AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'hiver à Mirlis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Mer 19 Aoû 2015 - 21:08

Les deux jeunes gens étaient enfin arrivés à l’auberge, après avoir soulagé les quelques personnes dans les étages se trouvant au-dessus de là où étaient servis les différents repas, la jeune blonde prit les escaliers pour se joindre à l’homme qui se prénommait Maze. Il était là assis face à une table, et les gens semblaient le dévisager comme si il s’agissait de la première fois qu’il voyait un voyageur, ils exagéraient tout de même, car cette auberge accueillait de tout, après tout il y avait toujours des personnes qui trouvaient distractif ce qui ne l’était pas forcément.

La guérisseuse tira délicatement la chaise qui faisait face au chasseur de monstre, et se laissa tomber comme fatiguée de cette journée passée sous le froid et la neige à la recherche d’une plante commune certes, cependant à cette époque de l’année il était assez difficile de la retrouver en bon état. Puis Anna posa son regard sur le maigre repas que l’homme venait de commander, elle eut un regard interrogateur, en se demandant bien comment un homme avec une telle allure pouvait se rassasier de ce pauvre pain maigre et d’un verre de vin, il devait tout de même avoir faim, et puis l’aubergiste était assez froid, ce qu’avait pu constater la jeune guérisseuse, elle-même qui travaillait ici depuis quelques mois ne l’avait jamais vu arborer un sourire ne serait-ce qu’une fois dans la journée, non il était assez rustre et méfiant envers ceux qui venaient dans son auberge.

La jeune fille se dit qu’elle-même irait se servir à manger plus tard, lorsque les regards indiscrets ne seraient plus là, lorsque tous ces gens s’en iraient dormir. La blonde posait de temps à autre son regard sur le jeune homme qui semblait lui se remplir la panse.

-Vous êtes sûr que ceci vous suffira ?

Un morceau de pain, suffirait à un petit enfant, mais pas un homme, surtout qu’il venait de loin vu comment il était vêtu, selon Anna il faisait sûrement parti de la confrérie des Arvelès, une confrérie qui se trouvait un peu plus au Nord, ces gens étaient tellement avides de guerre qu’elle ne pouvait les comprendre, elle qui préférait tellement laisser place à la discussion et la négociation que la guerre, mais ne dit rien pour ne pas l’offusquer.

A un moment alors qu’ils s’y attendaient le moins, un vacarme se fit entendre faisant sursauter la jeune blonde, et d’un coup la porte de l’auberge s’ouvrit, dehors on pouvait voir le vent souffler fortement, et la neige tomber. Puis Anna posa le regard sur la chose qui venait d’ouvrir la porte, et vit alors deux hommes assez carrés, que voulaient-ils ? Plusieurs personnes venaient de se cacher, les femmes montèrent à l’étage, de peur de se faire racoler par ces individus, et les hommes présents dans la pièce commencèrent à se montrer méfiants, car ces deux hommes ne semblaient pas du tout amicaux. Anna fit un signe à l’aubergiste qui alla s’enfermer dans son arrière-boutique, laissant ainsi la salle de repas en proie d’une bagarre entre ces deux hommes et les personnes présentes qui auparavant étaient tranquillement en train de souper.

Ces deux gaillards semblaient fixer l’homme avec qui elle se trouvait, le connaissaient-ils ? Sans réfléchir, la jeune femme prit son arc qui était accroché dans le dos, et le pointa vers les deux hommes, en changeant de direction rapidement de l’un à l’autre. Un homme qui était présent, assis non loin des deux jeunes gens alla les voir afin de comprendre ce qu’ils voulaient c’est alors sans même rien dire, l’un d’eux l’embrocha avec son arme, et Anna poussa un cri étouffé, ignorant le pourquoi de leur présence.

Posant un regard inquiet sur Maze, elle commença même à se demander si ce n’était pas lui qui les avait attirés ici, de façon préméditée ou non, en tout cas pour le moment la guérisseuse attendait le moment propice pour les attaquer, car elle n’allait pas leur faire cadeau, ni eux, ni même Maze si il faisait partie de leur petit tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de Monstres

Messages : 52
Xp's : 123
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Les deux bandits Mer 19 Aoû 2015 - 23:39




L'hiver à Mirlis

13 Vignorès 1244 • avec Anna Senöe




Ils étaient tout deux dans cette auberge, a moitié pleine de monde. Pourtant, on ne pouvait presque qu'entendre le vent souffler et le grand feu qui crépitait au milieu de la salle. Anna venait de redescendre de l'étage, exténuée. Elle vint s'asseoir à la table, elle paraissait songeuse en observant Maze qui avait commencer à grignoter son morceau de pain tout en buvant son verre de vin. Un repas certes très maigre, trop maigre pour l’appétit qui le dévorait après avoir passé tout ce temps dehors et sur la route jusqu'à l'auberge. Il n'aurait osé en demander plus, il était déjà content de pouvoir se mettre au chaud gratuitement, mais Anna lui demanda tout de même si il allait s'en contenter. Il commença à lui répondre...

Eh bien... le fait est que...

Quand soudain, avant même qu'il n'eut le temps de finir sa phrase, la porte de l'auberge s'ouvrit brutalement faisant tomber quelques bibelots entassés sur des étagères près de la porte. Tandis que le vent glacé s'engouffrait dans l'auberge avec un bruit insupportable, deux hommes armés se montrèrent à l'entrée avant de refermer la porte avec autant de force. Tout le monde avait été surpris de cette entrée fracassante, Anna la première qui sursauta, Maze était en train de boire une gorgée de son vin et s'arrêta lorsqu'il entendit le vacarme mais il ne se retourna pas pour autant, tandis que les hommes s'avancèrent un peu plus. Maze et Anna semblaient se douter que les choses allait mal tourner. Les gens eux aussi commençaient à comprendre, ces deux personnes avait très certainement de mauvaises intentions, les femmes se dirigèrent précipitamment à l'étage, tandis que l'aubergiste alla se réfugier dans une salle derrière lui. il ne restait que quelques hommes assis, suspendus aux lèvres des deux rustres toujours immobiles et silencieux, épiant tout le monde du coin de l’œil. Le plus grand d'entre eux arrêta son regard sur Maze qui leur tournait le dos, toujours assis. Cette cape, cet accoutrement...Il l'avait reconnu. C'était bien celui à qui ils avaient subtilisé ces armes qu'il portait désormais. D'un signe de tête, il fit signe à son acolyte de regarder Maze. Il le reconnu aussi avant d'afficher un sourire mesquin. Anna se leva brusquement lorsqu'elle les vit s’intéresser, elle sortir son arc et pointa une flèche dans leur direction lorsqu'ils commencèrent à s'avancer vers eux. L’un des clients toujours présent se leva et alla à rencontre des deux hommes.

[Client]
Hé vous là, qu'est-ce qui vous prend de débarquer comme ça ? vous ne voyez pas que vous effrayez tout le monde. C'est un endroit tranquille ici...


A peine ai-t-il eu le temps de terminer qu'il se fit poignarder froidement. Le meurtrier retira sa dague lentement en fixant Anna, choquée, avant de laisser le pauvre homme s'écrouler sur le plancher pendant que l'autre restait sur place en ricanant.
il se dirigea ensuite lentement vers Anna, avant de tourner son regard vers Maze qui restait assis sans dire un mot.
L'homme se pencha, posa sa main droite sur son épaule et l'autre sur la table et lui murmura en ricanant :

[Bandit]
Regardez qui voilà. On pensais que tu serais mort de froid. Peut-être qu'on aurait dû te tuer avant de te laisser pourrir dans la neige. Mh ?


Pendant que les deux hommes riaient, Maze restait silencieux. Après un moment, il esquissa un sourire avant de commencer enfin à parler.

Je ne ferais pas la même erreur...

Avant que le bandit n'ai le temps de réagir, Maze se saisi d'un couteau qui traînait sur la table, agrippa la main qui était posé sur son épaule et la cloua sur la table. Il l'attrapa ensuite par les cheveux et lui fracassa le crâne sur celle-ci à plusieurs reprise. Pendant qu'il s'adonnait à cette démonstration de violence, il laissa Anna s'occuper du second qui fonçait maintenant vers eux.
Aucun client n'osait bouger, les femmes qui assistaient à la scène depuis les escaliers étaient terrifiées.

Ils en avaient maintenant terminé avec les deux criminels, à bout de souffle, essuyant ses mains ensanglantées, Maze fouilla leurs dépouilles et repris tout ce qui lui appartenait. Il tira une bourse remplie de pièces du plus grand d'entre eux. Il y piocha quelques pièces, et les plaqua sur le comptoir de l'auberge avant d'en appeler le propriétaire.

Aubergiste... Apportez-nous un pichet de vin et de la viande de cerf.




Dernière édition par Maze Orwind le Ven 21 Aoû 2015 - 4:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Jeu 20 Aoû 2015 - 0:31

Anna était debout face aux deux bandits qui venaient tout bonnement de poignarder un brave homme qui ne voulait uniquement leur faire comprendre que c’était une façon de se comporter, surtout que cette auberge était un endroit assez familiale. Maze lui semblait étrangement calme, et faisait dos aux deux hommes, qui ne voulaient pas rire vu comment ils étaient entrés dans la pièce.  C’est alors que l’un d’eux prit la parole, se moquant ouvertement de Maze, c’est alors qu’Anna comprit à ce moment-là, qu’ils étaient sûrement ces hommes dont Maze lui avait parlé quelques minutes auparavant, ces mêmes gaillards qui lui avaient pris ses armes.  Cependant, Maze sourit tandis qu’il était encore assis, en marmonnant quelque chose d’inaudible, enfin du moins Anna n’était pas concentrée sur lui, beaucoup trop attentive aux moindres faits et gestes de ces deux bandits.

Puis ce fut tellement rapide que la guérisseuse n’eut pas le temps de réaliser, et lorsqu’elle réussit enfin à se situer, Maze était en train de cogner violemment la tête d’un des deux bandits sur leur table, bientôt des traces de sang se dessinèrent sur la table, puis elle comprit rapidement que le deuxième lui était destiné, c’est alors qu’elle plaça ses flèches sur son arc et les laissa filer, atteignant ainsi l’homme à la poitrine. Ce dernier s’effondra au sol, suffoquant, gémissant de douleur, Anna le vit qu’il perdait du sang, car son haut commençait à s’imprégner d’une tâche de sang qui grandissait au fur et à mesure que le temps passait.

Puis marchant vers lui, la jeune archère venait de perdre toute innocence, face à son premier meurtre et se baissa au niveau de l’homme qui la regardait avec pitié, cependant Anna ne pouvait se résigner à le laisser repartir pour ainsi prévenir les siens, c’est alors pour abréger ses souffrances, elle prit la flèche qui se trouvait dans sa poitrine et la rentra encore plus profondément lui  arrachant alors un cri de souffrance, la main de la jeune blonde se trouva alors remplie de sang, et se tourna vers Maze qui venait également d’abattre l’autre homme.

Puis laissant maze venir les fouiller et les dépouiller, elle s’essuya les mains dans sa robe, qui se retrouva rapidement tâchée de sang, toujours choquée de cet acte, Anna ne pouvait quitter des yeux l’homme qu’elle venait de tuer, avait-il une famille ? Des enfants ? Rien que cette idée faisait sentir la jeune blonde tellement mal à l’aise.. Puis Maze l’air de rien commanda de nouveau de la nourriture, mais Anna ne pouvait rien avaler, c’est alors qu’elle se mit à regarder Maze avaler tout ce qu’il avait sous la main..

-C’est le premier homme que je tues

Toujours dans ses songes, Anna ne pouvait quitter des yeux l’homme dont elle venait d’ôter la vie, c’était donc ça sa vie ? Retirer l’âme de n’importe quelle personne ? Ce n’était pas son but non, elle voulait uniquement les dissuader d’attaquer… Ils n’étaient pas concilients certes, mais avait-elle le choix ? Si lui-même aurait été à sa place qu’aurait-il fait ?  La guérisseuse reposa son regard sur les femmes qui recommençaient à descendre pour rejoindre la salle. Ce soir-là, trois vies venaient de fraîchement quitter leurs corps respectifs, et Anna se dit que finalement elle était peut être prête à se défendre et voyager seule.

-Vous comptez aller ou maintenant que vous avez retrouvé vos armes ?

Ses armes venaient d’être retrouvées, et Anna se demandait bien s’il allait rester ou bien partir dès maintenant. Après c’était son choix, déjà qu’elle était là au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de Monstres

Messages : 52
Xp's : 123
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Jeu 20 Aoû 2015 - 5:17




L'hiver à Mirlis

13 Vignorès 1244 • avec Anna Senöe




Le combat venait à peine de se terminer que Maze, après avoir repris son souffle, fouillait les cadavres des criminels. Non seulement il avait récupéré ses armes, mais il avait aussi trouvé quelques Madéos, volés sans doute eux aussi, qui allaient lui permettre de payer un repas et une chambre. Pour lui, il ne faisait que récupérer ce qui lui appartenait et n'avait pas à ressentir la moindre honte à les fouiller. Tout le monde le regardait faire, encore sous le choc, mais personne ne contestait. Anna elle, restait là, regardant ses mains ensanglantées qu'elle essuyait sur sa robe. Elle semblait troublée par ce qu'il venait de se passer. Maze quant à lui, ne semblait pas contrarié plus que d'habitude, il avait tué cet homme avec une effrayante facilité. Il appela ensuite l'aubergiste qui sortit difficilement de sa cachette, et lui demanda de la viande et du vin. Il accepta tout en contemplant sont auberge souillée de sang. Il le servit donc à une autre table, passant devant la précédente qui était encore taché du sang du criminel qu'il avait sauvagement tué. Son corps gisait encore, le poignet cloué à cette table. Tandis qu'il commençais à manger, l'aubergiste lui, alla s'occuper des corps. Il s'approcha du premier et lui retira le couteau de sa main, il tomba à ses pieds ce qui le fit reculer avec un air de dégoût avant de l'attraper par les bras pour le tirer dehors. Il en ferra de même pour le second ainsi que pour l'homme qui avait perdu la vie en tentant de les raisonner. Il allait s'occuper particulièrement de ce dernier en le recouvrant d'une nappe. Il allait ensuite s'occuper de nettoyer toute trace de sang. Maze mangeait donc, il ne savourait plus, il dévorait. Il jeta un coup d’œil à Anna en s’arrêtant de mâcher. Elle était revenue s’asseoir avec lui et après un moment de silence, elle lui révéla qu'elle n'avait jamais tué avant.

Vous vous êtes bien débrouillée... Et vous me forcez à vous remercier une nouvelle fois.

Il jeta ce qu'il était en train de manger dans le plat. Il s'essuya les mains et plongea sa main dans sa sacoche en cuir pour en retirer la bourse qu'il avait trouvé sur un des bandits qu'ils avaient tués. Il lui donna la moitié de ce qu'elle contenait, espérant que cela lui suffirait à retrouver son calme et ajouta :

Vous savez ce qu'on dit... En voilà la moitié, vous l'avez mérité.
Ne regrettez jamais ce que vous avez fait, ces hommes allaient nous tuer tout les deux et les autres aussi.
Vous serez sans doute amenée à tuer de nouveau, et vous verrez :
plus on tue, plus il deviens facile de tuer.
Ce genre de vermines ne sont pas si différentes des monstres que je chasse
Je sais de quoi je parle, croyez moi...


Il faisait évidement allusion aux bandits qui avaient tués ses parents. Il continua ensuite de manger, sans trop s'attarder, voyant qu'elle ne réagissait pas, avalant ses dernières bouché avec un verre de vin qu'il bu d'un trait, avant de reposer son verre en s'essuyant sa bouche sur sa manche. Elle lui demanda tout de même ce qu'il comptait faire, maintenant qu'il avait ses armes et assez d'argent pour faire un bon bout de chemin.

Je vais aller me reposer. Nous parlerons de tout ça demain.

Il se leva calmement et commença à monter les escaliers difficilement, il avait bu un peu trop de vin. L'aubergiste le dépassa pour le conduire dans une chambre libre. Arrivé à l’intérieur il referma la porte avec son pied au nez de l'aubergiste avant de s'affaler sur son lit, ou il ne tarda pas à s'endormir sans même prendre la peine de se déchausser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Jeu 20 Aoû 2015 - 23:08

Le jeune homme lui dit que finalement elle s’était bien débrouillée pour une première fois, après tout elle s’était pas faite touchée non, juste le sang qui se trouvait à présent sur sa robe la dégoutait cependant elle essaya de faire abstraction de ce détail. L’archère détourna son regard vers les gens qui étaient choqués et continuaient de les regarder comme si le spectacle n’était pas encore fini, Anna posa un regard sur l’aubergiste qui commençait à trainer les corps froids et sans vies, assise à table son regard n’arrivait pas à se détacher de cette action durant tout le temps que mit l’homme à les tirer hors de la petite auberge, puis l’aubergiste s’éclipsa pendant quelques minutes, sûrement devait-il être en train de cacher les corps pour éviter les représailles.

Puis alors Maze lui donna la moitié de la bourse d’argent, même si elle n’avait rien demandé, cela ne pouvait que lui remplir les poches elle qui ne vivait que de ses soins et de ses philtres, ce qui à la fin ne lui suffisait pas pour se nourrir convenablement, cependant cet argent pouvait tout à fait lui permettre de rester encore quelques jours ici, et dormir ici sans que l'aubergiste ne lui jette des regards noirs, car cela faisait trois jours qu’elle n’avait pas payé, or comme elle était la guérisseuse du coin il n’osait relevé et laissait faire pour la plupart du temps. Anna comprit à partir de ce jour-là, qu’elle ne devait jamais regretter ce geste, car le bandit en face n’aurait pas réfléchi à deux fois avant de l’abattre sans avoir pitié d’elle. La guérisseuse resta alors là sans manger, car elle n’avait pas d’appétit suite à ce qu’elle avait vu.

Puis Maze, lui dit qu’il était fatigué, c’est alors qu’elle le vit quitter la table après s’être essuyé la bouche avec sa manche, il venait de manger tellement rapidement que la jeune blonde n’eut pas le temps de dire un mot, c’est alors qu’elle répondit d’un ton neutre

-D’accord, je vous souhaite une agréable nuit alors, demain si vous me cherchez je serai ici.

Puis le laissant prendre les escaliers pour rejoindre sa chambre, Anna le suivit et rejoignit sa chambre et s’enferma à clé, elle n’avait pas trop confiance aux hommes et leurs idées parfois saugrenues en pleine nuit. Il lui était déjà arrivé de se retrouver nez à nez avec un homme alors qu’elle dormait profondément, c’est à partir de ce jour-là qu’elle décida de s’enfermer pour une meilleur tranquillité. Anna se dévêtit et resta en robe légère, qui lui arrivait aux genoux, et alla s’allonger sur son lit miteux, son oreiller était humide et sentait tellement mauvais mais bon elle ne pouvait s’offrir que ça pour le moment avec le peu d’argent qu’elle avait. Posant sa tête sur l’oreiller pouilleux, elle s’endormit rapidement, épuisée par cette journée longue et froide.

Anna se leva quelques heures plus tard, les faibles rayons du soleil s’engouffraient à travers les vitres sales de la chambre occupée par la jeune archère, après quelques instants à se gratter les yeux, elle se redressa et s’assit sur le bord de son lit en s’étirant lentement, elle avait bien dormi. La guérisseuse s’habilla et mit la même robe que la veille après avoir fait une petite toilette et s’être brossé les cheveux. Elle descendit à l’étage d’en dessous et alla voir directement l’aubergiste qui lui fit comprendre qu’il n’avait pas apprécié ce qui c’était passé hier, Anna pouvait le comprendre mais elle n’allait pas laisser les bandits s’en prendre aux femmes.
La guérisseuse prit un morceau de pain et alla s’assoir à une table en attendant que Maze descende de sa chambre, Anna mangeait machinalement sans prêter attention aux autres qui l’entouraient trop absorbée par la fatigue et la longue nuit d’hier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de Monstres

Messages : 52
Xp's : 123
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Ven 21 Aoû 2015 - 0:47




L'hiver à Mirlis

14 Vignorès 1244 • avec Anna Senöe




Maze se réveilla après une bonne nuit de sommeil, assit sur le bord du lit le front posé sur sa main. Il se leva ensuite pour s'habiller et faire ses ablutions. Il reprit ses armes avant de quitter la chambre, il descendit ensuite les escaliers tout en finissant de remettre ses armes en place. Il vit quelques personnes déjà debout dont Anna, qui mangeait un morceau de pain, tranquillement assise à une des tables. Avant de la rejoindre, il alla voir l'aubergiste pour le payer qui ne prit même pas la peine de le saluer avant de lui adresser ce mots :

[Aubergiste]
J'ai dit la même chose à votre amie là haut, que les choses soient claires :
Ceci est mon auberge, et ce genre de problèmes c'est à moi de les régler.


Maze, qui n'avait pas totalement fini de se réveiller, démarrait mal sa journée.
L'homme commença à l'agacer. Il lui jeta un regard haineux et lui cloua le bec, lui rappelant ce qui lui serait arrivé s'il n'avait pas agi avec Anna.

J'espère seulement pour vous que d'autres imbéciles comme nous serons de passage la prochaine fois que cela se produit, pendant que vous vous cacherez, comme la nuit dernière.

L'aubergiste resta coi. Alors que Maze eut fini sa diatribe, il lui jeta 5 pièces pour payer la nuit passé et le pain qu'il allait consommer. Il se retourna ensuite dans un dernier regard oblique, il l'aurait surement frappé s'il avait insisté. Il retrouva ensuite Anna la ou il l'avait quitté la nuit dernière, assise à la même table. Elle paraissait songeuse, réfléchissant sans doute encore aux événements de la veille. Il lui adressa quelques mots, prenant une bouchée de pain, avant de s’apprêter à quitter l'auberge.

Vous voilà. Je vais bientôt reprendre la route, maintenant que tout est réglé.
Vous tenez vraiment à rester ici ?


Regardant l'aubergiste au loin , il prit un air méprisant pour le désigner :

Regardez moi ce lâche, vous lui avez sans doute sauvé la vie et il vous récompense avec des reproches. C'est pour cette raison que vous ne devriez jamais montrer aucune pitié.

Il réfléchissait un moment écoutant la réaction de jeune femme.

Si vous souhaitez quitter cet endroit, vous pouvez peut-être venir avec moi jusqu'à Helpo, votre voyage sera surement un peu plus sûr et vous aurez certainement de meilleures opportunités  là-bas. Je vous laisse y réfléchir.
Si vous décidez de rester, je vous souhaite bonne chance.


Avant même de savoir ce qu'elle allait décider, il sortit de l'auberge et commença à marcher en direction de Helpo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Ven 21 Aoû 2015 - 2:15

La jeune blonde attablée vit alors Maze descendre lentement les marches, c’est alors qu’elle le suivit du regard lorsque celui-ci s’adressa à l’aubergiste sur un ton qui n’était pas franchement amical. Anna leva alors les yeux au ciel, cet aubergiste pouvait parfois se montrer récalcitrant. Après tout ce qu’ils avaient pour lui et lui sauver la vie, voilà comment il les remerciait, en leur disant haut et fort le fond de ses pensées qui étaient nulles doutes mauvaises. La guérisseuse entendit alors Maze répondre à cet homme aussi froidement que l’aubergiste l’avait fait, il n’avait pas tort, L’Arvèles et elle-même avaient été stupides de lui sauver la vie, ils avaient pu le laisser se débrouiller seul finalement.

La jeune blonde posa un regard curieux sur l’homme qui avait la veille retrouvé ses armes, qu’allait-il faire ? Puis il s’avança vers elle, et mangea un peu de pain, c’est alors qu’Anna leva le regard pour l’écouter parler tout en continuant machinalement de manger son bout de pain, il lui demanda alors ce qu’elle comptait faire, a vrai dire Anna l’ignorait, elle se sentait de moins en moins bien accueillie dans cet endroit pouilleux, mais où pouvait-elle aller ? Surtout à cette période de l’année ? Il faisait froid dehors, et la neige ne semblait pas vouloir s’arrêter. Puis Maze lui parla de la lâcheté de l’aubergiste, c’est alors qu’Anna se leva et enfila sa cape d’hiver qui était adossée à sa chaise, et se dirigea vers Maze, qui lui était sorti dehors, Anna franchit la porte et posa un dernier regard à l’aubergiste

-Voilà ce que vous avez mérité pauvre fou.

La jeune blonde rabattit sa capuche sur sa longue chevelure blonde et regarda l’homme, il lui avait dit qu’il allait vers Helpo, elle n’avait jamais entendu parler de cette ville, après tout peut être qu’elle s’y plairait bien. C’est alors qu’elle marcha dans la neige en direction de la ville, tout en se réchauffant les mains, Anna ne voulait pas montrer qu’elle avait froid, puis se mit alors à discuter avec Maze afin d’en apprendre d’avantage sur lui, son passé, enfin si lui-même était disposé à parler, comme ça la route serait moins longue et moins fatigante.

-Dites-moi Maze, vous venez d’où ? Vous êtes un Arvèles ?

Anna savait que le jeune homme ne voulait pas trop parler, cependant elle insistait et puis de toute manière elle était très têtue, donc elle voulait passer le temps. Lorsqu’elle se souvint elle-même qu’elle n’avait pas de nouvelle de chez elle, de Karnès, sa ville natale, enfin sa mère avait refait sa vie sans elle, sans même avoir penser à l’avenir de sa jeune fille qui à l’époque n’avait que douze ans, Anna chassa les idées noires de sa tête et reposa un regard intéressé à Maze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de Monstres

Messages : 52
Xp's : 123
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Sam 22 Aoû 2015 - 19:52




L'hiver à Mirlis

14 Vignorès 1244 • avec Anna Senöe




Ils sortirent de l'auberge, et se retourna pour voir qu'Anna avait décidé de le suivre finalement. Elle jeta un dernier regard à l'aubergiste en lui adressant quelques mots qu'il ne comprit pas, avant de se retourner elle aussi définitivement. Ils étaient donc de retour sur la route, ensemble dans le froid qui était devenu beaucoup plus supportable pour lui après une bonne nuit de sommeil et un bon repas, il avait l’œil vif et marchait beaucoup mieux. Le vent s'était calmé et le soleil brillait. Tout pouvait leur laisser penser que cette journée allait être agréable. Après quelques minutes de marche, Anna s'adressa à Maze qui regardait toujours devant lui sans ralentir, et lui demanda d'où il venait.

Oui, je suis un Arvèles, et je viens de Ferèsis.

Il restait évasif et n'ajouta rien d'autre, il s'attendait très certainement qu'elle lui en demande plus sur lui. Il attendit donc sans rien dire, marchant toujours aussi vite.

Après quelques heures de marche ils arrivèrent dans une clairière, similaire à un couloir naturel, au bout de celui-ci deux chemins s'offrirent à eux, il ne savaient pas lequel d'entre eux suivre , les panneaux en bois semblaient très vieux et la plupart d'entre eux avaient pourris. Ils se décidèrent à prendre la route de droite et continuèrent donc de marcher tout les deux. Un silence embarassant régnait entre les deux jeunes gens depuis un bon moment.

Vous comptez faire quoi une fois arrivé à Helpo ? Vous pourriez peut-être... travailler pour un apothicaire, ou le devenir vous même. Vous connaissez la flore de la région et vous semblez savoir ce que vous faites. Moi je compte bien trouver rapidement une occupation. Il y aura surement des missions intéressante à remplir près d'Helpo.

écoutant ce que la jeune femme pensait de sa proposition, il marchait tout en observant autours de lui. Il sentait quelque chose les suivre depuis un bon moment déjà, il n'y prêtait pas trop attention jusqu'ici, mais cette chose qui les suivait semblait se rapprocher. Toujours en marchant, il fit signe discrètement à Anna qui ne comprit pas sur le coup, en lui indiquant de rester silencieuse et d'écouter ce qui semblait être des bruits de pas très léger. Ne pas savoir à quoi s'attendre agaçait Maze qui cherchait maintenant un moyen de pieger l'individu qui les suivait. Il fit alors signe à Anna de le suivre dans les bois, ils se mirent à courrir, lorsqu'en pleine course il s'adossa à un arbre tirant Anna avec lui lui faisant signe de ne faire aucun bruit, il jetta discretement un oeil dans la direction d'où ils venaient, la personne semblait les avoir suivit. Enfin quelque chose apparaissait, le pas hésitant, ne sachant plus dans quelle direction aller. C'était un jeune garçon, habillé d'un manteau de fourrure et de bottes beaucoup trop larges pour lui. l'air craintif et regardant autour de lui, il se demandait ou Maze et Anna était passé. Lorsqu'il les dépassa alors qu'ils étaient toujours caché derrière cet arbre, Maze l'aggrippa par le col et le leva avant de le plaquer sur ce dernier. Il criait et se débattait, pendant que Maze l'intérogeait.

Depuis combien de temps et pourquoi nous suis-tu ?! Réponds !

Le garçon était éffrayé était désorienté et ne pouvait pas répondre, pendant que Maze le serrait de plus en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Guérisseuse

Messages : 116
Xp's : 439
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 28

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Dim 30 Aoû 2015 - 22:30

Les deux jeunes gens venaient de quitter l’auberge où séjournait l’Ancienne, il faisait bon et Anna se sentait particulièrement bien, cette nuit lui avait montré à quel point elle pouvait se défendre et ne pas se laisser faire par des inconnus, même si c’était la première fois qu’elle tuait un homme, elle ne paraissait plus du tout choquée contrairement à la veille. Marchant d’un pas gracieux et léger, elle tentait tant bien que mal de marcher à la même allure que le jeune homme.

La neige de la veille commençait lentement à fondre, cependant elle crépitait encore sous les pas des deux personnes, manquant même de faire glisser la jeune blonde, qui se retenait de justesse à des arbres. Anna était certes songeuse, mais n’était pas fermée à une conversation en cours de route, car marcher sans parler n’était pas très motivant, et puis de toute manière elle voulait en savoir plus sur ce Maze. C’est à cet instant qu’elle apprit que le jeune homme faisait bien parti de la confrérie des Arvèles, et qu’il venait d’une ville qui lui était peu connue. Cependant il restait assez vague, peut-être n’avait-il pas envie de converser avec elle, il était alors mal tombé car Anna était certes froide au premier abord, mais après elle pouvait se montrer très chaleureuse.

-Vous êtes souvent en voyage ?

Voici la seule question qu’Anna trouvait pertinent de poser, la blonde ne savait pas quoi trop demander et surtout ne voulait pas beaucoup l’embêter surtout qu’il continuait de se montrer froid et distant avec elle. Puis après quelques heures de marches, les deux jeunes gens arrivèrent dans un endroit dépourvu de végétation, enfin on pouvait apercevoir le soleil timide qui ne cessait de se cacher les lourds nuages gris foncé qui ne présageait pas du tout un beau temps pour cette journée.

Suivant Maze de prêt, enfin du moins comme elle le pouvait, Anna arriva alors à son tour devant un panneau indiquant plusieurs directions en bois planté arbitrairement à cet endroit. L’archère resta quelques minutes plantée là, à lire les différentes villes mentionnées sur les indications. Lorsqu’elle vit alors l’homme se diriger vers la droite, sans même rechigner elle prit la même direction, cela faisait bien longtemps que le silence était parmi eux, la jeune blonde n’osait pas du tout briser ce silence. Puis Maze prit la parole, il lui demanda alors ce qu’elle comptait faire une fois arrivée à Helpo, à vrai dire Anna ignorait complètement la réponse à cette question. L’Ancienne était certes guérisseuse, mais ne savait pas du tout ce qu’elle allait trouver là-bas, surtout que seule la forêt de Mirlis lui offrait les merveilles de la flore, mais après tout elle pouvait tout de même y retourner de temps à autres pour faire de grandes réserves . Puis l’Arvèles lui parla de lui, il voulait ainsi se trouver une occupation là-bas.

-Je ne sais pas encore quoi faire, je n’y ai pas encore songé à vrai dire.

Continuant de marcher tranquillement, Anna vit alors le jeune homme lui faire un signe, chose qu’elle ne comprit pas tout de suite, c’est alors qu’elle plongea sa main dans sa ceinture à la recherche d’une flèche, quelque chose semblait les suivre, un bruit de pas légers se faisait entendre, faisant mine de pas entendre elle ne se retourna pas même si l’envie la prenait. Puis lorsqu’elle vit Maze se mettre à courir à travers les bois, la jeune femme prit ses jambes à son cou, et détala rapidement en le gardant dans son champ de vision, puis c’est alors qu’il la tira contre un tronc d’arbre. Prise de surprise Anna se sentit soulagée lorsqu’elle vit le visage de Maze, et attendit de voir cette chose qui semblait les épier.

Puis à cet instant la respiration haletante, Anna vit alors un garçonnet hésitant et appeuré surtout chercher quelque chose du regard, pensant qu’ils les cherchait, le petit enfant passa devant eux. Maze n’en perdit pas une seconde et l’agrippa par le col assez violemment, chose qu’Anna n’arrivait pas à accepter, il était tellement faible et léger, la violence n’allait pas arranger les choses, Maze le questionna assez brutalement. La blonde le regarda en arquant un sourcil et s’agenouilla devant l’enfant en le regardant dans les yeux

-Que fais-tu là ? Où sont tes parents ?

Anna trouvait cette méthode beaucoup plus fructueuse, car le garçonnet semblait se calmer à la vue d’une femme, peut être lui rappelait-elle sa mère ? Puis la jeune blonde voyant Maze le serrer encore plus fort, posa sa main délicate sur la main de l’Arvèles afin de lui faire comprendre de ne pas forcer, ce n’était qu’un enfant apeuré après tout, peut être cherchait-il de l’aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de Monstres

Messages : 52
Xp's : 123
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
1/9  (1/9)
Disponibilité Rp: Envie de Rp !
MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis Mar 1 Sep 2015 - 12:40




L'hiver à Mirlis

14 Vignorès 1244 • avec Anna Senöe




Mais qui pouvait bien être ce garçon ? Il ne devait pas avoir plus de 10 ans et ne semblait pas être  accompagné. Maze restait pourtant méfiant, il savait qu'il était facile de se servir d'un enfant pour tendre une embuscade, il était déjà tombé dans ce piège une fois par chance il s'en était sortit.
Il continuait d’interroger le garçon qui suffoquait presque sous la poigne de Maze qui le tenait par le col le plaquant contre cet arbre. Anna qui était près, le calma d'un regard en posant sa main sur la sienne. Il la fixa un moment et fini par lâcher le garçon, l'air mécontent, qui tomba au pied de l'arbre. Il toussota avant de reprendre son souffle en tenant sa gorge qui était devenue rouge, et regardait les deux individus avec un air apeuré. Maze tourna le dos un moment, écoutant Anna et le garçon qui s'expliquait tout en observant autour d'eux comme pour vérifier s'il n'y avait personne d'autre.

[ Garçon ]
Je... mon père... Il s'est fait tué dans l'auberge par les deux bandits qui vous on attaqué...Ma mère est tombée malade et est morte elle il y a longtemps...J'était tout seul alors...Je vous ai suivi...Je suis désolé...

A cet instant le garçon se mit à pleurer, Maze se retourna alors, regardant le garçon et Anna qui s'occupait de lui. Il avait cette impression de déjà vu, il se revit alors à la place du jeune garçon. Lui aussi avait perdu ses parents très jeune et dans des circonstances à peu près similaires. Les souvenirs de Saona resurgissaient, c'était comme si son passé le poursuivait. Il hésitait, il ne savait pas quoi faire de se garçon et Anna n'allait sûrement pas vouloir le laisser seul.

Anna, je ne sais pas ce que tu comptes faire de lui, mais en ce qui me concerne je refuse de m'occuper de lui indéfiniment.

Maze se rapprocha alors du jeune garçon et l'agrippa pour le relever.

Ça suffit, arrêtes de pleurer. Tu va nous suivre, mais je te préviens, si je te vois traîner ne compte pas sur nous pour t'attendre. Nous avons encore une longue route jusqu'à Helpo, nous avons déjà perdu assez de temps à discuter, il est hors de question que tu nous ralentisse, compris ?

Le jeune garçon hocha la tête silencieusement, essuyant ses larmes. Maze lui, se redressa et revint sur ses pas pour regagner le chemin qu'ils avaient quitté. Le garçon semblait plus enclin à suivre Anna, sûrement qu'il n'avait pas oublié le traitement que Maze lui avait fait subir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'hiver à Mirlis

Revenir en haut Aller en bas

L'hiver à Mirlis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» L'hiver à Mirlis
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-