AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Jeu 1 Aoû 2013 - 0:40

La laideur reflète-t-elle l'âme ?


"Il y a 27 ans de cela au nord de la Vallé d'Accro, près du fleuve Veroni de Mali un monstre vit le jour dans un village isolé. Le nourrisson était né borgne et bossu. En grandissant il fut rapidement mis à l'écart à cause de son apparence repoussante et de sa force surhumaine, même s'il semblait être bon à l'intérieur de lui, ses parents prirent peur et l'enfermèrent dans leur cave afin de le "protéger". La chose fut ainsi cachée aux yeux de tous durant 27 longues années, jusqu'à aujourd'hui. Alors que vous traversiez le village, vous remarquez que les villageois se regroupent dans un jardin, des cris s'élèvent dans les airs, les mots "vengeance" et "justice" étant prononcés plusieurs fois. Pris de curiosité vous allez voir ce qui se passe, au centre du groupe se trouve une trappe qui mène à une cave, devant se trouve un homme d'un certain âge qui tient dans ses bras le corps d'un jeune garçon sans vie. Vous comprenez alors que la chose qui a tué l'enfant se trouve sous terre, alors que vous alliez retourné à vos occupations un villageois vous remarque et propose à ses voisins de faire tuer le monstre par l'inconnu, c'est à dire vous !"

Le déroulement de la quête :
- Votre premier message reprendra l'intrigue posée dans la proposition de quête et s'arrêtera lorsque vous entrerez dans la cave et verrez le monstre.
- La quête se déroulera alors en plus de 4 messages, n'oubliez jamais que la chose est dotée d'une force surhumaine.
- Je me chargerais de vous donner quelques directives entre vos messages, mais il vous est tout à fait possible de prendre des initiatives vis à vis du bossu, seulement vous ne pourrez pas le tuer tant que je ne vous le proposerez pas Smile.


Dernière édition par Mère Nature le Ven 2 Mai 2014 - 19:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 709
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
130/190  (130/190)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Jeu 1 Aoû 2013 - 5:14

Voilà maintenant quatorze jours que Bringsir avait pris la route en partant d’Hélpo. Il continuait encore sa quête cette fois-ci en direction de la Plage des Astres. Lieux majestueux où il faisait bon vivre et qui abritait d’incroyables créatures et que le voyageur se devait de voir. Le voyage était long et le danger était souvent présent. Sur la route, le jeune homme passa au sud du Désert de la Patience pour rejoindre la Veroni de Mali, cours d’eau qui longe le désert, la chaine de montagne et la Vallée d’Accro pour se jeter dans la mer, au nord du Port de Thalis.  De là il lui serait plus facile de rejoindre la Plage. Nous venions tout juste de passé au mois de Talien. L’été se rapprochant, le passage du désert fût rude et éprouvante mais il en fallait bien plus à Bringsir qui savoura tout de même la réussite de cette traversé. Arrivé dans la Vallée d’Accro, le jeune homme savourait ce souffle d’air frai qui passait sur son visage en direction du nord-est. C’était un lieu paisible et magnifique. Il n’y faisait ni trop chaud, ni trop froid. Mais il n’oubliait pas que ce petit coin de paradis avait fait la convoitise de sa dite confrérie qui cherchait à s’en approprier. De toute façon il les avait reniés depuis bien longtemps et il était quasiment impossible de prouver qu’il était un Palèrmien. Seul un expert en analyse aurait pu le déceler.

Bringsir suivait le cours d’eau un long moment. Il aimait voir cet écoulement qui au fil de nombreuses années avaient formées le nid de la rivière creusé dans la terre. Le sol était de bonne qualité tout le long et une flore d’exception poussé là. Vers la fin de matinée de son quatorzième jour de périple, le jeune homme, qui n’était cette fois-ci pas pressé, décida une halte improvisée. Il retira et posa son sac de fortune à terre, puis s’adossa à un arbre juste à côté. Toujours admirant du cours d’eau, il sortit un bout de mie de pain qui commençait à moisir. Et délectant ce petit encas, Bringsir ferma les yeux et savoura ce petit moment de calme et de sérénité. Il n’était pas autant fatigué que ça mais le bon conditionnement autour de lui l’aida à se reposer un petit instant. Le chant des oiseaux et de l’écoulement de l’eau venaient jusqu’à à son oreille, lui fournissant une musique d’ambiance très agréable. Il décida alors de reprendre la route début d’après-midi, savourant au maximum ce moment et en même temps refaire le plein d’énergie.

L’heure passait. Il était temps et Bringsir n’avait qu’une parole. Même si il aurait bien passé le reste de sa journée là, il se devait de continuer la route. Il avait bien profité et toute bonne chose à une fin. Il ne fallait pas trop s’y habituer car ce n’était pas dans son mode de vie. Elle se résumait plutôt à passer son temps sur les routes en quête de la vérité. Ne sachant pas comment il allait se nourrir le lendemain. Vivant au jour le jour comme s’il devait être le dernier. Quelques minutes après, un chemin bien tracé fît son apparition puis Bringsir, au fil de ses pas,  aperçu un village au loin. Voilà comment il aurait pu se nourrir ce soir et demain. En affrontant quelques poivrots à la taverne en misant de l’argent qu’il n’avait pas contre de la nourriture bien réel, elle.

Arrivé à l’entrée du village, Bringsir fût momentanément surpris par l’absence de personne. Puis s’avançant vers la place de celui-ci il entendit des voix. Et alors qu’il s’approchait du lieu où tous semblait être rassemblé, il distinguait très clairement des plaintes et une certaine colère pour ceux qui clamer. C’était dans un jardin derrière une jolie petite maison qui était face vers la place mais situé aux abords ouest du village. Dans la foule, le ton ne baissait pas et le voyageur s’approcha de plus en plus pour savoir ce qu’il s’y tramait.

-Vengeance !

-Que justice soit faite !

-Il est temps de faire régné l’ordre !


Les gens semblaient outrés par un évènement qui venait d’avoir eu lieu. Voulant en savoir d’avantage, le jeune homme bouscula un peu tout le monde pour se retrouver devant. Tout le monde avait formé un demi-cercle devant une trappe derrière la maison. Juste devant elle, un homme plutôt âgé tenait dans ses bras un jeune garçon sans vie. Un crime venait d’avoir récemment eut lieu et que le fautif avait pris cette cave comme baraquement. Voyant la carrure de Bringsir, un habitant s’adressa à lui :

-Excusez-moi mais vous vous en seriez capable de mettre un terme à cette calomnie !

On lui proposait d’attraper le tueur ? Bien que cette action soit très louable, elle n’était pas dans les habitudes du voyageur.  Ce qui se passait n’été en aucun cas son problème et ces personnes devaient savoir gérer eux même la situation. Le jeune homme se retourna et allait reprendre sa route, espérant tomber sur un autre village plus loin où il pourrait se réapprovisionner sans qu’on lui propose un autre travail de la sorte. A peine sortie de la foule, que l’homme qui l’avait tout juste interpellé réitéra la chose :

-S’il vous plait ! Nous avons besoin d’un homme fort comme vous ! Vous voyez, l’homme dans cette cave… Il n’est pas tout à fait humain et possède une force surhumaine !

Il n’en fallut pas plus pour intéresser Bringsir qui se stoppa net et se retourna, affichant un léger sourire narquois au coin du visage. Il fît très vite demi-tour, revenant sur ses pas, et attrapa violemment l’homme par le col, le soulevant légèrement par la même occasion puis il s’exprima d’un ton sec :

-La créature à l’intérieur de cette cave est vraiment dotée d’une force à toute épreuve ? Ou s’agirait-il d’une manœuvre pour me faire venir à votre aide ? Si c’était le second cas, sache que je ne pourrais pas laissé ce geste impunis et que je risque donc de t’ôter la vie !

L’homme d’un certain âge pris très vite peur et pendant qu’il se débattait en vain, il affirmait qu’il y avait bel et bien un homme difforme au fond de cette cave  qui avait une force surhumaine et qui été la cause de la mort du petit. Ni une ni deux, Bringsir lâcha l’homme sans concession et se jeta dans la foule, bousculant tout le monde sur son passage, ne prenant pas le temps de s’excuser. Le ton baissa pour finir au plus bas. Le seul bruit qu’on pouvait entendre été celui du voyageur qui, arrivait au milieu de tout le monde et devant la trappe, la défonça d’un seul coup de pied. Elle était faite d’un bois médiocre mais il n’en fallut pas plus pour impressionné les habitants du village qui le fixer bouche baie, impressionné par sa prestation.  Il est vrai que de voir quelqu’un de passage dans le village, qui s’occupait d’une affaire délicate sans demander une récompense  à la clé était plutôt rare et impromptu. Qu’à cela ne tienne, ils n’allaient pas non plus l’empêcher de s’engouffrait dans cette cave et il était même déconseiller de s’interposer à lui. A part si on voulait s’en prendre une de sa part.

Descendant les escaliers, Bringsir avait enfin ce qu’il attendait depuis longtemps : un combat digne de ce nom. Il ne pouvait s’empêcher de sourire et savoura ce moment, délectant chaque geste qu’il faisait. Puis la dernière marche arriva. La cave n’était pas forcément bien grande et les babioles qui s’y trouver gênerai forcément la lutte mais le jeune homme n’en fît pas attention. Ses yeux étaient rivés sur l’homme au fond à moitié cacher. Un géant ! Complètement difforme, il devait faire plus de 2m30, avec des bras énorme et une bosse imposante dans son dos. Le voyageur posa sa main droite sur son épée avant de s’exprimer :

-C’est bien toi le monstre qui possède une force surhumaine ?

Bringsir ne put s’empêcher  de lâcher un petit rire, signe qu’il frémissait d’impatience au futur combat. Son excitation s’intensifiait au fil de son regard qui découvrait petit à petit la totalité de son adversaire. Il ne pouvait cacher sa joie face à la créature et attendait qu’il s’exprime d’une quelconque manière avant d’engager la lutte tant attendue…



1405 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable

Présentation
Carnet de Route

Thème au-delà des limites


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Jeu 1 Aoû 2013 - 14:43

Derrière vous une femme d'un certain âge accourt vers la trappe, pleurant à chaudes larmes elle souhaite vous arrêtez, mais les hommes du village la retiennent. Il s'agit de la mère du monstre, même si elle a enfermé son seul fils depuis qu'il est petit garçon, il reste son enfant et elle ne souhaite pas que vous le tuiez. Elle a beau se débattre, personne ne la laissera passer, s'est pourquoi elle se laisse tomber à terre et enfouit son visage entre ses mains. Pendant ce temps dans la cave, le monstre essaye désespéramment de se cacher, mais sa carrure imposante l'en empêche et ses vaines tentatives le rendent ridicule. Pris au piège, la chose commence à paniquer, si elle ne cherche pas à vous attaquez prenez garde, car elle sait se défendre. D'ailleurs ne sachant que faire, elle commence à vous lancer des objets qui sont à sa portée, comme si elle désirait vous chasser de chez elle, car vous remarquez dans un coin un petit lit de fer. En effet vous vous trouvez dans la chambre du monstre, on peut d'ailleurs remarquer qu'une lourde chaîne était auparavant fixée au mur au dessus du lit, mais il semblerait que la bête ai réussi à s'en défaire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 709
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
130/190  (130/190)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Jeu 1 Aoû 2013 - 16:54

Enfin la créature était face à lui. L’excitation était à son comble et Bringsir avait hâte d’engager la lutte. Pourtant la chose au bout de la pièce n’avait pas l’air prêt. On aurait dit qu’il ne voulait pas se battre, il ne voulait pas se battre. Il était apeuré, terré dans son coin, sa tête caché dans ses bras. Le Voyageur examina rapidement les lieux et aperçu un lit en fer rouillé de l’autre côté. Il semblerait que cette cave soit l’habitation du monstre. Qu’à cela ne tienne, Bringsir allait l’abattre dans sa propre maison. Cela ne l’importait peu, ce qui l’intéressé était simplement le combat, rien de plus. Il s’avança doucement, s’apprêtant à s’engager quand il reçut un verre en bois sur la poitrine. Cet objet qui n’est pas fort dangereux, réussi quand même à se faire sentir  par Bringsir. Le monstre lui avait lancé tellement fort qu’une personne normale qui se la serait pris sur la tête aurait été assommée sur le coup. Il ne semblait pas vouloir la présence du jeune homme et essayé sans doute de le chasser. Ce geste agaçait légèrement Bringsir qui s’arrêta.

-Tu es plus faible que je ne croyais. Je n’ai pas que ça à faire. Perdre mon temps avec toi et inutile. Tu ne mérites même pas que ma lame t’ôte la vie. Adieu.

Le voyageur perdit patience face  à la chose qui n’avait rien a donné. Le tué ne rimerait à rien et même un octogénaire pourrait en venir à bout. Bref il était temps de reprendre la route. Bringsir commença à monter les marches quand il aperçut une femme arrivé en courant dans sa direction.

-Ne lui faites pas de mal, par pitié ! C’est mon enfant !

Cette créature avait donc une mère ? Incroyable nouvelle, car on ne voyait aucune ressemblance entre eux. La femme voulait rejoindre son fils mais trois hommes lui barrèrent la route. Le monstre les vit de loin et reconnu sa mère. A cet instant son visage changea. La fragilité avait laissé place à la colère. La vieille femme regardait à nouveau son fils, voulant le rejoindre, avant de se prendre un coup de poing au ventre qui la fît tomber au sol. La colère du monstre explosa, il lâcha un hurlement qui n’avait rien d’humain et arracha la chaine qui le liait. Bringsir eut à peine le temps de se retourner qu’il était nez à nez avec la créature. Il voulut dégainer son arme par réflexe mais fût projeter en dehors de la cave d’un seul coup de la chose et glissa sur plusieurs mètres. Se relevant rapidement, le jeune homme vit la foule qui s’enfuyait de toute part laissant place à une peur général et des cris de tous les côtés. Puis il se tournait vers la chose. Il était en train de protéger sa mère en écrasant la tête au sol de celui qui avait porté un coup à cette dernière. Les deux autres n’avaient pas demandés leurs restes et étaient partis aussi loin qu’ils le pouvaient.

Le jardin était désormais désert. Il ne restait plus que trois personnes : La chose, sa mère et Bringsir. Le silence régnait alors que le voyageur fixait sans cligner des yeux la créature qui faisait de même à l’égard de lui. Quant à la femme, elle était à côté de son fils.

-Tu n’as rien ? On ne t’a pas fait de mal ? dit-elle inquiet.

Il n’avait pas l’air doué de parole,  mais lâcha un petit grognement comme pour dire oui. Elle semblait soulager de cette réponse. Puis se relevant se mit devant lui.

-Allons-nous en, nous avons plus rien à faire ici mon chéri.

-Je ne peux le laisser partir ! Il est  à moi !


Les deux personnes se retournèrent vers Bringsir qui hurla pour montrer qu’il était bien là. La force démontrer de la créature l’avait amené à point culminent de joie, un point de non-retour.  La lutte était désormais inévitable pour lui et il sortit sa lame de son fourreau. Il avançait tranquillement vers la bête tout en l’analysant pour trouver un éventuel point faible qu’il pourrait exploiter.

-Arrêtez ! La violence ne sert à rien, mon garçon n’a rien fait, du moins il n’est pas à l’origine de tout ça ! Depuis toujours on le maltraite, on le met de côté parce qu’il est différent, mais il est bon et gentil. Il fait tout ça pour se défendre et vous ne lui laissez pas le choix !

-Silence !


Le ton qu’avait pris le jeune homme coupa net le discours de la femme qui était stupéfait  par la prestance de ce dernier. Maintenant qu’il avait tout son attention, le voyageur continua :

-Je me moque de ce qu’il est et de ce qu’il a pu faire. Je ne cherche que des combattants de valeur et il se trouve qu’il a le profil que je recherche. Maintenant ne vous mettez pas sur le chemin où je serais dans l’obligation de vous abattre. Un combat à mort vient de s’engager et nul mortel ne viendra s’interposer dans la lutte sans subir mon courroux.

Il était clair que Bringsir parler sérieusement. La femme voulut encore interagir mais ne put commençait et se fit couper par son fils. La créature se mit devant elle  et lui ordonna de quitté les lieux immédiatement par un autre petit grognement. Et ne la voyant pas réagir lui hurla dessus en la bousculant. Sa mère était désemparé et triste de ce qui se produisait. Elle ne pouvait pas imaginer la vie sans son fils qui la mettait à l’instant en péril. Elle savait de quoi il était capable, mais l’homme en face de lui ne l’inspiré pas confiance.
Le jeune homme et la créature était l’un en face de l’autre. Seul quelques mètres les séparés. Ils étaient tous les deux prêts pour le combat à mort…



989 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable

Présentation
Carnet de Route

Thème au-delà des limites


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Jeu 1 Aoû 2013 - 21:13

Prêt à combattre, les veines du monstre ressortent montrant sa colère. Fort et robuste, il ne vous faudra pas tout miser sur votre force, car il vous battra à coup sûr. Vous ne devrez compter que sur votre intelligence pour arriver à piéger ce colosse qui semble être pris de rage. Faite attention à vous, car il a l'intention de vous foncer dessus, il n'a que ses poings pour se défendre, mais les coups qu'il vous porte vous font reculer. Votre épée, il semble ne pas s'en soucier, pour lui il ne s'agit que d'une vulgaire aiguille, car il est insensible à la douleur. Défonçant la fontaine qui se trouve au centre du village, le monstre et vous-même dévaster tout sur votre passage. De plus, sa mère n'est pas partie et attend le moment opportun pour venir vous attaquer par derrière à l'aide d'une fourche, elle serait prête à donner sa vie pour celle de son enfant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 709
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
130/190  (130/190)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Ven 2 Aoû 2013 - 18:12

« Quand on peut user de violence, il n'est nul besoin de procès. »

La créature avait tué et c’est par les armes qu’il allait payer. Bringsir ne fait pas dans la demi-mesure. Il garda bien la bête à vue et se mis à faire des pas de côté vers la gauche. Il ne lâchait pas le regard de son adversaire. Le jeune homme était désormais dans son domaine. Il pouvait passer plusieurs minutes à n’absolument rien faire mise à part fixer son ennemi. C’est bien un combat mental qui avait débuté. Le tout était de savoir qui des deux aurait abandonné pour se jeter en premier dans la bataille. Le voyageur se servait souvent de cela pour un combat qu’il juge difficile. Il verrait de quoi est capable le monstre et serait en mesure de riposter  et peut être lui donner un coup fatal au premier coup. Il savait que si le combat s’éterniser, la créature prendrait le dessus. Il fallait qu’il puisse économiser le plus d’énergie possible. Et d’autre part, Bringsir, du coin de l’œil, vit la mère du monstre s’équiper d’une fourche et de s’éclipser discrètement surement pour se préparé à une attaque discrète dans le dos du jeune homme. Bien qu’elle ne semble pas forte, il serait dangereux de la sous-estimer. Dès qu’il en aurait l’occasion, Bringsir devait abattre la vieille pour protéger ses arrières. Le temps passait et rien ne se produisait.

« La violence commence où la parole s'arrête. »

Cette citation-là n’avait aucunement raison. Mais donna une idée à Bringsir. Il était l’heure de voir si la créature réagirait aux paroles du jeune homme qui surveillait toujours la mère du coin de l’œil.

-Si tu es encore là c’est que tu veux te battre, pas vrai ? Il serait peut-être temps de commencer ce combat tu ne crois pas ? Ou alors tu hésites à venir vers moi car tu sais que tu es en position de faiblesse ? Je penche plutôt de cet avis. En tout cas, si tu ne fais rien, je te ferais venir à moi !

A ces mots, Bringsir sorti un couteau de sa botte. Il ne s’en servait pas dans le combat mais plutôt comme couteau de la vie de tous les jours et le jeta en direction de la mère qui était sur sa gauche à vingt mètres. Il était très probable que la lame puisse pénétrer la chaire de la femme, mais cette attaque avait pour but de faire réagir le monstre et le voyageur eut raison. A peine le couteau fût lancé, que l’imposante bête fonça vers sa mère pour intercepter l’arme. L’objet fut repoussé in extremis du bout des doigts du monstre. La vieille se laissa tomber et se mit à pleurer. Son fils se pencha sur elle pour la consoler. Les deux se fixèrent et un moment tout chant débuter. Bringsir n’attendit pas une seconde de plus et sauta sur l’occasion. Il se précipitait par derrière et porta un coup sur le flanc droit de son adversaire. Le monstre répliqua immédiatement et projeta le jeune homme qui atterrit dix mètres plus loin et enleva en même temps la lame qui était planté dans celui-ci.

-Je suis désolé mon trésor, je ne voulais pas qu’il t’arrive de mal…

La femme se mit à pleurer de toute son âme ce qui toucha son fils. La colère en lui atteignit un stade qu’il n’avait encore jamais connu. Toucher à ce qu’il avait de plus précieux, le voyageur avait osé et il avait réussi à faire ce qu’il cherchait. Se relevant rapidement, Bringsir fût momentanément surpris quand, comme dans la cave, la créature était de nouveau juste devant lui. Il pouvait très bien voir son visage mais n’eut pas le temps de le regarder en détail. La bête lui porta un coup au niveau des côtes et le fît glissé sur plusieurs mètres mais pas tomber au sol. Il s’arrêtait net grâce à la fontaine de la place juste derrière lui. Son souffle était coupé par le choc et il sentit que plusieurs côtes étaient brisées. C’était bien la créature qui porta le premier « vrai » coup. Celui du jeune homme juste avant n’était que superflus et ne faisait quasiment pas saigner le monstre qui s’arrêta pour admirer le voyageur qui semblait être en peine. Il lui sourit, content de lui avoir fait ça, car en effet, c’est ce qu’il recherchait non ? Et puis le voilà avec un handicap qui ne faciliterait pas la suite du combat…

« Le combat peut être une fête. »

Bringsir se mit à rire promptement. La bête ne comprenait pas. Il venait de le blessé et pourtant son ennemis semblait heureux et il l’était. Le jeune homme aimait les combats et il n’en avait pas eu un comme ça depuis fort longtemps. Son rire s’accentua. Agacer, la créature fonça sur Bringsir et lui donna un nouveau coup de poing. Cette fois-ci il l’arrêta avec sa main mais fût tout de même projeter en détruisant au passage un bout de la fontaine que le monstre n’attendait pas à arracher le reste et hurla pour montrer à tous ceux qui l’entendait qu’il était là et que c’est lui qui commandait. Le voyageur se relevait à nouveau et se remis à rire. La bête fut désemparée et se demandait si son ennemi était humain. Du sang coulé de sa bouche, il avait plusieurs côtes cassées, ses affaires étaient arrachées, il était en mauvaise posture et pourtant il était heureux de combattre.

« Mieux vaut la mort dans le combat que la vie d'un vaincu. »

Le voyageur aimait le combat plus que n’importe qui sur Madelle. Mourir au cours d’un affrontement était un honneur pour lui. Et il ne cachait jamais sa joie quand celle-ci était présente après une longue absence. Son rire était une façon de s’exprimer, il ne riait pour aucune autre raison. Et ce rire qu’il avait, permettait de lui rendre un léger avantage, car il mettait le doute dans les pensées de son adversaire. Le combat était intense, et il était bien loin d’être fini…



1021 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable

Présentation
Carnet de Route

Thème au-delà des limites


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Ven 2 Aoû 2013 - 23:00

Déstabilisé par vos rires, le monstre ne sait plus quoi faire, il tente une ultime riposte et vous fonce à nouveau dessus, mettant en avant son épaule. Il ne cherche pas à vous tuer, mais à vous blesser. Après quelques échanges, les mains du colosse sont tachées de sang à force d'arrêter votre arme à mains nues. Au loin un cri retenti, sa mère l'appelle, sans chercher son reste il fuit le combat et se réfugie chez lui. Attention, car maintenant vous entrez dans son terrain de jeu, même si le monstre a passé sa vie dans la cave, il connait chaque recoin de cette maison et n'hésitera pas à vous piéger avec l'aide sa mère si vous défoncer la porte d'entrée. Il vous faudra donc trouver un autre moyen d'entrer plus subtilement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 709
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
130/190  (130/190)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Sam 3 Aoû 2013 - 1:05

La créature ne sachant quoi faire, chargeait sur Bringsir, bras en avant, de sorte de le blessé et non le tué. Peut-être une nouvelle stratégie ? Du moins cela plaisait au jeune homme, qui, riait aux éclats après chaque charge de la bête qui de plus en plus, avait les mains tachées de son sang. Bien que la lame du voyageur fût inefficace contre un monstre de cette taille, la durée du combat faisait en sorte que la lame « s’habituer » à la dureté de la peau de la créature qui commençait à être à bout de souffle alors que son adversaire s’amusait de plus en plus. Et cela dura encore de longues minutes…

Juste avant une nouvelle charge désespérée du monstre, un cri de femme se fît entendre. Il provenait de la maison de la créature qui ne tardait pas à quitter le combat pour s’y rendre. Le jeune homme n’eut pas le temps de l’en empêcher qu’il était déjà trop tard. Il l’avait perdu de vue.

-Connerie !

Bringsir jurait et pestait contre cet adversaire si fort mais si fuyard. D’en d’autre circonstance il n’aurait pas poursuivi son ennemi mais là c’était un surhumain et il ne pouvait pas passer à côté d’une occasion comme celle-ci qui ne se produit pas tout le temps. Les miracles ne se produisent qu’une fois et c’est pour cela qu’on appelle ça un miracle. Quoi qu’il en soit, le voyageur alla vers la maison. Il se doutait que s’il y pénétrait par la porte d’entrée, il tomberait dans une embuscade. Il valait mieux trouver une autre entrée et quoi de plus probable d’arrivée par le toit ? C’était un petit village et le toit céderait facilement. Il n’avait plus qu’à trouver un moyen d’y grimper.

Le jeune homme avait fait rapidement le tour de la chaumière et avait décidé de l’escalader en s’aidant de la cheminé. La monté s’était passé sans encombre et une fois arrivé en haut quelque chose auquel il ne s’attendait pas se produisit. A peine avait-il atteint le sommet qu’il transperça le toit de paille qui était bien plus fragile qu’il n’aurait cru et se retrouva directement à l’étage. La femme qui attendait dans l’escalier, pensant que Bringsir allait pénétrer par l’entrée principale, fût surprise de le voir arrivait par le plafond. Sans réfléchir elle lui chargeait dessus et le voyageur, qui avait de nouveau sorti la lame de son fourreau, se retourna rapidement avec son épée devant lui pour voir qui arriver. Le silence avait pris place dans le grenier. Une goutte de sang qui se trouvait au bout de la lame du jeune homme tomba au sol. Bringsir était nez à nez avec la mère du monstre qui était désormais empalé au niveau de la poitrine. Il n’avait pas voulu ça mais n’avait pas pu anticiper plus vite ce qui avait été fatal pour la vieille femme qui, une fois la lame enlever, s’écroula le souffle coupé.  Le voyageur se pencha vers elle et se prononça tout doucement :

-Je ne pensais pas que vous pouviez être digne de ma lame, mais il semblerait que mon épée en a décidé autrement. C’est un cadeau que je vous fais. Soyez digne, vous partez de ce monde de la plus belle façon que vous auriez pu décider.

Terminant sa phrase, le jeune homme n’hésita pas à trancher la gorge de la femme. La vie quittait désormais son corps pour atteindre les terres immortelles de l’au-delà. Ce geste avait été effectué sans remord ni regret. Prendre une vie n’était pas anodin mais n’effrayait pas pour autant Bringsir. Le combat devenait dès à présent équitable à un contre un bien que la créature risquait d’avoir une haine immense envers le voyageur. Il ne pouvait pas rester ici car la suite de la lutte n’aurait pas bien se déroulé. Sa longue épée devait être maniée dans un lieu plus ouvert que celui-ci et attirer le monstre dehors serait chose facile. Il venait de tuer sa mère et la créature se battrait désormais sans réfléchir. Bringsir savait que le combat aller bientôt s’achever. Il descendit rapidement au rez-de-chaussée et se mit à crier sans concession.

-Ta mère est morte ! Je l’ai tué de ma lame ! Tu en as l’absolue responsabilité ! Si tu n’avais pas fuis quand nous étions dehors tout de cela ne serait jamais arrivé ! Maintenant il est temps que tu viennes te venger ! Vient me tuer si tu l’ose et si tu en a le courage ! Bat toi !  

A ces mots, la créature, fou de rage, déboulait à Bringsir avec une hargne et une ardeur terrible. Il propulsa le voyageur jusqu’à en dehors de la chaumière en passant à travers le mur qui était plutôt fin mais fît très mal. Il mit plusieurs secondes avant de s’en remettre et de voir à nouveau bien. Le coup avait été puissant et très douloureux. Le jeune homme cracha du sang et se releva difficilement mais sans encombre. Le monstre était parti à l’étage voir si Bringsir disait vrai et tomba sur la dépouille de sa mère. Un hurlement se faisait entendre dans tout le village. On pouvait y ressentir la douleur et la souffrance de ce dernier. Il n’attendit pas pour se précipiter en dehors pour y retrouver le tueur de sa défunte mère qui l’attendait sur la place.

-Te voilà enfin… Il est temps d’en finir, l’un d’entre nous mourra avant la tombé du soleil.

Le duel entre les deux guerriers avait duré toute l’après-midi et aller maintenant se conclure. On ne pouvait pas prédire comment aller finir la lutte, mais il était certain qu’aucun des deux combattants ne se rendrait. Ils combattaient désormais au maximum de leurs capacités. L’un pour l’amour du combat et la mort et l’autre pour la vengeance et le désespoir…



976 mots


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable

Présentation
Carnet de Route

Thème au-delà des limites


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Sam 3 Aoû 2013 - 10:55

La bête qui vous fait face est complètement désespérée, les coups qu'elle vous porte sont de moins en moins précis. Elle déverse sa rage sur vous, mais frappe bien trop souvent à côté, la colère qui l'anime à pris le dessus sur elle et désormais elle est à votre merci. Soyez rapide est précis, car elle ne mérite pas de mourir dans d'atroces souffrances, malheureusement votre premier essai ne fait que la blesser grièvement. Le monstre se laisse alors tomber à vos pieds et vous pouvez voir dans ses yeux une certaine sérénité. Les villageois qui ont assisté à la scène n'osent pas s'avancer, ils redoutent que le colosse se relève, mais il n'en fait rien. Alors que le dernier souffle de vie de la bête s'en va de son corps une petite fille qui a tout vu viens vers vous. Les yeux gonflés et rouges elle s'approche du monstre et pose tendrement une main sur son visage pour lui fermer les yeux, tout le monde est sous le choc d'un tel spectacle. Avant de repartir, la fillette s'approche de vous et vous dis dans un murmure que la bête n'avait pas voulu tuer l'enfant, ce dernier était venu avec des amis (dont elle) pour persécuter le monstre. Il y avait eu un lancé de cailloux de trop, la bête avait alors voulu repousser l'enfant, mais en retombant sa tête avait cogné contre un rocher. Après vous avoir révéler son secret, l'enfant repart dans les jupes de sa mère et se remet à pleurer de plus belle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 699
Xp's : 709
Date d'inscription : 01/06/2013
Présentation : La Légende
Carnet : Son Histoire

Feuille de personnage
Vie:
130/190  (130/190)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ? Sam 3 Aoû 2013 - 15:48

Ils se fixaient longuement. Le jeune homme aurait cru que la créature aurait explosé de rage dès qu’il aurait vu la dépouille de sa mère mais ne faisait que de le regarder. Il analysait surement le voyageur qui lui avait tenu tête toute l’après-midi et savait qu’il était fort. Une mauvaise manœuvre et ça pouvait être terminé pour lui. Bringsir criait à la bête :

-Aller viens !

Le monstre, plein de chagrin et d’amertume,  chargeait sur Bringsir tel une charge de troupe sur un champ de bataille perdu d’avance. Le tout pour le tout il allait se battre pour venger sa mère. Bien qu’il avait gagné en force, la haine qui l’animait le faisait devenir grossier à chacun de ses coups ce faisant de moins en moins précis. Le jeune homme esquivait et parait sans trop de difficulté et voyait que son adversaire faiblissait à chaque instant. La douleur au fond de son cœur était trop grande et il ne pouvait combattre avec la totalité de ses capacités.

-Si tu ne t’améliore pas tout de suite je devrais t’achever.

Bringsir poussait la créature à bout car le combat commençait à être monotone pour lui.  Il voyait que la vitesse de son adversaire diminué. Il en profita pour lui porter un coup au bras. Pas pour le lui couper mais ce coup avait pour but de l’entailler juste de ce qu’il fallait pour qu’il puisse se vider de son sang. La bête cria de douleur alors que le voyageur aurait pu l’achever sans trop de mal mais il ne voulait pas que le combat finisse. Il laissait une chance à son ennemi de se ressaisir.

Les habitants qui étaient tous cachés un peu partout dans le village, refirent surface après avoir entendu le monstre hurler de douleur. Ils étaient tous autour  de la place comme spectateur et n’osaient s’approcher de la créature comme du voyageur qui tenait tête à ce surhumain.

Toute la scène commençait à énerver Bringsir. Le combat n’était pas un spectacle et les voir planter tous là sans réagir désespérer en tout point le jeune homme. Il n’était pas une bête de foire ni la créature d’ailleurs bien que difforme et il prit l’initiative de mettre un terme à la lutte.

-Tu ne sembles pas vouloir reprendre le dessus. Laisse-moi te rendre à ta mère. Puisses tu reposer en paix, tu as été un valeureux adversaire  et tu le mérite.

Ni une, ni deux, à peine eut il finit de parler qu’instantanément il se trouvait face à la créature qui s’était relevé difficilement et enfonça sa lame au niveau de son cœur pour abréger ses souffrances. Un silence total se fit dans le village. Tous les villageois étaient bouche baie quand le corps de monstre frappa le sol de tout son poids.  Personne n’en revenait de ce qu’il venait de se produire.

Alors qu’on l’applaudissait, Bringsir, retirant sa lame du corps, aperçut qu’il était encore en vie. Il n’avait pas réussi à atteindre le cœur avec ce corps difforme mais juste à côté. Plus loin, une fillette qui voyait que la créature respirait encore se précipita vers lui.

-Recule veux-tu ? C’est dangereux ici.

Mais elle ne l’écouta pas et s’agenouilla à côté du monstre alors que tout le monde était en retrait. Elle posait sa main sur son torse et après avoir murmuré un pardon que Bringsir comprit, elle se mit à pleurer. Scène trop dramatique pour le jeune homme qui n’avait plus rien à faire ici. Il fit demi-tour et allait reprendre son chemin. Avançant lentement, toute la traversée du village se fit sous les applaudissements, les « tapes dans le dos » et  les cris de joies mais Bringsir restait calme, impartial. Aucun d’entre eux ne méritait son respect. La seule personne qui le méritait vraiment était la créature qui lâcha son dernier souffle avant de rejoindre sa mère. Le jeune homme le comprit quand il entendit la fillette accentué ses pleurs et hurlait de chagrin. Ce monde il le connaissait bien, il l’avait vécu tout sa vie, mais chaque pleur était assez marquant. Peut-être qu’elle, elle l’appréciait, qu’au fond il était bon et qu’il ne méritait pas encore de mourir. Le voyageur était détesté par beaucoup de personne à qui il avait enlevé un ami, un frère, un époux, une vie. Bien qu’il s’en moque, il n’oubliait jamais.

Le voilà désormais à la sortie du village loin de tout ça. La créature lui avait quand même laissé quelques bon souvenir car le jeune homme n’en était pas sorti indemne. Il avait trois côtes cassées, plusieurs liaisons internent et il avait été ouvert légèrement au dos lors de sa chute. Ses vêtements étaient aussi arrachés un peu partout et il avait des courbatures. Pourtant il se déplaçait comme si de rien n’était. Il avait une résistance hors normes mais devait se dépêcher d’aller consulter un médecin. Un cas comme ça pouvait vite empirer ! Continuant d’avancer, Bringsir fût interpelait. La fillette de tout à l’heure vint à lui. Les deux personnages se fixaient, l’un attendait que l’autre lance ce qu’elle avait à dire tandis que l’autre reprenait son souffle.

-Il faut… que je vous avoue… la vérité…

Bringsir se demandait ce qu’il se tramait. Quelle vérité ? Qu’avait-elle besoin de lui dire ? Le voyageur s’en moquait éperdument. Le combat était désormais clos et chaque information le concernant était donc inutile mais laissa tout de même la fillette s’exprimait :

-La créature, ça n’est pas lui qui a tué le garçon ! Enfin si mais ça n’est pas de sa faute !

-Je m’en moque, fini ton récit que je m’en aille.


La froideur du voyageur stoppait net la fillette qui en avait les larmes aux yeux. Elle aurait surement cru qu’il aurait eu un geste de sympathie. Il l’avait quand même tué de sang-froid et n’était pas du tout choqué. Elle baissa la tête et continua sans faire apparaitre de sentiment dans ses paroles comme lui.

-Moi et les copains nous sommes allés dans le jardin de la dame que tu as tuée. On voulait voir le monstre de plus prêt alors on a ouvert la trappe. Quand il l’a entendu s’ouvrir il est accouru. On a eu peur on a reculé puis il nous fixait. Et là…

Elle se stoppa dans son récit. Ce qu’elle disait été très dur pour elle à avouer. Elle tremblait comme une feuille. Ses larmes s’accentuèrent sur son visage. Difficilement, elle levait la tête pour voir la réaction de Bringsir sur le visage mais il n’avait pas changé. Alors elle continua :

-Le garçon qui est mort à commencer à lui jeter des cailloux dessus… On a donc tous suivi et lorsque le monstre en a eu marre il voulait le repousser… Juste le repousser. Mais avec sa force il l’envoya un peu plus loin qu’il n’aurait voulu j’en suis sûr ! Et sa tête se cogna un peu trop fort sur un rocher, le tuant sur le coup.

Bringsir se doutait bien que s’il était réellement le coupable, le monstre n’avait certainement pas fait exprès. Il avait bien remarqué que la créature était une bonne personne. Mais qui avait été rejeté par sa différence. Au fond, le jeune homme savait que c’était triste qu’il ait dû l’abattre mais c’est bien pour le combat qu’il l’avait affronté et non pour la justice. D’habitude il n’aurait pas répondu mais dans ce cas présent, la fillette avait eu le courage de lui dire toute la vérité et pour cela il l’avait respecté.

-Je me doute bien qu’il était gentil mais tu ne peux t’en vouloir. Tu as faits ce que tu as faits et il est trop tard pour retourner en arrière. Ne regrette jamais tes gestes et si tu trouves que tu as été trop dur trouve le moyen d’arranger la chose. Soit courageuse dans n’importe quelle situation. Quant à moi je les traitais jusqu'au bout avec respect, j'ai faits ce qui me semble le plus honorable et c'est avec honneur que je les vaincu.

La fillette semblait satisfaite des paroles de Bringsir qui était dite pour la réconforter. Elle essuyait ses  yeux et reniflait tout en admirant le voyageur qui fût quand même gêné. Elle n’hésita pas à lui poser une question :

-Es-ce que je peux vous accompagnez ? J’aimerai devenir aussi courageuse que vous…

Elle rougissait en lui posant la question et détourna son regard ailleurs. Le jeune homme lui souriait tout de même et s’agenouilla. Il posa sa main sur sa tête, se releva et repris la route.

-Mais tu ne m’as pas répondu ! Tu vas me laisser toute seule comme ça ?

-Je suis un voyageur solitaire et tu es un peu trop jeune à mon goût ! Reviens me voir dans une dizaine d’années et là peut être on pourra faire un bout de chemin ensemble. Mais n’oublie pas, pour cela tu dois être digne de moi et la seul façon est de devenir forte.

Cette fois-ci elle n’était pas satisfaite de la réponse et resta planter à regarder le voyageur reprendre la route d’un regard plutôt noir mais juste méchant sur le coup. Elle aurait bien voulu partir à l’aventure et savait qu’avec lui elle aurait été en sureté mais à bien y réfléchir, elle sentait qu’elle était encore trop jeune. Qu’à cela ne tienne, elle patienterait dix ans encore. Le soleil était sur le point de disparaitre à l’horizon. Le village s’éclairait derrière elle et devant, disparaissait petit à petit l’évènement de la journée. Elle se promit de devenir forte et courageuse puis rentra en courant chez elle. Quant à Bringsir il se mit en route vers l’ouest et la Plage des Astres espérant recroisé un village pour se soigner mais cette fois-ci sans soucis de toute sorte.il aurait pu demander dans le village qu’on le soigne mais pour lui c’était montrer de la faiblesse alors qu’il était fort et l’avait démontré. Il était plus que satisfait de sa journée mais ne regretterai pas de connaitre la même chose le lendemain. Il laissa s’échapper un petit gloussement et leva la tête admirant les étoiles qui devenait bien apparente. Il n’y avait aucun nuage et la température était idéal quoi qu’un peu fraiche. Bien que fatiguer, Bringsir ne voulait pas trainer dans les environs du village malgré la tomber de la nuit et repris sa marche…



1739 mots


FIN


«Revenu parmi les vivants, j’étais devenu invivable

Présentation
Carnet de Route

Thème au-delà des limites


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ?

Revenir en haut Aller en bas

Quête ~ La laideur reflète-t-elle l'âme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Elle est admirable cette haitienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La Vallée d'Accro-