AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La richesse d'une rencontre [PV: Nathaniel E. Sombresang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Artiste

Messages : 59
Xp's : 79
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Indisponible pour rp. A son quota de rp.
MessageSujet: La richesse d'une rencontre [PV: Nathaniel E. Sombresang] Dim 30 Aoû 2015 - 4:01

         La Vie n'est qu'une succession de souvenir!


8 Sorn 1248 - Plaine Isolée - Arnlo


Arnlo… Cette Ville est superbe… Venus l’appréciait, non pas pour ses habitants, mais pour les demeures, les étales dans les marchés et aussi parce que cette ville lui rappelait bon nombre de bon souvenir.  Elle se souvenait, enfant, elle était avec son frère, tous deux accompagnaient leur mère au marché afin de faire le ravitaillement. La petite fille qu’était Venus aimait tant admirer les beaux tissus sur les étals, des tissus si doux et avec tant de couleur. Encore maintenant, Venus aimait s’attarder devant les étales qui présentait des rouleaux de tissus. Non seulement ça, mais enfant, la jeune fille aimait se perdre dans les effluves d’odeur qui embaumait l’air d’un marché. Entre l’odeur des parfums, ceux des fruits et des légumes frais, celle des fleurs à peine cueillis… Tous ces souvenirs qui l’assaillaient… S’était agréable, mais aussi douloureux… Ce souvenir d’un bonheur qu’elle ne reverra surement jamais… Ça venait de lui briser le cœur… Mais elle devait se faire à l’idée que jamais elle ne reverrait son père, sa mère et ses deux frères, enfin, elle avait espoir de retrouvé son ainé… Mais elle commençait à perdre espoir…  En même temps, quoi de plus normal… Elle avait entamé ses recherches il y a de ça, deux ans… En deux ans, elle aurait largement eu le temps de retrouver une personne. Certes, une année ça passe très vite, mais en une année, il se passe aussi beaucoup de chose… Peut-être que ce n’était pas leur destiné de se retrouver…

Une chose pouvait détonner avec la jeune femme… Un Tanflamm la suivait dans ses déplacements. Elle l’avait acheté à son ancien propriétaire. Elle avait claqué d’ailleurs le peu d’argent qu’il lui restait… On pouvait voir au cou de l’animal un bandage, le pauvre avait été blessé à cause de son ancien propriétaire, ce dernier avait tellement serré la chaine qui retenait l’animal qu’elle avait réussi à traverser la peau, créant ainsi une plaie ouverte. La jeune femme avait utilisé les derniers grammes de pommade qu’elle possédait pour le soignée. Elle avait rencontré Tchëron à Terna, il y a de ça une dizaine de jours. D’ailleurs, c’est grâce à l’animal qu’elle a pu arriver aussi rapidement à Arnlo, sinon, elle serait à l’heure actuelle, encore sur la route. Bien qu’elle venait tout juste d’arriver.  Oh, au début, le tanflamm était méfiant vis-à-vis de l’ancienne, mais lorsqu’elle avait réussi à lui montrer qu’elle ne lui voulait aucun mal, juste lui soignée sa vilaine blessure, l’animal s’était laisser faire, non sans faire quelques grognement histoire de dire, attention, je suis prêt à te bouffé aux faux mouvements. Mais Venus était délicate, elle appréciait trop les animaux pour le faire du mal et être brusque avec eux. Depuis lors, le tanflamm la suivait où elle allait, bien qu’elle lui avait déjà proposé de partir vivre sa vie, la vieille, lorsque la jeune femme avait changer son bandage, pour voir que la plaie allait pour le mieux, que cette dernière n’avait plus besoin de soin intensif. Mais l’animal était resté, bien décidé à suivre la jeune femme. Alors casse la tienne, elle ne refusa pas un peu de compagnie et l’avait nommé Tchëron.

Bien qu’épuiser par leur long voyage depuis Terna, la jeune femme décida de trouver une place assez grande pour accueillir son futur publique. Elle allait se représenter sur cette dite place. Après tous, fallait bien trouver de l’argent pour se nourrir, elle et Tchëron, mais aussi pour trouver un gîte. On n’allait tout de même pas la loger et la nourrir gratuitement, il ne faut pas abuser non plus. Surtout, que les auberges avait l’air de couté bien plus cher que ceux qu’elle avait déjà visité… En même temps Arnlo n’était pas connu pour ses prix bas, mais pour le fait qu’elle était la capitale des Parlèms, qui eux étaient connu pour aimer déballer leur… Richesse… Peut-être qu’ils allaient être généreux, ces Parlèms… Elle l’espérait, car, comme elle en doutait, son ami le tanflamm devait avoir une faim d’ogre et ne mangeait certainement pas de la verdure…  Trouvant ainsi, la place idéale pour chanter, elle se plaça, Tchëron s’était mis en retrait, pressentant un attroupement… Apparemment, il avait peur des gens, elle l’avait déjà remarqué à Terna. Si elle pouvait lui faire grace de cette obligation, elle le ferait… Elle-même n’aimait pas se donner ainsi en spectacle pour de l’argent, préférant offrir ses chansons, mais comme dit, s’était devenu obligatoire… Elle n’avait pas le choix pour manger, pour vivre…  Elle mit son plus beau sourire, sur ses lèvres, et se positionna pour que tout le monde l’entende.


-Bonjour, messieurs, dames. Oh, je crois savoir ce que vous pensez… Tiens, encore une artiste de rue, qui va nous faire un de ses tours idiots… Bon, certes, ce que je vais faire c’est idiots… Je suis ni magicienne, ni rien du tout d’ailleurs… Mais je vends du rêve, messieurs, dames… Et j’aimerais vous vendre ce rêve aujourd’hui. Comment ? Avez une chanson, bien sûr. Venez, messieurs, dames, venez écoutez la mélodie du cœur !

Voilà, l’introduction était faite. Avant de la faire, la jeune fille avait mis un petit bol en terre cuite au sol, afin de recueillir les dons des personnes. Ainsi, elle commença a chanté, offrant sa belle voix à ce publique qui devait être habitué à des chanteurs professionnels. Mais, elle, elle pouvait se vanter d’avoir une voix pure et pas surfaite… Car Venus avait une voix douce qui prêtait aux rêves. Après tous, c’est ce qu’elle chante, du rêve. Cette chanson, surtout, parlait de rêve, de souvenir, certain magnifique, d’autre plus douloureux. Cette chanson parlait d’un oiseau, qui voyageait de ville en ville, afin d’oublier un chagrin qu’il n’oubliera jamais, mais qu’il essaye d’oublier avec de merveilleux souvenir. De souvenir crée par de nouvelle rencontre au fil de ses battements d’ailes. Des souvenirs passés avec un être aimé. Chaque ville, l’oiseau s’arrêtait et faisait une rencontre, bonne ou mauvaise. L’oiseau chérissait ces rencontres, n’importes lesquels même si ces rencontres finissait par le rendre triste, ça resterait un souvenir, un souvenir qu’il aimera.


[HRP: J'espère que ca te plaira, j'ai essayé de faire au mieux! Si quelques choses te va pas, n'hésite pas à me le dire! ]


©Saphi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La richesse d'une rencontre [PV: Nathaniel E. Sombresang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nathaniel E. Sombresang
» Sleon la Minustah, l'insecurite est liee a la richesse
» Le partage de la richesse aux USA
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-