AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quelques tourments de la chasse [Libre ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Chasseuse de Monstres
Messages : 164
Xp's : 56
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Vie:
50/100  (50/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Dispo!
MessageSujet: Quelques tourments de la chasse [Libre ~] Mar 1 Oct 2013 - 19:20

Il y a des jours, comme ça, où le travail de chasseur de monstre n'a rien d'amusant. Quand on tombe dans la boue gluante et brûlante à proximité d'un lac de lave, par exemple, alors qu'on traquait la piste d'une créature depuis deux jours et qu'on a malencontreusement laissé une racines sortis du sol nous faire un traître croche-pattes, nous faisant perdre l'équilibre et tomber, tête la première, dans cette fange en ébullition. Le degrès de malchance qui accompagnait notre héroïne ce jour-là battait tous les records et ce mois de printemps se couronnait de malencontreux accidents.

Un vieux liare était venu chercher conseils à son logis - déjà, qu'est-ce qui a pris ce fou de monter si haut dans la vallée, bravant les interdis et les rumeurs insultantes et horrifiantes au sujet de notre ermite de 17 ans ?! - pour lui demander de trouver la bête qui avait tué son troupeau et aggressé sa jeune petite-fille, lui demandant - en plus ! - de ramener son cadavre pour en travailler la peau et la fourrure. Emilienne n'avait trop su quoi répondre, et quand le vieillard avait fait tombé sur sa table de gros bois, une bourse tintant de pièces d'argents et de bronzes, elle n'avait pu dire non. Quelques revenus supplémentaires à son train de vie ne lui ferait guère de mal! Elle avait donc accepté cet humble travail et commencer son pistage, il y a deux jours de cela. Ayant trouvé cette bête, Emilienne avait entrepris son intrépide poursuite pour l'a trouvée et pouvoir lui mettre la main dessus.

Mais l'histoire en a voulu autrement et ce qu'elle pris pour une partie de chasse banale ne durant qu'une demi-journée à l'accoutumée, s'est retrouvé à s'étirer sur la journée, puis un second jour s'écoula. La fatigue pesait sur ces épaules, impossible de ne dormir plus qu'une ou deux heures sans perdre la trace de cet animal. Les vêtements de la Liare était en piteux état après ce bain forcé dans de la boue volcanique, et quand elle se releva, s'extirpant avec difficulté, pestant et crachant toute cette substance ayant pu s'insérer dans la bouche, toussant le reste et écartant de ces yeux et de son visage le principale à l'aide de ces mains.

- BuaaaaaaaAAAArk....

Elle attrapa une branche plus haute pour sortir de la masse boueuse et se jeta dans l'herbe, regardant le carnage. Sa cape était foutue, le bas avait déjà été en partie arrachée à cause d'épines et de ronces diverses, la pluie et l'humidité n'ayant pas aidé à sa conservation... Emi' dénoua le noeud de cette dernière, utilisant le côté "sec" de son vêtement pour retirer la boue de son visage - laissant tout de même des traces marrons/noirs -et de ces mains avant de la rouler en boule et de la jeter un peu plus loin.

- Je commence à en avoir ras les cornes de cette stupide requête.... Chasseur de monstre, chasseur de monstre, ma montagne me manque, ma vallée me manque... Au diable ce vieillard ! Je n'aurais jamais dû accepté une telle chose de la part d'un étranger ayant perdu la tête et allant jusqu'à frapper à ma porte!!! ...

La liare pestait dans sa barbe d'une voix boudeuse, raillerie et insulte s'en suivit pour se défouler. Elle noua ces cheveux en une boule grotesque et désordonné sur son crâne et retira son pantalon, sa chemise de lin et ouvrit sa besace pour constater les dégâts... La viande séché était trempée, son pain avait absorber - telle une éponge - une partie de cette boue, des vêtements de rechanges manquaient ou étaient dans un état pas moins pire que ces derniers.
Nue - hormis une culotte et des bandes servant à maintenir sa poitrine ainsi que quelques autres bandages autour de ces mains et chevilles - elle regarda aux alentours, cherchant une branche où pendre ces vêtements. Elle sortit une couverture et fit disparaître sous corps dessous, fit un feu et continua de laisser son esprit remuer tous le vocabulaire de jurons qu'elle connaissait.

Malgré que la journée était dans l'après-midi, Emilienne ne pouvait rechigner à faire sécher ces vêtements un peu plus vite. Dans un pays tel que les terres Liares, il est aisée de trouver de quoi enflammer quelques morceaux de bois, faire un foyer et se prélasser à la chaleur de ces flammes rougeoyantes. D'un bâtons, elle remuait les braises, la mine renfrognée.

Les lacs de laves sont souvent sujet à diverses curiosité. En certaines fêtes, ils font office de lieux de plaisir et de festivités en terre Liare, quelques croyances - ou légendes - accordent que ces lacs ont été le lieux de divers sacrifices ou cérémonies à la gloire de Simuis. Bien que notre jeune demoiselle ait été élever dans le temple à la gloire de cette même déité, elle ne savait trop quoi penser de ces anciens rites.

Bientôt elle gratta la boue de ces cornes pour la faire tomber et s'en suivit une mue acharnée et douloureuse pour Emilienne. Elle pensait à abandonner sa traque, idée aussitôt refuser, la piste était encore fraîche et si ces vêtements séchaient en une pair d'heure - au moins son pantalon - elle pourrait reprendre sa marche.... Tout en contournant Glasgo et les lacs trop importants où se réunissent caravanes de Liares et autres marchés. D'étranges personnes contourna son emplacement, elle les vit à l'opposé de la surface boueuse, longeant l'une des côtes d'un des lacs de feux.
Ces yeux azurés regardèrent cette procession bien sérieuse, se demandant de quelles histoires tout cela pouvait retourner. Un petit groupe, elle plissa les yeux, la main sur son front, pour essayer d'y voir plus clair.
Rare sont les voyageurs qui quittent Glasgo par ce chemin. Il y aurait-il un truc intéressant à savoir ? Peut-être un peu de troc pour de nouvelles affaires et de nouvelles vivres. Elle suivait du regard ces quelques personnes, tergiversant avec elle-même si c'était là une bonne chose ou si cela faisait trop mal à son égo de chasseuse de monstre pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Quelques tourments de la chasse [Libre ~] Mar 26 Nov 2013 - 16:55

De retour sur les terres arides et ardentes de Glasgo, là où il y a bien des années, Shiva y faisait une étrange rencontre. La jeune fille avait pour coutume d'allait lui rendre visite de temps en temps, quand le destin le lui permettait. Cet ami avait porté secourt et assistance à l'Héléo lors de sa première visite sur ce sol peuplé de Liare. Le sachant diminué et mal en point, son ami était condamné, elle décida donc après maintenant quelques années sans l'avoir revu, de lui rendre visite pour être à son chevet et ainsi partager des dernières paroles avec lui.

La jeune femme n'était pas très populaire parmi les habitants de cette partie du continent. De ce fait, Shiva avait pour habitude de ne pas se faire remarquer, ainsi donc elle contournait toujours la ville pour ne pas se retrouver au centre de la capitale. La chevalière savait très bien combien il était plus éprouvant de ne pas traverser Orlack, mais elle savait aussi parfaitement comment c'était plus sûr pour ses fesses d'humaine de passer par là. Ce n'était pas la première fois que la femme faisait le voyage, mais à chaque visite, la chaleur de ces lieux était une épreuve. Épreuve que l'Héléo surmontait toujours avec de plus en plus de facilité au fur et à mesure de son avancée. Maintenant proche du but, la jeune femme n'était plus qu'à une bonne demi-journée de marche de la cahute de son ami.

Alors que Shiva continuait son chemin avec toute la détermination du monde, un bruit attira son attention, la faisant passer en mode alerte en un instant, prête à s'enfuir à toutes jambes. La voix venait d'un peu plus loin mais n'avait pas l'air de se rapprocher. De nature curieuse, Shiva, bien que diminuée et exténuée par la chaleur et son voyage, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avancer en direction de la voix. Assez loin pour ne pas se faire repérer, assez prés pour pouvoir voir quelque chose bouger, la jeune femme regardait attentivement la créature qu'il y avait en face d'elle. La chose avait l'air de parler notre langue et débitait un paquet d'injures toute plus grossière les unes que les autres. Vraiment, l'Héléo n'avait jamais compris pourquoi les Liares faisait toujours des choses étranges et inappropriées. Shiva voulait en voir plus, le spécimen avait l'air très énervé, mais très seul aussi, c'était donc le moment opportun pour approcher un habitant de ce peuple. Shiva espérait ne pas se faire remarquer en avançant prudemment, faisant craquer le sol le moins possible, avançant tel un ninja sur la pointe des pieds.

La "créature" était en fait une jeune Liare à la peau grise ambrée et de belles et vaillantes cornes siégeaient sur sa tête, seule, surement abandonnée, une enfant de ces terres ardentes. Elle était recroquevillée sur elle-même et semblait en avoir après quelque chose qui n'existait pas, mais la jeune Liare avait tellement l'air crédible qu'elle aurait pu faire fureur dans une pièce de théâtre. D'un coup, le regard de la jeune fille se posa en direction d'Orlack, ne quittant plus cette ville du regard.
Qu'est-ce qu'une jeune fille comme ça peut bien faire ici, pensait Shiva. Il n'était pas dans sa nature de laisser une enfant visiblement en difficulté se débrouiller toute seule, même s'il s'agissait d'une Liare sans compter que ça pouvait très bien être un piège aussi.

Shiva sortit alors de sa cachette pour y parcourir les quelques mètres qui la séparaient de la jeune Liare.

"Tu as besoin d'aide mon enfant ? As-tu faim ?" Demanda-t-elle sympathiquement.

L'Héléo sortit alors une partie de ses provisions pour les tendre en direction de la jeune Liare sans même attendre sa réponse.

"Que fais-tu ici ma grande ? Tu m'as pourtant l'air d'une forte demoiselle. Tiens prends à, c'est pour toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Chasseuse de Monstres
Messages : 164
Xp's : 56
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Vie:
50/100  (50/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Dispo!
MessageSujet: Re: Quelques tourments de la chasse [Libre ~] Dim 1 Déc 2013 - 1:16

Toute la procession fut suivit de prêt par le regard curieux d'Emilienne. A cette liare on pouvait décemment trouver nombre de défaults - demandez, par exemple, aux habitants de la vallée des âmes ! - mais il y avait bien une qualité qu'elle rechignait à montrer: sa curiosité légendaire l'emmenait toujours dans de folles aventures. Si bien qu'elle fut absorbée par sa découverte et ce qu'elle observait avec attention qu'elle n'entendit pas le bruissement des feuilles et le craquement de brindilles tout prêt d'elle signifiant que quelqu'un arrivait par derrière.

Emilienne sursauta si violemment qu'elle bondit du sol sur ces pieds, courbé, attrapant la couverture sur ces épaules qui l'empêchait d'apparaître dénudé, elle se tourna vivement vers la "menace" tous ces sens en alertes.... Pour découvrir une femme d'âge mûre, bien plus âgée qu'elle - constat rapidement effectué rien qu'en jetant un oeil au visage de cette inconnue - qui lui parlait d'une voix douce et maternelle.

Avoir faim ?

Elle la fixa avec une tête d'ahuris qu'on pu comprendre l'espace d'un instant qu'Emi' ne comprenait même pas les mots et la langue qu'employait cette femme au physique parfait comparé à notre héroïne encore couverte de boue par endroit et aux cheveux emmêlés sur son crâne et maintenu par un lacet de cuir en un chignon rustique dont s'échappait foule de mèches de cheveux.

Notre jeune liare se redressa enfin correctement, s'étant assuré en un coup d'oeil rapide que rien d'autres ne lui avait échappé et qui pourrait lui valoir, de nouveau, un sursaut monumentale. Son coeur tambourinait contre son thorax et elle posa une main dessus pour le calmer, soupirant longuement.

- " Mon enfant " ?! Je sais que je suis jeune mais je ne savais pas que je paraissais..... Aussi petite.

Singea-t-elle dans la fin de sa phrase, en se tordant les lèvres dans une grimace avant de pouffer. Son assurance était enfin retrouvée et elle s'endrapa de plus belle dans sa couverture pour couvrir le mieux son corps. Sa voix était, pourtant, taquine et gentille, un ton de voix invitant à la plaisanterie.

- Faim... Je n'ai-

Elle ne put finir sa phrase que le ventre grondant d'Emilienne allait la contredire si tôt elle l'aurait finis. Emi' posa sa main sur son ventre ronflant de famine, furieux de ne pas avoir reçu pitance plus tôt dans la journée. Il est vrai qu'elle avait sauté un repas pour ne pas perdre la trace de l'animal et mangeait, la plupart de ces deux derniers jours, en marchant. De manière légère et distraite.

La liare rougit - chose qui ne se voyait pas vraiment avec sa peau couleur bordeau, ces lèvres cendrées, mais on devinait un rossisement léger sur ces pommettes - et baissa des yeux malheureux vers ces vivres à elle, gorgée de boues et immangeable.

- Ouais... Un peu.

Accepta-t-elle de dire du bout des lèvres, honteuse d'accepter cette aide innocente et bienveillante qu'on lui offrait. Elle se rassit en attrapant la portion de provision qu'offrait cette femme inconnue et bien gentille envers Emi'. N'avait-elle pas peur de ces cornes et de sa queue ? Ne trouvait-elle pas ça bizarre, glauque, étrange voir laid ? Le cours de ces pensées amenaient la liare à la méfiance la plus absolue envers cette inconnue, mais sa faim et l'aide que lui apportait cette femme avait gagné la sympathie d'Emi' pour la prochaine heure. On pouvait, parfois, amadouer cette jeune fille revêche, trop meurtris par les autres pour les accepter.

Tandis qu'elle mordait à pleine dent dans la miche de pain et arrachait un bout de viande pour accompagner, la femme reprit la parole.

- Assis-toi déjà. J'ai pas envie que tu restes debout à me regarder. (elle posa son repas prêt d'elle et lança à la femme un carré de fourrure) Prends ça pour t'asseoir, mets-le côté fourrure, je n'ai pas enlever le reste de l'animal dont je l'ai pris. Te tâche pas.

D'un hochement de tête, elle accompagna ces paroles. Il y avait des restes de peaux et de chairs bien roses sur le côté du cuir de la fourrure. Emi' avait eut le temps de chasser pour se nourrir et avait pris la fourrure d'un petit gibier qui avait eut la malchance de croiser la route de la chasseuse.

Notre héroïne ne se formalisa pas de l'impact que pouvait avoir ces propos, elle tuait pour se nourrir, remerciait chacune de ces proies et accompagnait leurs morts d'une prière à Simuis et à Mère Nature. Elle ne pouvait donc pas culpabiliser de tuer pour nourrir et de vivre de ces chasses, prenant tout ce qu'il y avait à prendre sur un animal, c'était une manière de l'honorer et de ne pas laisser des carcasses derrière elle qui pouvait lui être utile.

- Je chasse.

Répondit Émilienne d'un ton neutre tout en mangeant. Elle leva les yeux vers l'humaine (bien qu'elle n'avait pas totalement la même odeur que les autres humains), avala sa bouchée et soupira d'aise.

- Et toi ? Tu es pas d'ici ça se voit ! (Elle rit) Qu'est-ce qui t'amènes dans les régions Liars ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Quelques tourments de la chasse [Libre ~] Mer 4 Déc 2013 - 11:09

La jeune femme ne put s'empêcher de venir en aide à la Liare, n'étant pas non plus très rassurée en vu des circonstances actuelles, Shiva resta sur ses gardes, le regard un peu vide qui se baladait de droite à gauche à la recherche d'un éventuel danger. Ce n'était pas la première visite en terre Liare de la jeune Héléo, elle savait à quoi s'attendre si elle relâcher sa vigilance et c'est ce qui la poussa à se méfier autant. Cependant, elle ne put résister à la vue d'un individu dans le besoin, qu'elle que soit sa race, son statut ou bien même la nature du besoin en question. En effet, la petite Liare n'était pas dans un besoin absolut et aurait très bien pu s'en sortir sans l'aide de Shiva. Mais au lieu de jouer la sécurité et se rendre directement à son point de rendez-vous, la chevalière n'hésitait pas à offrir son aide.

Aide qui fut bien tant que mal accepté par la jeune fille un peu méfiante dans un premier temps, mais après tout, qui ne l'aurait pas été face à l'inconnu ? Voyant la Liare dévorer à pleines dents la ration que venait de lui offrir l'Héléo, un léger sourire en coin pouvait à peine se lire sur les lèvres de Shiva quand la jeune enfant, après avoir repris du poil de la bête se mit à lui parler non plus comme une enfant, mais comme une jeune fille ayant déjà vécu un bon bout de chemin. Ses paroles étaient claires, nettes, précises et sous la confusion l'Héléo exécuta "l'ordre" donné par la jeune Liare et s'assit aussitôt sans demander son reste.

"Tu sais, si je voulais rester impeccable je ne serais pas venu jusqu'ici." déclara Shiva après s'être tout de même assise sur la fourrure.

La jeune Liare avait changé d'attitude, à tel point que Shiva sentait que cette étrange personne boueuse n'avait en aucun cas l'intention de lui nuire de quelque manière que ce soit. Heureuse, la chevalière avait l'impression de s'être faite une nouvelle amie Liare, bien qu'il soit peut-être un peu tôt pour dire cela Shiva ne laissa rien paraître, mais elle avait bien l'intention de lier plus qu'un simple repas avec cette jeune inconnue.

Elle ne put s'expliquer pourquoi, mais pour Shiva, se faire un ami Liare était chose rare même pour elle qui revendiquait l'égalité de tous, ce n'était pas forcément le cas pour tout le monde. Et voir qu'il y a tout de même quelques bonnes âmes même en ces lieux la rassura fortement à ce propos.

"Tu chasses ? Mais quoi donc ?" Murmura-t-elle.

Effectivement, cette petite fille était loin d'être aussi fragile et chétive que sa situation voulait bien le faire croire.

"Oh ! Tu sais ma grande, ce n'est pas la première fois que je me retrouve dans cette contré du monde, je m'en vais rendre visite à un vieil ami voilà tout, tout comme toi c'est un Liare lui aussi (elle sourit à son tour) Cependant comme tu l'as remarqué, je ne suis pas d'ici et en l'occurrence je ne suis pas très populaire en ces terres. C'est pourquoi je m'efforce de contourner la ville et de me faire discrète."

Après cette petite révélation futile, la jeune femme avait envie de faire la conversation plus longtemps avec sa jeune Liare fraîchement trouvé, mais au risque de paraître peut-être un peu trop étrange a ses yeux, Shiva se leva d'un coup sec de la fourrure sur laquelle elle été assise jusque-là.

"Allez ! Lève toi on a une bête à chasser !" Le regard vif, la détermination de Shiva se lisait dans ses yeux, sa décision était prise, elle comptait bel et bien aider cette jeune Liare et s'en était fixé le but.

"Je me môme Shiva, arrange-toi pour retrouver cette bête et je l'immobiliserai le temps que tu l'attrapes !" Lança-t-elle le regard loin devant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Chasseuse de Monstres
Messages : 164
Xp's : 56
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Vie:
50/100  (50/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Dispo!
MessageSujet: Re: Quelques tourments de la chasse [Libre ~] Ven 25 Juil 2014 - 11:56

Nianianianiania.... Par Simuis que les femmes humaines pouvaient être barbantes et trop parler. Émilienne roula des yeux lourdement et dans une moue caricaturale du jem'enfoutisme profond alors qu'elle n'écoutait que d'une oreille les blablas de Shiva à ces côtés, croquant avec appétit son repas gracieusement offert; l'engloutissant sans vraiment pouvoir reconnaître de quoi il était fait ou quels en étaient les ingrédients. Quand bien même... Ca l'intéressait autant que la vie de cette bonne dame ! A demi-vêtue et encore - je suis bien aimable - encore de la boue et d'autres cochonneries collés à la peau, aux cornes, à la queue et aux cheveux, la Liare fixait l'humaine à ces côtés, les yeux mi-clôs, mâchonnant d'un air bovin sa dernière bouchée avant de l'avaler.

« [...] je m'en vais rendre visite à un vieil ami voilà tout, tout comme toi c'est un Liare lui aussi [...] »
"GLUMP"

Alors qu'elle déglutit ce fut le bruit que produisit cet acte si simple sur sa bouchée mal mâcher visiblement. Émilienne toussa un moment dans une toux sèche tout en se frappant le torse d'une paume, puis du poing dans cinq coups brefs et vif.
Notre demoiselle courbée vers l'avant reprit sa respiration goulument, sa peau carmine l'empêchant de rougir ou de démontrer que cette situation d'étouffement ne l'avait pas amusée du tout et se redressa dans un rire franc et bruyant; sa tête se rejeta en arrière, ces mains aggripent ces genoux pliés sous elle pour se retenir de ne pas s'étaler sur le sol.

« MWAHAHAHAHAHAHA !!! Elle est bien bonne celle-là !!! Fuuuuuhahahahaha ! »

Impossible pour cette dernière de se contrôler, elle en sécha une larme de rire, se courbant de nouveau vers l'avant, un bras qui entoure son estomac pour le soutenir, ou plutôt, soutenir ces abdominaux.

« MWAAHAHAAAÏE! Aïe ! Aïe ! Uuuh mon veeeentre.... Hahahah ! Uuuh... Ouuuh... Allez, allez on se calme ma vieille Émi'! »

Elle se redresse dans une dernière poufferie et secoue les mains paumes vers son interlocutrice, se parlant un peu toute seule pour redescendre des drôles idées qu'avaient l'humaine. L'avait-elle bien regardé ?

« Écoutez, vous êtes super gentille à m'offrir de quoi manger et vouloir partager ma chasse m'dame. Mais faut être un peu lucide de temps en temps ! Vous m'avez bien regardée ?! »

Notre héroïne se désigne d'un index, avant de remonter ce dit doigt vers ces cornes. En tout signe d'existence - protestataire et indépendante ! - sa queue fait quelques mouvements vifs dans l'herbe avant de ralentir et de se courber tout en hauteur, la petite touffe de poil - une vingtaine se battant en duel - au bout pendouille vers le visage de Shiva.

Émilienne laisse le temps que ça monte aux esprits de son interlocutrice avant de soupirer, un sourire provocant et cynique aux lèvres, croisant ces bras sur son torse un instant, le bombant un peu pour faire voir son manque de poitrine cruel. Malédiction de la planche à pain, quand tu nous tiens !

« Cornes, queue. Je suis bien une Liare mais permettez moi de vous corrigez m'dame: je suis pas "comme les autres" [singeant les guillemets de ces doigts avant de pouffer de rire, l'air jaune] ils sont bien assez nombreux à me le rappeler comme ça aloôôoors... Evitez-moi ça. Je doute que votre connaissance elle ait des cornes ou même une queue ! [lève les mains dans les airs avant d'hausser les épaules] non vraiment... C'est stupide. Je suis une liare mais je suis dif-fé-rente ! »

Notre Liare à l'égo démesuré et à l'air mauvais de cantonner la vérité avec son air faussement détaché sur sa condition détache les syllabes du dernier mot dans un ton plat et remplis d'évidence, agitant un index de droite à gauche à chacune d'entre elle.

Émilienne toise de nouveau Shiva qui lui a livré son nom, le répète mentalement pour l'analyser avant de hocher la tête.

« Émilienne Ygard c'est le mien. »

Se présente-t-elle en toute sobriété. Elle se lance sur ces jambes fuselés et attrape son baluchon durcis par endroit par la boue volcanique dans lequel la Liare a eut le "booonheuuuur" ultime de faire un petit saut dedans une heure et demi plus tôt.

« Si vous voulez aider m'dame, pourquoi pas ! Je suis pas contre de l'aide et je vous guiderais en échange. Je connais beaucoup de chemin pour aller d'un point à un autre ici et sans passer par les villes ! [lève un doigt avant de recommencer à gratter la boue] Vous voulez aller où ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalière

Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * La fée des glaces *
Carnet : * Une héroïne *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: Quelques tourments de la chasse [Libre ~] Ven 26 Sep 2014 - 17:06

Shiva regardait attentivement sa nouvelle connaissance, il est clair qu'elle était nettement en train de se foutre ouvertement de sa tronche. Mais pour qui se prenait-elle cette gamine qui ne connaît rien à la vie.

La jeune femme se contentait d'observer la Liare mimer la plupart de ses paroles. Elle ne put s'empêcher d'éprouver de la sympathie à son égard, elle était si drôle et étrangement si mignonne. Il était impossible pour Shiva de lui en vouloir pour sont immaturité et son air de supériorité.

Il est vrai qu'en cet instant la jeune femme n'était pas son avantage dans ces terres arides, tandis que cette petite Liares était totalement dans son élément. Normal qu'elle en profite pour affirmer sa supériorité.

La chevalière s'efforçait d'écouter jusqu'au bout le speech de la demoiselle, en affichant un air sérieux et retenait ses sourires dus au comportement amusant de sa complice. Comment peut-on en vouloir à une fille si honnête et pleine de sarcasme en tant qu'aîné, Shiva ne pouvait pas se contenter de baisser la tête devant les propos assez rude de la Liare.

Après avoir écouté l'intégralité du coup de gueule de sa partenaire, celle-ci se calma subitement pour me dévoiler à son tour son nom. Émilienne disait-elle. En voilà un joli nom qui s'accorde parfaitement avec la personne.

Une fois terminé, Shiva prit à son tour un air supérieur devant Émi' en relevant chacun de ses propos d'un air faussement sérieux.

Bien sur, la chevalière n'imagea pas ses propos avec un langage corporel, mais tenait la jeune Liare du regard.

« Je t'ai bien regardé Émilienne Ygard, et sache que tu n'es pas la seule Liare à posséder des cornes. D'ailleurs sur ce point mon ami n'a rien à t'envier. » Accentua-t-elle avec un léger sourie. « C'est vrai que tu es la première que je vois avec une queue, c'est pas banal en effet. »

Shiva prend Émi' pleine de boue dans ses bras après ses propos. « Tu es différente, mais c'est ce qui prouve que tu es unique » Lui chuchota-t-elle à l'oreille comme si c'était un secret avant de la relâcher.

Après ça, la jeune femme reprit un air décontracté, plus naturel avant de rétorquer :

« Héhéhé, en tout cas crois moi, je sais ce que je fais ! Et malheureusement tu es née vingt ans trop tard pour m'être de bon conseil jeune donzelle » S'exclama-t-elle en riant, les deux main sur les hanches et le torse bombé, mettant sa poitrine en valeur.

« Aller, on va l'attraper cette bestiole ! C'est pas le tout, mais tu viens d'engloutir mes réserves de la semaine en un seul repas »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quelques tourments de la chasse [Libre ~]

Revenir en haut Aller en bas

Quelques tourments de la chasse [Libre ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un chasseur sachant chasser... ne sort jamais sans son chien de chasse [libre]
» Une nouvelle chasse [libre]
» Redoutable : chasse [LIBRE à tout moment]
» Combattre la faim (chasse/libre)
» Une sorti de chasse [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-