AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Techniquement, l'alcool est une solution [Mindd]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Marchande

Messages : 133
Xp's : 255
DC : Finnick Shuöra
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: à la Fête de la Vérité
MessageSujet: Techniquement, l'alcool est une solution [Mindd] Sam 23 Juil 2016 - 20:37

4 malièr 1248



A la tombée du jour, Kharis sortit de l'atelier de son maître en fronçant les sourcils. Elle ne s'était pas rendue compte de la vitesse à laquelle la journée s'était écoulée, et si elle ne pouvait s'empêcher de cligner des yeux, ce n'était pas à cause de la lumière rougeoyante des quelques coulées de lave qui passaient dans cette partie de la ville. Non, cet éclairage tamisé lui faisait même plutôt du bien, c'était d'avoir passé la journée penchée sur son ouvrage qui lui irritait la cornée. Cela faisait déjà dix jours qu'elle s'était mise au travail sur l'arme qui devait valider la fin de son apprentissage. Déjà... Cela voulait donc dire qu'elle était presque à la moitié du temps imparti, et les choses n'avançaient pas aussi vite qu'elle l'aurait souhaité.

Kharis grogna de frustration tout en se grattant discrètement la corne. Elle n'avait pas encore accumulé trop de retard, mais elle bloquait à présent sur un nouveau problème qu'elle n'avait pas envisagé. Le bois qu'elle comptait utilisé était une essence nouvelle pour elle, importée à prix d'or du sud, du monde des humains. Le grain était plus serré qu'elle ne l'aurait pensé et elle avait passé l'après-midi à chercher une solution. Et bien sûr elle ne connaissait personne dans cette ville qui pourrait l'aider... Elle n'était pas du genre à remettre en cause la politique du roi, mais il fallait bien admettre que dans ce cas précis, sa politique d'autarcie était assez handicapante pour son travail.

Et maintenant la migraine pointait le bout de son nez. En même temps, rester enfermée plusieurs jours d'affilée, en rognant sur son temps de sommeil... Kharis savait qu'elle n'aurait pas du faire ça, que c'était un projet de longue haleine et qu'elle devait s'économiser, mais elle avait été emportée par l'enthousiasme. Et maintenant que les problèmes arrivaient, elle était trop fatiguée pour être efficace. Elle se massa les temps, puis se résolut à choisir la seule solution raisonnable dans ce genre de situation : elle devait absolument changer d'air pour quelques heures. Elle se dirigea donc vers la taverne la plus proche. Après tout, quoi de mieux que les ivrognes et leurs conversations absurdes pour faire surgir des idées inattendues ?...

Une fois sur place, Kharis regretta un peu sa décision. Il lui semblait que toute la ville s'était donné rendez-vous dans la taverne qu'elle avait choisi. Peut-être était-ce le choc après plusieurs jours de solitude qui lui faisait percevoir la réalité de manière légèrement déformée, ou alors la concentration de buveur était belle et bien anormalement élevée. Après tout, les fermetures d'établissements avaient tendance à se multiplier ces derniers temps, pour des raisons plus ou moins obscurs. Il fallait bien que les piliers de bar trouvent un endroit où échouer après la perte de leur seconde maison, et apparemment c'était ici. Kharis grinça légèrement des dents devant le brouhaha ambiant, pas idéal pour son mal de crâne, mais elle entra tout de même. Le problème serait le même dans n'importe quel autre débit de boisson.

Au comptoir, elle hésita un instant. Elle avait bien envie d'un peu de liqueur de brazer pour se requinquer, mais après ses derniers achats des matériaux sa bourse était plutôt... plate. Elle dû donc se contenter d'un bol de baies (mais elle se consola en pensant que la chaleur ambiante compenserait) et une chope d'alcool bon marché. Son maigre butin à la main, elle se dirigea vers une table presque vide. Elle se tourna vers l'unique liare assis là et demanda par acquis de conscience :

« Je dérange pas ? Sauf si vous attendez quelqu'un... »

Elle posa son bol de baies au milieu de la table, en signe de paix.

« Servez-vous si vous en voulez, le patron m'en a mis une tonne. »

Elle ne fit par contre aucune proposition concernant sa chope, qu'elle entama d'une large gorgée. La douce sensation de brûlure faisait du bien après une telle journée, elle devait bien l'admettre. Cela acheva de la convaincre qu'elle avait bien fait de venir faire une pause ici.


Dernière édition par Kharis Othorm le Ven 2 Sep 2016 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dragonnier

Messages : 156
Xp's : 299
Date d'inscription : 26/06/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: Techniquement, l'alcool est une solution [Mindd] Sam 6 Aoû 2016 - 16:48


Voilà maintenant près de deux, ou peut être trois jours maintenant que Mindd avait trouvé refuge dans un buibui de la capitale en s'alcoolisent sans cesse tout en s’octroyant une petite sieste de temps en temps. Chaque jours, chaque soir, il y avait de plus en plus de monde qui passaient les portes de la taverne qui était ouvert en flux continu. Quelque chose se passait et Mindd le sentait bien, c’était d’ailleurs pour cette unique raison de prévention qu’il n’avait pas quitté sa table depuis Trois, non cinq, c’était ça hein, quatre jours et trois nuit !

C’était d’ailleurs à la veillée de la cinquième nuit qu’un Liare s’asseyait à sa table. C’était une chose qui n’était plus arrivé depuis le manchot de la première journée, nuit, c’était la nuit ! Personnes n’avaient osés s'asseoir à cette table et la rumeur fit vite le tour de l’établissement. Pourtant, en ce début de soirée, une autre personne tenta le coup pour s’asseoir auprès de lui. A l'annonce de sa question, Mindd remarqua alors qu’il avait affaire à une Liare. Ne la voyant que brièvement à travers la lumière aveuglante et pourtant tamisé, il ouvrit grand son oeil droit au détriment du gauche qui resta partiellement fermé. Le sourcil froncé, Mindd cru apercevoir une offrande en guise de bonne fois de sa part. Le Liare tendit la main pour en extraire une poignée sans la moindre délicatesse pour se l’enfoncer dans le cornet. Seul la moitié parvinrent à atteindre l’intérieur de sa bouche mais c’était suffisant pour autoriser cette personne à s’asseoir à sa table d’un geste de tête peu gracieux.

Mindd n’attendait personne, mais il ne voulait pas forcément non plus que quelqu’un d’autre se joigne à lui. Il attendit donc patiemment que son interlocutrice prenne place en machouillant ses baies. Une fois que celle ci est prit place, il recracha avec mépris l’offrande sur le sol de la taverne avant de s’emparer sans aucune gêne de la choppe déjà bien entamée de sa voisine pour la finir en une traite.

Pas pour t’offenser...Pteuh... Mais j’ai horreur des baies.” Lui avoua-t-il en reposant lourdement la chopine vide sur la table avant de roter comme il se doit ! “Tavernier ! A boire ou j’tue le chien !” Hurla-t-il à travers la pièce bondé et malgré l’absence d’une quelconque présence animal.

Tout en ouvrant de plus en plus les yeux sans avoir à forcer pour le faire, Mindd remarqua que son interlocutrice n’était pas aussi impolie que le précédent manchot qui d’ailleurs ne l’était pas avant de venir ici. Au lieu de ça, le Liare découvrit un visage bourrue d’une jeune Liare sous une tenue de cuir qui mettait bien en valeur ses nombreuses formes généreuse. Dans son souvenir qui remonte il y a encore quelques minutes, il s’agissait d’un imposant Liare aux allures de guerrier, mais au lieu de ça il découvrit une jeune femme à qui il voulait bien laisser sa chance.

De nos jours, les Liare devenaient de plus en plus faible, plus de cornes, plus de grande taille imposante et des musculatures de plus en plus chétif. De jour en jour les Liares s'humanisent et Mindd en prenait de plus en plus conscience, malheureusement il en faisait lui même parfois les frais. Mais plus il l’a regarder, plus son regard devenait persistant et peu discret, mais plus il pensa que cette jeune femme cumulait tout ce que devait représenter un Liare, un vrai. Peut être encore un peu saute et simplette, mais il semblerait que le Liare soit d’humeur curieuse ce soir après être tombé sous le charme de celle qui venait de le sortir de son sommeil.

T’as l’air d’avoir eu une dure journée, qu’est-ce qui te demande autant d’énergie. Étrangère.” Lui demanda-t-il sans prendre pour autant un ton interrogatif dans son grain de voix rocailleuse. “Et cette bière elle arrive !” Demanda-t-il sans hausser la voix mais avec un brin d’agacement.

Le réveil était difficile pour l’insatisfait qu’était Mindd, et comme à chaque fois, il sortit son kiseru qu’il remplissait de sa propre recette personnel avant de l’allumer du bout de son doigt changer en flamme pour l’occasion tout en attendant la réponse de sa convive.

J’aime bien les Liares comme toi !” Ajouta-t-il brusquement et maladroitement avec toute la sympathie dont il savait faire preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Marchande

Messages : 133
Xp's : 255
DC : Finnick Shuöra
Date d'inscription : 19/07/2016
Présentation : Boum !
Carnet : Kaboum !

Feuille de personnage
Vie:
90/100  (90/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: à la Fête de la Vérité
MessageSujet: Re: Techniquement, l'alcool est une solution [Mindd] Mer 10 Aoû 2016 - 16:44

Kharis grogna légèrement quand elle réalisa qu'elle avait choisit la table d'un liare complètement saoul. Elle aurait peut-être pu le deviner à l'odeur, mais il fallait avouer qu'il se fondait parfaitement dans son environnent sur ce point : le reste de la salle ne sentait pas exactement la rose. Ou alors elle aurait pu deviner pourquoi la table était presque inoccupée alors que la taverne était presque bondée... Eh, elle hallucinait, ou cela ressemblait à une trace de sang séché, là ? Elle préféra ne pas trop s'attarder sur ce genre de détail. L'ignorance est une vertu à Orlack.

En tout cas, si son nez ne l'avait pas avertie, l'attitude de son voisin de table ne laissaient aucun doute sur son degré d'alcoolémie. Kharis n'était pas quelqu'un de très porté sur la politesse, mais gâcher la nourriture l'agaçait. Peut-être un vieux réflexe de son enfance en tant que cadette d'une famille nombreuse qui avait tendance à voir sa part de viande disparaître un peu trop souvent dans l'assiette d'un aîné... En plus elles étaient très bonnes, ces baies ! L'alcool avait du finir par gâter son palais.

Bon, au moins il ne lui avait pas craché directement dessus. Elle n'allait pas s'énerver pour si peu : c'était le genre de soucis auquel il fallait s'attendre dans ce genre d'endroit. Elle finit donc par hausser les épaules et manger une poignée de baie pendant que l'autre finissait sa chope. Avec un peu de chance, s'il était suffisamment saoul, elle s'arrangerait pour faire passer certaines de ses consommations sur sa note, et l'équilibre serait rétabli. Elle fit donc signe au patron de doubler la commande qu'il venait de passer.

Elle continua a à vider consciencieusement le bol pour se donner une contenance pendant que l'autre la reluquait en détail. Avec son regard rendu vitreux par l'alcool, il n'était pas vraiment évident de déterminer ce qu'il fixait... mais au bout d'un moment cela devint évident même pour Kharis. Elle se demanda si elle devait aller chercher une place plus loin quand il finit par lui adresser la parole :

« T’as l’air d’avoir eu une dure journée, qu’est-ce qui te demande autant d’énergie. Étrangère. »

Le dernier mot la fit tiquer. Elle voulait bien être patiente, mais pas se laisser marcher sur les pieds non plus ! Elle qui n'avait jamais quitté la région, se faire traiter ainsi ? Qu'allait-il imaginer d'ailleurs en employant ce mot ? Ce n'était pas sa tentative de compliment qui allait rattraper ça, elle allait devoir mettre les choses au point. Calmement, mais fermement.

« Quoi, tu me prends pour une de ces liares des clans nomades ? Je suis fidèle à la couronne, moi ! fit-elle en bombant le torse. Ma fatigue ne vient pas de la route : j'ai travaillé toute la journée, si tu veux savoir. Simius m'en soit témoin, c'est pas le cas de tout le monde ici... »

Quand le tavernier apporta les nouvelles boissons, Kharis intercepta la chope de son interlocuteur et en but une grande gorgée avant de lui la passer. Elle n'avait pas fait ça par provocation, ce n'était qu'un juste retour des choses après tout... Mais elle se méfiait quand même un peu de sa réaction, l'alcool n'était pas toujours sensible au principe d'équité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Techniquement, l'alcool est une solution [Mindd]

Revenir en haut Aller en bas

Techniquement, l'alcool est une solution [Mindd]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-