AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar


Assassin

Messages : 26
Xp's : 96
Date d'inscription : 05/07/2014

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Im free
MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Sam 14 Mar 2015 - 19:28

L'eau tombe tel des clous, je le sens sur ma peau, je suis resté caché dans l'ombre loin de tout, je regarde ce qui ce passe alentour en silence. L'ombre ma vieille amie qui jamais ne me fuit ou ne me trahis, elle me cache aux yeux de tous et me permet de faire le point sur cette situation de dingue.

Je me stoppe à l'angle d'un toit en remettant mes cheveux en arrière, la pluie m'empêche d'entendre les vois mais les gestes et l'attitude des gens me font bien comprendre que les deux filles que j'ai repéré un peu plus tôt risquent certaines emmerdes. Je soupire puis laisse grandir un peu mon aura faisant ressentir un certain malaise à deux jeunes qui regardent autour d'eux mal à l'aise.

Je saute de fenêtres en fenêtres pour venir me posé au sol qui est moue, trop moue et je m'enfonce un peu dedans ce sol gorgé d'eau. Je suis caché dans mon ombre, mais ont à plus l'impression de voir une chose furtive du coin de l'oeil sans pouvoir mettre le doigt dessus. Je passe dans le dos d'un jeune puis sortant mon couteau je le lui plante dans les reins sans aucune pitié, je passe ensuite dans le coin d'un bâtiment sans me montré, je pense suivre encore ces filles en restant caché, qui voudrais de l'aide ou de l'amitié d'un être tel que moi, je ne sais pas et je m'en cogne.

Je rigole doucement sans faire de bruit tout en regardant les jeunes pris de fureur et de peurs, voilà un spectacle qui me plais vraiment. Je remarque su'une des filles sembles plus calme que l'autre mais je ne vois pas dans quel sens, la pluie me brouillant un peu la vue et me trempant quand même pas mal.

Mon ombre à même un peu de mal à tenir tellement il flotte, je crois que si ça continus je ne vais plus avoir le choix et je vais devoir apparaître au grand jour, je n'aime pas cette idée mais si je n'est pas le choix je le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Dim 22 Mar 2015 - 1:30


.

Lorsque la panique ronge les âmes


Avec Narya Télinda et Scion Isilrá le 4 Malier


Elle était vraiment tout ce que j'aurais aimé être. Apprendre à aider les autres pour ensuite avoir le courage de partir fièrement de la forêt. En repensant à mon départ et surtout à ma dernière fuite, je me sentais honteuse. Cette pluie torrentielle n'avait aucun effet purificateur, elle m'énervait juste davantage. Cependant pas question de perdre mon contrôle aux côtés de Narya. Je lui répond en essayant d'afficher un sourire qui se crispe :
- Je crois que je suis à la recherche d'un objectif, j'ai besoin de savoir jusqu'où je suis prête à aller.  
J'eus à peine le temps de terminer ma phrase que nous fûmes interrompues. Les cris devant une maison m'interpellent et Narya ne peut s'empêcher d'aller voir ce que ces jeunes manigance. Lorsqu'elle tourne la tête vers la végétation alors que j'ai le regard fixé sur la porte d'entrée, c'est une étrange scène qui se déroule devant moi. Une femme semble vouloir fuir hors de la battisse, mais l'ombre l'attire à l'intérieur. J'ai l'impression d'halluciner. Suis-je la seule à avoir vu cela ?

Je porte mon attention sur Narya, non elle semble n'avoir rien vu. Je m'avance à ses côtés et ne peut m'empêcher de lui demander discrètement :
- Tu n'as rien vu ?
Lorsque je reporte mon regard sur l'entrée, ce sont des garçons affolés que je vois. Le plus grand, si on peut le dire ainsi, est au sol, gisant dans une marre de sang. Les gamins sont terrorisés, l'un d'eux nous foncent dessus alors que l'autre fait claquer la lourde porte, se cachant derrière. Je n'ai pas envie de le blesser, ce n'est qu'un gamin que l'on a utilisé.

Cependant il semble prit d'une rage meurtrière, ses yeux sont comme éteints. Son petit couteau à la main, il est prêt à me l'enfoncer dans l'abdomen, il l'a fait des centaines de fois sur le mannequin. Mon arc en main, je m'apprête à le contrer en le frappant avec, je préfère éviter de lui tirer dessus. Et puis, je suis moi-même effrayée, je ne comprend plus rien à ce qui se passe. Si j'avais été seule, je serais déjà partie depuis longtemps.

Pourtant, malgré cette inquiétude, cette incompréhension face à ce crime horrible, j'avais l'intime conviction que les Récleyès étaient en ces lieux. Peut-être me laissai-je porté simplement par la folie générale, mais quelque chose me terrifiait, c'était le même sentiment que dans les Chutes de Veroni.


© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3393
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Lun 23 Mar 2015 - 21:39

Hors de lui, le garçon laissa sa rage prendre le dessus. Il vous fonce dessus l'arme à la main, avant qu'il ne vous atteigne, sa lame se met à chauffer. Le garçon est capable de maîtriser les métaux qu'il touche. Il y a quelques mois, au début de l'année, il a manifesté sa Vérité et il s'est rendu compte qu'il pouvait chauffer les métaux sans pour autant les faire fondre. Il s'est depuis entraîné et se bas sans cesse de cette manière. La lame de son couteau est rougeoyante, prête à trancher et brûler ce qu'elle touchera.

Pendant ce temps dans la maison le plus petit s'est caché derrière la lourde porte. Un des adultes le remarque et il le somme de lui expliquer ce qu'il se passe. Le gamin n'arrive pas à s'exprimer, il se noie dans ses propres larmes, mais le mot mort suffit au jeune homme pour comprendre la situation. Il se précipite dans l'escalier faisant face à l'entrée et s'enfonce dans l'étage. Il entre alors dans une pièce au fond, il crie alors à ses amis :
- Les Récleyès sont là ! Notre piège à fonctionné, il faut se préparer.
Le leader du groupe, Alex, s'avança vers la jeune mère qui avait failli s'enfuir. Elle était ligotée à son lit, son enfant placé à ses côtés. Le père était retenu ailleurs. Le riche de Krik attrapa la mâchoire de celle qu'il accusait, il était persuadé qu'elle faisait partie des traîtres. Il ne put s'empêcher de lui cracher :
- Tu croyais pouvoir nous leurrer avec tes pleurs et supplications ? Tes petits camarades vont mourir en voulant te sauver, après ce sera ton tour. Il laissa sa main tomber sur le drap et la fit glisser jusqu'au petit bambin. Il lui donna l'un de ses doigts et ajouta. Son tour viendra aussi rapidement.
Il sortit de la pièce et rassembla tout le monde. Ils étaient cinq. Erwan, le plus jeune qui avait fui son poste, était envoyé dans la chambre de la mère, avec le frère du chef. Il ne comprenait plus rien à la situation, en se lançant dans cette bêtise, il croyait qu'il allait simplement faire peur à quelques villageois. Léonard lui n'avait rien osé dire lorsque son aîné avait parlé.

Il n'avait pas peur de lui, mais il savait que rien ne servait de le raisonner. Il n'était pas là pour ça, il cherchait simplement à le protéger des autres et de lui même. Il regarda la mère, son visage était déformé par la peur. Il n'avait qu'une envie, la détacher, mais c'était trop dangereux. Alex était imprévisible et ne supportait pas qu'on aille à son encontre. Il ne pouvait pas simplement prendre le petit être innocent et le sortir de la maison.

Les autres se placèrent sur tout l'étage. Le meneur était en haut de l'escalier, caché dans l'ombre, on ne pouvait le voir qu'au dernier moment. Demitri et Isaam étaient chacun au milieu d'un couloir, près à se jeter sur ceux qui oseraient monter.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net


Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Jeu 2 Avr 2015 - 20:15

- Tu n'as rien vu ?

C'était la question que m'avait posé Adélaïde. Je me retournai et vis que ses yeux regardaient les personnes qui étaient là depuis le début. Je ne compris pas pourquoi elle m'avait posé cette question au moment où je vis le corps inerte d'un des garçons. Un de ceux qui restait nous fonça dessus un couteau à la main. Je me déplaçai prudemment et rapidement près de fleurs de coton, de roses et de lierres. Elles me seront utiles plus tôt que prévu. Avec mon rituel, je reçois rapidement leurs autorisations. Le lierre poussa à une vitesse fulgurante et se dirigea avec autant de célérité vers la poignée du gamin qui tenait l'arme. Le garçon ne s'était même pas aperçu que je m'étais éclipsé. Quand il vit le lierre dans son champ de vision, il fut tellement surpris qu'il s'était arrêté de courir. La plante grimpante s'enroula autour du manche et jeta l'arme sur le toit d'une maison. Il recula doucement puis se dirigea rapidement vers la porte d'entrée de la maison. Je pense que s'il m'avait vu m’éloignait le combat ne se serai pas fini comme ça. Je pense que nous avions eu de la chance. Je demandai aux fleurs de rester sur leurs gardes et que j'aurais peut-être encore besoin d'elles. Elles me répondirent de ne pas m'en faire et que je pouvais compter sur elles. Je m'approchai d'Adélaïde.

-Ne t'inquiète pas si on nous attaque on pourra compter sur elles, dis-je en lui montrant les fleurs. On fait quoi maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Ven 3 Avr 2015 - 19:44


.

Lorsque la panique ronge les âmes


Avec Narya Télinda et Scion Isilrá le 4 Malier


La scène avait été rapide et je tenais toujours mon arc en joue. Narya s'en était occupé remarquablement bien. Ne perdant pas son contrôle, elle n'eut aucune difficulté à désarmer le jeune garçon qui voulait venger son ami. C'était le premier enfant que je voyais mourir. J'abaissai mon arme lorsque l'enfant claqua la porte. Qu'est-ce que je faisais encore là.

Il était temps de partir. Cette ville n'allait rien nous apporter de bon, mieux valait prendre la fuite avant de rencontrer le véritable danger. Cette pensée qui me traversa l'esprit me fit peur. On pouvait voir sur mon visage que je n'allais pas bien. Décidément, je n'étais pas la jeune femme courageuse que je m'étais imaginée être. Non !

Il ne fallait pas être défaitiste. Tout comme Narya, je pouvais prendre mon destin en main et arrêter de toujours courir. Tournée vers elle, je lui répondis d'un air grave :
- Tu as été très efficace ! Ils doivent nous attendre maintenant. Il faudrait contourner, peut-être qu'il y a une autre entrée.
Regardant la façade de la demeure, je remarquai sur le côté une petite porte de jardin. C'était par là qu'il fallait qu'on aille. Sans rien dire de plus à Narya, je m'avançai vers la porte de bois et l'ouvris. Un étroit chemin, rempli de mauvaises heures, longeait le mur de la maison. Après quelques pas, je me stoppai et levai la tête. Il y avait une fenêtre d'ouvert. Nous devions tenter notre chance.

Cela n'allait pas être ma première entrée par effraction. Reprenant un peu de confiance en moi, je sortis une corde de mon sac. C'était un exercice périlleux et je doutais de la robustesse de mes flèches. Avant d'essayer quoi que ce soit, je fis face à Narya et lui demandai :
- Penses-tu qu'il y a un moyen pour atteindre cette fenêtre ? Ce serait plus sûr de passer par là, en tout cas, on aura un effet de surprise.
Relevant la tête. Mon coeur battait la chamade. J'avais la très nette sensation qu'un drame allait se produire dans cette maison si rien n'était fait. Pourtant, mes gestes étaient encore retenus et je devais me battre contre ce sentiment de peur qui m'oppressait. Perdue un peu dans mes esprits, je lâcha sans m'en rendre compte :
- On y arrivera pas.


© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Assassin

Messages : 26
Xp's : 96
Date d'inscription : 05/07/2014

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Im free
MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Dim 12 Avr 2015 - 17:05

J'espérais avoir fait peur au monde mais il semble que je me trompe, c'est un piège stupide pour prouvé le retour de mon peuple, idiotie total à mon humble avis, certes je suis un récleyès mais en aucun cas je n'obéis à qui que ce soit et encore moins au ténébreux. Soupirant je décide une chose peu commune et qui je pense me vaudras encore une mise à prix sur ma tronche, je vais aider ces deux filles, je ne tiens pas trop à les voir impliqué dans une situation qui n'est pas leurs soucis.

Soupirant je regarde encore un peu ne faisant rien restant dans mon ombre puis vois la jeune femme parler aux plantes,je souris doucement, une Herboriste, je m'amuse un peu là. Je recule puis sors de l'ombre et cours dans leurs direction sans utilisé ma vérité je me stop devant elles puis les regardant doucement.

- Salut, désolé mais c'est quoi ce merdier ?



Faire l'innocent est souvent payant mais gaffe à ne pas trahir ce que je suis, pour une fois j'ai envie d'aider et non de tuer, en plus j'aurais rien à gagner si je tuais et je me trahirais bien vite. Je ne fait aucuns gestes suspect ne montrant pas mon visage froid mais amicale.

- J'mappel Scion, je viens d'arrivé et je suis au milieu d'un sacré merdier il me semble, désolé si je vous est surprise.


Je me présente mais je ne sais pas si elles vont me croire, je veux les aider, et oui il m'arrive parfois de me montré sympa. Je reste en face de ces deux filles ne cherchant rien de spécial, voir les aider serais le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Jeu 30 Avr 2015 - 19:08

Je me penchait sur la question d'Adélaïde. Je cherchais un moyen de grimper en haut pour atteindre la fenêtre et le plus discret possible. Je pouvais bien demander aux brins d'herbe de s'enrouler autour de nos jambes et de nos bras (pour pas perdre l'équilibre) et de nous élever au niveau de la fenêtre. Mais bon ça me fait demander à plus de cent plantes et c'est un peu fastidieux. D'abord, trouvons une solution plus pratique et puis s'il n'y a pas d'autres possibilités, j'en ferai la proposition à Adélaïde. Après mû réflexion je trouvais vraiment rien. Mais alors rien du tout. Autant cherchait une botte dans un champ de foin.

- Je pense que ...

- Salut, désolé mais c'est quoi ce merdier . J'm'appelle Scion, je viens d'arrivé et je suis au milieu d'un sacré merdier il me semble, désolé si je vous ai surprise.

Il m'avait un peu surpris car je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un soit dans les parages. Mais bon vu que les jeunes hommes sont partis de devant l'entrée et qu'il y en a un qui est mort, cela doit attirer les curieux. Peut-être pas vu que tout le monde a peur de tout. Il doit être aussi un peu déboussolé car il arrive dans une ville déserte et le seul endroit avec un peu de vie, il se retrouve devant un cadavre. Il arrive vraiment au mauvais moment.

-Bonjour, ne vous inquiétez pas ce n'est pas grave. Il se passe que toute la ville est sur les nerfs à cause de la nouvelle sur les Récleyès. Tout le monde soupçonne tout le monde. Vous feriez mieux de partir le plus tôt possible sinon vous allez être pris dans ce flot de paranoïa et être pris pour cible. Vaut mieux revenir quand la crise sera passée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Ven 1 Mai 2015 - 17:08


.

Lorsque la panique ronge les âmes
Avec Narya Télinda et Scion Isilrá le 4 Malier


Il m'avait surpris, je m'étais retenue de crier et m'étais un peu enfoncée dans les mauvaises herbes. Saleté de jardin, quand on en veut un, on l'entretient. Je m'extirpais de là et me retrouvai près de ma camarde, l'inconnu nous faisant face. C'était qui lui ? Paniquée par cette nouvelle rencontre, je ne répondis pas, Narya parla pour nous. Elle lui recommandait de partir.

Moi, je le regardais de bas en haut, sa tenue était plutôt légère, il n'avait rien d'un villageois effrayé. Je doutais qu'il ne se soit rendu compte de rien. J'étais méfiante, la situation n'aidant en rien, je comptais entrer par effraction dans une demeure dans le but de venir au secours d'une femme mystérieuse. Jamais je n'avais fait preuve d'un tel courage. Quelques minutes auparavant, je n'étais pas certaine de vouloir rester en ville.

Maintenant que je m'étais lancée, je ne souhaitais pas m'arrêter. Même si mon cœur battait fort, la peur me faisant légèrement trembler les extrémités de mes mains, cette intrusion ne m'avait pas stoppé. Au contraire, elle m'avait énervé, et cela, parce que pour la première fois, j'avais un objectif à atteindre autre que la fuite. Ce n'était pas le moment de discuter des derniers événements, il fallait agir vite.

Avec un regard sévère et une confiance que je ne me connaissais pas, je répliquai :
- Il faut le faire maintenant ! Je doute que vous n'ayez rien vu, sinon comment nous auriez vous suivi dans ce jardin. Une femme est en danger, il faut agir vite.
Je ne m'étais pas présentée, je ne trouvais pas cela nécessaire, pas pour le moment. Je regardais autour de moi, le jardin avait été laissé à l'abandon, l'herbe nous arrivait aux genoux et les parterres étaient remplies de mauvaises herbes, certaines plus grandes que moi. Alors que je m'avançais dans cette pseudo-jungle en écartant les hautes herbes, je découvris un arbre qui essayait de survivre entre toutes ces plantes.

Je levai alors le regard vers la fenêtre avant de me retourner vers Narya, l'individu, je n'y jetai qu'un rapide coup d’œil, qu'il vienne ou non ne m'importait pas, il n'était pas ma raison d'être ici, mais bon, il pouvait être utile. Ayant toujours cette flamme au fond de moi, je leur dis :
- Si tu ne te sens pas capable de nous porter là-haut, peut-être que vous, vous pourriez nous faire la courte échelle. Moi s'est Adéla.
© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Sam 16 Mai 2015 - 19:16

Adélaïde avait l'air vraiment pressée. Vu que Scion n'était qu'un étranger et qu'il ne répondait pas tout de suite, je pris les devants et décida de ne pas l'emmener avec nous. Imaginez que ce soit un fardeau, il nous ralentirait pour aller sauver la femme. En plus chaque minute compte. Je jetai un coup d'œil à "Adéla" comme elle dit et lui expliqua mon plan de demander aux herbes de nous aider. Je me concentrai et rentrai en contact avec un des brins.

(-Bonjour, puis-je vous demander votre aide, s'il vous plaît?

-Que me voulez-vous? Laissez-moi tranquille!

-J'ai besoin de votre aide s'il vous plaît, puis-je vous faire grandir avec vos camarades pour que vous nous transportez à cette fenêtre là-haut ou sur la branche de cette arbre au moins?

-Non, mais pour qui vous vous prenez! Vous dérangeait les gens comme ça et vous leur demander de faire des efforts en plus?

-Mais...

-Il n'y a pas de mais, cela fait des mois que nous sommes comme ça et ce n'est pas maintenant que ça va changer. Comprenez-le et laissez-nous tranquilles. )

La connexion fut interrompue. J'essayai avec plusieurs d'entre eux et le résultat fut le même. Franchement, il fallait que ça arrive dans un de ces moments.

-Les brins d'herbe ne veulent pas coopérer, je ne vois pas...

Je me frappai le front avec la paume de ma main.

-Mais quelle cruche, quelle cruche je fais.

Ne laissant pas le temps à Adélaïde de me questionner sur mes pensées que j'ai dites tout haut, je me mis en connexion avec l'arbre. Il était plutôt content de m'aider. Il se mit à rétrécir et j'invitai Adélaïde à monter sur la branche d'un signe de la main. Je la suivis tout de suite après. L'arbre monta jusqu'à que la branche sur laquelle nous sommes soit au niveau de la fenêtre. Nous rentrons alors dans la maison et l'arbre retrouva sa position initiale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes Lun 18 Mai 2015 - 0:59


.

Lorsque la panique ronge les âmes
Avec Narya Télinda le 4 Malier 1248


Je regardai Narya prendre les choses en main. Sur le coup, j'eus l'impression qu'elle était folle à parler en direction du parterre, puis je me souviens qu'elle devait converser avec les plantes pour pouvoir, les faire pousser. Sûrement rencontrait-elle des difficultés, car elle changea d'endroit plusieurs fois. Je la regardais avec un petit sourire malicieux. Je l'enviais, ma Vérité était si froide et imprévisible.

Alors qu'elle se tournait vers moi pour me dire que ce n'était pas une réussite, elle se frappa le front. Je haussai instinctivement mes sourcils, surprise par ce geste plutôt étrange. Elle se retourna alors brusquement vers l'arbre que j'avais dégagé. Je compris et m'empressai de monter sur l'une des branches qu'elle était en train de faire grandir. C'était vraiment beau, mais pas le temps de s'attarder là-dessus.

Lorsque nous fûmes suffisamment hautes, je n'eus qu'à ouvrir un peu plus grand la fenêtre et me faufilai à l'intérieur. Il faisait sombre, j'étais complètement noyée par cette pluie. Les grincements du parquet, lorsque j'entrai, furent recouverts par le grondement de l'orage. Je ne me sentais pas à l'aise, moite, mais au moins nous étions au sec maintenant. J'attendis que Narya entre à son tour pour refermer la fenêtre.

Nous étions dans une salle de bain. Mes yeux se portèrent sur les serviettes étendues. Non ! Ce n'était pas le moment. Je retirai mon arc de mon dos et pris l'une de mes flèches. C'était peut-être des gamins qui avaient fait le guet, mais cette femme qui était apparue avait du être retenue par quelqu'un de plus fort qu'elle. Je m'approchai de la porte, regardai la jeune femme sans oser lui parler et tournai doucement la poignée.

© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] Lorsque la panique ronge les âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La Vallée d'Accro :: Krik-