AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ecarlate dans les ténèbres et ombre dans la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Chevalière

Messages : 130
Xp's : 316
DC : Azalel Saliaroch
Date d'inscription : 08/03/2016
Présentation : Un serpent de glace loyal ?
Carnet : Une femme chevalier en errance

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Ecarlate dans les ténèbres et ombre dans la lumière Jeu 14 Avr 2016 - 2:46

Je me nomme Talelviën Phaëlaë et je suis une enfant de glace de la Déesse Eliosa. Croyez-moi, ce n'est pas facile tous les jours. Voyez-vous je pourrais être prise pour une hybride vu que ma mère vient des eaux chaudes, mon père des eaux de glace. Pourtant, j'ai tout de mon père, rien de ma mère, à part un léger déhanché naturel. Ma mère est devenue noble par alliance, par mon père, issu d'une famille fort noble depuis des générations. Malgré sa sagesse, il a toujours fait ce qu'il voulait. La preuve. Mes parents voulurent me marier à un autre héléo de glace de haut rang dont je ne me souviens plus le nom. Hors de question ! Ils ne se sont jamais occupés de moi, ça n'allait pas commencé. Leur fierté fut de courte durée. Puis ils la reprirent brièvement. Le jour de mon adoubement. Par la suite je me suis éloignée d'eux. Je n'avais pas de temps à leur consacrer. Ni de temps pour personne d'ailleurs.

J'aimais le fait d'avoir abandonné mon rang. J'aime le fait d'appartenir à ces êtres qui n'ont qu'une chose dans la vie : la défense de leur territoire. Oui, je suis une héléo chevalière. Choisie non pas par le recruteur officiel mais par le roi directement. Pour un fait simple. J'ai failli sérieusement à le blesser.

Enfin bref. Aujourd'hui j'ai besoin d'une pause. Une véritable pause, loin de tout héléo capable de m'empêcher de réfléchir.

Où allez-vous ?

Amyrtaïos ! Si l'on te demande, tu diras que tu n'en sais rien et tu iras chercher Thelia ou l'instructeur qui t'as mis sous ma garde pour le moment.

Mais... mon entraînement ?

Ecoutes... je ne veux pas te nuire, mais j'ai besoin d'un instant de solitude pour me retrouver.

Sans piper un mot de plus, je sors de Qartas, recevant des salutations de quelques passants me connaissant. Pauvre écuyer Amyrtaïos, il ne comprend presque rien du haut de ses 15 ans. Il va avoir l'impression de mentir et pourtant je ne lui ai rien dit. Je m'en voudrais si un instructeur le met en corvée de nettoyage. Si je ne m'éloigne pas avant qu'il soit trop tard, je ne vaudrais plus rien en tant que chevalière du roi. Il en va de mon honneur.

Chemin faisant, les quelques serpents de glace murmuraient en me croisant :

Chevalier... au roi... nous aura... pas de notre côté.

Je n'y comprends rien mais rien qu'à leurs regards, je sens bien que ce n'est pas la première fois. Les seuls moments où je portais attention, étaient lors de mes rondes. Et lorsque je rencontrais quelques uns des miens on échangeait des banalités. Ce n'est même pas la peine de voir mon père afin d'avoir des explications car je sais qu'il s'est absenté sur la terre ferme. Vers l'Est je crois. Peu importe. Ma mère ? Trop occupée à faire des ronds de jambes ou à bavarder avec des dames de haute lignée. Le père de Myria ! Lui, il acceptera de parler avec moi. Nous nous devons bien cela. Depuis le décès de ma meilleure amie, il perdit sa femme morte de chagrin et son fils fut apparemment capturé sur la terre ferme. Il était devenu un ivrogne notoire et pouvait parfois être dangereux pour nous autres, au point que dans un élan de lucidité, il s'était éloigné.

Enfin arrivée. Et curieusement, il n'est pas saoul. Malheureusement, ce n'est qu'une impression.

Phaë' ma chère Phaë' ! Ma douce enfant ! Le diable... que dis-je ! Notre Roi t'a laissé un peu de repos ?! Ne l'écoutes pas ! Continues de protéger les tiens ! Ou... fuis ! Sur la terre ferme une confrérie accueille ceux de glace à bras ouverts ! dit-il en me tendant une chose que je croyais ne jamais revoir.

La si discrète dague d'opaline de Myria et pourtant des plus meurtrières. Bloquée je suis. Non pas physiquement, mais moralement. Je ne comprends absolument pas ce où il veut venir. Mais voici que le père de feue ma meilleure amie me plaque au mur. Je ne comprends pas son excès de violence. Que lui ai-je fait ? Ah présent il m'embrasse dans le cou et me caresse les cheveux. J'ai beau me débattre mais arrêtez un héléo de glace de 30 cm de plus que vous, avec une montagne de muscles sous les écailles. Je ne peux pas, je ne veux pas lui faire de mal. Il n'était pas n'importe qui. Il était un père, un mari, un défenseur de la famille royale qui avait retourné son opinion suite aux grandes pertes. Et voilà qu'il me mordille sous les branchies. Non là c'est trop.

MILO ! ARRETEZ !!!

Rien à faire. Mon animation de glace de défense fit écho à mon coeur pris de douleur. Mon bouclier de glace sort littéralement de mon être surprenant mon agresseur. Mais je ne peux pas bouger. Il revient à la charge. Je ne peux pas encore bouger. Ressentir sa langue est tout aussi désagréable. Heureusement qu'il ne peut que me toucher d'un côté ou de l'autre mais pas de face. Faut que je tienne encore un peu. Je n'en peux plus. Pourquoi ai-je laissé le soin de Charybde et Scylla à Amyrtaïos ? Des larmes de glace ruissellent sur mes joues. AH ! Enfin la possibilité de bouger de nouveau. Bien qu'il m'immobilise le poignet ne tenant pas l'arme de sa défunte fille, je me laisse porter par la fureur de garder ma pureté et ma fierté.

NOOOOON !crie-je de désespoir.

Dans un volte-face rapide, je parviens à me retrouver buste contre torse, malgré mon bras droit tordu, je poignarde mon agresseur dans le dos, au niveau du coeur. Je n'aime pas cela d'attaquer dans le dos. Mais je n'ai pas le choix. Je retire la dague pour la replonger à plusieurs reprises. Pleurant comme à la mort de Myria. Au dernier coup, je laisse la dague plantée. Je dois faire quelque chose. Faire disparaître le corps. Cela a beau être de la légitime défense, je viens de tuer un héléo de glace. J'ai mal à m'en faire presque disparaître. Je tire Milo par le col puis le traîne tant bien que mal vers l'endroit qui me fait le plus peur au monde marin. L'abysse de Llaegha. Ça ne fera que la deuxième fois. Je mets du temps, de la force, et un brin de courage. Tant bien que mal je me sépare de mon méfait en le jetant dans les profondeurs. Néanmoins, les paroles prononcées avant mon agression me revienne en mémoire.

Pourquoi dois-je fuir ? Un chevalier ne fuit pas ! Pourquoi Milo a-t-il appelé notre Roi le Diable ? Qu'est-ce un diable d'ailleurs ? Vu le ton, cela n'a pas l'air d'être aimable. Une confrérie accueillant les héléos de glace ? Nous vénèrent-ils ? Qui sont-ils ? Que font-ils ? Mais pourquoi ne pas écouter notre Roi ? Qu'a-t-il fait ? Que pense-t-il de nous autres les serpents de glace ? Même si je rêve qu'il vienne en personne nous voir, se mêler à nous. Je reste une nuit entière avant de rentrer retrouver ce pauvre écuyer qui a possiblement alerté Thelia de mon non retour.

La graine du doute en moi est entrain de germer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ecarlate dans les ténèbres et ombre dans la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Il y a une ombre dans le vent, je crois qu'une tragédie m'attend. (Ruby)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les RPs Exceptionnels :: Les Rp's Individuels-