AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

De retour de la chasse [Shiva Frostheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Jeu 28 Nov 2013 - 2:21

Sandrà le 6 de Talien

Si le doux vent printanier soufflait sur la ville de Ferèsis, l’excitation dans l’air rappelait une chaude journée d’été. Comme si le froid hivernal s’était dissipé d’un seul coup, les habitants s’étaient rassemblés dans les rues, attendant la venue des guerriers. Les éclaireurs avaient reconnus la file de la patrouille qui rentrait au bercail après plusieurs longues journées passées dans le froid des Monts de Saphir. Les guerriers revenaient enfin, et tous espéraient une victoire décisive sur la créature. Il leur fallut attendre de longues minutes, peut-être mêmes des heures, alors qu’avançaient lentement les soldats vers la capitale. Leur charge étaient lourde, et parmi eux régnait un lourd silence qui les écrasait tous. Ils se souvenaient de cette chasse horrible, et ils ramenaient avec eux le goût doux-amer d’une victoire teintée de sang. Mais cela, personne ne le savait encore, et guerriers comme paysans étaient venus sur le pas de la rue principale pour souhaiter la bienvenue au général et à ses hommes, pour célébrer avec eux la victoire, ou pour pleurer leur défaite.

Les pas d’Hektor n’étaient pas ralentis seulement par le poids de ce qu’il portait, mais aussi par la perte de deux soldats. Ce poids était bien plus lourd que sa charge. Il était difficile d’oublier les deux semaines qu’ils venaient de passer sur les chemins enneigés remontant sinueusement le long des hautes montagnes. Leur proie était fugace. Elle était plus intelligente que la plupart des bêtes dans son genre; plus violente aussi. Ils avaient dû la traquer longuement sur les chemins montagneux, demandant tant aux villageois qu’aux nomades pour des indications, des légendes, des rumeurs… la chasse avait été longue et pénible, mais aujourd’hui il ramenait en vie huit des dix hommes qu’il avait amené avec lui. Alors pourquoi ses pas étaient-ils si lents? Son cœur si serrés? Le poids sur ses épaules si lourd? Les réponses étaient nombreuses et confuses, et s’il avait eu amplement le temps de se poser ces questions en chemin, maintenant que les murs de la ville étaient à l’horizon, il n’était plus le temps de se faire du sang d’encre.

Le général menait la courte file d’hommes qui s’étendait derrière lui. Deux hommes tombés au combat étaient enroulés dans de lourdes couvertures et retenues sur les montures de soldats marchant à leur côté. Cette procession aurait pu sembler funèbre si ce n’eut été que de la forme d’Hektor, se découpant de ses hommes. Grand et imposant, l’homme aux longs cheveux buns tenait une grande lance. Son poids était appuyé sur sa hanche, et il avait trainé depuis des kilomètres. Le filiforme cou de l’astri s’enroulait autour de l’arme et sur la pointe était plantée la tête de l’être draconique. Ses écailles blanches et bleues recouvraient sa tête, et son sang d’une teinte bleutée avait coulé et séché le long du coup. Pas exactement un animal, cet être mystique avait certainement perdu la raison. Elle s’était attaquée à des voyages, des villageois et des soldats en patrouille. Puissante, elle avait même failli causer la perte d’Aksel, le bras droit du général d’Arvelès. Mais aujourd’hui elle n’était plus. La terreur s’était estompée, signée par la mort de la créature.

Tel le héros que plusieurs voyaient en lui, Hektor fut accueilli parmi les siens, accompagné de cris de joie et d’encouragement. La fascination de la population, notamment des enfants, pour la tête de la créature se lisaient sur les visages. Les hommes s’avancèrent dans le plus grand des silences, même si certains saluaient les passants ou leurs amis, il y avait dans l’air fébrile une certaine froideur amené par l’astri mort, et par la mort des deux soldats. Les habitants n’étaient pas dupes.

Lorsqu’ils furent arrivés à la place publique, Hektor se tourna lentement pour regarder la petite foule qui s’était assemblée autour d’eux. Sa voix puissante résonna pour que les citoyens l’entendent clairement. « Citoyens de Ferèsis, habitants et frères d’armes. Je sais que les rumeurs ont couru jusqu’ici au sujet de cette créature terrorisant les habitants des montagnes, écrasant patrouille après patrouille. Sachez que cette bête n’est plus. Sa tête repose au bout de ma lance. J’espère que vous saurez retrouver votre calme, et pour ceux qui ont souffert de pertes suite à ses attaques, j’espère que vous saurez retrouver une quelque paix d’âme.

Deux braves guerriers ont péri durant le voyage. Cette paix nous aura coûté cher, mais j’espère que les familles de ces hommes sauront nous pardonner d’avoir failli. Nous leurs offriront les derniers rites avant d’offrir leurs âmes à Taran demain soir.

Entre temps, je vous prie de retourner à vos vies, le voyage fut des plus fatigants, et même les plus vaillants d’entre nous ont besoin de repos.
» Sa voix égale, forte, posée, et son sourire semblait inciter la plupart des habitants à se dissiper, même si certains restaient pour observer les guerriers, ou le général qui ferma les yeux et s’appuya sur le rebord de la grande fontaine, sentant enfin la fatigue le gagner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Jeu 28 Nov 2013 - 13:29

Ferésis, ville qu'avait toujours apprécié la jeune femme, de part sa fraîcheur abondante naturelle, mais particulièrement grâce à la main de fer donc la capitale Arvèles était dirigée. L'injustice était quasi inexistante dans cette ville où régnait camaraderie et beuverie, pour la plupart les Arvèles pourraient être considérer comme des sauvages, des barbares, mais la jeune fille avait déjà fais l'expérience dans le passé que tout ces dires n'étaient nullement fondés. Du moins pour la partie accueillante de la ville, non pas par les pratiques de ses habitants.

Etant considérée comme la ville terrestre la plus appréciée par l'Héléo, celle-ci avait dans l'idée de se reposer un peu dans cette ville avant d'entreprendre son voyage dans les terres de Glasgo pour rendre visite à son vieil ami.

L'air léger et ce doux vent printanier faisait le plus grand bien au visage de Shiva et s'en imprégna le plus possible avant de ne plus en avoir l'occasion. En entrant dans la ville la population était jouasse, pour la plupart pas mal ivre et la dégénération de bar n'était pas rare... Mais bon, la jeune femme avait bien fini par comprendre avec le temps qu'il était coutume dans la région de se divertir ainsi.

Marchant depuis maintenant quelques minutes à l'intérieur de la capitale, la jeune femme décida de faire escale dans une taverne du coin pour s'amuser un peu avec les habitants du coin. Il y avait le choix de l'emplacement, ainsi Shiva opta pour une taverne plutôt calme, où il n'y avait pas beaucoup de population présent à cet endroit. Dans une ville où la force était synonyme de beauté, l'Héléo se lâcha complètement enchaînant verre sur verre ainsi que de nombreuses blagues salaces et peu appropriées pour une femme aussi féminine que Shiva.

"Haha ! Et savez-vous la différence entre un ethren itake et une soupe ?" S'exclama la jeune femme qui commençait à devenir ivre
"Ha non mais je sens bien que ça va nous plaire hahaha." Répondit l'un des hommes amusé du comptoire.
"Et bien demandez à votre mère avec quoi elle vous nourrissait étant petit. Annonça Shiva morte de rire.

La salle était joyeuse et ses occupants semblaient s'amuser sous toutes les facettes, le tavernier offrit même une tournée aux cinq clients de son bar, ce qui n’arrangea pas l'état de la jeune femme qui l’enfila comme du petit lait. Tout se passait à merveille, la joie se lisait sur les traits du visage de l'Héléo, il était vrai que la jeune femme ne s'était pas amusée ainsi depuis bien longtemps.

L'agitation dans la rue commençait à se faire entendre de plus en plus, la foule acclamait son général tout juste revenu de campagne, les enfants couraient dans ton les sens voulant voir le trophée qu'avait ramené avec lui le conquérant.

"Le général ?" Demanda Shiva tout doucement.

"Malgré mes quelques visites ici, je n'ai jamais eu l’occasion de rencontrer le général... C'est surement lui qui fait régner la paix et la justice dans cette ville, je serais curieuse de voir ce qu'il vaut en tant qu'homme... Ça doit être un grand homme plein de bon sens et de courage."

C'est sur cette bonne pensée que Shiva décida de sortir de sa taverne et de se rendre à la rencontre du général. Elle suivait alors la foule qui visiblement se rendaient sur la place publique de la ville, s'y rendant elle aussi par la même occasion, lorsque la troupe de guerriers arriva sur la place, il ne fallut que quelques secondes à Shiva pour repérer lequel de ses hommes était le général. Il arborait un physique imposant et une allure de dirigeant, portant sur sa lance la tête d'un imposant animal qui ne fût pas reconnue de suite par la jeune femme. Les bavardages et commérages étaient abondant sur la place de la ville jusqu'à ce qu'un homme prit la parole, c'était le général...

Durant son discourt aucun bruit ne se faisait entendre, l'homme ne se faisait pas juste respecter par ses sujets, mais il était aussi admiré par la population. Shiva écoutait elle aussi avec attention le message du général puis observa un peu les personnes qui se trouvaient autour d'elle. Puis d'un coup, quand l'homme eut fini son discourt, la foule se dissipa doucement mais surement mitigée entre la joie et la peine. Shiva quand à elle continua d'observer attentivement le général. La jeune femme voulait aller lui dire un mot pour le félicité de sa quête qui visiblement ne fût pas d'un grand repos, ayant le sens du devoir et respectant les actes de cet homme Shiva s'avança doucement vers la troupe d'homme en écartant les quelques curieux qui ne bougeaient pas après le discourt.

"C'est donc vous le général, je me présente Shiva Frostheart, dite la fée des glaaaa..." La jeune femme n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'elle vomissait tout l'alcool qu'elle venait d'ingurgiter il y a peu de cela. Laissant une tâche abondante aux pieds du général. Les guerriers qui accompagnés le général regardèrent alors la jeune femme d'un mauvais œil, comment avait-elle pu déshonoré ainsi le général et vomir à ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Mar 3 Déc 2013 - 3:26

D’un mouvement las, l’imposant home avait fait signe à un de ses soldats de porter la lance jusqu’au château qui résidait plus haut sur le flanc de la montagne. La marche serait encore longue pour ces vaillants guerriers, mais leur dirigeant ressentait le besoin d’une pause. Peut-être était-ce le poids des années qui reposaient sur ses épaules, peut-être était-ce simplement qu’il savait apprécier les petits moments de calmes. L’air frais sur son visage l’aidait à se calmer, et le préparait à affronter tout ce qui l’attendait au château : le travail, sa fille, ses rapports, ses hommes, les entraînements… Rien de tout cela ne lui faisait envie en cet instant précieux de calme après une sévère tempête. Son grand corps était appuyé sur la solide fontaine de pierre, et son regard suivait ses hommes qui rentraient au bercail, salués par les citoyens, entourés d’enfants qui criaient et riaient, et ses lèvres desséchées s’étirèrent en un simple sourire.

Ainsi captivé dans sa contemplation, il n’entendit pas l’arrivée de la femme avant qu’elle ne s’adresse à lui. Son regard d’un bleu profond l’observa, déchiré entre la surprise et l’appréhension. Jamais il n’aurait eu la prétention de connaître tous les bons habitants de la grande ville de Ferèsis, mais ce visage ne lui semblait pas familier. Incertain des origines de la jeune femme, il lui sourit néanmoins chaleureusement en se tournant vers elle. À peine eut-il complété son mouvement qu’il dû se reculer rapidement, esquivant au mieux de ses capacités. Si la surprise était bel et bien présente, les réflexes de l’homme étaient heureusement au rendez-vous. D’un mouvement vif, il se recula, évitant une bonne partie du jet, bien que celui-ci toucha sa botte de cuir recouverte de plaques de métal. Peut-être était-ce l’instinct qui porta sa main au manche de sa lourde hache, mais Hektor se ravisa rapidement.

Quelques secondes trop tard, il réagit enfin. Il lui fallut ce court temps pour comprendre ce qui venait de se passer. Ses hommes furent plus rapide que lui, peut-être parce qu’ils avaient vu la femme chanceler, et la plus rapide d’entre eux fit un pas vers l’Héléos. Personne ne saurait jamais quelles étaient ses véritables intentions, car d’un mouvement sec de la main, son supérieur lui fit signe d’arrêter, avant de l’avertir d’une voix forte : « Ça va. Rentre chez toi, Sascha, je m’occupe de ceci. Allez. » Sa voix sévère ne laissait que peu de place à la discussion, et personne ne saurait ce qu’elle allait faire de cette inconnue qui avait manqué de respect au général Arnstven. Sans un mot, accompagnée seulement par un grognement sourd, la guerrière s’inclina avant de se détourner pour partir.

Hektor fut donc laissé seul en la compagnie de cette inconnue. D’un mouvement qui semblait calculé, il contourna le disgracieux fluide, ignorant ce qui se trouvait sur sa botte, s’approchant ainsi de la jeune inconnue. L’homme posa sa lourde main sur le dos de la jeune femme; si elle ne pouvait sentir la douceur du mouvement entre l’épais gant de cuir, il y avait quelque chose de réconfortant dans ce geste presque paternel. On lui reprochait parfois sa douceur, mais il ne l’exerçait que lorsqu’aucune vie n’était en danger.

« Ça va aller? Il serait préférable que vous vous assoyez un instant… vous venez? » Il n’allait certainement pas la forcer, mais il croyait qu’il serait mieux pour la jeune femme de prendre quelques bonnes bouffées d’air frais une fois assise. Il regarda autour pendant un court instant, remarquant que quelques bancs étaient libres, ainsi ils n’auraient pas à se rendre trop loin.




Dernière édition par Hektor M. Arnstven le Dim 8 Déc 2013 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Mer 4 Déc 2013 - 12:50

Quel affront, quel déshonneur, quel manque de respect total. La jeune Héléo ne savait plus où se mettre après l'action dont elle venait d'être l'auteur. Pourtant, aucun mot ne vint de sa bouche, bien trop de bêtises venaient à l'instant d'en sortir, l'appréhension de Shiva était à son comble, d'après les rumeurs, le général Arnstven n'avait pas la réputation d'être un homme clément, mais plutôt d'être un grand guerrier que rien ne pouvait ébranler. Comment allait-il réagir face à cet acte des plus humiliants ? Telle était la question qui vint à la jeune femme tout effrontée.

Elle n'était pas venue dans cette ville dans le but de chercher les ennuies, mais bien au contraire, pour se reposer un peu et prendre du bon temps dans une des contrés du monde les plus fraîches qu'il soit après la sienne.

Shiva releva les yeux doucement en direction du général, ses joues commencèrent à virer au rouge, était-ce à cause de l'alcool ou de son acte honteux. Soudain, une guerrière du général s'approcha d'elle activement. Shiva accepta son jugement sans ronchonner et ne bougea pas d'un pouce.

Mais le général ne voyait pas la chose du même œil, en un mouvement de bras vers le haut, il avait stoppé l'action de ce qui semblait être son second. L'Héléo comprit que cet homme savait se faire respecter par les siens, qu'il avait de l'envergure et une certaine vertu que seul les Arvèles avaient. C'était vraiment lui en face d'elle, le chef de l'armée la plus puissante des Humains.

La jeune demoiselle fit pâle figure quand l'homme commença à s'avancer doucement vers elle, droit comme un "I" tout en esquivant la marre qui les séparée. Pourtant, la jeune femme ne quitta pas du regard le général, elle était prête à accepter sa sentence, mais certainement pas de perdre son honneur ou sa dignité de chevalier.
L'homme posa alors son imposante main sur le dos de Shiva qui appréhendait la suite mais savait rester fière, cependant, ce geste était d'une grande douceur, il n'y avait rien de brusque ou bien même de violent dans ce comportement, le général n'avait pas changé d'expression de visage et abordait toujours une face neutre, difficile de cerner ses réelles intentions à l'égard de la chevalière des plus perturbées à cet instant.

Puis une voix retentit comme un chuchotement qui pourtant n'en était pas un, une voix qui parcourut le corps de  Shiva allant jusqu'à lui donner des frissons dans le dos, là où le général avait sa main de posée. Ses joues étaient toujours d'un rose honteux et c'est alors qu'elle demanda enfin pardon pour son acte des plus infâmes.

"Pardonnez-moi général, je ne voulais pas..." Chuchota-t-elle d'une voix sincère.

Sans même hésiter un instant, Shiva accepta la proposition du général des armées Arvèles, même si celle-ci n'était pas en mesure de lui refuser quoi que ce soit en cet instant, elle accepta tout de même de bon cœur. Après tout, malgré sa réputation d'homme de terrain aux allures de Barbare, ce n'était peut-être que des rumeurs. Cependant, les mythes ont toujours leur part de vérité, mais quoi de mieux que de se faire sa propre opinion après tout. Shiva avait enfin l'occasion de rencontrer cet homme en personne, et même de partager quelques instants en sa compagnie. Seul à seul qui plus est, que pouvait-elle espérer de plus si ce n'est que le soupçon de crainte encore présent dans son organisme.

Ils allèrent s'asseoir sur le premier banc libre qui soit, Shiva s'empressa de se poser en restant le dos droit et les jambes serrées, les deux mains posées sur celles-ci, puis prit trois grandes respirations pour ensuite se tourner vers le général.

Sa crainte s'était alors envolée, volatilisée, apparemment les actes du général avaient mit l'Héléo en confiance, elle voyait maintenant la situation d'un autre œil, presque comme une situation d'égal à égal. Ce n'est pas étonnant que le général soit si respecté parmi les siens avec un tel comportement, c'est réellement un grand homme, pensa alors la chevalière.

"Votre réputation vous précède, général, pourtant j'ai l'impression d'avoir un tout autre homme devant moi. Est-ce que je me trompe ?" Demanda-t-elle d'un air émerveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Dim 8 Déc 2013 - 18:10

Les pas de l’homme le guidèrent aisément jusqu’au petit banc, mais laissa l’inconnue prendre place d’abord. D’un mouvement calculé, il défit les lanières de cuir retenant son imposant arc long de bataille. L’arme était d’une taille imposante, de la taille du général même, et était encombrante pour entreprendre certaines actions. Ainsi, il l’appuya sur le banc, avant de se laisser glisser sur celui-ci. La position ne pouvait être des plus confortables, son bouclier de fer et son carquois étaient toujours retenus par ses solides épaules sur son dos, mais leur taille moins conséquente lui permettait de s’enfoncer sur le banc avec un calme déconcertant. Tout cet armement faisait partie de lui, c’était une extension même de son propre corps, alors il ne remarquait que rarement sa présence, comme après de longues journées de marche dans les montagnes. Son corps, bien qu’encore solide, n’avait plus l’endurance de celui d’un homme de vingt ans, et il sembla le laisser paraître pendant un court instant, alors qu’il ferma les yeux.

Il était à se demander qui des deux gens assis sur le banc était en fait un militaire haut gradé. Si l’Héléo se tenait le dos droit et aux aguets, le général avait une attitude bien plus relaxée. Ses muscles étaient détendus alors qu’il profitait enfin d’un court répit. On aurait pu le prendre pour un simple mercenaire, malgré sa prestance, assis là les jambes écartés, penché vers l’avant afin que ses avant-bras ne soient appuyés sur ses cuisses. Son regard était porté sur celle qu’il ne connaissait pas vraiment, l’écoutant avec une certaine attention, mais de son physique ne transpirait rien de très solennel.

Ayant noté le changement d’attitude de la jeune femme, il lui sourit légèrement. On pouvait aisément voir les cernes de fatigue assombrissant son regard, et les quelques rides creuser ce terrain marqué par le soleil. Après qu’elle ait posé sa question, probablement celle qui l’agaçait depuis qu’elle l’eut vu, Hektor détourna calmement le regard pour le poser sur la cité qui était en quelques sortes sienne. Il savait que chaque homme et chaque femme et chaque enfant le connaissait, il savait qu’ils avaient entendu les pires comme les meilleures histoires à son sujet. Si la terreur régnait il y avait de cela à peine quelques générations sur son clan et son territoire, les choses avaient rapidement changées dernièrement. Il songea aux batailles, aux effusions de sang; avec des brigands, d’autres clans, des créatures… la vie n’était pas aisé, et il avait grandi dans une ambiance froide et sombre, rappelant la guerre même. Pourtant, même à ces souvenirs son sourire ne s’estompa pas, il n’en devint que plus pensif, heureusement qu’il acceptait avec une certaine sérénité ce qu’il était.

« Cette réputation a été forgée et entretenue dans le sang et le combat, pas dans la paix de ma cité. Cet homme existe, mais je le contiens aux champs de bataille et aux entraînements, sinon je pourrais compter mes amis et alliés sur les doigts d’une main. Après tout, je ne peux pas être qu’une facette de ma réputation. » L’homme laissa échapper un simple rire. Il n’était pas philosophe, mais il savait être plusieurs hommes selon les situations. L’image colorée qu’on dépeignait du général Arvèles existait, et elle était bien plus frappant que celle de l’homme politique qu’il était, ou encore l’homme simple qu’il savait être. Une réputation entretenue de violence et de bestialité au combat le rendait encore plus redoutable face à des ennemis qui l’attendaient de pied ferme. « Mais n’ayez crainte, je sais aussi être cet homme lorsque c’est nécessaire. Alors dites-moi, vous semblez me connaître, mais je ne sais pas qui vous êtes, alors pourquoi ne pas faire les présentations officielles? Je suis Hektor Arnstven. »

Hektor savait reconnaître un autre guerrier lorsqu’il en croisait un. Des années à superviser l’entraînement de ses hommes avaient façonné son œil à remarquer les particularités subtiles et les manières des guerriers. Il lui tendit ainsi une lourde main gantée pour lui serrer l’avant-bras comme il l’aurait fait pour un autre guerrier, si encore elle acceptait cette familiarité avec un homme qu’elle ne connaissait que de réputation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Mer 11 Déc 2013 - 13:09

La réponse du général Arnstven avait plutôt satisfait la jeune femme, le regard lointain sur ceux pour quoi il se bat, c'est un homme de grande envergure que vu Shiva à travers ces paroles sensé. La sincérité se sentait à plein nez, et c'est avec un regard admiratif et un sourire discret que l'Héléo scruta le général qui répondait à sa question.

Ce n'était pas la première fois que Shiva croisait la route d'un dirigeant de confrérie Humain, par le passé, elle avait déjà eu la chance de rencontrer un Nascor des Anciens ou même l'ancien Lord des Parléms. Bien évidement avant même de rencontrer le Général Arvelès, ses préjugés étaient déjà forgés, sans non plus avoir une peur bleue, la jeune femme ne partait pas à sa rencontre avec assurance, mais après quelques instants passés en sa compagnie, presque toutes ses craintes s'étaient envolée, espérant ne jamais avoir à faire avec l'homme de la "légende."

Après s'être présenté brièvement alors qu'il n'en avait nullement besoin, le général attrapa l'avant-bras de Shiva. Plus qu'étonnée, la jeune femme retira son bras brusquement avant de se lever du banc, la jeune femme fit comme si rien ne s'était passé à l'instant puis avança de quelques pas avant de se retourner en direction du général. Ses joues étaient d'un léger rouge et ses yeux fixés sur l'imposante carrure d'Hektor. Maintenant face au général, l'Héléo mit sa main droite sur le cœur.

"Toutes mes excuses, où avais-je la tête, c'est justement pour cela que je suis venu à votre rencontre Général. Je me nomme Shiva Frostheart, fervente Chevalière de mon royaume oublié, je combats l'injustice à travers le pays pour faire régner la paix et l'idéologie de Séliope. Certain me considère même comme son enveloppe humaine mais nous savons tous les deux que les rumeurs ne sont pas toujours fondées." S'exclama Shiva avec toute sa conviction mais en laissant cependant un petit sourire sur la dernière phrase.

Cependant, même si elle ne le laissait pas paraître, la jeune femme avait était surprise par l'acte du général et elle se demandait maintenant si sa réaction n'avait pas été excessive et si ce n'était pas juste une marque d'affection ou de respect venant de la part d'Hektor. Ce qui poussa Shiva à se rasseoir sur le banc en position initial.

"Pardonnez-moi, c'est juste que... Je ne suis pas habituée aux contacts humains." Déclara Shiva toute confuse.

Les effets de l'alcool s'étaient dissipés, du moins c'est l'impression qu'avait Shiva après tout ces bouleversements, maintenant qu'elle se sentait mieux, rester sur ce banc n'avait plus aucune utilité et du coup, pour le Général Arnstven non plus. Malgré tout, la jeune femme n'avait nullement l'intention de perdre la compagnie d'Hektor, mais elle savait bien qu'un homme tel que lui avait des obligations et par conséquence ne pouvait pas se permettre de passer la journée à traîner avec elle. C'est pour cela qu'elle prit l'initiative de demander une requête au Général.

"Sacré monstre que vous avez ramené, ça n'a pas dû être facile de le vaincre. Pourrais-je avoir l'honneur de le voir avant mon départ ?" Demanda l'Héléo en détournant le regard d'Hektor lors de la question. Ses mains étaient moites, ses lèvres pincées et les joues rosâtres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Mer 18 Déc 2013 - 0:10

Hektor avait appris, comme bien d’autres hommes dans cette cite, à traiter les femmes guerrières comme des combattants. Il aurait été bien mal venu de sa part de ne pas lui montrer la camaraderie ou le respect qu’il aurait montré à tout autre soldat, ou combattant qu’il ne pouvait considérer comme un ennemi. Après tout, sa belle Laura n’avait-elle pas elle-même été l’une des plus féroces guerrières de cette belle contrée? Le seul souvenir de cette femme extraordinaire lui fit échapper un doux soupir, presque imperceptible, mais il n’eut le temps de s’attarder à ce qui peuplait ses longues nuits de solitudes : le souvenir de sa femme défunte. En effet, la réaction de l’inconnue le surpris probablement plus que cela n’aurait dû, car il arqua les deux sourcils, son expression mi-amusée, mi-surprise, il se contenta de laisser planer un sourire discret, alors qu’il se replaçait sur le banc. Il n’aviat pas songé un instant que sa poignée de main provoquerait cette réaction, après tout, c’était une pratique suffisamment répandue sur le continent, mais il ne laisserait pas cette réaction miner son humeur, il décida plutôt de prendre cela avec le sourire, se disant que s’il devait un jour revoir cette jeune femme, ils pourraient se rappeler cet étrange malaise avec un sourire autour d’une chope de bière.

Sans s’inquiéter des formalités ou des politesses d’usages, il laissa la jeune femme se rasseoir, et passa presque immédiatement l’éponge. Peut-être avait-il été trop direct; c’était après tout le genre de choses qu’on lui reprochait souvent. Il était un homme d’action et même s’il savait planifier, dans les situations sociales, son manque de tact devenait parfois flagrant. « C’est sans importance, voyons… je peux aisément faire le tour de votre avant-bras avec ma grosse patte, je ne suis pas étonné de votre méfiance! » Certes, il disait cela à la blague, mais la vérité était telle qu’il le disait. En prenant ce menu bras, il avait certes senti la force de cette Shiva, mais il avait aussi ressenti une certaine douceur, une délicatesse qu’il ne tenait certainement pas à briser.

La mention de Séliope sembla le prendre de cours, pourtant il ne montra qu’un très bref instant de méfiance avant de hausser lestement les épaules. Les gens disaient parfois n’importe quoi, il avait entendu les pires comme les meilleures choses sur son propre compte et depuis longtemps il ne s’arrêtait plus aux racontars, mais la comparaison n’en était certainement pas moins flatteuse pour lui. Après tout, ne s’était-il pas lui-même enorgueilli chaque fois que quelqu’un l’avait surnommé la Main de Taran? Une comparaison avec un dieu était à la fois inquiétante et un baume apaisant les doutes de l’âme. « En effet, il ne faut pas toujours se fier aux rumeurs, mais qui sait ce que ça vous apportera de vous faire ainsi nommer… » Il y avait un doute, un poids dans ses paroles, quelque chose qui frôlait la mise en garde. Son regard fut peut-être plus lourd, lui aussi, mais cela ne dura qu’un instant.

Hektor soutenait le regard de la jeune femme sans la moindre hésitation, ayant maintes fois eu à regarder dans les yeux des personnes incroyablement plus dangereuses ou intimidantes. Cette question ne l’étonna nullement. En fait, cela leva un peu le voile sur ce qui semblait le déranger depuis quelques instants et le poussa même à lui offrir un sourire des plus sincères. « Eh bien! Ça dépend de quand vous comptez quitter notre magnifique cité. La tête sera empaillée et mise en place dans la salle du conseil de guerre, mais ça prendra bien une semaine vu la taille de la bête… ensuite, vous pourrez bien entendu venir faire un tour dans la forteresse, n’est-ce pas? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Ven 17 Jan 2014 - 20:27

La déception se lit alors nettement sur son visage quand elle repensa à sa destination, aller voir un vieil ami de longue date en phase terminale de la vie n'est pas toujours chose aisée.

"Je suis désolée mais je ne pense pas avoir ce temps devant moi." s'exclama Shiva l'esprit ailleurs.

En effet, la jeune femme ne pouvait pas se permettre de rester à Ferèsis plus de deux jours, son ami étant gravement malade, elle s'était mise en tête d'être prés de son chevet lorsque sa flamme s’éteindrait. La ville de Ferèsis n'est qu'une escale dans son périple, sa véritable destination était la région de Glasgo, à l'intérieur des terres Liares. Certes, peut-être n'est-ce pas une destination de rêve pour une jeune femme, mais Shiva avait déjà à maintes reprises visité cette région du monde et savait très bien ce qui l’attendait en s'y aventurant.

"J'espère avoir l'occasion de la voir lors de ma prochaine visite" reprit-elle en regardant le général le sourire aux lèvres.

L'Héléo avait l'impression que l’atmosphère n'était plus vraiment la même depuis déjà quelques minutes, sans parler de tension, mais plutôt de compassion, la jeune femme avait envie de se confier, d'ouvrir son cœur, non pas car l'homme en face d'elle était "le général", seulement car l'homme en question avait quelque chose en lui.... de rassurant.... Une sorte de douceur enfoui en lui dû à son rang important et aux horreurs qu'il avait sans doute dû rencontrer au cours de sa vie.

"Je vous retiens peut-être ? Voulez-vous que nous avancions, je me sens beaucoup mieux maintenant je pourrais marcher. Demanda alors Shiva pour ne pas trop importuner l'Arvéles.

L'Héléo se souvenait alors de ses quelques visites à Ferèsis sans avoir réellement pris le temps de visiter cette ville, ni même se balader tout simplement, elle se contentait simplement d'y faire escale sans prêter plus d'importance que cela à cette contrée. Pourtant, le paysage, l'ambiance et cet air frais, tout était propice à un parfait environnement terrestre pour Shiva, mais malheureusement, elle n'eut jamais pris le temps d'exploiter cette possibilité. Accompagner le général jusqu’à ces appartements était le parfais moyen de prendre un peu de bon temps au profit de cette belle cité, avec un peu de chance la vue y sera plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Général d'Arvèles

Messages : 220
Xp's : 83
Date d'inscription : 31/01/2012

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Demandez par MP
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Mer 22 Jan 2014 - 1:06

Si Hektor prit offense du refus catégorique de la jeune femme, il n’en montra absolument rien. Un homme de cette importance pouvait imaginer que la course contre le temps ne s’arrêtait jamais pour qui que ce soit, et que même avec les meilleures intentions, il y avait toujours des obstacles qui forçaient les uns comme les autres à avancer. Ainsi, il acquiesça d’un mouvement sec, pas comme le ferait les véritables nobles. Même face à ce qui semblait être une dame, il se montrait encore légèrement rustre. Si sa défunte femme trouvait que cela faisait partie de son charme, il savait que cela mettait certaines femmes de la haute société mal à l’aise. Heureusement, cette Héléo ne semblait pas s’offenser facilement. Le général leva la tête pour regarder le ciel. Il ne pouvait dire qu’il se faisait tard déjà, mais il savait qu’il devrait bientôt rentrer. On l’attendait. Peut-être était-ce le moment qu’il repoussait vraiment ?

Sceptique, le guerrier la toisa de la su bout des oreilles à la pointe des pieds, comme s’il tentait de s’assurer qu’elle allait effectivement mieux. Il n’était pas médecin et ne pouvait savoir si elle se mettrait à nouveau à dégobiller, mais il avait connu suffisamment de lendemains de veille pour reconnaître les pires signes. Sa pâleur semblait effectivement se dissiper, et elle respirait normalement. Il se contenta donc d’un haussement d’épaules. Hektor se leva calmement et repris l’arc qui reposait contre le banc, le passant par-dessus son épaule. Il attacha les lanières de cuir qui retenaient l’arme avec la dextérité d’un guerrier qui connait les moindres détails de son équipement. Malgré la fatigue et le froid qu’il venait d’affronter, il n’y avait aucune hésitation dans ses mouvements.

« Non, vous ne me retenez pas, croyez-moi. » L’homme rit doucement, conscient que dans d’autres circonstances, cette innocente jeune femme aurait pu croire qu’il tenait de se rapprocher d’elle. Après des jours à la chasse, la nervosité, la fébrilité et chaque instant passés avec les mêmes hommes et les mêmes femmes, voir un autre visage et s’adresser à une autre personne était certainement des plus réconfortants. Certes, il ne manquerait pas de personnes à qui parler à la forteresse, il y avait tant de choses qui l’attendait, mais cette fois, il faisait quelque chose de son plein gré, sans que ce soit une obligation d’aucune façon, et n’attendait rien en retour. « C’est bien de revoir la ville ainsi en activité… lorsque nous sommes partis, la peur était palpable… on voit bien que les gens sont mieux et qu’ils dormiront mieux ce soir – et moi donc ! » La seule idée d’un lit douillet aurait su redonner le sourire à cet homme vieillissant.

« Comme je ne sais pas à quelle auberge vous résidez – je vous suis. » L’homme inclina le torse poliment, bien que seulement très légèrement, conscient de son titre. Il prenait les choses à la légère en ce moment, mais on lui avait rappelé cent fois que même en ville il était observé. « Ensuite, je rentrerai, je crois que j’ai bien mérité un peu de repos. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart] Dim 26 Jan 2014 - 19:18

Shiva ne put s'empêcher d'afficher un large sourire à Hektor, regarder un homme aussi rustre et bourrin se comporter en gentleman à sa manière était exactement ce que la jeune femme admirait chez la jante masculine. La réaction suscitée par son physique humain la comblait de joie, elle se sentait alors vivante et pleine d'énergie.

"Hahaha !" se moqua Shiva en essayant de dissimuler son rire de la main droite. "Le général en chef de l'armée des Arvelès, qui fait tant d'honneur à une pauvre fille comme moi. Quel honneur."

L'ivresse de l'Héléo la poussa à réagir de manière inhabituelle, de manière plus naturelle qu'à son habitude, la jeune femme avait envie de se lâcher, de profiter de ses derniers moments sur la terre des Humains avant le grand départ pour Glasgo dans les prochains jours.

"Général, je serais ravie que vous m'escortiez jusque mon auberge, mais je crains que dans ce cas je n'aurais d'autre choix que de vous remerciez autour d'un verre." provoqua Shiva d'une tape sur l'épaule d'Hektor
"Alons y c'est par ici."

En route pour l'auberge de l'Héléo, celle-ci ne put s'empêcher d'avoir l'esprit ailleurs, la vitalité dont elle faisait preuve jusque-là s'était dissimulée en elle, peut être était-ce à cause de la lourde tâche qui l'attendait ou bien la présence du général qui la troubla ? En tout cas, la jeune femme pressa le pas et arborait une marche soutenue sans même se soucier si le général suivait ou pas, ce n'était pas la première fois qu'elle venait dans cette ville et connaissait exactement l'endroit de son auberge habituelle. Affichant un dos droit et serein, une motivation sincère pouvait se lire sur son visage déterminé. Quand enfin son esprit reprit sa place, elle ne savait pas vraiment comment briser de nouveau la glace avec Hektor dont la fatigue pouvait se voir aisément.

"Nous ne sommes plus loin." Annonça l'Héléo. Le quartier dans lequel arrivaient les deux compères était loin de celui du centre-ville, les couleurs des bâtiments étaient plus terme, quelques ivrognes gisaient sur le trottoir ainsi que de nombreux mendiants aux allures peu rassurantes. Certaines personnes aillant surement reconnues le général suscitaient d'étranges réactions surprenantes, sa dernière visite devait remonter à un bon moment déjà. La venue de l'Héléos avait également provoqué d'étranges réactions bien plus ardues lors de son arrivée à l'auberge, mais très vite, elles se sont dissipées après avoir fais preuve de persuasion pour se faire respecter.

Shiva s'arrêta devant un grand immeuble de quatre étages d'une couleur rouge pâle sur lequel était inscrit "Auberge de Grainsbourg" en large caractère au dessus de la double porte en bois "Voilà, c'est ici. Je vous présente à mes nouveaux amis général ?" Demanda Shiva poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De retour de la chasse [Shiva Frostheart]

Revenir en haut Aller en bas

De retour de la chasse [Shiva Frostheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» LE RETOUR DE LA CHASSE / Théodore LAVIGNE
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-