepté son offre, arborait déjà un sourire triomphant vers la guerrière, effarée. En passant devant elle, Iðunn feignit de lui asséner un coup de trident, la faisant saigner superficiellement, et continua à avancer, elle espérait alors que l'humaine jouerait le jeu et s’effondrerait, donnant le douce illusion au géant écarlate qu'elle l'avait tuée.

Il éclata de rire et jubila. Enfin, elle arriva à sa taille, un rictus sardonique sur le visage, son trident encore ensanglanté, pour lui dire ceci :

« Je hais les petites frappes dans ton genre. »

A ces mots, le Liare fut plus rapide qu'elle ne le pensait et retrouvant tout son sérieux, ils se désarmèrent mutuellement en un coup net. Le bruit de l'acier qui fendait l'air retentit dans les oreilles d'Iðunn. Maintenant, elle laissait le reste à la guerrière.

Le bruit d'un petit craquement, et la première fissure sur l’œuf...






Dernière édition par Iðunn Í. Jormungand le Ven 3 Oct 2014 - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 931
Xp's : 248
DC : Adélaïde Firloe, Auxane Taël et Mère Nature
Date d'inscription : 18/08/2014
Présentation : L'indomptable
Carnet : un fabuleux destin

Feuille de personnage
Vie:
150/150  (150/150)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Ce que je préfère ce sont les combats
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Ven 19 Sep 2014 - 19:12


La naissance du dragon
le 10 Malièr avec Iðunn Í. Jormungand

L'humaine était surprise, elle avait cru ..., ça avait été naïf d'espérer avoir trouvé une amie. Certes l'inconnue l'avait aidé sans aucune hésitation, mais après tout sa venue avait été mystérieuse. Tout comme les Liares, elle était apparue discrètement, peut-être suivait-elle le même but. Le visage de Marissa se durcit, plus question pour elle de se reposer sur l'étrangère. Elle était seule pour se sauver et protéger le dragon. L'Arvèles ne put s'empêcher de lancer un regard à son oeuf, une seconde d'inattention.

Son épaule lui faisait mal, une lame venait de trancher superficiellement son gilet et sa peau. Ellyn porta sa main à sa blessure, tâchant son bandage de sang. Le Liare en arrière éclata, un rire puissant sortit de son immonde bouche, il avait la douce impression que bientôt cette histoire serait finie. Marissa était occupée à s'inquiéter pour son oeuf, perdue dans ses pensées, lorsque la voix de l'inconnue résonna. Elles réveillèrent Ellyn, avait-elle bien entendu ? Le son des lames s'entrechoquant était sans appel. Ce n'était pas elle qui avait été dupé, mais le rustre.

Il fallait agir maintenant ! L'arvèles empoigna fortement son arme et se jeta sur le couple, mais avant qu'elle n'arrive le Liare n'était déjà plus là. Il bouscula violemment de son épaule la jeune demoiselle qui l'avait trompé comme pour se venger et courra vers son épée. Il eut tout juste le temps de la prendre en main et de se retourner pour arrêter le coup de l'humaine qui avait l'intention de lui fendre le dos. Marissa n'avait plus l'intention de respecter les codes d'honneur, elle allait suivre les mêmes règles que son adversaire. Il le fallait, sans cela elle ne pourrait terminer le combat avant l'éclosion de l'oeuf.

En elle un écho résonna, elle se retourna et vit une faible lueur sortir de l'oeuf, la coquille était sur le point de se briser. Plus que quelques minutes et le dragon serait libéré.

Le Liare se rua alors sur elle, mais elle eut tout juste le temps de s'écarter, seul un cheveux fut tranché par la lame de son adversaire. Lui, fut déséquilibré tant il avait mis de rage dans son geste. Marissa en profita pour lui lancer un coup de pied afin de le pousser au sol. Désormais à terre, il se retourna et essaya de contrer les coups de la belle qui continuait à s'acharner malgré la position du liare qui reculer au fur et à mesure. Seulement Ellyn ne pouvait suivre le rythme, ses coups devenaient de moins en moins puissants au fil des secondes, bientôt elle ne pourrait plus tenir sa rapière.

Il l'avait ressenti, alors qu'il était désormais à genoux, il réussit à faire voler l'arme de l'humaine qui vint s'échouer près de l'oeuf. Marissa fut paniquée sur le coup et elle n'esquiva pas le coup qu'il lui lança. Désormais ce n'était plus une simple égratignure qui lui barrait le bras droit. Désespérée, elle prit son fouet en main comme pour se donner du courage et courut vers son compagnon. L'oeuf était sur le point de s'ouvrir, il bougeait dans tous les sens et de petites fissures étaient en train de se former.

Alors qu'elle réussit à arriver à la hauteur de sa rapière, Marissa se retourna, sentant le danger venir et claqua son fouet contre le torse du géant qui allait lui fondre dessus. Le coup lui stoppa la respiration une fraction de seconde, ce qui permit à l'humaine de reprendre son arme en main. Le liare se rua alors sur elle et leva son imposant arme au dessus d'elle. Plus rapide, Ellyn pointa sa rapière vers lui et lui transperça la gorge. Un jet de sang noir jaillit et se répandit sur la belle, ainsi que son oeuf.

À bout de force, Marissa se laissa tomber près de son compagnon. À peine fut-elle près de lui, que le haut de l'oeuf explosa et une lumière aveuglante obligea la femme à détourner le regard. Lorsqu'elle put rouvrir les yeux, un dragon d'or se trouvait sur ses jambes.

Il était né. Marissa ne put alors se retenir et des larmes roulèrent sur ses joues. À bout de force elle se laissa tomber et s'allongea sur le sol chaud de Glasgo.


© Nye-Hael sur Epicode




Kit par Lüly

Hauts Faits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 46
Xp's : 244
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Deux rps en cours~
MessageSujet: Re: La naissance du dragon Dim 5 Oct 2014 - 17:57


L'éclosion d'une légende.


Une douleur indescriptible lui arracha un cri. Elle avait vraiment tout gagné aujourd'hui se dit Iðunn, alors qu'un craquement au niveau de son avant-bras gauche se fit entendre. En bousculant le corps frêle de l'Héléo, le Liare d'une centaine de kilos avait réussi à la blesser gravement. Le choc avec lequel il l'avait envoyé valsée l'avait mise dans un état semi-comateux, alors qu'elle était couchée au sol. Depuis ses soixante-seize années d'existence, elle s'était déjà retrouvée dans des situations bien pires que celle là, mais pour des raisons qu'elle jugeait importantes. Sauver une humaine n'était aps quelque chose d'important.

L'étourdissement dans lequel elle était plongée ne l'avait pas permit de voir la fin du combat. Elle réussit à ouvrir les yeux seulement pour voir un corps tomber sur la poussière du chemin brûlant, ne sachant pas s'il s'agissait du mercenaire ou de la guerrière. Et là, tout à coup, une espèce d'explosion de lumière provint de l’œuf, la réduisant à l'état de non-voyante pendant quelques minutes. Elle comprit. Il avait éclot.

Mais devant qui ? Cela restait à savoir. Un profond sentiment de soulagement la gagna lorsqu'elle identifia un rire féminin. Iðunn réussit tant bien que mal à se lever, observant la femme, accompagnée d'une des merveilles de Mère Nature : un authentique dragon d'or. Elle pleurait, et l'Héléo, ne put comprendre pourquoi. Était-ce de soulagement, de joie, de peine ? Elle resta longtemps à ne pas bouger, se reposant et regardant le nouveau dragonnier et son compagnon, se doutant que sa présence était de trop. Elle voulut partir sans faire de bruit, ayant obtenu ce qu'elle souhaitait, mais une chose qu'elle n'arrivait pas à définir la retenait avec ce couple étrange.

La jalousie. Iðunn n'avait jamais ressenti cela auparavant. Elle était profondément jalouse du lien qu'allait partager ces deux êtres tous au long de leur vie, comme un frère. Ce fut à cet instant qu'elle comprit les paroles de la vieille prophétesse.

«Je vois un compagnon. Il sera le plus fidèle de votre longue existence, le seul qui vous suivra où vous vous rendrez. Le seul à vous comprendre, comme un frère.»

«C'était donc cela!» s'exclama-t-elle.

Elle s’effondra au sol et commença à pleurer.







Dernière édition par Iðunn Í. Jormungand le Dim 12 Oct 2014 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La naissance du dragon

Revenir en haut Aller en bas

La naissance du dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles
» Au Dragon Vert
» DRAGON vs GGHH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Monde des Liares :: Glasgo-