AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] Le poids de la chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: [Quête] Le poids de la chasse Dim 13 Juil 2014 - 20:51

Le poids de la chasse


Mise en Contexte
Deux familles marchandes et fortunées se font la guerre à Krik, c’est bien connu. Cependant, il semblerait qu’on en vienne à la bassesse d’un assassinat pour régler leur différent. Le pourquoi du conflit vous échappe et on ne souhaite pas vous donner d’avantages d’informations. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’accompagner le neveu de la deuxième famille, Philippe, à la chasse et de s’assurer qu’il lui arrive un petit accident… mortel. On vous a déjà versé l’intégralité de la rondelette somme du contrat, votre employeur ne se risquerait pas à ce que vous retourniez le voir une fois le travail accompli. Ce doit être bien fait, vite fait, et surtout, veillez à ce que personne ne découvre votre identité, il en va de votre vie aussi.


Déroulement de la Quête
Vous devrez décrire votre rencontre avec votre employeur, ainsi que celle avec votre cible.  

Le MJ interviendra lors de votre départ pour la chasse afin d'y introduire un animal à poursuivre et contrôler Philippe.

La quête se terminera par la mort de votre cible, à vous d'être subtil et de trouver la meilleure façon de la tuer sans vous faire pendre. Si aucun soupçon ne se porte sur vous, vous remporterez le maximum de pp.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Assassin

Messages : 407
Xp's : 67
Date d'inscription : 26/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Disponible à la fin de l'évent
MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Sam 2 Aoû 2014 - 16:39


15 Sorn - Été 1248
« Tu es libre d’utiliser ton temps comme tu le souhaites. »

Ce sont les mots qu’il lui a dit. Le jour où elle lui a demandé si elle était obligée de rester à la tour sombre à longueur de temps. Des mots qui l’arrangeaient grandement. Rester à la tour sombre sans avoir rien à y faire était d’un ennui… Mortel. Ironique pour un assassin, vous ne trouvez pas ? Mais la jeune femme avait besoin de bouger, d’explorer, de s’entrainer. Tout comme elle avait besoin de ces moments de repos. Avant que son corps ne lui dise stop.

Son dernier passage à la tour n’était pas vieux. Il n’y avait rien à faire pour elle. La jeune femme était donc rapidement repartie vers des contrées plus lointaines. Lorsqu’elle voyageait, elle ne prenait que le minimum, son arc, son carquois et un sac avec quelques accessoires indispensables. Cape, carte, or… Son armure était déjà sur elle, pas besoin de la transporter autrement. Sa destination, un endroit bien loin de la tour. La vallée d’Accro. Des rumeurs sont parvenus jusqu’aux oreilles de la jeune femme. Et bien sur… Elles sont plus qu’intéressantes. Un conflit devait se terminer dans le sang. Et quoi de mieux qu’un assassin pour cela ? Bien sur il fallait le meilleur. Et pourquoi pas LA meilleure ? La jeune femme n’en était pas à son coup d’essai. Elle avait donc décidé de contacter l’employeur et avait réglé tous les détails par courrier. Elle n’avait plus qu’à se mettre en marche pour le rencontrer.

Le chemin avait été long. Très long. Une bonne vingtaine de jours, voire plus. Tout ça dans le but de tuer un homme et d’empocher une belle récompense. Ce n’était la marche qui effrayait la jeune femme. En réalité, c’était même plaisant pour elle. Chaque jour se rapprochant un peu plus de la mort… Il n’y avait rien de plus plaisant que de marcher en se disant, que bientôt du sang coulerait. La jeune femme était devenue une véritable Récléyes. Même ses pensées étaient à présent du même genre que celle des autres. La mort était une douce symphonie. Elle allait en faire profiter quelqu’un d’ici peu. Cette pensée la réjouissait. Vingt jours après son départ elle était arrivée.

Au cœur de la campagne, non loin de la ville de Krik, une ferme s’étendait. Abandonnée de toute évidence. Il ne restait plus rien des grandes étendues de blé qui devait s’étendre la par le passé. Ce qui avait amené les fermiers à quitter les lieux ? La jeune femme s’en moquait. Ils pouvaient tous être mort et enterrés non loin que ça ne changerait rien. Au contraire. Cela donnerait plus de matière à sa Vérité. Elle entra pile à l’heure du rendez vous. L’employeur était présent. Richement vêtu. Pas vraiment discret pour quelqu’un qui complote… Mais c’était son problème. Pas celui de l’assassin. S’il voulait attirer l’attention sur lui, cela permettrait à la jeune femme de filer plus facilement.

Une poignée de main franche et courtoise et les deux personnes se mirent à dialoguer. Un simple rappel de leur correspondance. La cible était le neveu de la famille riche opposé. Un gamin féru de chasse. Il fallait le faire disparaitre dans un accident tragique… C’était simple. Mais il y avait un imprévu. L’employeur n’eut pas le temps d’en dire plus que la porte de la maison s’ouvrit et des pas retentissaient. L’assassin, se leva en trombe, attrapant une flèche, elle la plaça sur son arc et visa la porte. Une puissante silhouette se présenta dans l’encadrement de cette dernière.

« Vous ne travaillerez pas seule sur cette mission. » Dit alors l’employeur.

C’était donc ça les complications. Elle devait faire équipe avec un parfait inconnu. Et même si son regard sombre était de glace, la jeune ne savait rien de lui. Prudemment, elle baissa son arc sans enlever la flèche. Attendant un mot de sa part.



Fiche × Relation
Opale par en #A87474
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cavalier

Messages : 52
Xp's : 15
Date d'inscription : 11/07/2014

Feuille de personnage
Vie:
88/100  (88/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Mar 5 Aoû 2014 - 10:10

Je venait de rentrer en ville après quelques jours de chasse bien ardue, j'avait ramasser sa et la quelque bête rien de bien grandiose mais suffisamment pour pouvoir les échanger contre quelque pièce qui allais me permettre de boire un coup et de me ravitailler, j'alla donc voir le marchand et lui vendis tout ce que j'avais je gagna même un petit peu plus que prévue grâce a une peau en meilleurs état que se que je pensais, satisfait de ne pas avoir perdu ma journée j'alla dans une taverne pour me payer quelque verre bien mérité, mais n'allant tout de même pas jusqu'à me rendre saoule je n'en voyait strictement pas l’intérêt pour sûr.

Alors que j'étais posé à une table tranquillement et tandis que j'écoutais les ragots à gauche et à droite j'en entendis un qui me semblait plus intéressant que les autres, il était apparemment question de meurtre avec récompense à la clé, j'attendis que le bonhomme en question sort et lui demanda ou est-ce qu'il avait entendu parle de cette histoire, il me dit que c'était un ami d'un ami, grâce à son aide je remontai jusqu'à ces sois disant mais et je pue trouver l'adresse pour cette "mission" en question, j'entrai donc en contact avec la personne en question pour en savoir un peu plus au sujet de cette mission qui m'intriguait au plus haut point.

Il s’agissait apparemment d'une histoire de famille rivale pour une quelconque affaire je n'avais pas bien compris mais cela importa peu, il y avait une belle somme à la clé et il me la fallait car je ne roulait bien entendu pas sur l'or, mais car il y a toujours un mais, il y avait deux soucis à régler.
-1 il fallait que la personne meure d'une façon à faire croire que cela était un accident
-2 la mission en question était bien loin de moi et il fallait que je me dépêche si je voulais pouvoir l'avoir avant tout le monde.
Cela n'était pas bien gênant en soi j'étais assez sportif mais il fraudait quand même que je ne prend pas mon temps, je partis donc de suite après la réception du dernier message

Je traversai pas mal de contrer mais je ne rencontrai par contre pas grand monde cela m'arrangea car je gagnais ainsi de temps et le temps c'est de l'argent, il allait commencer à faire nuit et selon mes pronostiques je devrais arriver demain dans la journée je décidai donc de m’arrête au bord d'une rivière et de dormir non loin. Le lendemain matin je pris un bain car mon hygiène ces derniers jours laissait à désirer, et je tenais à être présentable pour ne pas paraître pour le premier mendiant venue.

J'arrivai quelques heures plus tard au lieu du rendez-vous, une ferme qui paraissait abandonner le type n'était pas là, cela m’énerva un poil ce n'était pas très poli de faire attendre les gens, peut-être était-il dedans ? Cela ne coûterait rien d'aller voir de toute façon j'avançai donc vers la porte l'ouvris et rentrai dans la ferme directement, je vis un homme assez bien habillé même trop pour cet environnement. Cela devait être mon contact à n'en pas douter, mais il y avait un hic, il n'était pas tout seul, une femme au regard de braise se trouvait également à ces cotés l'arc a la main et une flemme à demi encoché, et j'entendis l'homme dire.

- Vous ne travaillerez pas seule sur cette mission.

Cela ne me plaisait pas vraiment de devoir partager cette mission et la réaction de cette femme ne me plaisait guère j'attendrais de voir comment elle allait réagir avant de faire quoi que ce sois, j’avançais donc vers les deux personnes et serrai la main de l'homme, puis je me tournai vers la femme et je lui dis en lui tendant la main.

Alors comme ça on va faire équipe tous les deux ? ( avec un léger sourire aux lèvres) j'espère que tout cela va bien se passer pour l'un comme pour l'autre, je me présente Alendil enchanté de vous rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Assassin

Messages : 407
Xp's : 67
Date d'inscription : 26/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Disponible à la fin de l'évent
MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Sam 23 Aoû 2014 - 17:31

De nouveau calme, l’assassin remit son arc à sa place et tendit la main à l’inconnu. Opale du lever la tête pour se confronter à son regard. L’homme était grand. Très grand. Un atout de taille lors d’une bataille. Un désavantage considérable pour un assassinat. Mais si le riche marchand faisait aussi appel à lui… Il devait avoir tout prit en charge. La jeune femme tendit sa main et serra la sienne. Une poignée de main franche et puissante. A l’image des deux nouveaux compagnons de route.

« Il parait oui. » Commença-t-elle sans lui rendre son sourire. « Je suis Opale Ar-Feiniel, enchantée. »

Et ce fut tout. Pas besoin d’épiloguer sur le fait que tout se passe bien ou non. Tout se passerait bien. Il ne pouvait en être autrement. Et s’il y avait le moindre problème avec l’étranger, il finirait dans le même état que la cible. Mort. L’assassin n’avait aucune confiance en lui, et n’aurait aucune pitié. La moindre bavure et son destin serait scellé. Elle ne laisserait pas sa réputation ternie par un malheureux accident.

Et pourtant… Après avoir longuement écouté le riche marchand. C’était un malheureux accident qui devait se produire. La cible était juste différente. Philipe. Voila qui devait mourir d’un tragique accident de chasse. Ce ne serait pas un problème… Un sourire satisfait étira le coin des lèvres de l’assassin. Il n’y avait rien de plus simple qu’une partie de chasse. Sa spécialité. Elle avait bien fait d’accepter ce contrat.

Et de nouveau du bruit dehors. Le marchand expliqua qu’il s’agissait de la cible. Nous devions aller à sa rencontre tandis que lui resterait ici. Philipe ne devait pas être au courant de sa présence. Tant de secret pour une si petite chose… Une simple histoire de gros sous. Pas besoin d’en savoir plus. Leur affaire ne nous regardait absolument pas. La récompense avait été versée, il ne manquait plus qu’à terminer le travail.

« Et bien allons-y. » Dit-elle à l’adresse d’Alendil. « Adieu. » Continua-t-elle pour le marchand.

Et sur ses quelques mots, elle se leva, prit son arc et sortie. Pourquoi perdre du temps inutilement. L’action valait mieux que les mots. Et l’heure n’était plus au discours mais aux actes. La mort s’approchait et déjà on pouvait sentir son odeur perfide. En bonne comédienne, l’assassin plaqua un sourire charmeur sur son visage et apparue devant la cible.

« J’ai bien cru que vous n’arriveriez jamais Monsieur. Mon compagnon et moi-même vous attendions avec impatience. On vous dit remarquable chasseur. Nous n’avons pu résister à l’idée de partager avec vous cette partie de chasse. »

Beaucoup de mot pour au final pas grand-chose. Mais le dénommé Philipe en fut heureux. Il en bomba le torse d’orgueil. Bien, il ne fallait pas plus. En quelques mots la confiance était acquise. La chasse allait pouvoir commencer.



Fiche × Relation
Opale par en #A87474
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Mer 29 Oct 2014 - 23:23

Le jeune riche venait tout juste d'arriver sur les lieux, quand une femme s'avança devant lui. Elle s'adressa à lui d'une manière un peu brutale, mais ajouta un compliment qui suffit à flatter son égo. Il regarda avec dédain l'homme qui l'accompagnait et préféra reporter toute son attention sur celle qui l'avait accosté. Philippe aimait la chasse et il venait souvent demandé l'aide de paysans et chasseurs pour trouver les meilleures proies.

Il avait déjà eu affaire avec des femmes, mais elle n'avait pas la grâce de cette créature. Elle était bien souvent sauvages, elles n'avaient pas ce regard fier qu'arborait l'inconnue. Cela lui plaisait. Un large sourire aux lèvres, il monta sur sa monture, un magnifique cheval à la robe noire. Très élégant, il avait de fines jambes, mais était très rapide. Philippe prit les reines et main et dit :

- Nous voilà désormais prêt à repartir. Il est vrai que je suis excellent chasseur, je sais tuer une bête avec beaucoup de dextérité, je pourrais vous montrer mon salon après la chasse. J'y entrepose toutes mes proies.

Il donna un petit coup de talon et fit avancer sa monture de quelques pas. Son garde du corps qui était resté sur son destrier lui ne semblait pas aussi confiant et avait la main sur son arme. Philippe lui ne pensait qu'à sa chasse. Dans cette contrée, les créatures étaient presque invisibles, la plupart se fondaient dans le décor, quand aux autres, ils étaient très rapides. C'était ces derniers que préféraient le jeune homme. Il espérait que la jeune femme allait le mener sur une telle créature.

Il allait reprendre son numéro de charme, ayant l'intention de proposer à la jeune femme de monter à ses côtés, puisqu'il ne voyait point de monture près d'elle. Mais un cri se fit entendre derrière la bâtisse. De l'ombre jaillit un Flews. Ces renards enjoués étaient très rapides et joueurs. Pas le genre de créature qui intéressait le jeune homme, il voulait des challenges. Cependant, l'animal semblait ne pas être amicale, bien au contraire. Elle tenait dans sa gueule quelque chose qui remuait. De son cheval, Philippe n'arrivait pas à voir ce que cela était.

Le flews grogna et commença à s'enfuir. En quelques secondes il avait disparu. Le noble le voulait ! Il n'avait jamais eu d'intérêt à avoir ce renard sur son mur, car à chaque fois ils venaient d'eux même, mais celui là était différent. Il fuyait, et cela plaisait à Philippe. Il s'écria :

- C'est avec cette bête que je veux ouvrir la chasse. Dépêché vous ! Nous partons.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Assassin

Messages : 407
Xp's : 67
Date d'inscription : 26/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Disponible à la fin de l'évent
MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Jeu 30 Oct 2014 - 21:28


Le compliment fit mouche plus que de raison. Il laissa même place à une vantardise de plus. Qu’il se croit fort, il tomberait de haut, une flèche dans le cœur. Il avait près de lui l’assassin numéro un du Ténébreux. Et pour bien faire c’était une redoutable archère. Et ce, même sans utiliser sa Vérité. Bien, très bien. Qu’il y croit, ça faisait partie du "plan". La jeune femme devrait faire des efforts pour louper ses cibles de temps en temps. Il était impératif qu’il se pense meilleur qu’elle.

« Je serais ravie de voir votre salon, Monsieur. » Dit-elle d’une voix calme, un léger sourire charmeur sur les lèvres.

Opale n’était pas dupe. Elle avait vu sa manière de la détailler. Et il semblait apprécier. Parfait. Il n’en serait que plus en confiance. Par contre… Le garde du corps, lui, ne semblait pas du même avis. La jeune femme lui adressa un hochement de tête pli. Elle ne devait pas se le mettre à dos. Mais lui aussi devrait mourir.  En premier sans doute. Enfin, une chasse était imprévisible. Qui sait qu’elle créature pouvait roder. Finalement sa Vérité serait sans doute utile. Rien de mieux qu’un ou deux chiens pour faire disparaitre un corps trop gênant. Elle devait juste garder la trace de son forfait. Seul Philippe intéressait ses employeurs L’autre n’était d’aucune utilité.

La cible s’avança, il allait lui proposer quelque chose. Et finalement, quelque chose de plus intéressant capta son attention. Tant mieux. La jeune femme n’avait pas spécialement envie de se lancer dans un jeu de séduction avec un homme déjà mort. Ça serait une perte de temps. Et elle ne voulait pas en perdre. Tout ce qu’elle souhait c’était accomplir son meurtre et rentrer. Elle n’aimait pas quitter les terres inexplorées trop longtemps. C’était chez elle après tout. Et Drovah pouvait avoir besoin d’elle à tout moment. Et en tant que bras armé, elle se devait d’être la.

La cible déclara que le renard serait l’entrainement. C’était le moment pour elle briller. Pas besoin de cheval pour chasser. Ça faisait bien trop de bruit. Aller à pied était bien plus simple. Une course rapide, fluide et légère valait mieux que le galop d’un cheval. Un bon chasseur le savait. Même si les deux hommes étaient partis en avance, pale n’avait eu aucun mal à les retrouver. Et avec elle, le renard convoité par Philippe.

En trombe, les deux hommes se lancèrent à la poursuite de l’animal terrorisé. Persuadé de suivre la bestiole, ils ne s’étaient même pas rendus compte qu’elle avait prit un autre chemin. Et ça se disait bon chasseur… sans perdre plus de temps, la jeune femme avait suivit la piste du renard. Evitant soigneusement le sentier, elle emprunta les chemins plus petits ou l’animal était susceptible de se cacher. Il ne lui fallut pas longtemps pour tomber ses traces et le traquer. Il voulait absolument protéger son petit. Ça le rendait vulnérable et plus facile à repérer. Il ne fallut pas plus de dix minutes à la jeune femme pour le transpercer d’une flèche, tuant ainsi le renard et son petit. Le choc et la douleur avait fait que la mâchoire du renard c’était crispée sur ce qu’il tenait dans sa gueule. Pas de chance pour la petite créature.

«  J’espère que vous comptez trouver mieux que ça, Monsieur. » Dit-elle en déposant doucement l’animal à terre.

Une simple provocation. Mais rien de bien méchant. S’il était si bon chasseur que ça il ne prendrait pas à ça. Si ce n’était que du flan… Il risquait de déraper rapidement. Et ce ne serait pas plus mal. L’assassin avait entendu parler de quelques créatures ici qui valait plus le coup que ça. Il fallait espérer qu’elle arrive à finir sa mission avant de tomber sur l’une d’entre elle. L’assassin n’aimait pas tuer les animaux sans raison. Une vie humaine ne l’importait que peu, une vie animale… C’était autre chose.

« Si je puis me permettre, Monsieur, peut-être devriez vous descendre de cheval… » Elle pourrait faire disparaitre les montures pour empêcher toute mouvement de recule. Encore fallait-il qu’ils acceptent tous les deux…



Fiche × Relation
Opale par en #A87474
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Jeu 27 Nov 2014 - 22:47

Philippe et son garde du corps, Jack, s'étaient élancés trop vite vers la bête et avaient perdu son chemin restant sur leurs chevaux et suivant la route. Lorsqu'ils l'eurent perdu de vue, ils rebroussèrent chemin plus calmement jusqu'à ce qu'Opale arrive devant eux avec la proie. Elle l'a posa au sol et Philippe arrêta son cheval au dessus, il pouvait distinguer le Flews et son petit qu'il tenait encore dans sa gueule. Cette vue le fit sourire, il imaginait très bien cette scène dans son salon. Il fit un signe à Jack pour qu'il descende récupérer les bêtes.

Puis lorsque la jeune femme invita Philippe à descendre, il s’exécuta. Son garde était très surpris de cela. S'il partageait bien une chose avec son maître c'était bien la vision des femmes, pour eux il ne s'agissait que de créatures sans défense que l'on pouvait soumettre à sa guise. Mais elle, elle était différente, il pouvait voir que c'était une guerrière, dans son regard si sec et dans ses mouvements. Philippe lui était complètement subjuguée par la belle, elle était si forte, si éloignait des femmes qu'il avait rencontré. Il s'avança vers elle et lui dit d'une voix bien trop amicale au goût de son garde :
- Vous avez été extrêmement efficace, je suis navré pourtant de ne pas avoir eu l'honneur de tirer l'animal. La mère aurait-elle tué son petit ?
Il s'approcha de la créature pour mieux la voir, un sourire amusé sur les lèvres il reprit.
- J'attends bien évidemment plus qu'un simple chien de prairie, mais sachez que vous êtes là pour traquer l'animal et non pas le tuer.
Philippe n'avait pas dit pas cela sur un ton de reproche, Jack en était assez choqué, lui qui l'avait vu tant de fois devenir exécrable lorsqu'une femme le surpasser. Le jeune au contraire ne voyait là que la femme idéale, il ne pensait qu'à une chose, l'amener à la fin de la chasse chez lui. Les chevaux attachés à un arbre, Philippe se tourna vers la vallée abandonnant la route et sans se soucier des voleurs. Il se fichait bien de les perdre, il pouvait s'en acheter autant qu'il voulait. Son arbalète en main, il essayait de rechercher des éventuelles traces d'animaux, mais il ne distinguait rien et avançait un peu au hasard dès qu'il voyait quelque chose d'étrange selon lui.

Jack le suivait de près, il ne faisait absolument pas confiance en cette soit disant chasseuse. Alors qu'ils avançaient vers le sud, Philippe sortit de sa poche une flasque dorée incrustée de pierres. Il aimait boire lorsqu'une créature avait été tuée à la chasse et il n'avait pas encore fêté la mort du Flews. Il prit donc une longue rasade du vin qu'il avait lui-même choisi, il aimait les vins sucrés et encore plus lorsque leur prix devenait déraisonnable. Il se tourna vers Opale et lui tendit la flasque en lui disant :
- Buvez donc avec moi !
Au même moment un cri hurla dans la vallée, à moins d'un kilomètre de leur position. Un second retentit bien plus grave, la nature était très certainement déjà en chasse, un animal devait sûrement en attaquer une autre. Philippe se mit à courir lorsqu'il les entendit, Jack quand à lui essaya de le suivre, mais la vitesse n'avait jamais été son fort. C'était un puissant soldat très bon en technique, mais il n'avait jamais su courir très vite.[/color]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Assassin

Messages : 407
Xp's : 67
Date d'inscription : 26/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Disponible à la fin de l'évent
MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Ven 28 Nov 2014 - 10:16


Oh ! C’était parfait ! Il n’y avait rien à redire à la situation. Comme si tout allait dans le bon sens. Vraiment parfait. Ils étaient tous deux à terre. Bien. Ils ne remonteraient plus dessus. Elles disparaitraient bientôt. Et eux aussi. Ce n’était plus qu’une question de temps. Ah l’insouciance. C’était beau à voir. La cible croyait dur comme fer à toute cette mascarade. Le garde, lui faisait son travail. C’était… Normal. Il serait sans doute le premier à y passer.

Les deux remarques de l’homme firent sourire l’assassin. Un sourire polie et courtois. Alors qu’il aurait pu être glacial et assassin. La jeune femme avait retenir un rictus mauvais lorsqu’il parla de la simple traque. S’il savait…

« Ce n’était que l’échauffement Monsieur, vous aurez tout le loisir de trouver une cible à votre hauteur. » Dit-elle en hochant simplement la tête. « Et oui. C’est la mère qui a tué le petit. »  
 
Un compliment baveur pour son orgueil. Un de plus. Il était facile de comprendre comment il fonctionnait. Il avait un égo surdimensionné et il aimait les belles femmes. Trop facile. La jeune femme rejeta ses cheveux en arrière tandis qu’il sortit sa flasque. Elle jeta un regard discret vers le garde et lui sourit timidement. Ou tout du moins c’est ce qu’il devait voir. Son petit manège avait plus de mal avec lui. Il remplissait son rôle à merveille. Elle aussi. Il n’y avait personne pour lui mettre des bâtons dans les roues. C’était parfait.

Elle ne fut pas surprise de voir la flasque arriver sous son nez. Elle allait la prendre lorsqu’un cri raisonna. Ça, c’était surprenant. Et si proche. Un frisson d’excitation parcourut la jeune femme. Une occasion en or. Et la cible réagit au quart de tour. Il se mit à courir en direction des cris, suivit par son garde. Il était lent. Trop lent. C’était encore mieux. Cette fois ci, la jeune femme ne put retenir ce demi-sourire carnassier. C’était un homme mort. Son regard si sombre devint subitement plus clair et deux Swoelm apparurent à ses côtés. Avec une violence peu commune ils dévorèrent les chevaux tandis qu’un troisième se chargea du garde. Il n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait que la vie l’avait déjà quitté. Les deux chiens rejoignirent le troisième et Opale s’élança pour rattraper la cible. Lorsque le cadavre disparut les chiens se  volatilisèrent. Il fallut peu de temps à la jeune femme pour rattraper la cible. Elle avait l’habitude de traquer. Et il n’était vraiment pas discret.  

A en juger par les cris toujours plus fort, ils n’étaient plus très loin. Quand soudain un mouvement attira son attention sur la droite. Une créature s’était lancée sur la trajectoire de l’homme. Opale eu à peine le temps de le rattraper pour le tirer en arrière. La créature se foutait royalement de l'homme, elle rejoignait le combat un peu plus loin.

« Faites attention ! Où est votre garde !? Il est censé assurer votre protection ! »

Opale avait l'air vraiment furieuse et inquiète. Elle venait de sauver la vie de sa cible. Elle allait gagner des points. Ça compenserait pour la disparition de son garde. Mais pour le moment l'homme était trop obnubilé par la créature qui venait de passer devant lui. Parfait, s'il ne remarquait pas l'absence du garde c'était encore mieux. Parfait ! Tout se déroulait comme prévu.



Fiche × Relation
Opale par en #A87474
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3578
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Sam 6 Déc 2014 - 1:03

Le noble était terrifié à la vue de ces créatures qu'il n'avait jamais vu auparavant. Deux spécimens s'étaient jetés sur les montures et avaient plantés leurs crocs dans leurs muscles. La dernière chose qu'il vit avant de se retourner et s'enfuir, ce fut son valeureux garde qui était à ses côtés depuis plus de dix ans. Pas une seconde il ne se retourna et il continua de fuir ce qui venait de se passer, son arme ferment tenu contre lui.

Philippe ne réagit pas lorsqu'une de ces immondes bêtes se retrouva en face de lui, ce fut Opale qui le tira vers elle pour qu'il change de direction. Jamais il n'avait connu de chasse si sanglante, il y avait bien évidemment déjà eu des accidents, mais jamais ils n'avaient été d'une telle violence. Pourquoi ces animaux s'étaient jetés ainsi alors qu'ils n'avaient montré aucun signe d'hostilité. Le noble n'arrivait plus à réfléchir, il ne remarqua même pas que la créature qu'il avait cru être son dernier ennemi s'était détourné de lui pour rejoindre les siens.

Il avait conscience que même si son garde n'était plus, il n'était pas seul. Le traqueur, la femme mystérieuse, Opale, oui c'était cela. Il sortait peu à peu de sa torpeur et se retourna pour faire face à sa sauveuse. Il essaya de reprendre la noblesse qu'il avait dans sa posture quelques minutes auparavant, mais il avait comme l'impression qu'un poids s'effondrait sur son épaule gauche. Il n'était pas encore totalement revenu parmi les vivants. Le fait d'entendre encore quelques cris étouffés ne l'aidait pas à reprendre contenance.

Il ne fallait pas rester ici ! Ça il en avait conscience, pour se donner du courage, il porta à ses lèvres la flasque qu'il n'avait pas lâché dans sa course. À peine eut-il prit la première gorgée qu'il eut l'impression d'avoir à nouveau du courage. Faisant tout pour ne pas penser à son garde et aux conséquences que cela entraînait, il répondit à Opale sèchement :

- Peu importe ! C'est à vous maintenant de me sortir d'ici, nous sommes ici par votre faute. Je double, non triple, votre récompense si je sors indemne de cette histoire. Si je meurs ici, vous pouvez être sûre que ma famille se lancera à votre poursuite et vous ne trouverez de repos que dans la mort !

Toutes ces paroles n'étaient que fioriture. Personne dans son entourage ne saurait retrouver cette jeune femme. Philippe avait pour habitude de changer à chaque fois de traqueur, jamais il n'avait employé deux fois la même personne. Alors comment pouvait-il espérer que sa famille puisse retrouver la trace d'une excellente traqueuse rencontrée par hasard. Pourquoi avait-il dû en faire autant. Maintenant il était en train de regarder différemment cette femme si sombre, était-elle vraiment se qu'elle prétendait être.

Des cris de Swoelms retentirent à nouveau dans la vallée, ils devaient être en train de se quereller pour le corps de Jack. En entendant ces bruits, Philippe recula de quelques pas pour ne pas tourner tout de suite le dos à Opale et il se mit à marcher rapidement dans la direction opposée. Il ne se priva pas pour boire en même temps tout le contenu de sa flasque.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Assassin

Messages : 407
Xp's : 67
Date d'inscription : 26/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Disponible à la fin de l'évent
MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse Mar 9 Déc 2014 - 11:22

Il n’était plus rien. A peine l’ombre d’un homme. La peur. Le meilleur moyen de manipulation. Il était perdu à la seconde près où il avait paniqué. Le piège s’était refermé sur lui. Il n’avait pas eu le temps de comprendre quoi que ce soit. Parfait. Tout simplement parfait. Le plan se déroulait comme prévu. Même mieux qu’espérer. C’était fou ce que quelques créatures oubliés de tous pouvaient faire.

Les Swoelms ou chiens des enfers… De simples pantins entre les mains de la jeune femme. L’homme ne s’était même pas demandé ce qu’ils faisaient si loin de leur terre d’origine. Il avait bien trop peur pour ça. Il n’y voyait que du feu. Faire la différence entre ses invocations et les véritables créatures étaient impossibles. Si les invocations étaient en piteux état, ce n’était que l’image que ces chiens renvoyaient en fin de vie. La jeune femme contrôlait parfaitement leurs mouvements. Il n’y en avait que trois. Un exercice facile pour elle. Surtout lorsqu’elle se trouvait en pleine forme, comme maintenant.

Répriment un frisson lorsqu’elle fit hurler une des créatures, elle affichait sur son visage la peur. Elle jouait la comédie jusqu’au bout. Elle aussi devait avoir peur en temps normal. Personne ne pouvait être rassuré devant de telle créature. Pas même les récléyès. La jeune femme l’observa faire. Il était ridicule. Il buvait, buvait, buvait. C’était pitoyable. Soudainement un nouveau cri retenti et il but une nouvelle gorgée. Ce fut trop pour l’assassin. Il n’avait aucune dignité. D’un geste brusque elle lui arracha la flasque et la lança le plus loin possible. Elle l’empoigna ensuite par le col et le colla contre un arbre. Son regard n’avait rien de bon, mais il n’était pas assassin. Il n’exprimait que la colère qu’elle ressentait.

« Je ne suis en rien responsable de la situation vous m’entendez ! Ces… Choses sont ici et nous aussi, il faut trouver une solution pour sortir vivant de cette maudite forêt ! Et ce n’est pas en buvant que vous m’aiderez ! Nous avons besoin de toutes nos facultés pour rester vivant ! »

Suite à ses mots, elle le lâcha et tourna le dos. Une des créatures arriva à grand pas vers elle. Bien sur elle ne risquait rien, mais ça faisait parti du jeu. Elle aussi devait se faire attaquer, et peut être se faire blesser. Elle décocha une flèche et tira sur la créature. Un hurlement de douleur retenti. Opale attrapa de nouveau l’homme et l’entraina avec elle. Le temps que la créature se débarrasse de la flèche qu’elle venait de recevoir, ils pouvaient gagner quelques secondes.

Mais ils furent bloqués par les deux autres créatures. Opale les fit bifurquer sur la droite.

« Ressaisissez vous ou nous allons y passer ! »


Il devait croire qu’il était indispensable à leur survie, qu’elle seule ne pouvait rien faire. Que s’il ne bougeait pas, ils étaient perdus. L’idée de devenir le héros d’une femme devrait le sortir de sa torpeur. Il fallait compter la dessus pour qu’il affronte les créatures…



Fiche × Relation
Opale par en #A87474
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Le poids de la chasse

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Le poids de la chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Le poids et le nombre des deportes pour 2006
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La Vallée d'Accro :: Krik-