AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Festivités Parlèms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Noble

Messages : 115
Xp's : 196
DC : Elvire Delarosa
Date d'inscription : 23/07/2016
Age : 17
Présentation : Présentation ~
Carnet : Carnet ~

Feuille de personnage
Vie:
15/100  (15/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Occupée en ce moment
MessageSujet: Festivités Parlèms Dim 11 Déc 2016 - 11:59

Je déambule à travers la foule et les festivités, toute souriante et ravie de recroiser quelques visages qui me sont familiers – mais également d’en découvrir certains qui ne le sont pas. Après tout, il n’est de meilleure occasion pour élargir mon carnet d’adresses. Mon invitation à cette petite fête est une véritable bénédiction : voilà le genre d’événement auquel les clients potentiels coulent à flot. Personnellement, je me moque bien de cette prétendue victoire à la tour.

A contrario de la domestique qui m’accompagne, je ne laisse pas mon enthousiasme prendre le dessus. Opale se trouve effectivement à mes côtés, sautillant à chaque pas, les yeux emplis d’étoiles à la vue de tous les nobles qui l’entourent. A croire que la pauvre n’a pas l’habitude d’être sortie du manoir. Et voilà que je regrette de l’avoir amenée : elle m’embarrasse ! Opale, ma chère Opale, je t’ai pourtant éduquée aux bonnes manières.

N’y fais pas attention Elerinna, pense à autre chose afin de ne pas t’empourprer.

Tiens, voilà quelque chose qui mérite d’être relevé : la Lady a le sens de l’organisation. La décoration est somptueuse, les buffets sont des plus appétissants et les activités ont au moins le mérite de ne pas être ennuyeuses. De quoi s’amuser et passer un bon moment, en somme ; mais je ne suis pas ici pour « passer un bon moment ». Je ne dois pas perdre de vue ce qui m’amène ici : les affaires. Je n’ai guère le loisir de m’abandonner à ce genre de divertissements.

Quand j’aurai guetté une cible intéressante, je n’hésiterai pas à me jeter dessus. Pour l’instant, j’observe, en attendant de trouver qui que ce soit attirant mon attention. Pour faire passer le temps, je me donne à ma principale activité : la moquerie. Je scrute la tenue de chacun, jugeant du regard qui que ce soit a le toupet de se présenter à ces festivités aussi mal vêtu qu’un pauvre roturier. Je me tourne vers ma domestique :

- Opale ! Regarde un peu ce garçon, là-bas, j’ignore de qui il est le fils mais ses parents rougiraient à la vue de costume ; l’aurait-il subtilisé à son père ? Opale ?

Je me tourne vers elle. L’impolie ne m’écoute pas, elle a le regard tourné en direction des musiciens et des couples qui y dansent tout près. Je pousse un profond soupir, puis, résignée à l’idée de la garder à mes côtés, je déclare :

- Opale, tu sais quoi ? Tu n’as qu’à profiter des festivités, nous nous retrouverons ce soir.
- Vraiment, madame ?
- Oui ; après tout, on ne peut pas dire que tu me soies utile. Va, amuse-toi.

Elle me remercie d’un immense sourire et se rue vers les musiciens. Moi, je m’en désintéresse bien vite pour me reconcentrer sur les gens qui m’entourent. Malheureusement, personne ne s’avère assez intéressant pour attirer mon attention. Oh, je ne vais tout de même pas rester plantée là à ne rien faire, et je commence à avoir soif. Je me dirige vers l’un des buffets et demande une coupe de vin, tâchant tant bien que mal de fuir le soleil qui surplombe la fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alchimiste

Messages : 124
Xp's : 395
Date d'inscription : 26/08/2016
Présentation : Pour vous servir
Carnet : Ses voyages

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Festivités Parlèms Lun 12 Déc 2016 - 21:56

Évoluant sous le soleil de plomb de l'été, Rhys enviait un peu aux dames de la noblesse la mode du moment leur permettant de porter un voilage léger sur la tête, les protégeant de la lumière et de la chaleur. Lui-même avait laissé chez lui tout chapeau : aujourd'hui il n'était pas là en tant que barde mais bien en tant que noble invité à ces célébrations, il ne s'agissait pas d'attirer l'attention plus que de raison. Oh bien sûr il était habillé à la dernière mode et sentait déjà certains regards s'arrêter sur lui, mais rien qui lui permettrait de captiver tout une salle en quelques instants. Ce qui ne voulait pas dire qu'il n'avait pas apporté avec lui sa lyre : elle était en sécurité avec un domestique, à qui il avait fait comprendre en termes fleuris mais clairs qu'il n'hésiterait pas à retourner ciel et terre pour le retrouver et le pendre avec ses boyaux si elle lui revenait avec ne serait-ce qu'une éraflure.

Après avoir salué une vieille connaissance de ses parents, il se retourna vers Jonas pour lui raconter une anecdote graveleuse à son propos, avant de se rappeler que non, il était seul. Son compagnon avait poliment et fermement refusé l'invitation, lui rappelant qu'en tant que roturier sa place n'était pas là et qu'il en avait assez qu'on le lui fasse sentir de manière plus ou moins déguisée. Un peu déçu mais conscient de la réalité de ces propos, Rhys était parti en lui promettant de ne pas rentrer trop tard, et surtout à peu près sobre.

Il resta un moment à regarder les musiciens et les couples danser, nostalgique. Ses doigts le démangeaient et le poids de sa lyre sur le genou lui manquait. Il finit par se secouer : il n'était pas là pour cela, et malgré sa réputation d'original et de trublion, il devait aussi rappeler à cette société qu'il faisait partie d'elle. Il se remit donc à déambuler entre les petits groupes qui s'étaient formés, s'arrêtant çà et là pour discuter et commenter les derniers événements de la guerre. Bien sûr il était inacceptable de laisser les Recléyès courir. Évidemment leurs propres soldats avaient été d'une bravoure exemplaire. Sans aucun doute le marquis de Dieu-sait-où aurait pu remporter une victoire encore plus rapide et écrasante.

Cherchant une porte de sortie à sa situation actuelle, le jeune homme aperçut la jeune Jelica près du buffet, en train de siroter un verre de vin et apparemment seule.
Sentant là l'opportunité d'une conversation plus calme et probablement moins agaçante, Rhys se libéra en souriant du baron ventripotent occupé à cet instant même à lui faire du gringue.

Il se dirigea donc vers la jeune femme, qui semblait perdue dans son observation de la salle et des convives et avait l'air de tout à fait s'ennuyer au plus haut point. Il sourit, amusé : il avait peu l'occasion de la voir en dehors de transaction et portait en ce moment-même une de ses dernières créations, alors qu'il n'avait pas du tout pensé qu'elle serait présente. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Arrivé à quelques mètres d'elle, comme elle lui tournait le dos et qu'il était impoli de surprendre son interlocuteur, il l'interpella :

« Mademoiselle Jelica ! » Il s'inclina devant elle en une révérence fleurie : « Je suis ravi de vous rencontrer dans des circonstances moins utilitaires qu'à l'accoutumée. » Il attrapa au vol un verre d'un cocktail coloré sur le plateau d'un domestique qui passait et le leva pour trinquer.

« Comment se porte votre père ? Voilà des mois que je n'ai pas eu de nouvelles de lui. Il doit être très fier de votre travail ! »


Rhys: #9966cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Festivités Parlèms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Les festivités
» [Festivités 21 avril 1454] Bar
» [EVENEMENT] Après-Midi Récréative =D ! (Inscriptions)
» Images des festivités du carnaval 2013 au Palais Sans-Souci et au Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La plaine isolée :: Arnlo-