AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'hospitalité façon liare [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Marchande

Messages : 131
Xp's : 145
DC : Finnick Shuöra
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: à la Fête de la Vérité
MessageSujet: Re: L'hospitalité façon liare [Fini] Mer 17 Aoû 2016 - 20:59

« Hey Kharis ! »

La liare se retourna en entendant Jade l'interpeller, et elle sentit que ce simple mouvement faisait tanguer son cerveau d'un bord à l'autre de son crâne, ce qui était assez désagréable. Elle n'eut guère le temps de s'interroger sur cette sensation, puisque aussitôt l'humaine lui asséna un coup de poing magistral en plein dans le nez. Incapable d'esquiver, et encore moins de retrouver l'équilibre, Kharis s'effondra sous le choc, en plein sur une table. Sonnée, elle entendit tout de même un con lancer : « Je parie sur l'humaine ! ». Elle grogna. Même parmi les siens, on ne pouvait pas compter sur un peu de solidarité, bordel ?

Elle se redressa péniblement, essuyant les restes d'un verre de bière qui s'était renversé dans sa chute. C'était poisseux, collant, et ça n'arrangeait pas son humeur. Quelqu'un (elle ne parvint pas vraiment à identifier son visage, mais il avait l'air de bien s'amuser) lui fila un coup de main pour se remettre sur pied. Dès qu'elle eut retrouvé une stabilité relative, elle lança à Jade, la voix un peu trop pâteuse pour être menaçante :

« Mais ça va pas la tête ? T'as un problème avec moi la rouquine ? Si t'as la mort d'avoir perdu au bras de fer, bah c'est pas très réglo comme vengeance ! »

Un cercle de buveurs avait commencé à se former autour d'elles, et plus loin Raujè hésitait sur la conduite à tenir. Avec un peu de chance, ces deux imbéciles allaient se mettre KO mutuellement et il pourrait les foutre dehors quand elles seraient au pays des rêves. Il n'avait pas vraiment envie que la garde intervienne dans son auberge pour arrêter une bagarre de si bon matin, alors ce n'était pas lui qui allait partir la chercher...

Kharis, elle, n'avait aucune intention d'en rester aux mots. Avant que l'humaine ait pu réagir à ses invectives (enfin, à peu près, ses réflexes étant légèrement émoussés), elle lui fonça dessus, cornes en avant. Elle ne savait pas trop si elle voulait l'attraper ou la bousculer, elle verrait bien ce qu'elle trouverait à l'arrivée !

Et elle tomba sur... du vide. Jade avait eu le réflexe de faire un pas de côté pour s'effacer devant la charge de la liare, et emportée par son élan celle-ci faillit s'écrouler d'elle-même au milieu des spectateurs. Généreuse et désireuse de la soutenir dans son projet, l'humaine la poussa par derrière : Kharis roula dans les jambes du liare le plus proche, qui se trouvait être celui qu'elle avait frappé un peu plus tôt. Il en profita pour lui décocher un coup de pied bien senti dans les côtes.

« Hey c'est dégueulasse ça ! protesta quelqu'un qui avait sans doute parié sur Kharis, t'as l’impression que ton humaine a besoin d'aide pour lui casser la gueule ?
- Viens me dire ça en face ! » répliqua le borgne qui était finalement aussi imbibé que les deux jeunes femmes.

Quelques coups de poings s'échangèrent au dessus de la tête de Kharis qui, toujours au sol, n'avait vraiment pas besoin de ça pour trouver la situation confuse. Elle choisit donc de se traîner en grognant un peu plus loin de la mêlée avant de prendre une baffe perdue. Trouvant une chaise providentielle, elle s'en servit pour se redresser tant bien que mal, et sans lâcher sa béquille improvisée, lança vers Jade :

« Alors, t'abandonnes déjà ? »

Elle essaya d'accompagner sa pique d'un sourire narquois, mais son nez en sang gâchait un peu l'effet...


Dernière édition par Kharis Othorm le Lun 29 Aoû 2016 - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageuse

Messages : 129
Xp's : 208
Date d'inscription : 26/06/2016
Présentation : Présentation ~
Carnet : Carnet ~

Feuille de personnage
Vie:
83/100  (83/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée pour l'instant^^
MessageSujet: Re: L'hospitalité façon liare [Fini] Dim 21 Aoû 2016 - 15:49

Jade eut à peine le temps de reposer sa chope de bière qu’elle entendit déjà la liare fulminer dans son dos. Rien d’alarmant, elle ne se retourna même pas. En revanche, quand quelqu’un lui hurla de faire attention, elle eut tout de même la présence d’esprit de faire un tour sur elle-même pour se rendre compte que Kharis lui fonçait dessus, les cornes en avant ! La bretteuse n’eut pas le temps de réfléchir, sans compter qu’elle n’était pas en pleine possession de ses moyens. L’alcool avait finit par avoir raison d’elle… Par chance, elle parvint à garder l’équilibre quand elle esquiva l’attaque de son adversaire, elle trouva même la force de la pousser en avant pour la faire rouler dans les jambes des autres liares de la taverne.

Après l’avoir poussée, Jade recula de quelques pas en vacillant, avant de venir tomber dans les bras d’un liare qui eut tout de même la gentillesse de la rattraper avant qu’elle ne s’effondre. Sa sympathie avait visiblement des limites car il la rejeta brutalement en avant, presque instantanément. Heureusement, la jeune femme trouva une table contre laquelle s’appuyer, le temps de retrouver ses esprits. Quand elle leva la tête, elle constata que Kharis lui faisait face et qu’une foule de buveurs s’était attroupée autour d’elles, tous aussi heureux de pouvoir assister à un tel combat. Une humaine contre une liare, on ne voit tout de même pas ça tous les jours ! Quand Jade eut terminé de balayer la salle du regard, elle se tourna vers Kharis qui se tenait à une chaise.

- Alors, t'abandonnes déjà ? Lança la liare.

Jade grogna à cette remarque, la provocation ne fonctionnait que trop bien sur elle. Elle se retint de lui faire remarquer que la victoire n’allait pas être bien compliquée si elle n’était même pas capable de rester sur ses deux jambes. De son côté, Jade tentait de rester droite mais elle sentait sa tête qui lui tournait, sans parler de cette chaleur qui l’oppressait… Elle n’était plus maîtresse de ses mouvements, c’est pourquoi elle ne réfléchit pas une seconde à ce qu’elle était en train de faire quand elle détacha son fourreau de sa taille et qu’elle laissa lourdement retomber son arme sur la table. Après ça, elle tenta tant bien que mal de se mettre en garde, les deux poings devant son visage.

- Tu tiens tant à te battre ? Alors fais-le à la loyale !

Elle déclara cela en fixant les cornes de son adversaire. Elle n’ajouta pas que ces deux immondes choses qui se dressaient sur son crâne lui procuraient un avantage considérable, alors qu’elle n’était même pas armée. C’était injuste. La bretteuse était certaine que son adversaire comprenait ce à quoi elle faisait allusion. Jade inspira profondément sans lâcher Kharis du regard : elle était prête à en découdre. Après tout, elle n’allait pas se laisser déstabiliser par sa défaite au bras de fer. Enfin, encore fallait-il qu’elle parvienne à garder l’équilibre…

Elle attendit quelques secondes. Apparemment ce fut trop long pour les spectateurs de toute cette scène puisque quelqu’un dans son dos la poussa vers Kharis ! Surprise de se retrouver soudain aussi près de la liare, Jade abattit son poing au hasard dans l'espace ; au final, elle frappa dans le vide. Elle essaya de retrouver ses esprits et constata que son amie cornue avait tout simplement évité son attaque en faisant un pas sur le côté ; Jade esquissa un petit sourire inquiétant. Et voilà qu’elle chargeait son coude dans l’espoir de mettre la liare K.O…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Marchande

Messages : 131
Xp's : 145
DC : Finnick Shuöra
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: à la Fête de la Vérité
MessageSujet: Re: L'hospitalité façon liare [Fini] Lun 29 Aoû 2016 - 13:58

La provocation de Kharis fit mouche : l'humaine lui répondit en grognant, l’œil brillant, décidément décidée à en découdre. Quand elle saisit son fourreau, la liare crut même qu'elle avait poussé le bouchon un peu trop loin. Elle n'allait quand même pas lui proposer un duel à l'épée au milieu d'une taverne ? Peut-être était-ce une coutume des peuples du sud ? Mais heureusement, après quelques secondes de flottement pour l'esprit brumeux de Kharis, elle se rendit compte que, au contraire, Jade avait posé son arme sur la table et lui proposait un combat à mains nues. Elle se mit en garde en vacillant un peu, mais sa position rendait tout de même justice à son expérience : même à travers les vapeurs de l'alcool, Kharis se rendit compte qu'elle n'était pas sure de pouvoir lutter...

« Tu tiens tant à te battre ? Alors fais-le à la loyale ! »

Qu'est-ce qu'elle fixait comme ça ? Kharis avait un truc sur le front ou quoi ? S'était-elle blessée en tombant sans s'en rendre compte ? Elle leva la main, dubitative, pour tâter la zone que regardait l'humaine, mais elle ne tomba que sur ses cornes... Oh, c'est vrai, les humains n'ont pas de cornes. Jade les considérait sans doute comme des armes et elle se méfiait de leur utilisation en combat. Toute à sa réflexion sur ses appendices frontaux, Kharis faillit ne pas voir arriver le coup de poing de l'humaine. Bloquée par la table d'un côté, elle s'appuya sur le meuble pour se repousser hors de la trajectoire de l'attaque. Et cela faillit bien lui faire perdre le peu d'équilibre qui lui restait...

Elle devait riposter, ou le combat n'allait pas durer longtemps ! Excitée par les encouragement de plus en plus véhéments des spectateurs, elle ne prit même pas le temps d'essuyer le sang qui continuait de couler sur son visage. Jade, elle, avait un petit sourire qui ne lui inspirait pas confiance, aussi Kharis voulu la mettre hors d'état de nuire : elle s'approcha d'elle, bras écartés, pour lui saisir le torse et l'immobiliser... Mais elle n'avait pas vu son coude. Le coup partit à toute vitesse, mais heureusement l'alcool rendait Jade assez imprécise. Comme la liare était plus grande que ses adversaires habituelles, elle la frappa au plexus plutôt qu'au visage... Mais ça faisait quand même un mal de chien ! Kharis en eut le souffle coupé. Cherchant désespéramment à reprendre son souffle, elle en oublia de maintenir son équilibre, et elle s'effondra à nouveau au pied de Jade.

Il y eut un moment de flottement pendant lequel Kharis cessa de respirer. Certains spectateurs hésitèrent à se pencher sur elle pour voir si elle était définitivement KO, mais au bout de ce qui sembla être une longue minute, la liare parvint à reprendre une grande goulée d'air. Elle toussa et cracha un peu, complètement sonnée, mais sans rien de trop grave apparemment. Ceci dit, elle était clairement hors combat... Les spectateurs commencèrent donc à retourner à leurs tables, certains s'attardant un peu plus que les autres dans l'espoir d'un nouveau rebondissement.

Qui ne tarda pas à arriver. Encore dans les vapes, Kharis crut entendre quelqu'un s'approcher et lui saisir l'épaule pour la secouer. La liare tenta de repousser l'importun, mais elle parvient à pleine à lever le bras, alors atteindre sa cible... Son interlocuteur finit par la soulever pour l'adosser à un pied de la table, ce qui la fit grimacer de douleur, mais au moins elle pouvait le voir. C'était Grégor.

« Kharis, est-ce que tu m'entends, hey ho ? C'est pas le moment de tomber dans les pommes ! Putain, c'est l'humaine qui t'as mise dans cet état ? »

Ah, c'est vrai, il avait eu quelques problèmes avec elle, lui aussi... La liare regretta de ne pas s'être un peu plus méfié. Elle marmonna quelque chose d'inintelligible juste pour que le garçon sache qu'elle l'écoutait et qu'elle le comprenait à peu près.

« Je venais juste te rapporter ta bourse... Tu l'as oubliée à la boutique. J'ai mis un temps fou à vous trouver ! »

C'était une bonne nouvelle, quelque part. Au moins, personne ne lui avait volé son argent, et elle allait pouvoir régler Raujè. Mais d'un autre côté... Non, elle ne s'en voulait pas vraiment d'avoir agressé un pauvre type innocent, c'était juste que la note risquait de grimper à cause de bazar qu'elles avaient mis dans la taverne. Et Jade qui n'allait pas payer sa part en plus ! Si elle avait pu se lever, elle aurait voulu lui remettre son poing dans la figure juste pour ça. Mais pour le moment, elle pouvait oublier cette idée, et elle n'avait plus qu'à prier Simius pour qu'elle ait assez d'argent. Sinon elle était bonne pour venir faire des corvées ici pendant un moment le soir en plus de son travail à l'armurerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Voyageuse

Messages : 129
Xp's : 208
Date d'inscription : 26/06/2016
Présentation : Présentation ~
Carnet : Carnet ~

Feuille de personnage
Vie:
83/100  (83/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée pour l'instant^^
MessageSujet: Re: L'hospitalité façon liare [Fini] Dim 4 Sep 2016 - 5:05

Quand le coude de Jade s’abattit contre son adversaire, elle perdit instantanément l’équilibre. Elle vacilla dangereusement en arrière, suivant son mouvement de bras agressif. Elle détacha son attention de Kharis. Elle chercha bien à rester sur ses deux jambes, s’aidant des tables qui l’entouraient, mais après avoir effectué quelques pas maladroits à reculons, sa main se referma dans le vide. Elle retint sa respiration et eut l’heureux réflexe de protéger son visage avec ses avant-bras quand elle s’effondra et roula au sol pour venir percuter le pied d’une table. Elle garderait un gros bleu en souvenir de cette journée. Cette chute eut au moins l’avantage de l’épargner de la foule qui s’agglutinait autour de la liare. Jade s’étendit et posa ses bras le long de son corps, soupirant de soulagement. Cela signifiait donc qu’elle avait gagné ce combat ?

Elle secoua bien vite sa tête pour reprendre ses esprits. Elle avait l’impression que ses réflexes étaient ralentis… Elle soupira en tenant sa tête qui lui paraissait remplie de plomb tant elle était lourde, puis elle décida de se retourner et de se mettre sur le ventre. Elle rampa pour s’extirper de sous ce toit de bois que la table constituait. Sa vision se perdait à travers la foule, elle était tantôt vague, tantôt nette, toujours est-il que malgré tous les efforts qu’elle faisait pour fixer un point précis, son esprit papillonnait toujours ailleurs. Finalement, elle parvint à sortir de là, puis elle se releva en s’aidant d’une chaise. Elle cligna plusieurs fois des yeux et regarda nonchalamment autour d’elle, histoire de voir si elle trouvait quoi que ce soit d’intéressant… Bingo ! N’était-ce pas là Gregor ?

Jade vit rouge instantanément. Avec le recul, elle n’aurait su expliquer pourquoi mais elle eut d’abord le sentiment que le jeune homme s’en prenait à sa nouvelle amie, Kharis. Vous savez, cette liare qui comatait quelques mètres plus loin. Le garçon était accroupi à ses côtés, tenant une bourse visiblement bien remplie dans ses mains. C’était donc lui, le petit malin qui avait volé Kharis ! Ca, Jade ne pouvait pas le permettre, jamais de la vie ! Elle était prêt à rendre justice à l’amie qu’elle avait défigurée quelques instants plus tôt. Bombant le torse, Jade se rapprocha de la table où elle avait déposé son arme et s’en empara d’une main. Le bruit de la lame caressant son fourreau eut pour effet d’interpeller quelques liares qui s’étaient désintéressés d’elle depuis un moment. Et puis sa voix attira finalement tous les regards.

- Eh Gregor ! Tu sais ce qu’on fait aux voleurs de là où je viens ? On leur coupe les mains !

Jade ponctua sa phrase d’un petit rire inquiétant. Un silence s’ensuivit. Puis ce fut la panique. La foule l’entoura d’un cercle, ne sachant comment gérer la situation. Parmi les éclats de voix, l’on pouvait entendre :

- Putain les gars, elle est armée ! Elle va le buter !
- Arrêtez-la bande d’abrutis !
- Ta gueule Raujè !

Finalement, alors que Jade s’approchait de Gregor qui se fondait en excuses, jurant par Simius qu’il n’avait absolument pas volé cette bourse, elle sentit quelque chose la retenir. Elle tenait sa lame plus ou moins droite devant elle, mais alors qu’elle était arrivée à la hauteur de Gregor qui se renfrognait au fur et à mesure qu’elle s’approchait, Raujè, essoufflé, avait déposé sa main sur son avant-bras, l’empêchant d’aller plus loin. La jeune femme porta vaguement son regard sur le comptoir : il avait fait vite ! Ou peut-être son cerveau fonctionnait-il au ralenti ? Puis elle leva les yeux pour fixer Raujè qui la regardait de haut. Quoi qu’il en soit, entre deux halètements, il articula quelques mots.

- L’humaine… Tu dégages… Je m’en fous de la note… Dehors !

Jade essaya bien de sortir quelque chose pour sa défense, mais rien ne lui vint si ce n’est quelques mots inintelligibles. Ni une ni deux, Raujè -qui, notons-le, s’était tout de même montré sympathique en prenant soin de se saisir de l’épée de la Namès pour la ranger dans le fourreau quelques tables plus loin- s’empara de Jade en la traînant par le col vers la sortie de l’auberge, puis il la jeta tout simplement dehors. Peut-être avait-elle fait trop de remue-ménage, cette fois… Elle toussota à cause de la poussière puis fut prise d’un sentiment de panique ; elle tâta tout autour d’elle et soupira de soulagement. Raujè avait bien jeté son épée et sa cape à côté d’elle. La jeune femme resta quelques instants au sol, ne trouvant pas la force de se relever. Elle se demandait bien s’il allait exclure Kharis de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Marchande

Messages : 131
Xp's : 145
DC : Finnick Shuöra
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: à la Fête de la Vérité
MessageSujet: Re: L'hospitalité façon liare [Fini] Mer 7 Sep 2016 - 22:33

Toujours dans les vapes, Kharis réalisa vaguement que Jade venait vers eux pour s'adresser au vendeur qu'elle avait amoché un peu plus tôt dans la matinée :

« [color:59ea=#darkorange]Eh Gregor ! Tu sais ce qu’on fait aux voleurs de là où je viens ? On leur coupe les mains ! »

C'était bien urbain de sa part de partager quelques anecdotes sur les coutumes pittoresques des humains, mais la liare ne voyait pas trop où elle voulait en venir. Il n'y avait pas de voleur finalement, et puis de toute façon elle avait pris la défense du borgne tout à l'heure... Kharis commençait à avoir mal au crâne, mais elle était bien incapable de dire si c'était à cause de sa chute, de l'alcool, ou de sa difficulté à suivre la logique d'une conversation.

Tout semblait flou autour d'elle, y compris la voix des clients qui hurlaient. Qui essayait de buter qui ? Dans une auberge, vraiment ? Kharis sentit ses yeux se fermer malgré elle. Dommage, elle aurait bien voulu vérifier que Jade n'était pas en danger. Tout d'abord parce qu'elle se serait sentie coupable d’amener l'humaine dans un coupe gorge. Et surtout parce que les morts ne paient pas leurs dettes. Le genre de détail qui vous pousse à vous préoccuper du bien être de votre prochain, même si celui-ci vient de vous mettre KO au cours d'une bagarre de taverne...

Une paire de claques vigoureuse la réveilla brusquement. Combien de temps était-elle partie ? Pas plus de quelques minute apparemment, Grégor était toujours au même endroit, la fixant d'un air défait. Elle avait du louper quelque chose d'intéressant pourtant.. Accroupi au dessus d'elle, Raujè la tenait fermement par les épaule : c'était sans doute lui qui venait de la ranimer. Quand il se rendit compte qu'elle avait ouvert les yeux et qu'elle semblait à peu près consciente, il l'aida à se remettre sur ses pieds un peu plus brusquement que ce que les côtes de Kharis aurait voulu.

« Ça va ? Demanda-t-il avec un brin de compassion dans la voix, tout de même. Bon, j'ai foutu ta copine à la porte, et ne t'avise pas de la ramener ici, compris ? Les gens comme elle ne sont pas les bienvenus... »

Kharis resta interloquée quelques secondes, avant que son cerveau fasse un semblant de connexion : ah, oui, elle devait payer leurs boissons ! Elle porta sa main à la bourse qu'elle avait enfin retrouvée quand Raujè l'arrêta.

« Laisse tomber pour aujourd'hui, rentre chez Liorenth et va dormir. Il attend toujours sa livraison je crois. On réglera ça un autre jour, là t'es pas en état. »

Et il la laissa sur ces mots pour repartir en bougonnant vers son mobilier renversé. Kharis resta plantée là, les bras ballants, le cerveau tournant visiblement au ralenti, ne réagissant que quand Grégor lui mit sa boite de percuteurs dans les bras. Il soupira, l'air visiblement ennuyé par le rôle peu glorieux qu'il avait tenu dans les événements de la journée.

« Je crois qu'il a raison, t'as une tête à faire peur. »

Kharis cala son chargement sous un bras et se tâta le nez de sa main libre : il était toujours poisseux de sang, c'était douloureux, mais au moins il avait l'air d'être en un seul morceau. Ceci dit, la migraine lancinante qui lui vrillait les tympans la poussait à suivre les conseils de ses deux compatriotes. Mécaniquement, elle se dirigea donc vers la sortie en leur adressant un vague signe de la main. Quand elle passa la porte, elle se rendit compte qu'il n'était même pas midi... la journée allait être longue.

A ses pieds, elle trouva sa comparse étendue de tout son long, contemplant la poussière de la route avec beaucoup d'application. Raujè l'avait mise dehors, mais elle n'était pas allée bien loin. Dans un élan de solidarité (mais aussi parce qu'elle avait peur de tomber si elle essayait de l'enjamber...) Kharis l'aida à se relever. Globalement, la voyageuse avait l'air de s'en être mieux sortie qu'elle : à part des vêtements en désordre, elle s'en sortait sans une égratignure. La liare devait bien reconnaître qu'elle était impressionnée. Étant donné sa descente, la rouquine était peut-être une habituée de ce genre d'exercice...

Dans tous les cas, même si elle avait passé un bon moment, Kharis savait qu'elle ne pouvait pas trainer plus longtemps dans les parages. La voix un peu rauque, elle s'adressa à Jade :

« Bon bah... c'était sympa de voir de quoi une humaine est capable. J'te raccompagne pas à l'auberge hein, j'ai du boulot. Tu pourras toujours passer à la boutique plus tard régler ta part de la note si t'as pas l'argent sur toi. »

Que Jade n'ait pas l'argent du tout ne lui effleura même pas l'esprit. Elle ne réalisa pas non plus qu'elle ne lui avait jamais indiqué où se trouvait sa boutique si jamais elle avait, par miracle, trouvé une façon se régler ses dettes. Non, ces détails là ne lui sauteraient au visage que bien plus tard, avec les regrets, les courbatures et la gueule de bois. Pour le moment, elle se contenta de saluer l'humaine, puis elle reprit sa route avec l'enthousiasme d'un condamné se dirigeant vers l’échafaud... Ce qui se comprenait, la punition que lui réserverait Liorenth quand il apprendrait ce qu'il s'était passé serait sans doute bien plus longue et douloureuse qu'une simple petite décapitation.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'hospitalité façon liare [Fini]

Revenir en haut Aller en bas

L'hospitalité façon liare [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Liares :: Glasgo :: Orlack-