AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Quête] Une course pour survivre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ? Dim 17 Avr 2016 - 13:05

La réaction de sa compagnonne surpris le jeune homme. Alors qu’il pensait que Shiva était une personne assez droite pour savoir faire ce qui était juste, celle-ci ne sembla même pas se soucier du sort de la jeune fille lorsqu’elle la ramènera à son maitre, tout ce qui l’intéressait étant sa récompense. Elend n’était pas déçu de la chevalière, il ne la connaissait pas suffisamment pour que cela soit le cas mais était tout de même désappointé, était-il trop idéaliste ? A croire que des personnes se trouvant face à une injustice fasse le bon choix ? La douleur à son épaule se réveilla comme pour lui rappeler les évènements des derniers jours, pour lui rappeler que les hommes n’étaient pas tous bon. Il laissa s’échapper un soupir quand sa partenaire lui adressa la parole. Elle ne comptait vraiment pas laisser l’esclave partir et en plus elle le menaçait ! Il n’eut pas le temps de répondre lorsque la principale concernée tenta une fuite désespérée. C’était peine perdue, la bretteuse se déplaça bien trop rapidement et la rattrapa sans grand effort avant de l’immobiliser d’une clé de bras. La jeune femme semblait avoir l’habitude d’effectuer ce genre d’arrestation vu l’aisance avec laquelle elle s’en occupa.

Puis la situation sembla déraper, ennuyé par les gémissements de sa prisonnière, la chevalière avait dégainée son arme. Ce qui eut seulement pour effet de faire redoubler de sanglot la pauvre fille… C’est à ce moment qu’elle leva son épée. Les muscles d’Elend se raidirent prêt à bondir sur la femme, cependant il se savait trop loin pour pouvoir entreprendre quoi que ce soit. Lorsque la lame s’abattit, il ne put s’empêcher de fermer les yeux, bizarrement il y avait une grande différence entre voir une personne se faire tuer sur un champ de bataille et se faire exécuter de sang-froid. Le bruit sourd d’un corps heurtant le sol retentit. Le Namès ne put retenir un soupir de soulagement lorsqu’il vit que la pauvre fille avait seulement été assommée et espérait que la pénombre avait caché son moment de faiblesse à la bretteuse.

Sans attendre plus longtemps, elle chargea le colis sur sa monture puis lança un regard presque méfiant au Namès. Elend était en train de considérer ses options, devait-il s’interposer à la volonté de la chevalière ? De ce qu’il avait vu, il n’avait pas les capacités physiques nécessaires pour l’affronter et dans ce genre de situation sa Vérité n’aurait servi à rien. Pour gagner, un peu de temps, il se contenta d’hocher la tête pour montrer son approbation quant à la démarche à suivre puis donna un coup de talon à l’haldaloce afin de lui faire rebrousser chemin.

Ils avançaient à petit pas sur le chemin revenant au manoir qu’ils avaient quitté plus tôt. Le chasseur de trésor s’était mis en retrait afin d’emboiter le pas à la bretteuse. Il n’avait pas dit un mot depuis qu’ils avaient repris la route, trop occupés à réfléchir à ce qu’il pouvait faire pour aider l’esclave. Si seulement, il pouvait s’approcher assez près de la femme pour pouvoir la toucher, il pourrait alors utiliser son Trust et la convaincre de libérer sa prisonnière… Il se tenait donc tranquille en attendant que celle-ci commence à baisser sa garde. Alors qu’il l’observait attentivement, quelque chose se passa, le reste du paysage devint sombre isolant la bretteuse dans l’abime, des lueurs colorées commencèrent à se dégager de son corps tel un feu ardent. Le Namès ne savait pas comment, mais il identifiait à chaque flamme de couleur une émotion. Une flammèche à la teinte grise attira son attention, celle-ci représentait le doute mais était étouffé par de nombreux autres feux follets. Instinctivement, Elend sut ce qu’il devait faire et attisa la flammèche afin qu’elle puisse surpasser ses consœurs et se propager librement. La réalité rattrapa le chasseur de trésor, son regard était toujours porté sur le dos de Shiva et il déglutit, que c’était-il passé ? Avait-il vraiment fait quelque chose ? Il allait bientôt le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * Click *
Carnet : * Click *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ? Lun 18 Avr 2016 - 21:06

A en croire les soupirs du jeune homme, il n’était pas spécialement enthousiaste à l’idée de mener cette quête à bien. Malgré tout, il ne se dressa pas sur la route de la chevalière qui ouvrit la marche suivit de très prés par Filoche pourtant la femme en travers derrière ses deux ailes. L'allure était nettement moins vive que pour l’aller, la faim se sentait, le ciel était sombre. L’Héléo était sereine, elle savait que ce soir elle dormirait au sec avec le ventre bien rempli.

Le seul hic qui traversa l’esprit de la belle l’espace d’un instant était cette homme qui se trouvait derrière eux. Depuis le début il n’avait pas était d’une grande aide, sa compagnie n’était pas plus plaisante que ça. A vrai dire, si elle n’était pas venue jusqu’ici à ses côtés, elle ne se rendrait même pas compte qu’il était là, juste derrière en cet instant même, à quelques mètres seulement. s’en était stressant.

Les bruits nocturnes étaient nombreux, mais rien à voir avec les bruits qu’il pouvait y avoir la journée. La moindre brindille brisée ou une simple respiration insistante suffisait à trahir sa position. Shiva ferma les yeux l’espace d’un instant, écoutant les bruits de la nature avec passion. La jeune femme qui avançait à pieds et à vive allure ralentissait doucement le pas, avant de jeter plusieurs coups d’oeil sur le colis qu’elle transportait. Le remord commençait déjà à apparaître, comment en était elle arriver à frapper une pauvre femme qui rêvait simplement de liberté. Ralentissant toujours de plus en plus, l’Héléo fini carrément par se stopper, laissant Filoche parvenir à son niveau.

Shiva posa délicatement la paume de sa main sur les cheveux de la femme encore dans les vapes. Elle ne méritait pas un tel traitement de sa part et elle le savait. L’envie de la détacher puis de la descendre de sa monture était très forte. Tellement forte qu’elle ne put s’empêcher de rouvrir les yeux à ce moment là pour s’exécuter. La différence de luminosité n’était pas flagrante, mais non loin, se trouvait l’homme qui l’accompagnait depuis tout ce temps, sa silhouette se dessinait et été perceptible malgré cette obscurité pesante. Elle en avait complètement oubliée sa présence. Son visage n’affichait cependant pas une réaction de surprise mais se figea l’espace d’une seconde. Clignant des yeux à trois reprises, la chevalière secoua la tête de droite à gauche avant de déplacer sa main sur la tête de son Flews. Elle se retourna en direction de sa trajectoire et reprit la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ? Lun 30 Mai 2016 - 17:59

Elend cligna plusieurs fois des yeux, malgré la pénombre ambiante, il avait cru voir une certaine hésitation chez la chevalière. Celle-ci s’était arrêté un court instant afin d’observer la pauvre fille qu’elle avait posé comme un sac à patate sur son Flew. Pendant un instant, le Namès avait cru qu’elle allait faire preuve de clémence en laissant partir sa prisonnière, mais ce ne fut point le cas. Elle reprit la route comme si de rien n’était, laissant le chasseur de trésor septique face à ces évènements. Tout cela était-il un heureux hasard ? Ou alors venait-il de découvrir une nouvelle façon d’utiliser sa Vérité ? Enfin même si cela était le cas, elle n’était pas assez puissante et, ou ne la maitrisait pas assez bien pour pousser la jeune femme à revenir sur sa décision. D’un léger coup de talon, il intima à Arco d’avancer au pas suivant de près la monture de sa compagnonne de route. Au loin plusieurs lueurs commençaient à transpercer l’obscurité des bois, laissant deviner les fenêtres de la maisonnée. Ils n’étaient donc plus très loin de son maitre et son idée de pouvoir sauver la servante se réduisait avec la distance les séparant du manoir.

C’était sans espoir… Il n’y avait aucune ouverture pour la secourir, il devait se faire une raison : il lui était impossible de la sauver, tout du moins ce soir. Il allait prendre sur lui et faire semblant de profiter de la soirée que lui offrira le noble. Ensuite il attendra que Shiva reprenne son chemin avant d’aider l’esclave à s’échapper pour de bon, peut-être fera-t-il un bout de chemin avec la jeune fille afin de s’assurer que rien ne lui arrive… Seul un élément le gênait dans ce plan, la servante allait devoir rester une nuit entière chez son maitre et il n’avait aucune idée si celui-ci avait l’attention de la punir le soir même. Si tel était le cas, elle devra prendre sur elle jusqu’au petit matin et il en était déjà désolé.

Une fois arrivée au pied de la terrasse, il remarqua que l’homme bedonnant de tout à l’heure était rentré bien au chaud. Elend sauta à terre et fit un petit signe à l’haldaloce qui avec un hochement tête se dirigea vers les bois pour y disparaitre sans le moindre de bruit. Sans attendre la chevalière, le Namès grimpa rapidement les marches et lui lança un regard presque inquisiteur.


" Soyons clairs, je désapprouve grandement votre décision, moi qui croyait que les chevaliers étaient dévoués à protéger ceux dans le besoin… Mais bon vous êtes surement bien plus forte que moi donc je ne m’opposerai point.  J’espère juste que vous avez conscience de ce qui pourrait arriver à cette pauvre petite, une fois ramenée à son maître… Il est encore temps de la laisser partir. "

Une fois son petit discours terminé, le jeune homme s’écarta afin de laisser l’accès à la porte libre pour la chevalière et sa prisonnière. Priant au fond de lui pour que celle-ci se ravise au dernier moment. Sinon il était temps pour lui de prévoir un plan pour le sauvetage du lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * Click *
Carnet : * Click *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ? Mer 27 Juil 2016 - 16:17


Le colis était finalement parvenu à bon port. Les lumières du manoir étaient pour la plupart encore allumés à cette heure tardive. Le maître avait visiblement hâte de retrouver son bien que l’Héléo avait mit part dessus son épaule tel un bagage. Shiva était donc bien décidée à faire ce qu’on attendait d’elle, mais c’est alors qu’Elend, l’homme à qui la chevalière avait simplement confier la tâche de garder son cheval s’interposa pour faire un discourt des plus éloquant. Prit par un égare de compassion, la dame écouta par respect, mais aussi surtout par curiosité la revendication de son partenaire de la nuit. Une fois celle-ci formulée, il s’écarta poliment de la trajectoire de la demoiselle. Un sourire s’esquissa sur son visage avant qu’elle prenne l'ascension des quelques marches qui les séparer. Une fois arrivée en haut de celles ci, Shiva regarda fixement Elend d’un air fâchée.

T'inquiètes pas et profites du repas.” Lui avoua-t-elle accompagné d’un clin d’oeil juste avant de lui poser un baiser sur le front.

L’instant d’après, la chevalière ouvrit la porte avec le talon de sa cuissarde pour faire irruption chez son demandeur d’un air bien décidée ! Faisant sursauter le bedonnant monsieur de son fauteuil, celui ci s’empressa de se diriger vers la fuyarde que l’Héléo portait comme une princesse pour l’occasion. D’un mouvement sec de basin latéral suivit d’un regard froid fit comprendre au client qu’il n’aurait rien sans en avoir payer le prix avant. Sortant une conséquente bourse d’or qu’il posa sur la table, il attendait patiemment que je la pose dans le fauteuil le temps qu’elle revienne bien à elle.

Laissez la se réveiller et donner nous à manger en attendant, comme vous avez promis.” Lui demanda-t-elle en insistant gestuellement parlant.

Sans paraître menaçante ni même grossière, Shiva ne laissait cependant pas vraiment d’alternative au maître des lieux. Sa servante étant temporairement indisposée, il était donc dans l’obligation d’assurer lui même le service pour satisfaire l’appétit des deux itinérants. Une fois posée à table, l’attitude de l’Héléo se décontracta soudainement, faisant même quelques blagues a l’occasion. La bourse était suffisante et bien que le repas n’était pas très trés bon, il remplissait l’estomac et y en avait énormément, la demoiselle n’hésitait pas à en redemander toujours plus, même si elle ne mangeait pas tout. Le ventre bien rempli, Shiva était d’humeur joyeuse voir taquine, allant même jusqu’a poser une tape dans le dos d’Elend. Jusqu’au moment ou la jeune femme se réveilla en hurlant. Son maître se leva aussitôt pour aller lui mettre un revers de main pour la calmer. Il fallait la comprendre, elle n’avait aucunement l’envie de revenir ici pour se faire traiter de la sorte...

Le repas était terminé. Shiva s'essuya les commissures à l’aide de sa serviette et se leva de sa chaise pour prendre la direction de la sortie. Elle ouvrit la porte, puis se retourna et posa la main sur le pommeau de son épée. En la dégainant rapidement et en se déplacent preillement, la pointe de l’arme se posa sous le menton du maître de ces lieux. Dérouté, il leva les avant bras en l’air et transpirait à grosses gouttes. Directement, il tenta de soudoyer la chevalière avec encore plus d’or. Celle-ci n’était pas indifférente à ce métal doré et secoua la bourse qu’elle venait d’obtenir avant de la lancer à l’esclave en affichant un petit sourire satisfait.

Enveloppe de la nourriture dans la nappe t’en auras besoin pour le voyage.” Lui disait-elle froidement en désignant le buffet qu’elle avait fait demander peu de temps avant son réveil. Tenant toujours en joug l’esclavagiste de la pointe de son arme, elle attendit que la jeune esclave soit prête avant de couper les deux bretelles de ce grossier personnage.

L’or doit jamais servir à acheter la vie.” Achevait elle son oeuvre en rengainant son arme et avant de faire une révérence pour prendre congé auprès de son hôte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Le Chasseur

Messages : 270
Xp's : 788
Date d'inscription : 12/03/2015

Feuille de personnage
Vie:
80/100  (80/100)
Prestige :
5/9  (5/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ? Sam 6 Aoû 2016 - 10:25

Etrangement, la chevalière cette fois ne sembla pas se moquer de lui. Elle l'avait écouté patiemment portant sa prisonnière, encore dans les vapes, dans les bras tel un immense poupon. Il crut même percevoir un sourire sur le visage de la bretteuse avant qu'elle commence à gravir les marches menant à la porte. Elle passa devant lui et lui lança un regard fâché, le Namès déglutit pensant avoir peut-être vexé la femme qui se trouvait en face de lui et baissa par réflexe la tête. Il n'avait pas à s'en vouloir de défendre ses convictions mais n'aimait pas non plus blesser les gens gratuitement.


“T'inquiètes pas et profites du repas.”


La phrase surprit le chasseur de trésor qui ne put s'empêcher de relever le menton afin de regarder la chevalière d'un air étonné. Celle-ci ne se contenta pas de lui faire seulement un clin d'œil mais lui déposa un baiser sur le front comme s'il n'était qu'un gosse qu'on essayait de rassurer. Si les propos de l'épéiste l'avaient pris de court, ses actions l'avaient complètement tétanisé et il se sentit s'empourprer en quelques secondes. Son cerveau, lui, tournait à tout allure, faisant de son mieux pour faire abstraction de la scène qui l'avait perturbé, il essayait d'analyser ce que venait de lui dire sa compagne de voyage. Ce pouvait-il qu'elle n'ait aucune intention de livrer l'esclave à son maître? Ce n'était pas logique, elle n'aurait pas fait tout le chemin retour si c'était le cas. Peut-être comptait-elle faire la leçon à l'homme bedonnant afin qu'il traite mieux la jeune fille? Si c'était le cas, le jeune homme était décidé à tout de même sauver la servante le lendemain; même si la chevalière réussissait à convaincre l'homme d'être moins stricte avec elle, celle-ci resterait une esclave ce qu'il ne pouvait tolérer!

Le fracas de la porte qu'elle venait d'enfoncer d'un coup de pied le sortit de ce tourbillon de pensée. Il ne put s'empêcher de lancer un regard surpris vers la chevalière qui entrait d'un pas nonchalant dans la maison. Le maitre de la fuyarde s'élança vers la chevalière et sa prise à une vitesse que sa corpulence ne laissait soupçonner, toutefois la bretteuse ne le laissa pas trop s'approcher. Le noble se recula et sortit une imposante bourse vraisemblablement remplit de pièce d'or qu'il déposa sur une petite table. En attendant, l'épéiste déposa délicatement la jeune fille sur un fauteuil non loin. Le Namès profita de ce moment de latence pour pénétrer à son tour dans la demeure et ferma la porte derrière lui. L'homme bedonnant ne lui avait même pas adressé un regard, trop occupé à fixer le corps de la fille. Une expression de dégout passa brièvement sur le visage d'Elend quand il essaya d'imaginer à quoi pouvait bien penser le propriétaire du manoir.


“Laissez la se réveiller et donner nous à manger en attendant, comme vous avez promis."


La phrase de la femme ne laissa pas vraiment le choix au noble qui dut se résigner avant de partir dans une pièce qui devait surement être la cuisine. Le jeune homme, comprenant que la chevalière tentait d'éloigner encore un moment l'homme de la servante, ne put s'empêcher de lui adresser un sourire reconnaissant cependant il ne sut pas si sa partenaire l'avait vu. Laissant l'esclave dans la pièce d'entrée, ils se dirigèrent donc dans la salle à manger où se trouvait une énorme table en bois massif où était alignée une demi-douzaine de chaises. Ils s'installèrent tous les deux à un bout de table et attendirent que l'homme bedonnant revienne avec le repas qui leur était promis.

Vu que sa domestique était encore inconsciente, ce fut au noble de faire le service et il était évident que celui-ci n'avait presque jamais fait cela de sa vie tant sa tâche lui paraissait laborieuse. La nourriture qu'il leur servit était presque froide et manquait de gout confirmant les suspicions d'Elend sur le fait que l'homme bedonnant était aussi mauvais en cuisine que pour les tâches ménagères. Pourtant il ne fit aucune remarquer sur la qualité du repas et se contenta de manger sans rien dire, de toute façon dans son état il était capable de manger n'importe quoi. L'estomac plein, les esprits se détendirent et la chevalière qui semblait si froide se permettait de faire quelques blagues. Elend riait poliment, se demandant si le caractère sévère de la femme n'était que dû à un ventre vide. L'épéiste alla même jusqu'à lui donner, d'un air jovial, une tape amicale dans le dos.

L'ambiance aurait pu rester dans ce climat de détente jusqu'à la fin du dîner, néanmoins la servante en décida autrement. Un cri suraigu retentit dans toute la bâtisse, preuve que la jeune fille n'était pas particulièrement ravie d'être rentrée au bercail. Encore une fois, Elend fut étonné de la célérité de l'homme qui fut le premier à être debout et infligea à la pauvre petite une correction du revers de sa main. Le Namès voulut réagir mais se stoppa voyant que la chevalière venait aussi de se lever, allait-elle s'interposer face à ce passage à tabac? Elle s'essuya le pourtour de la bouche de manière sophistiquée puis se dirigea vers eux. Et au dernier moment, elle bifurqua vers la porte d'entrée. Elend faillit tomber des nues en la voyant faire, allait-elle vraiment laisser la jeune femme se faire battre? Cette fois, c'en était trop même pour lui, il se leva prêt à intervenir, il entrouvrit la bouche afin de sommer au noble de cesser de suite de la frapper.

Mais l'épéiste de lui en laissa pas le temps du geste leste et rapide, elle dégaina son arme et menaça le noble. Celui-ci essaya de la soudoyer, tentative vaine vu que la chevalière avait déjà empoché une sacrée somme. La servante, qui s'était arrêtée de crier sous les coups de son maitre, la regarda avec de grands yeux ahuris. La bretteuse semblait agacée par le manque de réactivité de la jeune fille et lui ordonna de prendre le plus de nourriture possible de ce qu'il restait sur la table. Après avoir pris le plus d'aliment possible qu'elle rangea dans un baluchon de fortune fait à partir d'une nappe. Puis elle se dirigea vers la sortie suivie par la chevalière qui ponctua sa sorite par une phrase cinglante et avec laquelle Elend était totalement d'accord.



“L’or doit jamais servir à acheter la vie.”


Le Namès avança à son tour et se positionna devant l'homme bedonnant qui semblait être figé de surprise, son regard toujours orienté sur la porte par laquelle étaient sorties les deux femmes. Elend lui adressa à son tour, un grand sourire et le saisit aux épaules. Il sentit les muscles du noble se contracter sous ses doigts, il était effrayé et semblait craindre le sort que lui réservait le jeune homme. Elend secoua la tête, presque désespéré par la réaction du bonhomme et utilisa son "Trust" sur lui.


"Je m'occupe de les ramener,  toi fait un peu de ménage puis va dormir, je serais de retour avant l'aube…"


Le mensonge était évident, bien sûr, néanmoins il se contenta de hocher la tête et se leva lentement afin de nettoyer le bazar qu'avait mis la domestique en prenant le plus provisions possibles. Elend le regarda un petit moment s'atteler à sa tâche sans se poser de question, il entendait souvent à Arnlo les dames Parlems parler des infidélités d'un tel se demandant comment son épouse ne pouvait rien voir, la réponse était simple : le trop de confiance rendait aveugle même aux vérités les plus apparentes. Sans un mot de plus, il attrapa une des lanternes posées sur la table près de l'entrée et l'alluma. Puis il se glissa discrètement à l'extérieur refermant doucement la porte derrière lui. Le jeune homme se retrouva sur le pas de la porte face à l'épéiste et la servante qui l'observait suspicieusement. Il leva les mains d'un air innocent et arriva à articuler.


"J'ai fait en sorte qu'il ne tente pas de nous suivre… en tout cas jusqu'à demain."


Il adressa un petit mouvement de tête aux deux femmes et se dirigea vers sa monture qu'il enfourcha. Il jeta un regard à la maison qu'il n'avait aucun regret et après s'être assuré que la chevalière et la domestique soient prêtes pour la route, il s'enfonça dans la pénombre.




***



Après plusieurs heures de voyage, l'aube commençait à se lever donnant au ciel une teinte orangée. Ils venaient à peine de sortir de la forêt qu'ils pouvaient apercevoir, non loin de là, les toits de plusieurs petites maisons. Un soupir de soulagement retentit derrière lui, il s'agissait de la fuyarde qui semblait heureuse de voir enfin une nouvelle trace de civilisation. Elle jeta des coups d'œil à Elend et à la chevalière, se demandant surement si l'un des deux allait la retenir contre son gré. Le jeune Namès pouffa doucement puis s'adressa à l'ancienne esclave avec un sourire avenant.


" Tu peux y aller tu sais? Juste un petit conseil, je ne crois pas encore que tu sois assez loin pour échapper à ton maitre, continue encore vers le Nord jusqu'à la Vallée d'Arco et si tu en as vraiment le courage et l'envie, essaye d'atteindre les montagnes de Saphir… Il n'y a pas d'esclave chez les Arvèles."


Le visage de la jeune fille s'illumina, et profita de ses derniers moments avec eux pour les remercier de l'avoir sauvée. Le Namès était un peu gêné de recevoir ses remerciements, au final il avait été passif dans presque toutes les situations la concernant… Puis elle partit en courant vers le village tenant à plein mains son baluchon remplis de vivre, Elend la regarda s'éloigner un moment avant de se tourner vers la chevalière. Il l'avait mal jugée, elle avait toujours eu l'intention d'aider la domestique mais avait juste attendue de recevoir sa récompense avant de la libérer, ce qui n'était pas très chevaleresque maintenant qu'il y pensait… Il lui offrit un sourire sincère et détendu avant de prendre la parole.


"On dirait que tout est bien qui finit bien ! Je tiens à m'excuser d'avoir cru que vous étiez une personne assez vénale pour échanger la vie d'une jeune fille contre un sac de pièce d'or… Même si je pense que m'expliquer votre plan aurait été tout  aussi efficace!" Il se reconcentra sur le hameau se dressant devant eux et lâcha un bâillement. "Enfin bon c'était une sacrée nuit, vous croyez qu'il y a un endroit où se reposer par ici?"


1746
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 267
Xp's : 327
Date d'inscription : 21/11/2013
Présentation : * Click *
Carnet : * Click *

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
4/9  (4/9)
Disponibilité Rp: Propose moi un plan fou ;)
MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ? Lun 8 Aoû 2016 - 17:18



Le jeune homme fut le dernier à quitter le manoir. Shiva était déjà en position sur la scelle de son cheval fraîchement enfourchée. Dans le but de faciliter le départ, la jeune demoiselle avait prit place sur Filoche pour l’occasion. Cette fois-ci, l’esclave était tout ce qu’il y avait de plus consciente sur l’animal, avec certainement une jolie bosse sur le front. C’était là le maigre prix de sa contribution pour sa liberté avec ce qu’il fallait en or et en provisions pour tenir le temps de son futur périple.

La nuit avait était longue, la fatigue commençait à se faire ressentir et la chevalière eut la grosse flemme de demander au jeune homme ce qu’il avait bien pu faire pour empêcher l’entêter de les poursuivre, au moins jusqu’au matin ! Qu’il l’est assommé ou bien attaché tout nu sur le montant de son lit lui était égale, elle se contenta de prendre pour acquis les paroles de son étrange compagnon d’infortune.

C’était donc le coeur léger et l’estomac plein que l’Héléo entama la marche sur le dos de son cheval sans même avoir attendue qu’Elend rejoigne sa monture. Suivie de très près par l’ancienne esclave qui cette nuit là s’était faite auto-affranchir, le pas lent, c’est jusqu’au petit matin que les trois compères chevauchèrent pour s’éloigner du manoir.


Elle était inquiète pour son avenir, Elend l’avait bien ressenti et lui prodigua le bon conseil de rejoindre les Arvèles en remontant vers le nord. Soulagée, que la jeune femme descendit du Flews en remerciant le couple avant de partir avec son baluchon à la main.

Shiva n’était pas le genre de femme à faire traîner les adieux, elle reprit le pas sur le dos de sa monture alors qu’Elend regardait toujours la demoiselle courir. Et c’est seulement lorsque celui-ci s’adressa de nouveau à elle, qu’elle s’arrêta sans se retourner et qu’elle se rendit compte qu’elle ne se débarrasserait pas de lui aussi facilement…

Expriment un soupir après avoir passer plus de 24h sans fermer l’oeil, la jeune femme était un peu grincheuse et elle avoua à son compagnon : “Si je dévoilais mes plans à tous les étrangers que je croise, je serais déjà morte tu crois pas.” Lui disait-elle d’un ton sec mélangé avec un peu d’exaspération avant de reprendre le pas.

Après quelques seconde à peine, elle ajouta pour répondre à sa question avec un léger temps de retard : “Oui regarde, on va aller là-bas, je t’ai offert le repas, tu peux bien m’offrir la chambre.” Concluait-elle en désignant une énorme bâtisse qui brillait de mille feux avec le lever du soleil.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Quête] Une course pour survivre ?

Revenir en haut Aller en bas

[Quête] Une course pour survivre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» PNJ pour équipage
» Des pulls pour survivre à l'hiver ! Et... oh, pas mal... [PV : Dan]
» [Théorie] Pokémon serait le monde réel ?
» (m) ASH STYMEST - Il faut bien neuf vies à Gotham pour survivre - LIBRE (6 liens dont 5 liens actifs)
» Tout le monde a besoin d'amis pour survivre ~Chris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Le Monde des Humains :: Les Chutes de veroni :: Le Château de Mirabilia-