AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] Discrétion est mère de sûreté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Sam 9 Aoû 2014 - 13:36

Discrétion est mère de sureté


Mise en Contexte
Vous avez été choisi pour espionner le convoi des Récleyès, parti de la Tour Est, il se dirige lentement en direction de la Tour Ouest et ne cherche même pas à se faire discret. Ils détruisent tout sur leur passage et rien ne semble pouvoir les arrêter.

Votre mission est de vous approcher au plus près pour repérer le nombre d'hommes qui se sont déplacés, les animaux qu'ils ont amené avec eux ainsi que le genre d'armes qu'ils portent. Plus vous rapporterez d'informations et meilleure sera la réussite de votre tâche.

Vous allez devoir faire équipe avec 2 autres espions, vous avez pour ordre de rester grouper, mais si l'un de vous venez à se faire repérer il vous faudra abandonner vos compagnons, car on ne souhaite pas voir les espions devenir des taupes. Prenez garde, restez silencieux et approchez-vous le plus prêt possible du convoi.

Vous disposez de quelques jours pour récolter le plus d'informations possibles, mais faites en sorte de les ramener à la Tour Ouest avant qu'il ne soit trop tard.

Déroulement de la Mission
Reprenez le scénario imposé dans votre premier message, il vous faudra vous arrêter au moment où vous rencontrerez vos coéquipiers non loin de la route qu'utilise les Récleyès pour se déplacer.

Le MJ incarnera l'un des espions qui a été chargé de la mission. Son intervention pourra amener des imprévus qui remettront en cause le bon déroulement de l'espionnage.

Attention ! Vous pouvez vous faire attraper par les Récleyès. Si vous n'arrivez pas à vous enfuir, vous ne validerez pas la mission. Il vous faudra vous défaire de vos liens lors du Rp final si vous ne voulez pas devenir un prisonnier.





Dernière édition par Mère Nature le Jeu 11 Juin 2015 - 2:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar

Voleuse
Messages : 35
Xp's : 108
Date d'inscription : 09/10/2013
Age : 17
Localisation : la profondeur éternel du néant iréel

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Lun 18 Aoû 2014 - 10:05

Est-ce que c'était une bonne idée? Ce n'était plus vraiment le moment de me poser une telle question. J'arriverai bientôt dans la zone d'espionnage et rencontrerait mes acolytes. Pourtant, je continuais de douter. Peut être que mes futurs équiper connaissait déjà le mercenaire et se rendrait compte de l'imposture. Peut être qu'il reviendrait ici pour tout de même accomplir sa mission. Tout en avançant, je chassais ces "peut être". Ce dont j'étais sure, c'est que l'armée se trouvait là et que quelqu'un devrait le surveiller. Le reste ne devait pas avoir plus d'importance.

Plus je m'approchais, plus je rendais mon pas silencieux et ma démarche lente. Je ne savais pas quand j'allais tomber sur ceux que je devais espionner. Ni quand j'allais rencontrer les personnes qui m'aiderait, d'ailleurs. Sans doute se trouverait-il à côté de la troupe. je ne savais pas vraiment où se dernier se trouvait, et espérais ne pas tomber dessus par hasard. Ou sur un éclaireur. Le camp devait être suffisamment bruillant pour qu'on l'entende de loin. Mais si un soldat séparé s'aventuraient dans la forêt pour une raison quelconque, ma discrètion était compromise. Je me cachais au moindre buisson, écoutant le bruit léger du vent. J'avais l'impression d'entendre, au loin, le murmure sourd d'un campement de guerre. Mais ce n'étais sans doute que mon imagination. Il y avait quelques oiseaux solitaire qui piaillaient, mais n'étouffait ni les bruits de pas, ni celui de ma respiration. Bien que calme, je sentais qu'elle pourrait me faire repérer tout autant que ma marche.

Je voyais, à quelques pas de moi, la route qui me mênerait aux récecleyès, mais également à mes acolytes. Je la suivais depuis longtemps, maintenant mais ne voyait ni l'un ni l'autre. Lorsque j'entendis enfin le vacarme lointain de l'armée, je m'arrêtais. Je ne pensais pas que les autres espions se serait risqué à attendre plus loin. Me glissant dans une cachette proche de la route, je m'assis. Je laissais mes yeux balayait le paysage en quête d'une ombre, d'une silhouette tandis que mes oreilles aux aguets écoutait chacun des bruits autre que le vent ou les sifflement des quelques oiseaux. Si les personnes que j'attendais étais des professionnel, je le verrais tout de suite. ou plutot, je le saurais. Mais l'attente n'étant pas mon fort, je sentis les doutes m'envahir à nouveau.

Et si ils ne m'avaient pas attendue? Et si ils s'étaient fait capturé? Et si ils s'étaient perdue, blesser, fait attaquer en route? Et si je m'étais moi-même tromper de lieu? Les "et si" finirent par s'épuisait. Les doutes avec, je pus enfin remettre toute mon attention dans l'écoute d'un pas, d'une respiration, dans la vue d'une ombre ou d'une silhouette. A chaque oiseau envolé, je tournais les yeux vers lui. A chaque coup de vent dans les feuillage, je tentais de distinguer une forme humaine. Et, ainsi, j'attendais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Mer 27 Aoû 2014 - 18:45

PNJ :
 

Derrière un arbre, Willy attendait l'arrivée des espions. Il avait pris sa mission auprès d'un secrétaire d'un Nascor de la confrérie des Anciens. Cela faisait plusieurs années qu'il effectuait des missions pour leur compte afin de baisser leurs gardes. Le Récleyès attendait ce jour depuis tant d'années, bientôt il n'aurait plus à cacher sa Vérité aux yeux de tous. Bientôt il pourrait se révéler comme tous ses frères qui avaient eu la chance d'être assignés à l'attaque des tours. Lui sa mission était tout autre, son but était de brouiller au maximum les informations qui partiraient vers les dirigeants.

Le commandant avait été clair, aucune information ne devait filtrer. Il avait donc attendu que les Anciens recherchent quelqu'un à envoyer à la suite de l'armée. Il s'était porté volontaire et on lui avait naturellement fait confiance, comme depuis des années. Depuis maintenant deux jours il suivait à pied le convoi, restant assez en arrière pour qu'il ne soit pas trop près, mais suffisamment pour pouvoir croiser les prochains espions. Une jeune femme était apparue alors qu'il venait de repérer un étranger. Il choisit de se diriger en premier lieu vers l'homme et il lui cria pour que la femme entende :

- Déclinez votre identité, qui êtes vous ?

L'arvèles répondit sur le champ, comme s'il s'adressait à son supérieur, pas besoin de l'écouter, ses gestes, sa retenue et ses habits parlaient pour lui :

- Edmund Jenns, Arvèles choisit par le Colonel de Ferèsis.

Il accompagna ses parole d'un geste, sortant d'une pochette accrochée à sa ceinture une petit parchemin où se trouvait le sceau du colonel de la confrérie des armes. Willy en sortit un exemplaire similaire, encore enroulé, seulement il était fermé par le symbole des Anciens. Sans plus de cérémonie il se retourna et se dirigea vers la jeune femme qui se trouvait à quelques mètres. Il plaça face à elle et lui dit d'une voix douce et grave à la fois :

- Je me nomme Willy Palmes, en quoi puis-je vous être utile ? Ne savez-vous donc pas que les Récleyès sont en ce moment même sur cette route ?

Il accompagna ses mots d'un léger sourire charmeur. Il ne doutait pas une seconde qu'elle était là pour les même raisons, elle n'avait aucunement l'air d'être une paysanne naïve qui se serait aventurée trop loin de chez elle en ces temps sombres.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Ven 20 Mar 2015 - 14:14

Cela faisait deux jours qu’Elend marchait, le campement ennemi devait être relativement proche au vu de la fumée qui se dégageait dans le ciel. Il avait pris cette mission auprès d’un Parlèms qu’il avait rencontré lors de son voyage aux Chutes de Veroni, bien sûr il avait dû utiliser de son pouvoir de persuasion pour qu’on lui confie cette mission de la plus haute importance. Il émit un rire agacé, qu’est ce qu’il lui avait pris ce jour-là, il n’était qu’un homme ordinaire et le voilà impliqué dans une guerre contre ennemi censé avoir disparu il y a un demi-siècle. Surement, le fait que cette bataille allait peut-être décider du sort de tout Madelle et qu’en bon madellien, il était de son devoir de faire sa part… Il savoura l’ironie de la chose, pendant toutes ces années il avait pensé que son caractère avait été uniquement forgé par l’éducation de son père et le voilà risquant sa vie à cause des histoires que lui contait sa mère. De toute façon, il était là et il n’était pas du genre à se débiner.

Il continua à longer l’orée du bois, il avait quitté la route depuis plusieurs kilomètres, il aurai été trop dangereux et surtout pas assez discret d’y rester alors qu’il était aussi proche du camp. Il avait pris le temps de changer de vêtement avant de partir à la poursuite de l’armée, il fallait avouer que le costume rouge et or ne permettait pas de se fondre dans le paysage verdoyant de la région. Il avait opté pour un pantalon en toile de couleur marron et une chemise noire. Selon les indications, il devait retrouver ses coéquipiers aux alentours de la zone d’espionnage, mais personne à l’horizon. Elend n’aimait pas trop la tournure des évènements, premièrement car il était du genre solitaire et donc le travail d’équipe n’était pas sa tasse de thé. Deuxièmement, leurs buts étaient de récupérer des informations sur l’armée ennemie, en toute discrétion de préférence, cependant plus ils étaient nombreux et plus ils auraient des chances de se faire repérer. Enfin cela n’avait plus aucune importance, les ordres avaient été donnés.

Il s’était suffisant approché pour entendre le vacarme qu’ils faisaient, un mélange de cri, de fracas d’arme, d’arbre s’effondrant au sol. Les Récléyes étaient bels et bien de retour. Ce n’était pas qu’Elend en doutait mais entre le savoir et le voir, même si dans son cas c’était l’entendre, il y avait une différence. Il essaya de se remémorer ce qu’on lui avait appris sur eux lors de ses études,  ses professeurs n’en avaient presque jamais parlé, en même temps ils étaient censé ne plus exister et étaient considérés comme un tabou. Le peu qu’on lui avait enseigné était que la plupart des Récleyes étaient partis dans les Terres Inexplorées et y étaient morts. La deuxième partie à toute évidence était erronée, ils avaient réussi à survivre dans cette contrée hostile réputée invivable. Comment ? Là était la question. Soudain les yeux d’Elend pétillèrent, et si, par le plus grand des hasards, ils avaient trouvé un artefact qui leur avaient permis de tenir aussi longtemps là-bas ? Ce n’était pas impossible, peu de gens avaient eu le courage de voyager dans ces terres, il y avait de grande chance que des trésors y soient caché ! Peut-être même que cette armée possédait un de ces objets ! Pourquoi n’y avait-il pas pensé plus tôt ? Il avait bien fait d’accepter cette mission peut-être qu’il récupérerait des informations intéressantes voir plus…

Il aperçut au loin un groupe de personnes, ils étaient proches de la lisière de la forêt mais ce n’étaient encore que des silhouettes à ses yeux. S’agissait-il d’ennemis ou des personnes qu’il devait retrouver ? Il se rapprocha du groupe silencieusement exerçant une pression très importante sur eux afin qu’ils ne le remarquent pas. Il respirait doucement, si la situation s’envenimait, il lui faudrait s’enfuir et utiliser l’ « effacement » au maximum de serait pas de trop. Il n’était plus qu’àa une dizaine de mètre du groupe, il ne ressemblait pas à des Recleyes, en tout cas pas à la description qu’on lui avait faite. Il relâcha la pression et commença à sortir de sa poche une lettre portant le sceau des Parlems.

La mission allait pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Lun 23 Mar 2015 - 1:03

Lorsqu'une apparition se manifesta près du petit groupe, l'Arvèles eut un recul tout en sortant son arme de son fourreau. Sur la défensive, il hésita lorsque l'étrange personnage sortit une lettre. Willy souriait, impressionné par cette représentation du silence et de l'invisible, il porta son attention sur lui. Il le voulait à ses côtés lors de la mission, c'était celui dont il allait falloir faire attention. Lui qui se disait être le maître dans l'art de disparaître, voulait se mesurer à ce rival.

Il s'avança vers lui, oubliant complètement la présence des autres, puis s'adressa au nouveau :
- Votre entrée est sans conteste la meilleure, j'espère que nous saurons nous montrer aussi professionnel que vous.
Il adorait sympathiser avec ses ennemis, il lui arrivait d'entretenir des relations pendant des années, pour le simple plaisir de détruire ensuite une personne et voir sur son visage l'incompréhension. Trahir était une façon de vivre pour lui. Étrangement, cela n'était pas vrai pour les Récleyès. Non, il aimait trahir l'être humain et il avait compris à ce moment qu'il avait une famille. Willy s'engagea le premier sur un petit chemin. Il savait exactement où il devait se rendre. Il connaissait les lieux, il avait arpenté cette route pendant des semaines pour en connaître chaque recoin.

Jenns avait toujours sa longue épée à la main, il ne l'avait pas rangé depuis l'interruption du jeune homme. Il n'éprouvait désormais plus aucune animosité envers lui, bien au contraire, il l'admirait. Fermant la marche, il lui arrivait de rester le regard fixe pendant plusieurs secondes pour étudier sa démarche. Il essaya même une fois de l'imiter, mais arrêta immédiatement, son armure cliquetait davantage.

Le sentier que Willy avait pris était quelque peu étroit. Il longeait la route d'assez loin pour ne pas être remarqué. C'était un terrain inespéré pour approcher discrètement le convoi. Le Récleyès avançait rapidement, essayant de ne pas perdre de vue son nouvel ami. Il ne leur reste plus beaucoup de distance à parcourir pour approcher le convoi, mais Palmes s'arrête brusquement, relevant l'avant-bras vers le ciel. Le grand moment arrive.

Il se retourna et joua la scène à merveille, un air à la fois sérieux et inquiet sur le visage, il murmura :
- Ils sont tout proches. Je les sens.
Et voilà le grand final, Willy s'accroupit au sol, mettant une main au sol. Il donne l'impression de ressentir la terre, il se tourne alors vers le sud et se relève dans la direction en sortant son arc. Au même moment, au nord, deux Récleyès sortent du paysage, ils se relèvent recouverts de mousse et le visage noir. Armés d'une hache et de couteaux, ils se jettent comme prévu sur les espions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Sam 28 Mar 2015 - 14:27

Son apparition ne laissa pas indifférent le groupe de personnes qui sortirent les armes aussitôt. Heureusement, ils s’arrêtèrent dès qu’ils virent la lettre dans sa main, mais continuaient à l’observer de la tête aux pieds comme s’il était une bête de foire.  Elend se gratta la tempe d’un air gêné, les impressionner n’avait en aucun cas été son attention… L’un deux se rapprocha de lui, le congratulant pour son professionnalisme. Il le toisa du regard, incrédule, les autres membres du groupe étaient-ils si mauvais ? Il n’avait pas envie de se faire capturer à cause de l’incompétence d’un inconnu… De plus, les compliments du jeune homme sonnaient faux à ses oreilles, sa manière de parler lui rappelait étrangement le discours qu’il employait lorsqu’il utilisait son « Trust ». Elend soupira, il avait toujours été du genre solitaire, mais pour cette mission il devait travailler en équipe ce qui impliquait faire un minimum confiance à ces coéquipiers. Surtout que s’était peut-être son caractère d’être aussi avenant avec un étranger.

L’homme qui lui avait parlé s’engagea dans le bois, il le suivit tandis que l’homme à l’armure, qu’il supposait être un Arvelès, fermait la marche toujours l’arme à la main. Elend contemplait les alentours, le terrain était à leurs avantages, se dissimuler parmi les arbres et les fourrées était à la portée de n’importe qui et le chemin qu’ils suivaient jouxtait la route ce qui la rendait idéal pour observer la garnison Recleyes. L’archer se déplaçait d’un air déterminé et confiant, il semblait bien connaitre la forêt, peut-être trop bien…  Elend secoua la tête, pourquoi se sentait-il méfiant par rapport à cet individu ? Sa connaissance du terrain pouvait venir du fait qu’il avait pris le temps d’explorer la zone en les attendant, ce qui n’était pas impossible.

Au bout d’un moment, l’archer s’arrêta et leur fit signe, il avait repéré quelque chose. Il commença à s’agenouiller pour sentir la terre. Elend soupira en le voyant faire, selon lui ce n’était qu’une légende, un geste que les chasseurs faisaient juste pour le spectacle afin d’impressionner la galerie. Et franchement ce n’était pas le moment de faire l’intéressant. En attendant que le soi-disant traqueur finisse sa démonstration, il scruta les alentours des yeux. Quelque chose retint son attention. Du mouvement. Deux silhouettes se relevèrent armées jusqu’aux dents. Une embuscade !

Il se retourna vers ses équipier qui regardaient dans la direction opposée, il pesta et pris la parole :


" Messieurs, je crois que nous avons de la visite. " En même temps, il se recula au niveau de l’archer prenant de la distance avec l’ennemi. " Messire Arveles, ceci est plus de votre ressort je pense… et Monsieur l’archer j’espère que vos talents de tireur sont bien meilleurs que vos talents de traqueur ! "

Ils avaient perdu de précieuses secondes, cependant cela aurait pu être pire s’il n’avait pas remarqué l’ennemi à temps. Cependant, aux yeux d’Elend, le problème n’était pas l’attaque en soi mais le fait que les évènements s’étaient déroulées d’une manière bien trop fluide… Quelles étaient les chances qu’il y ait des ennemis attendant camouflées à cet endroit ? Que celui leur servant de guide se stoppe à cet endroit précis ? Et qu’il soit assez mauvais pour les faire regarder dans la mauvaise direction, donnant une parfaite opportunité pour une attaque surprise ? Elles étaient très faibles.  La conclusion la plus logique était que ce satané archer était une taupe. Cependant, l’accuser tout de suite, revenait à faire foirer la mission, il se contenterait de s’enfuir et de prévenir les autres de la présence d’espion. Pour l’instant, il devait jouer le jeu. Il se tourna vers lui et tendis la main.

"Vous n’aurez pas une arme à me prêter ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Sam 28 Mar 2015 - 23:24

Willy éclate de rire. Il jette un regard un regard incrédule sur celui qui lui demande une arme. Finalement, il était aussi idiot que l'Arvèles, mais il continuait de croire qu'il était un meilleur adversaire que l'autre. Bon, il fallait agir, il lança un regard aux Récleyès qui ralentirent, préparant un coup coordonné. Willy jeta un long couteau dans les mains d'Elend, il doutait qu'il n'en ait pas sur lui, mais au cas où, il préférait le voir armé.

Le Récleyès à la hache s'attaqua à l'Arvèles qui retient la lame de l'ennemi au-dessus de sa tête, tenant sa large épée à deux mains. Il était surpris et s'était retourné au dernier moment. L'autre Récleyès alla vers Willy qui para son coup avec le coté de son arc. Puis, un sourire barra son visage, il fit une pirouette sur lui et se retrouva dos à son adversaire tout en faisant une révérence.

Les Récleyès se stoppèrent. Tenant en joue les deux espions. Willy s'avança et leur dit :
- Je suis désolé, mais je crois que je n'aie pas été franc. En fait, je suis de leur côté. Il désigna les deux hommes de son pouce. On ne va pas vous tuer, enfin pas tous les deux. Suivez-nous et aucun mal ne vous sera fait.
La rémission n'était pas dans le sang d'Edmund, il lui était impossible de lâcher son arme et de se rendre lâchement aux mains de l'ennemi. Il claqua ses mains devant lui, gardant les paumes l'une contre l'autre. Un artefact lumineux se matérialisa, lorsqu'il disparut, une immense épée aux lignes pures et étincelante le remplaçait. Les Récleyès ne furent pas surpris et ils se jetèrent tous les deux sur lui.

Willy lui n'avait pas lâché Elend du regard. Il se fichait de l'Arvèles, il était bon pour la torture à la limite, mais à part cela, il ne l'intéressait guère. Jouant avec une flèche, il jouait de ses doigts avec le petit objet de bois. Il était prêt pour le combat, enfin, il y avait de l'action dans cette mission. Willy ne put s'empêcher d'ajouter un mot :
- Toute la route est sous notre contrôle, tu n'iras nul part. Sois sûr que je te suivrais partout, peu importe ton don, tu n'es pas le seul à savoir disparaître.
À peine eut-il fini, qu'il disparut. La flèche tomba au sol et rebondit sur l'ombre de Willy qui n'avait pas disparu. La tâche d'encre se dirigea vers la droite et disparut dans celle d'un arbre. Il réapparut à la cime de l'arbre. L'Arvèles n'avait rien vu, il était assailli par les deux autres Récleyès qui ne cessaient de le harceler. Il avait beau parer chaque coup, il reculait petit à petit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Dim 29 Mar 2015 - 22:58

L’archer éclata de rire à sa demande, mais lui donna tout de même une sorte de grosse dague. Elend la saisit fermement dans sa main gauche, il n’avait jamais aimé utiliser des armes, tranchantes qui plus est… En fait, la plupart du temps il n’avait pas à se battre, une poussée un peu plus puissante de sa Vérité suffisait à désamorcer la situation. Bien sûr, dans le cas présent, il se doutait que cela suffise, l’ennemi était prêt à en découdre et augmenter la « pression » n’aurai que peu d’effet. Il examina le combat, l’Arveles était déjà au prise avec un Recleyes tandis que le deuxième fonçait droit sur eux. L’archer s’interposa parant le coup du second de façon adroite avant d’effectuer  un saut au-dessus de son adversaire. Le combat se stoppa net, les Recleyes menaçant de leurs armes Elend et l’Arveles.

Comme il l’avait deviné, l’archer était un traître à la botte du Ténébreux. Pourtant, celui-ci l’avait pris de vitesse en dévoilant son jeu aussi vite. Elend examina le traitre, c’était un poseur, le coup de la terre, son acrobatie et même son discours, montrait qu’il aimait se donner en spectacle. En réfléchissant un peu, il pourrait peut-être en tirer avantage… L’Arveles ne se montra pas aussi patient et utilisa sa Vérité pour riposter ce qui eut l’avantage d’occuper les deux assaillants.

Le problème était l’archer qui ne semblait pas vouloir, lui laisser la moindre chance de s’échapper et il lui fit  bien comprendre que la fuite était quasiment impossible. Surement pour appuyer ses propos, il disparut laissant juste son ombre à terre qui se mit à mouvoir jusqu’en haut d’un arbre où il réapparut. Elend continua de l’observer, cette personne avait assez confiance en lui pour se permettre de montrer son pouvoir, il ne put s’empêcher de ricaner un vrai poseur tout son contraire…

Elend était en mauvaise posture cependant on lui avait laissé le temps d’élaborer un plan. C’était quitte ou double, mais c’était ce qu’il savait faire de mieux… Il jeta un œil à l’Arveles qui était en position très délicate puis lança un regard amusé à l’archer. Il retint sa respiration augmentant la pression au maximum sur les quatre personnes présentes et se précipita dans le dos de l’Arveles. Il arma son bras gauche et tout en l’abattant sur le crâne du guerrier relâcha la pression. Celui-ci tomba à terre. Elend s’excusa mentalement, il avait quand même pris le soin de frapper avec le pommeau du couteau afin de juste l’assommer. D’un air nonchalant, il regarda l’archer avant de lui adresser la parole d’un ton sévère.


"T’as failli faire foirer le plan avec ton sens de la dramaturgie ! Tu t’es dévoilé sans savoir qu’elles étaient les capacités de tes associés ! Imagine si ce mec avait eu un pouvoir permettant de vous neutraliser tous les trois, on aurait eu l’air malin ! Sans compter que tu m’as aussi fait une jolie démonstration de ton pouvoir, sans n’en avoir aucune idée du mien…"


Faisant mine de se désintéresser, il tendit son arme vers le Recleyes le plus proche comme s’il voulait s’en débarrasser, la pressant contre le torse du soldat. Il profita de se contact physique pour utiliser son " Trust " sur lui. Et commença à lui parler.

" Sinon comment se porte les troupes ? Nous ne sommes plus qu’à quelques jours de la Tour Ouest… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Lun 30 Mar 2015 - 0:50

Mais que faisait-il ? Willy revint sur la terre ferme au moment même où l'Arvèles sombra dans l'inconscience lorsque sa tête se cogna au sol. Il regardait avec insistance et soin le jeune intervenant. Il se montrait sous un angle que Willy ne lui aurait pas prêté. Les deux autres Récleyès étaient tout autant surpris, celui à la hache n'eut pas le temps de lever son arme qu'Elend arriva à sa hauteur et lui rendit l'arme qu'on lui avait prêté. Sa rage s'envola d'un coup et il afficha un grand sourire au jeune. Le gratifiant d'une tape dans le dos, il lui répondit :
- On continue d'avancer, l'attaque qu'on a rencontré est derrière nous. Les pertes qu'on a subies nous ont enragé. Le continent va devoir se préparer à un hiver glacial et solitaire.
Comme s'il retrouvait un vieil ami, le Récleyès accueillit l'espion comme un frère. Pourtant au fond de lui un doute subsister, ses paroles sonnaient un peu fausses. Mais personne ne releva la supercherie, pas même la victime qui continuer de ressentir une confiance certaine lorsqu'il posait le regard sur Elend. La mission était un succès, les espions avaient été interceptés et maintenant, il pouvait s'en servir pour envoyer un message.

Le Récleyès qui avait gardé le silence depuis le début s'approcha d'Edmund et il ramassa son arme avant de le prendre sur son épaule. Willy qui était resté à l'écart retrouva sa place auprès de l'étranger. Maintenant qu'il faisait partie de son camps, il pouvait lui parler plus librement. Le petit groupe reprit la route pour rejoindre le convoi, il avait pour mission de ramener l'espion à leur supérieur. C'est donc avec un poids lourd sur le dos qu'ils avançaient en direction de la route principale.

Ce n'était qu'une question de minutes. Willy se trouvait entre Elend et son "ami", le muet quand à lui, transportait l'Arvèles et suivait quelque pas en arrière. Les lumières des torches du convoi s'intensifiaient à chaque pas. L'archer voulait en apprendre plus sur le nouveau venu avant qu'ils ne se retrouvent au milieu de la horde :
- On ne m'a pas mi au courant de ton intervention. Dis-moi, je ne t'ai jamais vu à la tour auparavant. Laisse moi deviner, tu es un apatride ?
Le Récleyès qui était près de lui ne le laissa pas terminer son interrogatoire, il affirma :
- Pas du tout ! C'est un vieil ami en qui tu peux avoir confiance.
À peine eut-il prononcé ces mots que le Récleyès eut un éclair de lucidité, affichant un regard quelque peu affolé, comme s'il se réveillait d'un cauchemar. Mais cela ne dura qu'une fraction de seconde, déjà le sentiment de confiance reprenait le dessus et voilait ses vrais sentiments.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté Sam 4 Avr 2015 - 15:19

Ça avait fonctionné, il avait réussi à se  faire passer pour un espion à la solde des Récleyès. Cependant, Elend savait qu’il n’était pas sorti d’affaire, il se rapprochait de plus en plus du camp ennemi,  chaque pas qu’il faisait rendait sa fuite un peu plus délicate à orchestrer. De plus, l’archer n’avait pas l’air de lui faire totalement confiance, ce qui pourrait poser problème le moment venu…  Mais pour l’instant, il devait se concentrer sur ce qui allait arriver, d’ici sous peu ils allaient atteindre l’endroit où l’armée stationnait. La zone sera surement envahie de Récleyès , ce qui n’était pas un problème, tout au contraire plus il y avait de gens plus il était facile de ne pas se faire remarquer. Sans compter le fait que la plupart des regards seront sans doute tournés vers le prisonnier et non sur les membres du groupe l’ayant capturé. Le moment clé sera surement la rencontre avec leur supérieur, le convaincre de son appartenance à la confrérie ne sera pas chose aisée. .. Une odeur âcre le sorti de ses pensées, de la fumée… ils étaient tout proches.

- "On ne m'a pas mis au courant de ton intervention. Dis-moi, je ne t'ai jamais vu à la tour auparavant. Laisse moi deviner, tu es un apatride ? "

La question venait de l’archer, Elend s’attendait à ce qu’il ne lâche pas l’affaire toutefois la question faillie le désarçonner. Heureusement, son complice du jour lui répondit immédiatement. Toutefois Elend s’interrogea sur les propos du jeune homme.  Une tour ? Parlait-il de l’attaque de la tour Est ? Peu probable… Etait-ce un piège visant à la faire commettre un faux pas ? Au vu de la réponse du Récleyès, c’en n’était pas un… La dernière solution était que la tour était un endroit où se réunissaient les Récleyès. Elend jubila intérieurement, si c’était bien le cas, l’information d’une tour dans les Terres inexplorées servant de base aux Récleyès valaient de l’or. Un léger malaise parcourue son corps, comme si une partie de lui se relâchait laissant glisser l’objet qu’il tenait.  Il se concentra et repris le contrôle puis jeta un coup d’œil au Récleyès qui était sous son emprise. Il s’était laissé déconcentrer par sa découverte et avait failli libérer sa victime de son influence… Le message était clair pour Elend, un seul moment d’inattention pouvait faire s’effondrer son plan.

Il se tourna ensuite vers l’archer, il hésitait encore à utiliser son  "trust" sur lui, le bémol était qu’il lui était difficile de maintenir son pouvoir dans de telles proportions sur plusieurs personnes à la fois. Surtout qu’il ne savait pas s’il en aurait besoin plus tard, une fois qu’il aura atteint le convoi. Il se devait quand même de dissiper les doutes qu’il avait en son égard et décida de lui parler :


- " A vrai dire, je n’étais pas au courant pour toi non plus… Mais il est logique d’envoyer plusieurs taupes dans le camp adversaire, si ce n’est que pour des raisons de sécurité… " Il se rapprocha du jeune homme comme s’il voulait que les autres membres du groupe ne l’entendent pas. "  De toi à moi, tu crois vraiment qu’on est les seuls à avoir des infiltrés chez l’ennemi ? Comment savoir s’il n’y a pas des gens à la botte d’autres confréries chez nous ? A vrai dire j’ai une bonne piste… "

Il s’arrêta de parler en voyant le spectacle qui se déroulait devant ses yeux, le campement était là devant lui, des soldats courant dans tous les sens s’afférant à aiguiser les lames et à réparer leurs armures. Il siffla d’admiration puis regarda l’archer avec un sourire.

" Et bien on y est enfin, je finirais l’histoire auprès de notre supérieur ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] Discrétion est mère de sûreté

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] Discrétion est mère de sûreté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
» Discretion oblige [ PV : Tellan ]
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni-