AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Attention, produits inflammables !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Marchande

Messages : 158
Xp's : 397
DC : Finnick Shuöra / Gwen Pryde
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Dispo !
MessageSujet: Attention, produits inflammables ! Sam 30 Déc 2017 - 20:15

Le 1er Virgonès 1248

A la fin de la fête de la Vérité, Kharis avait d'abord prévu de retourner directement dans les Terres de Feu pour profiter de l'argent gagné et établir un commerce à Orlack. Un plan de carrière prudent qui lui assurait un début de carrière prometteur et une vie bien rangée. Et pour être tout à faire sûre de ne pas être embêtée par la milice royale à son retour, elle ferait mieux de ne pas trop traîner. Certes, son laisser-passer n'avait pas de date d'expiration, mais rester trop longtemps en terres humaines pourrait facilement sembler suspect.

Cependant, ses plans s'étaient vite retrouvés contrariés. La saison avait été froide, et elle dut rapidement se rendre à l'évidence : elle n'atteindrait jamais les montagnes de Saphir avant que les premières neiges ne bloquent les cols pour les liares. Elle allait devoir attendre le printemps, au mieux. Mais ce qui l'effrayait le plus dans ce contre temps, c'était qu'au fond d'elle-même, elle s'en réjouissait. Ces dernières semaines avaient été si riches d'enseignement et de rencontres qu'elle devait bien admettre qu'elle aurait été déçue de rentrer si tôt. Ce n'était pas vraiment le genre d'idée qui la rendrait populaire une fois de retour chez elle...

Enfin, elle pouvait au moins profiter de cet hiver sans avoir trop mauvaise conscience. Kharis avait décidé, un peu au hasard, de partir pour Helpo. On disait que le commerce y était fleurissant et la pluie rare, deux arguments qui avaient suffit pour convaincre la liare de s'y établir quelques temps. Et même en ce début d'hiver, la ville tenait ses promesses et les différents marchés de la ville tournaient toujours à plein régime.

C'est d'ailleurs lors d'une de ses déambulation dans une rue bordée de boutique que Kharis fut abordée par un homme aux allures de bourgeois. Il lui expliqua qu'il faisait partie du conseil de la ville et qu'il pourrait avoir besoin de l'aide d'une personne originaire des terres de feu. Intriguée, elle accepta de le suivre dans une auberge tout prêt où il lui expliqua de quoi il retournait :

« Il y a quelques semaines, nos commerçants se sont réjouis d'un arrivage important de flèches explosives et de potions de feu en provenant direct d'Orlack. C'est ce qui se disait, en tout cas... Car depuis, les accidents concernant cette marchandise se sont multipliés ! »

Allait-il l'accuser en temps que représentante des liares en pensant que son peuple leur avait volontairement refourguer des objets de mauvaise qualité ? Kharis commençait à regretter d'être venue, mais ce que son interlocuteur dit ensuite lui fit changer d'avis :

« Nous pensons qu'il s'agit d'un cas de contrefaçon plutôt grossière, mais nous aurions besoin d'une expertise pour nous en assurer... Quand je vous ai vu, j'ai tout de suite pensé que vous seriez la femme de la situation ! A vrai dire, je n'espérais même pas rencontrer une liare à Helpo, votre présence est plutôt inespérée. Accepterez-vous de nous aider ? »

Ainsi, quelqu'un se faisait du profit sur le dos de son peuple sans se soucier de leur donner mauvaise réputation... Alors qu'ils commençait à s'éteindre, Kharis sentit de nouveau brûler les feux du patriotisme dans sa poitrine. Elle n'allait pas les laisser faire !

« Bien sûr ! Ce sera un honneur pour moi de défendre celui des miens. Vous pouvez compter sur moi.
- Excellent ! Nous vous paierons, bien entendu... Mais avant toute chose, laissez-moi vous présenter celui qui sera votre partenaire sur cette affaire. Il pensait travailler seul sur ce cas, mais il sera sans doute ravi d'avoir de l'aide ! »

Le bourgeois se leva pour faire signe à un homme au teint doré qui venait d'entrée dans l'auberge. Sans doute, il avait à l'origine rendez-vous avec lui pour discuter de l'enquête, et que sa rencontre avec Kharis était un hasard qui tombait particulièrement bien. Avec un temps de retard, elle se leva à son tour pour ne pas paraître impolie. Elle avait appris, parfois à ses dépends, que les humains pouvaient être foutument tatillons sur des choses aussi futiles que le savoir-vivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Attention, produits inflammables ! Dim 31 Déc 2017 - 0:34

La semaine passée avait été une des plus réjouissantes pour le jeune marchand : de bonnes affaires et des ventes fructueuses, le tout accompagné d’un délicieux vin dans l’arrière boutique. Mais tout son bonheur dégringola lorsque que Sandrà arriva.
Comme n’importe quelle journée banale, un client était entré dans la boutique à la recherche de flèches explosives. Zylris s’était empressé de l’aider à trouver ce qu’il désirait, le guidant d’une main dans le dos jusqu’au deuxième étage, à l’endroit où celles-ci étaient disposées. Il avait remarqué que son future acheteur maniait l’arc probablement aussi bien qu’il respirait. À en juger par sa carrure, ses cicatrices sur le visage et les marques sur ses doigts, il n’y avait aucun doute que cet homme était un chasseur aguerri qui connaissait les armes de chasse comme sa poche. Zylris avait parié qu’il serait prêt à donner cher pour ce genre d’objets, et il ne fallait en aucun cas perdre ce précieux client. Arborant un sourire des plus charmeur, le marchand montra les flèches au chasseur et en expliqua leur fonctionnement d’une voix assurée, certain qu’il réussirait sa vente. Mais alors que le client observait attentivement la marchandise, il fronça les sourcils et lança d’un air dédaigneux :

« Je pensais que votre boutique était un lieu de confiance, mais apparemment, je me suis trompé. Ce sont des flèches de pacotilles ; cela crève les yeux. »

Zylris fut si surpris par cette déclaration hautaine qu’il faillit s’étouffer avec sa propre salive. Il tenta de rattraper le chasseur, mais celui-ci s’en alla aussi vite qu’il était venu, faisant claquer ses bottes sur le parquet comme un noble qui traverse une basse-cour. Outré par cet affront, le jeune marchand alla demander des explications à Darga, son assistante responsable de l’arrivée des marchandises, mais elle assura qu’elle ne savait rien, et qu’elle avait simplement fait son travail comme à son habitude.

Néanmoins, il était impensable pour le jeune commerçant de s’en tenir à cela. Il venait de perdre un très bon client, et la réputation du Bazar de Zylris était en jeu : il devait trouver une explication à cette mascarade. C’est alors qu’il entendit parler d’un certain Calthus Ferasel, conseiller de la ville, qui recherchait des personnes pour expertiser une contrefaçon de flèches explosives et de potions de feu. Sans aucune hésitation, le jeune marchand proposa son aide, loin d’être un expert dans ces marchandises en particulier, mais certain que cela avait quelque chose à voir avec ses soit-disant « flèches de pacotille ». Celui-ci lui donna alors rendez-vous dans une auberge de la ville.

Quelques jours plus tard, il entra dans l’établissement en cherchant Calthus du regard, mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il remarqua une jeune femme imposante avec deux cornes plantés sur le front, se tenant à côté du conseiller. Zylris étira un sourire curieux et caressa sa petite barbe tressé alors qu’il s’avança vers le duo.

« Tiens donc, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu une liare dans les parages ! »

Cela faisait du bien de voir un véritable étranger à Hélpo, et qui plus est, une femme du Nord. Elle avait l’air bien différente de toutes ces nobles Parlèmes. Il n’était jamais allé au pays du feu, mais il rêvait de s’y rendre un jour pour y découvrir de nouveaux objets insolites. On disait que les liares avaient le sens des affaires, et il voulait vérifier cela de lui-même.
Il rejoignit leur table pour s’approcher de la liare, et tendant sa main ornée de bagues d’or et d’argent, il se présenta d’une voix suave.

« Ravis de vous rencontrer. Mon nom est Zylris, Orion Zylris. J’imagine que vous êtes ici pour l’affaire de contrebande, madame…? »

Il ne savait pas pourquoi Calthus avait ramené cette jeune femme à corne, mais elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait. Il salua également le conseiller, puis s’installa à la table en poussant ses longs vêtements violets sur le côté pour ne pas s’assoir dessus.

« Bien, je crois qu’il est temps de passer aux choses sérieuses. dit-il en effaçant son large sourire pour une expression plus professionnelle. Que savez-vous exactement sur cette histoire de contrefaçon ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Marchande

Messages : 158
Xp's : 397
DC : Finnick Shuöra / Gwen Pryde
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Dispo !
MessageSujet: Re: Attention, produits inflammables ! Mer 3 Jan 2018 - 23:24

Le sourire affable du nouvel arrivant détendit légèrement Kharis. Elle savait bien que ces airs aimables pouvaient n'être qu'une façade, mais elle se dit que c'était toujours mieux qu'une hostilité affichée. Et puis elle avait envie de lui faire confiance : sa barbe bien taillée, ses vêtements soignés et sa démarche mesurée fonctionnaient à la perfection sur la liare qui n'avait toujours pas l'habitude de tant de raffinement. Il n'y avait que son odeur étrange qui la dérangeait, mais c'était le cas avec de nombreux humains, donc elle essaya de ne pas y prêter attention.

Elle apprécia le fait qu'il se présente directement à elle et qu'il comprenne qu'elle était là pour affaire (mais bon, pour quelle autre raison un riche marchand discuterait-il avec une liare?). Par contre, elle ne comprit pas tout de suite à qui il s'adressait quand il dit « madame ». Madame ?! C'était bien la première fois qu'on l'appelait comme ça ! Avec un temps de retard, elle répondit :

« Kharis Othorm, on m'a demandé de vous filer un coup de main pour identifier les contrefaçons. Enfin, si j'ai bien compris la proposition. »


Calthus Ferasel acquiesça, content de voir qu'elle avait compris ce qu'il voulait d'elle, avant de s'asseoir en même temps qu'Orion. Kharis suivit le mouvement, mais encore une fois à contretemps et avec bien moins d'élégance dans le drapé de ses vêtements. Décidément, ils allaient la prendre pour une imbécile...

« Je vais vous dire tout ce que nous savons, répondit Calthus à l'invitation d'Orion. Je vous préviens, ce n'est pas grand chose... Les faussaires ont l'air bien organisés. Les premières marchandises identifiées ont circulé sur le marché il y a 3 semaines exactement, avec 5 incidents mineurs établis dans les jours suivants chez les acheteurs de leur camelote. Rien de grave heureusement : quelques brûlures, des vitres soufflées... Le risque semble se limiter à celle d'une explosion spontanée, mais cela finira par provoquer un drame j'en ai peur. »

Il choisissait de se donner le beau rôle en jouant le philanthrope, mais même la naïve Kharis se douta que son vrai problème n'était pas la protection de ses concitoyens, mais celle de sa réputation et des profits qui en dépendaient. On ne réussissait pas dans le commerce en étant altruiste. Mais si ça lui faisait plaisir de se faire passer pour un bon samaritain, après tout...

« Là où cela se complique, c'est que les victimes ont acheté leurs marchandises sur trois stands différents, et d'après leurs témoignages, il s’agissait d'étals illégaux et non enregistrés. Impossible de retrouver la trace leurs propriétaires, mais au moins nous sommes sûr que ce n'est pas un acte isolé. Il faut absolument les arrêter et découvrir s'ils ont d'autres objectifs que leur simple profit immédiat au mépris de la sécurité de tous. »

Tout en parlant, il leur fit passer les portraits des vendeurs effectués d'après les témoignages des victimes. Deux hommes et une femme auxquels Kharis eut du mal à trouver des signes distinctifs. En même temps, sans cornes, tous les humains se ressemblaient un peu.

« Personne que vous connaissez, j'imagine ? » demanda Kharis à Orion, sans trop d'espoir.

Elle ignorait encore que ce dernier avait peut-être eu affaire à l'un d'eux quand il avait lui-même acheté des marchandises contrefaites.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Attention, produits inflammables !

Revenir en haut Aller en bas

Attention, produits inflammables !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» La Chine fabrique des produits requis par l'Afrique
» Attention, araignées qui tuent ..
» Micro-ondes et WIFI: Attention
» Missive a l'attention de l’Archevêque Bénédictus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Hélpo-