AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Neustro

Messages : 56
Xp's : 363
Date d'inscription : 21/06/2016
Carnet : Qui suis-je ?

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. Mer 3 Mai 2017 - 19:04


900mots
#009966
« Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. »
Désert de la Patience - 1er Ciorel 1245
Premier Ciorel , premier jour de l'été. Le jour se lève paresseusement au dessus des dunes et tu t’attardes pour admirer le spectacle. La vie peut être belle et c’est à toi de choisir si tu souhaites passer ton chemin ou t’arrêter pour la regarder et vivre un peu. C’est le choix que tu fais ce matin. Tu t’assiérais bien un instant, quelques minutes, quelques heures peut être, mais tu sais que le temps presse. Tu es attendu à la fête et tu as promis d’aider. Pourquoi ? Pour rendre service, et puis parce que le couple qui t’a recueilli te l’a demandé. Tu ne peux rien leur refuser, après ce qu’ils ont fait pour toi. Tu soupire mais pas d’agacement. C’est un mélange d’aise et d’envie de rester ici, en bordure de la fête, pour savourer encore un peu la vue et toutes les sensations que te procure le désert. Ici, tes pieds nus dans le sable encore froid, tu te sens chez toi, presque à place. En regardant l’étendue de sable ocre, tu aperçois un mouvement, comme un éclair, d’une étrange couleur bleutée. Tu plisses les yeux mais la créature, s’il y en avait une, a déjà disparue derrière une dune. Tu te demandes ce que ça peut être, il n’y a pas beaucoup de bestioles bleutées dans ce désert. Tu as entendu dire que la crête -tu ne trouves pas d’autre mot plus adapté pour définir l’espèce de coiffe sophistiquée qui orne le dessus de leur tête- des Haldaloces était bleue et ils vivent dans le désert mais ces reptiles volants n’ont rien à faire au ras du sol, si proches d’une source d’agitation humaine.

« Drake ? Bouge ! ». Cette fois ci par contre, c’est un soupir de déception. Tu vas être obligé d’y aller maintenant, tu ne peux plus faire comme si tu ignorais que ta présence est attendue. Tu jettes un dernier coup d’œil vers les dunes, cherche l’éclair bleu que tu avais aperçu mais, comme tu ne vois rien, tu finis par tourner le dos au paysage pour te rapprocher des tentes. L’ambiance est festive et cela t’arrache un sourire. Contrairement aux mariages auxquels on peut assister dans la Capitale des Namès, le blanc n’est pas de mise ici. Pas de temple, pas de prières, seulement la joie de vivre et des vêtements de peaux pour la plupart des invités. Aujourd’hui, parmi les nomades du désert, ce sont les Namès avec leur toge traditionnelle qui font tâche. Ce mariage, symbole de l’amour intense qui lie Amya et Loth, te laisse un goût amer dans la bouche. Bien sûr que tu es heureux pour eux mais … « Drake ! Approche, Sainte Mère ! Qu’as tu à rester planté là comme une âme en peine ? » crie la même voix que tout à l’heure Tu te tournes dans sa direction et lui souris avec bienveillance. Loth n’a pas conscience que tu es réellement une âme en peine. Ce jeune homme d’une trentaine d’années en paraît dix de moins, autant par son physique que par ses réactions. Il travaille à la ferme, avec toi et aujourd’hui, c’est son jour. Son innocence te fait du bien. Tu te mets en marche et le rejoins dans la tente dans laquelle il s’est engouffré.

Il est là, en plein milieu, et tiens devant lui un magnifique costume brun, le genre qui a dû coûter beaucoup de travail aux couturières mais qui donnera assurément au marié une allure digne et noble. Peut être qu’avec ça il paraîtra enfin son âge ? Tu souris et lui assure qu’il est superbe et qu’il aura fier allure avec. Le futur époux te lance un sourire narquois et réplique : « Essaie le d’abord, que je vois à quel point j’aurais l’air d’un clown dans cet accoutrement ! » Tu hausses un sourcil et le fixe mais il conserve son air rieur en te tendant le costume. « Aller, Drake ! Essaie le qu’on rit un peu ! » Tu te demandes en quoi il sera drôle que tu passes en premier la tenue du marié mais tu attrapes néanmoins l’ensemble pour le détailler de plus près. Ce cuir respire le travail bien fait ! Tu jettes un coup d’œil à ton ami, si l’on peut l’appeler ainsi. Vous avez a peu près la même carrure, ça devrait passer. Tu souris, te retourne, te déshabille et passe le costume. Tu jettes un coup d’œil a ton corps ainsi vêtu, tu dois avoir fière allure ainsi ! Cela te rappelle tant de choses …

Un temple.
Un mariage.
Ton air niais et béat ne quitte pas ton visage de la cérémonie. Bientôt, vous serez liés à jamais, bénis par les Dieux tous puissants qui veillent sur Madelle.
Tu regardes vos mains, entourées d’une corde pour symboliser votre union puis tes yeux remontent vers Son visage. Ses cheveux blonds, remontés en un chignon compliqué, entourent un minois d’une beauté sans pareille.
Désormais, elle est tienne.

Tu tousses et retiens tes larmes. Tu te forces à sourire et te tourne vers le centre de la grande tente pour montrer le résultat au propriétaire du costume. Mais lorsque que tes yeux se posent sur l’endroit où il se tenait puis sur le reste de la tente, tu dois te rendre à l’évidence : le marié s’est tout bonnement évaporé.


Dernière édition par Drake Val Ary le Ven 28 Juil 2017 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neustro

Messages : 56
Xp's : 363
Date d'inscription : 21/06/2016
Carnet : Qui suis-je ?

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. Lun 10 Juil 2017 - 14:34


900mots
#009966
« Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. »
Désert de la Patience - 1er Ciorel 1245
Tes yeux clignent plusieurs fois sous l’effet de l’étonnement. Loth a disparu le jour de son propre mariage alors que tu es dans son costume ? Tu détailles la teinte, t’attendant à le voir surgir en riant et t’annoncant que c’était une blague et que ta tête en valait bien la peine ! Seulement, c’est le calme et le silence qui te répondent lorsque tu appelles. Tu restes silencieux un instant, à l’écoute de ton environnement. Peut être entendras tu une respiration qui trahira sa présence ? Mais aucun bruit ne se fait entendre dans la tente. Pourquoi ?

Tu lèves le pan de tissus qui te sépare de l’extérieur. Est il sorti ? Est-ce une blague ? Mais dehors, personne ne semble s’affoler ou rire de la situation comme si tu étais le seul à être au courant de l’absence du marié. Alors que tu es immobile sur le seuil de la tente, certains invités sourient en voyant ton costume et te souhaitent amour et bonheur. Il y  a donc des personnes qui ignorent la tête du marié alors même qu’ils vont assister à son union ? Tu te surprends à espérer qu’ils fassent partie de la famille de la future épouse sinon cette situation est franchement bizarre. Tu dois retrouver Loth et lui rendre son costume avant le début de la cérémonie ! Avec un soupir, tu te joins à la légère foule et parcours le campement à la recherche du jeune homme.

Il ne te faut pas longtemps pour remarquer que cette tenue te permet beaucoup de privilèges – hors sourires et félicitations – comme d’avoir un accès prioritaire au buffet et d’être la source de toutes les attentions. Ce dernier point te déplaît particulièrement : tu n’aimes passe te faire remarquer. Où diable est ton ami, que tu puisses enfin retrouver tes vêtements et ton statut d’homme invisible ? Tu pousses un long soupir lorsque tu remarques qu’un homme à la peau aussi noire que la tienne te fixe depuis un tabouret, à l’orée de ce qui doit être sa tente. Son regard intense puis son sourire éblouissant lorsqu’il remarque que tu le regardes te pousses à le considérer. Qui est il ? Il te fait alors signe de t’approcher, ce que tu fais après une vague hésitation.

« Bonjour, frère Namès. » Sa voix est si rocailleuse que tu as l’impression que l’homme a avalé un éboulis. Tu lui réponds d’un simple signe de tête, attendant la suite. Elle ne tarde pas à venir d’ailleurs. « Je ne suis pas réellement invité à ce mariage : je suis Neustro est tatoueur. » Il te sourit et continue : « J’aime me présenter à de grands événements comme celui-ci pour présenter mon art. » Il remonte ses manches, laissant entrevoir  de magnifiques dessins à l’encre noire sur sa peau sombre. « Garder un souvenir de ce moment unique graver sur ta peau et y joindre une Vérité de l’Etre qui pourra t’aider au quotidien, n’est ce pas une bonne idée ? » L’homme ne semble pas avoir vu que ta peau est elle aussi couverte de ces créations magiques. Mais peut être que le costume de Loth les cache ? Tu n’as pas encore croisé de miroir dans lequel t’admirer. Un autre tatouage ? Oui après tout, pourquoi pas ? Quelle Vérité souhaiterais tu y mettre cette fois ? Ah, tu n’as pas besoin de réfléchir longtemps. Tu n’es pas là Neustro depuis bien longtemps mais tu sais déjà ce qui te manque si souvent : soigner les plaies. Tu sais que tu ne pourras pas soigner une grande coupure béante avec un tatouage, pas encore, il te faudrait le faire retoucher plusieurs fois, mais pouvoir soigner les petites plaies et ainsi éviter douleurs, saignements et infections. Tu acquiesce d’un signe de tête : « Vous me faites un prix ? » Ton interlocuteur éclate d’un rire franc. « Ah ! Vous ne perdez pas le nord ! » Il reprend alors son sérieux : « Mais c’est entendu. Qu’est ce que je vous fais ? »

Alors que tu lui expliques ton projet, l’homme sourit et hoche régulièrement la tête. Il a l’air d’approuver ton idée. Mais il te demande alors le motif. Que souhaites tu voir inscrit sur ton corps ? Tu aimerais quelque chose de délicat, une fleur peut être. Mais laquelle choisir ? Laquelle représente t elle réellement quelque chose à tes yeux ? Les idées de bousculent dans ton esprit. Des Luminus Flo, les Lumineuses ? De petites fleurs délicates, très rares et poussant dans les Terres Inexplorées. De petites merveilles végétales ayant pour qualités de pouvoir soigner les maladies du corps et de l’esprit. Ou encore une fleur de Ragnak, la fleur des rêveurs, autrefois utilisée comme antalgique ? Ou alors simplement une Nomles, la Soigneuse ? Très utilisée par les Neustros pour soigner les plaies de la peau. Ca y est, tu as fait ton choix et tu te hâte de l’exposer à ton interlocuteur, qui te donne son accord d’un signe de tête. Tu lui tends ton avant bras droit tandis que le Neustro rassemble son matériel. Tu as hâte, bientôt tu pourras soigner tes malades pour la raison la plus fréquente de leur venue. L’homme te fait répéter ta demande précise pour être sûr de ne pas se tromper puis se penche sur ton avant bras, dont tu as remonté la manche, puis de met au travail.


Dernière édition par Drake Val Ary le Ven 28 Juil 2017 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neustro

Messages : 56
Xp's : 363
Date d'inscription : 21/06/2016
Carnet : Qui suis-je ?

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. Mer 12 Juil 2017 - 8:02


500mots
#009966
« Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. »
Désert de la Patience - 1er Ciorel 1245
« Drake ! »

Tu es occupé à contempler les Nomles qui s’enroulent autour de ton poignet avant de remonter le long de ton avant bras, fines lignes noires qui ondulent doucement sur ta peau sombre. Chaque courbe renferme le pouvoir de guérir et cette pensée te faire légèrement sourire. Enfin, jusqu’à ce que cette voix – dont tu n’arrives pas à savoir si elle est furieuse ou paniquée – t’appelle dans tout le camp, t’arrachant à ta plénitude. Tu soupires doucement. Qui hurle ainsi ? Tu remercies le Neustro et cherche du regard la personne qui t’appelle, ta main palpant ta hanche pour trouver ta bourse pendant ce temps. Lorsque tu vois enfin de quoi il s’agit, tes sourcils se fronçant. « Mina ? » La vieille femme, guidée par ta voix, se tourne dans ta direction. « Ah Drake te voilà enfin ! Où est mon fils ? » Tu tousses. « Loth ? » Elle fronce les sourcils à son tour. « Évidemment, je n’ai qu’un garçon ! Ou est il ? » Tu redescends ta manche et paie le Namès qui t’as fait ton tatouage. « Drake ? Mais c’est son costume ? A quoi jouez vous ? Ou est il ? » Tu te lèves pour faire face à la jeune femme. En vérité, tu la domines de toute ta hauteur et cette constatation t’emplie d’une sensation de pouvoir et d’un plaisir malsain. « Je ne sais pas. » Ton visage s’est fermé. Tu fixes le petit bout de femme qui te tendit tête mais qui semble s’être soudain ratatiner maintenant que tu la domines de toute ta masse. Sans attendre de réponse de sa part, tu fais demi tour et te joins aux invités.
Tu n’as pas le temps de flâner bien longtemps : à peine as-tu parcouru quelques centaines de  mètres que deux hommes t’attrapent, chacun d’un côté, pour te guider. Énervé mais curieux, tu les laisses faire. Lorsque tu réalises ce qui est en train de se passer, il est trop tard. Tu replonges quelques années plus tôt :

Ton costume est élimé mais magnifique.
Sa robe est simple mais splendide.
Belle couleur écrue soulignant la couleur sombre de ta peau.
Belle couleur écrue mettant en valeur ses cheveux d’or et ses yeux couleur du ciel.

Elle s’avance pas à pas
Tandis que tu l’attends là.
Les larmes aux yeux en la regardant Elle,
Alors qu’elle s’avance vers l’autel.

Tu es là, devant l’autel une nouvelle fois. Ton costume est neuf et les sourires présents mais ce n’est pas ta famille à tes côtés. Et ce n’est pas ta future femme face à toi mais une jeune demoiselle dont tu ne connais guère que le prénom. Ladite jeune femme te fixe d’ailleurs avec un air effaré. ‘Que fais tu la ?’ semble t elle demander. ‘Je ne sais pas’ pourrais tu répondre. Mais ce n’est pas ce que tu as envie de hurler. Avec tes souvenirs, l’Etre s’est réveillé. Et le voilà qui hurle, crie et déchire ton esprit.  

« Tues les ! Tues les tous ! »


Dernière édition par Drake Val Ary le Ven 28 Juil 2017 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Neustro

Messages : 56
Xp's : 363
Date d'inscription : 21/06/2016
Carnet : Qui suis-je ?

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. Ven 28 Juil 2017 - 13:47


500mots
#009966
« Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre. »
Désert de la Patience - 1er Ciorel 1245
La douleur te vrille le crâne. Non, non, non, non … Tu ne dois pas céder, tu dois résister. Tues les ! Tu ne peux pas … Tu ne veux pas … L’Être te martèle, et bientôt tu n’entends plus que lui. Tu ne dois pas céder. Tu te sens tomber à terre mais peu t’importe, tant que tu résistes.

Une accalmie. Tu rouvres les yeux un instant. Le sol est proche de toi, qui te trouves à genoux devant l’autel, la tête dans les mains. En train relevant prudemment, tu aperçois des sourires émus – entre autres regards interloqués. Il y a donc des gens qui croient que tu es si heureux que tu n’arrives plus à tenir sur tes jambes ? Bêtise … La fiancée de ton ami te regarde, indécise. Doit elle s’avancer vers quelqu’un qui n’est pas son futur mari comme si de rien n’était ? Elle jette de nombreux coups d’œil autour d’elle, à la recherche d’une aide, d’une réponse ou peut être des deux.  La mère de Loth, assise sur un épais coussin à l’avant des rangées d’invités, te fixe d’un air méchant. « Comment oses tu voler son jour de gloire à mon fils pour un pari stupide ? » semble dire son regard dur. Ah, si elle savait que tu préférerai être partout ailleurs qu’ici !

Tu te relèves, avec mille précautions. Tu as peur de dégringoler à nouveau ou qu’un geste brusque réveillé la Voix, qui semble somnoler pour le moment. Dès que tu es de retour sur tes pieds, comme si elle attendait ce signal, la musique nuptiale démarre. La mariée est censée s’avancer vers toi pour que vous vous jurez ‘enfin’ fidélité. Tu jettes un coup d’œil au petit orchestre – certainement quelques musiciens dénichés en ville dans une mignonne petite auberge – mais ne reconnais aucun ami de Loth. Ils semblent tout ignorer de la situation. La jeune femme s’avance vers toi, peut être pour donner le change. Sa mère ne s’y oppose pas, cautionnant visiblement qu’elle fasse comme si de rien n’était. Et toi ? Que dois tu faire ? Devras tu t’asseoir sur les coussins proches de l’autel,  avec le prêtre et ta ‘future épouse’ pour continuer cette mascarade ?

La musique accélère, la jeune demoiselle bientôt te rejoindra. Tu prends la décision de jouer le jeu, jusqu’à la fin. Tu ne souhaiterai en aucun cas créer des problèmes et ta Vérité n’est pas suffisamment puissante et toi pas assez patient et endurant pour effacer la mémoire de tant d’invité. Tu regardes les familles des époux. Certains sourires semblent indiquer que l’on peut te confondre, toi l’homme à la peau sombre couverte de tatouages, aux yeux noirs et aux longues dreads tout aussi foncées, avec un gringalet blond. La jeune femme te rejoint, hésitante. Dans son regard, tu ne sais pas si tu lis plus de haine ou de tristesse.

Mais tu n'as pas le temps de voir la suite. L'Être bondit, s'empare de ton esprit et tu ne peux qu'assister passivement au carnage qui s'en suit.
Tu ne peux pas l'arrêter, tu ne peux pas les sauver.
Tu ne qu'attendre, fuir et ne jamais revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre.

Revenir en haut Aller en bas

Le mariage est une prison qui n'a de beau que la porte par laquelle on y entre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les RPs Exceptionnels :: Les Rp's Individuels-