AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

De retour de la chasse [Shiva Frostheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Sam 22 Fév 2014 - 17:41

Hektor aurait certainement pu refuser de prendre un verre si tôt le matin, ou avant d’avoir au moins dormi, ou même manger, mais il ne le fit pas. La jeune femme ne connaissait certainement pas le passé d’Hektor, mais il avait certes eu ses « folles années » et son estomac pouvait encore en prendre. Sa femme aurait probablement été contre. Laura avait toujours été plus disciplinée que lui. Mais maintenant, il était seul, et personne ne l’attendrait ce matin. Il ne doutait même pas que sa fille était encore partie dans une de ses escapades, certaine de pouvoir braver tous les dangers… cette seule pensée suffit à miner son humeur, bien que légèrement et presque imperceptiblement puisqu’il suivait les pas de l’Héléo et que l’attention de celle-ci semblait porter sur tout autre chose et cela l’arrangeait bien. Il la suivait à son rythme, seulement quelques pas derrière elle. Il n’était pas discret, mais on pouvait oublier rapidement sa présence lorsqu’il ne se faisait pas menaçant, comme on oublie même la présence d’un garde du corps sans pourtant cesser de le voir.

Ainsi, son regard se posa lui aussi sur son environnement. Il connaissait ce quartier. Il y avait déjà rencontré une autre Héléo… cela semblait faire si longtemps et pourtant seulement quelques mois s’étaient écoulés depuis cette rencontre. Il savait que ce quartier était mal famé. Si son visage afficha un certain dédain, ce n’était pas face à la pauvreté en elle-même, mais surtout face au fait qu’elle existait entre les murs de la ville qu’il tentait de gérer le mieux possible. Même avec les meilleurs conseillers, et avec les meilleures politiques que pouvaient leur permettre leurs coffres, il y aurait toujours dans ce quartier comme dans d’autres des mendiants, des filles de trottoir se vendant aux plus offrants, des voleurs, des criminels… Heureusement, son air ne dura qu’une seconde, et instinctivement il porta sa main au manche de sa hache, prêt à réagir à une vitesse impressionnante si quelque chose tournait mal. « Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un honneur, mais si vous voulez le voir ainsi, je ne m’en plaindrai certainement pas. »

Lorsqu’ils arrivèrent à l’auberge, il n’eut même pas à relever la tête pour voir le nom. Il la connaissait. Il y était venu souvent, il y avait de cela près de 25 ans, lorsqu’il était encore un jeune soldat sans le sou, qui espérait survivre dans cette grande ville. Il se souvenait (partiellement) des soirées passées ici avec ses amis. Pendant un court instant, il se demanda si c’était le même propriétaire, s’il se souviendrait du jeune lion qui venait visiter son établissement quelques fois par semaine, celui à la constitution de fer qui ne perdait jamais les concours de beuverie. Le sourire nostalgique sur les lèvres de l’homme s’estompa lorsque sa compagne lui parla, comme s’il revenait de très loin, d’un voyage dans son passé. Il fixa ses yeux bleus sur Shiva un instant avant de parler.

« Je connais l’endroit, mais je veux bien prendre ce verre. Il y a des années que je ne suis pas venu ici. » Un haussement d’épaules plus tard, il fit un pas vers l’avant et ouvrit tout naturellement la porte pour la jeune guerrière. Il jeta un coup d’œil curieux à l’intérieur, et le sourire que lui afficha le vieil homme au comptoir fit s’estomper ses questions : il se souvenait bien de lui. « Je crois connaître au moins certain de vos amis, mais après tant d’années, je crois que de nouvelles présentations sont de mise. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Mer 26 Fév 2014 - 15:01

"Formidable..." Répondit Shiva gaiement avec les yeux remplient de bonheur, les mains jointes et en équilibre sur une jambe, tout en se retournant en direction du général.
"TAVERNIER !! Deux choppes bien rempli pour mon nouvel ami et moi" hurla l'Héléo à travers le bar depuis la porte d'entrée. Soudain, les bonnes manières de Shiva étaient remises en doute à cet instant précis, son comportement se traduisait plus par de la camaraderie que par celui d'une dame de compagnie. Elle alla s'asseoir directement au bar en attendant que le général daigne la rejoindre.

"Voyez-vous ça, le général Arnstven en personne, vieille canaille alors comme ça, on a plus le temps de venir boire un coup depuis qu'on a des obligations ?" Plaisanta le barman en apportant les deux choppes au comptoir. "C'est la maison qui offre, et toi ? Où est-ce que tu l'a trouvé?" Rétorqua-t-il avec un clin d'oeil.

"Ho ! Et bien j'étais en ville, quand soudain je me suis approché doucement pour me joindre à lui... raconta Shiva avec beaucoup de passions en regardant Hektor. " Et que je manque de lui vomir dessus à la première parole " Fini-t-elle honteuse de son acte.

"HA HA HA !! Elle est bien bonne celle-là" S'amusa le tavernier.

"Entre autres, je cherche à me faire pardonner, n'est-ce pas général ?" Ajouta Shiva souriante magistralement.

"Et toi tu te laisses embarquer là-dedans ha ha ! T'as bien raison mon ami."

Perdu dans ses pensées, la jeune femme buvait son breuvage avec délicatesse. Boire une choppe d'un bon demi-litre avec tact n'est pas chose aisée, mais Shiva le faisait sans pour autant le faire avec intention, le sourire aux lèvres, elle se sentait bien, en bonne compagnie dans un endroit du monde qu'elle appréciait particulièrement. Si seulement elle pouvait se permettre de rester ici plus longtemps. Peut-être en redescendant des terres de Glasgo, elle pourrait surement revenir faire une escale ici s'il n'y a pas trop urgent à faire.
Soudain la jeune femme eut une envie "d'intimité" avec le général avant que celui-ci ne doive la laisser pour rentrer dans son propre chez lui. Elle se leva en douceur du siège qu'elle occupait jusque-là, pour aller se poser à l'une des nombreuses tables vides qui se trouvait derrière elle, sans dire un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Ven 28 Fév 2014 - 18:37

Lorsque les yeux du général se posèrent sur la pièce qui s’offrait à lui, il ne put s’empêcher de comparer à son dernier souvenir de cet endroit. Il y avait certes bien des années qu’il n’y avait pas mis les pieds, mais il y avait ici quelque chose d’intemporel. Certaines décorations avaient changé, les tables étaient organisées différemment, mais l’essence même de l’auberge était encore intacte. Il voyait encore les bagarres auxquelles il avait participé, et les longues soirées avec les autres soldats. Son sourire se fit soudain plus nostalgique, mais cela ne dura peut-être que quelques secondes avant qu’il ne s’éclaircisse la gorge et s’approche du bar, suivant la jeune femme qui semblait avoir les choses bien en main. Il salua le tavernier d’une poignée de main virile, et les deux hommes échangèrent un sourire qui en disait long sur leur histoire.

« Salut à toi, l’ami ! Me verrais-tu encore m’effondrer dans le coin de l’auberge à mon âge ? » Il rit, peut-être un peu las, se rappelant sans difficulté qu’il n’était plus maintenant l’homme qu’il était il y a vingt ans. Certes, il tenait encore très bien son alcool, mais s’endormir sur le plancher d’une auberge lui assurerait un lendemain bien plus difficile que lorsqu’il était dans la fleur de l’âge, et que ses obligations étaient moindres. « Je crois que je fais encore ma part pour ton auberge avec tous les soldats qui viennent ici dès qu’ils en ont la chance ! »

« Aah ! Certainement, général ! Mais personne ne met l’ambiance comme vous le faisiez avec vos amis ! »

Contrairement à la jeune femme, il ne s’assit pas au bar, il se contenta de rester debout pour ne pas avoir à enlever son arc et son bouclier inutilement. Il appuya un bras sur le comptoir avant de prendre la chope qu’on lui tendait de sa main libre. Il en prit une bonne gorgée. Contrairement à la jeune femme, il n’y avait chez lui aucune délicatesse et il ne cherchait nullement à bien paraître. Ses origines guerrières (bien plus que nobles) transparaissaient aisément dans des mouvements comme ceux-là. En un coup, il vida la moitié de la chope, avant de la poser sur le comptoir pour répondre à sa compagne. Il tourna la tête vers elle avant de parler :

« Vous n’avez rien à vous faire pardonner ma demoiselle, j’ai connu bien pire dans les baraques ! » Son regard passa de la jeune femme au tavernier, comme pour expliquer la situation, de son point de vue. « Je voulais surtout m’assurer qu’elle revienne saine et sauve, car elle chancelait pas mal pendant un moment, et maintenant que je suis rendu, qui suis-je pour refuser un peu d’alcool, mm ? »

Il reprit la chope, cette fois pour la finir avant de la poser sur le comptoir d’un bon mouvement de main, ce qui provoqua un sort assez fort, mais c’était en quelque sorte la tradition. « Une autre, » demanda-t-il avant de sortir quelques pièces de sa poches, ce qui paierait amplement pour les quelques bières qu’ils boiraient, et peut-être même un repas. Il attendit que le tavernier ne lui remplisse sa chope avant de le remercier d’un hochement de tête et de suivre la jeune femme qui était déjà partie. Vraiment, elle ne semblait jamais s’arrêter. Il s’approcha de la table et y déposa sa chope fraîchement remplie avant de retirer son arc du même mouvement calculé que précédemment, puis son pavois, qu’il appuya sur la patte de la table avant de se laisser choir sur une chaise. On aurait dit que lui aussi, dans ce lieu, était fort différent. Il n’était plus ce qu’un étranger aurait pu imaginer d’un dirigeant, mais pour un peuple guerrier comme les Arvelès, il n’était peut-être pas surprenant qu’il soit ainsi, du moins en privé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Dim 6 Avr 2014 - 17:25

La jeune femme était amusée et ébahit par les actes de l'Arvélès en chef et ne put se contenir de se moquer sagement de son partenaire :
"Vous voilà enfin à nu général" glissa-t-elle doucement avant de boire une gorgée de ce qui semblait être un excellent breuvage avant de le reposer délicatement sur le sous-verre de sa chope.
"Vous savez général Arnstven, il m'a déjà était offert de plus succulentes boissons que celle-ci et pourtant j'adore son côté un peu rustre." Partagea-t-elle avec Hektor, toujours le sourire aux lèvres.

L'effet désiré de l'alcool ne tarda pas à se manifester de nouveau sur la jeune femme fraîchement dessaoulée et c'est avec sa langue bien pendue qu'elle dévoila le pourquoi de sa rencontre tant espéré avec le général des forces Arvèles.

Shiva fît preuve d'un peu plus de sérieux que jusque-là : "Vous êtes d'une charmante compagnie général Arnstven, néanmoins je crains ne pas être la personne que vous croyait... Je me prépare pour un long périple dans les terres ardentes, et bien que j'aurais apprécié être en mesure de vous demandez votre aide pour cette aventure, j'en conçois qu'avec un peuple à diriger ce n'est pas dans vos cordes de m'accompagner jusque là-bas n'est-ce pas?"
Un temps se passa puis la jeune femme reprit son fameux sourire amusé et fini d'une traite son verre encore à moitié rempli.

"Fiou... Bah dis donc, j'ai bien cru qu'elle n'allait pas passer celle là" Enrichie-t-elle les joues bien rouges.

La jeune femme commença à avoir la tête qui tourne mais se refusa de quitter son siège afin d'aller prendre l'air frais. Elle regarda fixement le général et ne quitta pas son regard de son visage, sans dire un mot. La jeune femme descendit doucement sont sourire jusqu'à étaler un visage neutre.

"J'ai peur... J'en ai assez de voyager seule, de rependre une justice dont j'ai l'impression d'être la seule à croire." Une larme coula alors le long de la joue de l'Héléo tandis que son regard lumineux de perle d'eau scruta le général durant un bref instant.

"Excusez moi, je crains que l'alcool ne parle à ma place. " Reprit-elle en s'efforçant d'afficher son plus beau sourire en face de l'homme brut en face d'elle. "Il se fait tard, je ne devrais peut-être pas vous retenir ici et vous ennuyer avec mes histoires, et puis demain j'ai une longue épreuve qui m'attend après tout." finit-elle avec un petit rire ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Ven 19 Juin 2015 - 17:10

Même si c’était toujours un peu la même chose partout, Hektor était incroyablement inconfortable sur cette chaise qui semblait vouloir crouler sous son poids. Il dû se replacer à quelques reprises, comme s’il cherchait une position relativement agréable, mais finalement il abdiqua en posant un avant-bras sur la table, ce qui la fit relever légèrement de son côté. Les choses dans ses appartements étaient à sa taille – c’était plus pratique. Et c’était aussi là qu’il buvait le plus souvent maintenant. Il était certes un peu encore ‘olé olé’ comme le disaient ses hommes, mais c’était simplement moins flagrant. Il semblait être dans une position de confidence, pourtant il n’en murmura point, laissant la jeune femme, visiblement déjà un peu pompette, se vider le cœur autant qu’elle le souhaitait. Cette fois, il prit le temps de savourer cette bière… si tel pouvait encore être le terme exact. Elle était légèrement amère, pas nécessairement de la qualité qu’il se plaisait maintenant à boire, mais elle lui rappelait ô combien de souvenirs.

« Elle est pas mal, mais j’ai vu mieux. En même temps, les meilleures bières se vendent pas dans le creux des auberges de Fèresis, peu importe ce que le tenancier vous dira ! » Il jeta un regard vers l’homme au comptoir, et ils échangèrent un simple signe de complicité, mais sans plus. Aussi rapidement qu’elle l’avait perdu, la jeune chevalière reprit l’attention du Général qui tourna à nouveau les yeux vers lui.

Alors qu’elle parlait, il prit plusieurs gorgées de la bière, en sentant à peine les effets. Les conseils normaux offerts aux buveurs ne s’appliquaient pas à un homme de sa carrure : il tenait l’alcool au point où s’en était déplaisait. Soit il devait dépenser une fortune pour ressentir quelque effet que ce soit, soit il devait lui-même baisser ses propres inhibitions… ce qui demandait plus d’efforts mentaux qu’il n’était pour le moment prêt à consacrer. « Charmante ? » Ce fut le mot qui le frappa d’abord, mais elle ne lui donna de réponse comme déjà elle continuait à parler. C’était bien là une vraie femme, qui parlait et parlait, heureusement il avait l’écoute facile (même si sa fille jurerait l’inverse même face à la mort.)

Incapable de rester de marbre face à sa détresse, le général étira une main qu’il posa doucement sur sa joue pour essuyer la larme qui y coulait, comme si de rien n’était. Il n’était pas un noble, et même au-travers de ses gants de cuir, ses mains semblaient rudes. Il ne connaissait pas les finesses de la cour et ne se sentait pas obligé de respecter ses us et coutumes. Son sourire se fit franc, ne possédant aucune qualité moqueuse, plus porté vers un certain réconfort. Il connaissait ces cœurs bercés d’illusions de paix et de justice… il avait défendu ces mêmes valeurs des années auparavant et cette voie en était une bien souvent solitaire. Mais comment lui avouer une telle chose… ? Ce n’était pas sa place de le faire.

« Non, je ne peux pas quitter la capitale. J’ai bien des choses à faire, et pas seulement exposer une tête de dragon… » Il y avait une certaine douceur dans sa voix, pourtant il restait tranchant. Ses années à l’aventure étaient depuis longtemps derrière lui. De toute façon un vieil homme tel que le Général ne pourrait que ralentir la cadence. « Vous n’êtes pas seule à croire en la justice, mais parfois il faut du temps pour trouver les bonnes personnes avec qui partager la route. Soyez prudente les terres ardentes sont… » L’homme sembla chercher ses mots, et en profita pour retirer sa main. Il y avait passé des mois et des mois, seul, comme les qualifier. Le simple terme ‘dangereuses’ ne pouvait suffire à cette comparaison, non, elles étaient bien plus. « Sinistres, voilà. »

Encore une fois il se replaça sur la chaise qui était bien trop petite pour lui et finit sa bière un peu plus rapidement, comme s’il devait noyer des souvenirs envahissant avec quoi qui se trouve à portée de son énorme main. « Écoutez, vous devrez certainement franchir certaines épreuves seule, mais parfois, avoir une raison de revenir aide pas mal à traverser les durs moments… C’est pas grand-chose, mais disons que si vous revenez en un seul morceau, je vous ferai goûter à une bière de ma réserve personnelle. Bon c’est sûr que c’est pas comme avoir une famille qui vous attend, mais je connais pas trop votre situation. Ça peut pas faire de mal, de toute façon ! » Il laissa échapper un rire qui aurait su dissiper les inquiétudes de quiconque. La confiance qu’il évoquait pouvait faire croire qui que ce soit à de meilleures lendemain, à une cause ou encore à la possibilité d’accomplir les plus grandes actions. Il ne savait si ça marcherait sur la jeune femme, mais en toute franchise, il ne pouvait faire bien plus dans la situation actuelle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart]

Revenir en haut Aller en bas

De retour de la chasse [Shiva Frostheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» LE RETOUR DE LA CHASSE / Théodore LAVIGNE
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-