AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] La danse de l'agonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Voyageuse

Messages : 129
Xp's : 208
Date d'inscription : 26/06/2016
Présentation : Présentation ~
Carnet : Carnet ~

Feuille de personnage
Vie:
83/100  (83/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée pour l'instant^^
MessageSujet: Re: [Quête] La danse de l'agonie Jeu 7 Juil 2016 - 23:57

Entendre le son de sa voix lui avait fait le plus grand bien, c’est donc avec tort que la demoiselle se détendit quelque peu. C’était stupide, mais le fait de ne pas être seule dans cette épreuve la réconforta. Alors qu’elle se perdait dans ses pensées en tentant tout de même de danser, la chaîne se jeta une nouvelle fois dans leur direction, la surprenant largement. Elle évita de justesse le fouet qui se dirigeait vers eux tout comme son partenaire qui ne semblait pas non plus apte à tenir debout pendant encore très longtemps ; après réflexion, la fatigue semblait avoir épuisé toutes ses forces et cela se voyait fortement. Mais elle ne voulait pas assister à cette mort, si toutefois il fallait se battre, la jeune femme n’hésiterait pas à combattre coûte que coûte quitte à y laisser sa vie. Jade ne pouvait que compatir à la douleur de son camarade, elle-même épuisée et blessée, n’ayant plus que comme motivation l’envie de ne pas périr ici sous les coups de chaîne de la jeune femme du désert qui tenait tant à expier leurs péchés.

Mais quels péchés ? Jade ne souhaitait pas le savoir ; après tout, elle était persuadée que ces sauvages les avaient ramassés dans le désert dans le simple but de les humilier en les faisant danser de la sorte pour ensuite les exécuter de la manière la plus atroce qui soit, quand les deux personnes seraient arrivées dans leurs derniers retranchements. Et cela fonctionnement parfaitement. Avaient-ils réellement attendu qu’ils s’épuisent pour ensuite leur faire passer une épreuve bien plus délicate ? Ou au contraire le cauchemar était-il terminé et pourraient-ils repartir sans dommage supplémentaire ? Seuls les dieux le savaient. Ces maudits dieux qui leur causèrent tant de soucis…

Quand la musique ralentit, Jade sentit les larmes lui monter aux yeux. Le rythme se faisait plus lent, les gestes de la danseuse n’étaient plus les mêmes ; elle était certaine que le calvaire allait se terminer ainsi, que tout était fini et qu’elle n’aurait plus à souffrir. Qu’elle pourrait enfin allait se soigner et refermer ses plaies. Mais elle continua de danser jusqu’à la fin, préférant rester sur ses gardes et imitant la danseuse, suivant ses mouvements qui se firent de plus en plus lents jusqu’à ce que la musique s’arrête enfin. Plus une note, le silence le plus total. Jade jeta un regard vers son partenaire ; si elle n’avait pas été aussi chamboulée, elle lui aurait certainement sauté au cou de bonheur. Au lieu de ça, elle préféra se laisser tomber sur les genoux pour retrouver un peu de repos. Et pour se préparer pour la suite.

- C'est enfin terminé... déclara-t-elle en haletant à cause de l'effort.

La jeune femme enfonça ses mains dans le sable chaud, elle retint ses larmes autant qu’elle le put ; la douleur se montrait terrible mais la demoiselle pouvait encore le supporter. Elle fit tout son possible pour se montrer digne. Restant néanmoins à terre, elle bomba la poitrine pour rester droite et fixa la danseuse dans les yeux. Elle ne voulait pas se montrer faible devant elle, d’autant plus qu’elle était persuadée que les choses n’allaient pas se terminer ainsi. Bien qu’elle l’espérât. Elle poussa un immense soupir avant de jeter un œil à son haut blanc ; toutes ces tâches de sang l’inquiétèrent, elle espérait de ne pas avoir encaissé de blessure trop grave. Toujours est-il qu’elle l’ôta, le frottement avec le tissu s’avérant insupportable, dévoilant ainsi le haut de son corps ; sa poitrine étant entourée par une brassière blanchâtre, tandis que son ventre et la majeure partie de ses bras étaient entourés par des bandages tâchés de sang censés recouvrir ses plaies qui avaient été, à coup sûr, largement tartinées de pommade.

Jade rejeta sa lourde chevelure flamboyante en arrière, et porta de nouveau son regard émeraude sur son ennemie, voilà comment elle la considérait à présent, attendant avec impatience la suite des événements, espérant de tout cœur pouvoir éviter davantage de violence…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 54
Xp's : 327
Date d'inscription : 28/06/2016
Présentation : Ici
Carnet : Ici

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible !
MessageSujet: Re: [Quête] La danse de l'agonie Sam 9 Juil 2016 - 15:33

Cela faisait plusieurs minutes que les notes de musiques s'étaient évanouies. Seul le crépitement du feu se faisait entendre dans le calme nocturne. Le jeune Récleyès ne bougeait plus. Il n'avait même plus la force de plier les jambes pour s'asseoir. Sa vision ne cessait de se troubler à intervalle régulier. Il avait atteint ses limites. Son corps n'aurait pas pu endurer davantage d'acrobaties.

Jade, après s'être laissée tomber sur le sol, affirma que cela était terminée. Le jeune Récleyès restait dubitatif. Pour lui, rien ne devait être considéré comme acquit. Peut-être que cette danse macabre n'était que le début d'une longue agonie qui leur était réservée. Aaron se risqua à jeter un œil en direction de sa camarade. Elle semblait très mal en point. Son haut immaculé avait été retiré pour laisser place à un corps recouvert de pansements gorgés de sang. Visiblement, la jeune femme s'en était beaucoup moins bien sortie que lui. Et pourtant, elle semblait faire face à la situation avec une détermination qui forçait l'admiration.

Le jeune homme se dirigea prudemment vers sa cape sous laquelle il avait laissé son sac. Il fouilla dans la petite poche de cuir, et en sorti quelques étoffes qu'il conservait en cas de problèmes. Aaron retourna vers Jade et s'agenouilla près d'elle, devant le regard de tous ces individus. Il examina quelque peu la nature de ses blessures. Bien qu'il n'était pas un expert dans le domaine médical, le jeune Récleyès savait qu'il ne fallait pas traîner pour soigner ce genre de plaies qui pouvaient s'avérer dangereuses pour leurs hôtes.

- Il faut changer tes bandages avant que cela ne s'infecte, prends ça.

Aaron lui tendit les minces bouts de tissu qu'il possédait. Il n'y en avait certainement pas assez pour couvrir toutes les écorchures de la jeune femme, mais au moins, cela permettrait d'en soigner la majeure partie, c'était déjà ça. Le jeune Récleyès n'agissait pas ainsi par pure compassion. Dans le cas présent, il était surtout question de sortir de cet enfer. Et il fallait se rendre à l'évidence, il n'y arriverai jamais seul.
Tout en proposant son aide à Jade, le jeune homme scrutait la sorcière du coin de l'œil. Il se préparait à faire face au pire. Au fond de lui, il espérait que la folie était enfin terminée. Face à une horde de barbare près à leur sauter dessus, ils ne pourraient jamais faire le poids, même en unissant leurs forces.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divinité

Messages : 3577
Xp's : 2646
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Quête] La danse de l'agonie Mar 12 Juil 2016 - 17:48

Les tambours sont presque silencieux, mais quelques uns continuent de faire trembler leur sons légèrement. La danseuse s'enroule dans ses chaînes qui viennent s'échouer à ses pieds et elle met habilement un masque qui vous empêcher d'apercevoir son regard. Tous ceux qui sont rassemblés autour de vous suivent alors ses gestes, chacun semble s'être préparés à cela, car tous sans exception ont désormais un masque qui recouvre entièrement leur tête. Vous ne pouvez plus différencier personne, chacun est recouvert les mêmes voiles. Seule la danseuse se détache de ce spectacle, car son accoutrement est le seul à ne pas être blanc immaculé, il est recouvert d'une poudre rose.

Elle enfonce d'ailleurs sa main dans sa tenue et en ressort une étrange poudre, lorsqu'elle met en avant sa main, certains de l'assemblée reculent d'un pas, mais les rangs restent serrés. Elle commence alors à danser autour de l'immense feu de joie tout en lassant cette poussière rosée. Jetant trois généreuses poignées, les flammes commencent alors à prendre des odeurs sucrées, un éclat très lumineux semble s'échapper du cœur des flammes. Vous vous sentez alors comme engourdis, vos muscles deviennent lourds et il vous est difficile de faire des gestes précis.

Vous commencez à perdre pied avec la réalité et seule la voix de la danseuse semble trouver un écho dans votre esprit. Celle-ci vous adresse tour à tour la parole, mais chacun, vous n'entendez que ce qui vous est destiné :

- Tu souhaites que l'on t'achève ?  Tu crois que nous nous jouons de vous ? N'as-tu aucun respect pour le cadeau que la Mère vous a fait ? Ne vois-tu pas que les dieux sont les marionnettes de la Mère ? Tu oserais mettre fin à cette vie !  Tu ne sais pas ce que c'est d'être une marionnette ! Vous tous, vous pensez que votre vie est dure, que jamais l'on ne vient vous aider, que la souffrance est une punition. Vous tous, vous pensez que votre vie est dure, que chacune de vos défaites ou victoires est le fruit des dieux. C'est une bénédiction de ressentir de la peur, de la joie, de l'amour ou de la haine. Les mortels sont libres de s'exprimer ou de leurs actions. Soit reconnaissante pour cette vie et cesse de rejetez la faute sur les dieux. Soit reconnaissant pour cette liberté et cesse de rejetez la faute sur les dieux.

Vous n'avez pas alors remarqué que peu à peu, les gens qui vous encerclez se sont désintéressés de vous. Alors que les derniers mots de la danseuse résonnent, la caravane est déjà repartie emportant avec elle le peu de matériel qu'elle avait installé dans les petites tentes dans lesquels vous vous êtes réveillé. Autour de vous, il ne restera à votre réveil que l'immense feu qui sûrement encore en train de crépiter et l'immense désert de la Patience. Vous ne pourrez pas également manquer les deux petites réserve d'eau qu'ils vous ont laissé.



Directives:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net En ligne
avatar


Voyageuse

Messages : 129
Xp's : 208
Date d'inscription : 26/06/2016
Présentation : Présentation ~
Carnet : Carnet ~

Feuille de personnage
Vie:
83/100  (83/100)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée pour l'instant^^
MessageSujet: Re: [Quête] La danse de l'agonie Mar 12 Juil 2016 - 22:02

- Il faut changer tes bandages avant que cela ne s’infecte, prends ça.

Jade ne discuta pas et défit quelques-uns ses bandages en silence. Elle ôta uniquement ceux les plus imbibés de sang, les tissus que lui offrit son partenaire n’étant pas assez nombreux pour recouvrir toutes ses blessures. Au moins, elle était certaine que tout cela ne s’infecterait pas davantage. La demoiselle le remercia d’un signe de la tête tout en restant silencieuse. Elle était heureuse qu’il l’ait aidée mais elle ne pouvait s’empêcher de se méfier de lui. Il lui paraissait très étrange ; mais dans sa situation, Jade ne pouvait pas faire la fine bouche. Elle se contenta de reporter son attention sur les tambours qui, bien que presque silencieux, continuaient à se faire entendre. La peur ne quittait pas la demoiselle qui se demandait quel serait le dénouement de toute cette histoire. La danseuse s’étant arrêtée, Jade concluait que tout cela était terminé ; c’était avant que celle-ci ne s’enroule une nouvelle fois dans ses chaînes avant de les laisser tomber à ses pieds. Enfin, elle porta un masque à son visage, comme tous ceux présent autour d’eux ; tous mirent un masque empêchant ainsi de les distinguer correctement. Seule la danseuse était reconnaissable de par sa tenue recouverte d’une étrange poudre rose. Jade se sentit très mal à l’aise entourée de toutes ces personnes masquées, elle se demanda une nouvelle fois ce que cela signifiait. Elle espérait que le dénouement ne soit pas celui auquel elle s’attendait…

La danseuse fit encore des siennes en sortant de son habit une poignée de poudre qu’elle avança en direction du feu, faisant reculer instantanément tous les hommes masqués d’un pas. La jeune femme commença une nouvelle fois une danse autour de ce feu, jetant de sa poudre dans les flammes. Jade se questionna sur la suite des événements ; fallait-il la suivre une nouvelle fois dans sa danse ? Mais elle resta à genoux au sol, incapable de bouger. Ce n’était pas la peur qui la paralysait, mais la voyageuse avait le sentiment qu’il ne valait mieux pas se relever. Elle avait raison. Tandis que la belle danseuse avait jeté trois poignées de sa poudre, Jade ne put s’empêcher de respirer cette douce odeur sucrée qui se dégageait des flammes. Elle nous empoisonne ? S’interrogea Jade en humant encore un peu plus cette odeur qui ne tarda pas à lui faire perdre pied. Le monde autour d’elle devint vague, et ses muscles ne lui répondaient plus. Jade ne parvenait même plus à tenir sur ses genoux, elle s’allongea au sol tandis que son esprit s’envolait toujours un peu plus loin de seconde en seconde, laissant place à l’obscurité et au désespoir… Elle se sentit terriblement seule, abandonnée dans les ténèbres sans aucun repère…

Jade se remémora peu à peu les événements du désert… Au bord de la mort, et puis cette rage qui l’avait consommée à tel point qu’elle en était venue à maudire les dieux, ces dieux qu’on lui avait toujours appris à aimer et à respecter. Elle comprenait maintenant ses péchés, ce pourquoi elle avait été amenée ici. Et puis il y eut cette voix. Cette voix qui résonna dans son esprit comme un écho.

- Tu souhaites que l’on t’achève ?

Cette voix résonna agressivement dans l’esprit de la jeune femme, la voix de la danseuse, encore. Elle était si imposante, si puissante. Chacun de ses mots sonnait comme un sermon. Jade se sentit minuscule face à cette voix, elle avait peur… Elle aurait voulu fuir aussi loin qu’elle le pouvait, mais seule l’obscurité l’entourait, il n’y avait aucune échappatoire, aucune. Elle était piégée ici. Je vous en prie, arrêtez…

- N’as-tu aucun respect pour le cadeau que la Mère vous a fait ? Tu oserais mettre fin à cette vie !

Je respecte la Mère, je la vénère, je vous le jure… implora Jade, consciente qu’on ne l’entendait pas. Elle avait déshonoré les dieux et sa punition était terrible. La voix continuait, indifférente de ce que Jade pouvait lui dire. La peur la gagna un peu plus.

- Vous tous, vous pensez que votre vie est dure, que jamais l'on ne vient vous aider, que la souffrance est une punition. C'est une bénédiction de ressentir de la peur, de la joie, de l'amour ou de la haine. Sois reconnaissante pour cette vie et cesse de rejeter la faute sur les dieux.

**

Jade ouvrit les yeux avec difficulté, le soleil la sortant de son sommeil sans rêve. Elle n’avait aucune idée depuis combien de temps elle dormait, elle ne savait même plus si tout ce qui s’était passé était bien réel. Elle n’eut plus de doute quand, lorsqu’elle se releva, ses blessures la firent terriblement souffrir tandis que le feu de joie de la veille crépitait encore légèrement. Son regard ne manqua pas les deux petites réserves d’eau qui avaient été posées ici. Jade afficha un sourire satisfait et se saisit d’une qu’elle glissa doucement dans sa sacoche. La chaleur était déjà rude bien que le soleil fût à peine levé. Enfin, Jade porta un regard à son compagnon d’infortune. Aaron. Il dormait encore dans le sable chaud, la demoiselle ne jugea pas nécessaire de le sortir de son sommeil. Elle se contenta de quitter l’endroit en laissant de larges empreintes dans le sable, son corps la faisant légèrement souffrir. Elle n’avait plus qu’à quitter le désert en direction des terres de Faras, son objectif étant maintenant d’être à temps à la fête de la Vérité. Elle trouverait bien quelqu’un pour la soigner en chemin.

Après quelques heures de marche et apercevant enfin la sortie de cet immense désert, la demoiselle jugea bon de s’arrêter quelques instants. Elle soupira et leva son regard vers le ciel. Elle ferma les yeux, puis elle adressa une prière à Mère Nature ; reconnaissante de l’avoir aidée à quitter ce désert et de l’avoir pardonnée de ses péchés. En tant que Namès, Jade vénérait les dieux qui occupaient une place importante dans sa vie. Elle se jura qu’elle ne se permettrait plus jamais de les déshonorer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Espion

Messages : 54
Xp's : 327
Date d'inscription : 28/06/2016
Présentation : Ici
Carnet : Ici

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Disponible !
MessageSujet: Re: [Quête] La danse de l'agonie Lun 18 Juil 2016 - 23:44

Alors qu'il observait sa camarade de fortune se soigner tant bien que mal, le jeune homme gardait un oeil sur la sorcière du désert. Après avoir terminé sa danse incessante, elle semblait étrangement calme. L'apaisement ne dura que quelques minutes. Dans un énième élan de démence, la sauvage s'empressa d'enfiler un masque, tout comme le reste des personnes autour du feu. La plaisanterie n'était donc pas terminé. C'en était trop pour le jeune homme. Prêt à exploser comme les braises du feu, il se dressa sur ses deux jambes, déterminé à s'enfuir d'ici. Il ne supporterait pas une seule seconde de plus en compagnie de ces barbares. Quand bien même ils lui avaient sauvé la vie, cela ne justifiait nullement une telle torture physique.

La jeune femme se saisit d'une poussière bien étrange qu'elle jeta dans les flammes rougeoyantes. Aaron cru à cet instant qu'il s'agissait d'une quelconque incantation innocente. Tout du moins, c'est ce qu'il espérait. Une étrange odeur émana de cette masse ardente. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le jeune homme se retrouva une fois de plus dans les ténèbres. Cette fois-ci, il ne se sentait pas seul. Il y subsistait comme une déplaisante sensation d'être observé. Alors qu'Aaron se demandait ce qu'il se passait, une voix résonna sa tête.

"Tu crois que nous nous jouons de vous."

Lydia ? Non, pas cette fois. Il s'agissait toujours de la prêtresse du désert. Elle semblait répondre aux pensées haineuses qu'il avait émit à l'encontre des dieux. Était-ce une manière de se repentir ? Quoi qu'il en soit, Aaron n'était certainement pas décidé à céder face à ces êtres méprisants et à l'esprit drogué aux croyances. Si le jeune homme était épuisé physiquement, sa santé mentale était restée intacte. De ce fait, il resta impassible, las de toute cette poudre aux yeux qui ne faisait qu'accroître sa haine.

"Ne vois-tu pas que les dieux sont les marionnettes de la Mère ?"

"Qui es-tu pour dire ça ?"

"Tu ne sais pas ce que c'est d'être une marionnette ! Vous tous, vous pensez que votre vie est dure, que chacune de vos défaites ou victoires est le fruit des dieux."

J'ai été une marionnette ce soir. Forcer quelqu'un à danser dans la douleur, je n'appelle pas ça autrement que de se jouer de lui

"Les mortels sont libres de s'exprimer ou de leurs actions."

"Dans ce cas, je vais m'exprimer de la meilleure façon possible à ton égard. Laisse-moi en dehors de cette mascarade."

"Soit reconnaissant pour cette liberté et cesse de rejetez la faute sur les dieux."

"Les dieux font ce qu'ils ont à faire. Que ce soit leur faute ou non, je n'ai pas l'intention de rester ici."

Silence...

Le calme tomba comme un rideau après une représentation macabre. Après quelques minutes, une légère brise chatouilla le cou du jeune homme. Il ouvrit les yeux et manqua de se faire aveugler par les rayons du soleil qui avaient repris leur place dans le ciel. Il se leva péniblement. Plus personne. Il ne restait que lui. Au début, le jeune homme se persuada que tout ceci n'avait été qu'un rêve. La douleur à son bras ne manqua pas de lui rappeler la dure réalité. Il avait été humilié, traîné dans la boue comme un vulgaire animal. Tout ça pour satisfaire la pulsion divine d'une poignée de sauvages du désert. Quelle honte. Il espérait au fond de lui que ce qui s'était passé cette nuit n'allait pas s'ébruiter jusque dans les terres inexplorées.  

Regardant autour de lui, Aaron aperçut une petite réserve d'eau. Il hésita longuement à prendre cette provision. Mais la chaleur lui martelait la gorge. Une fois son sac remplit, le jeune homme tenta de s'orienter. Il découvrit des empreintes marquées de façon significative dans le sol. Avec un peu de chance, Jade avait réussi à retrouver un brin de civilisation. Il suivit donc lentement les traces de pas, en espérant que cette fois-ci, ce serait le bon chemin.

Bientôt, on ne distingua du jeune homme qu'une vague silhouette s'enfonçant dans l'immensité du désert de la patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] La danse de l'agonie

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] La danse de l'agonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Le désert de la patience-