AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La Faune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Jeu 19 Mai 2016 - 15:27

Nyama
« La vache des humains »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
 
Magie :
Habitat :
Plaine Isolée, Terre de Faras, Chute de Veroni, Vallee d'Accro


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Gros herbivore à la peau épaisse, le Nyama possède des yeux minuscules et des cornes énormes sortant des côtés de sa tête. Sa bouche fait quasiment la largeur de sa tête et possède des narines ouvertes, mais très évoluées, pouvant sentir un prédateur à plusieurs bornes selon le sens du vent. Il a également quatre pattes qui comportent chacune trois ongles.
Le Nyama est un animal d'élevage. Il est très utilisé pour sa viande fort nutritive et du lait fournis part les femelles. Quand le Nyama se sent menacé, ses cornes peuvent tuer le plus coriace des prédateurs. Ils se déplacent en troupeau pour renforcer leurs protections pouvant dépassé le millier d'individus dans les grands élevages.



© Bringsir





Dernière édition par Mère Nature le Mar 30 Aoû 2016 - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Jeu 19 Mai 2016 - 15:37

Torbak
« Le loup cornu »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
 
Magie :
Habitat :
Terres Inexplorées


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Le corps du Torbak est totalement fait de muscles. Il possède quatre pattes avec à chaque bout, trois griffes acérées. Sa tête est formée d'une sorte de masque qui représente directement sa mâchoire ainsi qu'une pointe à son bout. Le haut de son crâne qui lui donne une allure de coupe de cheveux est en réalité là pour le protéger contre tout ce qui est tranchant. Sur son dos se trouvent trois pointes, sa queue a-t-elle aussi cet aspect de pointe très résistante, le protégeant ainsi des attaques dans le dos.
Le Torbak vit en petite communauté dépassant rarement la dizaine d'individus. Il ne vit que pour chasser et bien que seul, il n'excelle pas dans le domaine, il se trouve redoutable en meute. Le Torbak ne se déplace jamais hors du territoire de son clan, mis à part quelques exilés ou s'ils chassent quelqu'un qui serait venu un peu trop sur leur territoire ou qu'on aurait fait du mal à un ou plusieurs des leurs.



© Bringsir





Dernière édition par Mère Nature le Jeu 25 Mai 2017 - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Sam 23 Juil 2016 - 16:42

Oplène
« L'ensorceleur »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
Magie :
Habitat :
Le Lac des Ombres


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Ces créatures mesurent en général trois mètres, certains spécimens de cinq mètres ont déjà été observés, mais c'est un cas très rare. Rappelant la forme d'une anguille, ce poisson a une tête très imposante. On y trouve six yeux, trois de chaque côté formant un triangle. Mais ce que l'on remarque tout de suite, c'est sa gueule, d'une forme très ronde. Deux rangées de fines dents acérées parsèment cette bouche, c'est là l'arme fatale des Oplènes. Mieux vaut se tenir éloigné d'eux, leurs écailles d'un orange vive est un signal pour les repérer dans les profondeurs du lac. Certains ont également rapporté que ces créatures seraient sourdes.
 
Les Oplènes vivent en petits groupes où un mâle dominant protège le territoire. La Lac des Ombres est une vaste étendue d'eau, mais ces poissons ne semblent pas la trouver assez grande. Au fond du lac, les mâles se livrent sans cesse bataille, les groupes changent sans cesse et il est très dur de déterminer leur position. Ce n'est cependant pas la chose qui les rend effrayants. Les Oplènes sont dotés d'une voix humaine suave et ensorceleuse. Lorsqu'ils remontent à la surface, ils se mettent à chanter pour attirer les Récleyès dans l'eau et les noyer. Ce poisson apprécie la viande des créatures terrestres, elles sont prêtes à tout pour en avoir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Sam 23 Juil 2016 - 16:44

Gryphon
« L'aigle féroce »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
 
Magie :
Habitat :
Faras


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Faisant plus d'un mètre au garrot, le gryphon se tient sur quatre pattes lorsqu'il est en sol. C'est un animal des plus imposants qui peut facilement supporter le poids d'un homme en plein vol. Son corps est entièrement recouvert de plumes marron ou noires sur tout son corps, en revanche, celles de sa tête sont toujours blanches. Le gryphon semble avoir une apparence très similaire avec celle des aigles. Ses larges ailes peuvent mesurer jusqu'à plus de quatre mètres d'envergure et sont de puissantes alliées dans les vents les plus violents. Il fait cependant partie de ces chimères qui hantent les cauchemars sur Madelle, car cet animal est autant redoutable dans les airs que sur terre grâce à ces puissantes pattes arrières qui font penser à celle d'un félin.  
Rares sont ceux à avoir vu un tel animal, car il n'existerait sur tout Madelle qu'un seul endroit où l'on peut trouver des nids de Gryphons, Faras. La ville hantée abritent dans ses hauteurs quelques oeufs de Gryphons qui sont surveillés de loin par les adultes. Cet animal possède une vue des plus perçante, pouvant repérer à plusieurs kilomètres de distance une souris. Ils vivent la majeure partie de leur vie seuls, ce n'est que pendant la période d'attente de l'éclosion d'un oeuf que ses parents restent dans les alentours et peuvent supporter la présence d'autres de leurs congénères. Cette vue si parfaite que les Gryphon ont est la manifestation de leur Vérité, dans n'importe quelle condition, qu'il y ait un brouillard épais ou que la nuit soit la plus sombre, le Gryphon est capable de voir à une douzaine de kilomètres à la ronde.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Sam 23 Juil 2016 - 16:54

Esifret
« Le coureur des plaines »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
Magie :
Habitat :
Faras


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Les Esifrets sont de petits cervidés de moins d'un mètre au garrot. Ils pèsent entre 40 et 60 kg pour les plus imposants. Leur pelage va du rouge sombre au gris selon la région dans laquelle ils vivent. Dans tous les cas ils possèdent des rayures rougeâtres sur l'ensemble du corps. Celles-ci semblent déterminer le rang de l'animal lorsqu'ils se trouvent en groupe. Leur tête est coiffée de deux bois acérés dont ils n'hésitent pas à se servir en cas de danger. Ils possèdent également une crête constituée de longs poils dressés se rapprochant vaguement de plumes. Ces dernières sont empoisonnées et protègent l'Esifret d'attaques dorsales. Leur chair à la fois sucrée et légèrement épicée est appréciée par de nombreux Liares. 
La plupart du temps, les Esifrets vivent seuls, se nourrissant des rares végétaux poussant en Terre du feu. Ils peuvent parcourir des dizaines de kilomètres par jour pour trouver une source de nourriture et ne sont pas particulièrement territoriaux. Ils ne se rassemblent véritablement qu'une fois par an au mois de Malièr pour s'accoupler. De nos jours, il est relativement rare d'en croiser à l'état sauvage car ils sont très craintifs mais des élevages existent pour approvisionner la capitale tout au long de l'année. Un Esifret pris au piège pourra s'avérer très agressif et n'hésitera pas à charger son prédateur pour tenter de le blesser avec ses bois.



© Ivinea Loryed



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Sam 7 Jan 2017 - 22:50

Gila Eggret
« L'Attrape-magie »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
Magie :
Habitat :
Forêt des Mirlis


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Le Gila Eggret est très proche physiquement d'un grand chat domestique, à quelques exceptions près. Tout d'abord, ils possèdent tous deux petites cornes en ivoire sur le front, débutant entre les oreilles. Avec l'âge de l'individu, les cornes poussent avec des embranchements de plus en plus nombreux, comme les bois d'un cerf. La deuxième différence majeure est la présence d'un troisième œil vertical au milieu du front. Au niveau des couleurs, le pelage du Gila Eggret peut être observé du vert sombre au roux en passant par toutes les teintes de bruns. Exceptionnellement, de très rares individus gris ou blancs ont été aperçus. Les trois yeux sont de la même couleurs, variant du vert au jaune au orange selon la couleur du pelage. La couleur des yeux est généralement vive, mais ils semblent encore s'allumer lorsque l'animal repère une source de magie. 
Les Gila Eggret sont des animaux peu sociables, vivant en solitaire dans la forêt. Ils se nourrissent de petits rongeurs et d'oiseaux, voire de poisson quand l'occasion s'en présente. Les mâles et les femelles se retrouvent deux fois par ans pour la reproduction, chaque portée comprenant un à trois petits, qui restent avec leur mère jusqu'à leur sevrage au bout d'environ 3 mois. Après cette durée, la femelle les considère comme autonomes et les pousse hors de son territoire pour qu'ils aillent trouver les leurs. Ces animaux sont relativement méfiants mais n'ont pas une crainte particulière des hommes, le plus difficile est donc d'en trouver un, pas de l'attraper. Ils sont assez prisés chez les chercheurs de trésors et les alchimistes pour une de leurs capacités particulières. En effet, ils sont capables de renifler une source de magie comme un objet magique ou une gemme à plusieurs dizaines de mètres, et n'ont alors de cesse de la trouver jusqu'à ce qu'ils aient pu l'identifier. Personne n'a jamais réussi à comprendre l'origine de ce comportement, mais il est possible de les dresser pour s'en servir.



© Rhys Songsteel



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Dim 8 Jan 2017 - 1:04

Serisinth
« Le tueur des marais »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
Magie :
Habitat :
Marais des Kravelès


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Les Serisinths ont longtemps été considérés comme ne faisant pas partie de la famille des dragons, à cause de leur apparence rappelant de loin celle d'un félin. Cependant, après les avoir observés durant des années, un naturaliste finit par proposer leur entrée dans cette classe, avec pour arguments leur oviparité, les écailles recouvrant certaines parties de leur peau par ailleurs sans poil, et leur capacité à cracher de l'acide en un jet pouvant atteindre plusieurs fois leur taille. Mesurant en moyenne 25cm de la tête à la queue, ils n'en sont pas moins un des dangers principaux des marais où ils vivent. En effet, outre leur crachat,  leurs dents sont elles aussi enduite d'un acide puissant, pouvant ronger en profondeur les chairs de leur victime, entraînant la mort de celle-ci après plusieurs heures de souffrance. Ces tout petits dragons possèdent six pattes, leurs permettant une vitesse impressionnante pour leur taille. Ils sont aussi dotés, outre d'une queue de taille respectable, de deux appendices au niveau des épaules, dont certains pensent qu'ils seraient des vestiges d'une ancienne paire d'ailes ayant involué jusqu'à devenir une sorte de tentacules munis de piquants lui servant de mâchoires surnuméraires inarticulées, dégoulinantes du même acide.  
Ces dragons vivent en solitaire dans les marais. Ils se reproduisent très vite et en grand nombre, mais heureusement leur petite taille les rend très vulnérable durant leur jeunesse, et rares sont ceux qui atteignent l'âge adulte. C'est pour cette raison que les voyageurs traversant les marais doivent essayer de les éviter au maximum : la survie des Serisinths adultes tient en grande partie à leur agressivité, il n'hésitent pas une seconde à attaquer plus gros qu'eux. Une fois leur victime mordue, si elle est encore vivante, ils peuvent la suivre pendant des heures pour suivre son agonie et se nourrir de sa chair.
© Madène Calis



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net
avatar


Divinité

Messages : 3285
Xp's : 2387
DC : Marissa E. Iselk, Auxane Taël et Adélaïde Firloe
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: La Faune Dim 8 Jan 2017 - 1:22

Areoka
« Le brasier volant »

Fréquence :
Agressivité :
Intelligence :
Rapidité :
Puissance :
Magie :
Habitat :
Vallée des âmes et Glasgo


DESCRIPTION
MODE DE VIE
Il est facile de distinguer les mâles des femelles : elles sont facilement deux à trois fois plus grosses que ces derniers et peuvent atteindre une envergure de presque dix mètres pour les individus les plus impressionnants. Malgré leur taille, ces oiseaux sont extrêmement rapides lorsqu'ils fondent en piqué sur leur proie, ce qui les rend particulièrement dangereux. Leur magie est essentiellement concentrée dans leurs plumes : elles ont l'intéressante propriété d'être animées d'un feu perpétuel à leur extrémité tout en étant ignifugées à leur base.
Les Aerokas sont surtout craints à une période de l'année : l'éclosion de leurs petits. En effet, les femelles deviennent alors particulièrement agressives et elles n'hésitent pas à s'attaquer aux troupeaux, voire aux jeunes enfants, pour nourrir leurs propres petits. Elles sont également très territoriales et attaquent tous ceux qui s'approchent de leurs nids, y compris les mâles de leur espèce. Pour se protéger, ces derniers ont d'ailleurs pris l'habitude de vivre en bande, ne retrouvant les femelles, plus solitaires, que lors des périodes de reproduction.



© Kharis Othorm



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Faune

Revenir en haut Aller en bas

La Faune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Sujets similaires

-
» La faune haïtienne compte-t-elle des singes? You bet...
» Attention aux cameleons de la faune politique haitienne.
» IV. Faune d'Autremonde
» Masque de Faune
» (Gem&Joa) ⊡ Faune VS Flore ⊡

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Vos Premiers Pas :: L'histoire de notre monde :: Merveilles de Madelle-