AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] Kesskidit mon poulet ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3555
Xp's : 2613
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: [Quête] Kesskidit mon poulet ?! Lun 2 Déc 2013 - 23:58

Mise en Contexte

Olàlàlàlà !! Hé ! Vous êtes au courant ? La vieille bique qui a perdu la tête depuis la mort de son mari - ouais, vous savez, l'alcoolo qui traînais toujours dans les tavernes et dormaient dans la fontaine ! - bha elle répète partout qu'elle a perdu son coq! Oui, parce qu'elle élève des poules... [...] Et vous savez pas la meilleure ? Elle offre une récompense à qui lui ramène son fichu poulet! Allez, venez c'est l'occasion de se faire un peu d'argent au profit de cette vieille folle !

(La quête se passe dans un village (peu importe lequel dans tout Madelle, la quête est faite pour être fait partout ;)où vous apprenez qu'une vieille dame pleine de chagrin a perdu son coq. Elle donnerais très cher pour le retrouver son beau coq ! Pris de compassion (ou par l'appât du gain) vous acceptez de vous lancez dans la recherche de l'oiseau disparu... Peut-être à tort, la vieille dame sénile a peut-être omis de vous dire que ce n'était pas un "coq" tout à fait normal ! Il s'agit d'une créature - bien apparenté au poulet - mais bien plus aggressive et qui risque de vous arrachez le fond de pantalon si vous ne faîtes pas un minimum attention ! Ramenez le coq sain et sauf à la vieille dame et vous serez récompensé !)

Le déroulement de la quête :
- Cette quête est à réaliser en un ou deux messages maximum.
- Aucune intervention n'est à prévoir, libre à vous de vous exprimer.


Dernière édition par Mère Nature le Ven 2 Mai 2014 - 19:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Bras Droit

Messages : 155
Xp's : 360
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 22
Localisation : [absence du 23/10 au 06/11 environ]

Feuille de personnage
Vie:
0/0  (0/0)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Kesskidit mon poulet ?! Sam 14 Déc 2013 - 0:34

Son visage était offert à la douce chaleur sèche de ce soleil si familier, tandis qu’un fin sourire venait y esquisser la joie. Pure, simple, celle que l’on éprouvait à regagner ses terres après un long voyage. Depuis combien de temps était-il parti vers les terres des Hommes et celles des Liares… ?
Reprenant son baluchon laissé à terre, il se remit en marche vers la haute silhouette noire de la Tour, tranquillement, du pas assuré des habitués des lieux. Richard se trouvait encore à quelque distance des premières habitations à la lisière de leur « ville » ; c’était là un étrange mot pour le hameau développé qu’ils avaient construit. Chacun avait eu la pleine liberté d’ériger sa demeure à son vouloir si cela respectait un ordre social. On pouvait ainsi apercevoir des fermes sommaires jouxtant des maisons de pierre brune ou encore des masures étincelantes couvertes par les ombres de hauts cabanons. A vrai dire, l’architecture Récléyés représentait avec fidélité sa population hétéroclite.
Parti donc pendant plusieurs mois, il ne saurait y répondre avec exactitude – tant d’évènements sont survenus ! Sa mission s’avérait être en suspend, une autre avait trouvé un aboutissant favorable puis un léger problème a germé. Ce dernier, il l’avait sourdement craint, mais s’était cru tout de même intouchable…
Ce grand souci qu’était l’amour.
Ah faiblesse humaine…
Une partie de lui, la plus raisonnable, espérait l’oublier, elle et sa fougue, sa jeunesse, son sourire charmant, son esprit vif… Enfin il avait bien peu de chance -ou d’infortune ?- à la revoir un jour. Il finirait sans doute étêté bien avant par quelque confrérie.

Quoique sombres fussent ses pensées, Richard se dirigeait vers le lieu le plus populaire de leur communauté : la maison de la vieille Nan. Cette femme centenaire aux allures de survivante n’avait son égal afin de capter l’attention de tous, en les berçant depuis l’enfance de contes fantastiques parfois véridiques venant nourrir leur imaginaire.
Car c’est ce dernier qui assurait leur survie.
L’imagination était venue exalter courage et ingéniosité pendant toutes ces années d’exil afin de tenir tête à la faune, la flore et les dieux. Ils avaient pu se réorganiser, garder espoir et rêver de vengeance…
Un jour viendrait.

Il chassa ses ambitions et songea de nouveau aux contes de Nan : bien longtemps il avait pensé que ce ne fut que fariboles et divagations de vieille femme toutefois, l’un avait trouvé sa vérité. Ses doigts virent caresser le métal poli de l’étrange pièce dans une poche de sa cape. Cette dernière, il l’avait dénichée au fond d’un labyrinthe bien éprouvant… Il en gardait encore de mauvais souvenirs.
Il lui fallait d’ailleurs aller en toucher deux mots à son ami.
Le regard de Richard s’éleva au travers des brumes vers le sommet de la tour, où probablement le ténébreux travaillait comme en tout temps. Avait-il… sombré de nouveau dans sa lente démence ? Avait-il résisté aux désirs noirs qui le guettaient dans son sommeil ?
Etait-il toujours son ami ?
Cette question le rongeait depuis tant d’années maintenant : il craignait de voir arriver cet inéluctable jour où lui-même ne pourrait plus le garder de la folie sanglante avec laquelle il entrainerait tous les siens. Tous étaient liés. Tous connaitraient la même fin.

Son pas ralentit.
Richard laissait dériver ses yeux gris sur les alentours, sans réellement les regarder. Il était en proie à ce sentiment si lourd qu’était l’inquiétude…

« Encore en train de rêvasser, le jeunot ? »

La phrase fut ponctuée d’une forte tape dans le dos. Si ses réflexes n’avaient pas accompli leur œuvre, sans doute Richard serait à cette heure le nez plongé dans la poussière du sol. Il se réceptionna donc avec promptitude avant se de retourner tout aussi rapidement.

« Toujours aussi bourru, Maitre, fit Richard avec l’ombre d’un sourire.
- Toujours aussi délicat, Jeunot » répliqua Jastes Penrod, ancien maitre d’arme de Richard et de son ami.

C’était entre autre grâce à cet homme longiligne et au visage creusé qu’il avait pu occuper un poste aussi haut gradé dans l’armée : Jastes l’avait formé durant toute son enfance et, de manière plus… importante à ses yeux, ce corbeau avait permis la rencontre avec le Ténébreux. Il représentait en somme le lien vivant de leur amitié.

« Vous vous portez bien à ce que je vois, reprit poliment le Général avant de rectifier. Non que j’en doutasse. Evidemment.
- Epargne-moi ces trivialités et parle plutôt des nouvelles de « là-bas ».
- Je dois en référer au chef avant, vous le savez bien…
- J’aurai, essayé ! Enfin, cela fait, va donc voir Nan, elle te demande me semble-t-il.
- Des raisons ?
- Pas l’ombre d’une idée. Elle a seulement demandé à ce que tous les jeunes en forme viennent chez elle…
- Inquiétant, rit Richard avant de le saluer. Je me hâte donc, vieille Nan n’attend guère ! »

Cela dit, il ne prit le temps de se soigner et se présenta ainsi vêtu devant la porte, la dernière de la Tour, celle ouvrant sur le bureau du Ténébreux. Il toqua, néanmoins n’ayant de réponse, se décida à rentrer sans y avoir été invité…

***

« Perdue, perdue, perdue ! »

La vieille Nan, enfoncée dans son fauteuil de paille, gémissait sa longue litanie depuis une heure à ce qu’il avait compris. Se voulant être compatissant, il vint s’agenouiller près d’elle et lui prit doucement la main.

« Qu’as-tu donc perdu ?
- Perdue, perdue, perdue… »

Il étouffa un soupir, mais ne put s’empêcher de couler un regard vers les autres personnes présentes, soit tout un groupe de gamins Récléyés… qui avaient tout l’air de ne pas être ici volontairement. Assurément Penrod y était pour quelque chose. Quoiqu’il en soit, Richard tapota la main de la femme et pencha la tête.

« Nan ? C’est Richard.
- Per… Richard ?
- Oui, je suis de retour.
- Tu es revenu pour m’aider ! s’exclama la vieille, toute morosité disparue.
- Je ferai ce que je peux…
- Je le sais, que tu es venu pour moi. Ouste les gamins, celui-là suffira ! »

Elle accompagna sa tirade d’un geste significatif. Les enfants n’attendirent plus longtemps et s’en furent sans demander leur reste.

« Vois-tu, mon grand, mes poules vont mourir.
- Comptes-tu les cuisiner pour cela, ou serait-ce une autre raison ? s’amusa Richard.
- Non non non. Elles vont mourir.
- Certes mais pourquoi ?
- Parce qu’elles ont perdu leur coq.
- Nan… en quoi la disparition de ton coq entrainerait leur mort ?
- Ah jeunesse puérile ! Plus de coq, plus de rapports. Plus de rapports, plus d’œufs. Plus d’œufs, plus rien à manger. Donc je finirai par les avaler ces poules !
- … Certes. (Richard ne la poussa à plus expliciter) Mais où est le coq ?
- Disparu ! Je le promenai puis POUF ! disparu !
- Il est donc encore dans les alentours ? Laisse-moi donc m’en occuper et cesse de te ronger les sangs, Nan.
- C’est là mon grand Richard. Toujours aussi adorable n’est-ce pas ? »

Avec un dernier sourire fatigué, le Récléyés prit congé de la femme pour partir ne quête du ledit animal. Mais quelle idée de promener un coq… Il soupira, et ainsi débuta-t-il sa recherche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://RaisindeLoup.DeviantArt.com

[Quête] Kesskidit mon poulet ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Duo de Poulet à l'ananas
» Poulet sauté à la coriandre et au cumin
» Le poulet au chlore bientôt dans nos assiettes
» Lasagnes au poulet
» Poulet aux écrevisses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-