AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le danger peut porter une robe de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Alchimiste

Messages : 248
Xp's : 890
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Sam 10 Fév 2018 - 17:05

Sa nouvelle complice au bras, Rhys la conduisit – plus ou moins, elle avait très vite compris où il voulait aller – jusqu'à la mezzanine. Ce ne fut pas un trajet sans encombre : le salon était bien rempli, et la politesse fastidieuse de ce type de réunion obligeait le jeune homme à s'arrêter au moins brièvement pour saluer toutes les connaissance qu'il croisait. Beaucoup de sourcils parfaitement dessinés se soulevèrent en le voyant accompagné de l'inconnue qui avait tant fait parler d'elle la semaine passée, mais aucune question ne fut posée. Il ne doutait pas que bon nombre de rumeurs contradictoires toutes plus tirées par les cheveux allaient circuler dès le lendemain.

Il ne put empêcher un sourire lorsqu'elle mentionna l'endroit où elle logeait. Ainsi la demoiselle avait bien des goûts de luxe. Il connaissait parfaitement l'endroit pour y avoir passé de nombreuses soirées, et ne pouvait qu'approuver son choix. Si elle le décidait, elle aurait probablement de quoi vivre confortablement uniquement avec des larcins commis dans cette auberge, sans même que personne s'en aperçoive. Sa déclaration n’appelant pas à une réponse, il se contenta d'acquiescer en silence.
Une fois enfin arrivés en haut des escaliers, l'ambiance était plus calme, et donc paradoxalement moins propice aux conversations discrètes. Winter se dirigea droit vers la balustrade, qui leur donnerait une vue dégagée sur toute la salle et plus précisément sur l’Oracle. Il la suivit, mais un peu plus lentement, laissant au passage traîner ses oreilles du côté des quelques personnes déjà présentes. Les sujets de conversation étant proprement ennuyeux et surtout n'ayant rien de suspect à première vue, il ne s'attarda pas et rejoignit rapidement sa partenaire.

Tout est possible, ici. Au pire, un prétendant un peu trop insistant, au mieux un véritable complot. Qui sait ?

Il avait listé les possibilités par ordre d'intérêt intellectuel et d’excitement et non de gravité. Quand quelque chose titillait son esprit de la sorte, il avait tendance à ne plus intégrer l'aspect humain des choses. Il n'allait bien sûr pas être personnellement ravi si quelqu'un cherchait à miner l'autorité des dirigeants de la confrérie, mais il fallait bien avouer que c'était beaucoup plus intéressant que les coucheries habituelles. Il ne savait quoi penser pour l’instant. Il avait besoin de plus d’éléments pour se faire une idée plus précise de ce qui se profilait, s’il y avait seulement quelque chose. Après tout peut-être que la présence de ces gardes ne voulait rien dire. Il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu la jeune femme à une réception, et peut-être avait-elle seulement pour but de marquer les esprits. On pouvait s’attendre à tout.
Il haussa les épaules à la question de Winter.

Difficile à dire. Les personnes de son rang sont toujours à la fois trop méfiantes et pas assez. À force de penser que le monde entier les jalouse, je pense qu’ils créent parfois le danger eux-mêmes.

Il restait volontairement vague. L’héléo n’avait pas l’air d’être au courant de la “malédiction” qui touchait les personnes dotées d’une Vérité du Temps, comme il se devait. Il ne savait pas avec précision d’où venait la réticence de son peuple à parler de ce fléau, probablement un instinct de survie les poussant à cacher leurs faiblesses, mais il la partageait. L’espérance de vie de l’Oracle nationale n’allait pas être très longtemps, tout le monde le savait, même si la plupart préféraient l’ignorer. Peut-être que quelqu’un avait décidé de se charger de la réalisation de ce destin.
De la même manière, il avait préféré ne pas la détromper sur le caractère “unique” de cette Vérité. Elle était certes particulière du fait de sa connexion avec les anciennes écritures, mais visions du futur et rêves prophétiques, bien que rares, n’étaient pas exceptionnels chez les Parlèms. Il ne comprenait pas bien pourquoi elle était devenue l’égérie de la noblesse. Peut-être faudrait-il qu’il se penche sur la question de la prophétie, un jour prochain.

Pour l’instant, il essayait de distinguer un mouvement anormal parmi les invités et les danseurs. Il avait prévu d’écouter subrepticement ce qui se disait autour d’Edeolyn, mais la musique et le brouhaha ambiant l’empêchait d’entendre plus de quelques bribes de conversations tout à fait banales. Tout ce qu’il avait réussi à repérer jusqu'à maintenant était son frère, pris dans une conversation à l’autre bout de la pièce, qui ne semblait pas du tout l’avoir vu pour l’instant. Il tria l’information pour plus tard et s’intéressa aux domestiques. Il les avait toujours soupçonnés d’en savoir plus qu’ils ne laissaient penser et d’être instrumentaux dans la plupart des scandales.

Quelque chose finit par attirer son attention, dans un coin de la salle. Dissimulé entre une élégante colonnade et une luxuriante plante exotique, une domestique en livrée aux armoiries du marquis et l’un des invités semblaient en grande discussion, jetant quelques regards furtifs. Rhys les désigna discrètement à Winter :

Qu’en dites-vous ? Une affaire de coeur à votre avis ? Ou quelque chose de plus suspect ?


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Maître des Ombres

Messages : 894
Xp's : 138
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria, Rhaenega Hywel Örjan
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 21
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Impatiente de RP !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Mar 20 Fév 2018 - 20:10

Lorsque le jeune homme me rejoint pour répondre à ma première question, je me demandais si quelque chose ou quelqu’un pouvait réellement menacer l’oracle, je suis surprise de l’ordre d’importance qu’il donne aux possibilités qu’il évoque. Ainsi un prétendant serait la pire chose qui pourrait lui arriver et un véritable complot serait la meilleure ? Je souris, voulant masquer mon expression perplexe alors que je me demande s’il s’agit là d’une boutade, d’un lapsus ou d’une véritable réponse car ses gardes du corps son plus à même de tuer un bandit que de chasser un homme épris d’Edeolyn Talgard.

Alors que je te tourne la tête vers lui, espérant peut être surprendre une expression pouvant m’aiguiller, je le vois hausser les épaules. Je ne pense pas que cet homme se fiche royalement de ce qui pourrait arriver à l’Oracle, aussi la raison doit être toute autre. En un sens, je l’espère car je crois que je serai déçue de découvrir que Rhys est ce qu’on pourrait appeler une personne non-fréquentable. La suite de sa phrase semble indiqué qu’il réfléchit lui aussi, à la situation et à la condition des personnes comme la jeune femme aux cheveux blancs comme neige qui s’est emparé d’un verre de liqueur qu’elle tient sans y toucher. A t elle seulement le droit de boire quelque chose à une soirée comme celle ci où quelqu’un en veut peut être à sa vie ? Je soupire en me mettant, l’espace d’un court instant, à sa place. Sa vie doit être d’un ennui mortel et pour rien au monde je ne troquerai ma liberté contre sa richesse et sa célébrité.

Alors que je regarde en contrebas, mon regard dérive de l’Oracle aux danseurs qui évoluent sur la piste au centre de la salle. Voilà quelques jours déjà, quelques semaines peut être maintenant, que je joue à la bourgeoise en faisant semblant d’être des leurs. Mais, si on m’en donnait la possibilité, est ce que je l’accepterai seulement ? J’envie leur richesse, pour la plupart dû à un héritage et non à un dur labeur. J’envie leur monde indécent où tout est si beau, si merveilleux, si doux que l’on a parfois l’impression d’évoluer dans un rêve. Mais voyagent ils ? Vivent ils des expériences aussi excitantes que de sauter de toit en toit pour suivre quelqu’un sans être vu ou de changer d’identité pour se fondre dans un monde qui n’en pas le leur ? Ma vie n’est peut être pas simple tous les jours mais je crois qu’elle est bien plus intéressante que la leur.

Je n’ai pas le temps de me perdre plus longtemps dans mes questions sur le sens de la vie, un léger coup de coude de mon partenaire de danse me fait revenir dans le monde réel. D’un léger signe de tête, il me désigne un riche invité à la tenue impeccable en compagnie d’une serveuse en uniforme. Je ris doucement en attendant sa supposition. « Il nous faudrait une Vérité nous permettant d’entendre ce qu’ils se disent. » L’homme, de dos, s’approche de la jeune femme et se penche dans son cou pour y déposer un baiser. Sans attendre, je lance en riant : « Coucherie, bien sûr ! » C’est normal qu’un homme de son rang se cache pour fricoter avec une domestique, je suppose. Cela doit être mal vu de désirer une femme de grade inférieur au sien, si belle soit elle. Mais, je remarque alors que la jeune femme, loin de lui rendre son étreinte, le repousse en jetant autour d’elle des coups d’œil inquiets. Soit elle n’est pas réellement consentante auquel cas je ne sais pas pourquoi elle n’est pas encore partie, soit cela cache quelque chose d’autre … « Hm … » Je ne suis finalement plus si sûre qu’il s’agisse des habituelles histoires d’adultère qui se répandent parmi la Cour comme des trainées de poudre. « Est il possible de repousser un homme de son rang qui lui fait des avances où est elle obligée de les supporter par politesse jusqu’à ce que quelqu’un intervienne ? » Les mœurs des nobles sont si étranges que je préfère me méfier désormais. « Car si ce n’est pas le cas, je vais peut être modifier mon pari. »

Mais à peine ai je prononcé ma phrase que l’homme s’écarte d’elle et jette un coup d’œil furtif autour d’eux avant de reprendre une explication visiblement importante au vue des gestes de mains pressés qui accompagnent son discours. « Je vais donc revenir sur ce que j’ai dit. Je ne vote plus pour une histoire d’amour interdite ou secrète. » Je jette un coup d’œil à mon voisin. « Avez vous une idée de comment connaître la vérité à leur sujet ? » Allons, Winter, c’est toi, la maraudeuse, qui n’a pas d’idées pour soutirer des informations ? « Il y aurait bien la solution de le faire boire puis de lui tirer quelques paroles bien utiles mais vous aurez peut être une idée plus efficace que celle-ci. » Ou alors … Pourrais je utiliser ta cape d’invisibilité pour les rejoindre et les écouter ? Je regarde de nouveau la salle : elle est brillamment éclairée mais bien remplie également, sûrement trop pour s’y faufiler sans risquer l’incident. Et je n’ai pas non plus envie de laisser Rhys derrière moi pendant que je découvre la vérité. Je lui jette un regard en coin, un sourire ravi sur les lèvres « Vous vous souvenez sûrement de la manière dont je suis arrivée dans votre chambre à la Fête. Cela vous dirait il de découvrir l’un de mes secrets pour percer le leur ? »


MAITRE DES OMBRES


Elle n'a qu'un désir, la marâtre immortelle | C'est d'enfanter toujours, sans fin, sans trêve, encore | Mère avide, elle a pris l'éternité pour elle | Et vous laisse la mort. | ©️ FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 248
Xp's : 890
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Mer 21 Fév 2018 - 22:55

Malheureusement, je n’ai pas ce type de Vérité. Ah, je saurais pourtant à quoi l’utiliser…

En effet, les implications de ce type de magie apparaissaient clairement dans son esprit. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’il se prenait à soupirer après de telles possibilités : à de nombreuses reprises il aurait bien eu besoin de cette aptitude. Sa Vérité lui permettait parfois une approche facilité mais elle était grossièrement visible et donc difficilement utilisable à ces fins dans la plupart des situations. Peut-être y avait-il ce genre de magie à l’oeuvre dans cette tranche de la société. Il n’y avait jamais réfléchi auparavant mais cette hypothèse lui paraissait plus que possible. Cela aurait expliqué beaucoup de moments qui lui revenaient où il s’était demandé comment untel avait bien pu avoir l’information qu’il détenait.

Winter n’hésita pas à parier d’emblée sur une coucherie quelconque, et il était vrai que, dans toute cette assemblée colorée, caquetante et conspirante, c’était la plus grande probabilité. En regardant de plus près cependant, il n’était pas certain de partager son opinion. Certes, la demoiselle n’avait pas l’air particulièrement enthousiasmée par cette familiarité, mais les femmes de sa conditions avaient rarement le loisir de s’opposer à ce genre de relation – il n’eut pas le temps de l’expliquer à la voleuse qui ne lui en laissa pas le temps, d’autant qu’il s’en serait voulu de briser ainsi l’image qu’elle se faisait de cette romance. Il ne commenta pas la suite de sa réflexion. Il était lui-même en train de soupeser toutes les possibilités.

Effectivement, l’idée de l’affaire adultère paraissait de plus en plus douteuse, mais c’était surtout à cause de la gestuelle animée accompagnant les paroles de l’homme. Cela ne correspondait pas vraiment à l’image de proximité qu’il avait donné au départ. Rhys se demanda s’il ne lui avait pas transmis autre chose qu’un message. À travers la foule, il était difficile de voir si un objet avait été passé de l’un à l’autre. Qu’est-ce que cela aurait pu bien être ? Une lettre, une clef ? Une arme ? Plus il les observait, et plus il était persuadé qu’il y avait quelque chose de louche dans leur comportement. Avait-il l’air aussi coupable lorsqu’il était à leur place ? Il espérait bien que non, qu’il avait un peu plus de finesse…

Quant à la nouvelle question de Winter, il avait bien plusieurs idées pour obtenir des renseignements, mais il n’était pas sûr qu’elles lui plaisent toutes. Pour commencer, il y avait la violence : efficace peut-être – encore que cela restait à prouver – mais difficile à dissimuler, d’autant qu’il devait continuer à le côtoyer une fois l’affaire éclaircie. La boisson était une autre méthode, apparemment préférée de Winter. Il n’était pas convaincu de la qualité des informations obtenues par ce biais, mais il la gardait sous le coude au cas où ils ne trouvent rien d’autre. La séduction … Il réalisa soudainement que quelque chose n’allait vraiment pas, et que ce n’était pas juste une impression. Il ne connaissait pas bien l’homme, il n’aurait pas pu dire son nom. Par contre il l’avait déjà vu de nombreuses fois, et avait noté à plusieurs reprise qu’il ne semblait pas attiré par la gent féminine. Excité, il s’apprêtait à faire part de sa découverte à sa compagne, mais elle le prit de court, un grand sourire sur le visage.

Bien sûr qu’il se souvenait de son entrée fracassante dans sa chambre d’auberge. Il avait passé de longues heures à essayer de déterminer exactement comment elle s’y était prise. Il avait fini par conclure que ça ne pouvait pas être sa Vérité, elle possédait donc un objet lui permettant un tel effet de style. Que cela soit par le biais d’une téléportation précise ou d’une invisibilité complète, c’était un objet qu’il ne connaissait pas et sur lequel il voudrait volontiers poser ses yeux, si ce n’étaient ses mains. Ce c’était un compromis que pour elle, lui serait gagnant sur tous les plans : il allait découvrir deux secrets pour le prix d’un. Il tenta tant bien que mal de masquer sa curiosté et acquiesca poliment.

J’en ai un souvenir cristallin. Et ma foi si vous avez une idée pour nous approcher de notre point d’intérêt, je ne me ferais pas prier.


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Maître des Ombres

Messages : 894
Xp's : 138
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria, Rhaenega Hywel Örjan
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 21
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Impatiente de RP !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Lun 26 Fév 2018 - 13:31

Lorsque je lui propose de découvrir le secret de mes entrées mémorables, le jeune homme acquiesce, les yeux pétillants. Je ris, m’attirant le regard de quelques nobles et courtisanes prenant un verre un peu plus loin, en voyant avec fierté que mon tour de magie à la Fête de la Vérité avait fait son petit effet. Je me rapproche de lui, ne voulant pas que quelqu’un entende ma proposition mais espérant surtout alimenter les ragots. Les fausses rumeurs – du moins quand on les maîtrise un minimum – sont toujours un plaisir et certainement une des activités les plus plaisantes de la Cour d’Arnlo. Je plairais à être désignée comme la compagne, même d’une nuit, de ce beau jeune homme qui doit faire se retourner des visages sur son chemin. Ainsi, si tout le monde n’avait pas encore entendu parler de la belle Crystal de Faertas, ce sera bientôt chose faite ! Car il semblerait que la jalousie soit la source d’énergie la plus puissante de cet étrange monde qu’est l’aristocratie.

Certains regards s’attardent sur nous mais je fais semblant de ne pas y prendre garde. Je me félicite d’avoir trouvé une robe à la hauteur car, étant donné la riche tenue de mon prétendu partenaire, je n’aurais eut aucune crédibilité si j’avais été vêtue sobrement. Mais Miradelphia, Princesse des Héléos et Héritière légitime du Trône – ou tout du moins, pour le moment – a de bons goûts et sa robe noire et cobalt aux reflets bleutés fait forte impression. Je me penche vers Rhys de la même façon que l’homme du bal que nous avons observé, quelques minutes auparavant, pour lui glisser à l’oreille : « Il va nous falloir en endroit calme, hors de vue de tous ces gens. » Que nous faut il de plus pour pouvoir revêtir cette cape dans des conditions optimales ? « Et de préférence, un lieu qui nous permette de rejoindre rapidement notre centre d’intérêt, sans avoir à traverser la foule ou la piste de danse si possible. » Je souris, m’amusant de la situation. Ce bal promet d’être l’un des plus intéressants auquel j’ai participé, aussi bien grâce à notre enquête qu’aux messes basses qui se murmurent déjà dans notre dos.

Alors que je m’éloigne à peine de mon partenaire d’espionnage, je jette un regard autour de nous. Peu de personnes nous entoure mais dans chaque groupe ou presque, un des convives tourne vers nous un regard avide. Je crois que ces gens aussi aimeraient particulièrement posséder une cape d’invisibilité ou une Vérité leur permettant d’entendre nos paroles. Je m’écarte alors un peu plus de Rhys et lui adresse un sourire charmeur, de celui que j’utilise pour faire parler les hommes qui ne souhaitent pas divulguer leurs secrets. Quitte à créer des rumeurs, autant le faire bien. Et maintenant, pour le bien de notre enquête et des paroles qui se murmureront dans notre dos, nous n’avons plus qu’à disparaître ensemble dans un petit endroit caché au regard des autres.


MAITRE DES OMBRES


Elle n'a qu'un désir, la marâtre immortelle | C'est d'enfanter toujours, sans fin, sans trêve, encore | Mère avide, elle a pris l'éternité pour elle | Et vous laisse la mort. | ©️ FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 248
Xp's : 890
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Mar 27 Fév 2018 - 18:50

Winter semblait elle aussi avoir repéré les regards qu'ils s'étaient attirés. Il avait eu peur qu'elle en soit gênée et qu'elle fasse son possible pour limiter les rumeurs du lendemain à leur minimum. Une nouvelle fois, il ne fut pas déçu par la jeune femme qui bien loin de se laisser démonter, avait choisi d’en jouer elle aussi. Elle avait décidé de faire parler d’elle, et si elle s’y prenait comme ça, elle risquait fortement de réussir. Il se targuait d’être réputé difficile à atteindre, mais cela ne lui ferait pas de mal d’être vu avec une femme à son bras, pour une fois. Il se réjouissait d’avance de ce qui allait se dire sur ce bal ; il lui faudrait être particulièrement attentif dans les jours à venir.

Elle se pencha vers lui, dans un mouvement qui rappelait à s’y méprendre à ce qu’ils avaient observé un peu plus tôt. Elle apprenait vite, mais il leur faudrait être plus vigilants sur la suite de leur petit manège s’ils ne voulaient pas être découverts comme leur modèle. Il tourna légèrement la tête, donnant l’impression qu’il respirait le parfum de ses cheveux. En réalité, cet angle lui permettait surtout de mieux entendre ce qu’elle disait et d’avoir une vue plus dégagée par-dessus son épaule sur la salle en contre-bas. Cela lui permettait de surveiller que leurs deux cibles ne s’éloignaient pas. Au passage, il remarqua son frère, qui l’avait enfin vu, et qui l’observait avec désapprobation. Il lui adressa un clin d’oeil provocateur avant de se redresser en miroir de Winter.

Les conditions requises par la voleuse l’orientaient de plus en plus vers une forme d’invisibilité, et il se promit que si l’objet leur était utile ce soir, il trouverait un moyen de s’en procurer un, quel qu’en soit le prix. Il n'imaginait pas s'en passer beaucoup plus longtemps, maintenant qu'il savait que cela existait et qu'il n'aurait pas à passer des jours et des nuits à essayer de trouver la bonne formule – car il y avait déjà pensé mais avait renoncé devant l'ampleur du travail que cela promettait.

Le sourire qu'elle lui adressa était fait pour briser les coeurs. Elle sortait le grand jeu, et s'il ne l’avait pas connue plus tôt il aurait vraiment été persuadé qu’elle voulait le séduire. Il ne se laissa pour autant pas distraire et réfléchit rapidement à la géographie des lieux. Il allait bien trouver quelque chose qui pourrait convenir. Oh ho, il avait une idée. Il posa une main délicate sur la taille de Winter – si elle voulait des rumeurs, il serait ravi de lui en fournir sur un plateau d'argent – l'invitant à se tourner du côté de leur objectif, juste derrière le couple qu'ils comptaient espionner.

Voyez la porte-fenêtre derrière eux.” Elle était effectivement ouverte malgré la pluie pour laisser entrer la douceur printanière. “Elle donne sur une galerie de promenade couverte en bordure du jardin. Il ne devrait pas y avoir beaucoup de monde compte-tenu de la météo. Cela vous conviendrait-il ?


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Maître des Ombres

Messages : 894
Xp's : 138
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria, Rhaenega Hywel Örjan
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 21
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Impatiente de RP !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Jeu 8 Mar 2018 - 11:32

Une main entoure ma taille mais je n'ai pas besoin de vérifier pour savoir qu'il s'agit de celle de mon soit disant partenaire. Je souris, aux anges, car il rentre bien plus dans le jeu que tout ce que j'avais pu espérer. Avec une délicatesse que je ne lui connaissais pas mais qui colle tout à fait à la situation, il m'invite à me tourner de nouveau en direction de la balustrade et me parle d'une porte derrière le couple que nous avons observé. Je ne tarde pas à l'apercevoir, remarquant au passage que leurs embrassades fictives ont pris fin pour laisser place à une distance qui paraît bien plus professionnelle. Je me fais la remarque qu'une galerie avec de romantiques jardins pourraient bien attirer du monde malgré la pluie puisqu'elle est couverte mais Rhys connaît bien mieux que moi les lieux, aussi je suppose qu'il vaut mieux lui faire confiance que de tenter de tirer mes propres conclusions. D’autant plus que je n’ai vu personne y entrer tout le temps où j’ai fixé le prétendu couple, ce qui semble appuyer les arguments du Parlèm.

Une promenade dans les jardins serait un avantage indéniable, autant parce qu’elle nous permettrait de maintenir notre image de jeunes gens attirés l’un par l’autre mais aussi parce que la pluie sur le toit couvrira peut être nos discussions si quelqu’un cherche à les entendre et que personne ne songera que nous partons de la fête. Cela dit, un départ serait peut être vu comme une envie de succomber aux désirs de la chair et ne serait donc peut être pas mal vu dans ce monde étrange ! Il ne reste plus qu’à espérer qu’elle soit vide car nous ne pourrons pas revêtir la cape d’invisibilité si nous sommes observés.

Je jette donc un coup d’œil à Rhys avant d’hocher la tête en signe d’assentiment : « C’est une merveilleuse idée ! » Je glisse mon bras sous celui du jeune homme et nous faisons demi tour pour reprendre les escaliers qui mènent au rez de chaussée où se situe le buffet et la piste de danse. Les discussions deviennent murmures et gloussements discrets sur notre passage mais, loin de m’en offenser, je m’en réjouis. C’est bien la première fois que les autres travaillent pour moi sans que j’aie besoin de les payer ! Alors que nous arrivons en bas des marches, un serveur en livrée identique à celle de la jeune femme que nous avons espionné vient nous proposer des coupes disposées sur un plateau. Ne voulant pas consommer d’alcool avant une opération quelle qu’elle soit, je marque un temps d’hésitation mais me saisit finalement d’une flute remplie de liquide ambré et en tend une autre à mon partenaire. Si ce n’est pas pour moi, cela sera au moins pour l’image, car il semblerait qu’il soit indécent ici de refuser une telle offre.

Je dois avouer que je ne m’attendais pas à ça mais au vu des regards que l’on nous lance il semblerait qu’il soit rare qu’une jeune femme se promène suspendue au bras de Rhys. J’ai une pensée pour le jeune homme que j’avais aperçu dans sa chambre, à la Fête de la Vérité. Serait il possible que … ? Non, je chasse cette idée de mon esprit. Cela devait être un collaborateur, je suppose.


MAITRE DES OMBRES


Elle n'a qu'un désir, la marâtre immortelle | C'est d'enfanter toujours, sans fin, sans trêve, encore | Mère avide, elle a pris l'éternité pour elle | Et vous laisse la mort. | ©️ FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 248
Xp's : 890
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Lun 12 Mar 2018 - 18:36

Le bras de Winter reposant délicatement sur le sien – elle avait des manières de cour beaucoup plus spontanément qu'il ne l'aurait pensé – ils descendirent les escaliers monumentaux qui menaient vers le salon. La chose qu'ils n'avaient pas prévu dans leur plan, et il s'en rendait compte à présent, était qu'ils attiraient bien trop les regards et qu'il était certain qu'ils allaient être suivis à l'extérieur. Nombreux étaient ceux qui voudraient arriver à surprendre une conversation ou plus si affinité, satisfaction qu'il n'était pas près de leur laisser. Il remercia poliment le serveur et accepta le verre que sa compagne lui tendait. Il trempa ses lèvres dedans sans vraiment en boire, pour l'image mais aussi pour savoir ce qu'on lui servait. C'était une liqueur d'abricot qui promettait certes d'être délicieuse mais aussi très forte : il n’allait pas se risquer à boire tout le contenu du verre au risque de ne plus être en possession de la totalité de ses moyens lorsqu’il en aurait besoin.

Cette fois-ci, il leur faudrait traverser la salle plus rapidement qu'à l'aller. S'ils traînaient de trop, l'étrange couple qu'ils voulaient espionner allait se disperser et disparaître sans qu'ils aient une piste à suivre. Ce n'était pas envisageable. Il ignora la plupart des personnes qui s'apprêtaient à les accoster, faisant mine d'être absorbé par la conversation de Winter. Ils choisirent un itinéraire qui les gardait assez loin de l’Oracle et de son entourage, car ils n'auraient pas pu se passer de salutations ici, l'impolitesse aurait été trop crasse. La porte vers l'extérieur qu'il comptait emprunter se trouvait vers le fond de la salle. Ils y furent plus vite qu'il ne l'aurait pensé. Faisant mine de rien, il l'ouvrit et invita sa partenaire à sortir.

Un dernier regard en arrière le rassura : même s’ils avaient retrouvé des rapports plus adaptés à leurs situations respectives, les deux suspects étaient toujours au même endroit et semblaient encore en grande discussion. Il repéra par la même occasion plusieurs personnes qui paraissaient les avoir bien en vue, lui et Winter. Il la suivit rapidement dehors et referma avec soin la porte. Cela leur ferait gagner un peu de temps. La pluie ne faisait pas mine de s’arrêter, bien au contraire. Il avait vu juste, pour l’instant : l’humidité ambiante avait réussi à décourager la plupart des invités et la promenade était vide. Il fallait croire que les toilettes sophistiquées de ces messieurs et dames ne résisteraient pas longtemps à l’épreuve de l’eau.

Il nous faudra faire vite. Vue notre sortie, je ne nous donne pas plus de trois minutes de tranquillité avant que des fouinards viennent se mêler de ce qui ne les regarde pas.

Il n'ajouta pas “comme nous”, mais le sous-entendu était clair. Il n’avait pas envie de rentrer dans un cercle vicieux de méfiance, mais il gardait à l’esprit que s’ils avaient eu l’idée d’espionner l’un des invités, d’autres auraient peut-être eu la même idée à leur propos. Ils avaient donc intérêt à mettre le plan de Winter à exécution aussi rapidement que possible.


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Maître des Ombres

Messages : 894
Xp's : 138
DC : Drake Val Ary, Enara VerteFeuille, Ria, Rhaenega Hywel Örjan
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 21
Carnet : Winter is coming ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Impatiente de RP !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Jeu 19 Avr 2018 - 22:03

(J'espère ne pas avoir trop rouillée pendant mon absence et que ça te conviendra au moins assez pour que tu me pardonnes le retard)

Rhys trempe les lèvres dans son verre et je l'imite, ne voulant pas attirer les soupçons. Il me faut un grand effort de volonté pour ne pas tousser en faisant la grimace : la gorgée que j'ai prise était bien trop grande et cette liqueur est bien trop forte pour une amatrice de boissons peu alcoolisée ! Je laisse le Parlèm me guider à travers la salle, faisant confiance à son jugement, me contentant de répondre de polis salut de la main aux personnes faisant mine de nous approcher. Je leur parlerai plus tard, si j'en ai la possibilité ! Alors que nous naviguons, l'ennemi fait son apparition : Jasmin de Belreuil entre dans ma ligne de mire et fais mine de vers nous.

Je jette un regard paniqué à Rhys, qui ne semble pas l'avoir remarqué, sûrement trop concentré à nous choisir un trajet et à éviter ses propres requins. Mon regard se porte à nouveau vers mon très cher ami Jasmin. Un franc sourire sur le visage, il marche droit vers nous. Il faut que je trouve quelque chose pour lui faire comprendre que ça ne va pas être possible ! En désespoir de cause, j'enlève mon bras de celui de Rhys pour attraper sa main. Oui, je sais, cela va certainement nous attirer d'autres ennuis (surtout alors que nous nous dirigeons vers un lieu à l'abri des regards et romantique !) mais je crois qu'il est vital d'éloigner ce parasite. Qui a d'ailleurs comprit le message car il s'est soudainement arrêté, nous fixant l'un après l'autre avec un regard furieux qui me rempli de joie. Ah ! Heureusement qu'aucune Vérité ne permet de tuer du regard !

Juste après avoir dépassé l'indésirable, nous nous retrouvons devant la porte qui mène aux jardins. Je suis étonnée d'y être déjà mais je m'y engouffre sans hésiter une seconde, voulant mettre de la distance avec toutes ces personnes qui ont tenté une approche. Alors que mon partenaire referme la porte, je regarde autour de moi. Des plantes de toutes les tailles, toutes les formes et toutes les couleurs s'élèvent autour de nous du sol au plafond. Décidément, l’opulence est une passion chez les Parlèms, tant et si bien que l'on la retrouve jusque dans les fleurs !

Mais je n'ai pas le temps de m'attarder sur le décor, Rhys revient vers moi et me presse, me ramenant à notre objectif. Ai je eut raison de décider de lui montrer ? Je lui jette un coup d'oeil et sort la cape d'invisibilité de mon sac. Si je voulais hésiter, c'était avant qu'il fallait le faire, maintenant il a raison, il nous faut faire vite si nous ne voulons pas être surpris. Je plonge la main dans mon sac, en sort la cape et la jette sur nous. Elle est bien assez grande pour une personne mais je dois avouer que sa taille me rapproche considérable de Rhys. Je jette un oeil sur son torse collé au mien avant de me racler la gorge et de me concentrer sur ce qui se passe autour de nous. Nous avons une mission et je ne peux tout de même pas tenter de séduire un collègue. Non, notre relation est strictement professionnelle ! Voulant détendre un peu l'atmosphère, je lance tout de même :  « Avouez, vous êtes impressionné. Je suis une jeune femme pleine de ressources, voyez vous ? »

Puis, preuve de ma reconcentration et même si c'est inutile puisque nous sommes seuls, je me mets à chuchoter :  « Maintenant prudence. Nous sommes invisible aux yeux des autres mais ils peuvent encore nous entendre et nous toucher. » Quel dommage d'ailleurs ! A quand les capes 2.0 qui permette de bloquer les sons ?  « Il nous faudra faire particulièrement attention en sortant par la porte de ne pas heurter un de nos plus grands fans ! » Je souris alors qu'un visage s'impose à mon esprit.  « Je ne suis pas sûre que Jasmin de Belreuil voudrait finir à terre et couvert de boue ! » Je jette un coup d'oeil à mon partenaire :  « Maintenant, c'est à nous d'entrer en scène ! Je vous suis, très cher. »


MAITRE DES OMBRES


Elle n'a qu'un désir, la marâtre immortelle | C'est d'enfanter toujours, sans fin, sans trêve, encore | Mère avide, elle a pris l'éternité pour elle | Et vous laisse la mort. | ©️ FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 248
Xp's : 890
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
3/9  (3/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal Lun 23 Avr 2018 - 19:01

Il la regarda sortir quelque chose de son sac. Il se demandait s’il était coutume chez les héléos de garder en tout temps avec eux une pochette, y compris lors des bals. Elle avait eu l’air d’hésiter un quart de seconde, mais cela n’avait pas duré. Il respectait cela et n’arrivait pas à le prendre mal. Si les rôles avaient été inversés et si cet objet était vraiment aussi précieux pour elle que ce qu’elle avait sous-entendu, il aurait réfléchi à deux fois avant de proposer de l’utiliser avec un étranger – il ne doutait pas que cela avait été le cas ici – et il n’aurait pas été à l’abri d’un brusque revirement par la suite.

L’objet en question attira son attention sitôt qu’il fût dans son champ de vision. Elle avait dans la main ce qui semblait être un châle d’un noir châtoyant, reflétant mille et une couleurs lorsqu’elle le manipulait. Un mouvement fluide de la jeune femme le déplia en un clin d’oeil, dévoilant non pas un châle mais une véritable cape. Une cape d’invisibilité ! Il avait donc deviné juste un peu plus tôt, même s’il ne s’était pas réellement attendu à en voir une. Winter les enveloppa tous deux dans les plis de ce merveilleux objet. Elle était malheureusement calculée pour une personne seule et non deux, ce qui les forçait à une promiscuité relativement inconfortable.

Rhys était partagé entre regarder le sol pour s’assurer que leurs pieds ne dépassaient pas sous l’ourlet inférieur de la cape, regarder autour d’eux, ou bien se perdre dans l’admiration du savoir-faire qui avait permis la fabrication d’une telle merveille. Il était clairement pris dans la troisième solution, se demandant comme elle pouvait bien fonctionner, quand Winter parla. Il ne remarqua pas son ton légèrement contraint, il avait déjà eu du mal à prendre sa phrase depuis le début, concentré qu’il était sur autre chose que la tâche qu’ils avaient à accomplir. Il eu un petit sourire pensif mais était sincère en répondant :

En effet, on ne peut pas dire le contraire ma chère. Vous m’éblouissez un peu plus de seconde en seconde.

Elle reprit son sérieux et lui aussi. Ils auraient du temps plus tard pour se congratuler : pour l’instant il fallait qu’ils arrivent à se faufiler jusqu’à leur cible et qu’ils essaient de surprendre une conversation qui puisse les aider. Il retint un ricanement soudain, qui s’échappa sous forme d’un souffle. C’était amusant qu’elle parle de Jasmin de Belreuil, parce qu’il était là, visible dans l’encadrement de la porte, à quelques mètres d’eux, l’air visiblement extrêmement contrarié. Il fouillait la promenade couverte des yeux, et Rhys était persuadé que c’était eux qu’il cherchait. Comment il avait su qu’ils étaient là, il ne savait pas, mais il pouvait avoir quelques idées. Ils auraient du mal à passer devant lui sans le toucher, ce qui donnerait une réalité malvenue au trait d’esprit de l’héléo. Il glissa une main jusqu’à un niveau visible par eux, pour lui désigner l’autre porte donnant sur le salon, la plus proche du couple qu’ils étaient venus espionner. Elle était toujours libre pour l’instant.

A petits pas, il les dirigea vers elle. Marcher en étant aussi proches l’un de l’autre était compliqué, surtout qu’il fallait faire attention à ne pas laisser dépasser un morceau d’eux de sous la cape, et à ne faire aucun bruit pour ne pas trahir leur présence. Par un miracle que Rhys ne savait à quel dieu attribuer, ils arrivèrent à passer la porte sans encombre. Les deux suspects étaient encore en conversation, tout en essayant de donner l’impression que ce n’était pas le cas.

L’as-tu vu arriver ? Il devait être là avant minuit, et l’heure approche. Je savais qu’on ne pouvait pas faire confiance à ces foutus héléos !
Je n’ai toujours vu personne Monsieur le Comte. Comment se fait-il que les héléos aient une dent contre l’Oracle ?
Ce n'est qu'un mercenaire, il n'a rien contre elle. Notre ami en revanche voudrait bien se débarrasser d'elle.

Bingo ! Ils avaient vu juste. Quelqu'un visait l’oracle. Ils n'avaient plus qu'à trouver qui et comment, puisqu'ils savaient que ce serait ce soir, aux alentours de minuit.


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le danger peut porter une robe de bal

Revenir en haut Aller en bas

Le danger peut porter une robe de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Arnlo-