AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les Rangs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 13:10

MARCHAND*

- Description Générale -
Les marchands font vivre Madelle en animant les marchés, les rues commerçantes en déployant leurs produits sous les yeux des habitants afin de les appâter. Ils créent des richesses, font fonctionner l'économie du continent. Sans eux, le monde que vous connaissez serait bien différent !

Même si certains marchands apparaissent comme étant riches, la plupart d'entre eux sont partis de rien, si ce n'est leur idée de commerce. Bien sûr, d'autres héritent de la boutique de leur aïeul, tandis que certains attrapent une opportunité de vendre la marchandise du siècle !

Les marchands peuvent être sédentaires, et ainsi donner vie à des rues commerçantes dans les villes, mais aussi nomades. Ces derniers peuvent alors être rencontrés dans les petits villages, dans les marchés, ou bien encore sur les routes des voyageurs. Leurs caravanes peuvent se trouver n'importe où.

Les marchands regroupent les commerçants, mais également les artisans comme les forgerons par exemple, ou les propriétaires de grandes compagnies. Ce terme est donc très général pour décrire un ensemble de personnes très hétérogène.

- Place dans la société -
Les marchands sédentaires sont généralement très bien vus par les habitants des villes car ils leur permettent d'acquérir ce qu'ils souhaitent tout près de chez eux. Les autorités n'hésitent d'ailleurs par à attirer les commerçants afin d'animer un quartier et de ramener des richesses. Les nomades quant à eux, sont très appréciés des villages dans lesquels ils viennent s'installer le temps d'une journée. La campagne est ainsi moins délaissée grâce à eux. Mais les citadins sont moins de cet avis, et sont plus méfiants envers ces marchands ambulants.

Généralement, plus un marchand est riche et plus sa place dans la société est importante. En effet, son influence est alors plus importante, allant même jusqu'à devenir indispensable dans une société.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Les Anciens ne sont pas réputés pour être des acheteurs compulsifs. Mais quand la forêt ne leur procure pas ce qu'ils souhaitent, ils sont bien contents d'acquérir ce qu'il leur faut dans la boutique du coin. Il y a très peu de marchands très riches chez les anciens. Ces derniers sont assez mal vus. Il vaut mieux rester discret et faire un commerce proche de la nature. Ils seront ainsi, accueillis à bras ouverts.

Arvèles : Choisir la voie du marchand signifie ne pas avoir fait le choix des armes. C'est pourquoi, les marchands Arvèles ne sont pas aussi réputés que leurs guerriers. Pourtant, avoir des commerçants est indispensable pour la confrérie des armes, notamment les forgerons qui sont une exception à la règle. Ces derniers sont très appréciés et être forgeron est une voie presque aussi honorable que celle de chevalier.

Namès : Les Namès ont souvent considéré l'argent comme étant un mal aliénant l'esprit humain. Même si de nos jours, quelques mentalités changent, notamment du côté des nomades du désert, ce n'est pas vraiment le cas de Karnès. Seules quelques boutiques fournissant le nécessaire y sont installées, mais faire profit dans cette ville n'est pas chose aisée... D'autant plus que les marchands nomades ne sont pas acceptés dans l'enceinte de Karnès.

Parlèms : Etre marchand est monnaie courante chez les Parlèms. Monter son commerce, évoluer jusqu'à devenir une vraie entreprise, et atteindre le rang de noble en se mariant, voilà le rêve de tout Parlèms qui se respecte. Faire fortune dans le commerce est un objectif courant dans cette confrérie, d'autant plus que ceux qui ont réussi sont très respectés et deviennent très influents. De plus, les Parlèms adorent aller dans les boutiques cotées ou bien faire appel à des tailleurs ou autres artisans à domicile, pour leur plus grand plaisir. Là bas, l'argent ne se compte pas !

Récleyés : Les marchands sont respectés chez les Récleyés, apportant armes et nourriture à la communauté. Cependant, il est paradoxalement mal vu de faire profit, mieux vaut pour les marchands Récleyés de se montrer discrets et de ne pas mettre leur richesse en avant.

Héléos : Le peuple des mers est généralement fier de ses marchands, qu'ils jugent bien meilleurs que ceux des humains. Leurs produits sont de meilleure qualité, à des tarifs imbattables, ils sont honnêtes... Bref, les meilleurs. Du moins, c'est ce qu'ils disent...

Liares : Mis à part les forgerons et les aubergistes, être marchand chez les liares est un métier à risque. Entre les loyalistes et les rebelles qui n'hésitent pas à abuser des taxes pour donner le droit d'installer leur commerce sur leurs terres, difficile de trouver sa place et de faire profit. La plupart qui se sont lancés ont rapidement fait faillite. La faute à une situation de non-confiance envers les marchands, qui peuvent aussi bien être d'un côté que de l'autre et servir ainsi d'espion dans le camp ennemi... La seule solution est de réussir à faire affaire avec la couronne, mais dans ce cas, il faut se montrer meilleur que les autres car les places sont chères.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 13:12


NEUSTRO

- Description Générale -
Exclusivement pour les Humains
Ils suivent les champs de bataille afin de guérir les blessés peu importe leur origine.

Pour cela les neustros ont dû abandonner leur famille et leur richesse, choisissant de venir en aide à tous et de ne plus se soucier des conflits de leur confrérie. Tels des fantômes, ils passent inaperçus partout où ils vont. D'ailleurs, même si leur travail est essentiel, le peuple a du mal à les accepter, car ils leur rappellent les périodes de guerre. Lorsque les confréries sont en paix, les neustros n'ont plus de réelle mission à remplir.

Alors pendant que certains passent leur temps dans les tavernes, d'autres préfèrent se rendre utile en se servant de leur expérience pour venir au secours de malades ou blessés qu'ils croisent. De plus, consacrant leur vie à soigner les autres, ils ont appris un art très secret qu'ils ne révèlent qu'à leurs disciples. Il s'agit de tatouages magiques qui leur permettent d'être immunisés contre certains maux qu'ils sont amenés à rencontrer et à contrôler la Vérité des Namès.

- Place dans la société -
Le peuple ne sait pas comment se comporter face à ces personnes, surtout depuis que la guerre n'est plus leur quotidien. Même si leur mission est juste et a sauvé des milliers et milliers de personnes à travers les âges, les neustros restent des parias de la société. Seuls ceux qui n'ont pas recours aux tatouages peuvent prétendre à une reconnaissance. Les autres sont quant à eux bien souvent traités de monstres et de traîtres à leur confrérie.

Être neustro c'est ainsi avant tout savoir rester en dehors des conflits des humains. Ils se mettent volontairement à l'écart du monde pour pouvoir garder leur neutralité afin de ne jamais refuser à quiconque leurs soins.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Contrairement au reste des Humains, ils ont compris la mission des Neustro et ne rejettent aucun d'eux. Qu'ils utilisent ou non des tatouages ne les dérange pas tant qu'ils n'en abusent pas et n'oublient pas qui ils sont. Les Anciens préfèrent ainsi privilégier leur aide en cas de maladie habituelle plutôt que de celle des Namès.

Arvèles : Leur lien avec cette organisation remonte à des centaines d'années, depuis toujours les neustros ont suivi les campagnes des Arvèles pour les soigner eux, et leurs ennemis. Ainsi, il reste toujours une certaine amertume dans le cœur de la confrérie des armes qui fait qu'un Arvèles n'accepte la présence d'un Neustro que lorsqu'il a besoin de lui.

Namès : Les neustros ne sont pas acceptés au sein de Karnès, les Namès vont jusqu'à renier les leurs qui prennent cette voie. Seules quelques tribus nomades du désert fait appel à leurs services, mais les liens sont tout juste cordiaux. Pour beaucoup, ils vouent une certaine jalousie mêlée à de la haine à ceux qui ont un tatouage. C'est encore plus vrai, si le Namès en question ne possède pas de magie guérissante.

Parlèms : Peut-être que tout se monnaie pour les Parlèms, mais s'il est une chose qu'ils respectent c'est bien l'ordre établi par les confréries, il est ainsi vu comme un crime pour un Parlèms de se faire tatouer. Malgré cela, ils trouvent toujours un moyen de profiter d'une occasion, c'est pourquoi les nobles Parlèms qui veulent écarter un héritier n'hésitent pas à se servir des neustros pour que l'enfant abandonne tous leurs biens et disparaisse.

Récleyès : La situation est compliquée, un Récleyès peut devenir neustro et accepter de soigner tous ceux qui croiseront sa route. Cependant, toute la confrérie n'approuve pas forcément ce comportement et rejette en particulier ceux qui usent des tatouages. En ce qui concerne les neustros étrangers, ils sont interdits sur le sol des Récleyès.

Héléos : Ils trouvent cette organisation très louable et aimeraient beaucoup en posséder une pareille. Cependant, leur aide n'est que toujours superflue et ne permet pas aux Héléos de véritablement apprécier les Neustro. Ils sont bien trop rares à connaître les subtilités du corps du peuple de l'Eau.

Liares : Ils sont interdits sur le territoire du feu et risquent une simple expulsion à la frontière s'ils sont chanceux. Les Liares n'apprécient guère les neustros, autrefois ils étaient acceptés et se faisaient même soigner par eux, mais depuis les derniers traités, le savoir commence à se perdre. Les Liares n'ont pas voulu laisser des humains rester chez eux, car ils n'arrivent toujours pas à croire qu'ils défendent l'humanité avant ceux dont ils sont proches.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:34

VOLEUR*

- Description Générale -
Les voleurs vivent aux dépens des autres, passant leur vie à dérober les biens des riches hommes de Madelle.

Ils ont un code d'honneur qui leur interdit de voler les pauvres. Ils sont nombreux à provenir de milieux modestes voire pauvres et ont été forcés de commettre leurs premiers larcins juste pour se nourrir. Ils refusent donc de dépouiller ceux qu’ils considèrent comme les leurs alors que de riches cibles sont si facilement à portée de main. Si l'un d'eux venait à enfreindre cette règle tacite, il y a de fortes chances pour qu'il se retrouve chassé de sa guilde.

En effet les voleurs agissent rarement seuls, préférant se rassembler en groupes, plus ou moins petits, qui leur permettent d’organiser leurs cambriolages, la revente de leurs butins, voire de prévoir d’énormes coups d’éclats réalisés à plusieurs. Cependant malgré cette organisation, il restent des personnes qui ont du mal à accepter l'autorité d'autrui et surtout ils ne supportent pas de travailler, ils préféreraient mourir de faim plutôt que de trouver un travail pour survivre.

- Place dans la société -
Dans la plupart des peuples, les voleurs sont considérés comme d’odieux criminels par les nantis, comme de simples filous par la population et comme des sortes d’aventuriers romantiques par les rêveurs. Certains d’entre eux, sur une prouesse, entrent dans la légende et les parents menacent leurs enfants en utilisant leur noms s’ils ne rangent pas leurs jouets. D’autres volent pour rendre aux pauvres ce que les plus riches gardent par-devers eux. La plupart cependant nourrissent les marchés noirs et les acheteurs peu scrupuleux avec les biens qu’ils récoltent.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Pour les Anciens, les voleurs sont des moins-que-riens qui perturbent la paix sociale. Ils sont poursuivis et condamnés au même titre que tous les délinquants: envoyés dans des foyers afin de les remettre dans le droit chemin.

Arvèles : Les voleurs ne font l'objet d'aucune vision particulière chez les Arvèles. Ils ne bénéficient donc d'aucun traitement de faveur face à la justice implacable de cette confrérie.

Namès : Dans Karnès, il n'est de pire crime que l’hérésie. Le vol est donc bien loin derrière: si les voleurs ne sont pas appréciés par les Namès, ils sont plutôt le cadet de leurs soucis. Seuls ceux qui osent s’en prendre aux temples sont très sévèrement punis.

Parlèms : Dans l’imaginaire commun des Parlèms, les voleurs sont des sortes de héros de l'ombre. Les plus pauvres se sentent vengés de l'écart de richesse, et les riches les utilisent parfois pour récupérer lettres ou cadeaux compromettant regrettés au petit matin. Le vol n'en reste pas moins illégal.

Récleyès : Il n’y a pas de sanction officielle pour les voleurs Récleyès. S'ils font partie de la confrérie, les différends se règlent personnellement. Un voleur très doué pourrait même entrer dans la légende et se faire embaucher par différents officiers. Si c'est un étranger, la peine capitale s'applique de ce fait plutôt que par ses actes.

Héléos : La couronne héléo préfère s’inquiéter du fait que certains soient réduits à voler leur pitance que de punir sévèrement les coupables. Bien sûr les riches marchands qui se font cambrioler sont d’un autre avis, mais ce peuple se montre assez tolérant envers les délinquants.

Liares : Chez les liares, la loi du plus fort s’applique. Il faut ce qu’il faut pour survivre dans le peuple du feu, et le bas peuple comprend facilement ceux qui doivent voler pour manger. Le tout étant de ne pas se faire prendre : les autorités ne sont pas aussi conciliantes et un voleur qui se fait attraper n’en ressort pas avec ses deux mains.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:35

MAGE

- Description Générale -
Ils ont décidé de s'entraîner toute leur vie, cherchant chaque jour à améliorer leur Vérité en découvrant de nouveaux sortilèges.

Pour eux la Vérité est une ressource extrêmement précieuse qu'il ne faut pas dévaloriser en l'utilisant pour des tâches ingrates. Ils méprisent les saltimbanques et artistes ambulants qui utilisent leur magie pour distraire un public, ou bien les ouvriers qui s’en servent pour les gros travaux. Pour eux la Vérité est à la fois une science et un art qu’il ne convient pas d’utiliser à des fins non nobles. Ils n’ont de cesse d’améliorer leurs propres capacités et de se perfectionner pour tenter d’atteindre une maîtrise parfaite de leur Vérité.

Ce sont des personnes très respectées et craintes à travers tout Madelle. Il leur arrive très souvent de prendre un apprenti, afin de transmettre leurs découvertes à la prochaine génération, même s'ils gardent jalousement leurs secrets, car selon eux peu de mortels sont dignes de les recevoir. La relation entre le maître et l’apprenti est le plus souvent une relation de respect mutuel et ils sont très proches, car un mage doit avoir une confiance absolue en celui qui devient le réceptacle de tout son savoir.

- Place dans la société -
Les mages sont des êtres solitaires qui ne s’incluent jamais réellement dans les rouages de la société. Ils restent des membres à part de leur peuple, et même si certains ressentent une grande loyauté envers leur pays, ils ne participent à la vie de la communauté que comme électron libre. Si certains gouvernements voudraient pouvoir s’approprier leurs capacités, la plupart refusent de se mêler de près ou de loin à la politique et préfèrent faire leurs recherches et s’entraîner dans leur coin.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Les Anciens considèrent les mages avec beaucoup de respect. Ils voient leur recherche de dépassement de soi dans le domaine de la Vérité comme une communion avec la Nature et une manière de mieux la comprendre.

Arvèles : Les Arvèles apprécient quiconque s’entraîne avec ardeur pour améliorer ses capacités, et les mages correspondent à cette description. Cependant leur recherche de solitude et leur réticence à s’engager dans l’armée rend cette confrérie plutôt méfiante à leur égard.

Namès : Les mages Namès présentent leur passion pour la Vérité comme une manière de se rapprocher des dieux et de Mère Nature qui les rend respectés dans Karnès. Cependant les différents clergés voient d’un oeil méfiant tous les porteurs d’une Vérité de l’Être qui n’est pas porté sur le soin, et encore plus ceux dans ce cas qui cherchent à la travailler.

Parlèms : Chez les Parlèms, ce n’est pas tant le besoin d’indépendance des mages qui les rend impopulaires que leur refus de mettre leur Vérité au service des autres. Les petites gens leur reprochent de ne pas vouloir les aider dans leur labeur, et les riches les snobent puisqu’ils se refusent à les divertir.

Récleyès : Les mages Récleyès font pour beaucoup partie des hautes sphères de cette confrérie. La puissance de leurs sorts est vue comme une marque de qualité. Contrairement aux mages des autres peuples, les Récleyès sont présents dans tous les aspects de la société : si la Vérité peut être utilisée pour quelque chose elle le sera, sans regard sur la noblesse de la tache.

Héléos : Toute recherche d’accomplissement personnel et d’amélioration de soi est respectable dans les océans. Les héléos apprécient qu’un certain nombre d’entre eux fassent des recherches sur la Vérité, car même s’ils n’en font généralement pas profiter le grand public, cela permet une amélioration globale de la société.

Liares : Toute personne ayant des velléités d’indépendance est mal vue par la couronne liare. La royauté tolère mal les mages qui recherchent une puissance personnelle sans vouloir la mettre au service de la politique belliqueuse de l’état.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:36

VOYAGEUR

- Description Générale -
Les voyageurs parcourent Madelle sans réel but cherchant à tout prix à conserver leur liberté.

La plupart vous diront qu'ils veulent découvrir le monde et apprendre les secrets qu'il cache, mais il est clair qu'ils sont vus comme des feignants par la plupart des personnes. Ainsi ils ne tirent aucun profit de leur marche à travers le continent ou l'océan, mais ils savent se contenter des mystères qu'ils découvrent. Vivant au jour le jour, ils partent la plupart du temps à la recherche de légendes ou de lieux oubliés de tous.

Grâce à leur périple, la plupart d'entre eux deviennent très vite de très bons guides, c'est d'ailleurs de cette manière qu'ils gagnent leur vie la plupart du temps. Si certains ne veulent pas d'un vrai travail, d'autres en revanche n'hésitent pas à prendre un quelconque poste disponible dans la ville où ils ont décidé de s'arrêter pour un temps.

- Place dans la société -
Il leur est difficile de trouver leur place, ils ne sentent à l'aise ni dans leur confrérie, ni chez les autres peuples. Beaucoup traversent le continent sans jamais attirer l'attention sur eux. On ne leur porte ni respect, ni haine, simplement de la méfiance. Ils sont la plupart du temps simplement acceptés tant qu'ils ne causent aucun trouble. Ainsi, ils peuvent être facilement chassés, et il faut savoir que le sort des voyageurs peut être terrible dans des cas extrêmes, car puisque personne ne les connait, ils peuvent facilement disparaître.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Les Anciens acceptent ceux qui décident de partir de chez eux et en retour n'ont aucun problème avec les personnes de l'extérieur. Tant que les voyageurs se montrent respectueux, ils n'ont aucune raison d'attirer l'attention.

Arvèles : Ils n'apprécient guère les étrangers, plus particulièrement ceux venant du nord. Les voyageurs ne sont ainsi pas bien reçus, mais ils ne souffrent en général d'aucune injure ou attaque.

Namès : Ceux qui quittent le désert sont bien souvent oubliés de leur famille. Les Namès ne supportent pas voir les leurs partir, mais ils détestent encore plus les voyageurs et dans l'enceinte de Karnès ils sont tous surveillés de près.

Parlèms : Ils ont toujours accueilli les étrangers. Les auberges sont nombreuses dans la Plaine Isolée pour permettre aux voyageurs de se reposer. Ils ont ainsi la particularité de ne renvoyer aucun étranger, mais de le soumettre à leur loi.

Récleyès : Ils n'acceptent aucun voyageur sur leur territoire, les malheureux qui s'y sont fait prendre ont été tués sans somation. En revanche, cela ne les contrarie absolument pas que certains Récleyès souhaitent aller voir le monde, tant qu'ils leur restent fidèles, ils n'ont aucune raison de craindre pour leur vie.

Héléos : Cela fait encore trop peu de temps qu'ils peuvent sortir de l'eau pour réussir à accepter que les leurs s'en aillent. Ainsi ils ont l'habitude de rester tranquillement chez eux et sont heureux de ne voir aucun humain descendre sous l'eau.

Liares : La frontière du pays du feu est étroitement surveillée. Si depuis les derniers accords, les humains ont un droit de passage, en particulier les marchands, les Liares ont quant à eux toujours l'interdiction de quitter le pays, aucun Liare ne peut voyager en dehors de son pays sans un passe royal.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:38

NOBLE


- Description Générale -
Exclusivement pour les Liares, Héléos et Parlèms

Faisant partie de la cour royale, ils passent leur temps à complimenter et amuser le roi et la reine, leur titre de noblesse est ce qu'ils ont de plus important dans la vie et ils n'hésitent pas à en profiter.

Certains font partie de la famille royale, alors que d'autres ont un ancêtre qui fut anobli par le roi. Il va sans dire qu'il existe une hiérarchie très forte au sein des nobles, un personnage ayant dans sa lignée un ancien manant n'aura pas la même influence qu'un cousin de la reine. La noblesse est un monde de requins où l’on ne se fait pas de cadeau. Le moindre déplaisir exprimé par quelqu’un d’un rang plus élevé que le vôtre peut vous faire devenir un véritable paria. Pour éviter cela, il est important de démontrer son influence, soit par des invités de marque, soit par des démonstrations de richesse.

De plus, tous les nobles ne sont pas forcément très riches, mais une chose se retrouve chez chacun d'entre eux : le travail n'est pas fait pour eux. Ils vivent de leurs rentes et en tirent une certaine fierté. Un noble qui aurait un emploi perdrait toute crédibilité auprès de ses comparses et deviendrait la risée de tous. La plupart considèrent les travailleurs, y compris les riches marchands avec qui ils font affaire, comme toujours juste mieux que des domestiques. Il leur est impensable de tomber si bas eux-même.

- Place dans la société -
Dans les peuples auxquels ils appartiennent, les nobles sont à la tête de la société. Ce sont eux qui font les lois, la pluie et le beau temps. Tout se décide de manière plus ou moins formelle au cours de réceptions huppées ou de rencontres plus clandestines entre nobles protégeant leur intérêts, de la mode jusqu’aux prochaines décisions diplomatiques de l’Etat. Les nobles d’une manière générale bénéficient d’une certaine protection vis-à-vis de la loi.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Les Anciens n’ont pas de système de noblesse. Ils n’aiment pas ce qui peut induire une inégalité entre les personnes, et encore moins le sentiment de supériorité des nobles. Un noble en visite à Saona devra supporter de voir ses domestiques traités avec autant de respect que lui.

Arvèles : Les Arvèles comprennent la notion de hiérarchie entre les hommes, mais pour eux, elle devrait découler non pas de la naissance de chacun mais de sa valeur et se mérite. Ils peinent donc à vraiment respecter les nobles qui ne gagnent pas leur place à la sueur de leur front.

Namès : Il n’y a pas de nobles parmi les Namès, l’autorité est donnée au clergé. Il y a cependant une forme de respect pour la noblesse d’autres peuples, qui est considérée comme un don des dieux.

Parlèms : Toute la société Parlèms est organisée autour de sa noblesse. Ils ont créé une culture qui au lieu de pousser le peuple à se rebeller, l’incite à tout faire pour essayer de rejoindre le cercle si prisé de la haute société. Cependant leur quête de distinction les amène à être beaucoup plus tolérants que la plupart des peuples sur certains sujets.

Récleyès : Il n’y a pas de noblesse déterminée par le sang chez les Récleyès. Il y a les bons serviteurs du Ténébreux, et les excellents serviteurs du Ténébreux. Toute l’influence d’une personne est déterminée par sa loyauté envers le régime. Il voient avec un certain mépris les nobles qui tiennent leur autorité de leur naissance sans en avoir les actes.  

Héléos : Les nobles Héléos font les lois dans les océans autant que les autres sur terre, mais ils sont perçus comme plus justes, et coupables de moins d’abus que les voisins. Ils servent de modèles à la population et gouvernent par le respect qu’ils inspirent.

Liares : La hiérarchie de la noblesse liare est extrêmement marquée. La famille royale tient sa cour dans une poigne de fer et les nobles par la suite mènent leurs sujets à la baguette. La déférence que la classe dirigeante inspire au peuple est teintée de plus de peur que de respect.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:41

GARDIEN

Exclusivement pour les Humains

- Description Générale -
Vouant leur vie à la nature, ils en sont les gardiens.

Protecteurs de tous les êtres vivants, ils estiment que chaque être dans ce monde a sa place et que nul ne devrait retirer la vie d'un de ses pairs pour le simple plaisir. Ce sont des personnes extrêmement sacrées, seuls quelques élus sont appelés par l'Arbre de Vie. C'est un immense honneur, mais également un lourd fardeau, car bien souvent les Gardiens se retrouvent opposés aux Humains et autres peuples, car seules les préoccupations de la faune et de la flore requiert leur attention.  

C'est également sur leurs épaules que repose la sauvegarde de l'Arbre de Vie. Ils ont été choisis par lui le jour où la procession avec une branche de l'arbre est passée dans leur village. Ce qui leur a donné le droit de connaître le secret originel, et ils seront prêts à donner leur vie pour le protéger et empêcher quiconque de l'approcher. Ainsi, les Gardiens sont tenus dans le silence et sont forcés de ne jamais rien révéler, même à la personne qui leur est le plus chère.

- Place dans la société -
Même s'ils ne sont pas respectés dans le monde entier, les Gardiens occupent une place particulière et chacun reconnait leur mission comme étant sacrée. Protecteurs de l'Arbre de Vie et donc de tous ceux qui sont sur cette terre, les Gardiens restent pourtant éloignés des leurs pour mieux pouvoir les surveiller, car c'est pour le sort de l'humanité qu'ils se battent et n'ont que faire des affaires des rois et puissants marchands.

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Leurs liens sont très particuliers, la quasi totalité des Gardiens sont des Anciens. Comme depuis sa venue, cette confrérie occupe une place particulière auprès de Mère Nature qui sait reconnaître en eux de véritables défenseurs. De plus, ils occupent une place de conseillers au conseil des Nascors et sont donc un pilier de la confrérie.

Arvèles : Il est extrêmement rare qu'un Arvèles tente de devenir Gardien et encore plus qu'il le devienne. La confrérie entretient des liens très tendus avec les Gardiens, même s'ils les respectent, les Arvèles ne supportent pas lorsqu'ils s'ingèrent dans leurs affaires.

Namès : Leur proximité avec la déesse Mère font d'eux des personnes extrêmement respectées et écoutées dans le désert et en particulier à Karnès. Mais cachés derrière leur adoration, les Namès cachent leur jalousie de n'avoir presque jamais pu devenir Gardien.

Parlèms : Ils n'apprécient guère voir des Gardiens rôder près de chez eux, cela est toujours signe de problème. Les Parlèms se sont toujours montrés pacifistes envers les Gardiens, mais ils ne les aiment pas, cela est très clair. D'ailleurs, ils sont très heureux qu'aucun d'entre eux ne soit jamais devenu Gardien.

Récleyès : Si par malheur un Gardien a pris le chemin des Terres Inexplorées, sa vie ne tient malheureusement plus qu'à un fil. Les Récleyès se feraient une joie de tuer l'un d'entre eux. L'Arbre de Vie n'a toujours été pour eux qu'un artefact du passé qui continue à n'être qu'un cadeau empoisonné, divisant les peuples.

Héléos : Ils respectent les Gardiens, mais ils ont une rancœur immense envers eux. Ils n'arrivent toujours pas à accepter que les Humains soient ceux choisis par la déesse Mère pour défendre l'Arbre Originel. Eux qui croyaient il y a encore quelques décennies que l'Arbre qui se trouve près d'Hélia était celui de la déesse et donc par conséquent, que la famille royale en était la protectrice. Ils se sentent une fois de plus trahis.

Liares : Ils n'acceptent pas les Gardiens sur leur territoire, même si aucun contrôle n'a lieu. Mais si un Humain venait à réclamer plus de considération pour tel animal ou pour telle fleur, il serait purement ignoré, voir ramené à la frontière. Les Liares rejettent leur existence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:45

ÉRUDIT


- Description Générale -
Pour les érudits, leurs connaissances sont ce qu'il y a de plus précieux.

En quête de savoir, ils passent beaucoup de leur temps sur des parchemins et autres grimoires. On les retrouve bien souvent dans les bibliothèques. Ils sont rarement des hommes de combat, travaillant plutôt leur matière grise plutôt que d'endurcir leur corps.

Ils gardent précieusement leur savoir que certains jalousent et souhaiteraient obtenir. Jamais un érudit ne partagera ses connaissances avec quelqu'un qu'ils jugent ignorant et qui ferait mauvais usage de ce qu'il sait. Il ne faut pas douter de la puissance de certaines vérités, certaines peuvent bouleverser le monde que vous connaissez...

Les recherches des érudits peuvent porter sur de nombreux domaines, comme l'histoire, la géographie, mais aussi la géologie ou d'autres domaines scientifiques. Certains s'essayent aux expériences, mais il faut savoir qu'elles sont différentes de celles des alchimistes car elles ne touchent pas à la magie. D'ailleurs, les érudits sont rarement friands de ce domaine là.

- Place dans la société -
La place des érudits dans la société est importante. En effet, ils sont indispensables pour l'éducation et la perpétuation des savoirs et de la culture, car ce sont eux qui rédigent les ouvrages que vous pouvez dénicher dans les bibliothèques. Certains sont même professeurs. Hélas, certains gouvernements ne les acceptent pas car la vérité peut les affaiblir. Et c'est par l'éducation qu'on forge une personne, et donc une société. Comme les érudits sont généralement indépendants, travaillant au service de la connaissance seulement, les personnes influentes ne les voient pas d'un très bon œil et se méfient d'eux. Certains vont même chercher à acheter les savoirs des érudits par n'importe quel moyen, que ce soit par la torture ou n'importe quel autre moyen peu scrupuleux. Mais la vérité n'a pas de prix et les érudits en sont bien conscients...

- Relation avec les confréries et peuples -
Ancien : Les Anciens accueillent à bras ouverts les nouveaux érudits. Il faut dire que l'Académie de Saona est un lieu rêvé pour dénicher pleins de savoirs et que les Anciens y ont besoin d'enseignants. Il est alors très bien vu d'être un érudit dans cette confrérie.

Arvèles : Les Arvèles ne sont pas les plus amicaux avec ces "rats de bibliothèque". Ils les acceptent sur leur territoire, mais un érudit s'y fera facilement charrier. Rien de bien méchant en apparence, mais à la longue, cela peut devenir très épuisant. Il vaut mieux donc se faire discret. Pourtant, des érudits travaillent avec les dirigeants car ce sont eux qui gardent les différents écrits, et rédigent les récits de guerre. Ceux-ci sont plutôt respectés.

Namès : Les Namès sont plutôt méfiants envers les érudits. En effet, certains ne croient pas dans les dieux ce qui est en contradiction avec les croyances Namès.

Parlèms : Les Parlèms n'hésitent pas à choyer les érudits, cherchant à avoir les meilleurs auprès d'eux. Ils savent bien que posséder tous les savoirs rend influent et plus puissant. Les érudits sont donc généralement bien accueillis... du moins au départ. Car si les Parlèms remarquent qu'ils ne souhaitent pas partager leurs connaissances, ils peuvent facilement utiliser leur argent pour dénicher ce qu'ils souhaitent... C'est pourquoi un érudit acceptera facilement de travailler en tant que professeur particulier dans une famille importante et de s'y faire bien voir par mesure de sécurité.

Récleyès : Les érudits sont souvent bien considérés chez les Récleyès... du moins, si leurs connaissances appuient le Ténébreux et justifient tous les actes de la confrérie. Ils sont également les enseignants à l'académie et promeuvent la cinquième confrérie. Les autres, ceux qui n'adhèrent pas au Ténébreux, doivent passer leur chemin sous peine de sanction ultime.

Héléos : Les érudits sont arrivés récemment chez les Héléos, ils sont donc encore très rares chez le peuple des mers. Généralement, les Héléos les écoutent très peu, voire pas du tout, se fichant bien de leurs savoirs. Pourtant, certains érudits sont embauchés à la cour et d'autres courageux restent en campagne, cherchant à instruire et intéresser le peuple de l'eau à de nouvelles connaissances.

Liares : Il est impossible de devenir érudit chez les Liares, du moins officiellement. Ils ont tous été exterminés avec l'arrivée de la tyrannie. Désormais, ce titre correspond seulement à ceux qui écrivent pour la couronne, et les professeurs particuliers de la cour. Pourtant, certains subsistent mais doivent se cacher. Mais la plupart des savoirs se sont perdus  dans les territoires du feu...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Divinité

Messages : 3390
Xp's : 2456
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Les Rangs Mar 11 Juil 2017 - 14:47

Chasseurs de monstres*


- Description Générale -
Armés et voyageant dans tout Madelle, les chasseurs de monstres débarrassent villages et fermes des bêtes nuisibles contre une rémunération.

C'est l'appât du gain qui motive ces individus, et ce ne sont pas les monstres qui manquent au sein de Madelle. La voie qu'ils ont choisi est dangereuse, si bien que leurs tarifs sont très élevés... et ils savent bien que les victimes n'ont généralement pas le choix.

Même si certains préfèrent travailler seuls, les chasseurs de monstres se regroupent parfois car ils peuvent faire face à des créatures très redoutables qui ne feraient qu'une bouchée d'un pauvre bipède. A plusieurs, ils sont capables de terrasser les monstres les plus effrayants du continent.

Quelques uns se spécialisent dans une créature en particulier. Certains le font pour essayer de chercher la gloire ou de la satisfaction personnelle, en traquant des bêtes légendaires pour leur puissance.

- Place dans la société -
Les chasseurs de monstres sont plutôt discrets dans la société. En effet, les citadins les considèrent comme des manants, ou encore des individus qui ont trop lu d'histoires à dormir debout pour passer sa vie à chasser des monstres. Pourtant, ils sont vus comme des héros dans les villages délaissés par les autorités : quand les soldats ne viennent pas pour les défendre, ce sont bien les chasseurs de monstres qui sont en première ligne !

- Relation avec les confréries et peuples -
Anciens : Les chasseurs de monstres sont très mal vus dans cette confrérie. Ils ne respectent généralement pas la nature, seul l'argent les motive. Après tout, ils ne mettent pas en danger leur vie pour rien.

Arvèles : Ils s'intéressent assez peu aux chasseurs de monstres, mais ils ne les dérangent pas. Disons qu'ils donnent de bonnes histoires à raconter dans les tavernes, de quoi distraire le peuple.

Namès : A Karnès, ils sont assez mal vus. Pourtant, ils sont devenus indispensables pour les Namès car ce sont eux qui s'occupent des Vers Géants. Beaucoup de chasseurs de monstres se sont d'ailleurs spécialisés dans cette créature. Les nomades du désert ont d'ailleurs bien compris que sans ces chasseurs, ils survivraient bien plus difficilement, c'est pourquoi ils n'hésitent pas à les accueillir chaleureusement.

Parlèms : Les chasseurs de monstres sont pour eux des individus de seconde zone. Ils n'en ont que faire de ces gens qui passent leur vie à traquer les bêtes. Ils sont alors regardés de haut dans cette confrérie. Cependant, certains Parlèms embauchent quelques chasseurs de monstres pour protéger leurs convois s'ils comptent traverser une zone où les monstres sévissent.

Récleyès : Les chasseurs de monstres ne sont pas reniés dans la cinquième confrérie, bien au contraire. Un Récleyès peut très bien choisir cette voie et sera tout autant respecté que n'importe quel autre membre de la confrérie. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux travaillent avec les autorités pour défendre les convois ou encore les éclaireurs, ou alors pour récupérer des ingrédients particuliers... Un chasseur de monstre provenant d'une autre confrérie se fera immédiatement emprisonner s'il est vu sur leur territoire, voire même exécuté.

Héléos : Etre chasseur de monstre est considéré comme être un paria aux yeux du peuple de l'eau. En effet, prendre la vie contre de l'argent est tout simplement inimaginable pour les Héléos. Si une créature s'attaque aux enfants d'Eliosa, c'est à l'armée de réagir pour protéger son peuple.

Liares : Les liares considèrent les chasseurs de monstres comme des individus valeureux et pleins de courage. Les liares qui ont choisi cette voie n'hésitent pas à s'attaquer aux monstres les plus dangereux afin de vanter leur force. Par contre, ils n'apprécient pas les chasseurs de monstres étrangers, les voyant comme des concurrents. Et puis face à des créatures de feu, qui d'autre qu'un liare peut les affronter



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Rangs

Revenir en haut Aller en bas

Les Rangs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Bannières/Gifs/rangs/design...
» Rangs, PM, Renommée & Évolution du Personnage
» Les rangs
» Tableau de rangs.
» Changer les rangs des loups ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Vos Premiers Pas :: L'histoire de notre monde :: Présentation des peuples-