AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un drôle de personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Chevalière

Messages : 14
Xp's : 82
Date d'inscription : 25/07/2016
Présentation : ~Ici~
Carnet : ~Là~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Un drôle de personnage Mar 26 Juil 2016 - 15:25

ft. Adel Araceli

「 Un drôle de personnage 」
La main sur le pommeau de sa rapière, l'air digne et le menton relevé, Adel avait passé la matinée à déambuler ainsi dans les rues, au sein d'une fête qui battait son plein. A droite, à gauche, des échoppes, qui avaient adopté les couleurs de la fête, des marchands ambulants qui tentaient de vendre leurs articles en criant à qui mieux-mieux, des enfants, qui se faufilaient entre les passants tout sourires. Il y régnait une certaine paix, malgré l'agitation constante. Du moins... En apparence.

Adel avait bien prévu l'événement. Quelques jours avant le début des festivités, elle s'était déjà pris une chambre dans une auberge voisine. Et à présent, elle arpentait les lieux, à l'affût de la moindre clameur suspecte. Après tout, ce genre d'attroupements étaient l'occasion rêvée pour les voleurs et autres vauriens de commettre leurs méfaits. Mais quand bien même elle était sur le qui-vive, elle ne pouvait garder un œil sur chaque recoin. A la pensée de ces pauvres fêtards abusés, Adel ne put s'empêcher de serrer les poings. Mais pas longtemps. Une taverne lui tapa dans l’œil quelques pas plus loin. Elle n'avait rien avalé de la journée, trop excitée à l'idée de veiller sur autant de gens. Elle n'avait pas profité de la boisson non plus; trop de responsabilités qui ne pouvaient être noyées dans l'alcool... Pourtant... Non. Non non non. Elle ne devait pas se laisser tenter. Comme pour insister, la jeune femme sentit son estomac gronder sous son armure. Elle s'arrêta un moment, pesant le pour et le contre. "La justice finira forcément par tous les rattraper..." pensa t-elle. Rassurée à cette idée, elle se dirigea d'un pas décidé vers la taverne. Elle s'apprêtait à entrer quand des éclats de voix furieux retentirent dans son dos. En une fraction de seconde, la future fêtarde redevint chevalière.

Des curieux s'étaient rassemblés autour de quelques emplacements d'alchimistes. Adel fit demi-tour, le dos droit et tenta de jeter un coup d’œil par dessus la foule, sans grand succès. Néanmoins, les rangs serrés de spectateurs s'espacèrent pour laisser sortir un homme dans la cinquantaine, à l'air furieux. Lorsqu'il arriva à sa hauteur, la jeune femme l'interpella d'une voix forte:

- Messire..! Attendez je vous prie !  

L'homme se raidit et détailla la chevalière de la tête aux pieds avant de lui répondre d'un ton hargneux:

- Qu'est-ce que vous voulez ?

Satisfaite d'avoir réussi à attirer son attention, Adel reprit:

- Pourriez vous me dire ce qui est à l'origine d'un tel rassemblement ? Voyez vous, je veille au grain quant au bon déroulement de cette fête.

Comme pour appuyer sur ces derniers mots, elle bomba le torse, fière, mais décontenancée lorsque l'homme poussa un ricanement amer.

- Il n'y a pas de quoi intervenir. Juste un blondinet qui s'évertue à m'humilier  devant ma propre clientèle. Vous voyez ? Rien qui vous regarde.

- Vous plaisantez ?, rétorqua la Parlèm l'air outré, si un homme nuit à votre commerce, il en va de mon devoir de le remettre à sa place.

Il la reluqua à nouveau. Peut-être doutait-il quant à ses prétendus "devoirs". Mais devant le regard farouche de la jeune femme, il finit par soupirer et lâcher d'une voix plus douce:

- A vrai dire, ce n'est pas la première fois qu'il se montre. Moi et d'autres alchimistes avons déjà dû faire face à ses provocations. Il se prétend... "meilleur alchimiste du monde", vous savez. Il se permit un petit rire sarcastique avant de reprendre, mais on n'ose pas trop le contredire.

- Et pourquoi donc ?, s'enquit immédiatement la chevalière. C'est votre droit de vous défendre.

- Parce qu'à ce qu'on raconte, il aurait bel et bien sa place dans le métier... Mais il serait... Unique en son genre, si vous voyez ce que je veux dire.

Elle fronça les sourcils, et acquiesça d'un mouvement de tête. Non, elle ne voyait pas ce qu'il voulait dire. Malgré tout, elle remercia l'homme qui se remit à marmonner avant de s'avancer de nouveau vers l'attroupement, sa curiosité piquée à vif comme elle espérait apercevoir ce fameux blondinet.


HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3447
Xp's : 2529
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un drôle de personnage Mer 3 Aoû 2016 - 1:53


Présence du PJ Toma Ustiel
L’alchimiste se trouvait entre deux stands de l’autre côté de la ruelle, entouré par une foule il vous est impossible de réellement le voir. Vous n’entendez que sa voix qui annonce à tous qu’il en a fini ici et qu’il doit continuer sa traversée de la fête. Les gens commencent à s'éparpiller, certains se tournant sur le prochain stand, d’autres s’éloignant.

Au centre l'homme de l’attroupement qui se défait, l’homme à la chevelure couleur du blé apparaît. Il arbore l'une des ses spectaculaires tenues colorées, des teintes de violet d'outremer font de ce brocart une pure merveille. Contrairement à son caractère habituel, en cette période de la fête de la Vérité, Toma n'a pas pu s'empêcher de venir clamer à tous quel grand alchimiste il était.

Bien évidemment il ne s’est pas encombré un stand et préfère s’arrêter en plein milieu des ruelles pour proposer son art. Cela ne fut pas très malin, mais s'il continue à essayer de vendre ces potions devant le stand d'autres, ce n'est que pour berner le voleur.

Il y a moins d’une heure, l’alchimiste s'est rendu compte qu’on lui avait subtilisé l’un des précieux ingrédients qu’il conservait pour sa présentation au cercle restreint des alchimistes. Il a bien une idée du voleur, mais il a préféré attendre de trouver un garde ou n’importe qui susceptible de l’aider.

Lorsqu’il vous aperçoit, Toma vous porte un regard persistant, il a l’impression que vous êtes la personne dont il a besoin. Après avoir remballé ses affaires dans une large malle qu’il referme, il s’avance vers vous pour se présenter :
- Bien le bonjour, je suis Toma Ustiel, un alchimiste vagabond. Vous ne m’avez pas l’air d’être ici pour les festivités ! J’ai l’impression que c’est le sort qui vous a amené à moi. Seriez-vous prêt à m’aider ? Il ne vous laisse pas le temps de répondre et ajoute avec sévérité. Voyez-vous, je devais présenter une potion très importante pour le cercle restreint des alchimistes et un de mes rivaux vient de me voler. J’ai besoin d’une personne prête à aller récupérer mon bien pendant que je continue à prétendre que je n’ai rien remarqué. Acceptez-vous cette quête ? Je vous promet en échange un échantillon de ma potion.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Chevalière

Messages : 14
Xp's : 82
Date d'inscription : 25/07/2016
Présentation : ~Ici~
Carnet : ~Là~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Un drôle de personnage Mer 17 Aoû 2016 - 16:35

ft. Adel Araceli

「 Un drôle de personnage 」
Adel observait l'homme depuis quelques secondes à peine quand celui-ci la fixa droit dans les yeux. Il lui fallut un moment pour comprendre qu'il lui voulait apparemment quelque chose. Ça serait stupide s'il était juste captivé par ses mirettes. Elle soutint son regard, haussant un sourcil quand l'alchimiste se dirigea vers elle. Le temps qu'il parvienne à sa hauteur, elle eut le loisir de le dévisager. Jeune et plutôt beau garçon. Il n'avait sûrement pas besoin de se prétendre le meilleur pour trouver son public et sa clientèle.

- Bien le bonjour, je suis Toma Ustiel, un alchimiste vagabond. Vous ne m’avez pas l’air d’être ici pour les festivités ! J’ai l’impression que c’est le sort qui vous a amené à moi. Seriez-vous prêt à m’aider ? Voyez-vous, je devais présenter une potion très importante pour le cercle restreint des alchimistes et un de mes rivaux vient de me voler. J’ai besoin d’une personne prête à aller récupérer mon bien pendant que je continue à prétendre que je n’ai rien remarqué. Acceptez-vous cette quête ? Je vous promet en échange un échantillon de ma potion.

Hum. L'incompréhension devait très certainement se lire sur le visage de la jeune fille en armure. Mais la majorité des informations que l'homme venait de déblatérer parvint tout de même à être entendues et comprises. Elle se reprit aussitôt, se raclant la gorge avec bruit et adressant à Monsieur Ustiel son plus beau sourire (c'est à dire, un sourire débordant de détermination et de sympathie, soit la démonstration la plus pure de bonne volonté).

- C'est avec grand plaisir que je vous aiderai, Toma Ustiel !

Pour faire bonne mesure, elle frappa le sol du manche de sa hallebarde, quand bien même elle ignorait si la force serait nécessaire face à ce rival mentionné plus tôt. D'ailleurs, elle avait tout juste relevé cette histoire de récompense. Une potion ? Elle cogita un moment, se demandant si elle ne pouvait pas obtenir de l'argent à la place. Parce que bon, une potion... A moins qu'elle soit vraiment très utile, Adel voyait mal ce qu'elle pourrait faire d'une concoction d'alchimiste.

- C'est peut-être indiscret ce que je vous demande là mais... Cette potion, dont vous me parlez, quels sont ses effets ?

Sans trop savoir pourquoi, elle se sentit terriblement bête. L'alchimie était un monde totalement à part, et les alchimistes semblaient à ses oreilles parler une langue totalement différente. Néanmoins, quoique l'homme de tout à l'heure avait pu lui dire, ce Toma Ustiel n'avait pas l'air si malhonnête que ça. Enfin... Si elle pouvait se permettre de tirer ce genre de conclusion après avoir conversé avec lui deux minutes à peine.

- Mais peu importe, je m'engage à récupérer votre dû des mains de ce voleur.

Oui oui, c'est bien beau de donner sa parole, mais en fin de compte, elle n'avait clairement rien pour se lancer sur la piste du malfrat. Elle fixa l'alchimiste droit dans les yeux, attendant des informations supplémentaires et ignorant les regards pesants des autres alchimistes qui venaient d'être tournés en ridicule. Elle qui avait un peu peur de s'ennuyer, elle n'allait pas être déçue du voyage. Elle en avait même oublié sa faim.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3447
Xp's : 2529
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un drôle de personnage Lun 29 Aoû 2016 - 5:43


Présence du PJ Toma Ustiel
L'enthousiasme de cette chevalière lorsqu'elle frappa le sol de son arme plu à Toma, c'était exactement le genre de personne qu'il avait espéré trouver. Il en douta pourtant un court instant, en lui demandant la nature de la potion, l'alchimiste crut qu'il avait face à lui une profiteuse pas très maline. Ne savait-elle pas que les alchimistes étaient toujours de grands dissimulateurs en ce qui concerné leurs travaux ?

C'était un fait établi qui ne pouvait être plus vrai que pendant la fête de la Vérité et plus encore, au sein du conseil restreint des alchimistes. Que Toma soit prêt à offrir sa potion à une étrangère avant même de la présenter à ses confrères était exceptionnel. Il aurait presque pu choisir de retirer sa proposition si la chevalière ne s'était pas montrée aimable et altruiste. Son sourire accompagna celui de la chevalière et il lui répondit :
- Faites-moi confiance, cette potion va révolutionner notre monde.
Il détourne alors le regard et rouvre sa grande mallette pour y plonger la main, c'est un vrai capharnaüm avec tous ces déplacements, mais il parvient à trouver sa bourse et à l'extirper de tout son bric-à-brac. Il referme la malle, se relève et desserre la petite cordelette et sort une carte de visite pour vous la tendre en ajoutant :
- Ce matin, j'ai pris mon petit dej' là-bas. C'est le meilleur restau de la fête parait-il. Je suis sûr que d'une chose, c'est que le frère du cuisinier, c'est lui le voleur. Va voir le frangin, il t'aidera peut-être à retrouver ce scélérat. Je m'en fous qu'il soit traîné devant la justice, tout ce que je veux, c'est récupérer mon ingrédient. C'est un disque tressé de larges feuilles marron/dorés.
Toma vous a naturellement tutoyé, il vous fait confiance. Il va bientôt repartir dans les allées de la fête en vous laissant une lourde responsabilité, puisque son avenir en tant qu'alchimiste reconnu est menacé. S'il ne présente rien au cercle, cela n'entraînera aucune conséquence grave, mais le Namès n'a pas envie d'être le seul de ses confrères à être un simple spectateur. Il veut tous les émerveiller avec sa trouvaille, il sait qu'il le peut.

En vous regardant droit dans les yeux, une chose frappe soudainement Toma :
- Je ne connais même pas ton nom. Qui devrais-je remercier quand tout sera terminé ?

Directives:
 





Dernière édition par Mère Nature le Jeu 15 Sep 2016 - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Chevalière

Messages : 14
Xp's : 82
Date d'inscription : 25/07/2016
Présentation : ~Ici~
Carnet : ~Là~

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Un drôle de personnage Dim 4 Sep 2016 - 1:27

ft. Adel Araceli

「 Un drôle de personnage 」
Adel l'avait regardé farfouiller dans sa valise, avait saisit la carte de visite qu'il lui tendait et avait écouté avec attention ses renseignements. Restaurant, frère du cuisinier, disque tressé. Elle avait tout juste remarqué la façon dont Toma s'adressait à elle, utilisant une syntaxe douteuse et un tutoiement familier. De toutes manières, ça lui était bien égal. Depuis toute petite, elle avait préféré cette manière de s'exprimer, c'était bien plus pratique et ça avait son petit charme.

- Je ne connais même pas ton nom. Qui devrais-je remercier quand tout sera terminé ?

Oh. Bien sûr, oui, son nom. Adel en avait presque oublié les politesses de base.

- Adel Araceli, pour vous servir !

Elle n'avait pas pu s'empêcher de le vouvoyer. Peut-être parce que cette réplique toute faite sonnait beaucoup mieux avec un "vous" qu'avec un "tu"... Hrmpf, bref.

- Sur ce, Toma, je me mets en route !

Elle lui adressa un fier salut et amorça un demi-tour comme la foule se faisait de plus en plus dense dans les environs. Elle ne s'était pas inquiétée de ne pas retrouver Toma après avoir récupérer sa potion. Au vu de la réputation qu'il s'était forgé pendant les festivités, il devait être facilement remarquable. Et puis, c'était pas comme s'il était tout de noir vêtu.

La carte donnée par l'alchimiste était plutôt pauvre en informations, lui indiquant simplement le nom du restaurant en question et ses spécialités. Elle s'en tamponnait pas mal de savoir que leur jambon braisé était le meilleur qu'on puisse trouver dans la région. La chevalier scrutait les environs, se hissant parfois sur la pointe des pieds pour dominer un tantinet le plus gros de la foule, fixant tour à tour les diverses enseignes et sa petite carte. Dedieu, "le meilleur restau de la fête" qu'il disait, pourquoi était-il aussi dur à localiser ?

Après une demi-heure de recherche, elle finit par trouver le fameux restaurant. La devanture de l'établissement était bordée de monde et l'intérieur semblait plein à craquer. Réalisant qu'il lui faudrait déambuler parmi tout ces gens, la Parlèm prit une profonde respiration et poussa la porte, certainement fermée afin de montrer qu'ils étaient complet. Sitôt rentrée à l'intérieur, le fracas constant des couverts et des assiettes ainsi que toutes les odeurs émanant des divers plats l'enveloppèrent et lui rappelèrent sa fringale de tout à l'heure. Retroussant le nez, elle se fraya un passage entre les tables, évitant les collisions fatales avec les serveurs pressés et les clients un peu éméchés. Le cuisinier. Il lui fallait parler avec le cuisinier. Afin de retrouver le voleur. Qui détenait le disque. Marron et feuillu, le disque.

Elle finit par atteindre le comptoir de bois poli. Le contact frais de la matière sous ses doigts lui donna envie de coller ses joues dessus mais... Non. Il lui fallait parler avec le cuisinier. Un homme, qui essuyait un verre à l'aide d'un torchon plutôt sale, alla à sa rencontre, tout sourire.

- Navré Mademoiselle, mais nous n'avons plus de tables disponibles. D'ici..., il évalua la salle d'un coup d’œil circulaire, une petite demi-heure peut-être, nous pourrons prendre votre commande.

- Inutile mon cher monsieur, j'aimerais simplement parler au cuisinier.

L'homme leva un sourcil interrogateur, certainement pas habitué à ce genre de requête.

- Le patron..? Eh bien, il est occupé pour le moment, vous imaginez bien. Revenez à la fin du service.

Ça commençait à bien faire. Adel n'aimait pas qu'on lui dise non, surtout quand il faisait très chaud, qu'elle avait faim et que quelqu'un lui avait confié une importante mission. Impatientée, elle pianota des doigts le comptoir, soutenant son regard et sans ciller.

- Je dois vraiment lui parler maintenant, PARCE QUE..., elle avait haussé le ton, comme l'homme avait commencé à répliquer, parce que, à l'heure qu'il est, un scélérat ayant accompli son larcin est en cavale, et pour l'empêcher de réaliser ses sinistres desseins, je dois absolument le retrouver, et pour ce faire, je dois absolument parler au cuisinier.

L'homme la fixait, en totale incompréhension. Puis, son regard glissa tour à tour vers sa hallebarde, son armure et enfin son visage. Comme la jeune femme ne démordait pas, il finit par pousser un profond soupir, l'intima de ne pas bouger et disparut en cuisine. Revigorée à l'idée de pouvoir obtenir une discussion avec la personne qu'il fallait, Adel arborait à présent un grand sourire, accoudée au comptoir et la tête reposant sur ses mains. Enfin, les portes de cuisine s'ouvrirent de nouveau, laissant passer un homme à l'allure un peu bourrue, suivi du monsieur de tout à l'heure qui la désignait du doigt. Le cuisinier, puisque ça devait être lui, se dirigea à grands pas vers Adel, se posta en face d'elle et lui lança d'un ton empressé:

- Alors comme ça on veut absolument me voir ?

- En effet, j'ai grand besoin de m'entretenir avec vous, monsieur ! Oh, et je me nomme Adel Araceli, pour vous servir !

Disant ces mots, elle lui tendit une main, qu'il ne serra pas.

- J'ai pas beaucoup de temps, v'voyez, d'habitude je m'entretiens pas avec la clientèle, que vous n'êtes pas en plus si j'ai bien compris, alors on va droit au but d'accord ?

La blonde se redressa un peu et répondit du tac-au-tac:

- C'est d'accord ! Comme je le disais, j'ai besoin de vous parler et c'est à propos de votre frère.

Clair, net, concis. Le cuisinier haussait à présent les deux sourcils. Elle ne lui laissa néanmoins pas le temps de répondre et enchaîna directement:

- Il se trouve à la fête, présentement ? Oh, et c'est important, l'ai-je précisé ?

Puisque le cuisinier n'avait pas de temps à perdre, autant laisser tomber la subtilité et attaquer directement le cœur du sujet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3447
Xp's : 2529
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un drôle de personnage Jeu 15 Sep 2016 - 18:07

Le cuisinier en profite d'être au bar pour prendre une petite pause et se sert une choppe de bière. Il n'a cependant aucune envie de s'éterniser et à peine la mousse commence-t-elle à déborder qu'il porte la chope à ses lèvres et laisse la moitié du liquide ambrée glisser dans sa gorge. Son attention revient alors vers vous alors qu'il laisse échapper un petit soupir de satisfaction, puis il vous répond :
- Qu'est-ce que vous lui voulez à celui là ? Oh et puis j'en ai rien à foutre, s'il a des problèmes, qu'il les règle tout seul ! J'en sais rien où il peut être, je passe toutes mes journées ici.
Il reprend une longue gorgée de la bière, votre temps commence à s'écouler. Le cuisinier ne restera pas bien plus longtemps, le fait qu'il soit sorti de sa cuisine est déjà un miracle. Il est le seul à pouvoir faire sortir les plats et chaque seconde passée en votre présence lui fait perdre un précieux temps. L'alchimiste ne vous a pas menti sur le succès de ce restaurant, il faut dire que la grandeur du bâtiment et son équipement plutôt luxueux fait de cet endroit l'un des plus beaux de la fête. Difficile de croire que dans quelques jours tout cela aura disparu.

C'est un établissement qui semble attirer une clientèle des plus raffinées, pour autant, en voyant le cuisinier et patron, on a du mal à comprendre comment cet homme bourru a fait pour séduire ces gens. Ses manières au delà de son apparence ne semblent pas révéler non plus un homme de haute naissance qui aurait pu hériter d'un tel lieu. Mais peu importe. Le cuisinier semble vouloir en finir avec vous, pour autant, il n'a pas l'intention de vous renvoyer de son restaurant. Il semble hésiter ou réfléchir un instant avant de se décider à vous révéler :
- Philippe n'a jamais été qu'un bon à rien. Il baisse sa voix pour n'être entendu que de vous. Si vous le cherchez, vous le trouverez très certainement dans l'allée des Alchimistes. Là-bas il y a une taverne qui propose de consommer certains produits plutôt perfides si vous voulez mon avis. L'endroit n'a rien avoir avec ici, ce sont des rats qui s'y terrent.
Le cuisinier termine alors sa choppe et ajoute :
- Vous voudrez bien m'excusez ! J'ai une affaire à faire tourner !

Directives:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un drôle de personnage

Revenir en haut Aller en bas

Un drôle de personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Formulaire de création de Personnage
» Le patronus de votre personnage
» Le personnage le plus alcoolique
» Personnage : RC : Sebastian Jones
» Le personnage à enfermer à l'asile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-