AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le danger peut porter une robe de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Alchimiste

Messages : 211
Xp's : 686
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Sam 10 Fév 2018 - 17:05

Sa nouvelle complice au bras, Rhys la conduisit – plus ou moins, elle avait très vite compris où il voulait aller – jusqu'à la mezzanine. Ce ne fut pas un trajet sans encombre : le salon était bien rempli, et la politesse fastidieuse de ce type de réunion obligeait le jeune homme à s'arrêter au moins brièvement pour saluer toutes les connaissance qu'il croisait. Beaucoup de sourcils parfaitement dessinés se soulevèrent en le voyant accompagné de l'inconnue qui avait tant fait parler d'elle la semaine passée, mais aucune question ne fut posée. Il ne doutait pas que bon nombre de rumeurs contradictoires toutes plus tirées par les cheveux allaient circuler dès le lendemain.

Il ne put empêcher un sourire lorsqu'elle mentionna l'endroit où elle logeait. Ainsi la demoiselle avait bien des goûts de luxe. Il connaissait parfaitement l'endroit pour y avoir passé de nombreuses soirées, et ne pouvait qu'approuver son choix. Si elle le décidait, elle aurait probablement de quoi vivre confortablement uniquement avec des larcins commis dans cette auberge, sans même que personne s'en aperçoive. Sa déclaration n’appelant pas à une réponse, il se contenta d'acquiescer en silence.
Une fois enfin arrivés en haut des escaliers, l'ambiance était plus calme, et donc paradoxalement moins propice aux conversations discrètes. Winter se dirigea droit vers la balustrade, qui leur donnerait une vue dégagée sur toute la salle et plus précisément sur l’Oracle. Il la suivit, mais un peu plus lentement, laissant au passage traîner ses oreilles du côté des quelques personnes déjà présentes. Les sujets de conversation étant proprement ennuyeux et surtout n'ayant rien de suspect à première vue, il ne s'attarda pas et rejoignit rapidement sa partenaire.

Tout est possible, ici. Au pire, un prétendant un peu trop insistant, au mieux un véritable complot. Qui sait ?

Il avait listé les possibilités par ordre d'intérêt intellectuel et d’excitement et non de gravité. Quand quelque chose titillait son esprit de la sorte, il avait tendance à ne plus intégrer l'aspect humain des choses. Il n'allait bien sûr pas être personnellement ravi si quelqu'un cherchait à miner l'autorité des dirigeants de la confrérie, mais il fallait bien avouer que c'était beaucoup plus intéressant que les coucheries habituelles. Il ne savait quoi penser pour l’instant. Il avait besoin de plus d’éléments pour se faire une idée plus précise de ce qui se profilait, s’il y avait seulement quelque chose. Après tout peut-être que la présence de ces gardes ne voulait rien dire. Il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu la jeune femme à une réception, et peut-être avait-elle seulement pour but de marquer les esprits. On pouvait s’attendre à tout.
Il haussa les épaules à la question de Winter.

Difficile à dire. Les personnes de son rang sont toujours à la fois trop méfiantes et pas assez. À force de penser que le monde entier les jalouse, je pense qu’ils créent parfois le danger eux-mêmes.

Il restait volontairement vague. L’héléo n’avait pas l’air d’être au courant de la “malédiction” qui touchait les personnes dotées d’une Vérité du Temps, comme il se devait. Il ne savait pas avec précision d’où venait la réticence de son peuple à parler de ce fléau, probablement un instinct de survie les poussant à cacher leurs faiblesses, mais il la partageait. L’espérance de vie de l’Oracle nationale n’allait pas être très longtemps, tout le monde le savait, même si la plupart préféraient l’ignorer. Peut-être que quelqu’un avait décidé de se charger de la réalisation de ce destin.
De la même manière, il avait préféré ne pas la détromper sur le caractère “unique” de cette Vérité. Elle était certes particulière du fait de sa connexion avec les anciennes écritures, mais visions du futur et rêves prophétiques, bien que rares, n’étaient pas exceptionnels chez les Parlèms. Il ne comprenait pas bien pourquoi elle était devenue l’égérie de la noblesse. Peut-être faudrait-il qu’il se penche sur la question de la prophétie, un jour prochain.

Pour l’instant, il essayait de distinguer un mouvement anormal parmi les invités et les danseurs. Il avait prévu d’écouter subrepticement ce qui se disait autour d’Edeolyn, mais la musique et le brouhaha ambiant l’empêchait d’entendre plus de quelques bribes de conversations tout à fait banales. Tout ce qu’il avait réussi à repérer jusqu'à maintenant était son frère, pris dans une conversation à l’autre bout de la pièce, qui ne semblait pas du tout l’avoir vu pour l’instant. Il tria l’information pour plus tard et s’intéressa aux domestiques. Il les avait toujours soupçonnés d’en savoir plus qu’ils ne laissaient penser et d’être instrumentaux dans la plupart des scandales.

Quelque chose finit par attirer son attention, dans un coin de la salle. Dissimulé entre une élégante colonnade et une luxuriante plante exotique, une domestique en livrée aux armoiries du marquis et l’un des invités semblaient en grande discussion, jetant quelques regards furtifs. Rhys les désigna discrètement à Winter :

Qu’en dites-vous ? Une affaire de coeur à votre avis ? Ou quelque chose de plus suspect ?


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Maître des Ombres

Messages : 863
Xp's : 98
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 20
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Impatiente de RP !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Mar 20 Fév 2018 - 20:10

Lorsque le jeune homme me rejoint pour répondre à ma première question, je me demandais si quelque chose ou quelqu’un pouvait réellement menacer l’oracle, je suis surprise de l’ordre d’importance qu’il donne aux possibilités qu’il évoque. Ainsi un prétendant serait la pire chose qui pourrait lui arriver et un véritable complot serait la meilleure ? Je souris, voulant masquer mon expression perplexe alors que je me demande s’il s’agit là d’une boutade, d’un lapsus ou d’une véritable réponse car ses gardes du corps son plus à même de tuer un bandit que de chasser un homme épris d’Edeolyn Talgard.

Alors que je te tourne la tête vers lui, espérant peut être surprendre une expression pouvant m’aiguiller, je le vois hausser les épaules. Je ne pense pas que cet homme se fiche royalement de ce qui pourrait arriver à l’Oracle, aussi la raison doit être toute autre. En un sens, je l’espère car je crois que je serai déçue de découvrir que Rhys est ce qu’on pourrait appeler une personne non-fréquentable. La suite de sa phrase semble indiqué qu’il réfléchit lui aussi, à la situation et à la condition des personnes comme la jeune femme aux cheveux blancs comme neige qui s’est emparé d’un verre de liqueur qu’elle tient sans y toucher. A t elle seulement le droit de boire quelque chose à une soirée comme celle ci où quelqu’un en veut peut être à sa vie ? Je soupire en me mettant, l’espace d’un court instant, à sa place. Sa vie doit être d’un ennui mortel et pour rien au monde je ne troquerai ma liberté contre sa richesse et sa célébrité.

Alors que je regarde en contrebas, mon regard dérive de l’Oracle aux danseurs qui évoluent sur la piste au centre de la salle. Voilà quelques jours déjà, quelques semaines peut être maintenant, que je joue à la bourgeoise en faisant semblant d’être des leurs. Mais, si on m’en donnait la possibilité, est ce que je l’accepterai seulement ? J’envie leur richesse, pour la plupart dû à un héritage et non à un dur labeur. J’envie leur monde indécent où tout est si beau, si merveilleux, si doux que l’on a parfois l’impression d’évoluer dans un rêve. Mais voyagent ils ? Vivent ils des expériences aussi excitantes que de sauter de toit en toit pour suivre quelqu’un sans être vu ou de changer d’identité pour se fondre dans un monde qui n’en pas le leur ? Ma vie n’est peut être pas simple tous les jours mais je crois qu’elle est bien plus intéressante que la leur.

Je n’ai pas le temps de me perdre plus longtemps dans mes questions sur le sens de la vie, un léger coup de coude de mon partenaire de danse me fait revenir dans le monde réel. D’un léger signe de tête, il me désigne un riche invité à la tenue impeccable en compagnie d’une serveuse en uniforme. Je ris doucement en attendant sa supposition. « Il nous faudrait une Vérité nous permettant d’entendre ce qu’ils se disent. » L’homme, de dos, s’approche de la jeune femme et se penche dans son cou pour y déposer un baiser. Sans attendre, je lance en riant : « Coucherie, bien sûr ! » C’est normal qu’un homme de son rang se cache pour fricoter avec une domestique, je suppose. Cela doit être mal vu de désirer une femme de grade inférieur au sien, si belle soit elle. Mais, je remarque alors que la jeune femme, loin de lui rendre son étreinte, le repousse en jetant autour d’elle des coups d’œil inquiets. Soit elle n’est pas réellement consentante auquel cas je ne sais pas pourquoi elle n’est pas encore partie, soit cela cache quelque chose d’autre … « Hm … » Je ne suis finalement plus si sûre qu’il s’agisse des habituelles histoires d’adultère qui se répandent parmi la Cour comme des trainées de poudre. « Est il possible de repousser un homme de son rang qui lui fait des avances où est elle obligée de les supporter par politesse jusqu’à ce que quelqu’un intervienne ? » Les mœurs des nobles sont si étranges que je préfère me méfier désormais. « Car si ce n’est pas le cas, je vais peut être modifier mon pari. »

Mais à peine ai je prononcé ma phrase que l’homme s’écarte d’elle et jette un coup d’œil furtif autour d’eux avant de reprendre une explication visiblement importante au vue des gestes de mains pressés qui accompagnent son discours. « Je vais donc revenir sur ce que j’ai dit. Je ne vote plus pour une histoire d’amour interdite ou secrète. » Je jette un coup d’œil à mon voisin. « Avez vous une idée de comment connaître la vérité à leur sujet ? » Allons, Winter, c’est toi, la maraudeuse, qui n’a pas d’idées pour soutirer des informations ? « Il y aurait bien la solution de le faire boire puis de lui tirer quelques paroles bien utiles mais vous aurez peut être une idée plus efficace que celle-ci. » Ou alors … Pourrais je utiliser ta cape d’invisibilité pour les rejoindre et les écouter ? Je regarde de nouveau la salle : elle est brillamment éclairée mais bien remplie également, sûrement trop pour s’y faufiler sans risquer l’incident. Et je n’ai pas non plus envie de laisser Rhys derrière moi pendant que je découvre la vérité. Je lui jette un regard en coin, un sourire ravi sur les lèvres « Vous vous souvenez sûrement de la manière dont je suis arrivée dans votre chambre à la Fête. Cela vous dirait il de découvrir l’un de mes secrets pour percer le leur ? »


MAITRE DES OMBRES


Elle n'a qu'un désir, la marâtre immortelle | C'est d'enfanter toujours, sans fin, sans trêve, encore | Mère avide, elle a pris l'éternité pour elle | Et vous laisse la mort. | ©️ FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 211
Xp's : 686
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Hier à 22:55

Malheureusement, je n’ai pas ce type de Vérité. Ah, je saurais pourtant à quoi l’utiliser…

En effet, les implications de ce type de magie apparaissaient clairement dans son esprit. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’il se prenait à soupirer après de telles possibilités : à de nombreuses reprises il aurait bien eu besoin de cette aptitude. Sa Vérité lui permettait parfois une approche facilité mais elle était grossièrement visible et donc difficilement utilisable à ces fins dans la plupart des situations. Peut-être y avait-il ce genre de magie à l’oeuvre dans cette tranche de la société. Il n’y avait jamais réfléchi auparavant mais cette hypothèse lui paraissait plus que possible. Cela aurait expliqué beaucoup de moments qui lui revenaient où il s’était demandé comment untel avait bien pu avoir l’information qu’il détenait.

Winter n’hésita pas à parier d’emblée sur une coucherie quelconque, et il était vrai que, dans toute cette assemblée colorée, caquetante et conspirante, c’était la plus grande probabilité. En regardant de plus près cependant, il n’était pas certain de partager son opinion. Certes, la demoiselle n’avait pas l’air particulièrement enthousiasmée par cette familiarité, mais les femmes de sa conditions avaient rarement le loisir de s’opposer à ce genre de relation – il n’eut pas le temps de l’expliquer à la voleuse qui ne lui en laissa pas le temps, d’autant qu’il s’en serait voulu de briser ainsi l’image qu’elle se faisait de cette romance. Il ne commenta pas la suite de sa réflexion. Il était lui-même en train de soupeser toutes les possibilités.

Effectivement, l’idée de l’affaire adultère paraissait de plus en plus douteuse, mais c’était surtout à cause de la gestuelle animée accompagnant les paroles de l’homme. Cela ne correspondait pas vraiment à l’image de proximité qu’il avait donné au départ. Rhys se demanda s’il ne lui avait pas transmis autre chose qu’un message. À travers la foule, il était difficile de voir si un objet avait été passé de l’un à l’autre. Qu’est-ce que cela aurait pu bien être ? Une lettre, une clef ? Une arme ? Plus il les observait, et plus il était persuadé qu’il y avait quelque chose de louche dans leur comportement. Avait-il l’air aussi coupable lorsqu’il était à leur place ? Il espérait bien que non, qu’il avait un peu plus de finesse…

Quant à la nouvelle question de Winter, il avait bien plusieurs idées pour obtenir des renseignements, mais il n’était pas sûr qu’elles lui plaisent toutes. Pour commencer, il y avait la violence : efficace peut-être – encore que cela restait à prouver – mais difficile à dissimuler, d’autant qu’il devait continuer à le côtoyer une fois l’affaire éclaircie. La boisson était une autre méthode, apparemment préférée de Winter. Il n’était pas convaincu de la qualité des informations obtenues par ce biais, mais il la gardait sous le coude au cas où ils ne trouvent rien d’autre. La séduction … Il réalisa soudainement que quelque chose n’allait vraiment pas, et que ce n’était pas juste une impression. Il ne connaissait pas bien l’homme, il n’aurait pas pu dire son nom. Par contre il l’avait déjà vu de nombreuses fois, et avait noté à plusieurs reprise qu’il ne semblait pas attiré par la gent féminine. Excité, il s’apprêtait à faire part de sa découverte à sa compagne, mais elle le prit de court, un grand sourire sur le visage.

Bien sûr qu’il se souvenait de son entrée fracassante dans sa chambre d’auberge. Il avait passé de longues heures à essayer de déterminer exactement comment elle s’y était prise. Il avait fini par conclure que ça ne pouvait pas être sa Vérité, elle possédait donc un objet lui permettant un tel effet de style. Que cela soit par le biais d’une téléportation précise ou d’une invisibilité complète, c’était un objet qu’il ne connaissait pas et sur lequel il voudrait volontiers poser ses yeux, si ce n’étaient ses mains. Ce c’était un compromis que pour elle, lui serait gagnant sur tous les plans : il allait découvrir deux secrets pour le prix d’un. Il tenta tant bien que mal de masquer sa curiosté et acquiesca poliment.

J’en ai un souvenir cristallin. Et ma foi si vous avez une idée pour nous approcher de notre point d’intérêt, je ne me ferais pas prier.


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal

Revenir en haut Aller en bas

Le danger peut porter une robe de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Tout peut porter à confusion... [Daven K. Drack]
» Histoire de robe... [Janane]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Arnlo-