AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event °2] La horde des morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 769
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
140/200  (140/200)
Prestige :
6/9  (6/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Sam 24 Jan 2015 - 23:26

Bringsir arriva sur la place où il y avait quelques personnes puis un peu plus loin, un brouhaha provenant d'une taverne attira son attention et il s'y rendit. Ce lieux semblait bien plus animé que dehors et bien que les conversations fusaient de toute part, une voix féminine sortit du lot. Elle semblait tendue et tout le monde s'arrêta un instant pour l'écouter.

- Ils sont déjà là ! Je viens de voir un chien sortit des enfers, sa peau tombée en lambeaux et pourtant il courrait et attaquer. Il faut fuir ! Sinon ils nous tuerons tous.

Mais son annonce n'eut pas l'effet qu'elle semblait désirer, car la seconde d'après, tous reprirent leurs conversations sans prendre attention de ses dires contrairement au voyageur qui savait de quoi elle parlait. Les blessures qu'il avait, été sûrement de l’œuvre de même créature dont elle mentionnait. Se rapprochant, la jeune fille lui rappelait quelque chose. Il l'avait déjà vu auparavant.

- Croyez moi ! Ils sont surement à la frontière du village, ils vont venir vous tuer dans vos maisons et vous n'aurez même pas riposter. Vous avez tous entendu les gardes ! Les Récleyès sont à nouveau parmi nous.

Oui c'était bien Adela, la jeune femme qui fait partie des Anciens, que Bringsir avait croisé il y a quelques temps  à  Hélpo aussi dans une taverne. Le ton de ces paroles pensaient tout à croire qu'elle était désespéré par la situation et elle avait raison, si déjà une créature pouvait le blessé, il imaginait très bien ce qu'une meute pouvait faire. C'est avec plaisir qu'il s'approcha d'elle pour lui en parler, le sourire au lèvre, dans l'attente d'actions mouvementées..

- Bonjour Adela. Comment allez-vous ?

Le jeune homme était très physionomiste et se rappeler toujours des personnes qu'il rencontrait. Puis pour une fois que ce n’était pas une personne qu'il avait combattue ni menacer.

- Tu devrais partir d'ici, le village va être attaqué et je préfère que tu sois ailleurs. Je ne saurais te défendre et combattre en même temps. Va t'en loin d'ici.

Depuis sa rencontre avec Navi, Bringsir était bien plus doux avec les autres qu'il appréciait un minimum. Puis un terrible combat allait arriver dans le village et il ne voulait vraiment pas qu'elle reste dans les parages. Beaucoup de victime seraient à déplorer, ça n'en fait pas l'ombre d'un doute..


394 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Mer 28 Jan 2015 - 18:09


.

La horde des morts
le 1er Malier 1248 avec Bringsir, Opale Ar-Feiniel et Alendil Ferenrir


Ces gens ne me croient pas, ils ont tellement pris l'habitude de vivre une vie simple sans complication, qu'ils ne croient pas possible que les forces ennemies soient arrivées si vite dans ce ville au nord des chutes. Je ne trouverais personne ici pour m'aider, je dois partir seule, avec Osmund pour seul protecteur.

J'allais laisser ces villageois bornés, quand une voix m'arrêta. Adélaïde baissa son regard et aux pieds du Denmyus se trouvait le jeune homme que j'avais rencontré après mon exil. Il n'avait pas changé, je descendis pied à terre et essaya d'offrir un sourire à Bringsir en retour.

J'allais lui répondre que non, quand cela me sauta aux yeux, mais bien sûr ! C'était de lui dont j'avais besoin pour fuir le village. Encore fallait-il qu'il accepte, j'avais quelques doutes, je ne l'imaginais pas courir loin du danger. Il me fallait donc attendre le moment opportun et ne pas être directe. Je répondis donc avec un sourire un peu plus sincère :
- J'ai connu des jours meilleurs et vous, que faites-vous ici ?
C'est alors qu'il me pria de fuir. J'ai beau avoir un courage douteux, je ne permets pas aux autres de penser que je suis une lâche. Au fond de moi, j'essaye de trouver la force de me battre, je ne l'ai simplement pas encore trouvé. Je caressai l'encolure d'Osmund, le priant de s'éloigner, puis mon sourire disparut et je lui répondis :
- Je n'ai pas l'intention de m'échapper vers le nord, tu n'arriveras pas seul à faire face aux créatures, surtout si des Récleyès les accompagnent. Je suis capable de les combattre, j'ai rencontré l'une de ces créatures et je peux t'assurer qu'elle ne s'est pas relevée.
J'étais passée au tutoiement sans m'en rendre compte, je voulais continuer de défendre ma cause, mais le destin en décida autrement. Alors que les villageois s'étaient dispersés, rentrant chez eux, le sol se mit à trembler. À quelques centaines de mètres de là, à l'entrée du village, les créatures étaient en train de déferler. L'enfer s'installa en quelques secondes dans tout le hameau.

Les chiens s'insinuèrent dans les maisons, faisant s'élever des cris d'horreurs. Il y eut une fraction de seconde de silence, puis des silhouettes apparurent. Des femmes et des enfants courraient dans tous les sens, suivi par leur mari armé de vulgaires outils de travail. J'assistai à ce spectacle impuissante.

La minute d'avant tout était encore calme. Pourquoi avais-je du croisé le chemin de Bringsir et surtout, pourquoi lui avoir tenu tête. C'était inenvisageable de partir maintenant, l'une des créatures me sauterait au cou sans que je ne m'en aperçoive. Reprenant mes esprits, je pris en main mon arc.

Les bêtes n'étant pas encore arrivées à la fontaine, je pris le temps de lever la tête pour trouver un endroit où je pourrais m'installer pour tirer. Je crus alors voir une silhouette se fondre derrière une cheminée. Pas le temps d'y réfléchir, une femme me frôla, paniquée, elle courrait sans regarder devant elle.

C'est alors que je vis la créature qui la poursuivait arriver sur moi. Sans attendre d'aide, je bandai sans réfléchir mon arc et décocha une flèche qui se planta dans la terre. Je n'avais plus le temps d'armer, la bestiole allait sauter sur moi. Paniquée, je me recroquevillai sur moi, impuissante. C'est alors que l'inimaginable se produisit.

La créature fut stoppée nette et envoyée à quelques mètres. La tête cachée dans mes bras, je ne réalisai pas tout de suite la situation. Mais j'étais belle et bien en vie et Bringsir n'était pas venu à mon secours, alors comment ? Je me redressai et compris ! Il était face à moi, reproduisant mes gestes. Un golem venait de sortir de terre et j'en étais la responsable.

Jamais je n'avais réalisé un tel sort, mon instinct de survie avait décidé seul d'invoquer cette création qui semblait ne pas disparaître. Je restai figée, essayant de la regarder dans les yeux, mais elle n'en avait pas.

© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 769
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
140/200  (140/200)
Prestige :
6/9  (6/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Ven 20 Fév 2015 - 23:36

Malgré sa demande à Adela, elle ne semblait pas de cet avis. D'un ton plutôt sec et amer, elle rétorqua :

-Je n'ai pas l'intention de m'échapper vers le nord, tu n'arriveras pas seul à faire face aux créatures, surtout si des Récleyès les accompagnent. Je suis capable de les combattre, j'ai rencontré l'une de ces créatures et je peux t'assurer qu'elle ne s'est pas relevée.

Ce n'était pas la réponse que Bringsir attendait, mais il n'eut pas le temps de la convaincre que l'attaque avait débuté. Alors que la panique était lancé devant la taverne, le jeune homme n'avait pas remarqué que son interlocutrice c'était précipité un peu plus loin dans la direction des assaillants.

-C'est pas vrai...

Elle était peut-être une piètre guerrière, mais elle ne manquait pas de courage. Le voyageur fonça a son tour dans le combat. Il ne pouvait pas la laisser affronter seule, puis le meilleur aller débuter pour lui.

Observant la scène global, le jeune homme aperçus une silhouette sur un toit plus loin, légèrement dissimulé derrière la cheminée, comme pour commander l'attaque en ayant une vue d'ensemble. Enfin c'est ce que Bringsir pensait.

-Dans le doute, je vais aller voir ça de plus près...

S’apprêtant à s'y rendre et tout en sortant sa lame, il se mit à sourire. Le combat et la mort le fasciné énormément et très peu de personnes qui serait à sa place laisserai une telle joie se dessiner sur son visage, sauf un fou peut être, ce qui semblait fort être son cas.

Soudain il se sentit observé et tournant sa tête sur la droite, il vit un des monstres qui le fixer, un villageois tout juste blessé à ses pattes, prêt à l'achever, mais qui semblait intéresser par notre jeune ami. Il est vrai qu'il fait bien meilleur trophée que ce pauvre pécan et que tout chasseur préfère un beau gibier.

-Et bien vas-y, charge-moi !

Ni une, ni deux, les deux adversaires se foncèrent l'un sur l'autre tout en hurlant de rage pour impressionner l'autre, mais aucun ne ralenti sa course. Arrivant à niveau, le monstre alla s'attaquer à la jambe du jeune homme quand son épée s’abattit d'un coup sur la créature, fendant son crane le faisant s'écrouler par terre. Cette vitesse d’exécution prouvait bien la joie de Bringsir qui ne s'attarda pas et se mit à chercher sa prochaine cible. Son regarda s'arrêta près de la fontaine ou Adela était en mauvaise posture et il parti en sprint dans sa direction tout en jurant .

-J'y arriverai pas !

Elle venait de rater son tir et s’apprêtait à prendre une charge de face et le jeune homme se trouvait impuissant. L'instant d'après, il stoppa net sa course. Alors que la jeune femme s'était recroqueviller à terre, un golem apparu et envoya son assaillant sur plusieurs mètres. Son instinct de survie  venait d'agir pour sa vie ce qui rassura Bringsir qui se remit en condition et se dirigea vers une autre cible qui cette fois-ci était de dos. Ce n'était pas dans son habitude, mais il ne pouvait pas se permettre d'attendre à chaque fois qu'on le voit arriver et s’apprêtant à donner un coup terrible au monstre qui se tourna trop tard, une jeune femme bouscula le voyageur qui rata son coup. La créature n'attendit pas pour prendre une légère distance de précaution.

-C'est une blague !

La population du village s'était précipité dehors, à courir dans tous les sens et Bringsir ne pourrait se battre dans de telles conditions. Alors, voulant porté un second coup, mais baissant sa vitesse au cas où il devait stopper net son attaque si un villageois passait par là, la créature pu à nouveau esquivé son attaque en reculant de deux mètres, le collant à la maison où quelques instants avant le voyageur avait vu une silhouette.
Le monstre se retourna pour voir avec quoi il était entré contact et le jeune homme s'empressa de ce moment d'inattention pour lui donner un grand coup de pied. La créature frappa la porte de la maison de tout son corps et passa à travers ce qui le sonna. Bringsir le suivit tout en défonçant le reste de la porte et trancha la gorge du monstre qui se remettait à peine de ce choc.

-Voilà, là tu bougera plus.

Ce plaisir d'ôter des vies, il ne s'en lasserait jamais. Le sang chaud coulant de sa lame, le corps gisant de sa victime à terre. Pour lui c'était une bonne journée et elle ne semblait que commencer...


765 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cavalier

Messages : 52
Xp's : 15
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Vie:
88/100  (88/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Mer 25 Fév 2015 - 15:55

Peut après qu'il lui avoir dit qu'il serait définitivement parmi eux, elle lui répondit calmement et froidement :

- Faites, ce que vous voulez. Mais ne nous dérangez pas. Vous connaissez la mission, je vous l’ai expliqué plus tôt. Cependant, n’allez pas croire que votre changement d’avis influencera mes mots pour mon rapport. Le Ténébreux sera informé de votre comportement.

Alendil n'en avait que faire qu'elle aille rapporter au grand patron qu'il faisait ce que bon lui semblait après tout il lui avait dit que d'autre affaire l'attendait non? Et puis après tout si elle voulait rapporter qu'elle le fasse, cela ne l'empêcherai pas de dormir pour sûr, il regarda donc autour de lui et vit que deux autres rèclèyes les suivaient.

Il les jugea du regard quelques instants,le premier était quelqu'un de calme alors que l'autre lui semblait, comme qui dirait : pas seul dans sa tête.  Il ne ressemblait pas à qui on pouvait faire confiance , à peine l'avait-il vue qu'il s'en méfiait, son instinct lui disait qu'il ne tournait pas rond, et Alendil se fiait a son instinct jamais il ne l'avait trompé pour le moment.

Opale donne donc l'ordre d'avancer et de commencer à invoquer les démons de l'enfer, ce que firent immédiatement les deux nouveaux arrivants. Alendil quant à lui n'avait aucune envie de gaspiller ses ressources pour de simple villageois. Opale et les deux rèclèyes suffiraient amplement. Il les suivrait à une certaine distance et emprunterait son propre chemin une fois dans le village

Quelques instants plus tard, ils arrivèrent au village, et ils lâchèrent leurs Swoelm sur les villageois, Alendil quant à lui décida de grimper sur les toits pour pouvoir se balader tranquillement, il vit opale allez se cacher sur un des toits certainement pour préparer quelques sortilèges tordus, Alendil sauta donc de toit en toit, regarde par-ci par là ce qu'il se passait, des gens mourrais à gauche et à droite, certain essayaientt de se protéger, mais n'y arrivaientt pas bien entendu.

Mais il vit quelques scènes intéressante dans le lot, dont un guerrier qui élimina quelques Swoelm, c'était divertissant ça passa le temps, mais il continua sa route et vit quelques mètres plus loin, il vit une silhouette pas toute à fait inconnu se battre contre un Swoelm, le combat ne tournait pas à son avantage du tout, Alendil hésita à intervenir, mais quand il vit un golem gigantesque apparaître et jeter le Swoelm au loin, il se dit qu'elle n'en avait pas besoin.

Il continua donc sa route tranquillement sur ces paisibles toits, jusqu'au moment où il entendit des gens criés, il y en avait des tonnes dans cette ville en plein désastre, mais ce cri l'attira plus que les autres allés savoir pourquoi, il alla donc en direction de ce cri et vit un père de famille essayé de protéger ses deux enfants, et aperçut aussi un des hommes d'opale, "le tordu" dirons-nous, il voulait d'après ce qu'entendait Alendil tuer le père pour ensuite s'amuser avec les deux petits, cela mit Alendil dans une rage folle, il sauta du toit et atterri avec grâce pile devant l'homme en question, l'homme le regarda avec surprise et lui dit :

- Écarte-toi de mon chemin avant que je ne t'écrase sous ma botte comme les trois futurs victimes derrière toi, le fait que tu connaissent Opale de prêt ou de loin ne nous touche en aucun cas, après tout un accident est si vite arrivé. " il acheva sa phrase en rigolant un bon coup".

- Touche ne serait-ce qu'un cheveu de leurs têtes ou de la mienne et tu ne reverrais jamais la lumière du soleil, "lui dit Alendil avec son regard le plus haineux tout en dégainant sa hache" Et je ne te préviendrais pas deux fois, c'est ton unique chance.

L'homme rigola de plus belle, trouvait-il la menace D'Alendil drôle ? Il dégaina son arme aussi, le regarda, rigola, une dernière fois et attaqua directement Alendil sans crier gare. Il s'en suivit un échange de coup rapide l'homme pensait qu'Alendil serait un débutant et qu'il tomberait vite, mais il comprit bien rapidement son erreur. Une fois qu'il eu reçu une blessure à l'avant-bras pas bien grave, mais une blessure reste une blessure, et le combat commença donc pour de bon.


Dernière édition par Alendil Ferenrir le Sam 21 Mar 2015 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Jeu 26 Fév 2015 - 0:53


.

La horde des morts
le 1er Malier 1248 avec Bringsir, Opale Ar-Feiniel et Alendil Ferenrir


L'instant était exceptionnel, mais pas le temps de s'épancher, le chaos m'entourait. Il devait y avoir une petite dizaine de monstres dans le village. Tout le monde était affolé, les gens voulaient fuir, mais les monstres semblaient essayer de nous encercler. Mon regard toujours sur le golem qui s'était matérialisé à mon insu, je discernai tout de même dans l'horizon de la soirée, une silhouette parcourant les toits.

Elle était différente de celle que j'avais cru apercevoir, mais cela m'importer peu. Ce n'était le signe que d'ennuis supplémentaires et j'en avais suffisamment autour de moi. Les cris d'agonie me rappelèrent à la réalité, nous avions peut-être tué quelques-unes de ces créatures, mais elles n'en devenaient que plus terrifiantes.

Je gardai mon arc en main, mais décidai utiliser le golem tant qu'il était là. Mais comment l'utiliser ? Je voulais sortir de là, c'était mon seul souhait ! À cette pensée, la créature de terre se retourna et commença à avancer. Elle m'ouvrait un chemin, je devais en profiter tout de suite ! Je restai derrière elle, une flèche déjà préparée sur mon arc, je n'étais pas à l'aise, mais préférai faire confiance aveuglément à ma création.

Je vis sur la droite venir l'un des chiens démoniaques venir vers nous. Courant à pleine enjambée, il se lança au cou du golem, mais celui-ci l'attrapa en plein vol. Je n'avais pas peur ! Je savais que nous nous en sortirions. Un gémissement étouffé se fit entendre avant un craquement sec. Le golem jeta sa victime au sol et reprit son chemin.

J'enjambai la créature, le dégoût me prenait à la gorge, mais il fallait rester forte. Nous n'étions plus au cœur du village. Alors que le golem se dirigeait vers l'une des sorties, deux créatures se tournèrent vers nous, l'une à droite, l'autre à gauche. Mon géant de terre ne me protégerait pas des deux créatures, il était bien trop lent. Je décidai alors d'encocher ma flèche pour viser l'une d'entre elles.

Je n'ai jamais été très croyante, mais dans une telle situation, je ne peux m'empêcher de murmurer ces quelques mots :
- Pitiez Uraang, mon heure n'est pas venue.
Je me concentrai une, deux, trois secondes et là le golem qui n'avait pas bougé redevient poussière. Décontenancée, je rate ma cible. Et merde ! Qu'est-ce qu'il se passe ! Pourquoi est-ce qu'il a disparu ? Je n'ai pas le droit de m'affoler, il faut réagir. Je décide de m'attaquer à la créature qui me fait face ignorant celle qui est dans mon dos, mais je n'aurais pas à choisir. Un des villageois se met entre moi et le monstre que j'ai visé.

Il me suivait depuis que le golem était apparu, il avait cru pouvoir profiter de la situation, mais maintenant qu'il n'y avait plus de créatures mystiques, il était prêt à combattre. Je n'ai pas le temps de le remercier qu'il s'élance vers la créature. C'est à mon tour. J'ai tout juste le temps de me retourner que la créature n'est plus qu'à deux mètres de moi. Je n'ai pas le temps sortir une flèche et je la frappe avec mon arc.

Cela ne lui a rien fait, elle s'est juste stoppée et me fixe. Cela fait longtemps que je n'ai pas utilisé ma Vérité, mais après l'exploit d'avant j'ai l'impression que je peux l'utiliser. Juste avant que la créature ne se lance sur moi, je place ma main devant moi à plat, paume vers la terre. C'est alors que le sol se craque et que des pics de terre se matérialisent devant moi, m'assurant une défense.

© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3393
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Sam 21 Mar 2015 - 20:14

Les créatures d'Opale ravagent le village, toutes rassemblées au centre, elles sont en train de se séparer, chacune dans une ruelle différente pour éliminer les derniers survivants. Là, elle se trouve, la Récleyès est telle un esprit. Invisible, mais capable de tout voir. Le Récleyès au regard de tueur lui vient de se lancer dans un combat, il jubile et dévoile des dents pourries. Il n'a pas été recruté pour sa belle gueule, cet homme est un sauvage. Personne ne connaît vraiment son histoire, mais une chose est sûre, son lien avec les Swoelms s'est construit dans son enfance.

L'homme est prêt ! La vue du filet de sang sur son adversaire le fait jubiler. Il lâche un cri de rage et avant de se lancer vers Alendil en pointant sa longue et fine épée, la dernière de ses créatures le rejoint. Seule survivante, elle est aussi terrifiante que son maître. Ensemble, ils ont l'impression d'être redoubles, et c'est le cas. Il ne peut s'empêcher de dire quelque chose à cet être qui vient de se retourner contre le sien, cela le met encore plus hors de lui :
- Traître ! Je vais te saigner ! Tu m'as fait perdre mes proies en plus, tu vas payer !
Il se lance alors en même temps que sa créature, passant l'un devant l'autre, ils se confondent presque. L'homme surgit sur la droite de son ennemi et l'attaque, essayant de le planter au thorax, alors que la créature arrivée de pleine face, saute à son cou.

Le troisième Récleyès lui avait réussi à conserver ses deux dernières créatures. L'une d'elles était occupée avec une jeune femme qui semblait posséder une Vérité instinctive. Son autre Swoelm se dirigeait vers une maison à la porte défonçait, mais contrairement aux autres, elle ne semblait pas avoir subi encore trop de dégâts. Il la suivait de plusieurs pas en arrière, il voulait éviter au maximum de prendre part au conflit, tuer des villageois ce n'était pas son truc.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageuse

Messages : 224
Xp's : 134
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Mer 13 Mai 2015 - 22:55


.

La horde des morts
le 1er Malier 1248 avec Bringsir, Opale Ar-Feiniel et Alendil Ferenrir


Sur le coup, je n'avais pas pu bouger. La peur me noua le ventre. La créature était proche de moi, se déchaînant et détruisant les quelques pics de terre qui nous séparait. J'étais terrifiée par ce monstre, je le voyais tel qu'il était. Sa peau était à moitié rongée. Du sang se mêlait à sa bave. Il était déchaîné, comme habité par le diable. Je ne faisais aucun geste, restant pétrifiée derrière ma barrière. Telle la lâche que j'avais toujours été depuis mon départ.

Ma peur commençait à prendre le dessus. Sans que je ne puisse rien faire, elle créa de nouveaux pics qui commencèrent à m'encercler. Cela m'était déjà arrivé à plusieurs reprises. J'allais me retrouver piégée par ma propre Vérité. La créature, elle n'en démordait pas. Elle s'acharnait. Brisant les morceaux de terre qui nous séparaient. Respirant profondément, je tentai de me calmer, mais rien n'y faisait. Les cris de terreur des derniers villageois attisaient en moi cette obscurité qui m'enchaînait.

Jusqu'à ce qu'un cri sourd retentisse au fond de moi. Je ne saurais l'expliquer. C'était comme si mon instinct avait supplié mon esprit de se mettre de côté. La terre arrêta d'abord de trembler. La peur était toujours là, mais elle ne me dominait plus, elle ne contrôlait plus la Vérité qui était en moi. Sans savoir réellement ce que je faisais, je me mis à hurler, et tendis mes deux paumes devant moi vers les pieds de la créature.

Je pris une énorme respiration et lorsque j'expirai, la Vérité se manifesta plus forte et maîtrisée que je ne l'avais jamais fait. La terre s'ouvrit et un pic de terre tranchant sortit, transperçant l'arrière du monstre. Il laissa échapper un aboiement furieux. Continuant à se débattre, il était en train de s'arracher l'arrière, mais n'arrêtait pas. Je reculai surprise. Un deuxième pic fila et transperça son crâne. Je détournais les yeux et refermais mes paumes. Jamais je n'avais autant usé de mon énergie, je me sentais vidée.

Ce n'était cependant pas le moment de rester inactif et je me souviens de la parole de Bringsir. Où était-il ? Je ne le voyais plus. Balayant les environs, je ne vis personne. L'autre créature avait traîné le cadavre du villageois qui s'était interposé au centre du village. La porte du village était dégagée. J'avais décidé de fuir l'arrivé des Récleyès juste avant de tomber sur ces êtres venus de l'enfer. C'était désormais le moment. Sans réfléchir, je me précipitai.

Osmund n'était pas très loin. À peine fus-je sorti et fais quelques pas de course qu'il arriva au grand galop. Il était sain et sauf, rien d'étonnant, si, problème il y avait eu, je l'aurais ressenti. Je montai sur lui et sans attendre la moindre instruction, il se mit à courir.  Il s'avait que je ne désirais qu'une chose, partir vers le nord. Les mains dans la crinière de l'étalon et le dos courbé. Nous nous enfuyions dans l'obscurité. Personne ne nous avait vus il me semblait. Je ne pus m'empêcher pourtant de me retourner. Pourquoi ?

C'était idiot, je ne connaissais personne et mieux valait sauver ma vie que mourir avec des inconnus. Même ce voyageur que j'avais rencontré lors de ma fuite n'aurait pu me faire rester. Après tout, il m'avait lui-même conseillé de partir. Et c'est ce que je fis.
© Yamashita sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cavalier

Messages : 52
Xp's : 15
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Vie:
88/100  (88/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Mer 24 Juin 2015 - 18:54

Alors que le combat allait débuter pour de bons Alendil vit un ombre passé derrière le rèclèyes, c'était un swoelm aussi affreux et putride que ses congénères, peut être ne faisait-il que passer Alendil ne fit donc pas plus attention que cela, et se concentra donc sur l'homme.

Il s'ensuivit quelque passe d'armes aussi rapide que bref, et d'un coup les choses se mirent à bouger Alendil reçut un vilain coup d'épée à l'épaule l'épée rentra de quelques centimètres avant de s’arrêter, Alendil recula blesser tout en regardant l'homme s'extasier de son coup réussi, il vit tout le sang coulé de sa blessure et rentra dans une rage folle, l'homme lui dit :

bas alors on abandonne déjà vil petit lâche, tu oses t'interposer entre moi et mes cibles et tu n'es même pas capable de te défendre toi-même *le railla l'homme tout en riant*

Alendil sentis sa force décuplée sous l'effet de la rage et de la colère, il bondit tout en armant sa hache, et d'un unique et seul geste tranchant l'homme en deux, il n'eut même pas le temps de se défendre de s'attendant pas à cette vitesse, l'homme tomba en deux morceaux tète et corps séparé et Alendil tomba aussi à genoux.

Il regarda le sol fatigué et blesser, il avait envie de repos, il en avait besoin, mais il entendit un cri venant des civils, il tourna la tête et vit une scène effroyable le swoelm qu'il avait vu plus tôt n'avait pas un moyen ou un autre réussi à monter sur les toits et avait commencé à attaquer la famille qu'Alendil protégeait, il regarda la scène d'un air effaré le swoelm mordait actuellement l'homme, mais il allait certainement s'attaquer au reste de la famille une fois celui-ci mort.

Alendil usa dans ces dernières forces, il visa la bête à la tête et tira avec son arbalète le touchant a la tête, mais ne le tuant pas la bête le regardait et fonça immédiatement sur lui, Alendil n'avait plus aucune force, il sentait la mort venir à lui, mais au moment où le swoelm lui sauta dessus une épée transperça la bête et l’arrêta tout net, c'était le corps qu'il venait abattre il, c'était relevé et attendait maintenant sans bouger.

Alendil ne savait que penser de ce qu'il venait de se passer, un corps qu'il venait tout juste d'abattre venait tout juste de lui sauver la vie, il avait déjà lu plusieurs livres parlant de ça, mais il n'en croyait tout de même pas ces yeux quelques instants plus tard le cadavre retomba comme si de rien n'était, Alendil se releva donc et avança vers la femme et son enfant, et leur dit :

il n'y a plus rien à craindre madame, vous pouvez vous relever vous ainsi que votre enfant la voie et libre.

Mais la femme le repoussa en hurlant tout en courant à l'autre extrémité de la rue, aucune reconnaissance de sa part rien d'étonnant étant lui-même un rèclèyes il ne fallait s'attendre à rien d'autre de la part des autres peuple cela lui servira de leçon, il avança donc jusqu'à l'extrémité de la ville et vola un cheval ça serait beaucoup plus pratique au vu de ces blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 769
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
140/200  (140/200)
Prestige :
6/9  (6/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts Jeu 25 Juin 2015 - 18:47

A peine la lame se retira de sa victime, qu'un autre swoelms rentra dans la petite maison se jetant dans le dos du voyageur qui se laissa tomber. L'armure de Bringsir et sa réaction rapide ne permis pas à la créature le temps de lui planter ces griffes dans le dos ou bien même de le mordre.

-Tu vas rejoindre ton copain toi !

La créature n'eut pas le temps de bouger que le jeune homme se précipita sur lui et donna un violent coup d'épée. L'affrontement aurait pu être clôturé si la lame n'avait pas été stoppée net dans une poutre, blessant tout juste le swoelms au niveau du dos. La créature recula est commença un peu un tituber. Bien que superficielle, la blessure avait quand même touché sa cible assez profondément pour le rendre confus un instant.

Profitant de ce laps de temps, Bringsir tenta de retirer sa lame de là où elle était plantée et tira d'un coup sec qui le fit perdre l'équilibre. Apparemment, ce petit temps était bien cours, alors tout juste perdant l'équilibre, le swoelms se précipita sur le voyageur et le remarquant au coin de l'œil, tenta in extremis t de lui porter un revers. Forcément, la créature remarqua bien avant l'attaque et n'eut aucun mal à l'esquiver et percuta Bringsir avant qu'il puisse toucher le sol dans sa chut.

Le monstre était sur le jeune homme qui le tenait fermement à la gorge, l'empêchant de lui croquer le visage. La situation commençait à être tendu et Bringsir tentait de se dégager en donnant des coups de genoux, mais la bête ne faiblissait pas. Alors, de la main gauche, le voyageur attrapa la première chose qui se tenait près de lui et frappa en pleine face le swoelms qui tomba sonné. Le jeune homme se précipita sur son arme qui se trouvait un mètre plus loin. Il se retourna d'un coup, la lame droite et son ennemi, qui voulait en profiter pour lui porter une attaque dans le dos, s'empala lui-même sur la lame, le transperçant de par en par.

Bringsir se laissa glisser sur le mur derrière lui jusqu'à être assis par terre, le laissant reprendre son souffle. Voilà maintenant la cinquième créature qu'il venait d'abattre aujourd'hui. Bien qu'il soit taillé pour ça, une petite pause ne lui ferai pas de mal.

Le jeune homme, quelques minutes après, tendis un peu plus l'oreille vers l'extérieur et sembla plutôt étonné de ne plus rien entendre. S'aidant en s'appuyant sur sa lame pour se relever, Bringsir se rendit dehors. Le calme plat. Quelques cadavres un peu éparpillés sur la place, des maisons abîmés un peu partout, certaines s'échappant un peu de fumer, l'ambiance était tombée bien bas. Et là face à lui un homme, d'aspect plutôt répugnant et qui semblait de mauvaise humeur.

-C'est toi qui a tué mes swoelms ?

-Pardon ?

-Sale bâtard !


L'homme chargea Bringsir arme à la main, d'une rage folle. Mais la dernière parole de son adversaire agaça au plus au point le jeune homme. Il n'avait pas une conduite parfaite, mais il respectait toujours les gens qu'il croisait même s'il devait les tuer.

-Toi, tu vas regretter. Murmura le voyageur.

Et d'un coup, quand l'homme arriva à son niveau, Bringsir porta un coup précis et puissant qu'il ouvra son ennemi de l'épaule gauche à la jambe droite sur au moins cinq centimètres de profondeur tout le long. Le corps de son adversaire s'écroula au sol, inanimé.

-Et voilà.

Regardant autour de lui, il semblait que la bataille soit terminée. Il alla vers la fontaine histoire de boire un peu d'eau et à nouveau s'asseoir un instant. Les combats fût rude, mais Bringsir s'en sorti sans trop de blessure. Quelques minutes après et bien reposé, Bringsir fit le tour du village à la recherche de survivant et en annonçant à voix haute que c'était fini. Un peu partout des gens sortir de leur cachette et un campement de fortune se fit au milieu de la place. Le jeune homme aida à bouger les décombres et à transporter les blessés. Ce n'était pas son genre d'aider, mais là il y avait circonstance. Puis après cet effort, un villageois l'accompagna à la sortie du village en direction du Nord.

-Vous n'allez pas au Sud alors ? Il y a sûrement du grabuge là-bas et votre force leur auraient été utile.

-Ce n'est pas mon combat. Je suis venu parce que j'avais un pressentiment, mais maintenant que j'ai vu, il est temps pour moi de rentrer, je laisse les grandes Nations'occupaient du reste et puis j'ai quelqu'un qui m'attend...

-Alors, merci pour tout ce que vous avez fait pour nous et si jamais vous repassez, vous serez toujours la bienvenue !

A ces mots, Bringsir fit un signe de la tête et prit la marche vers le Nord. Pour lui, ce conflit été terminé et son périple devait se continuer ailleurs, loin de tout ça...


824 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event °2] La horde des morts

Revenir en haut Aller en bas

[Event °2] La horde des morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Tuto pour peindre les morts.
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» Haiti/cyclone : Le bilan des victimes de Hanna passe à 61 morts
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni-