AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quête | Beauté Divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 304
Xp's : 604
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Quête | Beauté Divine Mer 7 Mar 2018 - 9:07

Beauté Divine


Mise en Contexte

Aux abords d'Arnlo se trouve une immense et magnifique demeure dont les jardins sont devenus un mythe source de poésies et de chansons. On raconte que ces murs enferment une femme à la beauté divine. Pour cette raison, les hommes sont nombreux à toquer à la grande porte qui en délimite l'entrée pour demander asile le temps de quelques nuits, espérant ainsi voir et charmer cette divine créature. Seulement, beaucoup d'entre eux ne sont pas revenus et ceux qui sont réapparu semblent être devenus fous et, entre deux divagations, ils répètent que la jeune femme est prisonnière et qu'elle doit être délivrée. Irez vous lui porter secours ?

Déroulement de la Quête

Cette quête ce déroulera en plusieurs parties et sera guidée par un MJ. En 1 à 2 messages, vous devrez rejoindre la demeure et y toquer. Le MJ interviendra alors pour vous décrire ce que renferme les hauts murs et vous guider à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espionne

Messages : 26
Xp's : 104
Date d'inscription : 11/02/2018
Présentation : Voir ici :3
Carnet : C'est par là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Beauté Divine Lun 30 Avr 2018 - 21:17


Un mystère... Elle adorait cela, les mystères et la beauté fascinante et unique du secret qui les entourait ; mais plus encore, elle se délectait de les résoudre. Défaire un à un les liens savamment entremêlés en une trame délicate et complexe. Car rien dans la vie n'avait à ses yeux plus bel éclat que celui d'une question trouvant enfin sa réponse. Plus difficile était le problème, meilleure était la solution. Comme une gourmandise au goût inconnu, tantôt fruitée, tantôt acidulée, les mystères offraient toutes une panoplie de sensations une fois mis à nus : déception et passion, colère et chagrin. Qu'ils se finissent dans un éclat de rire ou dans le sang giclant, ils savaient surprendre et égayer le quotidien monotone de la vie. Mais surtout, surtout, ils dévoilaient ce qu'il y avait de plus sombre et malsain en chacun ; et quelle satisfaction morbide, que de fouiller les méandres les plus mauvais de l'esprit et du cœur.
Or, cette histoire, celle-là même pour laquelle elle se trouvait debout, à l'ombre d'un mur, à contempler la haute et riche demeure, l'avait intriguée. Ces hommes qui disparaissaient mystérieusement, ces murs impénétrables dissimulant quelques merveilles florales. Cette femme, surtout. Cette créature à, disait-on, l'envoûtante beauté, que les quelques survivants de leur passage en ces lieux considéraient comme victime et prisonnière de la bâtisse. Par qui ? Pourquoi ? Ils ne le disaient jamais.

Lorsqu'elle en avait entendu parler, plusieurs jours plus tôt, Sylhuna n'avait pu retenir sa curiosité. Sans un mot pourtant, elle s'était forcée à feindre l'indifférence, concentrant toute son attention sur les deux femmes qui parlaient, sans discrétion aucune, du nouveau fou sorti de la somptueuse demeure. Et lorsqu'elles s'étaient éloignées, la Récleyés s'était empressée de se dépêcher vers le marché, à la recherche de quelques nouveautés et précisions sur ce sujet. Il ne lui avait pas été difficile d'en apprendre plus sur l'intrépide ayant tenté sa chance. Plus compliqué, en revanche, avait été la possibilité de s'entretenir avec lui, alors que nombreux étaient ceux frappant à sa porte pour quérir quelques informations croustillantes sur le sujet. Et lorsqu'elle avait pu se trouver face à lui, ses yeux révulsés ne s'accordaient que trop bien avec ses sempiternelles complaintes à l'égard de la "malheureuse prisonnière" et ses suppliques d'aller la délivrer.

Frissonnant dessous sa cape, qu'elle resserra autour de son corps mince, la demoiselle tira distraitement sur sa capuche afin de dissimuler son visage aux regards curieux, observant la porte avec attention. Trouver la demeure s'était révélé être une tâche des plus simplistes; mais à présent qu'elle se trouvait devant l'objet de sa curiosité, elle sentait un certain malaise naître en elle. Si les mystères l'intriguaient, elle aimait à en savoir autant que possible sur sa cible avant de se lancer à l'aventure. Or, hormis la beauté des jardins et de la résidente, elle ne savait guère quoi que ce fut de certain : rien ne lui certifiait que la soit-disante prisonnière n'était pas elle-même à l'origine des disparitions et de la folie des visiteurs précédents. Ce n'était certainement pas pour secourir la belle en détresse, dont elle se moquait éperdument du sort lui étant réservé, que Sylhuna se trouvait ici à cet instant précis. La seule chose qui lui importait était de connaitre la vérité. Non. De trouver la vérité.

Effleurant le manche de sa dague, à sa ceinture, elle releva le menton et s'avança d'un pas encore, décidée à frapper. Toc-toc. Avec surprise, elle ne put que constater que le bruit qui résonnait ne provenait pas d'elle, inachevé puisque pas même commencé, mais plutôt du jeune homme qui venait d’apparaître dans son champ de vision. Un nouvel inconscient en mal de reconnaissance, désireux de sauver la demoiselle de son palais ? Un rictus de mépris passant rapidement sur son visage, elle haussa mentalement les épaules avant de s'avancer, décidée à profiter de l'entrée de l'inconnu pour en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voleur

Messages : 956
Xp's : 1021
DC : Manaka - Le Cerf
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 21
Présentation : Juste Me
Carnet : Relationship

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Réduite
MessageSujet: Re: Quête | Beauté Divine Dim 6 Mai 2018 - 11:41

Arnlo. Ville d'or où se cache un trésor dans la poche des personnes un peu trop sûres d'elle. Il faut dire que l'argent donne le pouvoir, et cela est encore plus vrai chez les Parlèms. Mais les plus hauts placés sont plus malins et plus difficiles à atteindre, tandis que les bourgeois qui se pavanent dans le marché sont des cibles plus que facile à viser... Se faire passer pour un simple client, une personne honnête prête à acheter un tissu, juste à côté de ce riche propriétaire qui admire les plus belles marchandises. Se montrer finalement désintéressé du produit, partir comme si de rien n'était, vers un autre stand, en passant derrière la cible et récupérer le contenu de sa poche. S'éloigner puis regarder le butin. Quelques pièces d'or. Ce n'est pas le plus gros butin, la plupart de leur argent se trouve dans une bourse, attachée à leur ceinture et donc plus sécurisée, mais c'est bien suffisant quand on sait que la pêche n'est pas finie. Et puis ce vol est très discret, il n'a pratiquement aucune chance de se faire prendre. Petit à petit, sa bourse se rempli !

Deth s'écarte de l'agitation du marché pour faire les comptes de sa journée. Il faut éviter de rester trop longtemps au même endroit afin d'éviter tout soupçon. Le voleur sourit. C'était plutôt fructueux pour l'effort qu'il a fourni. Il a de quoi s'offrir un bon repas et acheter quelques vivres pour continuer son voyage. Il se demande même s'il ne pourrait pas dormir à l'auberge ce soir. Car malgré un lit permanent qui l'attend à la planque des ombres, il n'est pas très confortable. Et ce n'est pas son dos qui va le contredire...

Alors qu'il réfléchissait à que faire de son argent, le jeune homme n'avait pas vu qu'il n'était plus aussi tranquille qu'il le pensait. Un homme d'âge mûr - à moins que ce soit les traits de la fatigue qui vieillissent son visage - le regardait avec un regard désespéré. Deth s'empresse de mettre en sécurité son butin, montrant ainsi qu'il ne donnerait rien. Pas question de perdre sa journée de travail ! L'inconnu murmurait quelque chose. A l'aide. Aidez-moi...

« Si c'est de l'argent que vous voulez, désolé, mais vous n'êtes pas le seul à être en galère. »

D'autant plus qu'il ne travaille pas pour la guilde aujourd'hui, alors pour une fois, il peut garder le fruit de son labeur ! Un détail attira son attention. Il ne l'avait pas remarqué avec la poussière qui avait terni les couleurs, mais la tenue de l'homme n'avait rien de celle d'un pauvre. Et il a bien quelques parures, signe d'une appartenance à une certaine classe sociale. Il s'agit peut-être d'un marchand ? Et tant bien même qu'il s'agisse d'un voleur, il n'a qu'à revendre ses bijoux, il se fera bien plus d'argent que ce que Deth possède. Quelque chose cloche...

L'arvèles se met davantage sur ses gardes alors que l'inconnu commence à parler d'une voix plus claire :

« Il faut... l'aider... Elle est prisonnière ! Il faut la délivrer ! »

L'homme avait saisit les épaules du voleur d'une poigne ferme.

« Lâchez-moi, qu'est-ce qu'il vous prend ?! »

Deth réussi à se libérer de la prise de l'individu qui s'écarte violemment. Bon sang, quelle mouche l'avait piqué ? Il ne faut pas qu'il reste ici.

« C'est une déesse ! On... on... ne peut pas laisser une déesse prisonnière ! »

Il jeta un dernier regard au malheureux perdu dans sa folie, avant de disparaître au pas de course, retrouver la civilisation saine d'esprit.

[...]

Bon sang, sa curiosité le perdra... Ou sa générosité ? Oui, il se trouvait bien trop gentil d'aller aider des fous. Il n'y avait pas qu'un seul homme à demander d'aller libérer "la plus belle femme du monde". S'il était vraiment tombé sur tout les cas qui ont perdu la tête, il n'a vraiment pas eu de chance. Mais ce n'était pas bien compliqué à trouver l'adresse de la soit-disante prison. Cette histoire n'est pas inconnue des locaux et si on tend bien l'oreille, on peut facilement trouver la demeure de tout les ragots. Au vu de la porte et de la taille du terrain encerclé par les murs, aucun doute qu'il s'agit d'une maison d'une riche famille.

Les murs sont hauts et lisses et il est donc difficile pour Deth d'envisager de les escalader : il n'a pas le matériel nécessaire. Pour pouvoir rentrer, il n'a pas d'autre choix que de faire comme tout ceux qui sont devenus fous : rentrer normalement, c'est-à-dire, par la porte.

Alors il toque tout simplement, en attendant que quelqu'un vienne lui ouvrir.


il râle en #ff0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Esprit Vagabond

Messages : 304
Xp's : 604
DC : Winter C. Eliwën, Drake Val Ary, Enara VerteFeuille
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: Quête | Beauté Divine Sam 12 Mai 2018 - 10:59

A peine avez vous toqué que les deux lourds battants de bois s'ouvrent pour vous laisser pénétrer dans la demeure. A l'intérieur, tout n'est que beauté : des arbres exotiques occupent la majorité de l'espace, surplombant de magnifiques parterres de fleurs butinés par des insectes et des oiseaux des plus colorés. Cet oasis inattendu est au centre d'un patio un long chemin dallé en fait le tour. Rien d'autre que le bruit des oiseaux et du cours d'eau ne trouble le silence pour le moment et vous ne voyez rien d'inquiétant. Jusqu'où vous avancerez vous pour trouver la prisonnière dans cette prison qui ne semble pas en être une ?

Non loin de vous, une créature étrange est dans un sale état, allongé sous quelques bruyères. C'est un homme d'une trentaine d'années mais une étrange fourrure beige semble recouvrir le dessus de ses bras. Sa respiration est sifflante et un râle s'échappe parfois de ses lèvres gercées ... En aucun cas il ne semble ne pas être en état de vous répondre ...

Directives:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espionne

Messages : 26
Xp's : 104
Date d'inscription : 11/02/2018
Présentation : Voir ici :3
Carnet : C'est par là !

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Quête | Beauté Divine Ven 18 Mai 2018 - 18:28


La double porte, sans un bruit, s’ouvrit sur un petit coin de beauté pure. S’avançant à la suite du jeune homme ayant frappé, Sylhuna écarquilla imperceptiblement les yeux en découvrant les lieux, se figeant instinctivement alors que son esprit tentait d’appréhender l’entièreté de la scène se déroulant sous ses yeux. Sous les rayons lumineux d’un soleil filtrant timidement dans la demeure, s’offraient sans honte ni pudeur des fleurs aux multiples couleurs. Azur délicat bordé de pourpre somptueux, éclats diamantins rivalisant avec les miroitements émeraudes des larges feuilles, quelques tâches carmines rougeoyant dans une masse d’or… De paresseux battements d’ailes brisaient parfois le bourdonnement mélodieux des insectes gourmands, et des éclairs bigarrés traversaient les branches hautes de quelques arbres à l’ample ramure. Ses pas s’étant brusquement immobilisés à la découverte de cet étonnant environnement, la jeune femme se ressaisit. Elle ne pouvait que s’avouer surprise de découvrir un tel trésor. Et pourtant, passé cet émerveillement premier, tant de luminosité, tant de faste naturel la laissait mal à l’aise, comme si cette extravagance ne pouvait que dissimuler quelques ombres carnassières et sournoises. Or, c’était bien celles-ci qui intéressait le plus la jeune femme.

Se détournant des bosquets bariolés, elle leva plutôt les yeux vers le plafond qui les surplombait, examina avec attention les murs hauts qui les entouraient avant de laisser son regard de fumée errer sur le reste de leur entourage, glissant lentement sur les dalles luisantes Quelle prison pouvait-ce donc être ? Où se trouvait donc la mystérieuse otage ? Il était vrai que la demeure était parfaite pour dissimuler quelques horribles secrets ; le plus beau flacon laissait vite oublier le mortel poison qu’il contenait.
Un regard en coin vers le futur disparu qu’elle avait suivi, la Récléyes se demanda s’il ferait un bon appât. L’entité à l’origine de la disparition et de la folie des précédents visiteurs désirait sans nul doute chercher nouvelle proie. Elle ne pouvait croire qu’il n’y avait pas quelques machiavéliques manœuvres derrière tout cela. Devrait-elle l’assommer et le laisser dans un coin pour découvrir ce qui en serait fait ? Non, il devrait être conscient, tel un prince charmant venant secourir sa belle princesse. Bah, elle trouverait bien quoi faire de lui. En attendant de voir ce qui en serait fait, autant chercher ailleurs. S’avançant prudemment de quelques pas devant elle, Sylhuna pivota brusquement alors qu’un râle à l’origine douteuse se faisait entendre tout près d’elle. Baissant la tête, elle haussa un sourcil dubitatif en découvrant le corps allongé. L’observant un instant en silence d’un œil critique, elle se pencha légèrement en avant pour lui parler, méfiante autant que curieuse, ne pouvant qu’espérer qu’il la comprenne. Qu’était-ce que ces poils étranges ? Devenait-il donc animal sauvage ?

-Qui et qu’êtes-vous donc ici ?

En vérité, la question s’adressait aussi bien à elle-même qu’à lui, alors qu’elle réfléchissait. Serviteur ou prisonnier ? La situation était plus inattendue qu’elle ne l’avait imaginé. Le mieux serait encore d’aller fureter dans la maisonnée. Certes, leur présence était connue, puisque la porte avait été ouverte pour eux. Mais rechercher un secret que son possesseur s’efforçait par-dessus tout de dissimuler était, il fallait le reconnaitre, bien plus excitant que de rencontrer ce dernier sans avoir eu le plaisir de parcourir l’entièreté du domaine. Bien, c’était décidé, elle irait visiter un peu sitôt qu’elle aurait une réponse de son mystérieux interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quête | Beauté Divine

Revenir en haut Aller en bas

Quête | Beauté Divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Academy-divine
» La beauté n'attend pas... [2 filles recquises]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Arnlo-