AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] La complainte d'une nymphe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3346
Xp's : 2420
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: [Quête] La complainte d'une nymphe Mar 19 Juil 2016 - 0:58

La complainte d'une nymphe


Mise en Contexte
 
Le ciel est d'encre, la lune illumine cette nuit troublante. Vous ne devriez pas vous trouver ici, pas maintenant, mais vous ne faites pas demi-tour et vos pas vous mène volontairement ou non au lac loïda. Vous voyez alors une créature au centre du lac, elle rayonne, elle a tout d'une créature merveilleuse. Prenez garde, car la nymphe de ces eaux peut se révéler dangereuse. Ferez-vous marche arrière ou oserez-vous faire la rencontre d'un enfant divin caché.


Déroulement de la Quête
Votre 1er message devra introduire votre personnage dans cette situation, arrêtez vous lorsque vous apercevez la créature au centre du lac.

Le MJ interviendra alors, c'est le seul à pouvoir faire agir et parler la nymphe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 50
Xp's : 420
Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Mar 19 Juil 2016 - 19:27

Cher public invisible, êtres d'air et de vents que je m'imagine durant mes nuits de solitude, je vais vous raconter, ce soir, une histoire bien particulière. Le genre d'histoire qu'on ne peut pas croire sans les avoir vécu, le genre de contes qu'on raconte aux enfants pour les endormir, mais sans vraiment y croire soi-même. L'histoire que je vais vous raconter ce soir, Messieurs, Mesdames, et celle de ma rencontre avec une créature bien particulière. Mais passons, vous allez voir ceci dès à présent.

Imaginez, maintenant ; Je sorts donc d'une petit village de la forêt des Mirlis. J'y passé la journée, comme à mon habitude, sur une scène improvisée, sous les yeux de quelques spectateurs tels que vous. Enfin, en plus réels ! Bref, toujours est-il-il que je cherche un lieu pour dormir, et que, à mon plus grand malheur, je n'ai encore trouvé aucune auberge pour m'accueillir. Alors, je me dis, pourquoi ne pas dormir, pour une fois, à la belle étoile ? Le feuillage des arbres et le ciel étoilé pour toit, la mousse délicate en guise de lit, et peut-être même, qui sait, les animaux de la forêt des Mirlis comme compagnons de rêve ! Oui, cette idée me paraît de plus en plus attrayante. Je m’enfonce donc vers le cœur de la forêt.

Quoi, irresponsable ? Non, il n'y a rien à craindre, ou presque. La forêt est calme, et je n'ai entendu aucune mauvaise rumeur à son sujet, concernant les arbres qui étouffaient les hommes ou des bêtes qui y rodaient ! Donc rien à craindre. Ah si, juste une rumeur, connue de tous, pour le coup ; celle de la Nymphe Loïda. Demi-Déesse, demi-humaine, cette créature serait enfermé dans les fin-fond d'un lac, ne sortant que lorsque l'astre de nuit se reflète sur la surface de l'eau. De quoi vous rendre curieux, me direz-vous, mais ne vous y laissez pas prendre ; la créature serait mauvaise, et, d'après quelques rumeurs, mieux valait ne pas la croiser lors de ses sorties nocturnes… Mais, de toutes manières, ce n'est pas vers ce lac que je me dirige ce soir. Donc rien à craindre.

Je trouve, au bout de longues minutes de marche sous la lumière pâle de la lune, un arbre qui pourrait parfaitement me faire office de lit pour la nuit. Je m'installe tranquillement, calant mon dos contre ses racines, ma tête contre la base de son tronc. Et voila, on est pas bien, là ? Rien, personne, juste moi et la nature aux alentours. Pas de chance, en revanche, la nature semble vouloir me voir d'un peu plus près. Alors que je rouvre les yeux pour admirer le ciel nocturne, je tombe nez à nez avec un gigantesque insecte, qui agite ses mandibules juste au dessus de mon nez. Je me lève et regarde ce à quoi j'ai affaire : un mille-pattes d'un petit mètre, qui grouille sur le tronc de l'arbre.

Argh. Immonde. Je me lève en moins de deux, reculant précipitamment, voulant mettre le plus de distance entre la bestiole et moi. Quand je disait vouloir partager mes rêves avec quelques animaux, je n'envisageais pas ce genre d'animal. Et en plus, il avance vers moi, grouillant, répugnant. Vite, je prend la fuite, pas très glorieusement, certes, mais qu'importe. Je cours à travers les arbres, toujours droit devant moi, sans prendre attention à d'autres directions. Je cours, toujours plus, avant de débouler dans ce que je crois être une clairière, mais qui en fait, est tout autre chose.

Un lac. Et je sais moi-même qu'il n'y a pas trente-six lacs dans le coin. C'était le lac Loïda. Magnifique, la surface de l'eau et de la même couleur encre que le soir, à peine troublée de temps à autre par quelques vaguelettes. La seule chose troublant la splendide noirceur de ces eaux, c'était la Lune, donc le reflet se détache, blanc, lumineux, en plein milieu du lac. La Lune ? Non, en plissant les yeux, je vois qu'elle n'est pas seule à illuminer ces lieux.

Il y a, au centre de l'astre, ce qui paraissait être une jeune femme. Mais non, à y regarder de plus près, ça ne pouvait pas être une demoiselle ordinaire. Elle était d'une pâleur extrême, splendide, surnaturelle. Je comprends alors ; c'est la nymphe qui se trouve devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3346
Xp's : 2420
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Mer 27 Juil 2016 - 20:04

Elle était au centre de son lac, la tête penchée en arrière pour observer la lune, lorsqu'elle entendit les feuillages aux alentours, quelque chose se rapprochait toujours plus. Loïda ne détourna pas le regard de l'astre lorsque l'intrus stoppa sa course tout près. Elle était en train de prendre le temps de réfléchir à ce qu'elle allait faire ou dire à cet étranger. La nymphe n'avait pas besoin de tourner le regard vers l'ombre près de la berge pour savoir qu'il s'agissait d'un mortel, en revanche elle hésitait toujours sur l'attitude à adopter.

Elle commença donc à s'avancer doucement vers la rive, s'enfonçant à un moment complètement dans l'eau pour ne ressortir qu'à une vingtaine de mètres de vous. L'eau s'arrête légèrement sous ses épaules, Loïda vous observe un instant de plus maintenant qu'elle est toute proche de vous. Elle a du mal à vous discerner, vous n'êtes très certainement pas de la forêt, cela elle le sait, mais il y a quelque chose dans votre attitude qui l'intrigue. Elle vous parle alors d'une voix douce qui ne lui semble pas naturelle :
- Bonsoir étranger. Qu'est-ce qui t'as fait courir à travers la forêt jusqu'à moi ? Tu n'es pas d'ici ? Sais-tu qui je suis ? Ce lac est mien tu te trouves dans le royaume de la nymphe Loïda.
Elle avait décidé d'être charmante. Cette personne avait sûrement des merveilleuses choses à raconter à la nymphe, en tout cas, c'est ce qu'elle espérait. Les divertissements dans son lac était si peu nombreux. Cependant, elle n'en restait pas moins sur ses gardes, la sévérité de son regard se laissa dévoiler après s'être présentée. Loïda souhaitait d'abord voir les premières réactions de cet étranger, après tout, peut-être allait-il simplement fuir en criant comme la majorité ou bien tenter de l'attaquer pour récolter une gloire qui le mènera au fond du lac.

Les rencontres pacifiques n'étaient pas les plus courantes et rares étaient celles qui se terminées réellement bien, car la nymphe pouvait rapidement s'ennuyer. Elle ajouta toujours d'une voix qui semblait douce :
- Qui es-tu toi ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 50
Xp's : 420
Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Jeu 28 Juil 2016 - 15:08

Elle est d'une beauté et d'une grâce divine, de la même pâleur et luminosité que la Lune. Elle ne semble pas encore m'avoir remarqué, peut-être est-il encore temps de fuir ? Mais je ne bouge pas, fasciné par cette créature. Combien de fois dans une vie pouvait-on voir une demi-déesse ? Alors je prend le risque de rester, le jeu en valait la chandelle. Et puis, si je ne bouge pas, elle ne devrait même pas me remarquer, tant elle semble fascinée par le reflet de l'astre lunaire.

 Enfin, c'est ce que je croyais avant qu'elle ne se tourne vers l'endroit où je suis, avant de disparaître vers les profondeurs. Est-elle déjà partie ? Ou alors… Prépare-t-elle une attaque ? D'un seul coup, je me rend compte de mon imprudence, commence à reculer, sur mes gardes. Mais c'est trop tard, voila qu'elle réapparaît, toute proche de moi. Elle me fixe, tandis que je reste là, ébahie, sans vraiment savoir quoi faire.


« Bonsoir étranger. Qu'est-ce qui t'as fait courir à travers la forêt jusqu'à moi ? Tu n'est pas d'ici ? Sais-tu qui je suis ? Ce lac est mien tu te trouves dans le royaume de la nymphe Loïda. »

 Je suis surpris par ces nombreuse questions, mais aussi par sa douceur. Alors qu'on me l'a décrite comme fourbe, mauvaise, voilà que se trouve devant moi un être délicat, simplement curieux, peut-être. J'allais répondre, mais voila que je recroise son regard, qui me semble plus dur cette fois. Bien qu'elle se montre aimable, je n'en reste pas moins une intruse sur son territoire. Me voila prévenue. Je reste un instant silencieux, sous le choc, avant que Loïda ne reprenne ;

« Qui es-tu toi ? »


 Il est donc trop tard pour faire demi-tour, le sort en est jeté. J'hésite. Que veut-elle savoir ? Mon nom ? D'où je viens ? Ou est-ce une simple forme de politesse. En tout cas, il me faut répondre, sans quoi ce serait un manque de respect évident pour la nymphe. Surtout que je ne veux pas que cette discussion se termine avant même d'avoir commencé.  

« Je… Je me nomme, Sirajàn, Mademoiselle Loïda. »
commençais-je simplement « Je viens de Karnès, même si je n'y suis pas retournée depuis des années. »

 C'est un peu juste, n'est-ce pas ? Je continues donc, surveillant les réactions de Loïda, prête à m'arrêter au besoin.


« Quant à ma présence ici… J'étais de voyage dans la forêt des Mirlis, pour un de mes spectacles. Je suis une artiste itinérante. J'avais simplement prévu de camper en forêt pour la nuit, mais, de fil en aiguille, me voilà ici… Enfin, si je vous dérange, je peux sans soucis partir... »


 Si tant est qu'elle me laisse m'en aller.


« … Et dans le cas contraire, je me ferais un plaisir de rester un peu avec vous, si vous me le permettez, bien entendu. »


 C'est une proposition risquée, mais elle ne me semble pas malveillante. Et pouvoir discuter une nuit avec une nymphe me tente tant que je passe outre ces risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3346
Xp's : 2420
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Jeu 11 Aoû 2016 - 15:56

La nymphe écoute l'intrus et ne montre pas son ignorance sur le reste du monde, Karnès peu importe où cela se trouve, Loïda ne pourra jamais s'y rendre comme n'importe où ailleurs dans le monde. Cela ne l'empêche pas de rêver et ce soir, elle a bien l'intention de profiter de cette artiste égarée. Pour autant, elle a l'impression que quelque chose ne tourne pas rond avec cette Sirajàn, la nymphe ne saurait dire quoi, mais elle sent qu'on lui ment, cette personne n'est pas ce qu'elle semble être. Son regard insistant laisse supposer qu'elle est en pleine réflexion.

Une fois votre proposition formulée, elle commence à avancer lentement vers vous, bientôt elle ne se trouve plus qu'à quelques mètres de la berge. La nymphe ne sort pas de l'eau, elle ne s'est pas levée non plus, assise en tailleur, on dirait qu'elle s'est installée. C'est alors qu'elle offre l'un de ses plus beaux sourires pour vous répondre :
- Je le permet. Dans ce cas je vous propose de me montrer l'un de vos plus beaux spectacles, je veux un spectacle aquatique ! Il y a tellement peu de divertissement par ici. Ravissez moi de vos dons d'artiste et vous serez toujours la bienvenue dans ce lac.
La nymphe ne montre aucun signe de malveillance, même si son sourire s'est maintenant envolé, elle ne fait que caresser la surface de l'eau de sa main gauche et semble attendre votre prestation. Elle n'acceptera aucun refus, en tant que maîtresse de cet endroit, elle est tout à fait dans son droit de vous demander un service en échange de son hospitalité.





Dernière édition par Mère Nature le Sam 27 Aoû 2016 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 50
Xp's : 420
Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Lun 15 Aoû 2016 - 23:50

Et voilà que la spectatrice la plus exceptionnelle de ma carrière exige l'un de mes meilleurs spectacles. Une complète improvisation , dirait-on ? Je n'ai jamais fait auparavant de spectacle aquatique. Ceci dit, quand aurais-je pu ? Jamais je n'ai vu la mer, au mieux quelques rivières. Et la noirceur de ce lac me parait soudainement si effrayante, comme un gigantesque gouffre dont on ne peut voir le fond. Et, face à ce gouffre, j'ai soudainement le vertige, ce genre de vertige qui empêche d'avancer, qui bloque l'inspiration, qui engouffre la créativité.

Mais Loïda est toujours là, assise devant moi, attendant l'objet de la requête. Je ne peux pas la décevoir, pas plus elle que tous les autres. Je n'ai jamais, au grand jamais, refusé un spectacle à qui que ce soit. Et je le ferais, devant une nymphe qui m'offrait son hospitalité ? Non, inadmissible. Il fallait que je trouve quelque chose, même si tout de ce lieu m'était inconnu. Je n'ai pas de scène, pas d'idée, mais il me faudra en trouver.

Des balles de jonglage. Quelques torches, un peu d'alcool. Un grand voile. Et un éventail. Voilà à-peu-près tout ce que j'avais sur moi pour offrir à Loïda son plus beau spectacle. En tant normal, j'aurai considéré le cadre comme un spectacle en lui-même, mais la nymphe devait être lassée de ces eaux, depuis le temps. Même la Lune miroitant sur le lac ne devait plus être pour elle qu'une simple porte de sortie. A vrai dire, je me demandais même si elle pouvait apprécier les splendeurs des mortels, elle qui était fille de Déesse. Et pourtant, je devrais lui faire aimer mon spectacle. En clair, je devais émerveiller une merveille.


« Un spectacle aquatique… C'est quelque chose de complètement nouveau, pour moi, je n'ai jamais fait de spectacle que sur la terre ferme. » dis-je avec mon interlocutrice avec un petit sourire désolé « Malgré tout, je vais essayer… »


J'hésite un instant, avant de rajouter 
:

« Cependant, je ne maîtrise pas l'eau. Je peux faire ce spectacle, mais ce lac n'y aura qu'une petite place, j'en ai bien peur… Sauf si vous souhaitez lui donner la place qu'il mérite. Auquel cas, quoi que vous fassiez, je me ferai un plaisir de m'y adapter. »


Voilà qui est posé. Ce cadre, la nymphe était la seule à pouvoir le maîtriser. Et si, lors du spectacle, l'envie lui prenait de le bouger, je saurai rendre mon spectacle encore plus beau, aussi beau qu'elle le mérite ! En attendant, je me recule un peu, me prépare.

Je me débarrasse de mes chaussures, remet mon chapeau en place, prend un éventail, quelques torches, la petit fiole d’alcool… La voilà, mon idée ; Même si les étoiles ne t'émerveillent plus, je vais refaire étinceler les eaux de ce lac, en espérant que tes yeux brillent aussi ! J'allume discrètement les torches, dont la lumière chaude tranche avec l'obscurité environnante. Elle ne la brise pas pour autant, non ; elle la rend encore plus belle. Je me retourne ensuite vers toi, la nymphe qui devient ma spectatrice. Ouverture, rideau ! Le vent pour mélodie, la Lune pour lumière, l'once pour scène. Voilà qui nous promet un beau spectacle.

Je m'avance vers le beau du lac, y trempe mon pied. L'eau est fraîche, mais qu'importe, j'avance jusqu'à ce que le bas de ma robe y trempe légèrement, donnant l'impression que les roses de tissu flottent sur l'onde. Je me tourne ensuite vers toi, entame une légère révérence. Nous allons commencer simplement, si tu permets, pour que je puisse voir à quel genre de spectatrice j'ai affaire.

J'accroche l'éventail et la fiole à me taille, il me seront inutiles pour le moment. Et puis, je lance une torche en l'air, puis deux. Rattraper la première sans se brûler, tout en lançant la troisième. Je sens les flammes frôler mes doigts, mais j'ai l'habitude. L'important, c'est de rester concentrée sur ces torches dansante, surveiller le feu mais à la fois le laisser libre de grandir.


Les flammes réelles se confondent avec les reflets de l'eau. Je continue ainsi, avant de les récupérer, une, deux, trois, un tour et me revoilà face à toi, avec un grand sourire, dont j'espérais trouver le jumeau sur ton visage.


« Cela vous plaît-il, pour le moment, Mademoiselle Loïda ? »

Un simple tour, je l'accorde. Mais je veux connaître tes réactions avant de continuer. Et puis, peut-être que pendant ce temps l'envie te prendra de bouger un peu cette scène, de transformer l'eau de ce lac à ta guise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3346
Xp's : 2420
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Dim 28 Aoû 2016 - 1:32

La nymphe prend note qu'il s'agit de la toute première fois de l'artiste dans un milieu aquatique, peut-être se montrera-t-elle plus humble ou bien ce désintérêt jusqu'alors de Sirajàn pour le monde de l'eau sera pris comme une insulte. La nymphe ressent sûrement un peu des deux, elle ne laisse rien transparaître, juge silencieusement en voulant profiter du spectacle. Suivant du regard, les gestes de l'artiste, Loïda fronce les sourcils quand le feu commence à encercler son lac. Sa mère l'a toujours mise en garde de cet élément despotique et chaotique, mais elle ne dit rien, elle est prête à regarder.

Cependant, elle n'est plus aussi détendue, sa main ne joue plus avec la surface de l'eau, son regard est insistant. Loïda ne lâche plus des yeux l'artiste, maintenant qu'elle est à sa merci tout sera plus simple, elle pourrait presque retrouver son sourire. A-t-elle vraiment envie de voir ce spectacle, elle n'en est plus sûre, en revanche, jouée avec l'humaine dans les profondeurs du lac lui semble soudain une bien meilleure idée de spectacle. La nymphe n'aura malheureusement pas le temps d'attraper le poignet de sa nouvelle occupation. C'est tout juste si elle s'est relevé quand le feu a stoppé tous ses mouvements.

Replongeant dans l'eau autant qu'elle put, cette fois-ci, la nymphe laissa transparaître une grimace d'effroi. Voir ainsi les flammes lécher la surface de son lac était une chose que jamais elle n'aurait pu concevoir ! C'était un cauchemar ! Elle devrait crier ! S'insurger ! Mais la nymphe se retrouve comme tétanisée, non, elle se montre brave. Jamais elle n'a toléré le feu au-dessus de ses eaux, mais puisqu'il s'agit d'une performance artistique, il n'y a aucun raison d'attendre de l’agressivité de la part de Sirajàn. Enfin la nymphe arrive à retrouver un visage neutre et répond faiblement :
- Continue ce que tu as commencé, mais si tu veux connaître mes impressions. Je suis vexée que tu utilises si facilement le feu, mais que l'eau te soit étrangère.
La nymphe se retient de poser une question, de commencer à s'emporter. Le spectacle peut continuer pour l'instant, mais Loïda est un public très compliqué.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 50
Xp's : 420
Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Dim 18 Sep 2016 - 10:34

« Continue ce que tu as commencé, mais si tu veux connaître mes impressions. Je suis vexée que tu utilises si facilement le feu, mais que l'eau te soit étrangère. »

Je me rends compte de ma terrible erreur quand Loïda m'a répondu.

Du feu. Évidemment, quelle stupidité ! Utiliser du feu pour un spectacle avec une nymphe d'eau. Plus je tournais cette idée dans ma tête, plus je la trouvais absurde. Certes, il y avait de quoi être vexée… Mais j'allais lui prouver qu'il y avait plutôt de quoi être flattée.

« Si je puis me permettre… Si je connais si peu l'eau, c'est parce que j'ai vécu au milieu d'un désert. Là-bas, l'eau y est bien trop précieuse pour être ainsi gaspillé dans de simples spectacles… »


Je lui souriais, bien que je craignais à tout moment de l'offusquer. Continuons, montrons lui la supériorité de son élément, prouvons lui qu'il vaut bien plus qu'un bête outil de spectacle ! Il ne fallait pas s'offusquer de mes compétences, Mademoiselle Loïda. Je comprends votre raisonnement, mais il faudra vous détrompez. Je crains de vous contredire, mais ainsi, peut-être serez-vous plus apaisée pour la suite. Et, si cela ne vous convient toujours pas, je changerais mon art à votre désir. Après tout, jamais je n'ai forcé un spectateur à regarder ce qui ne lui plaisait pas.

« Et puis… Le feu est d'une docilité d'un chiot. Constatez »


Je prends les torches, les fais tournoyer entre mes doigts, en jette une en l'air, une autre, jongle avec… Le feu laisse une marque lumineuse dans le noir, des éclats de lumières qui reste gravés un instant dans l'obscurité.Je continue quelques petites minutes, avant de récupérer les torches dans une de mes mains.

« Alors que l'eau… L'eau ne se laisse pas faire, elle est indomptable pour l'homme. »


Je glisse mes doigts dans l'onde du lac, qui se brouille un peu à la surface. Je lève la main en coupole, mais elle file entre mes doigts, pour retomber à sa place d'origine.

« Elle ne se laisse pas prendre, elle file avant qu'on ait eu le temps de l'attraper. Finalement, c'est d'un bien bel élément dont vous êtes la reine. »


Je relèves la tête, souris à la nymphe face à moi, en espérant qu'elle comprenne mieux cette défaillance, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3346
Xp's : 2420
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Mer 5 Oct 2016 - 0:06

Les mots sur ce désert où l'eau est respectée auraient pu calmer un peu la nymphe si elle en avait appris plus sur cette contrée éloignée que jamais elle ne pourrait voir. Sa jalousie pour les mortels commença à resurgir petit à petit, comme à chaque fois que l'un d'eux arrivés sur les rives du lac, il encourait un grand danger.

Ensorcelé par la merveilleuse créature, il en oubliait la cruauté de son sort et sa folie qui était devenue si légendaire. Ainsi, lorsque la danseuse fit resurgir ses abominables fleurs rouges, cela sembla à nouveau durer une éternité pour la nymphe qui vit sa colère monter en elle.

Lorsque l'étrangère stoppa son ballet infernal pour commencer à conter son spectacle, la nymphe glissa subtilement dans les profondeurs de l'eau alors que les doigts de Sirajàn laissèrent échapper un filet d'eau. Lorsque la mortelle releva la tête pour sourire à la nymphe qui se tenait l'instant face à elle, il ne vit qu'une étendue d'eau calme.

Jusqu'à ce que la nymphe agrippe la cheville de l’imprudente qui avait osé entrer dans les eaux du lac. Les flots semblèrent alors se déchaîner comme si vous vous trouviez en pleine tempête, vous pouvez ressentir la puissance de la fille d'Eliosa qui vous entraîne au centre du lac et manque de peu de vous noyer.

Le petit jeu préféré de Loïda a commencé, elle aime jouer et laisser une chance à ses victimes de s'en sortir. Soyez prêt à nager le plus vite possible pour quitter cet enfer, car la nymphe a bien l'intention de faire de vous l'un de ces nombreux animaux de compagnie peuple le fond du lac.

Directives:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Voyageur

Messages : 50
Xp's : 420
Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe Sam 1 Juil 2017 - 16:12

Mon sourire disparaît immédiatement lorsque je vois que sa destinataire avait disparu. Mon public s'est évaporé en cours de spectacle, et pour le coup, je doute que ce soit par manque d'envie de payer ma prestation. Je me tourne, une fois, deux fois, trois foi-

 Quelque chose m'attrape le pied, et je pousse un cri, n'essayant même plus de masquer ma voix masculine. On m'attire vers les profondeurs. Et, comme n'importe quel namès, je n'ai jamais appris à nager. Je sens alors mes muscles se tendre, mon pouls s'accélérer, l'air de mes poumons se vider sous le coup de la panique. Et pourtant, la moindre bouffée d'air serait utile, vu le contexte.

 Je tente de me débattre, mes bras et mes jambes frappant l'onde dans un réflexe de survie. Mais des vagues perturbent l'eau si calme du lac, viennent s'infiltrer dans ma bouche, me faisait tousser sans pouvoir m'arrêter. Pour la première fois, de toute mon existence, tout me parait dérisoire, hormis une seule et unique pensée :

 Je vais mourir.

 Je vais mourir, et je ne pourrais sans doute rien faire pour y changer quoi que ce soit. Quel idiot j'ai été, de croire que je pourrais côtoyer ne serait-ce qu'une soirée la fille d'une déesse, sans en subir les conséquences ! Je côtoierai bientôt d'autres dieux, pour payer le prix de ma bêtise : et c'était ceux qu'on m'a appris à craindre, ceux que j'ai en partie oubliés durant ma vie. Et cette question, cet avenir qui m'a paru si lointain m’obnubilait maintenant : qu'y avait-il après la mort ?

 Je n'ai pas le temps de me plonger dans ces questions philosophiques qu'une autre vague m'assiège. L'eau se glisse dans mes narine, dans ma bouche, dans ma gorge, et j'ai déjà la sensation qu'elle rentre dans mes poumons. Je m'efforce de sortir la tête de l'eau, tousse, crache cette eau meurtrière, prend une autre bouffée avant de replonger. Cette fille de chien continue de me tirer sauvagement par le pied, m’entraînant sans aucune pitié.

 Et bien, qu'elle se rassure, je n'aurai pas de pitié non plus, ni même de respect pour son prétendu sang divin. Peu m'importe le blasphème que je suis en train d'accomplir, peu m'importe les représailles, peu m'importe que ça hurle, là-haut, à mon sujet. Mais je veux juste vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] La complainte d'une nymphe

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] La complainte d'une nymphe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (libre)[C] Saphire Amrod, nymphe démoniaque
» Presentation d'une gentille petite Nymphe!
» Delaria Ak'Saria [Nymphe de la Forêt]
» La complainte des étoiles [PV]
» [VIIe tournoi] 8e de finale : une nymphe contre un homme-cheval, Simbad vs Dephteros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: La Forêt des Mirlis :: Le lac Loïda-