AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'art d'être un peu trop susceptible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Soldat

Messages : 36
Xp's : 186
Date d'inscription : 30/03/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: L'art d'être un peu trop susceptible Dim 3 Avr 2016 - 13:38

20 Daeymo 1246



Puissamment stimulé par la chaleur du soleil dont la course atteignait presque le zénith, les hommes du roi faisaient ricocher leurs épées contre celles de leurs adversaires. Certains - plus téméraires et moins délicats - semblaient jeter leurs haches à la tête de leur compagnon d’armes et parvenaient par un miracle indéfinissable à garder en main cette arme mortelle au poids non négligeable, pour de nouveau recommencer leur manège précédent. Si ceux qui se trouvaient en combat avec ces derniers se trouvaient bien en peine, nombreux étaient ceux qui le dissimulaient avec brio.
Il y avait donc foules de liares à la taille impressionnante, aux muscles saillants et à la bouche grognant sous l’effort pendant que des bruits de batailles envahissaient le camp d’entrainement qui se recouvrait lentement de poussière. Or, au milieu de tous ces monstres à cornes :

-Vraiment ?

Shana serra les dents. La mâchoire contractée sous la colère, elle jeta un regard furibond à son interlocuteur qui la jaugea avec juste ce qu’il faut de mépris et d’amusement pour que cela suffise à la faire sortir de ses gonds. Elle allait l’étriper ! Lui apprendre à la toiser de cette manière !
Oui elle était petite !
Oui les autres faisaient tous au moins deux têtes de plus qu’elle !
Oui elle était une femme !
Et oui elle avait demandé à intégrer l’armée du roi !

Le liare vers qui elle s’était dirigée en premier continuait de parcourir le corps fin de la demoiselle d’un œil à la fois tendancieux et moqueur. Nul doute qu’il l’estimait bien plus à sa place dans son lit que sur un champ de bataille. Regardez là ! Elle était aussi riquiqui qu’une souris ! Une brise du vent des montagnes suffirait à la faire valdinguer cinquante mètres plus loin ! Elle était ridicule et elle voulait se mélanger aux fines lames du royaume ?
Il rit :

-Va plus loin et laisse nous nous travailler. Tu n’as pas la carrure pour faire ce que tu demandes
!

Shana enfonça méchamment les ongles courts de ses doigts dans la paume de sa main. Elle était venue s’adresser à lui parce qu’il avait eu une apparence de leader. Certes elle ne savait pas du tout qui était ce bonhomme, mais au moins avait-elle espéré qu’il la renseigne sur les démarches à faire pour devenir soldate. A la place de cela, il l’avait jugé et lui manquait de respect !
Ouuuuh comme elle avait envie de le tuer :

-Je t’ai demandé quelque chose ! Répond ! Harangua-t-elle en laissant filtrer la colère dans le ton se sa voix.

Le liare se retourna de nouveau et la fixa avec clairement plus de dédain qu’avant. La surprise et l’amusement s’étant finalement mué tout entière en agacement de se voir ainsi dérangé :

-Je te l’ai déjà dis, tu n’as rien à faire avec nous alors va jouer plus loin, petite.

Huuuumgrrrrblgr !
Shana elle-même ne se rendit compte qu’après coup qu’elle avait bondit vers lui. Ce dernier ne s’attendait clairement pas à ça et tenta vainement d’attraper la petite souris qui lui glissa entre les doigts et faucha sa jambe pour le faire s’écrouler lourdement au sol. Sitôt qu’il eut mangé la poussière et bien loin de lui laisser le répit nécessaire, la jeune fille s’empara d’une de ses cornes et releva de force son visage juste ce qu’il y avait de nécessaire pour lui écraser son genou sur le visage.
Qu’il essaie donc de se moquer encore d’elle avec des dents en moins ! Bon d’accord, il ne perdit pas de dents, mais il avait eu mal et cela lui suffisait amplement !
Et en plus elle allait…
Obnubilée par son affrontement, elle ne sentit que trop tard les mains épaisses qui lui agrippèrent la taille et la rejetèrent plus loin sans ménagement. Lui aussi voulait tâter de son poing ? Il allait voir ! Ebouriffée comme un chaton en colère, Shana se demanda enfin si elle n’avait pas fait une sacrée bourde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Dim 3 Avr 2016 - 15:32


L'art d'être un peu trop susceptible  

20 de Daemyo 1246 - avec Shana Ozalee  
L'entraînement. Comme tous les jours où il n'y avait ni mission ni autre chose à faire que de s'occuper des troupes Caleth, d'une main de fer dirigeait son bataillon pour les entraîner. Il leur avait donné des ordres précis, aujourd'hui ils devaient se battre deux par deux pendant qu'il supervisait tout ça. Tous y mettaient du coeur. Peut-être même un peu trop parfois, se tapant dessus ayant pour véritable objectif de se tuer, de se faire connaître comme Caleth l'avait fait pour gravir les marches de l'armée. S'il avait été contesté, il avait bien vite remis les gens  à leur place. Cela lui semblait bien peu satisfaisant maintenant, parfois il se disait qu'il n'avait pas spécialement envie d'être présent. Pourtant se battre l'attirait toujours autant. Cela faisait bouillir son sang comme rien d'autre ne le faisait, comme personne d'autre n'y arrivait, comme si c'était inévitable pour lui.  

Le liare aujourd'hui ne supervisait qu'à moitié, un peu perdu dans ses pensées, repensant à Marissa, à Galea et à cette première fois où il avait traversé la frontière, escortant un groupe de nomades hors du pays du feu. Plus il passait du temps avec elle, plus il se disait qu'il n'était pas comme les autres. Est-ce qu'elle avait une mauvaise ou une bonne influence sur lui ? Il n'était pas capable de le dire clairement, ou peut-être qu'il n'osait pas se le dire clairement.

Au bout d'un moment il fut attiré par quelques brouhahas, plus forts que d'habitude, ils semblaient rire, et pendant l'entraînement, même si cela pouvait être prit comme une partie de plaisir, on ne riait pas autant. Il se dirigeait vers l'endroit, observant la scène.

Une femme semblait s'en prendre à un des soldats, on pouvait dire qu'elle avait l'air de mener le combat, si celui-ci n'avait pas été aidé par un de ses comparses, il jeta ainsi la femme à terre. L'observant, Caleth nota qu'elle était bien plus petite que la majorité des liares, mais il ne pouvait pas lui enlever la volonté de refaire la face de ce type. Peut-être celle qui lui manquait d'ailleurs ? Il soupira et prit une voix forte, faisant écho.

«  Puis-je savoir ce qu'il se passe ici ?!  »

Du haut de ses quasi deux mètres, Caleth regardait fièrement la petite troupe devant lui, ils étaient apparemment plusieurs à se préparer à s'en prendre à la femme. Femme qu'il n'avait au passage jamais vue par ici. Il s'en souviendrait sinon, c'était certain.

«  Il me semble avoir ordonné un affrontement deux par deux pour le moment. Si vous voulez contredire mes ordres je vous attends.  »

Le liare planta son arme dans la terre volcanique sous ses pieds, scrutant le regard de chacun. Il n'allait pas aider la femme, non, ce serait une honte pour elle, et de toute façon elle n'apprécierait sûrement pas , ayant sa propre fierté à se faire un nom parmi ces mâles. Il la regarda ensuite.

«  Il me semble pas t'avoir déjà vue. Tu es ici pour… ?  »

518



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 


Dernière édition par Caleth Agaée Saliaroch le Dim 3 Avr 2016 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Soldat

Messages : 36
Xp's : 186
Date d'inscription : 30/03/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Dim 3 Avr 2016 - 16:13

Un, deux, trois, quatre …
Comme de juste !
Shana tourna le visage pour surveiller ses arrières et constata sans surprise que ses actions précédentes venaient d’attirer un peu trop l’attention. Quelques liares s’étaient simplement arrêtés pour observer la scène d’un œil intrigué, d’autres s’esclaffaient déjà d’avoir vu leur camarade se faire prendre par surprise de cette manière et surtout, d’avoir pris une misère par la bonne femme sortit de nulle part. D’ailleurs la demoiselle elle-même attirait les quolibets des inconnus ; qui donc avait autorisé la naissance de cette petite souris ? D’habitude les erreurs comme ça on les faisait bouffer par les monstres qui se promenaient dans la vallée des âmes, point barre. Il n’y avait qu’à voir comment ces trucs la devenaient pénibles une fois devenus grands !
Un instant la jeune femme chercha de quoi créer une arme, mais l’idée s’effrita bien vite. Elle était encerclée et nul doute que les liares ne lui laisseraient pas le temps de créer. Ils étaient moqueurs, irrespectueux et assoiffés de sang (liare quoi), mais ils n’étaient pas stupides !

«  Puis-je savoir ce qu'il se passe ici ?!  »

Etrangement, tous semblèrent se calmer. Avisant ses plus proches adversaires, la future soldate découvrit une troupe qui –pour certains – brûlaient toujours d’engager le combat, mais qui se retenaient avec une sorte de respect immuable à la puissance face à eux. Alors la demoiselle fit volte face et analysa le porteur de la voix.
Immédiatement elle ne l’aima pas.
Dans les faits il était plutôt avenant, pas franchement le genre de type qui respire la méchanceté ou l’escroquerie. Non, visuellement il était même du genre à inspirer la confiance.
Sauf qu’il était grand. Pas grand comme un liare, non. Il était encore plus grand qu’un liare !
Grou !

«  Il me semble avoir ordonné un affrontement deux par deux pour le moment. Si vous voulez contredire mes ordres je vous attends.  »

Il y eu quelques grommellements, puis à la grande surprise de Shana, les soldats s’écartèrent pour reprendre leur entrainement. Seul le liare qui s’était mangé son genou en pleine tête hésita un instant, la regardant avec noirceur avant de cracher au sol vers elle pour finalement obéir à ce qui lui avait été intimé.
Sa vengeance viendrait plus tard :

-J’ai pas peur de toi, branquignol, répliqua-t-elle acerbe.

Toutefois l’heure n’était plus aux palabres et bientôt le commandant/leader ou tout autre chose de ce style ramena ses pensées vers lui :

«  Il me semble ne t'avoir jamais vue. Tu es ici pour… ?  »

Shana releva le menton, comme si ce simple geste pourrait la faire paraitre plus grande :

-Devenir soldate ! Affirma-t-elle d’un air de défi. Je viens pour m’engager et je cherche une personne suffisamment compétente pour me dire où et à qui m’adresser pour ça !

La jeune femme était fort tentée de diriger son regard vers son premier adversaire pour appuyer ses dires, mais elle s’en abstint. Celui-là pourrait peut-être l’aider, il serait dommage de tout gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Dim 3 Avr 2016 - 21:23


L'art d'être un peu trop susceptible

20 de Daemyo 1246 - avec Shana Ozalee
Le liare se tenait devant tout le monde, il n'eut pas besoin de le répéter deux fois, car même si certains rouspétaient pour une raison qui leur paraissait évidente, ils reprirent tous petit à petit leurs activités. Il ne fallait mieux pas contrarier Caleth, surtout que démon n'était pas vraiment d'humeur à plaisanter ces derniers temps et on l'avait bien remarqué. Tout naturellement, il demandait à l'inconnue pourquoi elle était ici. Ce pouvait être pour apporter un message ou voir quelqu'un du bataillon… Il ne préférait exclure aucune hypothèse et demander clairement ses intentions. Il n'aimait pas tirer des conclusions trop hâtives.

Elle se relevait donc fièrement relevant le menton -probablement qu'elle était obligée si elle voulait le regard vu les centimètres qui les séparaient- et mentionnait qu'elle souhaitait devenir soldate et qu'elle cherchait une personne compétente pour savoir quoi faire. Que ce soit une femme, un homme ou même… autre chose…. Caleth s'en fichait… Sa sœur se destinait aussi à l'armée, et il l'entraînait lui-même sans que cela ne pose de souci à personne. Tout ce qu'il voulait savoir si elle était taillée pour la bataille ou non. Bien évidemment les liares avaient quelques avantages physiques indéniables, mais cela ne faisait pas de tout le monde un bon combattant.

«  Tu l'as trouvée. Je suis Caleth Saliaroch, le commandant de ce bataillon.  »

Il avait failli les appeler « de ces abrutis » à cause de la pagaille qu'ils venaient de mettre mais préférait se retenir pour le moment. Une observation de plus et il pouvait voir qu'elle possédait une épée. Ne sachant pas forcément si elle était plus corps à corps, arme ou vérité il ne pouvait pas deviner, il se décida à lui demander, reprenant en main au passage son cimeterre qu'il avait planté dans la terre volcanique quelques minutes auparavant et qui servait de claire menace. Menés par la peur ? Avec des individus pareils, c'était bien obligé, mais il existait aussi un esprit de camaraderie entre ces liares qui traversaient les combats ensemble.

«  Avant de parler d'engagement, il va me falloir te tester. Je ne peux pas accepter n'importe qui. Tu as une arme, tu sais t'en servir ? Comment ? Et le reste ?  » N'attendant pas de suite qu'elle réponde, le liare continuait «  Bien entendu, je ne vais pas me contenter de faits, je veux aussi des actes.  »

Caleth pointa son arme vers elle. Lame vers le bas pour le moment. Si elle n'avait pas le courage de commencer un affrontement, ce n'était pas la peine de continuer. Etrangement, il n'avait pas l'impression qu'elle fuirait, si elle était venue ici c'était sans doute parce qu'elle avait déjà pris sa décision, et vu ce qu'il avait pu voir de son caractère, elle ne reviendra pas dessus.

En tout cas on peut dire que quelques soldats commençaient déjà à s'agiter à voir le commandant la provoquer en duel, petite animation en perspective ?

503



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Soldat

Messages : 36
Xp's : 186
Date d'inscription : 30/03/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Lun 4 Avr 2016 - 11:39

Shana eut un sourire satisfait. Bien, au moins celui-là ne lui avait-il pas rit au nez. C’était plutôt un bon début et peut-être pourrait-elle lui pardonner d’être aussi grand s’il continuait à la traiter ainsi avec respect.
C’est donc tout naturellement qu’il reprit son arme et lui expliqua avec une logique imparable qu’il préférait savoir à quoi il avait affaire avant de lui permettre d’intégrer les rangs. Il serait en effet fort dommage de gâcher la belle réputation que s’était faite l’armée du roi !

-Tu te fous de ma gueule ?!

Quoi ? Je ne vous avais jamais dis que la politesse n’était pas le fort de la demoiselle ?

-Bien sûr que je sais m’en servir ! Reprit-elle avec véhémence.

L’appel au combat que lui envoyait le commandant était d’ailleurs flagrant. Teste ou pas, Shana n’avait aucune envie de reculer devant la provocation qui lui était faite. Pensait-il vraiment qu’il était judicieux de tenir une position aussi neutre devant elle ?
Ha ! Il allait être surpris tiens !
Et la jeune femme bondit.
De front, un peu stupidement et de la manière la plus prévisible qui soit. La future soldate parcourut les quelques mètres qui les séparaient et alors même qu’elle semblait l’atteindre, la jeune femme virevolta sur la droite comme un tourbillon, profitant de l’élan pour tirer son arme tel l’éclaire et …Kling !
Shana pesta en voyant son épée bloquée par celle du commandant. Elle avait été rapide, très rapide puisque face au liares bourrés de force, son agilité et sa vitesse constituaient ses principaux atouts. Cela n’avait pourtant pas suffit à l’atteindre. Bah ! Il faut croire que si ce mec commandait, c’est bien qu’il y avait quelques raisons.
Loin de s’avouer vaincu pour autant, la jeune femme recula à son tour pour parer une attaque fulgurante de son adversaire. S’il savait parer, elle savait esquiver. Le duel se prolongea ainsi. La petite souris jouait de sa capacité à se mouvoir telle une anguille pour échapper aux coups puissants qui lui étaient portés et pouvoir riposter sans se faire trancher un membre par l’ours. Les rares fois où les deux jeunes gens se confrontèrent épée contre épée, Shana s’arrangeait pour dévier la force de son adversaire sur le côté, ne sachant que trop bien qu’elle perdrait à ce jeu de brutus.
Toutefois elle n’affrontait pas n’importe qui et si elle réussit à le contrer ainsi plusieurs fois, vint fatalement le moment où le liare comprit son manège et la projeta à terre après avoir percer son manège. Elle roula sur le sol, soulevant un nuage de poussière et se remit immédiatement debout. Ils tournoyèrent un moment l’un autour de l’autre, Shana ne desserrant pas ses poings sur ses prises et de nouveau elle partie brutalement vers l’avant et sauta comme un vain espoir pour lui faucher la gorge.
Sans surprise son épée rencontra de nouveau celle du commandant, elle modifia alors la répartition de son poids et dévoila de sa main valide la pierre qu’elle avait réussit à attraper durant sa chute, puis à modifier pendant le laps de temps où Shana n’avait pas attaqué. Taillée en fine aiguille, la pointe de la création fusa vers Caleth.

HJ/ J’ai essayé de faire un truc à peu près crédible, n’hésite pas à dire que Caleth n’est pas à fond si tu trouves que c’est trop et dis-moi s’il y a quelque chose à modifier (j’espère ne pas avoir trop pris la main).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Lun 4 Avr 2016 - 22:46


L'art d'être un peu trop susceptible  

20 de Daemyo 1246 - avec Shana Ozalee  
Non la politesse ce n'était pas trop son truc, mais une liare trop polie… Cela ne lui inspirait pas vraiment confiance quoi que Caleth n'apprécia pas forcément cette façon de parler, du moins, envers sa personne. Trop de gens se trimbalent avec des épées ou diverses autres armes disant qu'ils savent s'en servir alors qu'ils se contentent de la balancer de droite à question. Sa question était donc largement justifiée.  

Le commandant n'avait pas besoin d'en dire plus, il savait, du moins il se doutait, qu'elle allait l'attaquer dans les secondes ou minutes qui suivirent et en effet, cela ne manquait pas. Honneur aux dames ? On aurait pu le croire, mais s'il avait un homme il aurait agit de la même façon.

Ainsi, elle se jeta sur lui, l'arme déjà dégainée Caleth n'eut aucun mal à parer son attaque. Ce n'était parce que Caleth était grand qu'il n'était pas agile ou rapide, il ne misait pas tout sur la force physique pure, mais aussi sur une certaine partie stratégie en combat. Oh bien évidemment dans un véritable combat, lorsque son sang se chauffait encore plus,il lui arrivait de miser plus sur sa force physique qui pouvait effrayer les autres, juste pour en ressentir un certain plaisir. Ici il était plutôt calme.

Prenant les commandes ensuite il décida d'attaquer à son tour, chose qu'elle évita. La liare semblait éviter la confrontation directe, sans doute qu'elle savait que sa force était inférieure à celle de son adversaire, qui par ailleurs ne montrait pas tout son potentiel. D'une part, cela voudrait dire qu'elle était assez forte pour le faire aller jusque dans ses retranchement et d'une autre part, c'était simplement un test. Si l'écart entre leurs compétences était trop grand, Caleth ne pourrait rien observer. La rouer de coups rapides n'était donc pas une très bonne idée pour lui de jauger son potentiel.

Donnant un coup plus fort que les autres pour voir comment elle réagirait, la liare en fut projetée sur le sol. Certains soldats avaient arrêté leur entraînement pour regarder le combat, on lui criait même de foutre une raclée à la petite femmelette qui se tenait devant eux, pourtant certains furent surpris de son endurance et de ses quelques capacités, et oui, une femme pouvait faire ça ! Cependant tous savaient aussi que Caleth ne donnait pas le maximum.

Une fois qu'elle sauta à nouveau sur lui, il para son coup, et lorsqu'il vit sa main et la pierre se diriger vers lui le liare lui choppa la main, serrant fortement son poignet, refermant une partie de sa main il la fit basculer en arrière sur le ventre, lui faisant rencontrer violemment le sol. Il remonta ensuite son bras vers l'arrière effectuant une clef de bras pour l'empêcher de bouger avant de mettre sa lame proche de sa gorge, lui faisant lâcher la pierre au passage, appuyant sur l'articulation de son poignet. Il posa aussi son genou sur le bas de son dos histoire de l'immobiliser presque complètement.

«  Et tu es morte.  »

Simple, clair, précis. Shana eut le droit à quelques sifflements, qu'ils soient félicitant ou moqueurs d'ailleurs il y avait des deux, on demanda même à Caleth…

«  Allez commandant ! Vous nous en faites cadeau ? Une petite bataille ça doit être amusant avec elle… Hahahaha ! [/color] »  Le sourire équivoque du liare ne laissait présager rien de bon, et le mot « bataille » perdait bien évidemment son sens premier pour devenir plus… vénérien.

«  Ca sous entend que tu ne te sens pas capable de la battre si je ne t'en fais pas cadeau ?  »

A sa réplique, le liare devint un peu pâle et se renfrogna. D'autres se moquèrent un peu de lui. Certains il fallait les mater comme ça pour qu'ils cessent ces remarques stupides. Et puis faut dire qu'il lui avait tendue une sacrée perche aussi. Ce n'était pas spécialement méchant, on récoltait simplement ce que l'on semait et Caleth ne voulait pas de mauvaise ambiance dans sa troupe.

Il se releva ensuite, enlevant son genou de son dos, lâchant son bras. Caleth se décala un petit peu histoire de lui laisser de l'espace pour qu'elle puisse se relever. Il lui fit signe de la suivre, rengainant sa lame pour de bon. Il n'en avait plus besoin. Il se fit cependant méfiant. Elle pouvait toujours l'attaquer en traître après ça.

«  Suis-moi pour les démarches à suivre.  Et vous bougez vous un peu plus ! C'est pas un camp de vacances ici !  »

Fit-il aux autres soldats qui s'étaient au final arrêtés pour voir le combat avec Caleth. Plus loin, sous un petit hébergement Caleth se saisit de feuilles. Ah la lecture et l'écriture. Ca c'était son passe-temps préféré. Non, une blague. Il ne savait pas lire grand-chose, mais ça, ça allait. Savait-elle écrire elle ? Il fallait bien garder des traces écrites des soldats histoire de savoir qui en faisait trop… ou pas assez.

«  Ton nom ?  Des informations sur toi ?  »

Comment ça ça se voyait que les formalités administratives le soûlaient ? Mais bon, il était en partie payé pour ça. Cela rendait bien fier sa famille. Pour une fois qu'il pouvait combler sa curiosité de l'écriture et de la lecture en effectuant des tâches pour la royauté et donc pas dans leur dos, c'était quelque chose à prendre.

917


HRP : En fait d'une manière générale je préfère qu'on me demande avant de faire ça mais comme c'est crédible si je dis qu'il n'est pas à fond (ce qui me semble le plus logique) ça me va, surtout que je ne voulais pas m'attarder 10 ans sur le combat c'est pas le truc qui m'inspire le plus, donc ça m'arrange bien que tu ais fais comme ça xD  Ah et bien évidemment le RP ne se termine pas avec ta réponse on peut sûrement aller boire un coup après l'entraînement, tout ça tout ça, on pourra bien rigoler avec les liares et tout haha !



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Soldat

Messages : 36
Xp's : 186
Date d'inscription : 30/03/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Mar 5 Avr 2016 - 16:33

Ouille !
La poussière remontait désagréablement dans les narines et la bouche de la jeune femme. Oh qu’elle détestait cette situation !  Ce sentiment d’échec et de faiblesse qui s’accouplaient pour former un amas de frustration colérique. Il allait voir ce qu’il allait voir !
La demoiselle tenta de se dégager de la prise, mais c’était peine perdue. Shana était sous son emprise et y resterait jusqu’à ce qu’il ait décidé du contraire. Un aspect qui ne permettait pas d’apaiser sa colère. L'ours avait la souris en son pouvoir. Et voila qu’à présent, ils parlaient d’elle comme si elle n’était pas là. Les bâtards ! Qu’ils essaient donc tiens !
Certes la guerrière ne tenterait rien pour se dégager du commandant. Il était après tout clairement plus fort qu’elle et il lui avait démontré la supériorité de son statut avec suffisamment d’efficacité. Par contre il était hors de question de se laisser emmener dans une tournante sans avoir testé au préalable chacun des acteurs qui se présentaient.

Il n’y eut toutefois pas besoin de nouvelles batailles. Caleth n’était visiblement pas dans cet optique et bien vite la pression qu’il exerça sur elle disparue pour finalement l’inviter à le suivre. Enfin elle allait pouvoir obtenir ce qu’elle souhaitait ! Cela devait d’ailleurs dire que ce qu’elle lui avait montré était convenable :

-Shana Ozalee,
annonça-t-elle d’un ton morne encore en train de digérer la défaite. Je suis née en 1226 à Orlack. Pas d’autres informations notables.

Bras croisés sur sa poitrine poussiéreuse, la jeune femme posa son regard sur le grand liare (grouuu !) et attendit de savoir la suite. Elle était engagée définitivement ? Il fallait autre chose ? Et elle devait faire quoi maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Mer 6 Avr 2016 - 21:27


L'art d'être un peu trop susceptible

20 de Daemyo 1246 - avec Shana Ozalee
Caleth avait bien vite mis fin à l'humiliation. Si encore on pouvait dire qu'il s'agissait là d'une humiliation, probablement que vu son tempérament elle devait le ressentir comme tel, mais si le commandant ne l'avait pas mise à terre sans doute qu'il aurait été la risée de l'armée, une nouvelle qui bat un gradé, plus une femme qui bat un homme. Re-précisons qu'il n'avait aucun problème à ce qu'elle soit une femme, mais les autres non, alors oui, parfois il prenait en compte l'avis des autres pour ne pas défaire l'image que certains, que sa troupe, pourrait avoir de lui.

Ce fut donc naturellement, mais sans vraiment une motivation que le liare lui demandait des choses simples, son nom, et son histoire en gros, qui elle était. Shana Ozalee, 20 ans, sans rien d'autre à dire. A son avis, c'était assez tard pour commencer l'armée mais elle avait l'air de savoir se battre à peu près, du moins elle ne jetait pas sa lame dans tous les sens espérant toucher quelqu'un ou quelque chose… donc elle s'était certainement entraînée avant de venir. Rapidement le liare rangea la feuille avec les autres. C'était plutôt bien rangé comparé à ce que l'on pourrait penser.

«  Soit, Shana, tu es donc acceptée ici. Evidemment si ton potentiel ne convient pas, tu seras rapidement renvoyée, il n'est pas utile de garder ceux qui pourraient gêner les autres.  »

Ca c'était dit, Caleth ne faisait de cadeau à personne. Cependant, elle semblait avoir les capacités pour rester ici, elle lui semblait hargneuse, peut-être même un peu trop, elle déclencherait sans doute des soucis, mais tant qu'elle savait les régler cela ne lui posait pas de problème. Sans doute faudrait-il qu'elle se fasse respecter.

«  Du coup tu peux aller t'entraîner avec les autres. Combat deux par deux, fais toi ta place.  »

Caleth la laissait donc s'en aller, tout en surveillant évidemment ce qu'il se passait, pour tout le monde, pas uniquement pour elle, donnant des indications à ceux qui avaient de mauvaises positions, ceux qui faisaient n'importe quoi (leur gueulant dessus au passage). Les heures passèrent et on pouvait dire que le commandant tentait d'épuiser un peu tout le monde, faisant des roulements pour faire combattre les plus forts entre eux, c'était souvent comme ça à la fin, les derniers encore debout se battaient entre eux recevant les encouragements de leurs camarades… Ou pire.

Finalement le liare mis fin à l'entraînement lorsque le soleil commençait à se coucher. Certains liares allaient souvent boire un verre ensemble, Caleth en faisait souvent partie. Nonchalamment, il invita la petite nouvelle.

«  Si tu veux venir avec nous, on va boire quelque chose à la taverne à côté.  »

Etait-ce vraiment une proposition ? Les regards fixaient Shana, est-ce qu'elle serait vue comme faible si elle n'acceptait pas l'invitation à boire du commandant ?

488



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Soldat

Messages : 36
Xp's : 186
Date d'inscription : 30/03/2016

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Jeu 7 Avr 2016 - 16:12


Shana hocha doucement la tête. Se faire renvoyer pour incompétence lui semblait être l’incarnation même de la logique, mais peut-être existait-il quelques idiots pour croire qu’ils pouvaient se la couler douce en entrant au service du roi ?

Naaaaan ! Il fallait être pire que stupide pour croire qu’un liare dans l’armée se complaisait à se tourner les pouces. Cette idée même la fit sourire avant que le commandant ne reparte sur autre chose. Quoi ? C’est tout ? Elle pouvait juste aller s’entrainer comme ça ? On ne lui disait pas à quel groupe elle appartenait ? Sous quels ordres elle servait (encore qu’elle se doutait que le grand dadais devant elle pouvait parfaitement remplir ce rôle) ? Ni même comment fonctionnait l’armée dans sa globalité pour qu’elle sache ne serait-ce que les bases du pourquoi et du comment ?
Soit, elle apprendrait sur le tas et si on lui reprochait quoique ce soit, la soldate irait gentiment leur expliquer qu’elle n’avait pas eu plus d’informations et qu'ils pouvaient aller voir ailleurs si elle y était.
C’est donc tout naturellement que Shana reprit son arme en main, prête à montrer à chacun que sa dernière défaite ne leur permettait nullement de se gausser d’elle. Mais alors qu’elle arrivait de nouveau sur le terrain d’entrainement, cherchant un partenaire, la soldate pu constater qu’elle n’avait pas du faire si mauvaise impression malgré l’échec.
Il était évident qu’elle cherchait un adversaire et pourtant elle vit clairement quelques liares-libres - se détourner d’elle avant d’avoir eut la chance de croiser son regard pour apostropher un autre compagnon :

-Moi je t’affronte ! Clama subitement une voix grave.

Shana haussa un sourcil en avisant le monsieur muscle qui se tenait près d’elle. Si le commandant Caleth était grand, celui-ci possédait indéniablement la carrure la plus proéminente de l’armée. Il n’y avait aucune agressivité dans sa posture, juste l’envie certaine de se battre et de voir ce que la demoiselle en face de lui pouvait lui offrir en terme de combat.
Pas une seule fois elle ne songea à refuser, encore moins à reculer. Un adversaire était un adversaire et à bien des reprises Shana n’avait pu choisir à quel type se frotter. Quand un liare veut, il prend. Quand une liare refuse, il faut se défendre !
L’épée relevée, la soldate attendit que le guerrier mène la danse pour répliquer à son tour. Comme lors de son précédent combat, la jeune femme préférait modifier la courbe de la lame de son adversaire plutôt que de le contrer de face. Elle y parvint plusieurs fois et bien que le liare ait pu apercevoir la technique appropriée pour la contrer, il ne réussit pas à la mettre en œuvre :

-C’est trop bien ! Viens dans mes bras !

Hein ?
Complètement prise au dépourvue, Shana resta interloquée quelques secondes. Quelques secondes où son épée – bien que relevée et prête à parée – ne sut si elle devait repousser ce corps massif, se planter en lui où si elle devait reculer précipitamment. En effet l’ennemi avait écarté grand les bras, offrant toute la latitude nécessaire pour lui cultiver le ventre et n’étant pas en situation réel, Shana doutait qu’un meurtre soit le bienvenu. Il n’avait d’ailleurs visiblement aucune intention de combattre et …
Monsieur muscle venait de profiter du surchauffage de cerveau de Shana pour la comprimer contre son torse. Et il serra, serra, serra, serra. Bientôt la soldate peina à respirer et ne pus se débattre. Les membres coller contre son propre corps, elle ne pouvait qu’espérer donner un coup de pied au bon endroit pour lui faire lâcher prise. Il allait lui péter les côtes ! Gigotant comme une anguille, elle ne sentit que la pression devenir plus forte encore :

-C’est… bon… haleta-t-elle, tu…as… gagné.

Aussitôt l’étreinte se desserra et un rire tonitruant lui parvint aux oreilles. D’autres rires arrivèrent d’autre part et Shana comprit que ces derniers avaient commencé plus tôt, surement dès l’instant où le bodybuilder l’avait invité à se réchauffer contre son torse :

-C’est lâche ! Riposta-t-elle agressivement toujours pliée en deux pour reprendre son souffle.

-Il n’y a pas de lâcheté pendant la guerre ! Seulement des combats pour vivre ou mourir. Tu as perdu parce que ton esprit n’a pas considéré toutes les éventualités.

Shana ne répondit pas, la mâchoire crispée sous la frustration. Et pourtant il avait raison ! La leçon d’aujourd’hui était cuisante :

-C’est à mon tour !

Galvanisés par ses deux défaites consécutives, la soldate se rendit compte que bien des liares se sentaient à présent prêt à l’affronter. Les côtes encore douloureuses, la jeune femme se mit en position.

Elle vainquit ce combat-ci et enchaina ensuite les affrontements. Certains s’entrainaient juste, d’autres donnaient l’impression de jouer leur vie et leur honneur. Il y eut des victoires et des échecs, mais globalement Shana estima s’en être pas trop mal sortie. Elle était donc aussi trempée de sueur que ses compagnons d’armes lorsqu’enfin le signal de fin se fit entendre.
Aaaaah l’armée c’était géniale !!!

-Je viens, affirma-t-elle sans l’ombre d’un doute.

Qu’ils soient d’accord ou non, les liares qui l’entouraient avaient une nouvelle compagnon d’arme. Une camarade qui n’avait pas peur d’apprendre à les connaitre. Or comment mieux connaitre une personne que lorsqu’il est enivré ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Exilé

Messages : 337
Xp's : 542
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible Ven 8 Avr 2016 - 11:58


L'art d'être un peu trop susceptible

20 de Daemyo 1246 - avec Shana Ozalee
Toutes les présentations étant faites, Caleth laissait donc Shana dans la nature, il était sûr qu'elle allai finir par se faire des compagnons, peut-être pas ami, il avait du mal avec ça, surtout en ce moment, il avait du mal à concevoir que l'on pouvait au final véritablement être ami lorsqu'on ne pouvait pas s'exprimer de manière générale. Exprimer ses doutes à Azkiel ? Il était pire que lui, sans doute qu'il le dénoncierait aussitôt et en profiterait pour prendre sa place. Hors de question donc de dire quelque chose, quoi que ce soit à ce compagnon.

Durant cette séance d'entraînement Caleth portait une attention particulière à la nouvelle et il eut presque un sourire en coin car il percevait directement le manège du liare. Il fallait bien qu'elle y tombe une fois, cela devait arriver… Par la suite, après une demie heure le liare se concentrait sur les autres, faisant comme avant, ne perdant rien à sa voix, grondant les soldats lorsqu'ils ne faisaient pas ce qu'ils disaient…

Finalement il arrêta pour aujourd'hui. Proposant d'aller boire quelque chose à quelques uns de ses hommes habitués, il le fit aussi à Shana, celle-ci, sans attendre lui fit comprendre qu'elle venait. Il hocha la tête avant de se diriger vers la taverne la plus proche. Le tavernier avait bien l'habitude de voir les soldats alors tout le monde était toujours bien reçus. Et puis on n'embête pas l'armée du roi non ? Même s'il surveillait parfois, hors de question de faire honte au roi par des attitudes déplacées, ainsi, les faibles qui ne savaient pas tenir l'alcool évitaient de revenir, en général.

Le commandant s'installa au bar avec les autres, laissant une place à coté de lui pour Shana si jamais elle le souhaitait.

«  Eh bien une nouvelle par ici, je te sers quoi ma jolie? »

L'on servait à Caleth directement de l'hydromel, il avait ses petites habitudes, pas très alcoolisé mais c'était une boisson qu'il aimait bien et il n'avait pas envie de rentrer trop bourré non plus, il avait toujours à faire avec sa sœur. Quelques jolies liares venaient flatter les égos des liares les plus forts, sans doute pour avoir certaines faveurs de l'armée ou… autre… Caleth, différent de son père, en était désintéressé et se tourna vers la soldate, buvant au passage un peu de sa boisson.

«  Alors, comment s'est passé ce premier jour ?  »

L'un des liares s'enfila un premier verre d'alcool fort, et il ne pu s'empêcher de dire à un de ses compagnons «  Hoo ! Le commandant parle à une femme de son plein gré ! Regardez ça…  » … C'était quoi cette réaction ?


454



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'art d'être un peu trop susceptible

Revenir en haut Aller en bas

L'art d'être un peu trop susceptible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]
» un site ke trop crampant XD
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Liares :: Glasgo :: Orlack-