AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un départ précipité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Alchimiste

Messages : 149
Xp's : 203
Date d'inscription : 01/07/2013

Feuille de personnage
Vie:
84/100  (84/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Qui veut se Fighter ? é_è
MessageSujet: Un départ précipité Lun 8 Juil 2013 - 23:39

Ce matin là, je me réveille à l'aube, comme à mon habitude, j'enfile ma longue toile noire, comme d'habitude, je descend dans le sous-sol pour y pratiquer ma principale activité, comme d'habitude, je me prépare à y passer le restant de la journée, jusqu’à ce que la faim ou la fatigue me gagne.

Cependant ce matin là, deux hommes se pointent chez moi, devant mon manoir, dans ma propriété, perplexe je décide alors d'aller leur ouvrir, mais en les accueillant avec deux belles créatures qui malheureusement n'ont pas mangé depuis quelques jours déjà, bon dieu que je suis distrais en ce moment, à quoi je pensais... Enfin passons, par chance deux courageux jeunes hommes sont venus remplir le ventre de mes bestioles. Quelle dommage quand même, pour une fois que quelqu'un vient ici de son plein grès, pour une fois que je n'ai pas à crapahuter dans toute la montagne pour trouver un pauvre clodo.. cela est bien embêtant, mais bon, le choix est fait.

Je remonte doucement les escaliers sombres et couinant, j'ouvre la vieille porte en bois qui mène à l’immense hall du manoir. Rattachées d'une part au mur, d'autre part à une créature plus étrange les unes que les autres, cela suffit a remplir une grande partie de l'espace du hall, l'endroit empeste un mélange de mort et d'égout, les murs sont d'un blanc cassé, fissurés de toute part et le décor absent. Je déverrouille alors la porte à mes visiteurs qui s'empressent de me repousser à l'intérieur de ma demeure et d'avancer d'un pas ferme tout en me menaçant de leur épée souillée par le sang sans même prêter dans un premier temps d'attention à l’environnement régnant ici.

Des mercenaires ? Des bandits ? Des clochards venus crier vengeance ? Pourquoi sont-ils ici ?.. Qu'importe, une fois les chaînes brisées il en sera fini d'eux, il ne leur reste plus que quelques instants à vivre.
Ah ! On dirait bien qu'ils viennent de réaliser ce qui se passe autour de nous, il va falloir que je m'y mette.

Sans même laisser le temps à mes bourreaux de dire un seul mot, je me téléporte à l'entré du manoir (derrière eux), libère en un instant les deux chimères les plus proches avant de sortir en prenant bien soin de fermer la porte derrière moi.

Sur le seuil de chez moi, écoutant les bruits de hurlements, de grognements et de combats acharnés je me demande sans cesse ce que ces hommes me voulaient au final, c'est vrai, je suis dans la montagne, tout seul, le village le plus proche est à une demie-journée d'ici sans compter que là où je suis il y a... rien. Juste des arbres, de l'herbes et des montagnes. Quoi qu'il en soit, voilà que c'est terminé, il n'y a plus un bruit.

Un sourire aux lèvres, je rentre de nouveau dans le manoir. De retour à l'intérieur j’aperçois le cadavre des deux hommes étendu sur le sol, du moins entrain d'être recyclé en tant que petit-déjeuné. Ne prêtant aucune attention aux bêtes qui se nourrissaient à côté de moi sachant que les preuves de mon acte ne seraient plus reconnaissables d'ici une heure, je redescend alors dans le sous-sol.

Bon aller au travail, autant préparer l'incantation en attendant que Coco revienne de sa chasse aux myrtilles, sa sera toujours ça de fait, j’espère qu'elle va pas tarder sinon je vais commencer le rite sans elle, ça serait embêtant pour la troisième phase si je me retrouvais tout seul ici mais bon.

La porte claque

« Faaaaaauuuuussst !! »

Interpellé par l'entrée inhabituelle de Coco je continus cependant ma préparation jusqu'à ce qu'elle me rejoigne d'un air affolé, dans tout ses états.

« Qu'est-ce qui t'arrive Coco ?! »

« Des.. Des.. Des.. Des hommes cherchent à localiser le manoir pour te retrouver, ils veuillent la mort du spectre... »

Surpris, je ne dis rien dans un premier temps, non pas car je ne sais pas quoi faire face à cette nouvelle peu réjouissante, mais car je repense soudain à mes deux visiteurs survenus un peu plus tôt.

« Combien ? »

A moins d'une dizaine il y a encore un moyen pour que personne ne reparte jamais de cette partie de la montagne ? Et puis, si seulement deux personnes sont venues, c'est parce qu'ils cherchaient mon manoir, c'est vrai qu'il n'est pas très visible donc cela veut dire qu'ils sont tombés dessus par erreur et donc que les autres ne l'ont pas encore localisés... ça sonne plutôt bon si …

« Une bonne cinquantaine !  Du moins ceux que j'ai vu, apparemment tous les villages des alentours ne veuillent pu de toi »

A cette instant mon cœur s'arrête de battre, un frisson me parcourt le dos et dans une réjouissance totale je dis à Coco

« Il est temps pour nous de partir, libère toutes les chimères dans les montagnes ça devrait les retarder, prépare tes affaires et on y va ».

Après avoir piégé le sous-sol de la résidence pour que celle-ci s'enflamme dès la première intrusion, j’espère bien que de ce fait, si la résidence est toujours debout à mon retour prochain cela voudra dire que personne n'aura découvert ma salle et que je la retrouverai dans l'état.
De retour sur le seuil de chez moi, à la différence que cette fois-ci je ne vais pas rentrer avant un long moment.

C'est alors que mon voyage commença et que je pris la route en direction de Krik.





(900 Mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 149
Xp's : 203
Date d'inscription : 01/07/2013

Feuille de personnage
Vie:
84/100  (84/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Qui veut se Fighter ? é_è
MessageSujet: Re: Un départ précipité Lun 11 Nov 2013 - 19:12

En descendant la montagne à une allure modérée, je ne peux m'empêcher de me demander ce qui me vaut la colère de mes chers voisins. C'est vrai qu'en y réfléchissant bien, je leur ai causé pas mal de tord, à capturer et disséquer les membres de leur entourage mais tout de même. Ils ne sont pas censé savoir que c'est moi. A moins que je n'ai pas été assez vigilant ? En tout cas là je dois l'être si je souhaite avoir une chance de survivre. En attendant, à entendre les cris de hurlements un peu plus loin, on dirait qu'ils sont tombés nez à nez avec mon petit cadeau héhé ! Parfait, maintenant il n'y a plus qu'à se retirer tout doucement sans faire de vague et tout se passera bien.

"Par ici ! j'ai entendu du bruit." S’exclama un des villageois à ma recherche.

Sans savoir ni quoi ni comment, j'opte pour une technique de replis et part me mettre à l’abri un peu plus plus loin, en usant de ma vérité je me perche alors dans un arbre tout en observant ce qui a attirer mon attention.
Ce sont quatre hommes, muni de fourches, de bâtons et de couteaux. Probablement à ma recherche je dirais. Ils se seraient ainsi divisés en petit groupe pour couvrir plus de terrain ? ou avaient-ils prévus que je tente de m'échapper ? Quoi qu'il en soit, ils n'ont toujours pas trouvé mon repaire. Cependant, quatre contre un, ce n'est pas que je crains pour ma vie, mais si l'un d'entre eux à le temps de prévenir les autres, alors là je ne donne pas cher de ma peau... Mais je ne peux pas me permettre de rester ici et d'attendre qu'ils passent au risque de me faire bloquer par derrière. Allez c'est décidé, je me lance !

"Ici ! ça bouge, attention !" Débita l'un des quatre hommes.

C'est un chapardeur à tête de lombric qui surgi au niveau du groupe d'individu, attaquant ainsi un de leur membre. La créature est très affamée et arrache la chair de sa victime pour se nourrir. Alors que la confusion face à la situation s’installe dans le petit groupement d'individu, elle tombe justement à pic pour moi. C'est donc le moment approprié pour rejoindre le mouvement et redescendre de mon perchoir. A peine arrivé en bas, mon apparition ne fût pas de suite remarquée par mes poursuivants, de par l’occupation dû à ce petit chapardeur agressif.
Grossière erreur de leur part, il ne me fallut pas plus de temps pour dégainer Dream Breaker et d'en décapiter deux avant que le troisième ne s'échappe.
Je n'ai vraiment pas le temps pour le rattraper tssss, il va sans doute prévenir les autres, je devrais me dépêcher alors !

C'est ainsi que je repris ma route, abandonnant les corps de trois hommes à une de mes ancienne créature en guise de remerciement pour son aide d'aujourd'hui, toujours poursuivi par ces villageois en colère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Un départ précipité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Départ précipité d'Alfred McMathis Jr
» Départ précipité
» Départ précipité.
» A qui profitera un départ précipité de la Minustha selon le portail de Forum Hat
» Un départ précipité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les RPs Exceptionnels :: Les Rp's Individuels-