AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quête | Le vieillard alchimiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3982
Xp's : 2802
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Quête | Le vieillard alchimiste Sam 23 Sep 2017 - 19:18

Le vieillard alchimiste

11 Daeymo 1249


Mise en Contexte
Au détour d'une clairière à priori calme, vous rencontrez un vieillard accroupi au sol qui semble chercher quelque chose. Avant même que vous ne vous approchiez de lui le vieillard se relève et vous menace de son bâton, vous prévenant qu'il a beau avoir l'air fragile, sa cécité ne l'empêchera nullement de vous régler votre compte si vous vous en prenez à lui. Il en a vécu des choses, il en a découvert des horizons avant d'être dans sa situation. Le vieux commence à marmonner, on en croirait presque qu'il vous a oublié, il parle d'une plante qu'il n'arrive pas à trouver, cette fleur est si minuscule qu'il ne peut trouver son parfum parmi les odeurs de la nature. Si vous vous décidez à aider ce vieil homme, il sera vous en être reconnaissant. Il est à la recherche de cette fleur depuis plusieurs jours pour une potion qu'il vient tout juste d'inventer et il n'hésitera pas à vous faire profiter de son savoir.

Déroulement de la Mission
Votre 1er message devra introduire votre personnage dans cette situation.

Vous êtes en roue libre jusqu'à ce que vous trouviez la fleur rouge et minuscule qu'il recherche dans cette plaine aux herbes hautes. Vous pourrez alors allez à son laboratoire, sur son invitation ou en le suivant, pour découvrir la formule liée à cette plante.

Le MJ interviendra cette unique fois pour vous indiquer dans le sujet (pas le rp) de la quête de quelle formule et plante il s'agit.





Dernière édition par Mère Nature le Dim 18 Fév 2018 - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Chasseuse

Messages : 130
Xp's : 123
DC : Eien VerteFeuille
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 21
Présentation : Nya ?
Carnet : ~ Meow ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: A voir ^^
MessageSujet: Re: Quête | Le vieillard alchimiste Dim 24 Sep 2017 - 18:43


Le monde des humains regorgeait de merveilles. Où qu'elle aille, Ivinea n'avait jamais de raison de s'ennuyer. Il y avait tellement de choses à observer que ça lui en donnait le tournis. Et bien sûr, la situation ne s'était pas améliorée avec l'arrivée du printemps. A vrai dire, avant son premier orage, elle s'était demandée si elle était au paradis. Puis la pluie était arrivée et avait quelque peu... douché ses ardeurs.

Mais qu’importe, il ne pleuvait pas à ce moment précis et elle pouvait profiter à tout loisir de la faune et de la flore luxuriante de la région. Il lui semblait que les humains appelaient cette zone la « Plaine isolée », un nom bien curieux pour un espace aussi grand et que des routes commerçantes importantes traversaient. Elle n’était pas là pour juger, de toute façon.

Elle passait ses journées sans plus de but que d’en apprendre le plus possible sur la région, dormant le plus souvent à la belle étoile maintenant que le temps était plus doux, chassant pour se sustenter, discutant parfois avec les marchands de passages, toujours surpris de voir une liare habillée comme une sauvageonne se promener dans la plaine comme si elle faisait du tourisme… Ce qui n’était pas si loin de la vérité.

Cette journée-ci avait commencé tout à fait normalement, si on omet qu’elle avait pu observer à loisir l’énorme ours noir venu se servir dans ses provisions. C’était l’odeur qui l’avait réveillée, la bête sentant le musc à des lieux à la ronde. A se demander comment il ne faisait pas fuir ses proies rien qu’à ses effluves. C’était la première fois qu’elle croisait ce genre de bestioles, et fut presque ravie de voir que la plaine hébergeait autre chose que des poneys cornus et du bétail cornu et… beaucoup trop de bestioles cornues en fait, cet ours y compris. Elle apprendrait plus tard que « l’ours » était en réalité un Tòlv, animal typique de la région.

Bref, revenons à notre énorme plantigrade. Elle avait eu le réflexe de ranger ses provisions ailleurs qu’à côté de son couchage, au cas où se genre de situation arriverait. C’était le risque lorsqu’on dort seul sans abri facilement défendable. Oh, elle avait bien un foyer, mais celui-ci s’était pratiquement éteint au cours de la nuit. Les griffes sur les mains en cas de danger, elle observait donc l’énorme bestiole se baffrer de ses lapins fraichement attrapés. Elle se demanda l’espace d’un instant si cela valait le coup qu’elle intervienne pour tenter de sauver ce qui pourrait l’être, mais renonça. Elle pourrait toujours manger des fruits si le glouton acceptait de lui en laisser un peu !

Elle passa donc le temps en griffonnant le chapardeur en train d’explorer ses affaires à l’aide d’un morceau de charbon et d’un bout de cuir fin. Pas le meilleur dessin de tous les temps, mais elle faisait avec les moyens du bord ! Celui-ci, relativement placide lui jetait de temps en temps un regard curieux tout en secouant le sac de lin qui avait accueilli ses provisions pour vérifier qu’il était bien vide. Si quelqu’un était arrivé à ce moment précis, il se serait sans doute posé des questions.

Lorsque l’ours noir fut parti, Ivinea rassembla rapidement ses affaires, dévorant les restes dédaignés par le visiteur en guise de petit déjeuner et se prépara à partir en chasse. Parce qu’avec tout ça, elle n’avait plus de réserves ! La traque en forêt l’avait quelque peu déstabilisée les premiers temps, mais elle avait fini par se rendre compte que ce n’était pas si différent, outre le fait que l’environnement était majoritairement vert.

Ses pas la menèrent à une clairière. Elle entendit du mouvement devant elle et modifia sa manière de se déplacer de manière à se fondre dans la végétation. Plus facile à dire qu’à faire lorsqu’on a grandit dans un désert de rocailles. Fut-ce ce qui la trahit lorsqu’elle sortit à découvert ? La silhouette sombre à moitié cachée par les herbes se retourna vivement et… la pointa avec un bâton ? Et c’était un vieil homme ? Oups, elle ne s’attendait pas trouver quelqu’un ici, encore moins à quatre pattes dans une clairière…

- Arrière ! Ce n’est pas parce que je suis vieux et aveugle que je ne serais pas capable de vous apprendre les bonnes manières !

Oulà, du calme l’ancien ! C’était une erreur de sa part, mais elle n’allait pas s’attaquer à quelqu’un sans raison. D’autant moins un vieux monsieur aveugle ! Il ne lui avait rien fait !

- Désolée vieil homme ! Je n’avais pas l’intention de vous attaquer, j’étais juste en train de chasser et … vous faites quoi là exactement? Vous avez perdu quelque chose ?

Sitôt s’était-elle excusée qu’il était retournée à son examen approfondi du sol. Ce qui devait être sacrément compliqué quand on y voyait rien. Elle admirait sa détermination, mais quand même. Et là il l’ignorait, marmonnant juste dans sa barbe. Ivinea soupira et se prit à faire preuve de patience. Les anciens étaient toujours un peu pénibles à gérer, ils allaient à leur propre rythme. Mais elle savait qu’il fallait les respecter, après tout ils étaient la mémoire des Clans… elle s’approcha donc lentement, son arbalète devenue inutile rangée à son côté.

- … Trop petite, je n’arrive pas à la sentir… indispensable…

- Je peux peut être vous aider ? Je ne voudrais pas mettre en doute vos capacités, mais une paire d’yeux valides pourrait peut-être vous être utile ?

Le vieillard daigna tourner la tête dans sa direction approximative. Patience Ivinea, il ne faut pas vexer les puits de savoir… Même partiellement séniles.

- Pardon, vous m’avez parlé ? Vous voulez m’aider ? Mais volontiers, volontiers jeune fille !

Wow, ça faisait bien longtemps qu’on ne l’avait plus appelé « jeune fille ». Comme quoi les anciens étaient les mêmes partout… Le vieillard avait recommencé à tâter et sentir chaque pouce du champ.

- Je cherche une fleur. Elle est toute petite, pas plus d’un décimètre et rouge vif. Je suis à sa recherche depuis des jours, mais elle est rare et mes yeux ne sont plus ce qu’ils étaient…

Pardon ? Il n’avait pas perdu un objet, il cherchait une fleur ? Mais qu’est-ce qu’il comptait faire avec une fleur ? Des bonbons, comme pour les Iradiès ?

- Euuuh, vous cherchez une fleur… dans un champ de fleurs. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à ça. Je vais essayer de vous aider, mais je peux savoir pourquoi elle est si importante à vos ye… narines ?


- J’en ai besoin pour une potion. Il releva la tête. Et bien alors jeune fille ? Vous ne m’aiderez pas en restant plantée là ! Hop hop, au travail ! Appelez moi si vous trouvez quoi que ce soit !

Bon, elle mettrait donc de côté sa chasse au gibier pour le moment pour démarrer une chasse aux fleurs. Elle espérait qu’elle pouvait se manger au moins, parce que ce n’était pas ça qui allait lui remplir l’estomac !

Mots : 1181
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseuse

Messages : 130
Xp's : 123
DC : Eien VerteFeuille
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 21
Présentation : Nya ?
Carnet : ~ Meow ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: A voir ^^
MessageSujet: Re: Quête | Le vieillard alchimiste Mar 3 Oct 2017 - 19:15


A peine avait-il dit ces mots que le vieillard s’était désintéressé de sa présence, s’absorbant une fois de plus dans son étude minutieuse des fleurs poussant sous son nez. Littéralement, elle le voyait renifler presque chaque centimètre carré avec une patience absolument infinie. La vision était assez curieuse.

Ce n’était pas tout ça, mais elle avait un estomac à remplir elle ! Et l’expérience  lui disait que les proies tombaient rarement toute cuites dans son bec ! Et elle s’était mis dans une situation embarrassante : chercher des binocles ou un grigri dans un périmètre restreint ne devait pas prendre tant de temps que ça, mais une fleur dans une prairie au printemps… C’était pire que de chercher une caillasse précise dans la Vallée des âmes ! Quoique, cette affirmation méritait réflexion…

Le problème, c’est qu’on lui avait toujours dit de respecter ses aînés. En particulier ceux qui ont l’air d’avoir vu du monde et d’avoir encore toute leur tête. Parce qu’ils avaient toujours une grande expérience de la vie à partager. Elle se voyait donc encore moins le laisser en plan après lui avoir proposé de l’aider ! Ivinea laissa son regard parcourir la clairière, qui lui paru tout à coup bien grande. Elle se demandait s’il y avait un moyen efficace de chercher ? Qui n’impliquait pas de renifler les fleurs au point de s’asphyxier avec le pollen. Après un long soupir, elle rangea son arbalète proprement, attacha sa crinière comme elle put avec un lien de cuir, remonta ses manches et commença à étudier les fleurs.

Pendant ce temps, ailleurs sur Madelle, d’autres gens vivaient des aventures extraordinaires, un dirigeant prenait une décision politique sur les nouvelles alliances à conclure en prévision de la guerre, un rebelle liare était mis à mort sous les yeux indifférents des habitants de Glasgo, un couple Arvelès se lançait moult objets tranchants au visage sous le regard attentif d’un Cuervo Howler espérant peut être de la chair humaine au dîner. Oui, de nombreuses choses intéressantes se passaient à tout instant sur Madelle… Ivinea, elle, cherchait des fleurs.

Plusieurs fois elle cru avoir trouvé. La première fois, elle cueillit la fleur pour l’apporter au vieillard… Pour au final se faire réprimander sèchement :

- Qu’avez-vous fait, Malheureuse ! Il ne faut surtout pas les cueillir comme un vulgaire champignon ! Et si vous l’aviez abîmée ?

Puis après un instant de silence :

- Par chance, il ne s’agit pas de la plante que je recherche. Celle-ci est une Dolien, une espèce avec un intérêt alchimique limité. Très prisées pour leur douce odeur et leur couleur vive ceci-dit.


En silence, Ivinea nota les informations, ça pouvait toujours être utile… Et elle pesta contre l’idée de devoir retourner chercher. Le temps fila assez vite, avec de temps en temps des pauses « culture générale de la flore de la Plaine isolée » ma foi… Assez instructives. Elle découvrit ainsi une plante dont les racines produisaient un suc assez riche qui permettait aux voyageurs égarés de se sustenter. Autant dire qu’elle mit l’information à profit immédiatement.

Puis enfin, après des heures de recherches et un début de scoliose dû au temps passé à quatre pattes, elle La trouva...

Mots : 534


Dernière édition par Ivinea Loryed le Mar 9 Jan 2018 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseuse

Messages : 130
Xp's : 123
DC : Eien VerteFeuille
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 21
Présentation : Nya ?
Carnet : ~ Meow ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: A voir ^^
MessageSujet: Re: Quête | Le vieillard alchimiste Mar 9 Jan 2018 - 23:49


La Fleur. Minuscule, aux pétales d’un rouge vif, comparable à une écaille d’Edjeha perdue dans l’immensité des Terres de feu. Et par bonheur entourée de quelque unes de ses congénères. Sur le coup, elle ne réalisa pas. Elle s’attendait à une énième déception, à devoir chercher sans trouver jusqu’à la tombée de la nuit. Après tout, qu’est-ce-qui garantissait que cette plante se trouve dans la clairière ?

- Oh ! Merveilleux ! C’est celle-ci ! Il m’aurait été tellement dur de la trouver en si peu de temps… Sentez. Vous voyez son odeur ? Elle est totalement couverte par celle des autres plantes.

A cette annonce, elle commença par se demander ce qu’il entendait par « en si peu de temps » alors qu’elle avait l’impression d’y avoir passé une éternité. La chasse aux fleurs, il y avait plus passionnant.

- Cette plante, c’est du Sellulec. Il ne paye pas de mine, mais a des capacités tout à fait étonnantes.


Ces mots avaient suffi à réveiller l’esprit endormi d’Ivinea. Il faut croire que malgré le fait que chercher une fleur ne fasse pas partie de ses occupations favorites, elle portait un certain intérêt à la botanique. Elle était donc toute ouïe en regardant le vieil homme récolter les petits pieds avec une délicatesse infinie et d’autant plus surprenante qu’il ne voyait rien.

- Voyez-vous, le Sellulec contient une Vérité très concentrée, ce qui, lorsqu’il est préparé correctement, lui confère des propriétés régénératrices phénoménales.

Il se tourna dans sa direction approximative en rangeant les précieuses plantes dans sa sacoche. Avec un sourire partiellement édenté, il lui fit remarquer qu’elle avait l’air affamé (comment l’avait-il deviné, ça…) et qu’en remerciement, il pouvait lui proposer un repas chaud. Il n’en fallu pas plus à la Liare pour accepter avec joie. La maison du vieillard était assez proche. Toute petite, elle comportait un jardinet sans doute destiné à la culture de plantes médicinales. L’intérieur était agencé de manière à tirer le meilleur profit de l’espace disponible. Un pan de mur était totalement recouvert de tiroirs de taille variable dont le contenu, inconnu, dégageait un mélange d’odeurs aussi surprenantes qu’inconnues pour la Liare. Un bureau recouvert de parchemins anciens trônait aux côtés d’un canapé qui servait sans doute également de lit au vu de la couverture qui y avait été abandonnée. Une cheminée éteinte était placée dans un coin de la pièce à côté de différents objets en étain allant de la simple bassine au système complexe affublé de tubes en verre. Elle n’avait aucune idée de ce dont il pouvait s’agir et étudiait donc la chose d’un regard curieux.

Le vieillard ne commenta pas et se contenta d’ un sourire mi-figue mi-raisin. Le regard d’Ivinea fit des allers-retours entre le contenu de la pièce et son propriétaire, sans se dire que cela pouvait être impoli. De toute façon, il ne voyait rien. Une petite centaine de questions se battaient en duel dans son crâne pour savoir qui aurait l’honneur d’être posée en premier. Parce que, soyons honnête, si elle essayait de toutes les dire en même temps, en dehors de la difficulté technique, son interlocuteur risquait fort de ne rien comprendre.

Et puis elle avait vraiment faim.

Mots : 533
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseuse

Messages : 130
Xp's : 123
DC : Eien VerteFeuille
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 21
Présentation : Nya ?
Carnet : ~ Meow ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: A voir ^^
MessageSujet: Re: Quête | Le vieillard alchimiste Lun 15 Jan 2018 - 17:24


En voyant l’alchimiste s’approcher du foyer avec une pierre à étincelle, elle repoussa gentiment le vieillard et s’approcha des buches en riant avant de poser sa main transformée en lave dessus. L’effet fut assez spectaculaire et le bois prit feu dans un WOUSH retentissant.

- Une Vérité de Feu ? Vous êtes une Liare ?

- Moui ? Ça pose problème ?

- Hmmm… Non pas vraiment. C’est juste rare d’en croiser, et rien dans votre attitude ne m’avait fait penser que vous pourriez en être une. Je pensais les Liares plus prompts à agresser les gens qu’à les aider, sans vouloir vous offenser.

Tandis que le vieillard suspendait une marmite à faire réchauffer au-dessus des flammes, ils continuèrent à discuter. Ou plutôt confronter leurs curiosités respectives sur la culture de l’autre.

- Cela faisait longtemps que je n’avais pas passé la soirée en si bonne compagnie. Notre repas de ce soir doit être prêt. Si vous voulez bien m’aider.

Ils servirent rapidement le ragout, ou plutôt la soupe, vu la difficulté d’Ivinea à trouver des bouts de gras ou de muscle dedans. Mais bon au moins ça n’avait pas trop le goût de légume. Ceux-ci avaient beau être considérés comme un luxe en pays liare, elle n’avait jamais vraiment grignoté plus que des racines avant d’atterrir en terres humaines et ne se faisait toujours pas à l’alimentation.

- Et du coup, ce Sellulec, vous en faites quoi exactement ? Un genre d’alcool ?

- C’est un peu plus compliqué que ça, ma petite. L’Alchimie ne s’arrête pas à faire cuire ou fermenter des choses. Cela risquerait d’altérer la Vérité qu’elles contiennent. Si ca vous intéresse vraiment, une paire de main supplémentaire ne sera pas de trop…

Il marqua une pause.

- Je n’ai pas l’habitude de partager mes recettes mais… Vous me paraissez de bonne foi, et je n’ai aucun apprenti. Il ne faudrait pas que ce savoir se perde.

- Euh… Vous êtes sûr ? Je veux dire, pourquoi pas, je ne vais pas refuser de dormir sous un toit pour une fois, mais on doit se connaître depuis quoi, une demi-journée à tout casser ? Et vous voulez m’apprendre une recette que vous avez gardé pour vous pendant des années ?

- Oui.

Qu’est-ce que vous voulez répondre à ça ? Ivinea s’arrêta donc dans sa tirade et ferma la bouche.

- D’accord l’Ancien, je reste ici ! Si vous avez besoin d’un coup de main pour le feu ou pour découper des choses, vous pouvez compter sur moi. Pour le reste, il faudra me montrer.

Après avoir rangé les restes du repas, ils se mirent donc au travail. Les Sellulecs devaient être utilisés frais ou séchés rapidement. Pendant qu’Ivinea renforçait le foyer en rajoutant une bûche bien sèche, le vieil aveugle nettoyait délicatement les fleurs pour retirer la terre. Il expliquait en même temps comment il faisait et pourquoi. Pour ne pas oublier, la jeune Liare commença à prendre des notes, sous forme de dessins rapides. Elle espérait qu’elle arriverait à se souvenir des subtilités qu’elle avait du mal à exprimer. Elle se demanda également comment elle laverait les plantes sans plonger ses mains dans l’eau si elle avait à reproduire la recette.

Ils mirent ensuite les fleurs à infuser dans une petite marmite au-dessus du foyer. L’eau ne devait pas bouillir mais rester pratiquement brûlante (pour un humain). Ivinea pouvait encore poser ses mains sur le chaudron sans problème. L’Ancien ajouta également des petites baies rouges séchées.

- Elles ne sont pas indispensables, mais j’ai trouvé qu’elles renforçait l’action du Sellulec, je voudrais donc tester différentes doses. Et puis elles adoucissent le mélange.


L’infusion durait plusieurs heures avec des plantes fraîches. Ils se relayèrent pour dormir et surveiller la température. Ivinea trouvait l’ambiance particulièrement confortable et baillait sans la moindre gêne. Surveiller un feu n’avait rien de bien passionnant.

Au petit matin, l’infusion avait pris une teinte sombre. Le vieil alchimiste inspira doucement les vapeurs de l’infusion avant de se fendre d’un grand sourire. Ils éteignirent les flammes en laissant les braises sous la marmite puis le vieillard sortit une fiole d’huile d’un de ses nombreux tiroirs. Il en versa une quantité généreuse dans l’infusion et touilla le mélange avec douceur. Celui-ci commença doucement à se figer. Avec qu’il soit complètement solide, Ivinea le repartit dans de nombreux pots qui furent scellés.

- Le baume de Sellulec s’abîme très vite à l’air libre, c’est pourquoi nous ne pourrons pas utiliser celui-ci, à moins qu'on ne m'amène un blessé dans l'heure. Le Sellulec est un puissant cicatrisant à nul autre pareil.

Ivinea hocha la tête pour marquer qu’elle avait compris. Elle était impressionnée avec l’aspect final du produit, nacré avec de rares reflets rouges. Elle savait déjà que les plantes pouvaient avoir pleins de propriétés, comme les Iradies, mais elle n’avait que rarement été témoin du processus de transformation. Ca lui aurait presque donné faim si elle n’avait pas déjà mangé quelques heures auparavant.

Après avoir fini de ranger les pots et le chaudron, le vieil alchimiste resta silencieux un instant, pensif.

- Dites-moi Ivinea, je vois que vous êtes une personne curieuse et appliquée. Or ce sont des qualités que je recherche dans un apprenti. Et votre présence ici m’a été d’une grande aide. Cela vous intéresserait-il de rester plus longtemps ? Je partagerai avec vous d’autres recettes et connaissances sur les plantes.

Mots : 900


Dernière édition par Ivinea Loryed le Dim 11 Fév 2018 - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseuse

Messages : 130
Xp's : 123
DC : Eien VerteFeuille
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 21
Présentation : Nya ?
Carnet : ~ Meow ~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: A voir ^^
MessageSujet: Re: Quête | Le vieillard alchimiste Sam 27 Jan 2018 - 18:08


La jeune Liare ouvrit la bouche avant de la refermer aussi sec. Elle était un peu trop surprise par la proposition, et avait besoin d’y réfléchir un peu au lieu de répondre sur un coup de tête. Quelques minutes s’écoulèrent dans le silence, ce que le vieil Alchimiste respecta.

- C’est une proposition généreuse que vous me faites là. Je ne sais trop quoi vous répondre… Ce que vous m’avez appris est passionnant, mais je ne suis pas sûre d’être faite pour ça. Déjà, vu mes capacités culinaires, je ne suis pas certaine de faire une bonne alchimiste. Ca m’a l’air d’être fichtrement compliqué quand même… Et puis, j’ai toujours vécu en nomade. Je reste rarement plus de quelques semaines dans un endroit. Votre apprentissage ne tiendrait pas en quelques semaines, je me trompe ?

- Bien sûr que non… Bien, je comprends ce que vous voulez dire. Alors voilà ma proposition : je vous donne quelques bases générales sur l’alchimie et je vous montre quelques plantes et animaux qui pourraient vous être utiles dans votre périple.

Ivinea acquiesça, ça lui semblait raisonnable et tout à fait dans ses cordes. Et elle n’avait rien contre le fait de rester avec le vieillard quelques jours de plus. Il était parfaitement sympathique et elle apprenait avec plaisir tout ce qu’il avait à lui enseigner.

Et ainsi commença la véritable initiation d’Ivinea à la botanique et à l’Alchimie. Elle devait s’avouer fascinée par tout ce qu’on pouvait faire avec des plantes. Elle fut même surprise d’apprendre que l’on pouvait faire des potions de camouflage à l’aide d’écailles d’Edjeha. Et dire qu’elle s’amusait à en récolter gamine, sans savoir à quel point cela pouvait s’avérer utile ! Elle était sûre que son Clan aurait adoré connaître cette recette.

A cette pensée, Ivinea eu un pincement au cœur. Même si elle savait maintenant que partir avait sans doute été la meilleure décision qu’elle avait jamais prise, elle ne pouvait s’empêcher de penser à sa famille, à ses amis restés au pays. Qu’avaient-ils pensé de son absence ? S’étaient-ils inquiétés de ne jamais la voir revenir ? L’avaient-ils crue dévorée par la Vallée, ou prise par les soldats qui les avaient attaqués. Et elle, avait-elle le mal du pays ? Non, impossible. Elle n’avait pas de maison. Elle n’en avait jamais eu. Elle appréciait la solitude, et le monde des Humains était fascinant. Un peu froid cela dit. Elle secoua la tête pour chasser ces sombres pensées, et reforma son habituel sourire carnassier avant de reprendre son apprentissage.

Elle resta plus longtemps qu’elle ne l’aurait prévu. Mais au bout d’une semaine, elle sentit peser sur elle le poids de l’habitude. Elle s’inquiétait de rester au même endroit trop longtemps. Une habitude durement ancrée chez une personne qui a passé la majorité de son enfance traquée par les bêtes ou l’armée. Elle fit donc ses adieux au vieil homme, qui semblait sincèrement désolé de son départ. Sans doute que quelque part au fond de lui, il avait cru qu’elle puisse changer d’opinion.

- Prenez soin de vous, vieil homme ! J’espère que vous trouverez un apprenti à la hauteur de vos attentes ! Vous le méritez. Si je repasse dans la région, je reviendrai vous dire bonjour !

- Je vous souhaite un bon voyage à vous aussi, Ivinea. Tenez, au cas où vous rencontreriez des soucis, j’espère que ces fleurs vous seront utiles. Et puis après tout, vous savez faire le baume à présent. J'espère que vous pourrez mettre ces connaissances à profit !

Il lui tendit un petit paquet contenant un Sellulec séché. Ivinea se trouva bête une nouvelle fois. Elle ne s’attendait pas à un tel cadeau.

- Merci beaucoup vieil homme, mais… mais c’est trop ! Vous m’avez-vous-même dit que le Sellulec était très rare, que ces baumes se vendaient à prix d’or. Je ne les mérite pas !

- Tatata ! On ne discute pas un cadeau. Filez maintenant, avant que je change d’avis.

Et Ivinea fila. Plus ou moins vite, puisqu’elle commença par tituber à reculons. Puis elle fit un grand sourire, les yeux un peu embrumés par les larmes, avant de s’éloigner. Le vieil homme allait lui manquer.

Mots : 698
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quête | Le vieillard alchimiste

Revenir en haut Aller en bas

Quête | Le vieillard alchimiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de kit pour le vieillard
» CATALOGUE d'Elessarion l'alchimiste
» A la recherche de l'alchimiste Todd Curaï (destin)
» Quête : Alchimiste
» Errok Barbe-Brûlée - Runiste, ingénieur et alchimiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Monde des Humains :: Plaine Isolée-