AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le dragonnier de la farce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Dragonnier

Messages : 20
Xp's : 104
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 21
Présentation : Un souffle sur les braises
Carnet : Un chemin tracé de cendres

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Le dragonnier de la farce Lun 10 Oct 2016 - 20:37


Le dragonnier de la farce
Défi - 6 Nehaïah 1248

La journée semblait décidément évoluer sous le symbole de quelques dieux obscurs et oubliés du chaos. Exodie n'était pas le genre de personnes à être foncièrement pieuses, mais elle devait bien avouer qu'elle craignait que ses prières à Filéole n'eurent pas été suffisantes -ou suffisamment ferventes- pour éloigner le malheur. A n'en pas douter, la situation dans laquelle elle s'était fourrée rassemblait tous les indices d'une punition divine. Était-elle méritée ? Certainement pas, personne ne méritait un tel sort, aussi hérétique et blasphémateur soit-il !

Telles étaient les pensées d'Exodie alors qu'elle se laissait mollement frapper par une gamine blonde aux yeux bandés armée d'un baton. Le visage interdit et le regard blasé, c'est avec une ferveur digne des plus grands acteurs de spectacle qu'elle déclara d'une voix sans intonations « Tu m'as trouvé. Incroyable... ». Après tout, elle n'avait pas bougé. Son manque de motivation flagrant lui valu un coup d’œil glacial de la part d'un jeune adolescent à la chevelure poil de carotte. Son bourreau. Le rejeton direct d'Uraang, sans le moindre doute. Exodie était persuadée que si une couleur prédominait en enfer, c'était bien celle des cheveux roux du gamin, rappelant vaguement un brasier incandescent. Vous savez, celui dans lequel les âmes en peine souffrent pour l'éternité, etc. Sans doute la guerrière aurait déjà assommé le gamin d'une baffe si elle ne soupçonnait pas que son hypothèse du fils-démon comportait une part de vérité. Elle semblait cependant avoir suffisamment offensé les Dieux pour le moment, à son grand malheur, pour en ajouter une couche.

Le fait qu'elle était sensée se faire discrète n'était pas non plus à exclure de l'équation -et l'avait retenu de foutre une rouste en bonne et due forme aux morveux qui l'entouraient désormais comme une bande de charognards affamés. En réalité, affamés, sinon de tourments et de souffrance humaine, ils ne l'étaient certainement pas, vu la qualité de leurs vêtements de tissus onéreux. Exodie, de base, n'aimait pas les enfants. Mais les enfants de l'aristocratie Parlèm, inutile même de les citer en sa présence : c'était les pires. Elle en avait ici la preuve irréfutable. Il lui fallut concentrer toute sa maigre patience pour lui éviter de tous les éventrer pour ensuite les pendre par les pieds. Après les avoir dépouillés de tous leurs biens. Lorsque la dragonnière reçut un coup particulièrement douloureux dans le tibia, elle ajouta que ce serait avec leurs propres tripes.

Alors qu'elle ruminait ses sombres pensées en sautillant sur place, la cheville victimisée entre ses mains, Poils de Carotte profita de son inattention pour lui faucher la jambe valide, à l'hilarité des autres monstres. Trop, c'en est trop, songea Exodie alors qu'un flot ininterrompu de jurons particulièrement imagés cascadait de ses lèvres.
 
« ... de fils de rats galeux, rejetons mal formés de Rhajack, bande de sales petit mer- » La dragonnière interrompu net sa litanie inversée à la vision, non pas des visages choqués des enfants, mais bien de celle de sa bourse s'agitant dans la main d'un Poils de Carotte affublé d'un large sourire sardonique. Parole d'Arianell, elle allait le renvoyer dans les jupes d'Uraang. Sa propre mère ne le reconnaîtrait plus lorsqu'elle en aurait fini avec lui. Le concerné du percevoir le cheminement des pensées d'Exodie -chose peu difficile étant donné la couleur rouge fureur qu'avait pris son visage- car il décida subitement de décamper. Les autres gamins, comme animés par des fils invisibles, le suivirent de très près. Comment disait-on déjà ? A trop tirer la queue du dragon... Poussant un rugissement de rage qu'aurait envié Seregon, la guerrière se lança à la poursuite des morveux.

Deux heures plus tard, Exodie dépensait ses dernières pièces dans une taverne quelconque, déjà bien éméchée. Trois constatations étaient venues à elle durant son abandon de soi : la première était qu'elle allait devoir demander de l'aide, sa dernière pièce étant partie dans la choppe qu'elle avalait goulûment à l'heure actuelle. La seconde, que pour prouver son indépendance à sa famille, il lui faudrait oublier à tout jamais ce triste épisode de sa vie. Se faire dépouiller par des gosses de riches, c'était quand même le summum du minable.

La dernière fut la décision de n'avoir jamais, au grand jamais d'enfants.
Sinon pour les manger ensuite.

Sur cette pensée réjouissante, la dragonnière lâcha sa choppe et roula sur le sol, ivre morte.



#7e8c8fthème musical
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le dragonnier de la farce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tour de Farce
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» LOIN D'ÊTRE UNE FARCE LE CATHOLICISME ,UNE FORCE MORALE POUR DANIEL ROUZIER
» Petite farce à faire !!!
» Suite de la mauvaise farce... Drago va dans les douches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les RPs Exceptionnels :: Les Rp's Individuels-