AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Adélaïde Firloe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Voyageuse

Messages : 234
Xp's : 175
DC : Mère Nature, Marissa E. Iselk et Auxane Taël
Date d'inscription : 11/01/2012
Présentation : Fuyez
Carnet : Mes péripéthies

Feuille de personnage
Vie:
120/120  (120/120)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Libre
MessageSujet: Adélaïde Firloe Mer 11 Jan 2012 - 17:31

















Firloe Adélaïde
« Il n'y a point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage »


PRENOM(S): Adélaïde
NOM: Firloe
AGE: 20 ans
PEUPLE: Humains
CONFRÉRIE: Anciens
RANG: Voyageuse
VÉRITÉ PRINCIPALE: Vérité des Plantes et de la Terre
DESCRIPTIF: Lorsqu'elle est apeurée, sa Vérité s'anime et crée des pics de terres tout autour d'elle. C'est ainsi qu'Adélaïde a manifesté pour la première fois sa Vérité. Depuis, elle a passé de longues heures à essayer au travers de de la fenêtre sa chambre de reproduire cela volontaire, mais à la place, elle a réussi à faire bouger les racines des Mirlis. C'est un sort qui lui demande beaucoup de concentration, mais en ayant passé toute sa vie sur la racine de l'un d'eux, elle peut en faire bouger une à la fois.

ARMES: Un arc recurve et un couteau
DESCRIPTIF: Scuplté dans un Mirlis, l'arc de la jeune femme est unique, il fut taillée pour elle seule. Des runes magiques sont gravées à même le bois pour que seule Adélaïde puisse prendre en main cet arc. Si vous désirez vous servir de celui-ci pour la tuer vous ne pourrez pas, car jamais la corde ne se détendra.
Le couteau qu'elle garde précieusement à sa cheville droite n'a rien d'exceptionnel, munie d'une lame de 10cm et d'un manche en bois, la jeune femme a passé de longues nuits seule dans le noir en jouant avec ce couteau et en s'amusant à sculpter le manche de manière à se qu'il épouse parfaitement sa main droite.


Je suis et je resterai



PHYSIQUE :

Adélaïde possède une longue chevelure couleur du feu dont elle est très fière, elle les attache la majeur partie de manière plutôt lâche. La demoiselle possède un visage aux traits réguliers qui laisse apercevoir un grain de malice même si parfois une certaine gravité sans dégage. Au milieu de son petit minois se trouve deux émeraudes qui laissent rarement entrevoir ses émotions, même si une certaine sauvagerie sans dégage. L'appartenance de la demoiselle à l'une des confrérie est facile trouvable, on remarque tout de suite qu'elle fait partie de la confrérie des Anciens à cause de son teint que le soleil a réchauffé et également à cause de ses mains quelque peu rugueuses. Ayant passé la majorité de son temps dans la Nature son corps porte de nombreuses entailles qui laisse suggérer que la demoiselle n'est pas du genre à savoir rester en place. S'habillant de cuir, Adélaïde trouve les robes inconfortables et le maquillage inutile, vous ne la verrez jamais mettre de couleurs à ses lèvres pâles. Le marron et le vert sont ses couleurs, elle a du mal à s'habiller avec des habits aux couleurs flashy, car elle privilégie la discrétion lorsqu'elle se trouve en forêt. En somme Adélaïde est une belle plante au corps élancé et souple qui ne laisse pas indifférent les hommes qui remarquent facilement qu'il ne s'agit pas du genre de jeune fille calme et posée.


CARACTÈRE :

Lorsque l'on a passé sa vie à être surveillé sans cesse, il ne peut arriver qu'un moment où l'on a envie de fuir. Partir le plus loin possible sans jamais se retourner et cela même si l'on cause de la peine à ceux que l'on aime. Depuis sa plus tendre enfance Adélaïde ne se souvient pas d'avoir eu une minute de répit, constamment sous le regard de ces parents, la demoiselle n'a jamais pu faire des bêtises d'enfants. Passant sa vie assit sur une chaise ou à jouer à deux mètres de la maison familiale, très vite elle s'enferma dans les livres. Sa chambre en est rempli, ceux-ci lui ont permis pendant un temps de s'évader, s'imaginant vivre des aventures, mais aujourd'hui cela ne suffit plus à la belle qui a pris sa décision, elle doit quitter ses parents.

La belle a beau les aimer de tout son coeur, elle ne supporte plus leur oppression, elle qui aimerait voyager à travers Madelle. La jeune femme ne rêve que de liberté. La demoiselle a déjà demandé à plusieurs reprises à ses parents si elle pouvait partir, mais à chaque fois leur réponse était catégorique. Ils ne voulaient pas qu'elle parte, et puis après tout, elle ne savait rien de la vie, ils lui répétaient à chaque fois que le monde au-delà de la forêt était trop risqué pour elle qui était d'une gentillesse sans mesure. D'ailleurs combien de fois lui avaient-ils reproché de faire trop facilement confiance aux inconnus, car Adélaïde n'est pas une personne méfiante. Pleine de vie et souriante, elle a une certaine facilité à aller vers les autres et à engager la situation. Pourtant malgré tout ces refus, l'Ancienne a décidé de les quitter, car c'est une jeune femme très tenace qui lorsqu'elle a une idée en tête elle fait tout son possible pour l'accomplir. Cependant cela lui déchire le coeur de devoir les laisser ainsi, une certaine culpabilité s'est installée en elle, car elle sait pertinemment pourquoi ses parents sont aussi protecteurs envers elle, mais c'était il y a si longtemps, aujourd'hui la jeune femme est capable de se défendre.

D'ailleurs c'est une personne munit d'un certain franc parler, qui n'a peur de rien. Elle ne tremble pas devant l'ennemi et garde la tête haute, enfin c'est ce qu'elle dit, car encore faudrait-il qu'elle est déjà été dans cette situation pour savoir comment elle réagirait. En attendant on peut affirmer que c'est une intrépide qui a une volonté d'acier, c'est d'ailleurs ce qui fait sa force de caractère, elle qui préfère agir plutôt que de réfléchir, ce qui est plutôt rare dans sa confrérie. Cependant la belle pourrait très vite être désenchantée par le monde extérieur, elle qui ne connait rien d'autre que la forêt, mais peut-être qu'avec un peu de chance elle arrivera à s'adapter rapidement.  


HISTOIRE :

Il y a de cela vingt ans, une femme à la chevelure de feu donna naissance à une petite fille qui dès ses premiers instants se mit à sourire. Son père n'avait pas pu assister à sa venue, le pauvre était tombé dans les pommes lorsque la tête du nourrisson avait commencé à sortir. Heureusement pour la mère, une sage femme était venue pour l'aider à mettre au monde son enfant. Après l'avoir passé sous un peu d'eau, l'infirmière donna le petit être à sa mère, Ariel était aux anges, il s'agissait de son premier enfant, elle l'avait ardemment désiré. Le père du bébé commença à reprendre connaissance, la sage femme lui ayant donné un tape sur la joue pour qu'il se réveille. Andréas se leva d'un bond et tourna en rond cherchant sa femme, lorsqu'il la vit, avec leur enfant dans les bras il ne put s'empêcher d'arborer un immense sourire, il était tellement fier d'elle et de leur fille. Sans plus attendre il prit la petite dague que l'infirmière lui tendit et rompit le lien qui avait uni son enfant et sa femme durant neuf mois.

Les parents avaient attendu ce moment depuis si longtemps, ils s'étaient rencontrés alors qu'ils n'étaient que des enfants, au départ ils n'avaient été que des amis, mais au fil des années des sentiments avaient pris forme entre eux et lorsqu'ils devinrent adultes ils se marièrent. S'en suivi alors une période sombre pour eux, car malgré leur envie d'avoir un enfant, ils n'y arrivaient pas. Le nourrisson était pour eux un cadeau des Dieux, ils leur avaient fallu près de cinq ans d'attente pour qu'enfin Ariel tombe enceinte. Bien évidemment ils ne surent pas s'ils allaient avoir un petit garçon ou une petite fille, c'est pourquoi le bébé resta deux semaines sans prénom. Les parents avaient beau cherché, rien ne leur plaisait, jusqu'à cette nuit. Ariel et Andréas étaient partis se coucher tôt, les cris et pleurs de leur enfant les avaient exténué, ils s'endormirent tous les deux en quelques minutes.

Cependant dans la nuit un homme entra chez eux, il s'agissait d'un voleur, mais il n'était pas là pour le mobilier du couple ou les bijoux de la jeune mère, il avait l'intention de voler l'enfant. Il s'agissait d'un voleur extrêmement rare qui se faisait de l'argent en revendant à des familles riches dans l'impossibilité de procréer de jeunes nourrissons. Ainsi il se faufila dans la chambre des parents et emmena l'enfant, la petite fille avait pleuré toute la journée, c'est pourquoi elle ne se réveilla pas et resta silencieuse. Pourtant, le destin en décida autrement, alors que cet inconnu allait quitter Saona, le nourrisson se réveilla et se mit à pleurer, le voleur ne s'en préoccupa et se hâta de fuir, malheureusement pour lui une femme d'un certain âge n'arrivait pas à trouver le sommeil, elle se trouvait sur son balcon et assister à la scène.

Elle n'avait jamais vu cet individu de toute sa vie alors qu'elle vivait à Saona depuis sa plus chère enfance, sans réfléchir elle fit un grand geste de la main et un mur de terre sortit du sol pour barrer la route au voleur, puis elle l'encercla avec des lianes. Pris au piège, la vieille femme en profita pour crier à l'aide, des lumières s'allumèrent alors aux alentours, prit de panique l'individu réussit tout de même à sortir son épée et à se défaire de ses liens. Puis il déposa le nourrisson et s'enfonça dans la forêt. Quelques minutes plus tard Ariel et Andréas furent réveillés par le vacarme qui grondait dehors, c'est alors qu'ils se rendirent compte de la disparition de leur enfant. La mère affolait s'élança dehors, mais elle fut arrêtée nette, devant sa porte se trouvait la vieille femme et celle-ci portait le nom d'Adélaïde.

C'est ainsi que le nourrisson reçut le prénom de sa sauveuse, après cet incident les parents du petit être n'osaient plus s'en séparer et leur crainte d'être séparé de leur enfant ne s'apaisa pas avec les années.

Ainsi quand la petite fille grandit et commença à aller à l'école, elle ne pouvait jamais être seule dans Saona l'un de ses parents l'accompagnant à chaque fois. Bien évidemment cela ne déranger en rien Adélaïde, bien au contraire, elle adorait ses parents et étaient toujours dans leurs jambes. Cependant cela lui valut d'avoir peu d'amis, ses parents n'osant pas la laisser allez chez des inconnus, ainsi elle pouvait ramener des enfants de son âge, mais il était or de question qu'elle aille chez eux. Très vite les rares amis qu'elle s'était fait en eurent assez et la petite fille se retrouva tout seule, mais cela ne dura pas longtemps, car Ariel tomba une seconde fois enceinte. Cela relevait du miracle, elle qui aurait dû n'avoir aucun enfant à chérir eut à nouveau la chance de pouvoir accueillir un petit être sans défense au sein de sa famille. Il va s'en dire qu'Andréas était tout aussi excité que sa femme.

Le nourrisson arriva en ce bas monde en bonne santé, cette fois-ci le père réussit à ne pas s'évanouir, mais il dût quitter la chambre, ne supportant pas les cris de sa femme. Lorsqu'il revient pour voir son enfant, on lui annonça qu'il était à nouveau le père d'une charmante petite fille. Adélaïde quand à elle eut du mal au départ à accepter cette chose qui pleurer sans cesse, elle qui avait toujours été le petit bébé de tout le monde. Cependant les choses changèrent quand le nourrisson grandit et devint à son tour une petite fille, très vite les deux fillettes devinrent inséparables. Les années passèrent et la petite famille rayonnait toujours autant de bonheur, cependant en grandissant Adélaïde désirait en apprendre plus sur le monde. Malheureusement pour elle ses parents n'avaient pas changé. Même s'ils avaient eu un second enfant, ils continuèrent à surprotéger la demoiselle qui au fil des ans commença à ne plus supporter cet étouffement.

De plus s'en s'en rendre compte ils avaient parfois mis de côté leur deuxième enfant qui ne se sentait pas aussi exceptionnel qu'Adélaïde et la jeune femme leur en voulait énormément pour cela. Ce fut vers l'âge de 15 ans qu'elle commença à ne plus si bien s'entendre avec eux. Certains vous diront peut-être qu'elle était dans sa crise d'adolescence et que cela ne serait que passager, mais ce ne fut pas le cas. Plus le temps passé et plus l'Ancienne rejetait ses parents, bien évidemment elle les aimait encore de tout son cœur, mais elle ne supporter plus cette situation de privilégiée, car cela l'opprimer et sa petite sœur en souffrait même si elle ne leur montrait pas. Ainsi la rêve de la jeune fille fut de partir à l'aventure, à l'âge de 16 ans elle leur demanda si elle pouvait aller vivre avec sa tante Sélinda qui vivait dans la Vallée d'Accro, car elle savait que la sœur de son père la laisserait vivre sa vie. Cependant leur réponse fut sans appel, elle était trop jeune pour entreprendre un voyage aussi long toute seule.

La demoiselle ne perdit pas pour autant espoir et attendit patiemment d'être majeur, c'est ainsi que le jour de ses 18 ans elle reformula sa demande en guise de cadeau. Alors qu'elle pensait qu'en argumentant un peu ses parents finiraient par lâcher prise, ces derniers rentrèrent dans une colère noire. Ils n'arrivaient pas à comprendre le besoin de liberté de leur tendre enfant, sans essayer de la comprendre son père l'enferma dans sa chambre le jour de son anniversaire et elle y resta pendant une semaine. Non pas qu'elle y soit contrainte, mais elle ne désirait plus les voir. Après ce jour la joie de vivre de la jeune fille c'était quelque peu éteinte. Deux années passèrent où la jeune fille se contenta de répondre à l'attente de ses parents tout en apportant le soutien dont sa soeur avait besoin, cependant la belle a pris sa décision. Elle a l'intention de s'enfuir de chez elle, car elle ne veut pas passer sa vie à attendre désespérément l'accord de ses parents. Prenant ainsi son courage à deux mains, le jour de son départ arrive à grand pas.



Et dans la vraie vie ?

PRENOM: Lili
AGE: 19 ans
AVATAR: Graysun
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? 4-5 ans
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? Je suis la fondatrice suprême  Angry 
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Nop


Dernière édition par Adélaïde Firloe le Sam 8 Juin 2013 - 11:56, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3723
Xp's : 2721
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Adélaïde Firloe Sam 14 Jan 2012 - 8:53

Validée =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne

Adélaïde Firloe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les Personnages :: Ceux qui changeront notre avenir :: Ils sont sur la route-