AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Acquérir un peu d'humanité [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Exilé

Messages : 344
Xp's : 552
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Acquérir un peu d'humanité [flashback] Mar 1 Sep 2015 - 15:49


   
Un réveil douloureux  

 9 Samun 1247 - avec Bonk, Onis et Leia

Des bruits de pas… Non… de sabots… quelque chose de pas vraiment stable… en mouvement… des cailloux…. Caleth ressentait de la douleur dans tout son corps… Il se sentait aussi extrêmement fatigué… Il trouva néanmoins le courage de commencer à ouvrir ses yeux ambres… doucement… la lumière lui faisait un peu mal aux yeux… Il bougeait doucement les mains.. Ressentant la chaleur d'une couverture, et le bois en dessous…

«  Hn….  »
«  Grand-père ! Grand-père ! Il se réveille !    » Fit une petite voix quelques secondes plus tard…

Cette voix venait de résonner dans la tête de Caleth… Il était dans les nuages, épuisé… Mais il sentait soudainement que le lieu dans lequel il était ne bougeait plus, il entendait un hennissement et une voix d'homme.. puis une voix de femme… Le liare ne comprenait pas vraiment… Mais qu'est-ce qu'il avait mal à la tête… ses cornes… ou du moins ce qu'il en restait lui faisait encore attrocement mal… Il eu un léger frisson en se rappelant de cet odieux moment ou on avait osé lui enlever une partie de sa fierté… Pourtant malgré la situation il se sentait tout de même libéré de toute cette oppression… mais cela lui avait tout de même coûté ses cornes, et ce n'est pas les absurdités de la couronne qui allaient lui faire détester ce qu'il était, il aimait ça, être un liare…

Caleth essayait de se redresser un peu, mais une main l'en empêcha… Concentré sur tout et n'importe quoi il pouvait ressentir la vieillesse de cette-ci, de légères rugosités qui ne la rendait pas forcément désagréable, juste marquée par le temps…

«  Tu devrais rester couché… Tu étais vraiment gravement blessé… On était pas sûrs que tu allais t'en sortir…  »

Encore dans le flou, Caleth obéit, posant sa tête sur quelque chose de plutôt moelleux et agréable malgré la douleur de son corps… Ses yeux ambrés étaient maintenant complètement ouverts et il commençait à voir qui était en face de lui. Un vieil homme, la peau foncée, mais humain de toute évidence, les cheveux grisonnants, l'air plutôt jovial quoi qu'un tantinet farceur, mais agréable et non agressif… Il voulait quelques explications…

«  Je m'appelle Bonk, on est des voyageurs… On t'as récupéré a la frontière il y a 4 jours,  tu dors depuis. On t'as soigné comme on a pu.  »

Ne disant rien, Caleth observait un peu l'endroit, a vu de nez il devait se trouver dans une caravane…  Il ne savait pas quoi dire, pas comment réagir… Ni même le remercier… Il se sentait juste bien et mal… Bien car il était libéré, mal par ces humains qu'il avait longtemps traité comme de la vermine. Un vieillard aimable, et il avait cru voir une petite fille aussi… qui avaient prit soin de lui pendant 4 jours sans rien lui demander, enfin pour le moment, mais vu sa mine, il n'allait sans doute rien demander…  

Son attention fut perturbée par la vue d'une petite fille, elle était penchée, essayant un peu de se cacher pour observer curieusement le liare. Il la fixait, et lui aussi avant que quelqu'un d'autre, une femme aux longs cheveux noirs ne prenne la main de sa fille et dise pas si discrètement que ça…

«  Ne l'embête pas Onis ! Et fais attention on ne le connaît pas.  »
«  At.. Attention… ?  »
«  Allez viens !  » Fit-elle avant d'emmener la petite un peu plus en dehors, il ne restait que lui et le vieil homme qui ne manqua pas de s'excuser.

«  Désolé, ma fille, Leia est un peu méfiante envers les étrangers, mais elle n'est pas méchante…  »
«  … Ce n'est rien.  »
«  Tiens, j'ai ça pour toi.  »  Le vieil homme tendait une gourde à Caleth, il semblait le regarder un peu étrangement. «  Tu es un liare non ? C'est de la lave.  »

Ledit « démon » afficha un visage un peu surpris avant de prendre la gourde, faiblement, tellement tout son corps lui faisait mal, Bonk l'aidait un peu et même s'il se sentait incroyablement faible en ce moment il lâcha un mot qu'il ne pensait jamais lâché aussi facilement avant de boire doucement.

«  … Merci.  »

Cela lui faisait un bien fou… Il lâcha ensuite la gourde qui fut refermée.

«  Il va bientôt faire nuit, on va faire une pause, rejoins nous si tu as faim.   Ou repose toi, on ne repart que demain en fin de matinée.   »

Le liare hocha la tête, surpris par tant de gentillesse… cette soirée pourtant, il ne bougeait pas de sa place. Personne ne vint lui demander quelque chose, il eut des petits regards curieux d'Onis, un méfiant de sa mère et se contentait d'écouter leurs rires… Il ne savait même pas comment faire. Il fini par se rendormir, un eu moins paisiblement, mais épuisé.


   



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Exilé

Messages : 344
Xp's : 552
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Acquérir un peu d'humanité [flashback] Jeu 3 Sep 2015 - 15:07


Une petite audacieuse

10 Samun 1247 - avec Bonk, Onis et Leia

Caleth avait décidé de ne pas sortir, il ne savait même pas comment faire, surtout socialement parlant. Il était tôt, il ressentait ce froid qu'il avait oublié hier soir, sentant qu'ils n'étaient plus dans les montagnes de feu vu la température… Il se redressa durement. A coté de lui il trouvait ses habits, des peaux de bête qui tenaient chaud, avec son bras endolori, il les enfila doucement histoire d'avoir moins froid. Il regarda sa main a moment et fit quelques mouvements, refermant et rouvrant sa poigne. Ses doigts ne lui faisaient pas mal, eux.

Doucement, il marchait pour sortir de la caravane… Ses cotes lui faisaient mal, il en avait sans doute des fêlées voire même casses, il avait surtout un nombre impressionnants d'hématomes, pas forcément bien visibles à cause de la couleur cendrée de sa peau, en plus de cette horrible sensation par rapport à ses cornes… Il en toucha une.. ; doucement… avant juste de sursauter en s'en rendant compte, bien qu'il le savait déjà.Il était en colère, mais préférait.. Y penser plus tard.

En sortant Caleth mis sa main sur le rebord pour se tenir un peu, tout son corps était encore endoloris, cela allait sans doute passer au fur et à mesure des jours. Il portait son regard sur le sol… Une petite fille était dans les bras ce qu'il pensait être sa mère. Elles avaient tous les deux les cheveux noirs, la peau hâlée, mais ceux de la petite étaient beaucoup plus courts, au carré. Bonk lui aussi semblait dormir. Il le voyait à présent beaucoup mieux et pu confirmer ses précédentes pensées.

Son regard se dirigeait vers le le lac avant qu'il ne s'y rende, doucement, il observait son reflet dans l'eau, le visage un peu meurtris… Et surtout… ses cornes… dont on voyait a peine le bout. Il en eu une mine un peu déconfite, il n'avait pas encore eu l'occasion de voir ce que ça donnait… Il ressortait cependant bien vite de sa contemplation en entendant quelques pas, se retournant il vit la silhouette de la petite fille qui semblait l'observer un peu timidement.

«  Tu as mal … ? La haut ?  » Elle posa ses mains sur sa propre tête, a l'emplacement des cornes.
«  … … … Non .  »

Gros mensonge en perspective qui eut pour conséquence un regard bizarre de la part de la petite humaine. Caleth fit un pas sur le coté pour se décaler du lac. La petite se mise a marcher en direction du bord et le liare fit un autre pas de coté.

«  Tu n'aimes pas l'eau ?  »
«  … Non, pas vraiment.  »
«  Pourquoi ?  »
«  Tu ne sais pas ce que je suis ?  »
«  Oooh.. Tes habits…. Tu as froid ?  » Disait la petite en tunique fine.
«  Un peu…  »
«  Pourquoi ?  »

Caleth soupira encore une fois… Elle allait toujours être comme ça à poser des questions ? Il fut cependant surpris de la voir s'approcher et prit doucement en main sa fourrure.

«  C'est tout doux ! Mais ça tient vraiment chaud…  »
«  Onis… ! Qu'est-ce que je t'ai dis… Ne l'embête pas… Viens donc manger un peu…  »
«  Mais… maman…  »
«  Pas de mais, viens manger !  »

La mère s'était réveillé et lui avait préparé un peu de quoi manger… Elle prit la petite par la main avant de la tirer, adressant un regard à Caleth… Le liare ne disait rien… Il comprenait sa réaction. Même blessé il était intimidant, et il trouvait intéressant l'innocence avec laquelle la petite venait lui parler comme si de rien était.

Le liare finissait par se poser sur le sol… Bientôt rejoint par Bonk qui venait s'asseoir silencieusement à ses côtés. Etonnement, ce fut Caleth qui brisa le silence.

«  Tu ne me craint pas ?  »
«  Pourquoi je te craindrais ?  »
«  Parce que je suis….  »
«  Tu es… ?  »
«  Un liare, un habitant des montagnes de feu… Un guerrier, et un ancien soldat de la couronne…  »
«  Ancien, tu ne l'es donc plus.  »
«  Pas vraiment non…  »
«  Alors pourquoi devrais-je te craindre ? Même ma petite Onis ne te craint pas.  »
«  Je ne comprends pas.  »
«  Qu'est-ce que tu ne comprends pas ?  »
«  D'habitude…  »
«  Si c'était toujours, d'habitude, tu ne serais pas dans cet état n'est-ce pas ?  »

Un léger blanc.

«  … En effet.  »
«  Tiens, prends donc ça.  » Il lui tendit une assiette avec de la viande.
«  … Merci… Mais… Pourquoi ?  »
«  Pourquoi je t'ai sauvé ? Pourquoi ne pas le faire ?  »
«  … Je suppose que c'est une réponse comme une autre n'est-ce pas ?  »
«  En effet. Et ne 'en fais pas. Leia va t'accepter bien vite. Tu ne nous a pas dit ton nom.  »
«  Caleth… Juste… Caleth… Pour le moment.  »
«  Eh bien, Caleth, tu ferais bien de reprendre un peu de forces… Tu es un grand garçon tu en as besoin…  »

Le silence se réinstalla ensuite. Caleth mangeait doucement et Bonk finissait par lui parler, lui racontant comment c'était différent de ce qu'il avait en terre de feu, de leurs coutumes, de légendes, de dieux, et d'autres choses… Et Caleth découvrait la connaissance…




« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar


Exilé

Messages : 344
Xp's : 552
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 23
Localisation : Helpo (présent)
Présentation : Caleth, ou les cornes brisées
Carnet : Mes aventures

Feuille de personnage
Vie:
140/140  (140/140)
Prestige :
2/9  (2/9)
Disponibilité Rp: Occupée
MessageSujet: Re: Acquérir un peu d'humanité [flashback] Sam 23 Avr 2016 - 21:34


   
Une confiance gagnée  

 20 Samun 1247 - avec Bonk, Onis et Leia

Quelques jours avaient passés depuis que Caleth avait eu cette discussion avec Bonk, mais celui-ci ne le lâchait pas, il profitait de chaque instant pour lui en apprendre plus sur chaque plante, chaque arbre, chaque animal qu'ils croisaient. En même temps on lui apprenait un peu plus à lire et à écrire, des choses sur la religions, sur tous les dieux que l'on pourrait prier… Plein de choses que Caleth voulait savoir  et qu'il n'avait jamais pu entendre. Il aimait cette situation, bien qu'il angoissait pour sa sœur, et c'était bien la seule personne pour laquelle il s'inquiétait. Ses parents, il en avait fait le deuil depuis longtemps, pour lui, ils n'étaient maintenant que des géniteurs, il ne leur devait rien. Il plaignait sa sœur… Pourquoi l'avoir laissée là bas ? Il aurait pu lui parler et l'emmener… Mais elle était trop liée à Azkiel et il ne souhaitait pas la mettre en danger.  Il soupira.

A ce soupir, la petite Onis prit sa fourrure et Caleth regardait un instant vers elle. Cette petite était incroyable. Elle devait mesurer… un petit mètre-vingt, et malgré ce que disait sa mère elle était assez proche du liare. Au passage, celle-ci n'était pas là mais en dehors de la caravane en marche, ne regardant pas ce que faisait sa petite qu'elle aurait déjà réprimandé.

«  Tu n'as pas chaud avec tout ça sur toi ?  »
«  Chaud ? J'ai plutôt froid au contraire.  »
«  Froid ?  » La petite fille osa toucher la peau du liare en dessous. «  Oh mais non t'es tout tout chaud ! Comment tu peux avoir froid monsieur Caleth ?  »
«  Tous les liares sont chauds comme ça, nous n'aimons pas les températures froides, et, aussi éloigné de la frontière, loin des volcans et des lacs de lave, elles descendent bien vite.  »
«  Tu veux la mienne pour avoir plus chaud ?  »
«  Non c'est bon, ne t'en fais pas…  »

La caravane s'arrêta ensuite.

«  Onis ! On s'arrête pour manger quelque chose, viens, descend.  »

Demanda, voire, ordonna la voix de sa mère. La petite sourit et hocha la tête, prenant la main du liare, le faisant descendre avec elle. Caleth était toujours surpris par ce genre de chose, comme la mère, mais elle ne trouvait pas le courage de lui dire clairement d'arrêter, car elle recommençait à chaque fois, défendant que le « grand monsieur était gentil ».

En même temps, la petite fille aidait Caleth à ne pas trop avoir mal, même si elle était une faible consolation physique, jamais personne ne l'avait touché comme ça, n'avait pris soin de lui de cette manière, et le pire c'était que c'était Onis qui initiait absolument tous les contacts avec lui. Bonk les regardait de façon amicale, pendant que le démon apprenait le contact. Il était loin d'être totalement remis, mais pouvait à présent marcher sans douleur, sa blessure en diagonale avait commencée à cicatriser, il lui arrivait de saigner encore mais ils s'occupaient bien de lui. Malgré son poids, Caleth gardait toujours son arme vers lui, et lorsqu'il sortait dehors de la caravane, c'était toujours encapuchonné, il ne voulait pas montrer ses cornes au grand jour. Et puis, il avait froid. Du moins c'était ce qu'il disait.  Evidemment qu'il en avait honte.

C'est donc tout en remettant sa capuche sur la tête qu'il accepta de sortir et rejoignait Leia et Bonk pour manger quelque chose. Le repas se passait plutôt vite, calmement, ensembles, la méfiance de Leia était beaucoup plus atténué. Vers la fin, Onis négocia un petit peu pour aller cueillir des baies pas si loin, apparemment elles pourraient aider Caleth à se rétablir plus vite.

Soudainement, un cri rompit toute la quiétude du lieu. C'était la voix d'Onis, tout le monde sursautait et des cinq brigands sortirent des buissons, avec la petite sous le coude.

«  Vous ! Reculez ! Laissez nous toutes vos affaires et on vous rendra la petite ! Peut-être.. Hahaha…    »
«  ONIS !  » La jeune femme tenta d'approcher.
«  RECULE ! Toi aussi le grand !  »  

Bonk prit le poignet de sa propre fille pour la faire reculer pendant qu'ils lui ordonnaient d'enlever ses bijoux, ce qu'elle fit, tremblante.

«  Ma… Ma fille…  »
«  La petite ? Oh on va sûrement l'emmener…  ~  Elle ferait une bonne esclave !  »

Caleth fronça les sourcils. Depuis combien de temps ces types étaient là ? Il ne les avait pas remarqué… ? Sans doute trop occupé à autre chose… La jeune fille tentait de se débattre mais n'arrivait pas, évidemment, elle n'en avait pas la force. Le type la frappa un peu pour qu'elle arrête de s'agiter, en guise de réponse la petite fille trouva le courage de lui mordre le bras.

A cette réaction, rapidement Caleth assomma celui qui se trouvait à coté d'eux pour courir vers celui à la dague, qui détenait précédemment Onis histoire de lui mettre un coup fatal à lui aussi. Les trois autres encerclèrent Onis et Caleth. Le liare fit signe à la petite de s'approcher de lui et elle vint donc derrière lui, apeurée tout comme les deux parents. La petite agripa la cape du liare, elle avait les larmes aux yeux et tremblotait.

«  ….  »
«  Tout ira bien. Ferme les yeux accroupis toi au sol et ça sera vite fini.  »

Les trois autres avaient déjà sorti leurs armes, des épées, lorsque la petite obéit, s'accroupissant sur l'herbe, les mains sur sa tête. La blessure de Caleth menaçait sérieusement de se rouvrir s'il y allait trop fort mais il devait bien défendre ces trois personnes qui l'avait accueilli, alors il ne se résignait pas à sortir sa lame en cristal de feu, et emboîtait le manche dans cette même optique de tuer n'importe quel adversaire qui s'approcherait trop d'eux.

« Il est tout seul ! On peut se le faire !  »

Malheureusement pour eux les trois bandits n'avaient aucune idée de qui était Caleth et l'ex-commandant ne comptait pas se laisser faire. Pas question cependant d'utiliser sa vérité en ces lieux, inutile de se faire repérer. Ainsi il se contenta de bien les amocher, ne tuant personne, limitant ses instincts, en face de ces gens. Onis ne pouvait pas ouvrir les yeux devant un carnage.

Finalement, une fois que les trois étaient à terre, Caleth rangeait son épée.

«   Onis !  »
«  Maman !  »

Ouvrant les yeux la petite fille se jeta directement dans les bras de sa mère en pleurant. Caleth regardait la scène, jamais il n'avait vu ce genre de chose, ce genre de tendresse et d'amour. Elle consolait sa fille en lui disant combien elle avait été courageuse, avant de lui dire d'aller dans la caravane, qu'ils allaient partir d'ici… et de se diriger vers Caleth. Ils se fixèrent quelques secondes.

«  Merci… D'avoir sauvé ma fille…  Je suis désolée…  » C'était la personne qu'elle avait traité en tant que monstre depuis plusieurs jours qui leur avait sauvé la vie, sans faire de carnage devant la petite.

«  Ce n'est rien… Vous trois aussi, vous m'avez sauvé, après tout…  »

La petite alla ensuite illico faire un câlin à Caleth… surpris par ce genre d'affection.

«  Merci  m'sieur !    » Il mit un certain moment avant de réagir.
«  Caleth, ça ira.  »  

Onis eut un graaand sourire avant de retourner dans la caravane. Depuis, on peut dire que l'entente entre Caleth et Leia était de plus en plus cordiale.
   



« La force naît par violence et meurt par liberté. »

en mode blasé comme on dit..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Acquérir un peu d'humanité [flashback]

Revenir en haut Aller en bas

Acquérir un peu d'humanité [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PRESCRIPTION NON APPLICABLE POURLES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ SELON MICHEL FORST
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» A la limite de l'humanité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: Les RPs Exceptionnels :: Les Rp's Individuels-