AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] Discrétion est mère de sûreté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3502
Xp's : 2550
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Sam 4 Avr 2015 - 19:09

PNJ :
 

Willy se laissa convaincre par son histoire, après tout son coéquipier semblait bien le connaître. C'était ridicule d'avoir des soupçons, en cet instant de l'histoire, c'était aux confréries de douter. Enfin de retour parmi les siens, Willy pressa sa marche. Il savait exactement où aller, il voulait être celui qui annoncerait la bonne nouvel au commandant. Il ne jeta un regard en arrière que lorsqu'il arriva devant la tente de son supérieur. Personne ne l'avait perdu, mais le muet commençait à peiner pour tirer le corps inerte de l'Arvèles.

L'archer n'avait pas non plus remarqué que son groupe avait attiré l'attention. Tous ceux qu'ils avaient croisés dans le camp s'étaient retournés pour voir leur prisonnier. Certains lançaient des insultes, alors que d'autres criaient de joie. L'égo de Willy s'intensifia encore, le sourire large, il se délecta de cette scène. Il avait l'impression qu'aujourd'hui, il pourrait tout accomplir. C'est avec une assurance parfaite qu'il écarta les deux gardes à l'entrée de la tente et entra à l'intérieur.

Avançant fièrement de quelques pas, il se stoppa et se courba légèrement en signe de respect, il commença à dire :
- Monsieur, je vous amène l'esp...
En se relevant, il coupa net ses propos. Face à lui ne se tenait pas le commandant en charge du convoi, mais Elsa, la responsable des éclaireurs. Willy avait entendu parler de cette enfant qui s'était offerte au Ténébreux. Plutôt bien foutue, un sourire charmeur, il s'avança vers elle et voulut lui sortir une de ces fameuses phrases pour midinettes. Il était face à elle et allait lui prendre l'une de ses mains, quand elle disparut et réapparut instantanément derrière lui.

Elsa regarda dubitativement le reste du groupe, puis avec un regard et voix dure, elle lança à l'intention de tous :
- Pourquoi l'avoir amené ici ! Vous l'avez traîné dans tout le camps je parie ? Elle se tourna et s'adressa particulièrement à Willy. Qu'est-ce qui vous ai passé par la tête ? Vous croyez vraiment que c'est le seul espion qu'ils aient envoyé ? Chaque confrérie a dû envoyer un groupe.
Le Récleyès se sentait humilié, qu'une enfant le ridiculise et lui parle ainsi, il le supportait très mal. Mais il était trop respectueux envers sa confrérie pour créer une scène dans la tente du commandant. Il ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher de se demander où il pouvait être. Il ne put s'empêcher de regard autour de lui, puis il revient vers son groupe, dépassant la demoiselle. Elle lui dit à son passage :
- Il a plus urgent à faire que s'occuper d'un espion. En reportant son regard sur la petite escouade, Elsa se figea sur Elend. Qui es-tu ? J'ai demandé de former des équipes de 3 pour encadrer le convoi, tu as perdu ton groupe ?
Son regard s'intensifia davantage. Restant au centre de la tente, elle attendait la réponse du jeune homme, alors que le muet jeta à terre l'Arvèles. Il en avait marre de le porter. Il ne se rendit ainsi pas compte que le prisonnier était en train de reprendre connaissance.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 269
Xp's : 758
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Dim 5 Avr 2015 - 12:29

La mission qu’on avait confiée à Elend était de s’approcher au plus proche du convoi des Récleyès afin d’estimer leur force de frappe. On peut dire qu’il avait fait du zèle car il se trouvait en ce moment, en plein milieu de leur campement. Tandis qu’ils se dirigeaient vers le centre de l’armée, sûrement où se trouvait la tente de leur chef, Elend observait les alentours essayant de mémoriser tout ce qu’il voyait. Un détail le marqua, ces gens dont tout le monde avaient peur, qui étaient considérés comme des monstres par les autres confréries, ils semblaient on ne peut plus normaux… On les lui avait décrits comme une menace pour l’humanité, un fléau, il s’était donc imaginé à voir des êtres difformes, violents tels des animaux. C’était perturbant de voir qu’ils étaient  civilisés et obéissaient à leurs lois, au final il n’était qu’une Confrérie comme les autres. Elend ne put s’empêcher de ricaner, en voyant l’ironie de la chose. Zazare avait voulu créer une confrérie devant unifier toutes les autres et apporter la paix sur Madelle, et maintenant c’était cette même confrérie qui menaçait l’équilibre poussant les autres peuples de Madelle à coopérer contre cet ennemi commun.

Ils arrivèrent devant une tente gardée par deux soldats, Elend regarda autour de lui. Des centaines d’yeux étaient posés sur eux, cependant personne semblait l’avoir remarqué, comme prévu la plupart des guerriers préféraient observer le prisonnier que portait le troisième membre du groupe. L’archer semblait être aux anges, en même temps il avait ce qu’il voulait l’attention de tout le camp, ce qui fit sourire Elend, il allait vite déchanter quand il comprendra qu’il l’avait dupé. Toutefois, il n’était pas encore sorti d’affaire, il allait rencontrer la personne en charge de l’attaque. Bizarrement, il se demanda à quoi il pouvait ressembler… Il l’imaginait comme une montagne de muscle aux yeux injectés de sang n’ayant pour seule raison de vivre que de mettre à feu et à sang tout lieu dont il foulait le sol. L’archer rentra d’un pas déterminé dans la tente suivi par les deux autres Récleyès, Elend pris une grande inspiration puis s’engouffra  à son tour à l’intérieur.

Il fut surpris de voir une jeune femme se tenir au milieu de la pièce, au vu de la réaction de l’archer ce n’était pas n’importe qui. Il l’analysa de la tête au pied, elle ne semblait pas plus âgée que lui avait un teint pâle et des cheveux d’un blanc immaculé, il la qualifierait même de mignonne. Il était impressionnant de voir qu’elle semblait occuper un poste important malgré son jeune âge et le fait qu’elle soit une femme. Sur ce point les Récleyès semblaient plus avancées en termes de parité homme-femme que les Namès… L’archer s’avança vers elle, mais elle passa dans son dos instantanément, Elend l’observa faire supposant  que sa Vérité lui permettait de se téléporter. Elle commença à réprimander son partenaire, ce qui sembla blesser son égo au plus haut point, Elend ressentit une certaine satisfaction à voir ce type se faire rabaisser plus bas que terre. Bien sûr le moment fatidique arriva où elle  le remarqua et lui demanda qui il était…  Il plongea son regard dans les yeux de la jeune fille puis répondit :

"-  Je m’appelle Elend Reyes et je suis un espion envoyé par les Parlems. A qui ai-je l’honneur ? "

La réaction des soldats de se fit pas attendre, ils s’avancèrent vers Elend, prêt à dégainer leurs armes au moindre geste de brusque du jeune homme. Elend se contenta d’ouvrir ses mains et de les lever au niveau de sa tête, afin de montrer qu’il n’avait aucune intention de se battre. Il continua à s’adresser à son interlocutrice :

"- Ecoutez, ma Vérité me permet de me téléporter, demander aux zigotos qui m’accompagnent ils m’ont vu l’utiliser une ou deux fois… Donc nous avons deux choix, soit vos hommes continuent à avancer vers moi avec cet air menaçant et je me téléporte à l’orée de la forêt pouvant ensuite donner à vos ennemis toutes les informations que j’ai pu glaner en visitant votre si joli bivouaque ou tout le monde se calme et vous écoutez ce que j’ai à vous dire… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3502
Xp's : 2550
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Dim 5 Avr 2015 - 14:24

C'était une farce ! Tous les Récleyès dégainèrent leur arme lorsqu'ils entendirent le mot « Parlèms », tout le monde, sauf Elsa. Les bras croisés, elle jaugeait cet étrange personnage qui prétendait appartenir à la même ascendance qu'elle. Comme tous ses compères, la jeune femme ne se privait pas d'user de sa Vérité, malgré la malédiction qui pesait sur elle. De toute manière, elle se fichait de mourir jeune, tout ce qu'elle voulait, c'était servir au mieux la confrérie. Elsa se téléporta et réapparut la seconde d'après face à Elend.

Willy baissa légèrement son arme, il était haineux envers son supérieur, elle était en train de lui voler son adversaire. Les pensées de l'archer étaient toutes tournées vers Elsa, alors que le reste de l'assemblée avait le regard fixe sur le « Parlèms ». Les yeux de la jeune femme étaient animés par une rage de défi. Elle souffla au jeune garçon en employant le tutoiement pour renforcer ce moment privilégié :
- Tu oserais faire un tel bond ? Ça te coûterait quoi ? Quelques mois de ta précieuse vie ? Et puis, tu n'es pas le seul à avoir des espions chez l'ennemi. Nous sommes en train de nous révéler au monde, mais je peux t'assurer qu'encore beaucoup des nôtres vont rester cacher dans chaque région, ville et capitale. Elle dit plus fort. Tu veux faire un compte-rendu sur la situation ? Va donc les prévenir que leur fin est proche !
Elle n'avait pas peur de lui, elle ne croyait pas à sa petite histoire, contrairement aux autres présents sous la tente, dont l'Arvèles. Toute cette agitation l'avait définitivement réveillé, mais personne n'avait remarqué qu'il avait maintenant un genou à terre, près à se relever. Willy était trop énervé pour cela et les deux autres laissèrent échapper un rire de satisfaction sur les derniers mots de leur chef. Le prisonnier qui n'avait même pas de lien, mit sa main à sa botte et en sortit en long couteau. Edmund s'élança alors sur l'un des Récleyès en se retenant de laisser sortir son cri de guerre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 269
Xp's : 758
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Lun 6 Avr 2015 - 9:50

Le sang froid de la jeune fille était impressionnant, les paroles d’Elend ne semblaient même pas l’avoir affectée. Il devinait au fond de son regard, une personne intelligente et extrêmement droite. Sa place au sein de la hiérarchie Récleyès n’était pas volé, mais tout cela ne l’arrangeait pas. Il voulait la convaincre de sa bonne foi en l’informant de la présence de pseudo-espions infiltrés dans leurs rangs. Elle lui fit comprendre que cela ne l’atteignait pas, déclarant que la victoire leur reviendrait de toute façon. Elend grimaça, la confiance aveugle qu’elle avait en son armée empêchait toute négociation… La meilleure solution aurait été d’utiliser son « trust » cependant cela demandait un contact physique au préalable, ce qui semblait impossible au vu de la Vérité de la jeune fille. Peut-être que son nouvel ami pourrait l’aider, il se concentra pour augmenter la pression qu’il exerçait sur le Récleyès.

Soudain l’Arvèles se releva un poignard à la main et se jeta sur le Récleyès le plus proche, lui enfonçant la lame plusieurs fois dans sa chair. Elend faillit émettre un juron quand il s’aperçut que le Récleyès attaqué était celui sous son emprise. Quel abruti, il n’aurait pas pu rester à terre et faire semblant d’être encore inconscient ! L’attention des soldats se tourna vers le combat qui avait éclaté, certains c’étaient déjà rapprochés afin de neutraliser le prisonnier. Au milieu de ce chaos, Elsa continuait à fixer Elend toujours avec une lueur de défi brillant au fond de ses yeux, elle semblait attendre son prochain mouvement. Il se contenta de hausser les épaules avant de murmurer :


" Réfléchis-y… "

Il disparut. Enfin pas réellement il était toujours à la même place seulement personne ne le remarquait, il était imperceptible. Cette capacité était vraiment pratique, dommage qu’il devait retenir sa respiration pour l’activer. Certains soldats voyant que l’autre espion s’était évaporé eurent le réflexe de se précipiter en dehors de la tente. Elend leur emboita le pas et se retrouva à l’extérieur, en se dépêchant il pourrait atteindre la forêt avant d’être à bout de souffle… Le bois serait le premier endroit que les Récleyès fouilleront s’ils lançaient des recherches. De plus, il devait déjà avoir plusieurs groupes sillonnant le lieu à la recherche d’espion. Ce n'était pas une bonne idée. Il se dirigea donc vers un endroit qu’il avait repéré en arrivant, les chariots de provisions. Il entendit des cris derrière-lui, était-ce l’Arvèles se battant comme un diable ou des soldats organisant des équipes pour partir à sa recherche ? Il n’en savait rien, de tout façon il devait continuer d’avancer. Il arriva près des véhicules, plusieurs caisses de nourriture avaient été déchargées, il observa attentivement le contenu de chaque charrettes avant de trouver ce qu’il cherchait et monta à bord. Plusieurs bouts de tissus et d’armures étaient entreposés ici, il commença à fouiller les affaires avant de choisir une longue cape à capuche noir qu’il enfila aussitôt faisant en sorte que la capuche cache ses cheveux et une partie de son visage. Après s’être assuré qu’il n’y avait personne dans les parages, il reprit son souffle et s’affala sur le sol en bois. Les recherches dureraient sûrement un ou deux jours puis ils abandonneront, ils allaient fouiller les alentours du camp sans penser que l’espion aurait pu décider de rester un peu avec eux. Elend souffla un bon coup, il ne lui restait plus qu’à se faire passer pour un Récleyès et attendre que les choses se calment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3502
Xp's : 2550
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Mer 8 Avr 2015 - 23:02

Hors de la tente, Elsa regardait les hommes du convoi. Le jeune étranger qui avait disparu sous leurs yeux pouvaient être n'importe où maintenant. La jeune femme balayait les environs du regard, il fallait le retrouver à tout prix, maintenant qu'il était en liberté dans le convoi, il pouvait se procurer toutes sortes d'informations, directement à la source. Les cris qui venaient de la tente laissaient l'impression à Elsa qu'il fallait à tout prix empêcher l'espion de partir, elle s'en voulait de l'avoir sous-estimé.

Cependant, elle savait qu'elle avait eu raison, il n'avait pas usé de la même Vérité que la jeune femme, il était encore dans le coin. Elle rentra à l'intérieur et alla au Récleyès qui vociférait depuis la fuite du jeune homme, le bras ensanglanté, il tenait en joug au bout de sa hache l'Arvèles qui s'était jeté sur lui. Après la disparition soudaine de l'étranger, Elsa s'était à son tour téléportait derrière l'Arvèles pour l'affronter, ses hommes n'avaient alors eu qu'à se jeter dans son dos. C'était vraiment des incompétents ! La jeune femme était à chaque fois surprise de voir à quel point elle pouvait les voir comme des enfants.

Elle ordonna au muet :
- Désarme le avant qu'il ne retente sa chance et ligote le ! Puis elle se tourna vers l'autre. Tu vas m'expliquer comment il a fait pour vous manipuler ?


3 Malier
Willy n'était pas revenu à la tente du commandant après la fuite de l'espion. Il était resté de son côté, cherchant pendant toute la nuit dans les environs du convoi. Il ne pouvait pas imaginer que l'individu était parti, ils ne s'étaient pas confrontés et puis peu d'informations avaient été échangées, pouvoir passer inaperçu au cœur du convoi était la meilleure des positions. Lorsque le matin se leva, l'archer décida de rentrer au campement vers la cantine avant qu'elle ne ferme.

Elsa pendant ce temps avait fait son rapport au responsable de l'attaque. Elle aussi était restée éveillée toute la nuit, ordonnant à ses hommes de quadriller tout le convoi. Elle avait également préparé une autre équipe pour le lendemain matin, lorsque la masse se déplacerait à nouveau. Elle s'était assoupie lors des premiers rayons du soleil dans le ciel. Le bruit des armures et des chevaux la réveilla, le campement était en train de repartir.

La route vers la prochaine tour ne faisait encore que commencer. Elsa sortit de sa tente, son second arriva alors avec sa monture. Un magnifique Liëscy offert par le Ténébreux pour sa dévotion. La jeune femme eut un recul en voyant l'animal, c'était un signe vivant de son allégeance et en cet instant, elle ne s'en sentait pas digne. Elle avait perdu l'un des espions, mais comme son père le lui avait appris, il fallait profiter des cartes que la déesse Sydilia nous mettait en main.

Elle monta sur l'animal et partit en direction de l'ouest. Sur le chemin, à quelques kilomètres de la route, le muet et le Récleyès a la hache étaient accompagné d'une femme au regard charmeur et espiègle. Willy ne s'était toujours pas présenté, il errait dans le convoi, le parcourant dans tous les sens, arme en main, comme s'il attendait de tomber sur Elend. Si les Récleyès s'étaient isolés, c'était pour s'occuper du cas d'Edmund.

Elsa arriva sur le liëscy. Elle n'avait pas le choix, elle devait être présente. Le muet gifla l'Arvèles qui était attaché à un arbre. Il réagit à peine. C'est alors qu'il met sa main devant le torse du jeune homme, remonte sa manche, puis il déchire le corps du soldat qui se met à hurler de toutes ses tripes. Le muet attrape alors le cœur d'Edmund, il appose sa marque sur lui. L'Arvèles ne dit plus aucun mot, il est comme absent.

Elsa dit alors d'une voix claire :
- Tu es là ! J'ai besoin que tu m'écoutes attentivement. Le muet frappe à nouveau le prisonnier qui tourne alors toute son attention sur la jeune femme. Tu vas mourir, ton sang a été infecté par le poison de mon ami. Vois-tu, c'est une puissante drogue qu'il t'a inoculé. Et ce qui est marrant, c'est que lorsqu'on l'impulse directement dans le cœur, elle n'est pas mortelle. Enfin, pas la première fois. Par contre, elle devient un excellent moyen pour rendre les gens sensibles à la suggestion. Elle descendit de sa monture et lui dit doucement. Tu es la marionnette de notre très admirable muet.
Elle se tourna alors vers son compatriote. Elle n'avait pas besoin de mot avec lui. Il savait déjà ce qu'il devait faire. Le récleyès à la hache et la demoiselle qui avait rejoins le trio suivirent Elsa qui était remonté sur sa monture. Désormais le muet était seul, il retira les liens du prisonnier après lui avoir chuchoté quelque mot. Il ne s'exprimait que pour ses victimes et dans des paroles inaudibles.


Information Confidentielle:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 269
Xp's : 758
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Dim 12 Avr 2015 - 14:17

La nuit n’avait pas été de tout repos pour Elend, il avait décidé de faire un tour de la garnison afin de récolter quelques informations. Cependant ses recherches furent grandement ralentit par la présence de plusieurs groupes de Récleyès ratissant le camp à sa recherche, il semblait qu’il avait sous-estimé la jeune femme. Au final, il avait seulement pu compter les soldats stationnant au centre du convoi avant de décider de revenir au niveau des chariots de provisions et de s’y reposer. Il ne restait que deux heures avant le lever du soleil, la journée s’annonçait longue et fatigante…

Il ouvrit les yeux aux premières lueurs du jour, l’endroit allait bientôt être rempli de personnes venant préparer le repas. Elend se leva, s’assurant que sa capuche soit toujours bien en place avant de repartir explorer le campement. Les Récleyès se réveillaient à leurs tours, reprenant les activités qui avaient laissé en suspens la veille. Certains se dirigèrent vers une immense tente qu’Elend devina être la cantine et suivi le mouvement. Il préférait se mêler à la foule que rester seul dans son coin, grâce à sa Vérité plus il y avait de gens moins il se faisait remarquer. Certains le fixèrent du regard quand il les rejoignit, mais passèrent rapidement à autres choses, se-disant que l’inconnue venait surement d’une autre garnison.  Evidemment, le principal sujet de conversation était le fait qu’on avait laissé fuir un espion ennemi, il apprit le nom de la femme avec qui il s’était confronté la veille, Elsa la personne en charge des éclaireurs. Il fut en parti soulagé d’apprendre que l’Arvèles n’avait pas été tué lors de sa tentative de rébellion. Il s’en aurait voulu si cela avait été le cas, il était quand même responsable de sa capture…

La nourriture n’était pas si mauvaise que ça, précaire certes, mais avait le mérite de bien remplir l’estomac, en même temps c’est ce qu’il fallait pour une armée. Il regarda autour de lui, la plupart des soldats se regroupaient sur des tables par affinité, parlant de tout et de rien. Lui-même s’était greffer à un petit groupe, augmentant la pression de sa Vérité sur les personnes le constituant afin qu’ils ne se posent aucune question sur sa présence. Camouflée ainsi parmi l’ennemi, il n’avait rien à craindre. Et en profitait pour manger tranquillement son repas tout en écoutant les dires de ses compagnons de table, peut-être avaient-ils des nouvelles intéressantes à partager. Quand ils eurent fini, ils se levèrent afin de sortir de la pièce, Elend les imita en leur emboitant le pas. Une fois dehors, ils croisèrent un individu qu’il reconnut de suite l’archer, la personne qui les avait trahis et qui l’avait mis dans le pétrin. Les membres du groupe se moquèrent de lui et de son incompétence avant de se séparer pour partir chacun de son côté.

Elend continuait à se balader faisant semblant d’effectuer diverses tâches ici et là. Il en avait profité pour voler une dague sur un râtelier rempli d’armes, il grimaça en la prenant en main, il espérait ne pas avoir à s’en servir. Un hennissement attira son attention, il aperçut une créature qu’il n’avait encore jamais vu et ne put s’empêcher de se rapprocha afin de l’observer. Cependant il se ravisa en voyant la personne se trouvant auprès de l’animal, Elsa. Celle-ci grimpa sur l’animal avant  de partir au galop, Elend les regarda s’éloigner avec un léger sourire, il était drôle de voir que la jeune femme était assortie à sa monture. Enfin il n’avait pas le temps de divaguer, il fallait profiter que la chef des éclaireurs ne soit pas là pour explorer plus profondément le camp. Il décida d’avancer vers la tête du convoi afin de voir ce que devront affronter les premières lignes de défense de la tour Ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3502
Xp's : 2550
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Dim 12 Avr 2015 - 22:43

Dans une cage aux murs de pierres et à ciel ouvert, un dragon repose tranquillement au centre de la formation avant. On entend son ronflement se soulevait doucement dans l'air. Les Récleyès ne semblent absolument effrayés par l'animal, certains encadrent même la cage de très près. Il n'y a aucun grand commandant, l'homme est absent pour le moment.

Elsa, quant à elle, est de retour vers le convoi, elle doit prendre en charge l'avancée du convoi. Elle envoie ses deux subalternes en reconnaissance alors qu'elle décide de se rendre à l'avant de la formation pour savoir si les recherches de l'espion avaient avancé. Pendant ce temps, Willy a à nouveau fait le tour de tout le convoi. Le jeune homme est coriace, il n'arrêtera pas si facilement.

Il faut qu'il réfléchisse différemment, tourné dans tous les sens, n'a pour l'instant rien apporté. S'il était chez l'ennemi, lui, il irait là où les armes sont stockées pour savoir à moi m'attendre. L'avant, le dragon, si le jeune étranger tombé dessus, la tour aurait la possibilité de se préparer à ce monstre. Il doutait que cela suffise pour les secourir, mais il avait compris la leçon, il ne fallait rien laisser au hasard.

Il prit une monture, un simple cheval aux muscles massifs et à la robe isabelle. Il galopa jusqu'à apercevoir l'avant, de loin, il pouvait distinguer la cage du dragon, ainsi que les chariots d'armements. Oui, l'espion devait être dans les parages. Arrivé sur place, il sauta au sol et accrocha la bride de l'animal à l'un des chariots. Au nombre de quatre, ils sont tous protégés de près par plusieurs hommes. L'un d'eux se trouve être l'un des espions d'Elsa, lorsqu'il vit Willy, ils se saluèrent d'un coup de tête.

Willy décida alors de prendre une flèche de son carquois. Jouant avec, elle était suspendue au-dessus de ses mains et ne cessait de tourner. Ses camarades ne lui prêtaient aucune attention, eux-mêmes utiliser sans cesse leur Vérité, l'entrainement était quotidien, ils voulaient être parfaits lorsque le jour fatal arriverait. La tension était palpable dans cette partie du convoi, tous ces hommes et femmes présents sont de valeureux combattants qui ont au moins une fois déjà reçu les faveurs du roi.

Deux options s'offrent à vous, vous contentez des informations que vous avez déjà récoltées et partir au plus vite à la tour pour arrêter le muet qui contrôle l'Arvèles. Ou bien, vous continuez vos investigations pour avoir une idée précise des armes qu'ils ont emmené avec eux. Restez et vous devrez vous cacher d'Elsa, la jeune femme arrive bientôt et Willy parcourt doucement l'avant de la formation.

Information Confidentielle:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 269
Xp's : 758
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Mar 28 Avr 2015 - 22:49

Elend cligna des yeux plusieurs fois, il avait du mal à appréhender ce qu’il voyait. Un lézard ailé mesurant deux ou trois mètres dont les écailles étaient semblables à la roche. Il eut un mouvement de recul  en réalisant ce qu’était la créature. Il n’avait jamais vu d’animaux pareils et pourtant il savait exactement de quoi il en ressortait. Il le devinait au plus profond de lui, les légendes, les contes et les histoires qu’on lui avait racontées, les décrivaient parfaitement. C’était un dragon ! Un satané dragon se tenait là, devant lui, il était enfermer dans une cage certes, mais la bête n’en était pas moins impressionnante. Il déglutit en imaginant les dégâts qu’une telle créature pouvait provoquer si elle était lâchée dans la nature. Et ils comptaient l’utiliser pour attaquer la tour Ouest ! Ca ne faisait aucun doute que sans préparation pour affronter ce monstre, les pertes seraient élevées… Etait-il le seul à être au courant ? Le dragon était assez imposant pour être vu de relativement loin, d’autres espions avaient déjà dû le repérer… Cependant, les alentours grouillaient de Récleyès tendant des embuscades dans la forêt à toutes personnes assez curieuses pour s’approcher trop près du camp. Il se pouvait qu’aucune des personnes envoyées récolter des informations n’y soit parvenue, que seul lui avait réussis à obtenir des renseignements utiles sur les forces ennemies. Elend soupira, il devait vite se sortir de ce pétrin et prévenir la tour.

Elend scruta les alentours, la plupart des Récleyès présents semblaient être des soldats chevronnés prêts à la bataille. Heureusement pour lui, ils ne semblaient pas porter leur attention sur lui, enfin c'était logique vu qu'il maintenait sa vérité quasiment à pleine puissance. S'il se dirigeait vers la forêt personne ne le remarquerait pourtant il ne voulait pas partir sans rien faire. Il se dirigea vers un des charriots de ravitaillement et attrapa une torche au passage. Une fois au niveau du véhicule, il y jeta le bout de bois enflammé. Il savait que l'incendie serait vite endigué et que cela n'affecterait en rien la progression de l'armée, mais cela faisait office de diversion et lui permettait d'envoyer un message à Elsa et aux Récleyès en général, il était là ! Il s'engouffra dans la forêt tandis qu'il entendit les voix de plusieurs hommes crier au feu.

La traversée du bois fût plus tranquille que prévu, il n'avait rencontré qu'un groupe d'éclaireur qui l'avait magistralement ignoré pensant que lui-même rejoignait son équipe. De toute façon, leurs boulots étaient d'empêcher les gens extérieurs de venir espionner... Ce qui ne l'empêcha pas de retenir sa respiration sur la dernière portion du trajet, il ne pouvait se permettre de se faire attraper à ce niveau-là. Il atteignit enfin la lisière et se dirigea vers la tour Ouest. Après avoir pris une distance raisonnable, il se retourna une dernière fois afin d'observer le spectacle. Plusieurs colonnes de fumée s'élevaient dans les airs, à leurs bases devaient se trouver l'armée de Récleyès. Elend inspira profondément, la bataille était loin d'être fini, elle s'annonçait même bien plus ardue que prévue. Il n'avait pas de temps à perdre, il devait rejoindre l'Ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] Discrétion est mère de sûreté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
» Discretion oblige [ PV : Tellan ]
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni-